Il y a 48 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

graffiti US à Bordeaux

n°4735
lelouis87
Posté le 19-08-2014 à 18:46:19  profilanswer
 

Bonjour,
 
Les soldats américains ont séjourné à Bassens près de Bordeaux de 1917 à 1919.
J'ai trouvé ces graffiti sur les piles d'un pont.
 
Celui-ci n'est pas daté.
Peut on relier cette personne au conflit WW1 ?
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14997/SSL258361.jpg
 
Celui-là est daté de 1918. Cette date ne semble pas être une blague car la date est inscrite à l'anglaise.
Il semble qu'il y ait 2 noms de gravés
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14997/SSL25844.jpg

n°4741
alvin17
La Fayette nous voilà
Posté le 21-08-2014 à 18:26:50  profilanswer
 

Bonjour Lelouis,
 
Oui, je pense que ce 1er graffiti est bien US de la Grande Guerre, car déjà vu ce style dans d'autres lieux  
 
pour la deuxième photo, il me semble qu'il y en a plus que ça.... un autre en bas à droite et sur la gauche il me semble voir l'inscription "A.E.F."  
 
alvin17


---------------
recherche cartes postales, photos, historiques et objets personnalisés sur les troupes Américaines en Europe de 1917 à 1919
n°4742
lelouis87
Posté le 21-08-2014 à 19:26:09  profilanswer
 

Il y a en fait sur les murs une multitude de graffiti de 1890 jusqu'à nos jours...
 
Je ne me suis attaché qu'à ceux pouvant être reliés à une époque avec une quasi certitude.
J'en ai ainsi photographié plusieurs pour WW2 que j'ai publiés ailleurs.

n°4944
Ferns
Où vas-tu Paul ? Vers L'Aisne
Posté le 03-11-2014 à 21:48:43  profilanswer
 

Bonsoir,
 
décidément, ces Américains, partout où ils passent, c'est plus fort qu'eux.
Apparemment il y a deux soldats : Kent Kumm et Hans Dyskstra. Le graff est daté du 13 octobre 1918. Pour les autres, j'espère que vous avez fait une école "ôte-lierre" !
 
Cordialement,
 

 
 


---------------
L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

Aller à :
Ajouter une réponse