Forum Pages d'Histoire : chatrou51, 2 utilisateurs anonymes et 34 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

Bajonczycy

n°279
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 24-12-2007 à 18:39:35  profilanswer
 

Bonjour,
Je cherche des informations sur les polonais intégrés dans l'armée française.
A part le web (F & GB, greatwardifferent notamment), et le monument de la Targette
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/26/pol.jpg
je pars de cet article :

Citation :

Les" Bayonnais" de la Targette
9 mai 1915 : sur les collines de Souchez , face aux divisions allemandes, les Alliés vont charger dans des conditions défavorables. Parmi eux 240 polonais qui ne le sont pas car la nation n'existe plus (... ...)  Le président Poincaré prend une décision exceptionnelle en leur attribuant de faux noms français. La formation militaire se déroule à Bayonne, ce qui leur vaudra le surnom de Bajonczyscy. La charge de la Targette fit 225 tués sur les 240 Bayonnais...........

in "Les polonais du Nord" Edts La Voix du Nord
Cordialement
 Alain

Message cité 1 fois
Message édité par - Joel Huret - le 04-10-2012 à 22:00:21

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°281
Eric Mansu​y
Posté le 25-12-2007 à 09:39:31  profilanswer
 

Bonjour Alain,
 
Il existe un article publié dans la RHA : n° 172 - septembre 1988, La création d'une armée polonaise en France 1917-1919 par Frédéric GUELTON. Je crois me souvenir qu'il évoque les premiers combattants polonais avant d'aborder la fin de la guerre.
 
Amicalement,
Eric


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°282
Jean RIOTT​E
Posté le 25-12-2007 à 11:57:35  profilanswer
 

Bonjour Alain,
Dans un fatras de notes prises pour un éventuel blog Bayonne je trouve:
  http://crdp.ac-reims.fr/memoire/li [...] berive.htm
En outre voir Google en tapant Bayonne 1914-1918.
Cordialement.   :hello:  
Jean RIOTTE.

n°283
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 25-12-2007 à 12:12:41  profilanswer
 

Jean RIOTTE a écrit :

En outre voir Google en tapant Bayonne 1914-1918.

Bonjour à Tous,
Pour le web classique (avec à peu près tous les moteurs de recherche) j'ai probablement fait le tour, mais finalement pas grand'chose de précis, notamment sur l'attaque aux environs de Souchez, ni de liste de noms ( pas plus sur le monument d'ailleurs).  Pour le moment je trace le web polonais (avec bajończyków plus rentable)
http://www.wspolnota-polska.org.pl/img/hist/pw0901.jpg
J'ai lancé ma bouteille, si vous la voyez dériver, merci de penser à moi
Cordialement et Joyeux Noël -wesołych świąt!-  
Alain


Message édité par Alain Dubois-Choulik le 25-12-2007 à 12:19:24

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°284
Eric Mansu​y
Posté le 25-12-2007 à 18:22:38  profilanswer
 

Re,
Voici le peu que j’ai trouvé dans Les Troupes Alliées en France, 1914-1918 (DMPA) :
Les Polonais engagés en août 1914 ont formé un contingent à Bayonne, et un autre à Paris (Caserne Reuilly) ; au printemps 1915, les Polonais intègrent la 2e compagnie du 3e bataillon du 2e Régiment de Marche du 1er Etranger et le 3e bataillon du 3e Régiment de Marche du 1er Etranger, et sont engagés en Champagne, Picardie, Artois. En avril 1915 est tué le porte-drapeau de la compagnie polonaise du 2e de Marche, le légionnaire Szuyski (cité à l’Ordre de la Ve Armée). C’est ensuite Neuville-Saint-Vaast le 9 mai 1915, mais là je ne t’apprends plus rien.
 
Amicalement,
Eric


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°285
Eric Mansu​y
Posté le 25-12-2007 à 18:29:41  profilanswer
 

Re,
La suite... Une liste des pertes, établie par l'excellent Paul Valasek, est en ligne ici :
http://www.polishroots.com/databases/bajonczyk.htm
 
Amicalement,
Eric


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°286
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 25-12-2007 à 20:15:45  profilanswer
 

Bonjour,
Merci Eric,
Je n'ai pas fini de jongler avec les déclinaisons des "Bayonnais"  :pt1cable: Je remarque que la confusion règne au sujet du rôle des Polonais dans l'armée française, en ce qui concerne leur appartenance ou non à la légion étrangère, jusqu'à leur participation sous de faux noms pour éviter en cas de capture d'être exécutés comme traîtres.
Il faut dire que j'ai peine également à obtenir des tracés précis des frontières qui bordent/chevauchent  la  Pologne, comme si notre mémoire avait des trous (de honte).
(j'ai déjà du mal à définir quels noms de pays successifs à donner  à la ville qui vit naître ma belle-mère !)
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°287
azor
La Mort des Autres
Posté le 25-12-2007 à 21:09:16  profilanswer
 

bonsoir,
Il existe un cimetière polonais sur le front de Champagne à Aubérive,
consultez les pages web "front de Champagne cimetière polonais".
cordialement,Azor.


---------------
.
n°288
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 25-12-2007 à 22:11:45  profilanswer
 

azor a écrit :

Il existe un cimetière polonais sur le front de Champagne à Aubérive

Bonsoir,
Oui, merci, j'y suis passé récemment,  
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/26/P1000778.JPG    http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/26/P1000774.JPG
mais comme on dit, les morts ne parlent pas .... et mon polonais est en deçà du seuil d'analphabétisme !!
Cordialement
Alain
 


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°1317
jonas
Posté le 30-06-2009 à 17:41:46  profilanswer
 

Bonsoir Alain,
 
Pour info, lors d'une récente visite à Lublin j'ai vu deux peintures de Jan Styka (1858-1925) au musée du château qui représentent les Polonais sur le front de l'Ouest. Les voici, dénichées sur la toile.
 
Celle-ci représente le mort, en 1914 à Sillery, de Wladyslaw Szujski, fils de l'historien polonais Jozef Szujski
http://www.imagefree.org/freeimage [...] eId=398271
 
(voici quelques informations de plus, en polonais:  
http://www.adiutor-mars.com.pl/mar [...] _jarno.pdf )
 
 
Et celle-ci, le rêve des volontaires polonais:
http://www.imagefree.org/freeimage [...] eId=398270
 
Pour info, il y a une urne dans la cathédrale de Varsovie qui contient de la terre des champs de bataille pour la libération de la Pologne, y compris celle de la Targette.
 
J'habite actuellement en Pologne et je me passionne pour ce sujet, donc n'hésitez pas de me contacter si jamais je peux vous être utile.
 
Cordialement,
 
Jonathan

n°1319
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 01-07-2009 à 11:14:58  profilanswer
 

Bonjour
Jonathan, merci de penser à eux (et à moi par la même occasion) : c'est fort intéressant .
Quand j'aurais terminé la lecture des 22 pages en polonais ( je vais mettre ma traductrice  perso sur le coup), j'aurais peut-être des questions.
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°1320
jonas
Posté le 01-07-2009 à 12:11:25  profilanswer
 

Bonjour,
 
Effectivement, c'est fort intéressant. Bon courage pour la lecture! C'est un document assez intéressant.
 
Je ne me lasse pas de ce sujet, depuis que j'ai effectué ce relevé pour MémorialGenWeb:
http://www.memorial-genweb.org/~me [...] table=bp06  
ainsi d'un approfondissement d'un relevé existant:
http://www.memorial-genweb.org/~me [...] table=bp06
 
Si les peintures d'époque vous intéressent, voici un lien vers les bels œuvres de Leonard Winterowski, représentants quelques scènes de la guerre Polono-Bolchevique, à laquelle ont participé pas mal d'anciens Bajonczyscy après leur retour au pays:
http://artyzm.com/e_obraz.php?id=6499
 
Je me suis trouvé par hasard à la Targette l'année dernière (j'étais dans la région pour des recherches sur un membre de famille du pays de Galles mort à Loos en 1915). Je trouvais le monument dédié aux Polonais un peu triste, car pas très bien entretenu et sans tellement d'inspiration monumentale, surtout par rapport aux autres monuments dans le coin (aux Tchèques, par exemple) ainsi qu'en Pologne.
 
Amicalement,
 
Jonathan
 

n°1321
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 01-07-2009 à 13:53:12  profilanswer
 

jonas a écrit :

Je trouvais le monument dédié aux Polonais un peu triste, car pas très bien entretenu et sans tellement d'inspiration monumentale, surtout par rapport aux autres monuments dans le coin (aux Tchèques, par exemple) ainsi qu'en Pologne.


Bonjour
Il a un coté très "local" par le morceau de gaillette ( charbon) qui l'orne, mais effectivement, ce monument  ne reflète pas l'Histoire, il faut avoir une raison de s'intéresser aux Polonais pour s'y arrêter ... ne serait-ce que des noms, pour impressionner le passant.
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°2802
IM Louis J​ean
Posté le 09-10-2011 à 18:29:19  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Malgré son titre ce sujet me semble le plus complet sur les volontaires polonais dans l'Armée Française. Je le remonte donc avec cette trouvaille extraite du JMO du 50e RI à la page 6.  
 
<< 26 novembre 1914
.../...
Un groupe de 25 Polonais dont 1 sergent et 2 caporaux (du 1er Régiment étranger, 2e régiment de marche) est envoyé au PC du Colonel par le Général commandant la 24e DI. Leur intention est de crier dans les tranchées de 1ère ligne des proclamations en langues polonaise pour pousser à la désertion les Polonais qui sont dans les tranchées allemandes. Ils ont un drapeau polonais qu'ils se proposent également de montrer à leurs compatriotes qui combattent dans les rangs allemands pour achever de les persuader.
 
Noms des 25 Polonais :
 
de Malez Lucien, sergent
Rusz Charles, Caporal
Ferlikowski Ladislas, caporal
de Szuyski Ladislas, porte-drapeau
de Wreswieyski Georges, soldat
Rzasdkowsky Georges
Dziduch Mathieu
Przezng Charles
de Kosicrowski Jean
Buczynski Léonard
Waligora Rodolphe
de Kaminski Stanislas
Bulkiewicz Daniel
Comte de Sobanski Jean
Rembelski Roman
de Putowski Thomas
Obst Valentin
Morgiewicz Ludgard
Osecki Georges
Lawriniuk Thomas
Ossowki Etienne
Gula Ladislas
Walter Stephane
Strubinski Alexandre
Szymanski Lucien
 
Le Colonel décide que la moitié du groupe ira demain dans les tranchés de 1ère ligne du bataillon de gauche (le plus rapproché des Allemands)
 
27 novembre
.../...
Les Polonais sont allés dans les tranchées de 1ère ligne du bataillon de gauche ; ils ont crié leur proclamation, chanté des hymnes nationaux ; ils n'ont pas encore emporté leur drapeau
.../...
29 novembre
Le porte-drapeau polonais est tué d'une balle à la tête pendant qu'il montre son drapeau des tranchées de 1ère ligne. Le Colonel commandant le 2ème Régiment de marche du 1er étranger en est informé.
Le nouveau porte-drapeau désigné par les Polonais est le Comte de Sobanski.
 
30 novembre
Le colonel commandant le 2ème régiment de marche du 2ème étranger (sic) demande que le détachement de Polonais soit renvoyé à son corps. La demande est transmise à l'autorité supérieure. Le général de division prescrit que ce détachement regagnera son corps le plus tôt possible. Comme cette réponse arrive à la nuit le Colonel décide que le détachement polonais partira demain matin. >>
 
L'action se situe dans le secteur des furieux du Boyau Eugène  :jap:  plus je fouille ce coin, plus je m'enrichis
 
http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-server/26_N_796_014/SHDGR__GR_26_N_796__014__0004__T.JPG
Source JMO du 112e RIT octobre 1914 page 4
 
Pour compléter avec du contexte, cet extrait d'un article de la RHA "De la Champagne à la Volhynie : l’insigne du 43e régiment polonais d’infanterie" :
 
<< L’insigne (de 1928) et le drapeau du régiment (de 1929) rendaient hommage à ces émigrés polonais en France qui, au déclenchement de la Grande Guerre, animés par l’espoir d’une indépendance future de la Pologne et par la volonté de défendre leur deuxième patrie, avaient rallié, dès août 1914, le Comité des volontaires polonais. La France refusant de créer des unités étrangères (mis à part les Italiens, le cas des Polonais était particulièrement « sensible » vu l’hostilité de l’allié russe à toute manifestation du sentiment national polonais), les volontaires durent s’enrôler dans la Légion étrangère (2e compagnie, bataillon « C », 1er régiment étranger). Sélectionnés après examen médical, 300 Polonais (sur 500 volontaires) reçurent une instruction militaire à la caserne de Reuilly à Paris et à Bayonne. Cette dernière ville a donné un surnom à ces soldats (« les Bayonnais ») qui partirent au combat avec leur drapeau (officieux) rouge frappé de l’aigle blanc, brodé par les dames de Bayonne.
 
Après un entrainement au camp de Mailly, les Polonais, incorporés au 2e régiment de marche du 1er régiment étranger (2e RM/1er RE) furent envoyés sur le front en novembre1914. Après les combats dans l’Aisne (janvier1915), la quasi-totalité des « Bayonnais »  périt pendant l’offensive en Artois (le 9mai à Neuville Saint-Vaast et les 16-17 juin près de Souchez). Une poignée de sujets du tsar rescapés fut évacuée fin 1915 en Russie. >>
 
Cordialement
IM Louis Jean
sesouvenir


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°2805
marpie
Posté le 09-10-2011 à 20:58:17  profilanswer
 

Bonsoir à tous
Bonsoir Alain
 
Juste pour illustrer :
 
 
 
Bonne soirée
 
Marpiehttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/Polonais.jpg


Message édité par marpie le 09-10-2011 à 20:58:50
n°3232
- Joel Hur​et -
Administrateur
Posté le 04-10-2012 à 22:00:21  profilanswer
 

Le titre de ce sujet a été édité par - Joel Huret -


---------------
Histoire d'une collection : musée du costume militaire
n°3239
krzymen
Posté le 10-10-2012 à 12:03:59  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Alain,
 
Grâce aux photos que m’avait envoyé Valérie, j’ai pu écrire quelque chose au sujet du monument, qui se trouve à la Targette.  
http://www.rowery.olsztyn.pl/wiki/ [...] a_targette
Valérie ! Je vous remercie une fois de plus ! [:jml2000_fr:2]
 
Mais maintenant je vois que j'ai besoin de corriger mon texte, parce que j'ai répété quelques betises, que j’ai trouvé dans les livres et articles de presse !  :D  
 
Histoire de Bajonczycy (les Bayonnais), c’est un sujet peu connu en Pologne. Bien sûr on y en parle à l'école en quelques phrases. On les apelle la Légion de Bayonnais (Legion Bajończyków). Les Hallerczycy (soldats de l’armée du general Józef Haller) sont plus connus.  
En Russie il y avait la Légion de Puławy (Legion Puławski - 1914) et depuis 1917 les Corps de l’Est (Korpusy Wschodnie), dont le plus célebre, le Ier Corp Polonais, était commandé par le général Józef Dowbor-Muśnicki (ses soldats étaient appelés les Dowborczycy).
Les plus populaires de tous les soldats qui se trouvaient dans les rangs des formations militaires polonaises, c'est sont naturellement les légionaires de la Iere Brigade de la Légion Polonaise. Ils se sont battus contre la Russie, sur le territoire polonais, sous les ordres de Józef Piłsudski (Joseph Pilsudski).
Je dois souligner que toutes ces formations militaires n’ont représenté qu'un faible pourcentage des Polonais qui ont combattu pendant la Grande Guerre.
Les Polonais ont été des sujets des pays qui ont dechiré la Pologne et ont annexé son territoire.  
Pendant la Grande Guerre, les Polonais ont du accomplir leur devoir militaire et les "sujets russes" ont été forcés à se battre contre leurs compatriotes "sujets autrichiens" ou "sujets allemands".
Durant les années 1914-1918 on a mobilisé plus de 3 300 000 Polonais, plus de 500 000 sont morts et env. 770 000 ont été blessés.
 
On ne trouve presque rien sur les Bajonczycy dans les sources polonaises. Ce sont seulement des articles de presse où il y a peu d’informations précises et beaucoup des erreurs. On a l’impression que les historiens polonais ne se sont pas spécialement fatigué pour faire connaissance avec des sources qui réposent tranquillement dans les archives français et même qui sont facillement accessibles à l’aide de l’internet - p.ex. la base SGA ! [:alain dubois:3]
 
Cordialement
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3241
krzymen
Posté le 11-10-2012 à 19:33:31  profilanswer
 

Bajończycy
 
Bayonne, août - septembre 1914
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/bajonczycy.fr.jpg
 
Le 31 juillet 1914 à Paris, les représentants des organisations polonaises ont formé le Comité des Volontaires Polonais pour le Service dans l'Armée Française (Komitet Ochotników Polskich dla Służby w Armii Francuskiej) appelé le Comité des Volontaires Polonais (KWP- Komitet Wolontariuszów Polskich). Le Comité a commencé à recruter des volontaires et le 21 août 1914, les autorités françaises ont émis une autorisation officielle pour l’engagement des volontaires dans la Légion étrangère.
La Comité évaluait le nombre de la diaspora polonaise en France à 20 000 personnes et éspérait d’engager env. 1 500 volontaires.
Grâce aux efforts des membres du Comité ont été organisées deux unités de l'armée française composées de Polonais
- 2e compagnie du bataillon C du 2e régiment de marche du 1er RE, mieux connue sous le nom de la Légion de Bayonnais
- Une seconde compagnie a reçu une instruction militaire à la caserne à Rueil. Ses soldats ont reçu le surnom les "Rueilczycy". Après la fin de l’entrainement cette compagnie a été dissoute et ses soldats et des centaines d’autres Polonais ont été dispersés dans les unités de la Légion.
En total env. 1000 Polonais, "sujets allemands, autrichiens et russes", s’étaient enrôlés dans la Légion Etrangère.
Mais seulement les "Bayonnais" ont conservé une sorte de particularité et une sorte de caractére "polonais". Ils étaient considérés par les autres Polonais - légionnaires comme une élite. Ils ont reçu un drapeau, ce qui a provoqué un grand mécontantement de l’ambassade russe  :lol:  
 
La compagnie des "Bayonnais" était au debut commandé par le lieutenant Max Doumic, un officier de réserve de 52 ans. C’était un architecte parisien, un engagé volontaire, qui a rapidement gagné la sympathie de ses subordonnés polonais.
http://fr.wikipedia.org/wiki/Max_Doumic
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichi [...] le_027.JPG
 
Il est mort le 11 novembre 1914 . C’était le prémier officier de la Légion et probablement le prémier "Bayonnais" tué au combat. http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] 1806339392
http://webcache.googleusercontent. [...] ic&ct=clnk
 
Cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 30-10-2013 à 15:00:48

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3264
krzymen
Posté le 30-10-2012 à 21:10:02  profilanswer
 

Dans les rangs de la compagnie des "Bayonnais" ont servi de nombreux intellectuels, qui connaissaient bien le français. Il y avait aussi de nombreux anciens soldats (réservistes de l'armée russe, même des officiers), des membres de l'organisation polonaise de gymnastique Sokol (Sokół). Malcz et Rodzyński étaient des anciens soldats de la Légion étrangère. Dans la deuxième compagnie de volontaires polonais, qui a été formée à Rueil, il y avait principalement des ouvriers-mineurs du Pas-de-Calais, des "sujets allemands".
 
Après la mort du lieutenant Doumic, c’est le capitaine Lobus, qui a reçu le commandement de la compagnie. Les "Bajończycy" se trouvaient sur un secteur calme du front et n’avaient presque pas de pertes, jusqu'au printemps de 1915.
Le 29 novembre 1914 fut tué Władysław Szuyski, soldat de première classe, le porte-drapeau de la compagnie.
Un peintre polonais, Jan Styka, a présenté Szuyski avec le drapeau et l'épée à la main, à la tête des "Bayonnais" pendant une attaque contre des tranchées allemandes.  
http://commons.wikimedia.org/wiki/ [...] uselang=ru
Une telle nouvelle est parvenue à Paris, mais les circonstances de la mort de Szuyski étaient différentes. Il n'y avait pas aucune attaque. Le drapeau était planté sur une tranchée française et se trouvait sous le feu allemand. Szuyski voyait que les balles déchirent le drapeau et il voulait le sauver. Il est sorti de la tranchée et a été tué par une balle dans la tête.
Il a été decoré à titre posthume de la croix Virtuti Militari de 5e classe et de Krzyż Niepodległości (Croix d’Independance). Władysław Szuyski répose dans le cimetière polonais à Aubérive. Sur la plaque on a écrit "DESZUYSKI Ladislaw"  
Les Français ont l’habitude de déformer les noms polonais ... :lol:  mais les Polonais, eux aussi déforment les noms français ... Dans les mémoires des "Bayonnais" presque tous les officiers français, commandants de cette compagnie polonaise et du bataillon, ont les noms de famille un peu "transformés"  :lol:  
Et les historiens polonais répetent ces erreurs ...


Message édité par krzymen le 30-10-2013 à 15:00:12

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3320
krzymen
Posté le 20-11-2012 à 21:26:05  profilanswer
 

Władysław Szujski (Szuyski)
Né à Kraków (Cracovie) le 23.07.1869, fils de Józef (Joseph) Szujski, historien et homme politique conservateur polonais de Galicie (député au Reichsrat de Vienne et membre du Sénat autrichien).
http://fr.wikipedia.org/wiki/J%C3%B3zef_Szujski
Władysław (Wladyslaw) Szujski était un ingénieur et membre de L’Association Gymnastique Polonaise "Sokol" (Polskie Towarzystwo Gimnastyczne "Sokół" ). Il était à Paris en voyage professionel.
En août 1914, pendant le conseil de révision, le médecin militaire français ne voulait pas accepter sa candidature. Il supposait que Szujski a declaré moins d’ans qu’il en avait et il ne sera pas apte pour le service dans la Légion étrangère. Il lui a posé une question : "Quel est votre métier ?"
La réponse de l’ingénieur Szujski était courte : "Je suis un porteur !"
Le médecin a regardé les mains de Szujski et il a dit:
"Vous êtez un brave, sincère Polonais ! Avant de vous inscrire sur la liste, permetez de vous serrer la main !"
Cette scène a été décrite par la presse.
Szujski a été l’initiateur du drapeau des Bayonnais et le prémier porte drapeau.
Il est mort probablement le 29.11.1914, mais le légionnaire Marian Himner a écrit dans ses memoires que Szujski a été tué le 11.12.1914.
Mais la meilleure preuve se trouve dans le JMO du 2e régiment de marche du 1er étranger :
 

Citation :

30 Novembre
Tué à la Coté des Marquises :
25307 de Rinjski Ladislas, 1 cl Bon C (Szuyski)
Tué d’une balle allemande à la tête dans les tranchées du 100 Régt où il faisait partie d’un détachement en mission spéciale ayant pour but d’attirer les déserteurs polonais.


Sur la photocopie du JMO on peut s’aperçevoir que le nom SZUYSKI (mis entre paranthéses) a été ayouté. Peut-être de Rinjski c’était son nom d’emprunt – Szuyski était un "sujet autrichien". Je n’ai pas trouvé ni de Rinjski, ni de Szuyski, ni Szujski, ni DESZUYSKI sur MdH ...  :??:  

Citation :

18 Décembre
Extrait de l’Ordre Géneral No 83 de la 5e Armée
„Le légionnaire de 1e classe de Szuyski Ladislas, "Patriote polonais, a été tué glorieusement en plantant sur une tranchée allemande (sic!) le drapeau de la Pologne renaissante"

 
 
La tombe de Szujski se trouve a Aubérive dans le cimetière militaire polonais.
 
DESZUYSKI Ladislaw, Armée Polonaise, 1914-1918 - tombe no 141
 
Władysław Szujski (Szuyski) était un soldat de la compagnie "polonaise" du 2e RM du 1e RE, mais c’est n’était pas un détachement de l’Armée Polonaise. Pas encore ...
 
La description de la mort de Szujski dans le JMO du 100e R.I.
 

Citation :

27 Novembre (suite) 28, 29 et 30.
Le 30 le 3e Btn (Cdt Graverol) construit une demi-lune en 2éme ligne a 100 m au Nord de la Voie romaine [...]
Le même jour, le porte drapeau de la Légion étrangère qui se trouve a quelques kilomètres sur notre gauche, un Polonais, vient de se faire tuer sur notre première ligne (au 1er Btn) en essayant d’enlever aux yeux des Allemands, un drapeau polonais qu’il y avait planté quelques minutes auparavant, sur le parapet de nos tranchées.


 


Message édité par krzymen le 25-11-2012 à 18:47:33

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3903
krzymen
Posté le 18-10-2013 à 00:59:52  profilanswer
 

Bayonne, septembre 1914. Groupe de légionnaires de la 2e compagnie du bataillon C du 2 RM du 1 RE avec leur drapeau.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/fanion.jpg
1917 Armée Polonaise en France - quelques ex-Bayonnais avec leur drapeau.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/drapeau17.jpg


Message édité par krzymen le 18-10-2013 à 01:00:47

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3933
krzymen
Posté le 07-11-2013 à 14:23:33  profilanswer
 

Bonjour à toutes et tous
 
Parmi les volontaires polonais de août 1914, qui sont venus à Bayonne, se trouvaient deux médecins. Je vous présente le prémier d'entre eux.
 
LEON HUFNAGEL
En septembre 1914, il était médecin du bataillon C du 2 RM/1RE.
Blessé pendant l’attaque du 9 mai 1915 - decoré de Médaille Militaire (J.O. 16.06.1915)

Citation :

Hufnagel (Léon), médecin-auxiliaire au 2e rég. de marche du 1er étranger : a montré depuis le début de la campagne la plus grande énergie et le plus grand dévouement. Le 9 mai, a suivi son bataillon qui se portait à l’assault des positions ennemies, et est tombé atteit d’une balle qui lui a perforé le poumon et le foie.


J.O. 18.03.1916 – décret du 15 mars 1916 – nomination à titre temporaire au grade de médecin aide-major de 2e classe de réserve au titre étranger.

Citation :

M. Hufnagel (Léon), sujet russe, médecin-auxiliaire au 2e rég. de marche du 1er étranger


J.O. 09.02.1919 – nomination au grade de médecin aide-major de 1re classe de réserve au titre étranger pour la durée de la guerre.

Citation :

M. le médecin aide-major de 2e classe de réserve au titre étranger pour la durée de la guerre, Hufnagel (Léon), G.M.P.


G.M.P. – que signifie cette abbreviation ?????
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/hufnagel.jpg
Le docteur Hufnagel est probablement resté en France mais je ne sais pas s’il avait été naturalisé ou il était citoyen polonais.
J'ai trouvé l'information que le 15 Juillet 1934 il était présent à Bayonne, quand le ministre Barthou, accompagné par l’ambassadeur de Pologne Chłapowski, a inauguré une plaque à la mémoire des volontaires polonais et portugais.
http://images.expressdumidi.biblio [...] _07_16.pdf
Léon Hufnagel était président de l’Association des anciens volontaires polonais.
Dans la base LEONORE (Legion d’Honneur) il ya un dossier d’un Léon (Lejb) Hufnagel.
http://www.culture.gouv.fr/public/ [...] 1=HUFNAGEL
Si c’est le dossier du "Bayonnais" Hufnagel - il est né à Varsovie le 16.05.1886 et est mort probablement env. 1966.
 
Bien cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 15-05-2014 à 11:02:45

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°3988
krzymen
Posté le 28-11-2013 à 19:50:27  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
JAN GARBOWSKI, fils de Franciszek (François) et Wanda née Kraszewska, né à Kostronicze le 25.04.1888. Il a passé son examen de baccalauréat à Varsovie et en 1906-1909 a étudié à Paris, où en 1914 il a fini le faculté de médecine (en 1919 il a obtenu le titre de docteur en médecine). Le 23.08.1914 Garbowski s’engagea dans la Légion Etragère, affecté à la 2 Cie du bataillon C du 2 RM/1 RE (les "Bayonnais" ).  
Le 14.07.1916, le médecin-auxiliaire Garbowski a été nommé, pour la durée de la guerre, au grade de médecin aide-major de 2e classe, au titre étranger. J.O. 20.07.1916, page 6435

Citation :

M. Garbowski (Jean), sujet russe, au rég. de marche de la légion étrangère


Historique du RMLE, page 122

Citation :

UN VRAI MÉDECIN DE LA LÉGION
(26 avril 1918, dans la soirée)
Sur le glacis que fauchent sans interruption les mitrailleuses, terrain d’attaque où les sections, les companies, les bataillons fondent dès qu’ils sont engagés, le médecin aide-major GARBOWSKI cherche les blessés, les pense sur place, les fait transporter.
Le commandant COLIN est tombé le matin en un coin où personne n’ose aller le chercher, tant les mitrailleuses y font rage. Le Dr GARBOWSKI se fait un devoir de tenter ce qu’on a cru impossible.
Par un prodige d’audace et de bonheur, il réussit à ramener dans nos lignes le corps du commandant, lui épargnant ainsi la profanation des mains enemies et lui assurant une sépulture digne de lui.


En juin 1919 Garbowski a démissionné de l'armée française et il s’était enrôlé dans l'Armée Polonaise en France, reçevant le grade de capitaine-médecin. En août 1919, revenu en Pologne et affecté au 42e régiment d’infanterie. Promu au grade de commandant.
Decoré de la Virtuti Militari pour l'aide aux soldats de son régiment (et d’autres unites de la 18e DI), blessés et malades, directement sur le champ de bataille.
En 1921, commandant de l'hôpital de campagne n° 601, 1922-1925 médecin du 27e rgt. d’artillerie de campagne (27 pap) et du 1er rgt. d’artillerie antiaérienne (1 paplot). En 1924, promu au grade de lieutenant-colonel. 1925-1926, il a travaillé dans l’Etat-Major et le département sanitaire du Ministère des Affaires Militaires (MSWojsk.) De 1926 professeur à l’école d’officiers sanitaires. Commandant de l'hôpital du Centre d’Instruction Sanitaire (CWSan).
Mobilisé en 1939 et affecté à l'hôpital militaire de Brest (Brześć nad Bugiem). Il a été fait prisonnier par les Soviétiques et emprisonné dans le camp de Starobielsk. En 1940, le colonel-médecin Jan Garbowski a été assassiné par le NKVD (police politique soviétique) à Kharkov parmi les 3739 officiers de l’armée polonaise. Enterré dans les fosses communes à Piatikhatki (4302 prisonniers polonais - officiers et civils)  
Décorations: Virtuti Militari 5 cl. n° 1613, Légion d'Honneur, Krzyż Niepodległości (Croix de l'indépendance), Krzyż Walecznych, Złoty Krzyż Zasługi (Croix du Mérite d'Or), médailles commémoratives.
 
Cordialement
Krzysztof
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/col.garbowski.jpg


Message édité par krzymen le 28-11-2013 à 19:53:13

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4548
krzymen
Posté le 15-05-2014 à 18:20:18  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
LUCJAN MALCZ
Fils de Julian et Krystyna née Glinka-Janczewska, né le 15.10.1878 à Olszowa. Petit-fils d’un médecin varsovien renommé Jan Fryderyk Wilhelm Malcz. (médecin en chef de la Garde Nationale de Varsovie pendant l'Insurrection de novembre (1830-1831), décoré de Virtuti Militari. J.F.W. Malcz a obtenu le titre nobiliaire en 1850).
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/malcz.fr.jpg1..jpg
Lucjan Malcz a terminé l'école secondaire à Piotrków, puis pendant deux ans, il a été étudiant en médecine à Varsovie. Il a déménagé à Hambourg (Allemagne), où il a été diplômé de l'Académie de Commerce . Après son retour à Varsovie il a commencé sa carrière professionnelle. En 1904, il épousa Jadwiga Borkowska. Pour des raisons personnelles il est allé en France et s’enrôla à la Légion Etrangère en Algérie. Après une année libéré du service à cause de maladie. En août 1914, après l’appel du Comité des Volontaires Polonais, il s’enrôle de nouveau. Nommé caporal à Bayonne, il excerca les fonctions d’instructeur et d’interprète de la compagnie polonaise. En septembre 1914 nommé sergent et possede le plus haut grade parmi les Polonais, soldats de la 2e Cie du Bon C du 2RM/1RE.
Le 12.03.1915 le sergent de MALEZ a été nommé sous-lieutenant au titre étranger (à dater du 5 mars 1915) – JO du 16.03.1915 p. 1390.
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t33570
L’ortographe de son patronyme a été corrigé dans le JO du 20.07.1917 p. 5623 (Erratum)
Griévement blessé (ventre et jambe) à la tête de la deuxième section de la compagnie C2 pendant l’attaque du 09.05.1915. Porté disparu.
Mort pour la France (mauvaise orthographe du patronyme - DE MALEZ et date de naissance 1881)
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] a051488d38
En France: probablement décoré de la Légion d’Honneur à titre posthume, mais il n’ya pas de confirmation dans la base Leonore …
En Pologne: Virtuti Militari 5 cl. no 5712 à titre posthume. Ordonnance du Ministre des Affaires Militaires du 27.09.1922, publié dans le Dziennik Personalny Ministerstwa Spraw Wojskowych nr 41 z 1922 r. (Journal Officiel du Ministère des Affaires Militaires n° 41 de 1922).
Son nom se trouve sur le monument de la Légion Etrangère à Puyloubier (Sslt de MALCZ). A Varsovie il ya une inscription commémorative sur la tombe familiale.
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t26100
Nécrologie dans le Kurier Warszawski (journal de Varsovie), le 22.06.1915.  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/N.Malcz%20086.jpg
Invitation à la messe funèbre pour le répos de l’âme du lieutenant des « légions polonaises en France », tombé le 9 mai de l’année courante pendant la bataille près d’Arras.
 
Bien cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 15-05-2014 à 18:30:26

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4572
Yv'
Posté le 04-06-2014 à 14:24:50  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je suis tombé par hasard sur cette description officielle de la tenue de l'armée polonaise en France (1917).
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] /f93.image (Bulletin officiel des Ministères de la guerre, des travaux publics...)
 
Et pour illustrer, défilé des troupes polonaises le 14 juillet 1918 :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b530052550
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53005405p
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53005272g
 
Yves

n°4579
krzymen
Posté le 05-06-2014 à 17:31:07  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Bonjour Yves :)
C’est n’est pas la première fois que je profite de vos découvertes sur Gallica! Merci beaucoup!
 
J'ai aussi trouvé quelque chose - une brochure in English! THE POLISH COLOURS ON THE FRENCH FRONT.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] 4/f1.image

Citation :

The President of the Republic stepped up the Colours, Among them was one all faded and tattered: the pennon carried by the 300 Polish volunteers who joined the Foreign Legion in 1914 out of love for France and loathing for the common enemy (…)
M. Poincaré pinned the Croix de Guerre to the glorious pennon borne by Lieutenant Sobanski, one of the few survivors of this band of heroes.


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] /f15.image
Le lieutenant Sobański était légionnaire de 1re classe en 1914 …
 
Bien cordialement
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4593
marpie
Posté le 10-06-2014 à 18:07:11  profilanswer
 

Bonjour à tous ,
 
Je découvre dans le JO du 24 juin 1917 , que les Français d'origine polonaise pouvaient
contracter un engagement dans "l'Armée polonaise en France"
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] age.langFR
Bien amicalement
Marpie

n°4609
krzymen
Posté le 18-06-2014 à 21:34:19  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous, здравствуйте Igor,
 
Marpie, merci pour le lien vers le JO du 24 juin 1917  :jap:  
 

Putine a écrit :

En Pologne, il y a des travaux sur les volontaires en France pendant la Grande Guerre ?  :??: Pouvez-vous me donner ce liste ?


 
Jan Żyznowski, Krwawy strzęp, Warszawa 1927 (Le lambeau sanglant)
Dziennik Bajończyka Mariana Himnera, „Niepodległość” 1930 (Journal du bayonnais Marian Himner)
Wacław Gąsiorowski, 1910-1915 Historia Armii Polskiej we Francji, T. 1, Warszawa 1931 (1910-1915 Histoire de l’Armée Polonaise en France)
Wacław Gąsiorowski, 1915-1916 Historia Armii Polskiej we Francji, T. 2, Warszawa 1939 (1915-1916 Histoire de l’Armée Polonaise en France)
Witold Jarno, Powstanie 1. Pułku Strzelców Polskich we Francji i jego chrzest bojowy w 1918 roku (2006) (La formation du 1er Régiment de chasseurs polonais et son batême de feu en 1918)
http://www.adiutor-mars.com.pl/mar [...] _jarno.pdf
Piotr Cichoracki – Bajończycy. Polscy ochotnicy w armii francuskiej w latach 1914–1915, Biuletyn Instytutu Pamięci Narodowej NR 11 – 12 (94 – 95) (2008) (Les Bayonnais. Volontaires polonais dans l’armée française en 1914-1915)
http://pamiec.pl/download/49/29326 [...] 122008.pdf
 
Tous ces livres et articles sont en polonais.
 
Bien cordialement  
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4759
Rene Zalis​z
Posté le 29-08-2014 à 15:07:11  profilanswer
 

Bonjour à vous tous, les Spécialistes des Bayonnais et des Ruelliens, (Bajończycy i Ruelczycy). Cześć Krzyztof que je connais par ailleurs.
 
Bravo à vous tous pour ce blog qui contient mille et une informations pertinentes et toujours bien documentées sur ces Polonais de 14-18.
 
Je viens souvent sur votre riche blog et à chaque fois j'apprends quelque chose.  
 
Aujourd'hui je me permets de vous faire partager ce lien,
 http://www.ecpad.fr/juin-1918-les- [...] -guerre-68  
.  
Il s’agit en fait de la version filmée en 1917 des pages 22 et 23 du fascicule (in english) que nous a fourni Krzyztof. Sur ce document à partir de la sixième minute les images collent parfaitement au texte de ce fascicule Polish colours on the French front. Les images figurant dans le fascicule sont d’ailleurs tirées de ce film de 1917.
 
Pour les besoins internes à notre association, j'ai été amené à écrire une petite histoire des Polonais durant la Première Guerre Mondiale dont voici le lien.  
[url]
http://ancienssaintcasimir.e-monsi [...] diale.html[/url]
 
Je ne suis pas historien, il ne s’agit donc pas d’un essai historique, mais juste un outil imaginé pour faciliter la lecture des documents pertinents existants sur le WEB.
 
J’y ai souvent cité votre Blog et bien d’autres.  
 
Bon visionnage et bonne lecture.
 
 
 
 
[/i]

krzymen a écrit :

Bonjour à toutes et à tous,
 
Bonjour Yves :)
C’est n’est pas la première fois que je profite de vos découvertes sur Gallica! Merci beaucoup!
 
J'ai aussi trouvé quelque chose - une brochure in English! THE POLISH COLOURS ON THE FRENCH FRONT.
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65034014/f1.image

Citation :

The President of the Republic stepped up the Colours, Among them was one all faded and tattered: the pennon carried by the 300 Polish volunteers who joined the Foreign Legion in 1914 out of love for France and loathing for the common enemy (…)
M. Poincaré pinned the Croix de Guerre to the glorious pennon borne by Lieutenant Sobanski, one of the few survivors of this band of heroes.


http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k65034014/f15.image
Le lieutenant Sobański était légionnaire de 1re classe en 1914 …
 
Bien cordialement
Krzysztof


n°4787
krzymen
Posté le 13-09-2014 à 01:01:35  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,  
Cześć/salut René et merci pour les liens.
 
Il faut être prudent avec le sujet de "Bayonnais". Les œuvres anciennes (1920-1939) contiennent beaucoup d'erreurs et les historiens polonais (de Pologne) n’ont decouvert rien de nouveau. Ils préfèrent de continuer à répéter les erreurs du passé que de chercher dans les archives français. Je sais que la langue française est assez difficile  :D  et c'est une barrière. Cependant, les archives français ne sont pas TOP SECRET  :lol: et même un amateur comme moi, peut lire les JMO de divers régiments et les fiches des Morts pour la France sans quitter sa maison! Il suffit de s'asseoir en face de l’ordinateur :lol:  
 
J'espère que Gabriel Garçon va écrire la véritable histoire de "Bayonnais" et d’autres volontaires polonais.  
Il n'a pas de problème avec la langue française :D  

Citation :

Après les combats dans l’Aisne (janvier 1915), la quasi-totalité des "Bayonnais" périt pendant l’offensive en Artois, le 9 mai 1915 à Neuville Saint-Vaast et les 16-17 juin près de Souchez. Sur les 240 Bayonnais impliqués dans ces combats, 225 ont perdu la vie


René, d’où avez vous  pris ces chiffres ? Parmi les Bayonnais il y avait beaucoup des blessés et portés disparus, mais le nombre de 225 tués semble être très surévalué!  
Je suis content que vous avez publié sur votre site une photo du dernier commandant de la 2e compagnie du bataillon C. Le capitaine a été très apprécié par ses subordonnés polonais. C'était un vrai et brave soldat! Son nom n'était pas OSMOND mais OSMONT D'AMILLY. Sa tombe se trouve à Auxerre. Il faut également rappeler que presque tous les officiers et de nombreux sous-officiers de cette compagnie, c’étaient des Français. L'un des sergents était un Allemand d'origine. Il est mort le 9 mai 1915 en se battant ... contre ses compatriotes! LEGIO PATRIA NOSTRA!
 
Bien cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 13-09-2014 à 01:03:48

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4788
krzymen
Posté le 14-09-2014 à 19:52:34  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 

peyo a écrit :

Bonjour Krzysztof
Bonnes recherches, si tu as besoins de '"tuyaux" sur Bayonne pas de problème  

 
Peyo, pour commencer j’aurais besoin de quelqu'un qui habite près de Bayonne  :) ... qui a un appareil photo  :)  et est prêt à prendre quelques photos  :)  
Il ya quelques mois, je mis ici une demande, mais il n'y a pas de réponse
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t30840
A Bayonne plus de 200 volontaires polonais ont reçu l’instruction militaire. Ils sont partis en octobre 1914 pour le front, se battre pour la France et pour la liberté de la Pologne.  
Je sais qu’à Bayonne se trouve un beau Monument aux Morts, et à côté ou sur ce MAM, en 1934, on a placé une plaque en honneur des volontaires polonais. Si quelqu'un pouvait faire quelques photos de ce monument et de cette plaque! :)  

cornet thierry a écrit :

Vu au cimetière militaire de Douai. Je n'ai pas trouvé sa fiche Mdh.


Thierry, vous n’avez pas trouvé sa fiche parce qu’il ne s’appelait pas TALISKOWSKI, mais Stefan (Stéphane ou Etienne) TERLIKOWSKI ! C’était un "Bayonnais", héros de la bataille de 9 mai 1915 !
Voilà sa fiche : TERLIKOWSKY Etienne Stéphane, mle 25469
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] a01b029a20
Tableau d’honneur. Morts pour la France, page 905
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/terlikowski.jpg
J.O. du 16.05.1922, p. 2111

Citation :

TERLIKOWSKI (Stéphane), mle 25469, caporal: brave caporal. A été mortellement blessé en accomplissant vaillament son devoir, le 9 mai 1915 au cours de l’attaque des Ouvrages-Blancs d’Artois. Croix de guerre avec étoile d’argent.


J.O. du 01.08.1922, p. 4145

Citation :

TERLIKOWSKI (Stéphane), mle 25469, caporal: sujet polonais, engagé volontaire pour la durée de la guerre, très brave caporal. Grièvement blessé, le 8 (??) mai 1915 à Notre-Dame-de-Lorette. Mort pour la France, le 15 mai 1915 de suites de ses glorieuses blessures. Croix de guerre avec étoile d’argent.


 
Est ce qu’en France il y a la possibilité de corriger les erreurs sur les plaques placés sur les tombes, qui sont situés dans les Nécropoles Nationales? Presque sur tous les tombes des volontaires polonais on trouve des erreurs sur les plaques! C’est triste  :(  
Thierry, si vous avez quelques photos de la tombe et des vues générales du cimetière de Douai - je suis preneur ... et vous connaissez mon adresse  :)  
 
Bien cordialement
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4823
marpie
Posté le 04-10-2014 à 16:31:36  profilanswer
 

Bonjour Krzys ,
 
Un extrait d'un débat sur la naturalisation française ( Sénat , séance du 6 mars 1915 )
Il y avait donc trois sortes de Polonais !!!???  :??:  
dont certains avec des noms en SKI .... ;)  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/POL.jpg :??:  
Bien amicalement
Marpie

n°4826
krzymen
Posté le 05-10-2014 à 09:36:50  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous, bonjour Marpie,

marpie a écrit :

Il y avait donc trois sortes de Polonais !!!???  :??:  
dont certains avec des noms en SKI .... ;)


Marpie, merci pour ce texte. C'est une bonne preuve que même dans le Sénat français il y avait des gens qui ne savaient presque rien sur la Pologne et des Polonais ... Et que dire du Français moyen?
Pour le senateur Félix Martin, les bons Polonais, c’étaient les Polonais russes et les meilleurs Polonais c’étaient ceux qui étaient des "fervents Russes" :lol:  Les Polonais autrichiens et allemands étaient mauvais, des vrais "têtes de boches" et fervents Autrichiens et Prussiens  :lol:
Quand j’étais un peu plus jeune :D et mon pays s’appellait la République Populaire de Pologne (PRL – Polska Rzeczpospolita Ludowa), on nous disait qu’il y a deux sortes d’Allemands. Les bons Allemands  :love: c’étaient les Allemands de la Deutsche Demokratische Republik (DDR). Les méchants Allemands  :fou: vivaient en Bundesrepublik Deutschland .
Maximilien Harden (né Felix Ernst Witkowski) n’était pas un Polonais du duché de Posen. Il est né à Berlin dans une famille juive.
En Pologne des dizaines de milliers de Polonais possedent des noms allemands et en Allemagne il y a des dizaines de milliers d’Allemands avec des noms polonais en "ski" ou en "sky"
En été 1915 beaucoup des volontaires polonais, sujets allemands et autrichiens, ont été renvoyés a Lyon.
Un d’eux a écrit au Comité des Volontaires Polonais:
"Zajechałem szczęśliwie do Lyonu. Tu zamieszanie straszne. Włosi, Belgowie, Anglicy wyjeżdżają do swoich. Stu ośmdziesięciu Rosjan i Polaków ,wyjeżdża dziś do rozmaitych regimentów francuskich. Reszta Polaków, poddanych rosyjskich, ma być wysłana w kilku partiach do Rosji tak, że pozostanie nas mała garstka, którą prawdopodobnie wyślą do Dardanelli lub tu, na front. Ale mnie to najmniej obchodzi, zostawiam im wolną wolę, bo od przyjazdu zapisali mnie, pomimo mojego protestu, na listę czarną, to jest do Austro-Polaków. Wesoła perspektywa. Może WPanowie poradzą co na to?”  
Traduction libre:
"Je suis arrivé heureusement à Lyon. Ici - confusion terrible. Les Italiens, les Belges, les Anglais partent chez eux. Cent quatre-vingt Russes et Polonais partent aujourd'hui aux divers régiments français. Le reste des Polonais, sujets russes, sera envoyé en Russie en quelques groupes, restera de nous une petite poignée, qu’on va probablement envoyer aux Dardanelles ou ici sur le front. Mais ça m’interresse peu, je leur laisse un libre choix, parce que après mon arrivé (de l’hopital), ils m’ont inscrits, malgré ma protéstation, sur une "liste noire" des "Polonais-Autrichiens". Belle perspective. Pouvez-vous faire quelque chose Messieurs ?"
 
Cet Polonais, volontaire et brave légionnaire, qui le 9 mais 1915 a participé à l’attaque des Ouvrages Blancs et a été blessé le 16 juin à Souchez, avait la malchance d’être un sujet autrichien (un fervent autrichien peut-être ? :lol: ) Il s’appellait Ksawery d’Abancourt de Franqueville. Un beau nom polonais n’est pas ?  :lol: Malheureusement sans "ski"
Bien cordialement
Krzysztof  


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4914
krzymen
Posté le 28-10-2014 à 13:02:08  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Le musée de l'Armée Polonaise de Varsovie (Muzeum Wojska Polskiego w Warszawie) a organisé cet été une exposition sur la Grande Guerre – Wielka Wojna. Prawdziwy koniec Belle Epoque (Grande Guerre. La vraie fin de la Belle Epoque)
On a présenté aussi quelques objets liés avec les "Bayonnais".
Le képi, la vareuse et une plaque d’identité offerts en 1939 par le lieutenant-colonel Jan Kozierowski, ancien légionnaire du 2RM/1RE.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/Kozierowski.jpg
Sur la plaque d’identité on peut lire :
DE KOZIEROWSKI
JEAN
EV 1914

Bien cordialement
Krzysztof


Message édité par krzymen le 28-10-2014 à 14:31:11

---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4915
marcus
Posté le 28-10-2014 à 14:17:59  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le képi est du modèle de la Légion Étrangère (grenade enflammée sur le bandeau). Sur la plaque, "EV" signifie Engagé Volontaire.
 
Cordialement,
Marc

n°4919
krzymen
Posté le 29-10-2014 à 12:38:05  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Marcus et merci pour vos informations.
 
Sur les boutons il y a l’inscription :
LÉGION ÉTRANGÈRE
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/11575/boutonLE.jpg
Pourquoi en 1914 les légionnaires (EV pour la durée de la guerre) des régiments de marche n'avaient pas de képis blancs?
 
Cordialement
Krzysztof


---------------
Lance do boju ! Szable w dłoń !
Lance-main ! En bataille ! Sabre à la main !
n°4921
marcus
Posté le 29-10-2014 à 13:57:01  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le képi blanc tire son origine du couvre-képi beige accompagné d'un couvre-nuque, qui équipait les légionnaires lors de la conquête de l'Algérie et du Maroc. Ce couvre-képi blanchissait sous l'action du soleil et des lavages, devenant un signe d'ancienneté pour son porteur. Mais ces couvre-képis blanchis n'ont jamais été portés en métropole lors de la Grande Guerre. Quant aux premiers képis blancs réglementaires, ils datent des années 1950.
 
En 1914, la Légion porte - sur le front français - le même uniforme que l'infanterie de ligne: képi recouvert d'un manchon bleu, capote gris de fer bleuté et pantalon rouge. Seuls les insignes et boutons sont spécifiques. Après un bref passage en "bleu horizon" (1915), la tenue des légionnaires devient "moutarde" comme pour toute l'Armée d'Afrique.
 
Cordialement,
Marc

n°5009
marie-line
Posté le 14-11-2014 à 14:00:49  profilanswer
 

[img][/img]

Alain Dubois-Choulik a écrit :

Bonjour,
Je cherche des informations sur les polonais intégrés dans l'armée française.
A part le web (F & GB, greatwardifferent notamment), et le monument de la Targette
http://images.mesdiscussions.net/p [...] 26/pol.jpg
je pars de cet article :

Citation :

Les" Bayonnais" de la Targette
9 mai 1915 : sur les collines de Souchez , face aux divisions allemandes, les Alliés vont charger dans des conditions défavorables. Parmi eux 240 polonais qui ne le sont pas car la nation n'existe plus (... ...)  Le président Poincaré prend une décision exceptionnelle en leur attribuant de faux noms français. La formation militaire se déroule à Bayonne, ce qui leur vaudra le surnom de Bajonczyscy. La charge de la Targette fit 225 tués sur les 240 Bayonnais...........

in "Les polonais du Nord" Edts La Voix du Nord
Cordialement
 Alain


 
Bonjour,
je vous joins deux photos concernant les soldats polonais "bayonnais"
Cordialement
Marie-Line


---------------
Marie-Line
n°5010
marie-line
Posté le 14-11-2014 à 14:04:40  profilanswer
 


 

marie-line a écrit :


 
Bonjour,
je vous joins deux photos concernant les soldats polonais "bayonnais"
Cordialement
Marie-Line


http://images.mesdiscussions.net/p [...] lonais.jpg[img]


---------------
Marie-Line
n°5011
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 14-11-2014 à 16:01:22  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17785/plaquePolonais.jpg
Cordialement
Alain
PS  : ne faites pas un glisser-déplacer de l'image qui apparait après chargement, seulement cliquer sur celle-ci, l'image mini est de toutes façon trop mały

Message cité 1 fois
Message édité par Alain Dubois-Choulik le 14-11-2014 à 16:05:02

---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse