FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH — Bâtiment de commerce russe.

 

28 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH — Bâtiment de commerce russe.

n°46420
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-04-2017 à 00:06:23  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,  

Ar Brav a écrit :

 
Navires marchands russes ayant participé à l’évacuation de l’armée Wrangel de Crimée à destination de Constantinople, puis de Bizerte en partie : [...]
 
 
Bâtiments russes officiellement mobilisés sur place pour l’évacuation de la Crimée : [...]
 
A Sébastopol : [...]
 
Bâtiments de commerce sous réquisition militaire avant l’évacuation : [...]
 
Le 9 novembre [1918] :
 
Vapeur Alexandre Mikhaïlovitch.

   Fin 1918, l’Alexandre Mikhaïlovitch était commandé par le lieutenant de vaisseau Joseph Eugène GIRARD, du port de Brest.
 
   Cet officier est décédé à bord de ce bâtiment de commerce le 21 décembre 1918, semble-t-il « des suites d’une plaie pénétrante au crâne par balle de revolver ». Meurtre ou suicide ? Aucun élément, pour l’heure, ne permet de l’établir.  
 
   —> http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] em_zoom=45  
 
 


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46422
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-04-2017 à 09:03:09  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                                                  GIRARD Joseph Eugène
 
 
   Né le 4 mars 1879 à Saint-Pierre-Quilbignon (Finistère) et domicilié à Brest (– d° –), au 38, rue Émile Zola. Décédé le 21 décembre 1918 « à bord du vapeur russe Alexandre Mikhaïlovitch (Le rôle d’équipage du cuirassé France mentionne que cet officier serait décédé des suites d’une plaie pénétrante au crâne par balle de revolver.) ». (Jug. Trib. civ. Brest, 23 oct. 1919, transcrit à Brest, le 30 oct. 1919 : Registre des actes de décès de la ville de Brest, Année 1919, Vol. III., f° 123, acte n° 1.592). Lieutenant de vaisseau, du port de Brest, commandant l’Alexandre Mikhaïlovitch. [Non déclaré « Mort pour la France »].
 
    Fils de Paul Adolphe GIRARD, né le 19 mars 1838 à Brest-Recouvrance (Finistère), premier maître de timonerie, et de Joséphine Anna GOURVÈS, née le 22 novembre 1852 à Saint-Pierre-Quilbignon, couturière ; époux ayant contracté mariage à Saint-Pierre-Quilbignon, le 2 août 1873 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Pierre-Quilbignon, Année 1873, f° 24, acte n° 46 – Registre des actes de naissance de la commune de Saint-Pierre-Quilbignon, Année 1879, f° 10, acte n° 37).
 
    Époux de Marie Jeanne GARREC, avec laquelle il avait contracté mariage au Faou (Finistère), le 17 mars 1902 (Ibid. – Mention marginale).
 
 
                                                                                                                            **********
 
 
   Classe 1899, n° 3.419 au recrutement de Brest-Châteaulin ; inscrit maritime le 29 mai 1905 au quartier de Brest, n° 3.738.  
 
   Par décision ministérielle du 12 octobre 1907 (J.O. 13 oct. 1907, p. 7.139), promu au grade de premier maître élève officier de 1re classe à compter du 19 novembre 1907. Alors immatriculé au 2e Dépôt des équipages de la flotte, n° 74.246 – 2.
 
   Par décret du 7 octobre 1908 (J.O. 9 oct. 1908, p. 6.903), promu au grade d’enseigne de vaisseau à compter du 1er octobre 1908. Port de Lorient.
 
   En Novembre 1908, désigné pour embarquer sur le cuirassé République, dans l’Escadre de la Méditerranée (J.O. 25 nov. 1908, p. 7.958). Port de Toulon
 
   En Février 1909, autorisé pour convenances personnelles à embarquer sur le croiseur cuirassé Gueydon par voie de permutation avec un autre officier (J.O. 25 févr. 1909, p. 1.951).
 
   En Mars 1911, autorisé à servir temporairement au port de Brest (J.O. 29 mars 1911, p. 2.452 – Liste de destinations). Alors en congé de convalescence.
 
   En Mai 1911, destiné au Bataillon d’apprentis fusiliers à compter du 1er juin 1911 (J.O. 17 mai 1911, p. 3.924 – Liste de destinations). Port de Lorient. Breveté fusilier par décision ministérielle du 6 novembre 1911 (J.O. 8 nov. 1911, p. 8.898).
 
   En Novembre 1911, destiné au croiseur cuirassé Ernest-Renan, à Toulon (J.O. 1er nov. 1911, p. 8.790 – Liste de destinations).
 
   Affecté au port de Brest à compter du 1er janvier 1914 (J.O. 18 déc. 1913, p. 10.865).  
 
   Par décret du 17 mars 1917 (J.O. 19 mars 1917, p. 2.182 ; erratum J.O. 6 mai 1917, p. 3.614), promu au grade de lieutenant de vaisseau (2e tour ; ancienneté).  
 
   Fin 1918, exerçait le commandement du bâtiment de commerce russe Alexandre Mikhaïlovitch, réquisitionné le 9 novembre 1918 à Sébastopol pour l’évacuation de l’armée Wrangel de Crimée vers Constantinople, puis en partie vers Bizerte.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46425
NIALA
Posté le 10-04-2017 à 09:40:48  profilanswer
 

Sa fiche signalétique (voir plus haut) indique qu'il était affecté sur le cuirassé France, il a donc été détaché pour exercer le commandement du paquebot russe Alexandre Mikhailovitch.
D'autre part Marc Saibène dans son livre"La Flotte des Russes Blancs" indique que ce paquebot est arrivé à Constantinople le 14 novembre 1920 transportant 500 personnes dont 30 blessés.    
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°46426
Memgam
Posté le 10-04-2017 à 17:32:46  profilanswer
 

Bonjour,  
 
La Dépêche de Brest du 12 janvier 1919.
 
Avis de décès et services  
 
"… décès du lieutenant de vaisseau Joseph Girard, embarqué sur le cuirassé France, décédé en mer à l'âge de 39 ans, et de son frère, le maréchal des logis Pierre Girard, tombé au champ d'honneur le 27 mai 1918, à l'âge de 32 ans…"
 
Cordialement.

n°46427
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-04-2017 à 21:56:16  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   ■ Autre officier ayant servi à bord de l’Alexandre Mikhaïlovitch.
 
 
   — LAUTROUS Olivier François, né le 13 janvier 1877 à Lambézellec – commune rattachée à Brest le 28 avril 1945 – (Finistère) et décédé le 29 juillet 1921 à ... (Var). Domicilié à Paris, au 16, cité Baüer (XIVe Arr.). Alors officier de 2e classe des équipages de la flotte (manœuvre), inscrit au quartier de Brest le 30 septembre 1904, n° 3.521, puis n° 13.316 ; classe 1897, n° 975 au recrutement de Brest.  
 
    Fils de Jean-François LAUTROUS, charpentier au port, et de Marie Catherine Guillemette Aline LE LEZ, son épouse (Registre des actes de naissances de la commune de Lambézellec, Année 1877, f° 4, acte n° 13).
 
    Époux de Marthe Marguerite LEBEL, avec laquelle il avait contracté mariage à Paris (XIVe Arr.), le 8 août 1908.
 
 
                                                                                                                           **********
 
   Engagé volontaire le 13 janvier 1893 à Brest ; arrivé au 2e Dépôt des équipages de la flotte le même jour, matricule n° 68.346 – 2.
 
   Quartier-maître timonier de 1re classe le 1er octobre 1897.
 
   Rengagé pour trois ans le 24 mai 1901 à compter du 1er novembre 1901.
 
   Par décision du Ministre de la Marine en date du 26 septembre 1912 (J.O. 27 sept. 1912, p. 8.406), promu au grade de second maître de manœuvre à compter du 1er octobre 1912, après avoir obtenu le brevet supérieur de sa spécialité à la suite des examens ayant eu lieu après une période d’instruction dans les divisions des écoles de l’Océan et de la Méditerranée. Alors second maître de timonerie.
 
   Par décision du Ministre de la Marine en date du 28 décembre 1912 (J.O. 30 déc. 1912, p. 11.023), promu au grade de maître manœuvrier à compter du 1er janvier 1913.
 
   Par décision du Ministre de la Marine en date du 29 mars 1913 (J.O. 31 mars 1913, p. 2.870), promu au grade de premier maître manœuvrier à compter du 1er avril 1913.
 
   En Novembre 1916, déclaré admissible au grade d’officier de 4e classe des équipages de la flotte, à la suite d’examens ayant eu lieu le 23 août 1916 (J.O. 16 nov. 1916, p. 9.869).
 
   Par décret du 21 novembre 1916 (J.O. 23 nov. 1916, p. 10.172), promu au grade au grade  d’officier de 4e classe des équipages de la flotte dans les termes suivants :  
 
   « Le premier maître de manœuvre Lautrous (Ollivier-François), inscrit à Brest n° 3.521 : lors du torpillage de la Fourche, s’est multiplié pendant les opérations de sauvetage ; est resté jusqu’au bout auprès du commandant, assurant l’exécution de ses ordres. A secouru plusieurs marins, en allant recueillir pour eux des objets flottants et en les leur portant. A donné l'exemple du calme et de la bonne humeur. »  
 
   Affecté au port de Brest, étant néanmoins désigné pour servir temporairement au port de Toulon (J.O. 25 nov. 1916, p. 10.240).
 
   Par décret du 18 juin 1917 (art. 2 ; J.O. 20 juin 1917, p. 4.741), promu au grade au grade  d’officier de 2e classe des équipages de la flotte à compter du jour de sa nomination au grade d’officier de 4e classe des équipages de la flotte.
 
   En Juin 1919, affecté au port de Toulon par voie de permutation avec un autre officier marinier (J.O. 28 juin 1919, p. 7.803).
 
   Par décret du 11 mai 1920 (J.O. 13 mai 1920, p. 7.241), promu au grade d’officier de 1re classe des équipages de la flotte.
 
 
                                                                                                                           Distinctions
 
 
   Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 15 juillet 1916 (J.O. 16 juill. 1916, p. 6.322), inscrit au tableau spécial de la Médaille militaire. Alors premier maître de manœuvre.  
 
   Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 9 sept. 1916, p. 8.039) :  
 
   « Lautrous (Olivier-François), premier maître le manœuvre de la Fourche, Brest 13.316 : s’est multiplié pendant les opérations de sauvetage des naufragés de la Citta-di-Messina. Quand la Fourche a été torpillée, est resté jusqu'au bout à côté du commandant, assurant l’exécution de ses ordres. A secouru plusieurs marins en allant chercher pour eux des objets flottants et en les leur portant. A donné l’exemple du calme, de la confiance et de la bonne humeur. »
 
   Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 24 janvier 1919 (J.O. 25 janv. 1919, p. 993 et 995), inscrit au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier.
 
   Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 24 mars 1919 (J.O. 3 avr.. 1919, p. 3.451), inscrit à la suite du tableau pour le grade d’officier de 1re classe des équipages de la flotte dans les termes suivants :  
 
   « L’officier de 2e classe des équipages, manœuvre, Lautrous (Ollivier-François), pour les qualités professionnelles et l’activité dont il a fait preuve au cours des opérations de déséchouage du vapeur Alexandre Michaïlovitch. »


Message édité par Rutilius le 10-04-2017 à 22:15:59

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ALEXANDRE MIKHAÏLOVITCH — Bâtiment de commerce russe.