FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ANGLETERRE SA de Navigation Havraise

 

1 utilisateur anonyme et 21 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

ANGLETERRE SA de Navigation Havraise

n°46273
olivier 12
Posté le 12-03-2017 à 17:21:10  profilanswer
 

ANGLETERRE
 
Vapeur construit au chantier de Kinghorn (près d’Edimbourg) en 1905 sous le nom d’INGLATERRA
698 T
Longueur 63 m
Largeur 10,3 m
 
1905 INGLATERRA Nav. A vap. Nicolas Mihanovich  Buenos Aires
1917 INGLATERRA Dodero Hermanos Buenos Aires
1918 ANGLETERRE SA de Navigation Havraise Le Havre
1923 ANGLETERRE Empresa Naviera de Cuba SA La Havane
 
Fera naufrage le 29 Octobre 1923 sur Man-O-War Cay, juste au Nord de Hopetown, récifs débordant l’île de Great Abaco (Bahamas) lors d’une traversée La Pallice – Cuba.
 
Rencontre avec un sous-marin le 22 Février 1918. Déposition du capitaine
 
28 hommes d’équipage canonniers compris.
ANGLETERRE était affrété en time-charter par Monsieur Lillelend, Consul de Danemark à Rouen, et allait de Swansea à Rouen avec 606 tonnes de charbon. Le convoi dont le navire faisait partie de St Helen au Havre venait de se disloquer et les 3 chalutiers anglais d’escorte l’avaient quitté depuis trois heures. Le navire faisait route sur l’entrée du barrage du Havre. Clair de lune. Temps brumeux dans l’Est. Mer belle.
Le sous-marin a été aperçu en surface à 600 m par le travers tribord. Route faisant un angle de 25° avec celle d’ANGLETERRE. Le capitaine est venu aussitôt de 80° sur bâbord pour faire usage de son artillerie, un canon de 90 mm. Cinq coups tirés sur le sous-marin sans résultat certain. Le navire faisant route vent arrière n’a pu faire usage de ses fumigènes. Occupé par sa navigation en zigzags, le capitaine s’est trouvé subitement engagé dans les filets du barrage. Occupé par la manœuvre pour s’en dégager, il n’a pas pensé à faire usage de sa TSF. Il a été rappelé à l’ordre sur ce point.
 
Un navire belge qui était à 500 m sur son arrière avait déjà tiré un coup de canon vers 18h00.
Position 49°36 N 00°30 W
 
Au moment de l’alerte, un vapeur norvégien, le CARMEN, suivait ANGLETERRE à 500 m sur son arrière. Une enquête de police sur ce navire est en cours.
 
Voici un vapeur CARMEN passant devant Caudebec en Caux sans doute vers 1918, mais sans que l’on puisse dire qu’il s’agit de ce norvégien, plusieurs navires ayant porté ce nom…
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/IGuTgF.jpg
 
La tenue de l’équipage commercial d’ANGLETERRE semble avoir été satisfaisante et celle de l’équipage militaire a été énergique.
 
Note de l’AMBC au Commandant de la Marine à Rouen
 
Dans la nuit du 22 Février 1918 à 20h30, un sous-marin ennemi fut aperçu en surface à 1500 m du bord à 3000 ou 4000 m de la bouée à sifflet. Alerte donnée depuis la passerelle par le second capitaine F. MARIE.
La pièce étant chargée à obus d’exercice fut amorcée immédiatement et le feu ouvert. Au 2e coup une lueur fut aperçue et un éclatement sec entendu. Le feu continua jusqu’à disparition du sous-marin qui fut aperçu pendant cinq minutes. Le nombre de coups a été de un d’exercice et 4 de combat.
Selon le QM chef de section Yves BALANEC et le second capitaine F. MARIE, le sous-marin a été touché.
 
Description du sous-marin
 
Longueur 70 m
Présentait la silhouette caractéristique des U 52 à U 62.
Ce sous-marin avait déjà été reconnu le 20 Février 1918 par le steamer anglais BROODGREEN.
 
N’est pas identifié.
 
Cdlt


---------------
olivier
n°46281
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 13-03-2017 à 13:12:30  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   ANGLETERRE — Cargo — Compagnie havraise et péninsulaire de navigation à vapeur.
 
 
   □ Ne figure pas dans l’ouvrage de Charles LIMONIER : « Les 110 ans de la Havraise péninsulaire » (Préface de Jean Barnand ; illustrations de Pierre Arata ; éd. Paul Tacussel, Marseille, 1992, 396 p.).
 
   Selon une brève publiée le 25 septembre 1920 par le journal L’Ouest-Éclair – édition de Caen –, aurait été, à cette date, la propriété de la Société nationale d’affrètement (S.N.A.).
 
   « NAVIRE EN AVARIES. — Le vapeur Angleterre, appartenant à la compagnie S.N.A., se rendant de Saint-Servan à Rotterdam, a éprouvé une avarie de machine qui l’a obligé à relâcher au bassin du commerce de Cherbourg. Ses travaux de réparation dureront un mois. »
 
 
   □ Au premier trimestre 1920, ce bâtiment avait pour capitaine Auguste ISAAC, capitaine au cabotage, inscrit à Fécamp, n° 195, et pour chef mécanicien Jean-Baptiste KÉRESPERT, mécanicien de 1re classe, inscrit à Saint-Brieuc, n° 24.138.
 
   [Décision du Sous-secrétaire d’État des Ports, de la Marine marchande et des Pêches en date du 27 avril 1920 établissant la liste des capitaines ou patrons des navires de commerce, armateurs et officiers mécaniciens qui ont obtenu des félicitations pour la bonne tenue des postes d’équipage de leur navire et le bon entretien des machines, chaudières, etc. pendant le premier trimestre 1910 : J.O. 30 avr. 1920, p. 6.524]


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46284
olivier 12
Posté le 13-03-2017 à 18:05:46  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Voici un autre vapeur nommé CARMEN, qui semble bien dater de la même époque. Mais je ne peux dire si c'est le Norvégien qui suivait ANGLETERRE...
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/6PBSY0.jpg
 
Cdlt


---------------
olivier

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ANGLETERRE SA de Navigation Havraise