FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  LA CHAMPAGNE - Paquebot

 

Il y a 69 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

LA CHAMPAGNE - Paquebot

n°16892
Terraillon​ Marc
Posté le 23-05-2009 à 08:32:54  profilanswer
 

Bonjour
 
Une image de LA CHAMPAGNE
 
http://www.navires-14-18.com/photo [...] CGT_1w.jpg
 
A bientot  :hello:


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°16893
Terraillon​ Marc
Posté le 23-05-2009 à 08:34:31  profilanswer
 

Bonjour  
 
 
Et voici un premier lien
 
http://www.frenchlines.com/ship_fr_250.php
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°16916
Ar Brav
Posté le 23-05-2009 à 19:14:22  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
La fiche Miramar du paquebot LA CHAMPAGNE de la CGT :
 
IDNo:  5609146  
Year:  1885
Name:  LA CHAMPAGNE  
Launch Date:  15.05.1885
Type:  Passenger ship    
Flag:  FRA  
Tons:  7087  
Country of build:  FRA
Builder:  CGT
Location of yard:  St Nazaire
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn):  1T-  
End:  1915
 
Disposal Data:
 
Wrecked off St Nazaire 28.05.1915
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°16918
olivier 12
Posté le 23-05-2009 à 19:41:08  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quelques vues de LA CHAMPAGNE pour compléter la fiche
 
En couleur
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/ly7bQd.jpg
 
En noir et blanc  
 
Cette carte a été envoyée par Georges Bichon, l'ancien mousse du BABIN CHEVAYE, le 16 Mai 1906 à son frère. Il venait de débarquer à Saint Nazaire du 3-mâts barque EMPEREUR MENELIK sur lequel il avait effectué une campagne de 9 mois comme matelot léger. Voyage Bremerhaven - Coquimbo - Taltal - Saint Nazaire. Son frère, Victor, était mécanicien sur le yacht MANUELA, basé à l'ile de Berder, et appartenant au comte Dillon et à la duchesse d'Uzès.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/921/UvHWPh.jpg
 
Deux autres vues à Saint Nazaire
 
http://img507.imageshack.us/img507/9464/lachampagne2.jpg
 
http://img507.imageshack.us/img507/2662/lachampagne3.jpg
 
Deux photos pas excellentes, mais qui sont des documents uniques pris en 1903 au Havre, sur le pont du paquebot
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/xjzubx.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/qKYgBd.jpg
 
Enfin la triste fin de ce paquebot sur la roche du casino, face à Saint-Nazaire
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/wURhzt.jpg
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 23-02-2016 à 10:42:38

---------------
olivier
n°16926
Terraillon​ Marc
Posté le 23-05-2009 à 21:45:36  profilanswer
 

Bonsoir et merci Olivier pour les photos
 
Le navire a l'indice (1) dans la base de données
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°21024
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 05-10-2009 à 16:52:02  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Historique.
 
 
   — 28 août 1914 : Inscrit sur la Liste officielle des bâtiments de guerre français (J.O. 28 août 1914, p. 7.774).
 
 
   — 28 mai 1915 : S’échoue sur la roche du Casino, à proximité de la plage de Saint-Nazaire.  
 
 
                                                                                  ● L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 5.765, Samedi 29 mai 1915, p. 2.
 
 
                                                                                    « Le paquebot La Champagne s’échoue près de Saint-Nazaire
 
   SAINT-NAZAIRE, 28 mai (contrôlé). ― Ce matin, vers 3 heures, le paquebot Champagne, capitaine Josseau, de la Compagnie générale transatlantique, venant de Colon, entrant en rade s’est mis à la côte par suite d’une fausse manœuvre. Il s’est échoué sur la roche dite du Casino, en face du boulevard de l’Océan ; le navire s’est cassé dans la matinée, à basse mer, par le travers, et est considéré comme perdu.
   Les passagers, au nombre de 978, dont 809 soldats nègres, et l’équipage composé de 180 hommes, ont été sauvés et ramenés au port vers 5 heures par le paquebot Rigel, qui précédait La Champagne. Trois chauffeurs ont été brûlés par l’échappement de la vapeur, un, assez grièvement à la poitrine, deux autres aux mains et aux pieds.
   Le paquebot avait un chargement de marchandises diverses et mille tonnes de café.
 
                                                                                                       A LA COMPAGNIE TRANSATLANTIQUE
 
   PARIS, 28 mai (contrôlé). ― A la
Compagnie générale transatlantique, où nous avons demandé des renseignements complémentaires, on nous déclare que le paquebot faisait le service de la ligne Colon-Antilles-Saint-Nazaire. Son échouement est purement accidentel. La Champagne est un paquebot ancien de 155 mètres de long, construit en 1886. »
 
 
                                                                     Le Temps, n° 19.684, Samedi 29 mai 1915, p. 4, en rubrique « Dernières nouvelles ».
 
 
                                                                                                « Le transatlantique Champagne s’est échoué
 
   Nantes, 28 mai.
 
   Ce matin, vers 3 heures, le paquebot Champagne, capitaine Josseau, de la
Compagnie transatlantique, venant de Colon, entrant en rade s’est mis à la côte par suite d’une fausse manœuvre. Il s’est échoué sur la roche dite du Casino, en face du boulevard de l’Océan. Le navire s’est cassé dans la matinée à la basse mer, par le travers des cheminées et est considéré comme perdu.
   Les passagers, au nombre de 978, dont 909 soldats nègres, et l’équipage, composé de 180 hommes, ont été sauvés et ramenés au port vers 5 heures par le paquebot Rigel, qui précédait La Champagne. Trois chauffeurs ont été brûlés par l’échappement de la vapeur, un assez grièvement à la poitrine, deux autres aux mains et aux pieds.
   Le paquebot avait un chargement de marchandises diverses et mille tonnes de café.
   Construite à Saint-Nazaire en 1886, la Champagne avait 155 mètres de long, 16 de large, jaugeait 3.067 tonnes. Ses machines avaient une force de 9.000 chevaux. Le chargement était assuré par plusieurs compagnies. On prend des dispositions pour opérer le déchargement s’il est possible. »

 
 
   ● Militaire antillais disparu lors du naufrage.  
   
 
    ― CAMBRONNE Apollon Théodore, né le 7 février 1896 aux Abymes (Guadeloupe), mort le 28 mai 1915 « en rade de Saint-Nazaire [par suite d’un] naufrage », Tirailleur de 2e classe, Compagnie d’infanterie coloniale de la Martinique, Matricule n° ... au corps, classe 1916, n° 1027 au recrutement de la Guadeloupe (Jug. Trib. Pointe-à-Pitre, 24 juin 1926, transcrit aux Abymes, le 15 juill. 1916).
 
   _______________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
   Nota. : Le naufrage de La Champagne n’est pas mentionné dans l’ouvrage d’Alain Foulonneau et André Meignen intitulé : « Naufrages dans l’estuaire de la Loire » (Coiffard Libraire-éditeur, Juin 2007, ISBN n° 2-910366-76-6).


Message édité par Rutilius le 11-12-2015 à 10:13:18

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°31232
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 18-05-2011 à 10:09:16  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Passager militaire décédé à bord de La Champagne antérieurement à la perte de ce bâtiment.  
 
   ― BOCQUET Eugène Alfred, né le 13 mai 1879 à Roubaix (Nord), décédé le 5 septembre 1914 « à bord du vaisseau La Champagne » (Blessures de guerre), 2e canonnier servant, 15e Régiment d’artillerie de campagne, Matricule n° 4.895 au corps, classe 1899, n° 6.235 au recrutement de Lille (Jug. Trib. Lille, 11 mars 1920, transcrit à Roubaix, le 26 avr. 1920).


Message édité par Rutilius le 11-12-2015 à 10:17:55

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°31992
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 17-08-2011 à 11:47:34  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                  Carte postale expédiée de Pont-Audemer (Eure), le 11 septembre 1904.
 
 
                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/LA--CHAMPAGNE---V-1..gif
 
                                                                                                                     Collection particulière


Message édité par Rutilius le 11-12-2015 à 10:21:09

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°31998
Memgam
Posté le 17-08-2011 à 20:48:51  profilanswer
 

Sur cette carte postale présentée par Rutilius, la Champagne est précédée par le remorqueur Titan, de la Compagnie Générale Maritime, portant son pavillon en tête de mät. Construit en 1889 aux chantiers Laird de Birkenhead sous le nom de Cambria et acquis par la CGT en 1894. 296 tjb, 43,76 m, 2 machines, 1200 cv, 2 hélices, 13 noeuds. D'une remarquable longévité, il sera démoli au Havre en 1957, à 68 ans de service.
 
Source : Marthe Barbance, Histoire de la Compagnie Générale Transatlantique, Arts et métiers graphiques, 1955.

n°38219
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 06-10-2013 à 19:54:03  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
 
                                                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/LA%20%20CHAMPAGNE%20-%20V%202..jpg
 
                                                                                                                       (Collection particulière)


Message édité par Rutilius le 11-12-2015 à 10:23:38

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°44141
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 22-02-2016 à 18:43:54  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
                                                     ■ Récompenses consécutives au sauvetage des passagers et de l’équipage du paquebot La Champagne.
 
 
                                                                                                      Journal officiel du 31 octobre 1915, p. 7.857.  
                                                                                                 
                                                                                            http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/LACHAMPAGNESauvetageRecompensesI..jpg
 
                                                                                                       Direction de l'inscription maritime de Nantes
 
                                                                                            http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/LACHAMPAGNESauvetageRecompensesII..jpg


Message édité par Rutilius le 22-02-2016 à 19:52:38

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°44145
olivier 12
Posté le 23-02-2016 à 11:46:02  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Une autre vue de LA CHAMPAGNE échoué et cassé en deux sur la roche du Casino.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/UVlTMc.jpg
 
Signalons que ce navire avait déjà connu bien des malheurs.
Le 7 Mai 1887, deux ans après sa mise en service, alors qu'il naviguait par un épais brouillard au large de Barfleur, il avait été violemment abordé par VILLE DE RIO DE JANEIRO, des Chargeurs Réunis, qui coula à pic sans faire de victimes.
Mais sur LA CHAMPAGNE, un grand nombre d'émigrants italiens, qui se trouvaient sur le pont, furent pris d'une irrésistible panique et se ruèrent sur les embarcations malgré l'énergique opposition des marins et des officiers qui tentaient de les repousser pistolet au poing et à coups de barres de fer et de haches.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/6iBVqx.jpg
 
Un certain nombre parvinrent cependant à s'entasser dans l'embarcation n° 7 dont l'un des garants cassa sous la surcharge. Le canot se mâta et les malheureux furent précipités à la mer sans qu'il y ait la moindre possibilité de les sauver.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/921/cODEGH.jpg
 
Finalement, les passagers finirent par se calmer et entonnèrent, dit-on, des cantiques... Le paquebot s'échoua sur un banc de sable et les naufragés furent recueillis par LA BRETAGNE, de la Compagnie de Navigation Sud Atlantique,  et le petit cargo anglais VULTURE. LA CHAMPAGNE sera renfloué, réparé à Saint Nazaire et remis en service.
 
En 1898, le paquebot, victime d'une sérieuse avarie de machine, va dériver pendant 5 jours dans l'Atlantique avant d'être secouru et remorqué.
 
A partir de 1905, LA CHAMPAGNE fut affecté à la ligne du Mexique. En 1912, il entra en collision avec le DESNA, cargo mixte anglais de la Royal Mail Cie, au large de Lisbonne. Mais cette fois, les avaries furent peu importantes.
 
Sources :
 
L'Illustration
 
"Tragiques destins des paquebots transatlantiques" par Rosine Lagier Editions Ouest France 2012
 
Cdlt


---------------
olivier
n°47535
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 03-11-2017 à 23:22:04  profilanswer
 

Bonsoir,
Trouvé cet encart dans L'Union Nationale du 11 février 1915...http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1757/Capturedecran20171103a23.17.54.jpg
Cdlt
BB


---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  LA CHAMPAGNE - Paquebot