FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  VOLTAIRE - Cuirassé

 

Il y a 73 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

VOLTAIRE - Cuirassé

n°2919
Ar Brav
Posté le 10-02-2008 à 15:08:13  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
VOLTAIRE Cuirassé type Danton (1911 – 1937)
 
Chantier :  
 
Forges & Chantiers de la Méditerranée, La Seyne sur Mer  
Commencé : 26.12.1906
Mis à flot : 16.01.1919
Terminé : 1911
En service : 05.1911
Retiré : 17.03.1937                          
Caractéristiques :  18 350 t ; 19 760 tpc ; 18 400 cv ; 146,6 x 25,8 x 8,5 m ; 19 nds ; 24 chaudières Niclausse ; 910 h.
Armement : IV de 305 + XII de 240 + 16 + 2 TLT.
 
Observations :  
 
03.11.1911 : affecté à la 1ère escadre, 1ère, puis 2ème division
08.1914 : raids en Adriatique
15.04.1916 : 2ème escadre
12.1916-09.1917 : affaire d’Athènes
18.10.1918 : endommagé par 2 torpilles lancées du sous-marin UB 48 (OL Wolfgang Steinbauer) dans le canal de Cervi près de Moudros, rejoint Milo, réparé à Bizerte
15.03.1920 : mis en réserve
23.09.1921 : affecté à la division d’Orient
01.04.1922 : affecté à la 2ème division de la 1ère escadre
1922-1925 : refonte
1927 : école
1939 : démoli à Brest.
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 10-02-2008 à 15:08:41

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°5770
GENEAMAR
Posté le 02-06-2008 à 08:24:44  profilanswer
 

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...
 
Au 1er janvier 1911, en préparation d'essais à TOULON.
Commandant (du 8 septembre 1910) : Joseph BARNOUIN, Capitaine de vaisseau.
Capitaines de frégate : Prosper BARTHES, Second - Gérard De CACQUERAY, Chef des services offensifs.
Lieutenants de vaisseau : Claude HÉRITIER (can.) - Marc MOTET (torp.) - Urbain ROQUEPLO (fus.).
Enseigne de vaisseau : Pierre FABRE (can.).
Mécanicien en chef : Charles GIGON.
Mécanicien principal de 1ère classe : Marius GABERT.
Commissaire de 1ère classe : Louis BOURGAIN.
Médecin-Major : Jean Baptiste VINCENT, Médecin principal.
 
http://www.yelims.com/IPB/Invision-Board-France-621.gif
 
 


---------------
Cordialement. Malou
n°11451
dbu55
Posté le 22-12-2008 à 20:48:35  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
quelques marins du VOLTAIRE :
 
BARBIER Georges François né le 28/02/1896 à Plougonven (Finistère), Matelot de 3ème Classe Sans Spécialité, décédé le 11/11/1914 (18 Ans) - A bord du VOLTAIRE - Noyade Accidentelle - Tombé à la mer en montant sur le pont par le sabord arrière de l'entrepont    
 
HELLÉGOUARCH Jacques né le 13/08/1890 à Arzano (Morbihan), Second Maître Canonnier, décédé le 15/5/1918 (27 Ans) - Corfou (Hôpital militaire de l'Achilleïon) Grèce - Maladie - Pneumonie Grippale    
 
Deux Chauffeurs décédés des suites du même accident (Explosion de poussière ou de grisou selon la fiche MDH)
 
LE GOUSSE François Marie né le 18/01/1895 à Guidel (Morbihan), Matelot de 2ème Classe Chauffeur, décédé le 5/8/1914 (19 Ans) - Saint-Mandrier-sur-Mer (Hôpital) Var  - Suite d'un accident de Travail - Explosion de grisou dans une soute alimentaire du VOLTAIRE    
 
SÉLO Pierre Marie né le 24/03/1892 à Baden (Morbihan), Matelot de 2ème Classe Chauffeur, décédé le 5/8/1914 (22 Ans) - Saint-Mandrier-sur-Mer (Hôpital) Var - Suites de Blessures accidentelles Blessures dues à une explosion (poussières) dans une soute d'alimentation    
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°11484
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 23-12-2008 à 10:19:30  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
   Le 16 juillet 1914, le capitaine de vaisseau Paul Jehenne prit le commandement du cuirassé Voltaire, en remplacement du lieutenant de vaisseau de la Taste (Registre de correspondance du commandant : Cote SS Y 639, p. num. 816).
 
   En novembre 1915, il sera désigné commandant supérieur des canonnières armées sur le front de France, puis, en 1916, adjoint au général commandant l'artillerie lourde à grande distance de la VIe armée ; il sera élevé au grade de contre-amiral en février 1917 (V. le sujet Vices-amiraux et contre-amiraux en activité en 1914-1918, p. 1, in fine ; V. également E. Taillemite, « Dictionnaire des marins français », éd.Tallandier, Paris, 2e éd., 2002, p. 260).
   ________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 21-08-2011 à 22:22:23
n°11488
olivier 12
Posté le 23-12-2008 à 11:11:34  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quelques autres CP du Voltaire
 
http://img185.imageshack.us/img185/5247/voltaire3ct5.jpg
 
http://img185.imageshack.us/img185/2192/voltaire2qq1.jpg
 
http://img185.imageshack.us/img185/2231/voltaire4nx1.jpg
 
Cdlt
 
Olivier


---------------
olivier
n°12713
GENEAMAR
Posté le 29-01-2009 à 07:33:08  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
De LA TASTE Alfred Auguste Emmanuel
 
Né le 30 mars 1863 à SAINTES (Charente-Maritime) - Décédé en 1948.  
Au 1er janvier 1917, Officier de la Légion d'Honneur, Officier d'académie.  
Entre dans la Marine en 1879, Aspirant le 5 octobre 1882, Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1884; port BREST. Au 1er janvier 1885, sur le croiseur "BEAUTEMPS-BEAUPRÉ", Division navale de l'Océan Indien (Cdt Émile ESCANDE). Au 1er janvier 1886, sur le transport "EUROPÉEN", Service des transports (Cdt Jules CHARPENTIER). Lieutenant de vaisseau le 4 décembre 1888. Officier breveté Torpilleur. Au 1er janvier 1897, en résidence libre de 3 mois. Le 16 mars 1898, Commandant le torpilleur N° "157", affecté à la Défense mobile de BIZERTE. Au 1er janvier 1901, sur le croiseur cuirassé "POTHUAU", Aide de camp auprès du Contre-Amiral Léonce CAILLARD, Commandant une division de l'Escadre de Méditerranée. Le 23 janvier 1902, Aide de camp du Contre-Amiral Charles ROUVIER, Commandant la Marine à MARSEILLE. Capitaine de frégate le 21 décembre 1905; port ROCHEFORT. Le 22 juin 1910, Commandant le croiseur "FRIANT", Division navale du MAROC auprès de Victor SENÈS, Capitaine de vaisseau, Cdt la Division. Idem au 1er janvier 1911. Capitaine de vaisseau le 15 avril 1912. Commandant le cuirassé "VOLTAIRE", jusqu'en août 1914. De juillet 1915 à mars 1916, Commandant le cuirassé "JEAN-BART". Contre-Amiral le 15 mars 1916.


---------------
Cordialement. Malou
n°12714
GENEAMAR
Posté le 29-01-2009 à 07:44:22  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
JEHENNE Paul Amable  
 
Né le 4 août 1866 à SAINT-VIAUD (Loire-Atalntique) - Décédé le 28 mars 1931 à NEUILLY-sur-SEINE (Hauts-de-Seine).  
Entre dans la Marine en 1883, Aspirant le 5 octobre 1886, port BREST. Il embarque sur le "FONTENOY". En 1888 sur le "DECRÈS", Division navale du Pacifique. En 1890, Second sur le torpilleur "OURAGAN" en Méditerranée. En 1892 sur le garde-côtes "CAÎMAN". En 1893 sur le croiseur "LALANDE", Escadre de Méditerranée. Lieutenant de vaisseau le 5 octobre 1893. Officier torpilleur sur le "JEAN-BART", Escadre du Nord en 1894, le croiseur "ISLY" en Extrême-Orient en 1895-96. En 1897, Commandant un torpilleur de de la Défense mobile du 5ème arrondissement maritime à TOULON. Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1899. Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé "MASSÉNA", Aide de camp auprès du Vice-Amiral Pierre MÉNARD, Commandant en chef l'Escadre du Nord. Cet Officier est à l'origine de l'installation de la T.S.F. à bord des bâtiments et devient spécialiste de la question. En 1904, il commande le contre-torpilleur "FRONDE" en Extrême-Orient. Membre de la Commission permanente d'expériences des défenses sous-marines, il perfectionne mines et torpilles. Capitaine de frégate le 12 octobre 1908. Au 1er janvier 1911, sur le croiseur cuirassé "JULES-FERRY", Chef d'État-Major auprès du Contre-Amiral Louis PIVET, Commandant une division de l'Escadre de Méditerranée. Puis, la même année, Aide de camp auprès de l'amiral JAURÉGUIBERRY, Commandant en chef l'Armée navale pour les manoeuvres. En 1912, commandant de la 1ère escadrille de contre-torpilleurs sur le "BRANLE-BAS", puis Chef d'État-Major de la 1ère Escadre sur le "MIRABEAU". Capitaine de vaisseau le 27 mars 1914. D'août 1914 à novembre 1915, Commandant le cuirassé "VOLTAIRE". En novembre 1915, Commandant supérieur des canonnières fluviales armées sur le front de FRANCE. En 1916, Adjoint au général commandant l'Artillerie lourde de la 6ème Armée. Contre-Amiral en février 1917. En 1918, Commandant supérieur des formations de marins détachés aux armées.--- par la suite Vice-Amiral en 1922, Chef de Cabinet du Ministre de la Marine. Préfet maritime de BIZERTE en novembre 1924, Commandant de l'École de guerre et du Centre des hautes études navales en mai 1925. Inspecteur général des forces maritimes du Nord en 1926. Il quitte les service actif en août 1928.


---------------
Cordialement. Malou
n°12716
GENEAMAR
Posté le 29-01-2009 à 08:20:33  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
De STABENRATH Henri Eugène Léopold  
 
Né le 27 janvier 1866 - Décédé.  
Entre dans la Marine en 1881, Aspirant le 2 octobre 1884; port BREST. Au 1er janvier 1885, sur le cuirassé "COLBERT", Escadre d'évolutions (Cdt Edouard BARRERA). Au 1er janvier 1886, sur l'aviso-transport "DIVES", Station locale de la NOUVELLE-CALÉDONIE (Cdt Charles LEGRAND). Enseigne de vaisseau le 2 octobre 1886, Lieutenant de vaisseau le 19 septembre 1891. Au 1er janvier 1897, sur le cuirassé garde-côtes "TERRIBLE", Escadre de réserve de Méditerranée (Cdt Jean Baptiste VALAT). Officier breveté Canonnier. Au 1er janvier 1899, sur le croiseur "CHANZY", Escadre de Méditerranée (Cdt Pierre DUFAYOT DE LA MAISONNEUVE). Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine (promotion 1900). Au 1er janvier 1901, sur le cuirassé "CARNOT", Escadre du Nord (Cdt Paul CAMPION). Le 15 mars 1902, Commandant le contre-torpilleur "DURANDAL", Escadre du Nord. Capitaine de frégate le 23 mars 1908. Au 1er janvier 1911, port BREST. Capitaine de vaisseau le 25 mai 1916. Le 27 juin 1916, Chef d'État-Major du 2ème arrondissement maritime à BREST. D'août 1917 à janvier 1918, Commandant le cuirassé "RÉPUBLIQUE". De septembre 1918 à novembre 1919, Commandant le cuirassé "VOLTAIRE".


---------------
Cordialement. Malou
n°12717
GENEAMAR
Posté le 29-01-2009 à 08:32:33  profilanswer
 

[:alain dubois:8] Bonjour à tous...
 
BARNOUIN Joseph Marie Anatole  
 
Né le 24 novembre 1856 à Nïmes (Gard) - Décédé en 1940.  
Entre dans la Marine en 1873, Aspirant le 5 octobre 1876; port TOULON. Au 1er janvier 1879, sur le cuirassé "TRIDENT", Escadre d'évolutions (Cdt Amédée CONTE). Enseigne de vaisseau le 29 janvier 1879. En 1881, sur le cuirassé "FRIEDLAND" (Cdt Jean Le CARDINAL). Lieutenant de vaisseau le 4 novembre 1884. Au 1er janvier 1885, port TOULON. Au 1er janvier 1886, sur le cuirassé "FRIEDLAND", Escadre d'évolutions (Cdt Jacques Le BÉHIC). Capitaine de frégate le 10 octobre 1898. Le 19 décembre 1898, Chef de la 2ème Section de l'État-Major du 5ème arrondissement maritime à TOULON. Au 1er janvier 1901, Second sur la "COURONNE", École de canonnage (Cdt Jules KRANTZ). Au 1er janvier 1902, Second sur le croiseur "CÉCILLE", en réserve 2ème catégorie à TOULON (Cdt Dominique BONIFAY). Le 20 mars 1903, Commandant la Défense mobile du 3ème arrondissement maritime à TOULON et Commandant l'aviso-torpilleur "LANCE". Capitaine de vaisseau le 10 mai 1906, Commandant le croiseur cuirassé "JULES-FERRY". Le 8 septembre 1910, Commandant le cuirassé "VOLTAIRE", en préparation d'essais à TOULON. Contre-Amiral le 9 janvier 1914. En décembre 1916 cité à l'ordre de l'Armée navale : " A pendant plus d'une année et jusqu'au bout de sa carrière active, exercé les fonctions de Chef d'État-Major de l'Armée navale avec un tact et une abnégation admirables. A fait preuve, dans ce rôle si difficile, d'une haute valeur technique et morale."  
Au 1er janvier 1917, dans le cadre de réserve. Commandeur de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre, Officier de l'Instruction publique.


---------------
Cordialement. Malou
n°20304
dbu55
Posté le 04-09-2009 à 20:16:35  profilanswer
 

Bonsoir Daniel,
Bonsoir à toutes et à tous,
 
concernant :

Citation :

QUESNEVILLE Georges Charles François, né le 24 mars 1899 à Saint-Germain-le-Gaillard (Manche) et y domicilié, mort le 2 aout 1919, « disparu en mer étant en service commandé (Corps retrouvé et inhumé à … )


 
il me semble que le mot derrière inhumé à est Smyrne
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°22317
GENEAMAR
Posté le 28-11-2009 à 11:53:51  profilanswer
 

Bonjour à tous ...
 
DELZONS Pierre Henri Joseph Marie
 
Né le 10 septembre 1863 à LORIENT (Morbihan) - Décédé en 1932.
Entre dans la Marine en 1878, Aspirant le 5 octobre 1881, port LORIENT. Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1883. Au 1er janvier 1885, sur l'aviso-transport "SCORFF", Division navale de l'Océan Indien (Cdt Victor IMHOFF). Au 1er janvier 1886, port LORIENT. Lieutenant de vaisseau le 16 novembre 1888. Officier breveté Fusilier. Le 3 novembre 1891, Chef de groupe au bâtiment central de la réserve à LORIENT. Chevalier de la Légion d'Honneur le 29 décembre 1893. Au 1er janvier 1894, sur l'aviso-transport "EURE", Division navale de l'Océan Indien (Cdt Louis DEBAR). Au 1er janvier 1896, port LORIENT. Le 10 août 1896, Commandant la chaloupe-canonnière "MOULUN", Station de l'ANNAM et du TONKIN. Au 1er janvier 1899, port LORIENT. Officier breveté Canonnier. Au 1er janvier 1900, sur la "COURONNE", Commandant la 4ème escouade d'apprentis-canonniers. Au 1er janvier 1901, sur le croiseur "BUGEAUD", Escadre d'Extrême-Orient (Cdt Georges LEFÈVRE). Au 1er janvier 1902, port LORIENT. Au 1er janvier 1903, Commandant le torpilleur de haute-mer "LANCIER" en réserve normale à BREST. Le 18 mai 1903, Second du Service central de la Défense mobile à LORIENT. Capitaine de frégate le 21 novembre 1905. Aux 1er janvier 1906, 1908, port LORIENT. Le 13 août 1908, Commandant le croiseur "ALGER", Division navale d'Extrême-Orient. Aux 1er janvier 1911, 1912, port LORIENT. Capitaine de vaisseau le 31 janvier 1912. Officier de la Légion d'Honneur le 31 décembre 1912. Du 1er novembre 1913 à novembre 1915, Commandant le croiseur cuirassé "VICTOR-HUGO", 1ère Armée navale, 1ère Escadre légère. De décembre 1915 à août 1918, Commandant le cuirassé "VOLTAIRE". Contre-Amiral le 13 août 1918. --- Le 19 février 1920, Préfet maritime du 3ème arrondissement et Gouverneur de la Place. Commandeur de la Légion d'Honneur le 10 juillet 1920.
 [:geneamar:8]


Message édité par GENEAMAR le 23-10-2010 à 15:52:35

---------------
Cordialement. Malou
n°22328
Maru56
Posté le 28-11-2009 à 20:32:35  profilanswer
 

Bonsoir à tous
Contrairement à ce qui est mentionné en tête de fil, ce navire termina sa vaillante carrière sur un haut fond, le plateau de la recherche, située au large de la presqu'ile de rhuys dans le Morbihan. Il servira de cible aux avions de l'aéronavale avant d'être bombardé par l'aviation allemande. Site de plongée très sympa...

n°22329
Terraillon​ Marc
Posté le 28-11-2009 à 20:52:01  profilanswer
 

Bonsoir Maru
 
Et merci pour cette information, nous allons mettre à jour la fiche !
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°24024
Terraillon​ Marc
Posté le 06-02-2010 à 09:06:35  profilanswer
 

Bonjour
 

Terraillon Marc a écrit :

Bonsoir
 
Sur le site http://www.ambafrance-mt.org/ (Ambassade de France à Malte), il y a un relevé des marins et soldats enterrés à MALTE
 
 
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE BIGHI
 
BAUDET Ferdinand, matelot sans spécialité du « VOLTAIRE », décédé le 28 octobre 1915
 
JAMS Louis, Marie, Thomas, matelot aide fusilier du « VOLTAIRE » né le 28 septembre 1890, décédé le 23 septembre 1915
 
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE TURC
 
...
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE L’ADOLARATA
 
....
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE TA BRAXIA
 
...
 
 
 
A bientot  :hello:


Message édité par Terraillon Marc le 06-02-2010 à 09:10:05

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°24559
dbu55
Posté le 19-03-2010 à 21:39:51  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
un autre marin du VOLTAIRE :
 
LOUIS Félix Charles Arthur né le 10/01/1876 à Romorantin (Loir-et-Cher), Maître Canonnier -  Décédé le 07/02/1916(40 Ans) à Bizerte  d'une insufisance aortique - La fiche MDH précise : Décédé subitement lors d'une promenade à Bizerte
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°24580
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-03-2010 à 09:02:54  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Autres marins du cuirassé Voltaire ayant été déclarés « Morts pour la France » :
 
   ― BAUDET Ferdinand Marc, né le 28 février 1892 à Plouhinec (Morbihan) et domicilié à Étel (Morbihan), décédé le 28 octobre 1915 « à l’Hôpital de Malte [des] suites de brûlures [reçues] à bord du Voltaire », Matelot de ... classe chauffeur, Matricule n° 4.895.
 
   ― BLANCHET Denis Marie, né le 24 décembre 1879 au Palais (Morbihan) et domicilié à Hoëdic (Morbihan), décédé  d'une pneumonie double à l'Hôpital de Corfou (Grèce), le 19 mai 1918, Matelot de … classe, Matricule f ° 2304, n° 104 – Auray (Acte transcrit à Hoëdic, le 18 juin 1918).
 
   ― DRANCOURT Fernand Jules, né le 16 décembre 1892 au Lens (Pas-de-Calais) et domicilié à Saint-Ouen (Seine – aujourd’hui Seine-Saint-Denis –), décédé  d'une pneumonie double à l'Hôpital de Corfou (Grèce), le 29 mai 1917, Matelot de … classe sans spécialité, Matricule n° 41.541–1 (Acte transcrit à Saint-Ouen, le 1er oct. 1923).
 
   ― JAMS Louis Marie Thomas, né le 28 septembre 1890 à La Turballe (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique) et y domicilié, décédé le 23 septembre 1915 à l’Hôpital de Malte de tuberculose pulmonaire, Matelot de 1re classe fusilier auxiliaire, Matricule n° 9.154 – Le Croisic (Acte transcrit à la Turballe, le 28 oct. 1915).
 
   ― QUESNEVILLE Georges Charles François, né le 24 mars 1899 à Saint-Germain-le-Gaillard (Manche) et y domicilié, mort le 2 aout 1919, « disparu en mer étant en service commandé (Corps retrouvé et inhumé à Smyrne) », Matelot de 2e classe, Matricule n° 43.354–1 (Acte transcrit à Saint-Germain-le-Gaillard, le 18 avr. 1919).
 
   Mention marginale : « Ayant reçu l’ordre d’aller faire de l’eau à Smyrne, est disparu de la chaloupe, coulée par le vapeur qui la remorquait (Réponse à D. m. 489/33 P.m.2 du 28 juillet 1916) ».
 
   ― MORVAN Jean, né le 6 décembre 1893 à Crozon (Finistère) et y domicilié, mort le 19 juin 1917 « devant Gallipoli, disparu avec l'Édouard-Corbière », Matelot de 3e classe sans spécialité, en subsistance sur ce bâtiment, Matricule n° 3.771–...
 
 
   ■ Un marin décédé à bord du cuirassé Voltaire, dont le nom ne figure pas dans la base S.G.A. « Mémoire des hommes » :  
 
   ― LE BATARD André Arsène Paul, né le ... à ... (...) et domicilié à ... (...), décédé subitement à bord du Voltaire, le 11 avril 1918, Matelot mécanicien, Matricule n° 7828-Le Havre (Acte de décès établi à Corfou).
 
   Ce décès est révélé par les notes n°s 1102-D et 1103-D, en date du 11 avril 1918, du capitaine de vaisseau Delzons, qui commandait alors le Voltaire (S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 640, p. num. 291). Une autre note - n° 1107-D - indique : « Adresse de la famille : 31, rue Berthelot, Le Havre, Seine-Inférieure » (Ibid., p. num. 292).
   _______________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 21-08-2011 à 22:29:21
n°25042
lenny
Posté le 17-04-2010 à 14:21:52  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6998/voltaire.jpg
Une autre photo du Voltaire.

n°30737
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 08-04-2011 à 00:30:42  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
                                          Les grandes manœuvres navales de Toulon — Septembre 1911 — Le cuirassé Voltaire  
 
 
                                       http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/VOLTAIRE%20-%20Cuirasse%20-%20V%201..jpg
                                                                                 
                                                      Bibliothèque nationale de France — Département Estampes et photographie
                                                                               Agence de presse Meurisse — Réf. 15.984

   ______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 23-04-2011 à 17:50:40
n°30969
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 23-04-2011 à 17:49:54  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
                                             Le Président Gaston Doumergue passant en revue les marins du Voltaire (1925)
 
 
                                       http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/VOLTAIRE%20-%20Cuirasse%20-%20V%202..jpg    
 
                                                        Bibliothèque nationale de France ― Département Estampes et photographie
                                                                Photographie de presse de l'Agence Meurisse ― Réf. 24.942 A.

   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 23-04-2011 à 17:50:11
n°31753
NIALA
Posté le 14-07-2011 à 17:51:19  profilanswer
 

Voici le Voltaire en 1920,avec les modifications effectuées pendant la guerre: les projecteurs à la base du mat avant; la suppression en 1918 du mat arrière pour permettre le remorquage de ballon captif Cacquot.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8678/VOLTAIRE%2082_3.jpg
 
Cordialement
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°37103
marpie
Posté le 18-04-2013 à 20:56:43  profilanswer
 

Bonsoir à tous ,
 
Extrait du JO du 27 avril 1916    (p 3580) :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/VOLTAIRE.jpg
 
Amicalement
Marpie

n°37833
olivier 12
Posté le 30-07-2013 à 11:07:19  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le VOLTAIRE lors de la revue navale du 9 Septembre 1911 au large de Toulon. Derrière lui viennent en ligne de file CONDORCET, DIDEROT, DANTON et MIRABEAU
 
http://imageshack.us/a/img94/7361/ucjh.jpg
http://imageshack.us/a/img833/3826/emn8.jpg
http://imageshack.us/a/img189/7492/0og6.jpg
 
Cdlt


---------------
olivier
n°38932
kgvm
Posté le 03-01-2014 à 08:31:28  profilanswer
 

Voici une photo du cuirassé "Voltaire" avec un torpilleur allemand, très probablement en 1942:
http://gottmitunsdotnet.files.word [...] arget1.jpg
L'état semble relativement bien.

n°38933
NIALA
Posté le 03-01-2014 à 09:27:44  profilanswer
 

Le 27 mai 1938 le Voltaire est amené en baie de Quiberon pour servir de cible.
En juin 1940 il est pris pour cible par l'aviation allemande.
 
En décembre 1949 l'épave du Voltaire est vendue 22 millions à la société Mario Serra qui fonde pour l'occasion la société Voltaire.
 En mars 1950 le Cauville débarque à Lorient un premier chargement de 140 t de ferraille.  
 
Source: Les cuirassés de 18 000 t par Robert Dumas et Gérard Prévoteaux Editions Le la Presse
Il est possible que la photo date de juin 1940.
 
Un lien sur la démolition du cuirassé Voltaire  
 
 
http://www.wreck.fr/voltaire.htm
 
Alain


Message édité par NIALA le 03-01-2014 à 10:17:54

---------------
Cordialement
 
n°38934
kgvm
Posté le 04-01-2014 à 10:12:33  profilanswer
 

Juin 1940? Impossible, il n'y avait pas un torpilleur allemand là en juin.
À mon connaissance les premiers torpilleurs sont venus vers la France en septembre pour l'opération Seelöwe.
"Seeadler" (les photos sont prises par un membre d'equipage de ce torpilleur) se trouvait à Brest le premier fois de janvier 1941 (ou octobre 1940??):
http://gottmituns.net/tag/kriegsmarine/

n°38935
NIALA
Posté le 04-01-2014 à 10:39:14  profilanswer
 

Merci Klaus, donc le Voltaire se trouvait dans cet état début 1941 au mieux, ce qui est étonnant pour un navire servant de cible depuis juin 1938, les cheminées et les mats sont toujours debout.
 
Alain


Message édité par NIALA le 04-01-2014 à 10:40:15

---------------
Cordialement
 
n°42784
philip69
Posté le 26-07-2015 à 18:16:00  profilanswer
 

Bonjour a tous  
 
Nouveau sur ce forum ,  
 
La grand mére de ma femme, âgée de 93 ans , recherche des infos , indices, photos , textes ou autres éléments concernant son père décédé en 1943, ayant servi sur le Cuirassier Voltaire.  
il s'agit de Louis Emile Gamard né en 1898 a Flines les montagne domicilés a Oxelaere.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/19231/IMG7205.jpg


---------------
philip99pe.h
n°47669
lamy78
Posté le 28-11-2017 à 10:06:39  profilanswer
 

Bonjour,  
Mon arrière Grand-père (http://ecole.nav.traditions.free.fr/officiers_coquelin_gustave.htm) a servi sur le Voltaire pendant la Première Guerre Mondiale, comme Commandant en Second (selon la tradition familiale orale), j'aimerait savoir jusqu'à quand il est resté sur le Voltaire ? Notamment : y était-il lors du double-torpillage d'octobre 1918 ?  
La question est importante pour nous car il se raconte (toujours oralement) une drôle d'histoire sur ce torpillage (j'ai même vu une brochure dessus) et j'aimerai savoir si mon ancêtre y a été mêlé...
Merci d'avance pour toute info qui me permettrait d'avancer...

n°47670
capu rossu
Posté le 28-11-2017 à 12:32:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Pour l'épisode du torpillage, recherchez sur Mémoire des Hommes à ce lien pour le Voltaire :
 
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] am=3&ref=8
 
Pour la période d'embarquement de votre arrière-grand-père, essayez de vous rapprocher des SHD de Toulon et/ou Brest pour savoir lequel a dans ses collections les registres de la solde qui recensent chaque mois l'ensemble des personnels, tous grades confondus, embarqués ou subsistance, sur un bâtiment.
 
@+
Alain


Message édité par capu rossu le 28-11-2017 à 12:32:46
n°47674
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 29-11-2017 à 14:44:11  profilanswer
 

.
   Bonjour, et bienvenue,
 
 
   I. – A compter du 8 septembre 1913, fut désigné en qualité de commandant en second du cuirassé d’escadre Voltaire, dans la 1re Escadre de la 1re Armée navale, le capitaine de frégate Marie Charles JOBARD, du port de Toulon (J.O. 9 août 1913, p. 7.093 – Liste de destinations). Promu au grade de capitaine de vaisseau par un décret du 12 août 1915 (J.O. 14 août 1915, p. 5.687), il fut ensuite nommé au commandement du cuirassé d’escadre Vérité par un décret du 24 décembre 1915 (J.O. 27 déc. 1915, p. 9.513). Lui succédèrent dans cette fonction :
 
   – le capitaine de frégate Georges Maxime DELAHET, jusqu’alors embarqué comme adjoint au commandant en second depuis le 7 juillet 1913 (J.O. 25 juin 1913, p. 5.448 – Liste de destinations) ;
 
   – le capitaine de frégate Louis Théophile AUDEMARD, et ce jusqu’à sa nomination au commandement du croiseur cuirassé Kléber par un décret du 2 décembre 1916 (J.O. 5 déc. 1916, p. 10.519) ;
 
   – le capitaine de frégate Pierre Ferdinand Maxime de COURTOIS, et ce jusqu’à sa nomination au commandement de la 2e Escadrille de patrouilles par un ordre d’armée du 10 octobre 1917 (Registre historique de la correspondance du commandant : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 640, p. num. 190) ;
 
   – le capitaine de frégate Georges Félix MABILLE du CHESNE (Ibid., p. num. 352).  
 
 
   II. – Le lieutenant de vaisseau Gustave Marie COQUELIN fut, quant à lui, désigné début Octobre 1913 pour embarquer « le plus tôt possible » sur le cuirassé d’escadre Voltaire – sans que soient connues ses attributions exactes à bord à cette époque –, en remplacement du lieutenant de vaisseau Georges Marie Henri de LAFAY de JERPHANION (J.O. 8 oct. 1913, p. 8.893 – Liste de destinations).  
 
   Figurant toujours à l’effectif de l’état major à la date du 1er juillet 1917, et ayant été promu au grade de capitaine de corvette (ancienneté) par un décret du 19 juin 1917 (J.O. 22 juin 1917, p. 4.813), il exerçait alors les fonctions d’adjoint au commandant en second, étant par ailleurs chef des services défensifs (Registre historique de la correspondance du commandant : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 639, p. num. 1.063). A la date du 1er octobre 1917, il exerçait par intérim celles de commandant en second (Ibid., p. num. 1.069).  
 
   Par une note 1.290 D. du 26 novembre 1918 (Ibid., Cote SS Y 640, p. num. 352), qui faisait suite à un télégramme du Ministre de la Marine en date du 24 novembre 1918 ordonnant la mise en réserve d’escadre du cuirassé Voltaire, son débarquement fut proposé au contre-amiral, major général, par le capitaine de vaisseau Henri Eugène Léopold  de STABENRATH, qui exerçait alors le commandement du bâtiment, en réparation à l’arsenal de Sidi-Abdallah (Tunisie).


Message édité par Rutilius le 02-12-2017 à 08:56:27

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47682
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-12-2017 à 00:27:07  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
   Le cuirassé d’escadre Voltaire fut avarié par deux torpilles, non pas le 18 octobre 1918, comme il est indiqué par erreur sur la fiche correspondante du site ubaoat.net, mais le 10 octobre 1918, à 23 h. 11. Parvenu en rade de Milo le 11 octobre à 8 h. 40, il y mouilla à 9 h. 08 par des fonds de 45 m. De là, il appareilla le 19 novembre 1918 à 7 h. 27 à destination de l’arsenal de Sidi-Abdallah où il parvint le 23 à 10 h. 20.  
 
   —> https://uboat.net/wwi/ships_hit/6848.html


Message édité par Rutilius le 01-12-2017 à 00:39:00

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47683
NIALA
Posté le 01-12-2017 à 09:05:03  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8678/191811VOLTAIRECONDORCETabizerte.jpg
Le Voltaire en réparation dans l'arsenal de Sidi Abdallah en novembre 1918
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°47687
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-12-2017 à 13:26:05  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                            Les circonstance du torpillage du cuirassé Voltaire, le 10 octobre 1918
 
 
   • Cuirassé d’escadre Voltaire – alors commandé par le capitaine de vaisseau Henri Eugène Léopold de STABENRATHJournal de navigation n° - /1918 – 9 oct. 1918 – 9 août 1919 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 639, p. num. 711 et s.
 
   Le cuirassé Voltaire avait appareillé de la rade de Toulon le 7 octobre 1918 au matin, étant alors escorté par les torpilleurs d’escadre Cognée et Trident à tribord, Hussard et Mortier à bâbord. Arrivé à Messine le 9 octobre à 6 h. 30, il en était reparti le même jour à 16 h. 55, escorté par les torpilleurs d’escadre Somali et Touareg à tribord, Arabe et Horta à bâbord.
 
 
                                                                                                                 « Jeudi 10 octobre 1918  
 
   .............................................................................................................................................................................................................................................................
 
                                                                                                                         De 20 h. à 24 h.
 
   20 h. 00 – Route en zigzags.
 
   20 h. 44 – Aperçu feu du cap Matapan au N. 25 E.
 
   21 h. 13 – Venu au N. 40 E. Cessé les zigzags.
 
   21 h. 13 – Aperçu feu Spathi au N. 59 E.
 
   23 h. 04 – Venu au N. 85 E.
 
   23 h. 11 – Explosion à tribord.
 
   23 h. 13 – L’explosion, due sans doute à deux torpilles, a eu lieu sur l’avant de la passerelle par tribord. Rien n’a été vu avant l’explosion, mais au moment même de l’explosion, vu un double sillage perpendiculaire au bateau, juste au pied de la passerelle.
   Diminué de vitesse, puis, les cloison tenant, augmenté pour s’éloigner.
   La défense ouvre le feu, résultats inconnus, et cesse le feu au bout de quelques minutes.
   Les équipes de sécurité prévenues prennent les mesures nécessaires.
 
   23 h. 15 – Routes diverses dans le canal de Cervi. Les compas se sont cassés ou déréglés par suite de l’explosion. Signalé au Touareg de se mettre en avant et de faire route sur Milo. Franchi le canal de Cervi, suivi le Touareg.
 
                                                                                                                Vendredi 11 octobre 1918  
 
                                                                                                                           De 0 h. à 4 h.
 
   0 h. 00 – Fait route en suivant le torpilleur placé devant.
 
   3 h. 00 – Changé la bordée de veille.  
 
   3 h. 22 – Continué à prendre les mesures de sécurité en épontillant les cloisons. Plusieurs hommes sont incommodés par les gaz de l’explosion en pénétrant dans la cale à eau de réserve.
 
                                                                                                                           De 4 h. à 8 h.
 
   4 h. 00 – Continué la route en suivant le torpilleur placé devant.
 
   4 h. 55 – Une canonnière anglaise vient escorter le Voltaire. Échangé les signaux de reconnaissance.  
 
   5 h. 30 – Branlebas.
 
   5 h. 40 – Déjeuner des bâbordais. Lavage corporel.
 
   5 h. 45 – Changé la bordée de veille.
 
   6 h. 45 – Bâbordais aux postes de veille. Tribordais à déjeuner. Arrivée de l’Hélène pour escorte. Propreté du bâtiment par la bordée de veille.
   Continué la route en suivant l’Hélène.
 
   7 h. 00 – Trois hydravions survolent notre route.  
 
   7 h. 30 – Tribordais à la propreté du bâtiment.
 
   7 h. 55 – Tiré deux obus P. des tourelles 5 et 7.
 
                                                                                                                    De 8 h. au mouillage.
 
   8 h. 00 – Continué la route en suivant l’Hélène.
 
   8 h. 38 – Poste de mouillage.
 
   8 h. 40 – Par le travers des barrages.
 
   9 h. 08 – Rentré au mouillage de Milo. Mouillé bâbord 45 m de fond à 420 m de la Foudre. Filé 5 maillons.
»
 
   _________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
   • Cuirassé d’escadre Voltaire – alors commandé par le capitaine de vaisseau Henri Eugène Léopold de STABENRATHRegistre historique de la correspondance intéressant le personnel et le matériel du bâtiment, note n° 1.289 D. du 25 novembre 1918 : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 640, p. num. 351 et 352.
 
 
                                                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/archivesSHDMVMVSSY6400351T.jpg
 
                                                                     http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/VOLTAIRERapportdemerII.jpg


Message édité par Rutilius le 01-12-2017 à 13:27:39

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47691
lamy78
Posté le 01-12-2017 à 15:02:08  profilanswer
 

Bonjour, un grand merci pour ces infos.
J'avais bel et bien consulté la page 711 de la Cote SS Y 639, mais j'avoue avoir du ma à le lire, n'étant pas très habitué aux archives.
Merci aussi pour les renseignements précis sur le rôle de Gustave COQUELIN, adjoint au commandant en second, cela recoupe partiellement la tradition orale de la famille. (En revanche on le disait en charge de la sécurité à bord, et non "chef des services défensifs " mais cela peut-il recouper la même réalité ?
Auriez-vous le nom de l'aumônier à bord en ce mois d'Octobre ? (toujours selon le bouche-a-oreille familial), le poste étant vacant, le bateau avait accepté de "convoyer" un aumônier de l'armée de terre de retour des Dardanelles ?
Encore un très grand merci : mes recherches ont fait un énorme bond en avant !

n°47705
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 02-12-2017 à 11:09:30  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                L’aumônier du cuirassé d’escadre Voltaire d’Août 1914 à Mai 1918
 
 
   ― BOSSENNEC Louis Joseph, né le 22 février 1875 à Douarnenez (Finistère) et décédé le 25 mars 1952 à Roscoff (– d° –).  
 
    Fils de Louis Joseph BOSSENNEC, né vers 1844, marin, et de Marie Catherine GUYARD, sans profession, son épouse.  
 
 
   Prêtre du diocèse de Quimper. Aumônier temporaire de la flotte du 30 août 1914 au 18 janvier 1920. Service en mer en temps de guerre : 5 ans, 4 mois et 19 jours. Classe 1895, n° 993 au recrutement de Quimper.
   
   Agréé en qualité d’aumônier temporaire de la flotte par une décision du Ministre de la Marine du 30 août 1914 et destiné au cuirassé d’escadre Voltaire (J.O. 2 sept. 1914, p. 7.832). Était précédemment chargé, à Brest, du service religieux à bord du ponton Magellan et de l’Armorique, ex-Mytho, École des apprentis marins.  
 
   Destiné au cuirassé d’escadre Mirabeau le 5 mai 1918.
 
   Destiné au cuirassé d’escadre Justice le 18 juillet 1918.
 
   Destiné au cuirassé d’escadre Jules-Michelet le 18 juin 1919.
 
   Démobilisé le 18 octobre 1919 et licencié le 18 janvier 1920.  
 
                                                                                                                   Distinction honorifique
 
 
    Par arrêté du Ministre de la Marine en date du 10 juillet 1920 (J.O. 11 juill. 1920, p. 9.780 et 9.783), inscrit dans les termes suivants au tableau spécial de la Légion d’honneur pour le grade de chevalier à compter du 16 juin 1920 :  
 
   « Bossenec (Louis-Joseph), aumônier temporaire : aumônier d’un dévouement absolu. A donné des preuves d’un courage à toute épreuve sous le feu de l’ennemi. Une citation. »
 
 
                                                                                                                            **********
 
                                       • « La preuve par le sang. Livre d'or du clergé et des congrégations (1914~1922) », Bonne Presse, Paris, 1925, Tome I., p. 232.  
 
                                                                                               
                                                                                  http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/BOSSENNECLouisJosephCapture.jpg
 
                                                                 Sur « L’Affaire de Kherson », V. ici —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 2781_1.htm


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  VOLTAIRE - Cuirassé