FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  DOROTHY — Cargo — John Ness, Sunderland (Royaume-Uni).

 

1 utilisateur anonyme et 35 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

DOROTHY — Cargo — John Ness, Sunderland (Royaume-Uni).

n°14861
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 06-04-2009 à 21:59:10  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   Dorothy – Cargo – John Ness, Sunderland (Royaume-Uni).
 
 
   Cargo de 3.806 t. jb et de 111,2 x 15,4 x 7,1 m. Lancé le 16 octobre 1902 à North Sands (Royaume-Uni) par le chantier Joseph L. Thompson & Sons, de Sunderland (Royaume-Uni), pour le compte de l’armement John Ness, de Sunderland (Royaume-Uni).  
 
   The Wreck Site —> http://www.wrecksite.eu/wreck.aspx?58433
 
 
   Torpillé et coulé le 24 février 1917 par le sous-marin U-35 (Kapitänleutnant Lothar von Arnauld de la Perière), à 25 milles dans le S.-E. x S. ½ S. l’île de Pantelleria (Italie), alors qu’il allait de Tunis à Salonique. Alors commandé par le commandant A. R. Smiles.
 
   Les membres de l’équipage et les passagers survivants sont recueillis par le torpilleur britannique H.M.S. Harrier (Lieutenant commander James Saulack Parker).
 
   uboat.net —> http://uboat.net/wwi/ships_hit/1698.html  
 
 
   Le Temps, n° 20.324, 27 février 1917, p. 1, en rubrique « Sur mer ».
 
 
                                                                    « Navire coulé
 
   Le seul navire dont la destruction soit signalée dans le communiqué du 25 février, 19 heures, est le vapeur anglais Dorothy, de 3.806 tonnes, construit à Sunderland en 1903. »

 
 
 
   Le Temps, n° 20.389, 3 mai 1917, p. 2, en rubrique « Marine ».  
 
 
   « CITATIONS. – Sont cités à l’ordre de l’armée : […]
 
   Parker, lieutenant-commander de la marine britannique, commandant le Harrier.
 
   Emiles
[lire : Smiles], commandant le vapeur anglais Dorothy : pour l’habileté, le courage et l’énergie avec lesquels ils ont procédé au sauvetage des troupes françaises passagères sur le Dorothy, torpillé et coulé par un sous-marin. »
 
 
   Le Temps, n° 20.390, 4 mai 1917, p. 3, en rubrique « Marine ».
   
   
   « CITATIONS. – Sont cités à l’ordre de l’armée : […]
 
   Pirault, lieutenant au 4e rég. de zouaves : pour l’énergie et le dévouement dont il a fait preuve dans l’organisation du sauvetage des passagers militaires du Dorothy, torpillé et coulé par un sous-marin. »


Message édité par Rutilius le 24-11-2016 à 23:49:22

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°20431
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 10-09-2009 à 00:17:22  profilanswer
 

Bonsoir à tous
Le Dorothy a été coulé au point 36.21N 12.46E à 13h33 (heure allemande) par une torpille G6 lancée à une distance de 400m. depuis le tube arrière et qui a fait but au niveau de la cheminée.
Quelques heures plus tôt dans la matinée, U 35 avait déjà coulé au canon le grec Prikonisos (3537 t.), augmentant ainsi de plus de 7000 tonnes pour cette seule journée, le score déjà impressionnant de son commandant.
Source : 24.2.17 KTB U 35, KL von Arnauld de la Périère.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°20523
Gastolli
Posté le 13-09-2009 à 11:41:07  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
the name of the Captain of DOROTHY was Smiles, there are 16 dead tunesian soldiers apart from 6 dead crew of the steamer. DOROTHY carried 36 crew, 270 tunesian soldiers, artillery pieces and military stores.
 
The survivors are rescued by the british gunboat HARRIER and 2 french Trawlers (names not known to me  :??: )
 
Cordialement
Oliver

n°22504
alain13
Posté le 03-12-2009 à 13:25:19  profilanswer
 


Bonjour,
 
Trois soldats du 4ème R.C.A. décédés dans le naufrage :
 
Chenet Elie Gabriel,
Martinetti Joseph,
Ournac Prosper.
 
Cordialement,
Alain

n°33614
dbu55
Posté le 14-01-2012 à 18:33:03  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Un autre militaire décédé sur le DOROTHY :
 
AUBURTIN Edouard né le 06/11/1877 à Frécourt (Aujourd'hui Servigny-lès-Raville) (Moselle), Soldat de 2ème Classe au 15ème Bataillon Territorial de Zouaves - 4ème Régiment de Zouaves - Disparu en Mer le 24/02/1917 (39 Ans) à bord du DOROTHY
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°35115
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-09-2012 à 22:26:01  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
   ■ Traversées.
 
 
   — 1er ~ 10 janvier 1917 : Transporte de Marseille à Salonique le Groupe de brancardiers (Médecin major Heckenroth) de la 11e division d’infanterie coloniale (Officiers, brancardiers et un détachement de 70 hommes du Train des équipages militaires).  
 
   (Journal des marches et opérations du Groupe de brancardiers  de la 11e division d’infanterie coloniale  – 10 novembre 1916 ~ 7 avril 1919 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote 26 N 475/7, p. num. 12.)
 
   ____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 29-10-2013 à 14:50:19
n°38399
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 29-10-2013 à 11:16:33  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
                                                    Journal officiel du 2 mai 1917, p. 3.484.
 
 
                                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/DOROTHY%20-%20J.O.%202-V-1917..jpg


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°39764
cedo34
Posté le 29-04-2014 à 15:02:03  profilanswer
 

Un soldat de plus disparu sur le Dorothy
 
   ■ 4e Régiment de chasseurs d’Afrique.
 
   ― MASSERAN Gervais Sébastien dit de Gaston, né le 29/02/1894 à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), Soldat de 2e classe, Matricule n° 08069, classe 1913-1914, LM152 au recrutement de La Seine, 4ème bureau (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
----------------------------------
Amicalement,
Christophe

n°44773
Putine
Posté le 06-05-2016 à 06:58:44  profilanswer
 


Bonjour a tous !  :hello:  
 
Cet cargo a transporte les troupes russes pendant l' ete de 1916 de Arkhangelsk a Brest ?  :??:  
 
Cordialement
Igor
 
 

n°44774
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 06-05-2016 à 10:05:52  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                  Passagers militaires disparus le 24 février 1917 avec le Dorothy
 
                                                                                                                (Liste non exhaustive : 14 noms) (*)
 
                                                                                      Avertissement : Orthographe de certains toponymes incertaine
 
 
 
   ■ 1er Bataillon territorial de zouaves.  
 
   ― AUBURTIN Édouard, né le 6 novembre 1877 à Frécourt – aujourd’hui Servigny-lès-Raville – (Moselle), Soldat de 2e classe, Matricule n° 005.006 bis, classe 1897, engagé volontaire en 1916, n° 2.579/205 au recrutement du Puy (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   ― DEGEILH Michel Jacques, né le 28 avril 1877 à Ménerville – aujourd’hui Thénia – (Département d’Alger, Algérie), Soldat de 2e classe, Matricule n° 2.127, classe 1897, n° 858 au recrutement d’Alger (– d° –).
 
   ■ 15e Bataillon territorial de zouaves.
 
   ― JAHYNY Alexandre Mathurin, né le 16 janvier 1874 au Cellier (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique), Soldat de 2e classe, 4e Compagnie, Matricule n° 003.313 au corps, classe 1894, n° 533 au recrutement d’Ancenis (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).  
 
   ■ 5e Groupe d'artillerie de campagne d’Afrique.
 
   ― FRADJ ben Mohamed ben M’Hamed, présumé né en 1894 à Arkat (Canton de Souassi, Tunisie), 2e canonnier conducteur, Matricule n° 681, classe 1914, n° inconnu au recrutement de Tunis (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   ― TAHAR Ben Sadok Ben Cherfi Chérif, présumé né en 1896 à Bou-Arada (Caïdat de Medjez-El-Bab, Tunisie) et y domicilié, 2e canonnier, Matricule et classe inconnus, n° 636 au recrutement de Tunis (– d° –).
 
   ■ 4e Régiment de chasseurs d’Afrique.
 
   ― CHENET Elie Gabriel, né le 24 mai 1895 à Recoubeau-Jansac (Drôme), Soldat de 2e classe, Matricule n° 5.277, classe 1915, n° 43 au recrutement de Montélimar (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   ― MARTINETTI Joseph, né le 11 mai 1892 à Prunelli-di-Fiumorbo (Corse) et domicilié à Tunis (Tunisie), Brigadier, Matricule n° 2.042, classe 1911, n° 565 au recrutement d’Ajaccio (– d° –).
 
   ― MASSERAN Gervais Sébastien, dit Gaston, né le 29 février 1894 à Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault), Soldat de 2e classe, Matricule n° 08.069, classe 1913~1914, n° L.M. 152 au recrutement de la Seine, 4e Bureau (– d° –).
 
   ― OURNAC Prosper, né le 7 juillet 1891 à Carcassonne (Aude) et y domicilié, Soldat de 1re classe, Matricule n° 2.042, classe 1911, n° 565 au recrutement de Carcassonne (– d° –).
 
   ■ 2e Régiment de marche d’Afrique.
 
   ― BRÉCHET Fleurant Raoul, né le 27 décembre 1891 à Paris (Ve Arr.), Soldat de 1re classe, Matricule n° 10.902, classe 1911, n° 1.282 au recrutement de Nevers (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   ― LAURENT André Clément, né le 7 août 1884 à Blad-Touria (Département d’Oran, Algérie), Soldat de 2e classe, Matricule n° 017.380, classe 1904, n° 1.601 au recrutement de Oran (– d° –).
 
   ■ 2e bis Régiment de marche de zouaves « Orient ».  
       
   ― DRAGGAGI Théodore, né le 31 octobre 1884 à Sidi-Mérouan – aujourd’hui Sidi-Merouane – (Département de Constantine, Algérie), Sergent fourrier, Matricule n° 016.300, classe 1904, n° 1.116 au recrutement de Constantine (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).  
 
   ■ 125e Régiment d’infanterie territoriale.
 
   ― FABRE Aimé Arthur Jean, né le 23 avril 1877 à Aussillon (Tarn), Soldat de 2e classe, Matricule n° 2.226, classe 1897, n° 558 au recrutement de Narbonne (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   ■ 2e Régiment du génie.
 
   ― BREVI Christian Joseph, né le 5 mars 1873 à Mustapha (Département d’Alger, Algérie), Sapeur, Matricule n° 01.922, classe 1893, n° 622 au recrutement d’Alger (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
   _____________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
  (*) Dernières adjonctions : JAHYNY Alexandre Mathurin, 15e Bataillon territorial de zouaves ; FABRE Aimé Arthur Jean, 125e Régiment d’infanterie territoriale.


Message édité par Rutilius le 07-10-2017 à 23:19:08

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°45528
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 25-11-2016 à 00:21:59  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,  

Gastolli a écrit :

The survivors are rescued by the british gunboat Harrier and 2 french trawlers (names not known to me).

  Il s'agissait des patrouilleurs auxiliaires Bisson-II (Premier maître de timonerie Félix Jean Marie MARTEL) et Albatros-II (Premier maître de timonerie Mathurin LE GUILLOUX).


Message édité par Rutilius le 25-11-2016 à 00:39:16

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°45535
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 25-11-2016 à 16:42:22  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   • Patrouilleur auxiliaire Bisson-II – alors commandé par le premier maître de timonerie Félix Jean Marie MARTEL –  Journal de navigation n° 8/1917 – 5 janvier ~ 26 février 1917 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 52, p. num. 349 à 351.
 
 
                                                                                                                « En mer. D’Argostoli à Bône.
 
                                                                                                                  Le Samedi 24 février [1917].
 
   Très beau temps. En route sur le Cap Bon.
 
   A 8 h. 24, lorsque le bâtiment se trouvait par 36° 47’ et 13° 20, nous recevons un allo de 36° 21’ et 12° 55’, c'est-à-dire à 35 milles dans le S. 48 O. de nous. A 9 h. 24, reçu un deuxième allo par 36° 35’ et 12° 35’ à 30 milles dans le S. 85 O. de notre position. Croyant avoir affaire au même sous-marin, nous venons en route à l’Ouest.
 
   A 11 h. 10, aperçu un vapeur à l’horizon – en nous approchant, la bande donnée par ce bâtiment nous fait supposer que c’était le point du allo ; venu au S. 45 O. –, qui, à environ 5 milles de nous disparaît exactement à 11 h. 23. Aperçu dans l’Ouest, à 3 milles environ, deux points noirs que nous prenons pour le sous-marin ; en nous rapprochant, nous reconnaissons l’équipage du vapeur grec Presconisa
[lire : Prikonisos], canonné par un sous-marin autrichien à 8 h. 00 le matin ; 20 survivants, 5 disparus, dont le novice, enlevé par le sous-marin.
 
   11 h. 50 – Repris notre route.
 
   14 h. 00 – Lorsque le bâtiment se trouvait par 36° 54’ et 12° 20’, reçu S.O.S. venant du Dorothy par 36° 22’ et 12° 18’. Mis le cap dans cette direction aussitôt.
 
   14 h. 10 – Apercevant une fumée dans le S.-O., venu dessus. Ayant reconnu un torpilleur anglais
[le H.M.S. Harrier], repris notre direction au 3 ¼ S.-O. et Sud.
 
   A 15 h. 30, aperçu un voilier et plus loin un vapeur donnant comme celui du matin une forte bande. Le contre-torpilleur anglais se trouve en ce moment dans les environs et lance un allo lui-même.
 
   A 15 h. 40, étant approximativement de lui entre 2,5 et 3 milles, nous apercevons une forte gerbe d’eau provenant d’une grenade que venait de jeter le torpilleur.
 
   A 15 h. 55, le Dorothy disparaît. Nous recevons l’ordre du contre-torpilleur d’avoir à ramasser les naufragés éparpillés sur des radeaux dans toutes les directions. Le Bisson et l’Albatros, malgré de grandes difficultés, ont recueilli de 16 h. 22 à 17 h. 50 tous les survivants du Dorothy composés de militaires français.
 
   18 h. 15 – L’Ariel nous donne l’ordre de le suivre à Malte.
 
   A 23 h. 30, l’Ariel nous signale
: " Fait route sur Malte. Je viens de recevoir une mission spéciale."  
 
   
                                                                                                             Le Dimanche 25 février [1917].
 
 
   En route sur Malte que nous apercevons à 9 h. 20.
 
   14 h. 30 – Entré dans le port. Amarré au quai de Marin... Débarqué les passagers.  
 
   Je me rends à bord de l’Atmah pour rendre compte de la cause de ma relâche et prendre les ordres du commandant supérieur.
 
   Service ordinaire au mouillage.

 
   Signé : Félix Martel. »


Message édité par Rutilius le 25-11-2016 à 16:44:26

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47430
Corbieres
Posté le 07-10-2017 à 16:21:01  profilanswer
 

Le Bonjour à Tous,
 
Je tiens juste à donner une restification sur :
■ 125e Régiment d’infanterie territoriale.  
 
   ― FAVRE Aimé Arthur Jean, né le 23 avril 1877 à Aussillon (Tarn), Soldat de 2e classe, Matricule n° 2.226, classe 1897, n° 558 au recrutement de Narbonne (Jug. Trib. Tunis, 24 juin 1918, transcrit au Vice-consulat de France de Bizerte, le 5 sept. 1918).
 
L'orthographe du nom de mon Arrière Grand Oncle est en réalité FABRE Aimé qui voici 100 ans perdit la vie à bord du Dorothy à l'âge de 40 ans.


---------------
Corbieres
n°47431
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 08-10-2017 à 00:00:41  profilanswer
 

.
   Bonsoir, et bienvenue,
 
   Merci d'avoir signalé cette erreur de patronyme maintenant corrigée.
 
   Aimé Arthur Jean FABRE était titulaire de la Médaille coloniale avec agrafe « Tunisie » pour avoir pris part aux opérations et servi entre le 1er septembre 1915 et le 1er août 1916 dans le territoire des cercles, annexes et postes de Medenine, Tartaouine, Dehibat, Ben-Gardane et Zarzis (D. 10 févr. 1917, J.O. 13 févr. 1917, p. 1.169).
 
   Il était embarqué sur le cargo Dorothy à destination de Salonique après s'être porté volontaire pour le Front d’Orient. Triste sort...


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  DOROTHY — Cargo — John Ness, Sunderland (Royaume-Uni).