FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ÉDOUARD-JÉRAMEC ― Navire câblier.

 

29 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

ÉDOUARD-JÉRAMEC ― Navire câblier.

n°24251
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 24-02-2010 à 19:39:59  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
           
   Édouard-Jéramec ― Navire câblier (1913-1952)Compagnie française des câbles télégraphiques, Paris.  
 
 
   ― 28 mars 1901 : Convention entre l’État et la Compagnie française des câbles télégraphiques sur l’établissement, l’entretien et l’exploitation de câbles télégraphiques sous-marins, approuvée par la loi du 31 juillet 1901 (J.O. du 1er août 1901 ; Bull. des Lois 1902, n° 2.307, p. 92, Texte n° 40.692).
 
   Lors de la signature de cette convention, l’État était représenté par MM. Alexandre Millerand, Ministre de l’Industrie, des Postes et Télégraphes, et Joseph Caillaux, Ministre des Finances ; la compagnie l’était par le Contre-amiral Jules Caubet, alors président en exercice de son conseil d’administration, et par M. J. Depelley, administrateur-directeur.
 
   L’article 1er de la convention stipulait en particulier ce qui suit :
 
   « La Compagnie française des câbles télégraphiques est autorisée à créer des obligations de 3 ½ % en nombre nécessaire :
 
   A. – Pour constituer jusqu’à un maximum effectif de huit millions de francs (8.000.000 de francs) un capital destiné :
[...]
 
   2°. – A la construction d’un nouveau bateau aménagé et outillé spécialement pour les travaux de réparation des câbles sous-marins ; [...] »  
   
   A cette époque, la flotte de la compagnie comptait deux navires principalement affectés à la réparation des câbles télégraphiques sous-marins : le Pouyer-Quertier, lancé en 1879, et le Contre-Amiral-Caubet, lancé en 1897.
 
   
   ― 28 décembre 1903 : Nouvelle convention entre l’État et la Compagnie française des câbles télégraphiques.
 
 
   ― Novembre 1913 : Lancement du bâtiment à Graville par l’établissement du Havre de la Société des forges et chantiers de la Méditerranée, pour le compte de la Compagnie française des câbles télégraphiques, société qui avait son siège social à Paris, au 38, avenue de l’Opéra.  
 
   Le bâtiment était destiné à la réparation des câbles sous-marins français reliant Brest à Terre-Neuve et aux États-Unis ; sa coque avait été renforcée pour lui permettre d’affronter les glaces. Il avait Halifax (Canada) pour port d’attache ; les membres de son état-major et ceux de son équipage étaient donc installés dans cette ville avec leurs familles.  
 
   La capacité totale des trois cuves de stockage des câbles était de 885 tonnes et celle des soutes de 125 tonnes d’apparaux divers, de 110 tonnes d’eau douce et de 780 tonnes de charbon. La machinerie destinée à la préhension et au déploiement des câbles avait été fournie par la société Johnson & Phillips, fondée en 1875 à Charlton, dans le Sud-Est de Londres, par Walter Claude Johnson et Samuel Edmund Phillips.  
 
   
   ● Navigazette, n° 1.284, Jeudi 4 décembre 1913, p. 7, en rubrique « Chronique maritime – Lancements » :
 
   « Edouard-Jeramec. ― La semaine dernière, au Havre, il a été procédé aux Chantiers de la Méditerranée, à Graville, au lancement du vapeur câblier Edouard-Jeramec, construit pour le compte de la Compagnie française des câbles télégraphiques. Cette opération a parfaitement réussi. A 10 heures, le Edouard-Jeramec, remorqué par les Abeilles VIII et XI, est entré au port et est allé s’amarrer au quai de la Garonne, où il sera procédé aux derniers travaux. Ce navire est le premier câblier de ce type construit en France ; il a les caractéristiques suivantes : longueur entre perpendiculaires, 82 m.50 ; largeur au fort, 12 m. 50 ; creux, 7 m. 90 ; tirant d’eau, 6 mètres. Son déplacement est de 3.780 tonnes. Il sera muni de deux machines alternatives de 1.900 chevaux de force qui actionneront chacune une hélice. Ses installations pour les câbles seront pourvues des derniers perfectionnements ; le nombre des cuves à câbles est de trois. »
 
 
   ― 1929 : Le bâtiment est cédé à la All America Cables & Radio Inc., société qui avait son siège social à New-York, au 67, Broad Street. Son exploitation fut poursuivie sous la même dénomination.
 
 
   ― 1946 : Le bâtiment est acquis par l’administration française des Postes, Télégraphes et Téléphones, qui le renomme Pierre-Picard.  
 
 
   ― Décembre 1952 : Le bâtiment est sinistré dans le port de Brest (circonstances indéterminées).
 
 
   ■ L’origine du nom du câblier.
 
   Le câblier de la Compagnie française des câbles télégraphiques tenait son nom d’Édouard Dieudonné JÉRAMEC, alors président en exercice du conseil d’administration de cette société, président du conseil d’administration de la Compagnie générale des voitures à Paris et directeur de la Compagnie des eaux minérales de Pougues (Nièvre), commune dont il fut le maire. Né le 28 août 1846 à Paris, fils d’Abraham – dit AlexisJÉRAMEC, et de Frédérice HERRMAN-BETTINGER, et décédé le 4 août 1916 à Paris, il était ancien élève de l’École polytechnique (X-1865) et ancien officier du Génie, arme où il fut admis en 1867, ce qui le conduisit à faire la guerre de 1870 avec le grade de lieutenant. Il avait été promu chevalier de la Légion d’honneur en 1880, officier en 1900 et commandeur en Octobre 1910 (Le Figaro, n° 283, Lundi 10 octobre 1910, p. 1).
 
   Par ailleurs, Édouard JÉRAMEC exerçait ou avait exercé les mandats d’administrateur des sociétés suivantes :
 
   ― Banque française pour le commerce et l’industrie, dès la formation de cette société, le 25 juin 1901 ;
 
   ― Compagnie générale d’électricité ;  
 
   ― Compagnie générale des tramways à vapeur de Paris à Saint-Germain ;
     
   ― Compagnie générale de traction ;
 
   ― Compagnie générale transatlantique ;
 
   ―  Société des ateliers et chantiers de la Loire ;
 
   ―  Société industrielle des téléphones.
 
   Enfin, à partir de 1908, il avait siégé en qualité de représentant de la navigation maritime au Comité consultatif des chemins de fer.
 
   Édouard JÉRAMEC avait épousé Gabrielle Anne PICARD, née à Paris, le 7 mai 1861 et décédée en cette ville, à la fin du mois de Mai 1930 (Le Temps, n° 25.115, Mardi 27 mai 1930, p. 4, en rubrique « Nécrologie » ; Journal des débats politiques et littéraires, n°146, Mardi 27 mai 1930, p. 3, en rubrique « Nécrologie »). Durant la guerre, elle s’illustra en qualité d’infirmière major et de directrice d’œuvres de bienfaisance, ce qui lui valut d’être décorée de la Croix de guerre (Ibid.).
 
   De cette union naquirent deux enfants :
 
   ― André Gustave Édouard JÉRAMEC, né le 30 juin 1893 à Paris (VIIe Arr.), diplômé de l’École libre des sciences politiques, ancien attaché au cabinet du Ministre de la Guerre (« Guerre 1914-1918. Tableau d’honneur. Morts pour la France. », Paris, Publications de La Fare, 1921, p. 466), qui, caporal au 5e Régiment d’infanterie (Matricule n° 4.476, classe 1913, n° 198 au recrutement de la Seine, 6e Bureau), sera tué le 23 août 1914 à Presles-Matines (Belgique), lors de la bataille de Charleroi ;
 
   ― Nicolle Rika Geneviève JÉRAMEC, né le 2 février 1896 à Paris, décédée en 1970, qui  épousera en premières noces, en Octobre 1917, un célèbre condisciple de son frère à l’École libre des sciences politiques, Pierre DRIEU LA ROCHELLE, qui servait alors comme sergent dans un régiment d’infanterie (Le Figaro, n° 303, Mardi 30 octobre 1917, p. 3, en rubrique « Mariages »), dont elle divorcera dès 1925.
   _____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

Message cité 1 fois
Message édité par Rutilius le 12-03-2010 à 07:58:19
n°24295
Memgam
Posté le 28-02-2010 à 14:56:16  profilanswer
 

Le câblier Pierre Picard chavire à son poste d'accostage réservé aux câbliers dans le port de Brest le 19 décembre 1952 après être sorti du bassin de radoub. Il est relevé fin 1953 par la société Les Abeilles, sous la direction du commandant Pichard, avec le navire de sauvetage Yves Bignon, remorqué à Cherbourg pour démolition par l'Abeille 26 en février 1954.

n°24296
Terraillon​ Marc
Posté le 28-02-2010 à 21:59:15  profilanswer
 

Bonsoir
 
La fiche Miramar du navire
 
Single Ship Report for "5603511"IDNo: 5603511 Year: 1914  
Name: EDOUARD JERAMEC Keel:  
Type: Cable ship Launch Date:  
Flag: FRA Date of completion: 4.14  
 
--------------------------------------------------------------------------------
Tons: 2316 Link: 3263  
DWT:  Yard No: 365  
Length overall:  Ship Design:  
LPP: 88.1 Country of build: FRA  
Beam: 12.5 Builder: Mediterranee  
Material of build:  Location of yard: Le Havre  
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn): 2T-12.5  
 
--------------------------------------------------------------------------------
Naval or paramilitary marking :  
A: *  
End: 1954  
 
--------------------------------------------------------------------------------
Subsequent History:
46 PIERRE PICARD
 
Disposal Data:
foundered Brest 19.12.52 & bu Sunderland 23.3.54

 
A bientot  :hello:


Message édité par Terraillon Marc le 28-02-2010 à 21:59:41

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°26179
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 19-06-2010 à 11:18:28  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   A s'en tenir à la fiche M.P.L.F. de ce marin, le câblier Édouard-Jéramec aurait-il été armé ?
   
   ― FORTIN Jules Georges Isidore, né le 4 novembre 1894 à Saint-Calais (Sarthe) et y domicilié, décédé le 27 septembre 1918 « à l’Hôpital de la Quarantaine à Halifax [des] suites de grippe », Matelot de 1re classe canonnier, « Marine au Havre : Édouard-Jéramec », Matricule n° 107.848–2 (Acte non transcrit à Saint-Calais).
   ____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°26232
Terraillon​ Marc
Posté le 20-06-2010 à 06:33:53  profilanswer
 

Bonjour    
   
Voici la fiche du cablier EDOUARD JERAMEC - renommé plus tard PIERRE PICARD
   
Navire                          Activité        Longueur (m)    Largeur (m)      Tirant d'eau (m)        Puissance (Ch)      Charge (T)      
E Jeramec/Pierre Picard   1913-1952    88,15              12,53               7,22                                                 2316
   
tiré du site http://fr.academic.ru/dic.nsf/frwiki/1062705    
   
A bientot     :hello:


Message édité par Terraillon Marc le 20-06-2010 à 06:35:34

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°32949
markab
Posté le 28-11-2011 à 04:38:50  profilanswer
 

Bonjour  
 
Un autre lien internet  
 
http://www.ellisisland.org/shippin [...] hipid=3997
 
A bientot


---------------
Cordialement / Best regards
Marc.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ÉDOUARD-JÉRAMEC ― Navire câblier.