FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  Énigme du jeune mousse Moyec

 

michev, ALVF La Grande Guerre en photos : jpbte63, dominique rhety, 2 utilisateurs anonymes et 51 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Énigme du jeune mousse Moyec

n°11949
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 05-01-2009 à 15:24:52  profilanswer
 

Bonjour,
J’ai trouvé cette très belle, mais curieuse plaque émaillée au cimetière de la Rochelle. Cet enfant était-il mousse sur le navire coulé ? Par quel sous-marin allemand? Concernant son navire : au-dessus de la plaque, sur la stèle, une sculpture représentant une ancre de marine ainsi qu’une bouée sur laquelle apparaît le nom « Irma ». Serait-ce le nom du navire sur lequel était embarqué l’enfant ?
Merci de votre aide
BB
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1757/Enfant%20Moyec2.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1757/EnfantMoyecII.jpg


Message édité par bruno17 le 16-01-2009 à 21:55:48

---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)
n°11952
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 05-01-2009 à 16:24:10  profilanswer
 

Bonjour Bruno
Etrange... mais peut-être un début de piste.
Le 26.3.1917 et non 1916, le cotre de pêche IRMA a été coulé par le sous-marin UB40 dans les parages de Barfleur. Maintenant de là à dire que c'est cette affaire là, rien n'est sûr. Curieux quand même cet écart pile d'un an et le nom Irma.
Cdlt
Yves
PS 1903 + 14 ans = 1917


Message édité par Yves D le 05-01-2009 à 16:24:54

---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°11954
Ar Brav
Posté le 05-01-2009 à 16:37:01  profilanswer
 

Bonjour Bruno,
 
Il y a eu 2 Irma battant pavillon français coulés :
 
Le premier le 30.09.1916, cargo Irma, vapeur de 844 tx, à 25 milles sud du feu de Wolfrock, coulé au canon par le sous-marin UB-38 (OL Erwin Waßner), vraisemblablement un cargo charbonnier de l'armement Marcesche et Cie de Lorient.
 
Le second le 29.03 effectivement, mais en 1917 et non en 1916 d'après plusieurs sources, voilier Irma de 32 tx, coulé au large de Barfleur par le sous-marin UB-40 (OL Hans Howaldt)
 
Erreur sur la plaque (ce mousse avait 14 ans et né en 1903) ?
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°11955
Ar Brav
Posté le 05-01-2009 à 16:39:28  profilanswer
 

Bonjour Yves,
 
Ah bin, on a posté en même temps après les mêmes réflexions. Je le vois plus sur le bateau de pêche (normal pour son âge, que sur le cargo).
 
Amts,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°11957
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 05-01-2009 à 17:00:57  profilanswer
 

Je n'y connais pas grand-chose, mais il me semble que sur la photo, le gamin est en uniforme de la marine nationale? Sinon, j'aurais également tendance à le voir sur le bateau de pêche, bien sûr. Des recherches en prévision, à faire à La Rochelle...


---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)
n°11958
l'amiral
Posté le 05-01-2009 à 17:04:10  profilanswer
 

Hello,
 
Selon mes (modestes) infos j'ai :
Un voilier français IRMA de 353 Tx coulé, à l'explosif + canon, en Baie de Seine, le 29 mars 1917, par le UB - 40 !
Cela peut-il vous servir ?
 
Maritimement vôtre,
L'amiral.

n°11960
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 05-01-2009 à 17:05:03  profilanswer
 

Salut Franck
Oui je le sens plutôt comme ça et lorsque cette plaque a été faite après la guerre, on se sera trompé d'une année.
Amts
Yves
 
Bruno,
Concernant l'uniforme, on avait l'habitude autrefois de costumer les jeunes garçons en petit marin.
 
Pour l'amiral, il s'agit d'un cotre se pêche de 32 tonneaux construit en 1898


Message édité par Yves D le 05-01-2009 à 17:15:56

---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°25656
Memgam
Posté le 30-05-2010 à 22:10:50  profilanswer
 

La relation entre le mousse Moyec se fait par le cargo Irma. En effet, ce navire des établissements Marcesche & cie, de Lorient, fondé en 1901, possédait le vapeur Irma, tel que décrit ci-dessus. Cet armement a mis en service en 1922 un cargo de 2038 tjb construit par l'arsenal de Lorient et baptisé : Mousse Le Moyec. Il sera perdu par échouement le 6 décembre 1940, sur ballast à Hartland Point, lors d'un trajet Plymouth Bristol.
 
Source : Jean Randier, Histoire de la Marine marchande, des premiers vapeurs à nos jours, EMOM 1980.
Registre du Bureau Véritas 1930
Charles Hocking, Dictionnary of disasters at sea during the age of steam, 1824-1962, Lloyd's Register of Shipping, 1969.
Jacques Vichot, Répertoire des navires de guerre français, AAMM, 1967.

n°25657
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 31-05-2010 à 00:34:28  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   Aux termes d’une convention conclue le 23 novembre 1921 entre le Sous-secrétaire d’État à la Marine marchande, agissant au nom du Gouvernement français (Service de la liquidation de la flotte de l’État), et la société « Les Armateurs Français » [Siège social : 6, rue Vignon, Paris (IXe Arr.)], agissant au nom et pour le compte de divers armateurs, sociétés ou maisons de commerce, cette personne morale s’était engagée à se porter acquéreur, d’une part, de navires appartenant à la Flotte de l’État (Liste figurant à l’annexe I de la convention), et, d’autre part, de « vapeurs de charge construits pour le compte de la Marine marchande » (Liste figurant à l’annexe III de la convention).
 
   Au nombre de ces derniers, apparaît le Mousse-Le Moyec, cargo dit « de type Marie-Louise », alors en construction à l’Arsenal de Lorient et livrable au milieu de l’année 1922. Les autres bâtiments du même type alors sur cale étaient :  
 
   ―  le Matelot-Eugène, construit à l’Arsenal de Cherbourg et livrable en Mars 1922 ;
 
   ―  le Ca-13, construit à l’Arsenal de Rochefort et livrable début 1922 ;  
 
   ―  le Député-Henri-Durre, construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Novembre 1921 ;
 
   ―  le Député-Albert-Taillandier, également construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Décembre 1921 ;  
 
   ―  le Commandant-Charles-Meric, également construit à Caen par les Chantiers navals français et livrable en Janvier 1922 ;  
 
   ―  le Capitaine-Winckler, construit à Nantes par les Chantiers Dubigeon et livrable en Novembre 1921 ;  
 
   ―  le Capitaine-Commelin, construit à Bordeaux par les Chantiers Ch. Dyle et Bacalan et livrable en Janvier 1922.
 
   Six autres bâtiments « de type Marie-Louise » récemment lancés, qui figuraient sur la liste de l’Annexe I de la convention, étaient également proposés à l'acquisition :
 
   ―  le Député-Georges-Chaigne (1920 ; 3.094 tpl ; mise à prix,  1.340.320 F.) ;
 
   ―  le Député-Pierre-Goujon (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.368.960 F.) ;
 
   ―  le Député-Josselin-de-Rohan (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.359.040 F.) ;  
 
   ―  le Député-Emile-Driant (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.385.080 F.) ;  
 
   ―  le Député-Charles-Nortier (1920 ; 3.100 tpl ; mise à prix, 1.398.720 F.) ;
 
   ―  le Député-Abel-Ferry (1921 ; 3.100 tpl ; mise à prix,  1.457.000 F.).
   _____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°25668
alain13
Posté le 31-05-2010 à 18:35:37  profilanswer
 

Bonjour,
 
Si l'on en croit la citation concernant ce mousse, énoncée par Bruno dans un autre post, ce serait plutôt le 9 qui aurait été pris pour un 3 ....
(médaille militaire à titre posthume).
 
Cordialement,
Alain


Message édité par alain13 le 31-05-2010 à 19:31:52
n°27305
tiphaine
Posté le 27-08-2010 à 21:24:04  profilanswer
 

IL s'agit bien de 1916. Le mousse LE MOYEC Maurice etait le frère de mon grand-père. Si vous avez d'autres renseignements le concernant, n'hésitez pas.

n°34098
olivier 12
Posté le 06-03-2012 à 12:49:10  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Tiphaine,
 
Voici quelques précisions concernant votre grand oncle.
 
IRMA
 
Voilier de pêche de La Rochelle
25 tx
Armateur Martin Le Bouter. La Rochelle
 
Liste d’équipage
 
GLAIS  Joseph  50 ans  Patron   Vannes
JOACHIM Jacob 18 ans Matelot Vannes
DEROUVOIS Edouard 15 ans Novice La Rochelle
GUINET René  15 ans  Novice  La Rochelle
LE MOYEC Maurice 14 ans Mousse  La Rochelle
 
Attaque par un sous-marin. Rapport d’enquête
 
Le 29 Mars 1917 à 08h05 IRMA se trouve à 15 milles dans le SSW de Cordouan et se dispose à mettre son chalut à la mer.
Bonne brise d’WSW, mer houleuse, vue médiocre, temps à grains.
 
Un navire apparaît dans le NE avec deux voiles le faisant ressembler à une chaloupe. Quand l’équipage reconnaît un sous-marin, il coupe les manœuvres du chalut et essaie de mettre le youyou à la mer. Mais à 08h15 le sous-marin ouvre le feu à une distance de 100m, sans aucune semonce. Il tire en tout 7 obus. A partir du 4e, il se tient à 50 m seulement.
Ce 4e obus touche la mâture et coupe toute les manœuvres courantes. Le 5e démolit le bout-dehors. Le 6e explose dans le youyou et tue le mousse Le Moyec qui s’y trouvait.  
Le 7e obus est tiré sur l’avant du bateau où se trouve le reste de l’équipage. Le patron Glais est grièvement blessé et le novice Guinet moins grièvement, à la cuisse.
 
Le sous-marin s’éloigne alors en surface vers le sud. Il possédait un canon sur l’avant du kiosque et deux voiles de chaloupes. Peinture grise neuve.
 
Le feu a été dirigé non pour couler le bâtiment, mais pour le désemparer et, chose plus grave, pour tuer le personnel. Le coup sur l’avant a été pointé juste sur l’endroit où se trouvaient les hommes qui tentaient de rentrer le foc tombé à la mer. La destruction du youyou visait à les empêcher de se sauver.
 
L’action de ce sous-marin n’est qualifiable que de lâche assassinat.
 
Je signale le calme et la bravoure du novice Edouard Derouvois, 15 ans, ainsi que de Jacob Joachim, 18 ans, et René Guinet, 15 ans.
Privé du conseil de son patron, c’est Edouard Derouvois qui a réussi à établir une voilure de fortune et a conduit l’IRMA jusqu’à Royan en passant par la passe sud de la Gironde, aidé par les deux autres.
Guinet, blessé à la jambe, n’a été soigné à Royan que parce que je lui ai donné l’ordre d’aller se faire panser à l’infirmerie du fort. Il voulait continuer à travailler pour remettre le bateau en état.  
 
Note du Capitaine de Vaisseau GUILHON, préfet Maritime de La Rochelle
 
Je vous signale la façon de procéder du sous-marin contre le bateau de pêche IRMA. Il s’est attaché à tuer ou blesser le personnel et à rendre inutilisable l’embarcation et la voilure pour qu’il ne puisse se sauver.
La distance de tir si courte, 50 m, laisse supposer que c’est un acte réfléchi. Il avait pour but de détruire les hommes et d’agir du même coup pour semer la terreur dans l’esprit des pêcheurs. Il n’y a pas d’exemple plus flagrant, dans cette guerre, d’un assassinat de civils. Il est certain que le sous-marin ne tentait pas particulièrement de couler l’IRMA, chose qu’il aurait faite aisément s’il l’avait voulu.
 
Cependant, je ne fais aucune communication à la presse. C’est au Ministre d’en décider.
 
Pour combattre cet effet de terreur recherché, et aussi en raison de la belle attitude des très jeunes gens qui ont ramené le navire au port, je propose d’accorder des récompenses à Joseph GLAIS, Edouard DEROUVOIS (15 ans, qui a pris le commandement du navire, a établi une voilure de fortune et a ramené le bâtiment au port avec calme et sang froid), René GUINET (blessé et qui a contribué à ramener le navire au port) et Jacob JOACHIM.

Note du LV BOISSARIE, commandant le Front de Mer à La Rochelle, au Préfet Maritime

 
Je signale à Monsieur le Capitaine de Vaisseau commandant la Marine que le mousse Maurice, Marc, Théodore LE MOYEC, inscrit à La rochelle sous le n° 793, tué par un obus du sous-marin, était âgé de 14 ans.
Ce mousse est le cadet d’une famille bretonne de huit enfants. Son père est marin pêcheur sur un chalutier à vapeur de La Rochelle.
Serait-il possible d’obtenir pour lui une citation qui serait remise à sa famille ?
 
Réponse du CV GUILHON, transmise au Ministre de la Marine
 
Je partage complètement le point de vue du Lieutenant de Vaisseau Boissarie en ce qui concerne l’attribution de la Croix de Guerre au mousse Le Moyec.
En conséquence, je l’ai fait ajouter sur la liste des propositions.
 
Récompenses

Citation à l’Ordre de l’Armée

 
LE MOYEC Maurice Marc Théodore  Mousse 14 ans La Rochelle  
 
Tué au cours d’une attaque de sous-marin en faisant vaillamment son devoir.
 
GLAIS Joseph Marie  Patron de pêche  Vannes  536
 
Grièvement blessé en faisant son devoir lors de l’attaque de son bateau de pêche par un sous-marin.
 
Citation à l’Ordre de la Division
 
DEROUVOIS Edouard Charles  Novice  15 ans  La Rochelle 1154
 
Pour le sang froid et l’énergie dont il a fait preuve en prenant la direction de son bateau à la place du patron mis hors de combat au cours d’une attaque de sous-marin. A réussi à ramener son navire au port.
 
Citation à l’Ordre de la Brigade
 
GUINET René Novice  15 ans  La Rochelle 1145
 
Blessé au cours d’une attaque de sous-marin, a contribué par son énergie et son courage à ramener le bateau au port.
 
Citation à l’Ordre du Régiment
 
JOACHIM Jacob  18 ans  Matelot  Vannes
 
Par son courage et son énergie, a contribué à ramener au port son bateau attaqué par un sous-marin.

Le sous-marin attaquant

 
N’est pas identifié.
 
Cependant, on ne peut que penser à l’UC 69 du KL Erwin WASSNER.
 
En effet, lorsqu’on suit l’itinéraire de ce sous-marin, on le voit :
 
27 Mars  au large de Belle Ile (Coule l’Anglais THRACIA)
28 mars  au large de l’Ile d’Yeu (Coule le Grec KATINA)
29 Mars  au large d’Hourtin (coule le Norvégien MORILD I)
30 Mars  au large de Bayonne (coule l’Italien AVANGUARDIA)
 
Il opère ensuite dans le secteur de Bayonne. Ce sous-marin descendait donc bien vers le sud du golfe de Gascogne et il est très possible qu’il se soit trouvé dans le sud de Cordouan le 29 au matin. L’attaque du MORILD I aurait alors eu lieu dans l’après midi ou la soirée.
Il serait donc intéressant de contrôler avec son KTB.
 
Le canonnage, à l’évidence très précis, n’aboutit pas au naufrage du voilier, ce qui laisse perplexe. Le but pourrait avoir été d’inspirer effectivement la terreur aux pêcheurs…
 
Enfin, on note que deux voiliers portant le nom d'IRMA ont été attaqués ce 29 Mars 1917, l'un au large de Barfleur (coulé) et l'autre au large de Cordouan, ce qui explique les incertitudes et les confusions des posts précédents.
Une autre coïncidence extraordinaire est qu'Erwin Wassner avait déjà coulé le vapeur IRMA, de la Cie Marcesche, le 30 Mars 1916,  soit un an plus tôt presque jour pour jour, mais avec l'UB 38 cette fois.
L'erreur sur la plaque du cimetière pourrait provenir du fait que l'on a connu, à la fin de la guerre, le nom du commandant allemand responsable de cette attaque, mais que l'on s'est trompé sur le n° du sous-marin et donc l'année de l'évènement....
Autre raison qui pourrait expliquer cette confusion sur la plaque! l Le dossier du voilier de pêche rochellois IRMA (dont toutes les pièces sont bien datées de Mars 1917) comporte une erreur de taille : il porte en gros titre sur la première page "IRMA  Vapeur français" !!
 
A se demander si la Cie Marcesche, voulant baptiser plus tard l'un de ses navires du nom d'un marin de son cargo torpillé IRMA, ne lui a pas donné le nom de "MOUSSE LE MOYEC" à cause de cette erreur inopinée dans l'intitulé du dossier du voilier ?  
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 11-03-2012 à 23:29:27

---------------
olivier
n°46404
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 31-03-2017 à 09:13:45  profilanswer
 

Bonjour,
Un lien vers un article paru récemment dans un journal anglais sur le mousse Moyec, ce jeune marin dont j'avais découvert l'histoire avec cette plaque "in mémoriam" dans un cimetière de La Rochelle. L'article évoque également le site Pages 14/18!
https://thewreckoftheweek.wordpress [...] arch-1917/


Message édité par bruno17 le 31-03-2017 à 09:14:54

---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)
n°46408
Michael Lo​wrey
Posté le 03-04-2017 à 05:02:59  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
The mystery deepens. There’s no mention of an attack on a fishing vessel in UC 69's KTB for March 29, 1917.
 
Best wishes,
Michael

n°46409
olivier 12
Posté le 03-04-2017 à 09:17:46  profilanswer
 

Bonjour à tous, Good morning Michael,
 
Really, I don't see any other submarine eventually in the vicinity of Cordouan on that day. But, maybe I am wrong.
 
Could you look, on the KTB of UC 69, the exact timing of attacks on  
- KATINA on March 28th at 10' NW Ile d'YEU
- MORILD I on March 29th at 3 miles off Hourtin
 
The attack on IRMA taking place on 29th at 15 miles SSW of Cordouan around 08h00, we could established the eventual course and speed of this submarine UC 69, and determine wether she can be considered as responsible of this attack?
 
Here is the chart from Ile d'Yeu to Hourtin with positions (red crosses) of the three attacks. The submarine was coming from Ar Men, bound for Bayonne.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/7xaLCR.jpg
 
Best regards
Olivier

Message cité 1 fois
Message édité par olivier 12 le 03-04-2017 à 09:36:05

---------------
olivier
n°46410
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 03-04-2017 à 21:08:49  profilanswer
 

Bonjour,
Trouvé dans la rubrique nécrologique de La Charente-Inférieure du 7 avril 1917...
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1757/Necro.jpg
Cdlt
BB


---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)
n°46411
Michael Lo​wrey
Posté le 04-04-2017 à 01:31:54  profilanswer
 

olivier 12 a écrit :

Bonjour à tous, Good morning Michael,
 
Really, I don't see any other submarine eventually in the vicinity of Cordouan on that day. But, maybe I am wrong.
 
Could you look, on the KTB of UC 69, the exact timing of attacks on  
- KATINA on March 28th at 10' NW Ile d'YEU
- MORILD I on March 29th at 3 miles off Hourtin
 
The attack on IRMA taking place on 29th at 15 miles SSW of Cordouan around 08h00, we could established the eventual course and speed of this submarine UC 69, and determine whether she can be considered as responsible of this attack?
 
Here is the chart from Ile d'Yeu to Hourtin with positions (red crosses) of the three attacks. The submarine was coming from Ar Men, bound for Bayonne.
 
Best regards
Olivier


 
Olivier,
 
I don't see another obvious possibility either and was fully expecting to find a description of this attack in UC 69's KTB. When I looked though, the sinking of MORILD I was described and before that there was nothing else on the 29th! I'll get you a copy of the KTB for that date.
 
Best wishes,
Michael

n°46417
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 07-04-2017 à 19:47:33  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   ■ La jeune victime.
 
 
   — LE MOYEC Maurice Marc Théodore, né le 23 décembre 1902 à La Rochelle (Charente-Inférieure – aujourd’hui Charente-Inférieure –), tué le 29 mars 1917 à bord du canot du voilier de pêche Irma.
 
    Fils de Joseph Honoré LE MOYEC, né le 26 octobre 1873 à Arzon (Morbihan) et décédé le 13 juin 1952 à La Rochelle (Registre des actes de naissance de la commune d’Arzon, Année 1873, f° 14, acte n° 51), et de Caroline Marie Josèphe SAMZUN, née le 2 mars 1879 à Bangor (Belle-Île, Morbihan) (Registre des actes de naissance de la commune de Bangor, Année 1879, f° 3, acte n° 6) et décédée le ... à La Rochelle ; époux ayant contracté mariage à Bangor, le 11 décembre 1900 (Registre des actes de mariage de la commune de Bangor, Année 1900, f° 7, acte n° 12).
 
    Petit-fils de :
 
   – Joseph Marie LE MOYEC, marin, et d’Yvonne GLAJEAN, « ménagère ».
 
   – Louis Théodore SAMZUN et Caroline Élizabeth Désirée LOREC, cultivateurs.  
 
 
   Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 24 mai 1917, p. 4.123) :
 
   « Le Moyec (Maurice-Marc-Théodore), mousse (14 ans), La Rochelle, 1182-593 : tué au cours d’une attaque de sous-marin en faisant vaillamment son devoir. »


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46418
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 07-04-2017 à 22:18:08  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   ■ Le patron du voilier de pêche Irma.
 
 
   — GLAIS Joseph Marie, né le 29 mars 1867 à Sarzeau (Morbihan), au lieu-dit « Riellec », décédé le 27 janvier 1953 à ... (Charente-Inférieure – aujourd’hui Charente-Inférieure –). Patron de pêche, inscrit au quartier maritime de Vannes, f° 1.119, n° 636 ; classe 1887, n° 271 au recrutement de Vannes.
 
   Fils de Mathurin GLAIS, né le 6 décembre 1827 à Bréhan-Loudéac – aujourd’hui Bréhan – (Morbihan), maçon, et de Perrine LODÉHO, née le 17 juillet 1831 au village de Keraïc en Sarzeau, « ménagère » [domestique en 1856] ; époux ayant contracté mariage à Sarzeau, le 19 mai 1856 (Registre des actes d’état civil de la commune de Sarzeau, Année 1856, f° 23, acte n° 155. – Registre des actes de naissance de la commune de Sarzeau, Année 1867, f° 12, acte n° 43).
 
   Cité à l’ordre de l’armée dans les termes suivants (J.O. 24 mai 1917, p. 4.123) :
 
   « Glais (Joseph-Marie), patron de pêche, Vannes, 636 : grièvement blessé en faisant son devoir au cours d’une attaque de son bateau de pêche par un sous-marin. »


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  Énigme du jeune mousse Moyec