gizmo02, 1 utilisateur anonyme et 35 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Suivante
Auteur Sujet :

D’ENTRECASTEAUX — Croiseur de 1re classe.

n°36960
marpie
Posté le 09-04-2013 à 17:03:35  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bonjour à tous ,
 
Extrait du JO du 2 juillet 1915    (p 4475) :
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] STEAUX.jpg  
 
Bien amicalement
Marpie

n°37199
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-05-2013 à 15:32:06  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Un passager militaire décédé à bord du croiseur D'Entrecasteaux.  
 
   ― BERNE Antoine, né le 16 avril 1879 à Bellegarde (Loire) et domicilié à Saint-André-le-Puy (– d° –), décédé le 3 mars 1919 « à bord du croiseur D’Entrecasteaux [d’une] maladie contractée en service », Soldat de 2e classe, 59e Régiment d’infanterie, Matricule n° 6.639 B.A., classe 1899, n° 419 au recrutement de Montbrison.    


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°37522
Mike010
Posté le 04-06-2013 à 09:06:42  profilanswer
 

Bonjour á toutes et á tous,
 
Un message pour vous signaler la mention du croiseur D'Entrecasteaux dans le livre suivant :
Les armées françaises dans la Grande guerre. Tome IX. 9,1.
Cet ouvrage est consultable en ligne á l'adresse suivante : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k62789162
Si le lien ne marche pas, remplacer le smiley face par la synthaxe : et /
 
 
Ce livre décrit l'engagement français dans les opérations en Palestine ainsi que les opérations de protection du Canal de Suez.
 
 
Arrivée dans la zone :  (chapitre II, page 10)
Arrivée le 1er janvier 1915 du D'Entrecasteaux  (sous les ordres du CV Ravoux) á Port Said, précédé le 21/11/1914 par le garde cotes cuirassé Le Requin.
 
Missions assignées : (chapitre II, page 10)
1/ Croiser sur les cotes de Syrie pour donner éventuellement assistance aux français ou protégés français (sic)
2/ Assister les forces navales britannique sur la zone,
3/ Prendre sous le feu, toutes troupes ennemis se trouvant á portée de tir
 
 
Opérations sur zones :
Du 03 au 24/01/1915 : Deux croisiéres effectuées avec le batiment le Requin jusqu'á Alexandrette et Mersina (chapitre II, page 12).  
24/01/1915 : Retour vers la zone du Canal (grand lac Amer prés du Déversoire), suite á l'observation de mouvement ennemis sur la zone  (chapitre II, page 12).
 
Zone de défense du Canal assignée au croiseur : Phare nord du lac Amer (chapitre II, page 14)
 
Attaque de l'armée ottomane et allemande sur le Canal de Suez (du 2 au 4 février 1915) :
(chapitre II, pages de 16 á 18)
 
02/02/1915 : début de l'attaque ottomane sur le Canal de Suez
03/02/1915 : Position du croiseur : grand lac Amer (Canal de Suez)
03/02/1915 vers 13h30 : Le croiseur ouvre le feux avec ces canons de 14, sur des groupes ennemis repérés á l'Est de Serapeum.
03/02/1915 vers 15h00 : La piéce de 240 avant du batiment, prend pour cible une colonne (infanterie et cavalarie) ennemie située á 1200 métres de Sérapeum. Au 5eme coup, les troupes adverses se dispérsent et disparaissent derriére les dunes. Mention d'obus de melinite, utilisés par le D'Entrecasteaux.
04/02/1915 : Retraite des forces ottomanes et allemandes.
 
 
Fin de Mission :
Départ du croiseur D'Entrecasteaux pour Bizerte le 16 février 1916, oú il sera affecté á la 3e Escadre (chapitre II, page 19).
 
Cordialement,
 
Michael


Message édité par Mike010 le 04-06-2013 à 09:30:33
n°38830
polux
Posté le 12-12-2013 à 13:21:55  profilanswer
 

Bonjour,
 
Un extrait concernant le navire : << 1917
 
Le 11 décembre – Nous embarquons par un mauvais temps. On nous fait rester une demi-heure sur la jetée d’embarquement sous une pluie torrentielle. Nous sommes trempés comme une soupe. Nous embarquons à bord du remorqueur qui nous conduit au croiseur d’Entrecasteaux. Vieux bâtiment de guerre réduit au transport de troupes. Durant la traversée en remorqueur je suis encore trempé par la mer qui embarque à bord car elle est déchainé. Je suis transi de froid. Nous montons donc à bord du d’Entrecasteaux. On nous loge dans l’entrepont. Nous appareillons à 15 heures 30 pour Itea. Je suis malade car la mer est très mauvaise et heureusement que la traversée n’est pas longue. Toute la nuit je dors tranquille.
 
Le 12 décembre – Nous continuons notre traversée tranquillement quand tout à coup le cri Alerte ! se fait entendre. Une torpille vient de passer à vingt mètres du bateau et manque de nous atteindre. Nous montons à notre radeau car c’est là une zone dangereuse. Il peut en arriver une autre qui cette fois peut aller au but. Heureusement nous ne sommes pas dérangés même par les mines. Les torpilleurs qui nous escortent sont très actifs. Nous sommes trois transports à surveiller le d’Entrecasteaux, le Sidi Brahim et le duc D’Aumale. Nous arrivons dans le golfe du Corinthe et à Itea, port du débarquement.
Nous débarquons à huit heures du soir et nous sommes envoyés dans un camp où nous couchons dans des cabanes à moitié démolis où nous gelons durant la nuit.
 
>>
La suite de la source sur : http://gpleyber.free.fr/indjb.html  
 
Bonne journée,

n°38835
l'amiral
Posté le 13-12-2013 à 11:56:26  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Petit détour (informatif) belge :
Retiré du service français en 1922, après lui avoir ôté son hélice et son armement, il est remorqué jusqu'à Bruges, étant "prêté" à la Belgique.
Il y sert de caserne flottante au « Corps des Torpilleurs et Marins » et est rendu à la France en 1926.
L’année suivante il est vendu à la Pologne. En 1940 il sera utilisé comme ponton-caserne par les troupes allemandes. Est ferraillé en 1942.
Belle journée,
L’amiral

n°41916
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 12-04-2015 à 19:08:34  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
                                                                                     http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/DENTRECASTEAUXV2..jpg
 
 
               G. DOLLÉ : « Frégates et croiseurs », éd. Horizons de France, coll. « Visages de la marine », publiée sous la direction d'Henri Le Masson, Paris, 1948, p. 42.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°41917
Memgam
Posté le 12-04-2015 à 20:26:30  profilanswer
 

Bonjour,  
 
On notera que sur la photo extraite de l'ouvrage de G. Dollé, présentée par Rutilius, le croiseur d'Entrecasteaux a la coque peinte en blanc, ce qui est le cas pour les navires en stations lointaines, comme protection contre la chaleur. Les coques noires, antérieures à 1908, et en eaux métropolitaines, dissimulaient les coulures de charbon lors de l'embarquement de ce combustible.
 
Cordialement.

n°47436
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 08-10-2017 à 22:52:59  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
    René BAZIN, de l'Académie française : « L’enseigne de vaisseau Paul Henry, défenseur de la Mission de Pékin », éd. A. Mame & Fils, Tours, 1932, 29,8 x 20,8 cm, 287 p. [Livre remis aux élèves méritants lors des distributions des prix de fin d’année scolaire.].
 
 
                                                                                http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/DENTRECASTEAUXDessin.jpg
 
                                                                                                      Illustration, p. 121. Auteur non mentionné.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47441
olivier 12
Posté le 10-10-2017 à 11:01:51  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quelques CP du D'ENTRECASTEAUX
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/x3XbTj.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/rKT7ev.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/qnhwjv.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/bpgAzR.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/DzjMXR.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/muG0EA.jpg
 
Cdlt


---------------
olivier
 Page :   1  2
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse