FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ÉTENDARD — Torpilleur d’escadre.

 

3 utilisateurs anonymes et 23 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

ÉTENDARD — Torpilleur d’escadre.

n°2095
Terraillon​ Marc
Posté le 31-12-2007 à 16:53:51  profilanswer
 

Bonjour
 
Je vous signale un article paru dans Ou Païs Mentounasc (n° 124 - décembre 2007) sur François de Monléon - enseigne de vaisseau et marin de l'Etendard (contre torpilleur).
 
A bientot


Message édité par Charraud Jerome le 05-12-2013 à 16:47:17

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°2102
Ar Brav
Posté le 31-12-2007 à 18:28:51  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
Bonsoir Marc,
 
Un petit complément :
 
ETENDARD Contre-torpilleur de 300 t type Branlebas (1909 – 1917)
 
Chantier :
 
Chantiers Dyle & Bacalan, Bordeaux
Commencé : 12.1905
Mis à flot : 20.03.1908
En service : 02.1909
Retiré : 25.04.1917
Caractéristiques : 344 t ; 6 800 cv ; 58 x 6,6 x 2,4 m ; 27 nds ; 2 machines ; 2 chaudières ; 2 hélices ; 75 h.
Armement : I de 65 + VI de 47 + 2 TLT de 450.
Symbole de coque : E, ED.
 
Observations :
 
Essais à Rochefort (LV de Tournemire)
08.1914 : 1ère escadrille de la 2ème escadre légère à Cherbourg
03.1909 : escadre du Nord, flottille de la Mer du Nord, Dunkerque
07.1913 : s’échoue à Cherbourg
08.1915 : raids de nuit sur Ostende
04.1916 : capture un hydravion allemand avec le torpilleur Intrépide
25.04.1917 : torpillé puis coulé au canon par des torpilleurs allemands entre Ostende et Dunkerque par 51°06,3N et 002°29,2E et perdu corps et biens (LV Mazaré). Sa soute à munitions ayant été touchée, ce qui provoque l’explosion du bâtiment.
 
Sources :  
 
Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005  
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917    
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002  
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003  
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974  
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
 
 
 
Officiers issus de Navale disparus au cours du naufrage :
 
Boisson Albert, Arthur Torpilleur d'escadre Étendard  
Monléon (De) François, Marie, Paul, Julia Torpilleur d'escadre Étendard  
Perrichon Charles, Marius Torpilleur d'escadre Étendard  
Mazaré Pierre, Auguste Torpilleur d'escadre Étendard  
 
Bien cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 27-04-2009 à 19:05:00

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°2116
JPC
Posté le 01-01-2008 à 11:00:41  profilanswer
 

Bonjour à tous et meilleurs voeux... voici ma première contribution de l'année.
 
Le commandant de l'"ETENDARD"
 
Pierre Auguste Georges Mazaré
Né le 30 novembre 1874 à Nantes, fils de Louis Marie Guillaume et de Marie Louise Claire Mouillé.
Entré à l’Ecole Navale le 1er octobre 1892
Aspirant de 2eme classe 1er  août 1894
Aspirant de 1ère classe 5 octobre 1895
Enseigne de vaisseau 5 octobre 1897
Lieutenant de vaisseau 21 décembre 1905
Capitaine de corvette 2 juillet 1917, à titre posthume
 
Je passe sur ses embarquements successifs et les notations et appréciations de ses supérieurs.
 
A la veille de la déclaration de guerre, il est officier en second  du torpilleur « Branle-Bas », 2e escadre légère.  
Le 1er août 1914 il prend à Lorient le commandement de la canonnière fluviale, flottille de la Seine, « Balny ».
En 1915 embarqué sur le croiseur-cuirassé « Gloire » il est chargé du corps de débarquement.
Le 16 août 1916, il prend le commandement du torpilleur « Etendard », flottille de patrouille de la Mer du Nord.
 
Extrait du J.O du 17 mai 1917 : citation à l’ordre de l’armée
Monsieur Mazaré P, lieutenant de vaisseau, officier de haute valeur morale et d’une grande bravoure, commandant le torpilleur d’escadre « Etendard » , a disparu glorieusement avec son navire, dans un combat inégal contre plusieurs destroyers allemands dans la nuit du 24 au 25 avril 1917.
Sur son bulletin individuel de notes :
A fait preuve, au cours des opérations dans les bancs de Flandre et en toutes circonstances, d’une valeur morale exceptionnelle, de jugement et d’endurance – pendant que l’ « Intrépide » capturait un hydravion ennemi avec ses aviateurs, a mis en fuite un autre hydravion qui attaquait à la bombe (3 avril 1916) – Poussant la recherche d’un sous-marin ennemi jusque sous le feu des batteries ennemies, a subi un tir nourri et ajusté. Un gros projectile a explosé à quelques mètres de l’ « Etendard », projetant des éclats à bord (30 mai 1916) – A sauvé sur le Small-Bank un hydravion anglais en panne que le courant emportait vers la côte ennemie (18 juin 1916).
Dans la formation des jeunes officiers ou aspirants qui lui ont été confiés a obtenu par son dévouement et son action personnelle, des résultats remarquables. Signé C.F Exelmans, chef de division, 15 mars 1917.
 
Pierre Auguste Georges Mazaré a été tué dans l’explosion de son navire touché par une torpille allemande dans sa soute à munitions, le 25 avril 1917,  son corps a été retrouvé le 11 juillet 1917.
 
Georges (prénom usuel) Mazaré était ami à Brest de la famille Aubert, dont un fils Yves était enseigne de vaisseau à bord de l’ « Intrépide » lors des évènements cités plus haut.  Un autre fils Pol Aubert écrira un livre dont je ne possède qu’une copie de couverture :  l’Epopée de l’Etendard, trois figures de marins chrétiens, G Mazaré, Fr de Monléon, C. Perrichon.
Editions du « Livre du Marin » Paris VIIe. Il me semble distinguer concernant l’auteur : Chanoine Pol Aubert, aumônier de l’Ecole Navale.  (à vérifier)  
 
De Mauléon François Marie, enseigne de vaisseau de 2e classe, torpilleur « Etendard »,  mort pour la France, selon sa fiche SGA Mémoire des Hommes le 27 avril 1917, disparu en mer avec son bâtiment  
 
Perrichon, Charles Marius, enseigne de vaisseau de 2e classe, torpilleur « Etendard » mort pour la France, le 25 avril 1917, corps retrouvé le 27 avril 1917, voir fiche SGA
 
J’ai également concernant l’équipage : un disparu de ma commune :
Yves Marie Mazé, quartier-maître fusilier, matricule 836 Le Conquet, mort pour la France le 25 avril 1917, disparu en mer lors de la perte du torpilleur « Etendard », fiche SGA
 
Le jugement concernant la mort des marins de l’ « Etendard » a été prononcé par le Tribunal de Rochefort le 12 février 1918 et transcrit à la Mairie de Rochefort le 21 février 1918. C’est donc là que se trouve la liste des disparus. 71 ou 75 hommes selon les sources.
 
Les renseignements concernant Georges Mazaré proviennent d’un dossier de l’association « Aux Marins » recueilli par monsieur Remy Le Martret, vice-président.
 
                                                             JPC  


---------------
Jean Pierre Clochon
n°3136
GERAUD
Posté le 27-02-2008 à 23:24:00  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
Bonsoir Franck, Marc et Jean-Pierre,
Parmi les marins disparus avec l'Etendard, BOULAIRE Fraçois Joseph, matelot, né le 30/09/1886 à St Brieuc (fiche MDH)
Cordialement,
G/ CL

n°3432
GENEAMAR
Posté le 08-03-2008 à 16:28:13  profilanswer
 

:hello: http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20MAZARE.jpg
 
  Photo de Pierre Auguste Georges MAZARÉ, né le 30 novembre 1874 à Nantes (Loire-Atlantique), Lieutenant de vaisseau du 21 décembre 1905. Chevalier de la Légion d'Honneur. Croix de guerre avec citation à l'ordre de l'Armée navale (J.O. du 17 mai 1917) - Capitaine de corvette à titre posthume le 2 juillet 1917.  
 
Figure également parmi les victimes outre celles déjà citées :
Mécanicien principal de 2ème classe : Albert Arthur BOISSON, né le 13 août 1882 à Rochefort (Charente-Maritime) - disparu -
Second-Maître torpilleur: Henri ANDRO, né le 19 janvier 1880 à Pont-Croix (Finistère) - disparu -
Q.M. canonnier Claude BARBU, né le 17 février 1891 à Brest (Finistère)
Q.M. chauffeur Jean Marie BOULIC, né le 4 juin 1875 à Kerlouan (Finistère) - disparu -
Q.M. électricien Eugène Edmond GRAND, né le 22 août 1889 à Lorient (Morbihan) - disparu -
Q.M. manoeuvrier Paul Théodore François MÉCHAIN né le 14 février 1891 à Fouras (Charente-Maritime) - disparu -
Mt Gabier Julien François Emmanuel Louis AUBEL, né le 10 octobre 1887 à PLOUËR-sur-RANCE (Côtes d'Armor).
Mt fusilier Eugène Marie Henri THOMAS né le 2 juillet 1891 à Équeurdreville (Manche) - tué
Mt sans spécialité Ferdinand BLOCH né le 20 août 1880 à Plogoff (Finistère), disparu -
 
Cordialement

Message cité 1 fois
Message édité par GENEAMAR le 19-09-2008 à 17:23:32

---------------
Cordialement. Malou
n°4305
Ar Brav
Posté le 07-04-2008 à 23:39:14  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Le contre-torpilleur Etendard encore sur cale en 1908 :
 
http://img221.imageshack.us/img221/8159/etendartcalfr0.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4557
Ar Brav
Posté le 17-04-2008 à 07:43:28  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Marins originaires de la Seine Maritime (76) disparus avec l'Etendard :
 
LANGLOIS Marcel Charles Gustave ETENDARD  né le 01-09-1889  
LE CAROU Désiré Louis Yves Marie ETENDARD né le 07-05-1886  
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°5296
GENEAMAR
Posté le 08-05-2008 à 07:25:38  profilanswer
 

Bonjour à tous,...
  Pour la petite histoire de ce bâtiment ... [:alain dubois:8]  
  Au 1er janvier 1911, affecté à la 2ème Escadre (Vice-Amiral AUBERT, Commandant en chef).
  Commandant du 10 décembre 1909 : Maxime LEVAVASSEUR, Lieutenant de vaisseau.
  Second : Lucien CHABOT, Enseigne de vaisseau.
  Enseigne de vaisseau : Émile GUÉPRATTE.
  Mécanicien principal de 2ème classe : Albert GÉRARD.
 :hello:  
 


---------------
Cordialement. Malou
n°7197
Ar Brav
Posté le 23-07-2008 à 23:39:09  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Voir également ce sujet :
 
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _1.htm#bas
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°8175
Gilles 61-​14
Posté le 17-08-2008 à 19:34:54  profilanswer
 

Bonjour,
 
Un Calvadosien perdu avec l'Etendard le 25 avril 1917 :
 
ROGER Charles Raymond, né le 24 septembre 1894 à Vire, Matelot Charpentier.
 
Cordialement.
 
Gilles


---------------
"Les hommes, c'est des choses qui pensent un peu, et qui, surtout, oublient." Henri Barbusse - Le Feu.
n°9180
GENEAMAR
Posté le 26-09-2008 à 10:47:30  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
  Également disparus en mer ...
- BEAUGRAND François Joseph, né le 12 février 1897 à WISSANT (Pas-de-Calais), Matelot de 2ème classe Boulanger-Coq.
- CREN Gilles Marie, né le 28 juillet 1890 à BREST (Finistère), Quartier-Maître Infirmier.
- DELNESTE Florent Rufin, né le 26 octobre 1894 à LILLE (Nord), Matelot de 1ère classe Mécanicien.
- DESRAMAUX Louis Charles, né le 5 septembre 1889 à ARMENTIÈRES (Nord), Matelot de 1ère classe Mécanicien.
- DUBASQUE Lazare Maurice, né le 5 mars 1897 à CASTETS (Landes), Matelot de 2ème classe Mécanicien.
- JÉZÉGOU Guillaume Marie, né le 14 mai 1898 à SAINT-MARC (Finistère), Matelot de 2ème classe Canonnier.
- Le MOULNIER Pierre Marie Louis Mathurin, né le 28 juin 1885 à POMMERIT-... (Côtes d'Armor), Second Maître Mécanicien.
- Le ROUX Prigent Marie, né le 24 juin 1883 à Le RELECQ-KERHUON (Finistère), Quartier-Maître Torpilleur
- LESORT Jean Aimable Etienne, né le 15 octobre 1897 à BEAUMONT-HAGUE (Manche), Matelot de 1ère classe Mécanicien.
- MAMET Léandre Achille, né le 27 mai 1894 à TERGNIER (Aisne), Matelot de 1ère classe Mécanicien.
- MARTEL Oscar Auguste, né le 23 décembre 1892 à LORIENT (Morbihan), Matelot de 2ème classe Chauffeur.
- MAUGER Maurice, né le 12 juillet 1890 à PARIS XVIIIème (Seine), Matelot de 2ème classe Cuisinier.
- MAZIER Camille Edouard Henri, né le 5 janvier 1883 à Le VAL-SAINT-PÈRE (Manche), Matelot de 2ème classe.
- NIVELLE Alexis Henri, né le 5 juin 1892 à PENTHIÈVRE (Constantine), ALGÉRIE, Matelot de 2ème classe Chauffeur.
- OUTIN Victor, né le 17 avril 1888 à SAINT-QUAY-PORTRIEUX (Côtes-du-Nord), Matelot de 1ère classe Chaufeur.
- PAILLER François Marie, né le 17 février 1885 à HENVIC (Finistère), Quartier-Maître Électricien.
- PELLIET François Marie, né le 21 mai 1899 à DINÉAULT (Finistère), Matelot de 3ème classe Maître d'hôtel.
- REDELBERGER Jean Joseph Eugène, né le 13 mai 1894 à HAZEBROUCK (Nord), Matelot de 1ère classe Chauffeur.
- RIVOAL Guillaume Marie, né le 22 novembre 1871 à POULLAOUEN (Finistère), Quartier-Maître Chauffeur.
- ROGER Georges Louis, né le 10 septembre 1892 à LORIENT (Morbihan), Quartier-Maître Électricien T.S.F..
- ROSIER Jean Victor, né le 24 mars 1891 à USSEL (Corrèze), Quartier-Maître Timonier.
- VANHILLE Firmin Julien, né le 17 juin 1893 à BRAY-DUNES (Nord), Matelot de 1ère classe Électricien.
- VIRGILE Hervé (ou Henri) Robert Émile, né le 30 avril 1891 à PARIS Xème (Seine), Quartier-Maître Mécanicien.


Message édité par GENEAMAR le 13-12-2008 à 16:40:06

---------------
Cordialement. Malou
n°9198
dbu55
Posté le 27-09-2008 à 00:05:04  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Voici d'autres marins de l'ETENDARD mort pour la France :
 
CAROFF François Marie né le 03/06/1895 à Folgoët (Finistère), Matelot de 2ème Classe Mécanicien, décédé le 25/4/1917 (21 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
MAGUET Michel Joseph né le 05/06/1897 à Daoulas (Finistère), Matelot de 2ème Classe Canonnier, décédé le 25/4/1917 (19 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
CLECH Yves Marie né le 06/12/1879 à Plougasnou (Finistère), Second Maître Mécanicien, décédé le 25/4/1917 (37 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Tué à l'ennemi Lors d'un combat avec des torpilleurs ennemis    
 
THOMAS Jean Joseph Marie né le 07/10/1892 à Plougasnou (Finistère), Quartier Maître Mécanicien, décédé le 25/4/1917 (24 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
LE BERRE Yves né le 09/10/1893 à Lézardrieux (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Quartier Maître Manœuvrier, décédé le 25/4/1917 (23 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
DRAMARD Émile Alexis né le 13/06/1893 à Saulx-les-Chartreux (Essonne (Seine-et-oise en 1914)), Matelot Chauffeur, décédé le 25/4/1917 (23 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
GUÉNA Louis Marie né le 14/04/1892 à Lampaul Plouarzel (Finistère), Matelot Fusilier, décédé le 24/5/1915 (23 Ans) - Calais (Hôpital Militaire) Pas-de-Calais Suites de Blessures de guerre    
 
DERRIEN François Marie né le 14/09/1890 à Collorec (Finistère), Matelot de 1ère Classe Chauffeur Breveté, décédé le 25/4/1917 (26 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
PAILLER François Marie né le 17/02/1885 à Henvic (Finistère), Quartier Maître Electricien, décédé le 25/4/1917 (32 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
ANDRO Henri Marie né le 19/01/1880 à Pont-Croix (Finistère), Second Maître Torpilleur, décédé le 25/4/1917 (37 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer Corps retrouvé et inhumé à Dunkerque le 06/06/1917    
 
LE GALL Yves Louis Marie né le 20/05/1889 à Le Faou (Finistère), Quartier Maître Chauffeur, décédé le 25/4/1917 (27 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
RIVOAL Guillaume Marie né le 22/09/1871 à Poullaouen (Finistère), Quartier Maître Chauffeur, décédé le 25/4/1917 (45 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
BOTOREL Ange Charles né le 23/08/1896 à Brest (Finistère), Matelot de 2ème Classe Torpilleur Breveté, décédé le 25/4/1917 (20 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
BORVON Auguste Marie né le 23/09/1880 à Roscanvel (Finistère), Matelot de 1ère Classe Chauffeur Breveté, décédé le 25/4/1917 (36 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
DONNART Jean Marie né le 25/04/1891 à Primelin (Finistère), Matelot Canonnier Breveté, décédé le 25/4/1917 (25 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer Lors de la perte du Bâtiment    
 
CREN Gilles Marie né le 28/07/1890 à Brest (Finistère), Quartier Maître Infirmier, décédé le 29/4/1917 (26 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
GANNAT Jean Marie né le 28/07/1891 à Quimerch (Finistère), Matelot de 3ème Classe Chauffeur, décédé le 25/4/1917 (25 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD  Disparu en mer    
 
RAULT Ludovic né le 31/08/1889 à L'Hermitage-Lorge (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Quartier Maître Timonier, décédé le 25/4/1917 (27 Ans) - A Bord de L'ÉTENDARD Au large de Dunkerque - Mer du Nord Disparu en mer    
 
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°11349
Ar Brav
Posté le 20-12-2008 à 18:21:41  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
La position estimée du CT Etendard, torpillé puis coulé au canon par des torpilleurs allemands entre Ostende et Dunkerque par 51°06,3N et 002°29,2E le 25.04.1917 :
 
http://images0.hiboox.com/images/5108/393ba526ed9e4ab49e958a793e053288.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°12415
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 19-01-2009 à 23:40:53  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   Un marin du contre-torpilleur Etendard décédé peu de temps avant la perte de ce bâtiment :  
 
     - RAVENEL Louis Eugène Émile, né le 1er avril 1897 à Cherbourg (Manche) et y domicilié, 17, rue Vauban, décédé le 6 avril 1917 à l’Hôpital temporaire n° 32 bis de Rosendaël (Nord) d’une tuberculose pulmonaire double aiguë, Matelot de 1re classe mécanicien, Matricule n° 40.367-1 (Acte établi à Rosendaël, le 7 avr. 1917).
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°19049
bruno17
1er RTA: Toujours le premier!
Posté le 02-08-2009 à 09:45:28  profilanswer
 

Bonjour,
La stèle du quartier-maître de manœuvre Paul Méchain, disparu lors de la perte du torpilleur d’escadre Étendard.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1757/FourasMechainPaul.10809141.jpg


Message édité par bruno17 le 02-08-2009 à 09:45:56

---------------
Bruno BAVEREL - Romans: "Lieutenant indigène", "Étienne et les sirènes" (2007 et 2009 La Découvrance éditions) - "Le tombeau des quatre ours" (2015 Éditions du Croît-Vif) - "La vie sexuelle des alligators" (2017 Amazon Kindle Publishing)
n°19814
dbu55
Posté le 20-08-2009 à 18:47:46  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Deux autres marins de l'ÉTENDARD morts pour la France :
 
HUET Louis né le 28/12/1890 à Lorient (Morbihan), Quartier Maître Armurier - Décédé le 25/04/1917 (26 Ans) - Disparu en mer à bord de l'ÉTENDARD  
 
LE MENEZ Louis Marie né le 22/02/1889 à Ploubezre (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Matelot de 2ème Classe Gabier Breveté - Décédé le 25/04/1917 (28 Ans) - Disparu en mer à bord de l'ÉTENDARD
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°23123
dbu55
Posté le 22-12-2009 à 00:32:03  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Encore un marin de l'ÉTENDARD morts pour la France :
 
DUMEZ Léon Camille Eugène Joseph né le 25/04/1887 à Hazebrouck (Nord), Quartier Maître Mécanicien - Décédé le 25/04/1917 (29 Ans) - Disparu en mer à bord de l'ÉTENDARD  
 
Cordialement
Dominique[/quotemsg]


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°24132
dbu55
Posté le 14-02-2010 à 12:33:59  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Encore des marins de l'ÉTENDARD :
 
STORCK René né le 22/04/1894 à Hautmont (Nord), Matelot de 2ème Classe Mécanicien - Décédé le 25/04/1917 (22 Ans) - Disparu en mer à bord de l'ÉTENDARD  
 
VANDENBUSSCHE Marcel Joseph né le 25/08/1894 à Rexpoëde (Nord), Quartier Maître Fourrier - Décédé le 25/04/1917 (22 Ans) - Disparu en mer à bord de l'ÉTENDARD
 
Cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 14-02-2010 à 12:34:31

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°25318
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 09-05-2010 à 17:09:57  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   ■ Autres marins disparus avec l'Étendard, le 25 avril 1917 :  
 
   ― GOASDOUE Marcel, né le 8 janvier 1893 à Tréguier (Côtes-du-Nord) et y domicilié, « disparu en mer lors de la perte du torpilleur d'escadre Étendard, le 25 avril 1917 ―  Corps retrouvé le 1er juin 1917 ― », Matelot de 2e classe canonnier, Matricule n° 102.619–2 (Acte transcrit à Tréguier, le 27 août 1917).
 
   ― KERRICHARD Allain, né le 12 octobre 1879 à Plouguiel (Côtes-du-Nord) et y domicilié, « disparu avec son navire ― Cadavre retrouvé à Dunkerque ― », le 25 avril 1917, Second maître de mousqueterie, Matricule n° 3349 – Tréguier (Acte transcrit à Plouguiel, le 27 juill. 1917).
 
   ― LEFILÂTRE Eugène Ernest Stanislas, né le 4 octobre 1889 à Montebourg (Manche) et y domicilié, mort le 25 avril 1917, « disparu en mer lors de la perte de l’Étendard (D.Mlle du 3 mai 1917) », Matelot de 2e classe fusilier, Matricule n° 29.237–1 (« Corps retrouvé le 29 avril 1917 et inhumé au cimetière de Dunkerque (Nord) » ; acte établi à Dunkerque, le 30 avr. 1917).
 
   ― MALOISEL Auguste Georges Albert, né le 19 décembre 1897 à Carentan (Manche) et domicilié à Baupte (Manche), mort le 25 avril 1917, « disparu en mer lors de la perte de l’Étendard (D.M. du 3 mai 1917) », Matelot de 3e classe boulanger-coq, Matricule n° 41.506–1 (Jug. Trib. Rochefort-sur-Mer, 12 févr. 1918, transcrit à Rochefort-sur-Mer, le 21 février 1918).
 
   ― MAZÉ Yves Marie, né le 23 février 1876 au Conquet (Finistère) et y domicilié, mort le 25 avril 1917, « disparu en mer lors de la perte du torpilleur Étendard », Quartier-maître fusilier, Matricule n° 836 – Le Conquet (– d° –).
   _____________________________
 
   Bien amicalement à vous,  
   Daniel.

n°25430
dbu55
Posté le 16-05-2010 à 18:25:45  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Encore un marin de l'ÉTENDARD :
 
CRABEY Pierre Georges né le 16/07/1894 à La Roche-sur-Yon (Vendée), Matelot de 2ème Classe Chauffeur - Décédé le 25/04/1917 (22 Ans) à bord de l'ÉTENDARD.
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°31463
JPC
Posté le 07-06-2011 à 19:34:41  profilanswer
 

Bjr ts, je reviens après une longue absence sur le forum. Concernant le sujet, un livre a été écrit par le chanoine Pol Aubert, aumônier de l'école Navale, et publié en 1927 : "l'Epopée de l'Etendard", trois figures de marins chrétiens Georges Mazaré, François de Monléon, Charles Perrichon, tous trois péris dans le torpillage de l'Etendard. Un ami,  Stéphane Vaillant, a numérisé le livre et m'a autorisé à communiquer au forum pages14-18, le lien qui permet de le lire dans son intégralité :
http:stephane-vaillant.pagesperso-orange.fr/pub/polaubert epopeeetendard.pdf. Qu'il en soit remercié. Amts JPC


---------------
Jean Pierre Clochon
n°32133
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 31-08-2011 à 21:01:50  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   
   ● « Guerre 1914-1918. Tableau d’honneur. Morts pour la France. », Paris, 1921, Publications de La Fare.
   
 
                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/MAZARE%20Georges%20-%201..jpg  
                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/MAZARE%20Georges%20-%201%20bis..jpg
 
                                              (op.cit., p. 647 et 648)
 
 
                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/MONTLEON%20(Francois%20de)%20-%202..jpg
 
                                              (op.cit., p. 669)
 
                                               
                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PERRICHON%20-%203..jpg
 
                                              (op.cit., p. 741)
   ________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 31-08-2011 à 21:02:06
n°32939
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 27-11-2011 à 22:03:03  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
   

GENEAMAR a écrit :

[...] Figure également parmi les victimes outre celles déjà citées :
 
   Mécanicien principal de 2ème classe : Albert Arthur BOISSON, né le 13 août 1882 à Rochefort (Charente-Maritime), disparu.
[...]


   En fait, son corps fut retrouvé le lendemain de la perte du bâtiment.
 
   ― BOISSON Albert Arthur, né le 13 août 1882 à Rochefort (Charente-Inférieure – aujourd’hui Charente-Maritime –) et y domicilié, mort le 25 avril 1917, « disparu avec le bâtiment – Corps retrouvé le 26 avril 1917 », Mécanicien principal de 2e classe (Acte établi à Dunkerque).
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 27-11-2011 à 22:03:52
n°36475
kawa90gml
Posté le 04-03-2013 à 20:11:59  profilanswer
 

Bonsoir à tous.
 
Je suis très ému et je voudrais vous remercier chaleureusement pour le travail de mémoire que vous faites.
 
Pendant mon enfance (j'ai 60 ans), ma grand mère maternelle m'avait parlé de son "petit frère" (en fait son demi frère) mort pendant la grande guerre, noyé... Elle m'avait parlé aussi de sous-marin...
 
Depuis des années le souvenir de cet homme me hantait et javais le sentiment d'être le seul à ne pas vouloir qu'on l'oublie. Mais ou chercher ?
Je ne savais rien de lui ; j'avais même oublié son nom et son prénom...
 
Ce soir, mon père (le gendre de ma grand mère) à qui je rendais visite, comme tous les jours, m'a dit "Tu sais, la photo du marin, je l'ai décollée de son support et il n'y a rien d'écrit au dos. Comme on ne sait pas qui c'est, je vais la jeter."
Je lui ai répondu "C'est sans doute le demi frère de mémé dont je t'ai parlé, garde la."  
Il m'a répliqué "Il n'y a plus personne pour le confirmer puisqu'elle est morte (elle était née en 1889) et moi (92 ans) je n'ai jamais entendu parler de lui".
 
J'ai récupéré la photo. D'un format d'environ 21X27, elle représente un marin sur le béret duquel est inscrit "ETENDARD".
Rentré chez moi, j'ai lancé une recherche sur Google et j'ai abouti à votre site.  
En quelques recherches j'ai retrouvé l'Etendard puis, dans le forum, Alexis Henri NIVELLE, le "petit frère" de ma grand mère.  
Eh oui, c'était le nom que mémé m'avait dit, dont je me souviens maintenant !
J'ai aussitôt téléphoné à mon père qui m'a répondu " Ah oui, en effet, j'avais entendu ce nom là...."
 
Voilà, ça y est, maintenant il est sorti de l'oubli, et je sais même où il repose, dans son navire.  
Je raconterai son histoire à ma petite fille. Je lui montrerai cette photo et une autre, prise à l'école des mécaniciens à Toulon qui, je pense, le représente aussi, avec deux de ses camarades.
 
Il a donné sa vie pour la France, pour que nous vivions.  
 
Hasard ? Je me prénomme Georges-Michel Henri...
 
Merci encore : je suis terriblement ému mais aussi, très très heureux. Grâce à vous !

n°36481
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 06-03-2013 à 06:15:43  profilanswer
 


   Bonjour et bienvenue Georges,
 
 
   A toutes fins utiles, quelques éléments biographiques complémentaires se rapportant à votre parent :
 
   ― NIVELLE Alexis Henri, né le 5 juin 1893 à Penthièvre (Département de Constantine, Algérie) – aujourd’hui Aïn-Berda, commune de la wilaya d’Annaba – et domicilié à Villars, section de la commune mixte de Séfia (Département de Constantine, Algérie) – aujourd’hui Oued-Cheham, commune de la wilaya Guelma –, mort le 25 avril 1917, « à bord de l’Étendard, disparu en mer avec son bâtiment », Matelot de 2e classe chauffeur, Matricule n° 52.395–5 (Jug. Trib. Rochefort-sur-Mer, 12 févr. 1918, transcrit à Rochefort-sur-Mer, le 21 févr. 1918).
 
   —> http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] em_zoom=46


Message édité par Rutilius le 23-11-2015 à 00:28:40

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°36482
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 06-03-2013 à 06:36:58  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
                                                    Journal officiel, 17 mai 1917, p. 3.956.
 
 
                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2017-V-1917..jpg
 
 
 
                                                 Journal officiel, 14 juillet 1919, p. 7.315.
 
 
                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2014-VII-1919%20-%200..jpg
 
                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2014-VII-1919%20-%201..jpg
 
                                    http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2014-VII-1919%20-%204..jpg
 
                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2014-VII-1919%20-%202..jpg
 
 
   • Arrêté du 11 juillet 1919 (Marine) portant inscriptions au tableau spécial de la Médaille militaire (J.O. 14 juill. 1919, p. 7.316).
 
 
                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%2014-VII-1919%20-%203..jpg
 
 
   • Arrêté du 20 octobre 1919 (Marine) portant inscriptions au tableau spécial de la Médaille militaire (J.O. 7 déc. 1919, p. 14.088).
 
 
                                http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%207-XII-1919%20-%201..jpg
                                http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Etendard%20-%20J.O.%207-XII-1919%20-%202..jpg
 
                           


Message édité par Rutilius le 06-03-2013 à 10:16:00

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°36505
kawa90gml
Posté le 06-03-2013 à 20:02:54  profilanswer
 

Bonjour Daniel,
 
Je pense que vous ne pouvez pas imaginer l'intensité du bonheur que vous me faites et que je partage avec mon père et ma fille ainsi qu'avec un cousin et une cousine germains. A leur tour, ils vont faire connaître Alexis Nivelle à leurs enfants et petits enfants qui n'avaient jamais entendu parler de lui.
 
Par leur intermédiaire, ces informations précieuses vont parvenir à d'autres membres de la famille et ainsi, vaincre l'oubli et rétablir la mémoire.
 
Ma petite fille n'a que neuf ans et je vais attendre un peu avant de lui raconter l'honneur de sa famille, l'histoire de ce grand oncle lointain qui est mort pour la France, avec ses camarades, dans des circonstances effroyables.
 
Je suis très fier de lui vous savez.
 
Je regrette que ma grand mère et ma mère ne soient plus là... J'aurais tant aimé qu'elles sachent, elles aussi. Ce regret est particulièrement fort car aujourd'hui, cela fait deux ans que ma mère nous a quittés.
 
Je tiens à vous rendre hommage Daniel ainsi qu'aux amis du forum qui oeuvrez pour la mémoire : vous faites un travail admirable.  
Soyez assurés de ma reconnaissance émue.
 
Bien amicalement : Georges-Michel
 
 
 
 
 
 
 
 
 

n°36544
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-03-2013 à 11:11:42  profilanswer
 


   Bonjour Georges,
 
   Vous me voyez particulièrement heureux d’avoir modestement contribué à sortir de l’oubli le matelot de 2e classe chauffeur Alexis Nivelle et d’aucuns de ses compagnons d’infortune.  
 
   Et telle est bien la vocation principale de la rubrique « Marine » du Forum : reconstituer aussi exactement qu’il se peut l’histoire des bâtiments – militaires ou de commerce – qui naviguaient à l’époque de la Grande guerre, ainsi que celle des marins ou passagers qui s’y trouvaient embarqués.
 
   _____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 10-03-2013 à 11:12:30
n°36862
kawa90gml
Posté le 01-04-2013 à 13:57:58  profilanswer
 

Bonjour Daniel.
 
J'aimerais faire figurer dans ce forum une première photographie du matelot de 2° classe chauffeur Alexis Nivelle. Elle se trouve dans mon ordinateur au format JPG. Je ne parviens pas à la coller sur un message.  
Pourriez-vous me guider s'il vous plaît ?  
Bien amicalement :
Georges-Michel

n°37212
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 02-05-2013 à 11:04:42  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   De la part de Georges-Michel, le portrait du matelot de 2e classe chauffeur Alexis Henri Nivelle, disparu le 25 avril 1917 avec le torpilleur d'escadre Étendard.  
 
 
 
                          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Alexis%20NIVELLE%20-%20Etendard..jpg
 
                                                 (Archives familiales ~ Droits réservés.)


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°37864
Marc1905
Pro Patria et Humanitate
Posté le 09-08-2013 à 23:19:37  profilanswer
 

Bonjour
 
En regardant cette photo, pourriez vous  nous expliquer comment on distingue un matelot de 1e, 2e ou 3e classe?
Merci
Marc1905

n°41343
olivier 12
Posté le 25-01-2015 à 08:58:45  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
ETENDARD
 
Télégramme du Cdt Première escadrille de torpilleurs à Marine Paris  Mai 1917
 
En réponse à votre 1457, officiers ETENDARD disparus :
- MAZARE Pierre Lieutenant de Vaisseau  Commandant
- De MONLEON François Enseigne de Vaisseau de 2e classe
Familles prévenues
 
Officiers morts dont corps ont été retrouvés
- PERRICHON Enseigne de Vaisseau de 2e classe
- BOISSON Mécanicien principal de 2e classe
Familles prévenues
 
- PIGNEAU Enseigne de Vaisseau de 1ère classe était en permission
 
Familles des dix hommes d’équipage ETENDARD dont corps ont été retrouvés ont été prévenues. Stop
 
Avons reçu liste nominative envoyée par Rochefort et prévenons familles de tous les disparus. Liste générale des disparus vous sera envoyée aujourd’hui. Stop
 
Au moment de l’attaque :
- ETENDARD était en marche, en croisière
- Tous les officiers du front de mer étaient à leur poste aux batteries
- Les bâtiments suivants étaient au port : CAPITAINE MEHL, ENSEIGNE ROUX, ORIFLAMME, OBUSIER et destroyer anglais FAWN.
 
L’Enseigne de Vaisseau François de Monléon
 
Cet officier, né le 26 Juillet 1895 à Menton et décédé à 21 ans appartenait à une grande famille de Roquebrune Cap Martin.
Il n’était pas un descendant direct, mais plus probablement un arrière petit neveu du Capitaine de Corvette François de Monléon, né en 1798 à Menton.
 
Bien que cela ne touche pas à la Grande Guerre, on peut dire quelques mots sur ce capitaine de corvette qui, sous les ordres de Bouet-Willaumez, appartenait en 1843-1844 à la 1ère flottille de croiseurs basée à Gorée et surveillant la côte d’Afrique de Dakar à l’Angola pour combattre la traite des noirs abolie depuis 1831. Il commandait le brick de 16 canons ZEBRE.
En Mai 1844, il recueillit à Albreda, dans la rivière de Gambie, l’équipage naufragé du trois-mâts nantais LUIZ DE ALBUQUERQUE, totalement détruit par un incendie et le ramena à Gorée. De Juillet à Novembre 1844, il effectua une patrouille de Gorée au Gabon et recueillit au Cap des Palmes 3 missionnaires survivants d’un petit groupe décimé par les fièvres. Parmi eux, Jean Rémi Bessieux, fondateur de l’église catholique du Gabon, qui écrit à propos du ZEBRE :
« C’est un vieux rafiot de 1810, en fin de carrière, et qu’on a encore trouvé bon pour le service. Il est commandé par le CC de Monléon, jeune officier de talent, ambitieux et très soucieux de sa promotion. »
De retour à Gorée, le ZEBRE sera victime fin Novembre 1844 d’un très grave incendie. Il faudra l’échouer sur la petite plage devant l’appontement de Gorée pour éteindre le feu. Réparé, il repartira en patrouille fin Décembre, mais sera victime dès Janvier 1845 d’une importante voie d’eau à l’entrée du Rio Nunez (Guinée portugaise). Le commandant de Monléon ira s’échouer in extremis sur une plage du cap Sierra Leone (aujourd’hui Freetown). Le navire sera vidé de tous ses équipements et abattu en carène, puis entièrement réparé. On ne peut d’ailleurs qu’admirer le professionnalisme de ces marins privés de tout matériel, travaillant sous des climats meurtriers, qui parvinrent ainsi à remettre leur navire en état. Il faudra deux mois de travail, mais il reviendra à Gorée, puis à Brest  le 25 Juin 1845. Voici l'itinéraire du ZEBRE après son incendie :
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/673/a74SHQ.jpg
 
Le commandant de Monléon décèdera en 1856, au cours d’un congé, à Roquebrune.
 
Il se trouve que mon arrière-arrière GP avait embarqué comme novice de 17 ans sur le LUIZ DE ALBUQUERQUE à Paimboeuf en Décembre 1843. Recueilli par le ZEBRE à Albreda, il avait alors été engagé comme apprenti matelot et demeura à bord du brick, sous les ordres du CC de Monléon,  jusqu’au retour à Brest. Il vécut donc toutes les mésaventures du navire. Grâce aux récits familiaux (très vagues) mais surtout aux archives de Nantes et de Vincennes j’ai pu reconstituer toute l’histoire.
 
L’Enseigne de l’ETENDARD était le fils de Sylvio de Monléon (1862/1939) qui fut maire de Roquebrune en 1922. Un autre de Monléon, Joseph (1799/1882) fut officier de carabiniers dans la garde du Prince de Monaco.
 
Quelques informations complémentaires sur ce site http://ecole.nav.traditions.free.f [...] ancois.htm
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 25-01-2015 à 09:21:03

---------------
olivier
n°43185
imansoan
Posté le 23-10-2015 à 18:41:17  profilanswer
 

bonjour monsieur.  
En effectuant une recherche sur le site de la mémoire des hommes, nous avons remonté jusqu'à à ce forum. En effet ma grande fille de 12 ans doit pour les commémorations de la grande guerre faire des recherches sur un inconnu mort pour la France. Elle a reçu le nom de Alexis Henri nivelle. Nous avons beaucoup appris sur ce personnage et grâce à vous obtenus la photo. J aurais beaucoup aimé vous avoir au téléphone pour un peu plus de détail que vous auriez appris sur votre aîleul.
cordialement  
Bruno

n°43360
kawa90gml
Posté le 22-11-2015 à 19:04:20  profilanswer
 

Bonjour Bruno,
Après une longue absence, je reviens sur le forum.
Je vous laisse mes coordonnées dans un message personnel.
Merci, à vous et à votre grande fille, pour le travail qu'elle réalise.
J'espère qu'il n'est pas trop tard et que je pourrais vous apporter les informations que vous souhaiteriez obtenir.
Cordialement :
Georges-Michel

n°46948
Memgam
Posté le 04-07-2017 à 09:30:35  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Remplacement probable de la photo présentée par feu Ar Brav, le 07/04/2008.
 
Le torpilleur Etendard avant son lancement le 20 mars 1908 aux Chantiers Dyle & Bacalan à Bordeaux rive gauche.
 
Source : Roger et Christian Bernadat, Quand Bordeaux construisait des navires… Histoire de la construction navale à Bordeaux, Les Editions de l'Entre-Deux-Mers, 2ème édition, 2016.
 
N.B. Feu Ar Brav ayant été détendeur de la première édition de l'ouvrage (2006), cela explique l'hypothèse énoncée en début de sujet.
 
Cordialement.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/Mouflon19381.jpg

n°46953
NIALA
Posté le 04-07-2017 à 11:38:43  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8678/ETENDARD1909alapallice.jpg
 
Etendard en 1909 à La Pallice  
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°47020
olivier 12
Posté le 18-07-2017 à 13:43:37  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Une CP de l'ETENDARD à Rochefort en 1909
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/jyGIDE.jpg
 
Cdlt


---------------
olivier

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  ÉTENDARD — Torpilleur d’escadre.