Forum Pages d'Histoire : ludo54 Pages 14-18 : Les arts et la guerre : Hubert5 La Grande Guerre en photos : cote425, 2 utilisateurs anonymes et 50 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

FOUDRE - Croiseur

n°3722
Ar Brav
Posté le 22-03-2008 à 18:55:48  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
FOUDRE Croiseur porte-torpilleurs (1897 – 1921)
 
Chantier :  
 
Forges & Chantiers de la Gironde, Bordeaux.  
Commencé : 09.06.1892
Mis à flot : 20.10.1895
Terminé : 1897
En service : 26.10.1897
Retiré : 27.07.1921                            
Caractéristiques :  6 100 tpc ; 5 971 t ; 11 808 cv ; 118,7 (ht) 114,2 (pp) x 16 x 7,15 ; TE AV 5,4 m, TE AR 7,2 m ; coque acier ; 2 machines Schneider verticales à 3 cylindres à triple expansion ; 24 chaudières Lagrafel d’Allest timbrées à 15 kg/cm² ; 2 hélices ; 19,6 nds ; 410 h.
Symbole de coque : N.C.
Armement : 8 torpilleurs vedettes jusqu’en 1907 + VIII de 100 + V de 37 mle 1887 remplacés par IV de 47 mle 1885 + IV TLT. A partir de 1913 : 8 hydravions
 
Observations :  
 
20.10.1891 : porte le nom de Seine
30.11.1891 : devient la Foudre
01.02.1896 : armé pour les premiers essais à Bordeaux ; quitte ensuite Bordeaux pour Toulon ; effectue plusieurs campagnes dans l’escadre de la Méditerranée
28.09.1896 : échoué à Porquerolles
15.09.1898 : transport de troupes en Crète à la place du Bien-Hoa en avarie
25.08.1898 : retour à Toulon. Le concept de croiseur porte-torpilleurs se révèle alors complètement utopique, car les manœuvres de mises à l’eau et de recueil sont impossibles par mer un peu formée. La Foudre est alors utilisée comme transport de torpilleurs et navire atelier, rôle qu’elle tiendra jusqu’à sa conversion en transport d’aviation en 1911, mais ne rend pas les résultats escomptés
1899 : atelier pour l’escadre de la Méditerranée
1902-1904 : en réserve
23.03.1904 : de Cherbourg à Saigon en transport des sous-marins Protée et Lynx
16.08-29.10.1905 : transport des sous-marins Perle et Esturgeon et escorte de 6 torpilleurs numérotés de Toulon à Saigon
01.09.1911 : reconverti en transport d’aviation ; Saint Raphaël, Corse
01.02-28.08.1913 : transformé en porte-avions
16.06.1913-07.02.1915 : commandant CF Roque
03-04.1914 : installation d’une plateforme d’envol sur l’avant par les Chantiers & Ateliers de Provence à Marseille
08.05.1914 : 1er décollage d’un Caudron G3 par René Caudron. La plateforme est démontée après l’essai du LV de Laborde en juin 1914
1914 : mer Ionienne et Adriatique
12.1914 : bâtiment-base et ateliers des chalutiers armés aux Dardanelles (CF Roque)
1915-1916 : Milo (CF Carré)
1916-1917 : Argostoli (CF Jochaux du Plessis et CF Caron)
02.03.1918-04.10.1919 : CF Renard
1921 : désarmé
27.07.1921 : condamné
27.05.1922 : vendu à l’entreprise Saglia pour démolition.
 
Sources :
Dictionnaire des bâtiment de la flotte (...) du LV Jean-Michel Roche
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
L'Aviation Maritime française pendant la Grande Guerre, de Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry Le Roy, Jean-Paul Rossignol
Trois siècles de croiseurs français, de Gérard Piouffre et Henri Simoni

 
Cordialement,
Franck

Message cité 1 fois
Message édité par Ar Brav le 15-11-2009 à 06:13:54

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°3723
Ar Brav
Posté le 22-03-2008 à 19:07:40  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
La Foudre :
 
http://img221.imageshack.us/img221/2040/foudre2jh3.jpg
 
http://img221.imageshack.us/img221/2889/foudre1pf8.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°3966
landelle
Posté le 29-03-2008 à 11:04:52  profilanswer
 

Autres infos ou photos : http://tcdfoudre.free.fr/autresfoudre.htm
 
cordialement

n°4040
olivier 12
Posté le 31-03-2008 à 13:36:50  profilanswer
 

Une autre CP de LA FOUDRE à Cherbourg avec les sous-marins PROTEE et LYNX
 
http://img527.imageshack.us/img527/9756/lafoudreve9.jpg
 
Cdlt
Olivier


---------------
olivier
n°4225
Terraillon​ Marc
Posté le 05-04-2008 à 17:43:10  profilanswer
 

Bonjour
 
Est ce que ce navire a eu un sister ship du nom de FLANDRE ?
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°4227
Ar Brav
Posté le 05-04-2008 à 17:58:48  profilanswer
 

Marc,
 
Non, pas à ma connaissance (enfin plutôt à ma doc), la Foudre de type croiseur porte-torpilleurs a été le seul bâtiment du genre. Heureusement du reste, car ce n'était pas une réussite. Il n'a pas davantage brillé comme porte-hydravions que dans sa fonction initiale.
Le seul Flandre que l'on trouve (à part celui que nous connaissons comme navire-hôpital et un dragueur) est un cuirassé de type Normandie de 25 200 t et 40 000 cv, commencé en 1913, mis à flot en 1914 et dont la construction a dû être abandonnée en 1921.
 
A bientôt,
Franck
 
Post. Fausse manip  [:ar brav:6]


Message édité par Ar Brav le 05-04-2008 à 18:07:02

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4230
Terraillon​ Marc
Posté le 05-04-2008 à 18:00:31  profilanswer
 

Bonsoir Franck
 
J'ai une note sur un navire FLANDRE qui m'intrigue.
 
Je fais une recherche complémentaire
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°4231
olivier 12
Posté le 05-04-2008 à 19:19:58  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Voici une photo du porte-torpilleur FOUDRE transformé en porte-hydravion, avec son hangar aviation et sa piste d'envol.
 
http://img360.imageshack.us/img360/142/foudre1914os2.jpg
 
Cdlt
Olivier


Message édité par olivier 12 le 05-04-2008 à 19:29:06

---------------
olivier
n°4232
olivier 12
Posté le 05-04-2008 à 19:28:46  profilanswer
 

Un commentaire à propos des premiers porte-hydravions.
C'est le capitaine de frégate ROQUIN, commandant du FOUDRE, qui préconisa le premier la construction d'un porte-avions à pont continu pour avions à roues. Il fallait une propulsion diesel pour éviter les cheminées.
L'appontage semblant encore irréalisable, il recommandait que les avions se posent sur l'eau, à proximité du bâtiment. Le pilote était ainsi récupéré, mais l'appareil sacrifié. Il soulignait que " cela n'était pas très grave car le prix d'un avion ne dépassait pas celui d'une torpille automobile".
 
Autres temps, autres moeurs...!
 
Cdlt
Olivier


---------------
olivier
n°4233
Ar Brav
Posté le 05-04-2008 à 19:35:41  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
La Foudre à Toulon avec son hangar provisoire en toile vers 1911-1912 :
 
http://img402.imageshack.us/img402/8838/foudretoulonit3.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4235
Ar Brav
Posté le 05-04-2008 à 19:50:42  profilanswer
 

olivier 12 a écrit :

Un commentaire à propos des premiers porte-hydravions.
C'est le capitaine de frégate ROQUIN, commandant du FOUDRE


 
Bonsoir Olivier,
 
Sauf erreur, je crois qu'il s'agit du CF Roque, commandant la Foudre du 16.06.1913 au 07.02.1915
Ensuite :
 
CF Carré du 07.02.1915 au 05.10.1916
CF Jochaux du Plessis du 05.10.1916 au 18.09.1917
CF Caron du 18.09.1917 au 02.03.1918
CF Renard du 02.03.1918 au 04.10.1919
 
Je ne distingue pas la plate-forme d'envol installée en mars-avril 1914 sur l'avant (34,75 x 8 m) démontée après l'essai du LV de Laborde en juin 1914.  :??:  
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4236
olivier 12
Posté le 05-04-2008 à 20:07:06  profilanswer
 

Bonsoir Franck,
 
La photo est extraite de l'ouvrage de Philippe Masson "Histoire de la Marine".  
De fait, on ne voit pas de plate-forme sur l'avant. La photo a sans doute été prise avant Mars ou après Juin 1914.
Il semble y avoir quelque chose sur l'arrière, mais ce n'est peut-être qu'une toile abri.
Quant au nom du commandant, j'ai hésité sur l'orthographe car Masson l'appelle tantôt ROQUIN, tantôt REQUIN... Apparemment, aucune n'est la bonne!
Je fais beaucoup plus confiance à ta liste des commandants et je prends note.
 
Amicalement
Olivier


---------------
olivier
n°4237
Ar Brav
Posté le 05-04-2008 à 20:20:29  profilanswer
 

Bonsoir Olivier,
 
Le nom de Paul Roque est confirmé dans un autre ouvrage :
 
Les commandements de l'aéronautique navale (1912-2000), de Norbert Desgouttes
 
Le CF Roque est décédé le 16.11.1916, sauf erreur. Il n'y a pas trace par contre de Roquin ou Requin dans cet ouvrage.
 
Bonne soirée,
Amicalement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4240
landelle
Posté le 05-04-2008 à 21:57:20  profilanswer
 

http://tcdfoudre.free.fr/foudrecroiseurballon.JPG
 
Autres photos : http://tcdfoudre.free.fr/autresfoudre.htm
 
cordialement


Message édité par landelle le 05-04-2008 à 21:57:50
n°4286
Ar Brav
Posté le 07-04-2008 à 12:57:32  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le croiseur Foudre encore sur cale :
 
http://img516.imageshack.us/img516/6391/foudrecaleft6.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4287
Ar Brav
Posté le 07-04-2008 à 13:02:42  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le croiseur Foudre en cours d'armement sur la Garonne :
 
http://img516.imageshack.us/img516/1466/foudrearmementid7.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4349
Ar Brav
Posté le 09-04-2008 à 08:56:55  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Chargement d'un hydravion sur le croiseur Foudre :
 
http://img182.imageshack.us/img182/6428/chargehydravrv2.jpg
 
Source :  
L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre, de Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry Le Roy, Jean-Paul Rossignol

 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4350
Ar Brav
Posté le 09-04-2008 à 09:36:46  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
La Foudre en 1914 :
 
http://img182.imageshack.us/img182/9297/foudre1914xf4.jpg
 
Source :  
L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre, de Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry Le Roy, Jean-Paul Rossignol

 
Cordialement,  
Franck
 
 :fou: Et voilà, çà recommence au 2ème message, çà bloque. Deux plombes pour poster 4 messages  [:alain dubois:3]  [:le gaillard:7]  [:ar brav:3]  [:ar brav:8]
Un message à 5h59 et un second à 8h56, çà y est, je "flood"  :pt1cable: qui me dit, le zinzin, pas plus de 3 messages dans un intervalle de 10 minutes. Faudrait régler les chronos sur l'heure d'été ?


Message édité par Ar Brav le 09-04-2008 à 10:01:47

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4352
Ar Brav
Posté le 09-04-2008 à 10:08:45  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
A bord de la Foudre en 1914 :
 
http://img502.imageshack.us/img502/3618/abordfoudrenp4.jpg
 
Source :  
L'aviation maritime française pendant la Grande Guerre, de Lucien Morareau, Robert Feuilloy, Jean-Louis Courtinat, Thierry Le Roy, Jean-Paul Rossignol

 
Cordialement,  
Franck
 
passera, passera pas ?


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4370
landelle
Posté le 09-04-2008 à 17:41:40  profilanswer
 

superbes photos ! merci

n°4764
alain13
Posté le 23-04-2008 à 11:32:17  profilanswer
 


Bonjour,
 
Le même au cours de sa mise à l'eau.
 
Cordialement,
Alain
 
http://img514.imageshack.us/img514/505/nvimdelafoudreog4.jpg
http://img514.imageshack.us/img514/505/nvimdelafoudreog4.696358dfae.jpg

n°6037
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 13-06-2008 à 12:30:59  profilanswer
 

 
   Bonjour à tous,
 
   23.03.1904 : de Cherbourg à Saigon en transport des sous-marins Protée et Lynx  
 
   Une référence bibliographique concernant les péripéties de ce voyage :
 
   Lieutenant de vaisseau JOLIVET : " Observations sur le roulis de la  Foudre dans la mousson de Sud-Est pendant les journées des 29, 30, 31 juillet 1904 " (Revue maritime, Oct. à déc. 1904, T. 163, p. 19 à 25).
 
    Cet article très technique sur l'amplitude de la houle et son incidence sur la navigation apporte deux informations pratiques sur la position de la Foudre lesdites journées :
 
    -- " 29 juillet. Point à midi : L = 11° 33' ; G = 53° 11' ; à 86 milles dans le S. 49  E. de Sokotra ..." ;
 
    -- " 30 juillet. A 8 heures le soir, au nord de Guardafui ..." (Officier de quart : M. de GOYEN ).
 
   Bien à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 06-06-2009 à 20:55:36
n°6233
GENEAMAR
Posté le 21-06-2008 à 07:25:43  profilanswer
 

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...
 
Au 1er janvier 1897, en essais à TOULON.
Commandant (du 1er février 1896) : Jules BLOUET, Capitaine de vaisseau.
Second : Louis NICOLAS, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Louis BAUCHERON de BOISSOUDY (torp.) - Jean Pierre BOUTHET des GENNETIÈRES - Hector PHILIPPE - Marie TESTU de BALINCOURT.
Mécanicien principaux : 1ère classe : Georges CHOMIER - 2ème classe : Etienne TROTOBAS.
Sous-Commissaire (du 1er février 1896) : Marie DASSE.
Médecin-Major (du 12 février 1896) : Henri BARRAT, Médecin de 1ère classe.
 
Au 1er janvier 1899, Escadre de Méditerranée (Vice-Amiral François FOURNIER, Commandant en chef).
Commandant (du 5 janvier 1898) : Louis MASSENET, Capitaine de vaisseau.
Second : Georges LEFÈVRE, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jules CARON - Edmond LENOBLE - Charles LOMONT - Jules SALAÜN (torp).
Enseignes de vaisseau : Joseph BOUSSÈS - Edmond ROUSSEL.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Yves LENNON - 2ème classe : Louis PEISSELON.
Aide-Commissaire : Charles REVEL.
Médecin-Major (du 29 mars 1898) : Joseph KERGROHEN, Médecin de 1ère classe.
 
Au 1er janvier 1901, Escadre de Méditerranée (Vice-Amiral Marie De MAIGRET, Commandant en chef).
Commandant (du 16 février 1900) : Marie VIDAL, Capitaine de vaisseau.
Second : Alphonse BOYER, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Joseph ALLEMAND (torp.) - Georges O'NEILL - X et Y (non identifiés).
Enseigne de vaisseau : Georges Le BLÉVEC - X (non identifié).
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Hyacinthe SEREN - 2ème classe : X (non identifié).
Commissaire de 2ème classe : Isidore RUNEL.
Médecin-Major (du 10 octobre 1900) : Marie DEPIED, Médecin de 1ère classe.  
 
Au 1er janvier 1902, en réserve 2ème catégorie à TOULON.
Commandant : Marie VIDAL, Capitaine de vaisseau.
Second : Jean FARGUES, Capitaine de frégate.
Lieutenant de vaisseau : X (non identifié).
Mécanicien principal de 1ère classe : Hyacinthe SEREN.
 
Au 1er janvier 1911, Division de réserve de la 1ère Escadre.
Commandant (du 8 août 1910) : Charles De PARIS de BOISROUVRAY, Capitaine de frégate.
Second : X (non identifié), Lieutenant de vaisseau.  
Mécanicien principal de 1ère classe : Pierre AGGÉRY.
 
 [:patrice pruniaux1:6]  
 
 
 


---------------
Cordialement. Malou
n°6234
GENEAMAR
Posté le 21-06-2008 à 07:42:25  profilanswer
 

http://www.yelims.com/IPB/Smiley-IPB-217.gif     M.P.F
 
-CHAILLAN Joseph Léon Sylvain, né le 15 mars 1898 à TAVERNES (Var), Matelot Cuisinier, décédé le 7 septembre 1918 à l'Hôpital de Saint-Mandrier-sur-Mer (Var), dossier médical confidentiel.


---------------
Cordialement. Malou
n°7014
alain13
Posté le 19-07-2008 à 13:58:07  profilanswer
 


Bonjour à tous,
 
Voici une photo de la FOUDRE à MILO fin 1915 : Source Corsaires du XXème sièclede Bernard Frank.  
 
http://img93.imageshack.us/img93/5421/lafoudremilohp6.jpg
http://img93.imageshack.us/img93/5421/lafoudremilohp6.50d6df2985.jpg
 
Bien cordialement,
Alain

n°10653
alain13
Posté le 27-11-2008 à 21:21:52  profilanswer
 


Bonsoir,
 
Les 12 et 13 septembre 1915, la FOUDRE accompagnée par le GUICHEN et le DESTREES réussissent à embarquer dans la baie d'Antioche plusieurs milliers d'Arméniens menacés d'extermination par les turcs, et à
les transporter à Port-Saïd. La Foudre prendra à son bord 1040 réfugiés.
 
http://img505.imageshack.us/img505/6109/lafoudrebs5.jpg
http://img505.imageshack.us/img505/lafoudrebs5.jpg/1/w800.png
 
(source: le Miroir)
 
Cordialement,
Alain

n°10654
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 27-11-2008 à 22:14:46  profilanswer
 

Bonsoir à tous
Une lecture conseillée sur le sujet :
La Flotte française au secours des Arméniens, Georges Kévorkian, Marines Editions
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°10867
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 05-12-2008 à 11:39:00  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
  02.03.1918-04.10.1919 : CF Renard.
 
   Début Octobre 1919, fut nommé au commandement du croiseur de 2e classe la Foudre le capitaine de frégate BOURDOUCH de SAINT-SALVY (Ouest-Eclair - éd. de Caen -, n° 4227, 4 oct. 1919, p. 4).
 
   Bonne journée,
   Daniel.

n°15388
rubans29
Posté le 19-04-2009 à 18:52:59  profilanswer
 

Bonsoir
Qlques équipages du Foudre en 15 aux Dardanelles.
Cordialement
http://i64.servimg.com/u/f64/09/04/61/87/foudre10.jpg

n°17499
dbu55
Posté le 08-06-2009 à 20:15:20  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Deux Trois autres marins de la FOUDRE morts pour la France :
 
BOURHIS Guillaume Marie né le 30/11/1890 à Confort-Meilars (Finistère), Quartier Maître Chauffeur, décédé le 29/9/1918 (27 Ans) à Milo (Grèce) noyé accidentellement dans la nuit    
 
DAURIS Jean Jules Marc Marius né le 21/11/1894 à Mios (Gironde), Matelot de 2ème Classe Electricien, décédé le 22/8/1917 (22 Ans) à Bord du GOLO II (Passager sur le GOLO II)
 
Ajouté le 09 aout 2009
 
LE HIR Yves Jean Marie né le 10/05/1891 à Landerneau (Finistère), Quartier Maître Charpentier - Décédé le 20/05/1918 (26 Ans) à bord de la FOUDRE en rade de Skala (Île de Milo - Grèce) d'Accès Pernicieux
 
 
cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 09-08-2009 à 11:58:47

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°17502
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 08-06-2009 à 23:01:37  profilanswer
 


   Bonsoir Dominique,
   Bonsoir à tous,
 
   DAURIS Jean Jules Marc Marius né le 21/11/1894 à Mios (Gironde), Matelot de 2ème Classe Electricien, décédé le 22/8/1917 (22 Ans) à Bord du GOLO II (Passager sur le GOLO II)
 
   Il résulte d'une note du capitaine de vaisseau Delzons, commandant du cuirassé Voltaire, que Jean Dauris, qui servait à bord de ce bâtiment, avait été « destiné administrativement à la Foudre, le 17 août 1917 », et qu'il avait « pris passage à Malte sur la Golo-II, le 21 août, pour rejoindre sa destination. » (Note du 3 mars 1918 : Cote SS Y 640, p. num. 267). Il n'a donc jamais connu sa nouvelle affectation...
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°19332
Terraillon​ Marc
Posté le 09-08-2009 à 10:46:07  profilanswer
 

Bonjour
 
Ci-joint la question de Riri :
 

Citation :

Posté le 09-08-2009 à 09:31:13    
Bonjour dominical !  
 
J'ai "farfouillé" un peu partout dans la liste des officiers de Marine, mais je n'ai pas trouvé le capitaine de frégate Paul ROQUE (Des ROQUE il y en a 4, mais aucuns d'eux ne se rapportent au mien).  
Si vous avez des renseignements sur lui, je serai heureux de les connaitre.  
Voici les seules maigres informations en ma possession :  
-Né en 1866 (sans plus).  
-DCD à Bizerte le 16-11-1916.  
-Commandant du croiseur FOUDRE du 16-06-1913 au 07-02-1915.  
-Commandant de l'aéronautique de Bizerte du 01-04-1916 au 16-11-1916.  
Merci des réponses éventuelles.  
 
Cordialement.  
Riri


 
A bientot  :hello:


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°19343
Riri
Posté le 09-08-2009 à 13:33:19  profilanswer
 

Re-bonjour.
Si celà intéresse quelqu'un, voici une vue (assez rare) du hangar aviation, installé sur son bord.
Cordialement.
http://i29.tinypic.com/90yfpv.jpg

n°19370
Terraillon​ Marc
Posté le 09-08-2009 à 15:24:57  profilanswer
 

Merci !!!


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°19373
dbu55
Posté le 09-08-2009 à 15:45:28  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
D'autres photos de la FOUDRE venant de GALLICA - Photos Agence ROLL :
 
http://usera.ImageCave.com/dbu55/Foudre%20Croiseur%201%20-%20Manoeuvres%20navales%201914%20photographie%20de%20.jpg
 
http://usera.ImageCave.com/dbu55/Foudre%20vue%20du%20croiseur%20au%20large%20de%20Saint-Raphaël%201.jpg
 
Un des canons de 65 mm de la FOUDRE :
 
http://usera.ImageCave.com/dbu55/Foudre,%20canon%20de%2065%20mm%20agence%20Rol.jpg
 
Le même en action :
 
http://usera.ImageCave.com/dbu55/Foudre,%20canon%20de%2065%20mm%202%20agence%20Rol.jpg
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°19381
GENEAMAR
Posté le 09-08-2009 à 16:26:54  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
DELAGE Paul Aristide Gustave
 
Né le 8 mars 1883 à LIMOGES (Haute-Vienne) - Décédé le 20 avril 1946 à PARIS XVIème (Seine).
Entre dans la Marine en 1901, Aspirant le 5 octobre 1904. Au 1er janvier 1906, port TOULON. Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1906. Le 13 novembre 1908, sur le contre-torpilleur "MOUSQUETON", 1ère flottille de torpilleurs de la Méditerranée à TOULON (Cdt Gontran De FARAMOND de la FAJOLE). Aux 1er janvier 1911, 1912, port TOULON. Chevalier de la Légion d'Honneur. Lieutenant de vaisseau le 29 septembre 1913. Le 1er janvier 1914, détaché en congé sans solde, Hors cadre, à la Société anonyme des établissements d'aviation NIEUPORT. Idem au 1er janvier 1918. Versé dans le cadre de réserve le 11 mai 1918. Chef ingénieur, il dessina en premier lieu le biplan Nieuport 10, puis le Nieuport 11, version réduite du 10 d'où son nom "bébé" et les autres avions Nieuport de la première guerre mondiale jusqu'en 1932, date de sa retraite. En 1918, la société reprit le nom de "NIEUPORT-DELAGE".
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3261/NIEUPORT-DELAGE%2010.jpg
Nieuport-Delage 10
 
N.D.L.R. : Selon des sources fournies par "Riri", cet Officier sera rappelé sous les drapeaux lors de la déclaration de guerre en 1914, et affecté sur le croiseur "FOUDRE" de septembre à novembre 1914. Il sera de l'effectif de l'escadrille des Nieuport de Port-Saïd de décembre 1914 à février 1915.  
En mars 1915 il réintègre la firme Nieuport (car jugé plus utile dans ce rôle d'ingénieur dans cette firme, dans le développement à venir des hydravions dont la Marine a alors besoin).  
Brevet de pilote de l'aéro club de France n° 219 obtenu à Vincennes le 29-8-1910.  
Brevet de pilote militaire n° 24 obtenu à Vincennes (date ?)  
Il effectue son 1er vol sur les hydravions de la Marine le 14-12-1912.

 :jap:


---------------
Cordialement. Malou
n°19383
GENEAMAR
Posté le 09-08-2009 à 16:48:19  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20CRABE%20TAMBOUR%201.jpg1..jpg... oui, ces commandants successifs du "FOUDRE" pendant les hostilités... Le premier fut  Paul Marie Léon Élysée ROQUE, natif de TOULON, lequel entre dans la Marine en 1883, Aspirant le 5 octobre 1886, Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1888; port TOULON. Au 1er janvier 1894, port TOULON. Lieutenant de vaisseau le 27 novembre 1894. Au 1er janvier 1896, Officier-Élève sur l' "ALGÉSIRAS", École des torpilles. Officier breveté Torpilleur. Au 1er janvier 1897, sur le croiseur "ALGER", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Hippolyte BOUTET). Au 1er janvier 1897, sur le croiseur "JEAN-BART", Escadre d'Extrême-Orient (Cdt Jules THESMAR). Chevalier de la Légion d'Honneur. Le 23 juin 1900, Commandant un groupe de torpilleurs, Défense mobile de TOULON. Le 20 juin 1901, Chef du Secrétariat de la Direction des défenses sous-marines du 5ème arrondissement maritimes à TOULON. Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1903. Aux 1er janvier 1904, 1906, port TOULON. Au 1er janvier 1909, sur le cuirassé "SAINT-LOUIS", Escadre de Méditerranée (Cdt Ferdinand De BON). Capitaine de frégate le 30 juin 1910. Au 1er janvier 1911, Chef des services offensifs sur le cuirassé "CONDORCET", en préparation d'essais à BREST (Cdt Ferdinand De BON). Au 1er janvier 1912, mêmes fonctions sur le "CONDORCET", 1ère Escadre (Cdt Ferdinand De BON). Le 13 juin 1913, Commandant supérieur de l'Aviation maritime et le croiseur "FOUDRE". Idem jusqu'au 7 février 1915. À cette date lui succèdera si ma mémoire ne me trahit pas, du fait des homonymes, Jean Casimir Arnaud Maxence CARRÉ, lequel était né le 17 février 1869 à BERGERAC en Dordogne. Entré dans la Marine en 1886, il fut Aspirant le 5 octobre 1889, Enseigne de vaisseau le 27 novembre 1891. Lieutenant de vaisseau le  20 avril 1898. Officier breveté Torpilleur. Le 2 octobre 1898, il commande les torpilleurs de la Défense mobile de ROCHEFORT en essais. En janvier 1901, il est sur le cuirassé "CHARLEMAGNE", Escadre de Méditerranée (Cdt Charles SAINT-PAUL de SINCAY). Le 7 août 1901, il est à nouveau affecté à la Défense mobile de ROCHEFORT où il commande un torpilleur, puis le sous-marin "GNÔME". Chevalier de la Légion d'Honneur, il sera Breveté de l'École supérieure de la Marine, promotion 1909. Le 1er septembre 1910, il commandera le contre-torpilleur "JANISSAIRE" en essais à CHERBOURG. Promu Capitaine de frégate le 31 janvier 1912. Il commandera donc le "FOUDRE" et ce jusqu'au 5 octobre 1916. Lui succèdera alors Albert Adrien Marie JOCHAUD DU PLESSIX, originaire de REDON (Ille-et-Vilaine) où il vit le jour le 13 janvier 1868. Il était entré dans la Marine en 1884 et donc Aspirant le 5 octobre 1887, puis Enseigne de vaisseau le 24 avril 1890. En 1896-97, il sera sur le cuirassé garde-côtes "VALMY" en Escadre du Nord (Cdt Félix SALAÜN de KERTANGUY). Lieutenant de vaisseau le 20 février 1897, il est en janvier 1899 sur le frégate à voiles "MELPOMÈNE" laquelle est le bâtiment-École des gabiers à BREST, sous le commandement de Parfait GOËZ. Officier breveté Canonnier, il passe en 1901-1902,  sur le croiseur "SUCHET" à la Division navale de l'Océan Atlantique (Cdt Pierre Le BRIS). En janvier 1903, il est à LORIENT. Chevalier de la Légion d'Honneur, Officier d'académie, le 15 avril 1909, il est Second du cuirassé garde-côtes "AMIRAL-TRÉHOUART" affecté à la Défense mobile de TOULON (Cdt Charles De MARLIAVE). Nommé Capitaine de frégate le 14 novembre 1913, il se distinguera aux Dardanelles, et sera cité à l'ordre de l'Armée navale en novembre 1915 : "A rendu les plus grands services comme chef d'état-major d'une division opérant dans les Dardanelles. S'est en outre distingué par son courage : d'abord au combat du 18 mars, puis en débarquant spontanément à plusieurs reprises sous le feu de l'ennemi pour contrôler le service de la plage et recueillir les blessés". Il sera promu Officier de la Légion d'Honneur et recevra la Croix de guerre. Il commandera comme déjà évoqué le "FOUDRE" qu'il quittera le 18 septembre 1917, remplacé par Jean Joseph Barthélemy CARON, né le 26 juillet 1866 à BORDEAUX (Gironde). Cet Officier était entré dans la Marine en 1885. Il fut promu Enseigne de vaisseau le 21 octobre 1893. En janvier 1897, il est en résidence libre à ROCHEFORT. Le 15 octobre 1898, il est affecté comme adjoint au Lieutenant de vaisseau commandant le torpilleur affecté à l'instruction des apprentis pilotes à ROCHEFORT. Officier breveté fusilier il est promu Lieutenant de vaisseau le 4 novembre 1900, et est Capitaine de la 2ème compagnie d'apprentis-fusiliers à l'École des Fusiliers marins à LORIENT. En 1902, il est l'Officier de tir de cette même École. Chevalier de la Légion d'Honneur. En janvier 1903, il est sur le croiseur cuirassé "DUPLEIX" en essais à ROCHEFORT (Adolphe SCHLUMBERGER, Cdt). Par la suite breveté Canonnier, il commande le 1er juillet 1910, le contre-torpilleur "HACHE" affecté à la 1ère Escadre. Capitaine de frégate le 24 avril 1914., il commandera le "FOUDRE" du 18 juillet 1917 au 2 mars 1918,cédant sa place au Capitaine de frégate RENARD... Mais là je ne sais plus s'il s'agit de Louis Marie Joseph ou bien de Jules César (eh oui... les parents ont dès fois de curieuses références...); je préfère m'abstenir...  


---------------
Cordialement. Malou
n°20575
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 14-09-2009 à 20:19:54  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
   ■ Marins de la Foudre déclarés « Morts pour la France ».  
 
   [...]
 
   ― LE GALL Jean Marie, né le 18 juillet 1897 à Landéda (Finistère) et y domicilié, décédé le 28 janvier 1915 à El Arich (Égypte), « tué à l’ennemi », Quartier-maître fusilier, « Aviation-Foudre », Matricule n° 11.596 – Le Conquet (Acte transcrit à Landéda, le 15 mai 1915).
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

Message cité 1 fois
Message édité par Rutilius le 29-05-2011 à 09:44:02
n°21946
dbu55
Posté le 14-11-2009 à 15:35:00  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Un autre marin de la FOUDRE :
 
JOUVENCEL Victorin Eugène né le 06/07/1890 à Marseille (Bouches-du-Rhône), Matelot de 2ème Classe Mécanicien - Décédé le 18/09/1918 (28 Ans) à l'hôpital de Livourne (Italie - Toscane) d'Adénite Inguinale, Grippe et Bronchopneumonie Double
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°25431
dbu55
Posté le 16-05-2010 à 18:29:22  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Encore un autre marin de la FOUDRE :
 
PICAU Bernardin né le 05/11/1894 à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques (Basses-Pyrénées en 1914)), Matelot de 3ème Classe Canonnier Breveté - Décédé le 12/09/1918 (23 Ans) à l'hôpital d'évacuation de Livourne (Italie) d'une Congestion Pulmonaire Grippale - Son nom figure sur le monument aux morts de Bayonne (Pyrénées-Atlantiques).
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse