FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  MARC FRAISSINET - Compagnie FRAISSINET

 

Il y a 64 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

MARC FRAISSINET - Compagnie FRAISSINET

n°2047
Ar Brav
Posté le 25-12-2007 à 18:11:02  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
MARC FRAISSINET Navire auxiliaire  (1917 – 1917)
 
Chantier :
 
Ateliers & Chantiers de Provence, Port de Bouc
Commencé : N.C.
Mis à flot : 25.08.1901
En service : 08.02.1917
Retiré : 28.10.1917
Caractéristiques : 3 060 t ; 314 ,1 x 44 x 26,3 pieds ; machine à triple expansion.
Armement : N.C.
 
Observations :
 
Premier navire construit par les chantiers de Port de Bouc. Cargo de la Compagnie Marseillaise de Navigation à Vapeur (Fraissinet)  
08.02.1917 – 28.10.1917 : réquisitionné
28.10.1917 : torpillé par le sous-marin allemand UB 50 (KL Franz Becker) devant Bône, Algérie.
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 26-12-2007 à 10:55:36

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°2050
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 25-12-2007 à 19:32:57  profilanswer
 

Bonsoir Franck et tous,
 
Starke Reg. 1901 :
MARC FRAISSINET       FR  1T (10)
 3,060 Cie. Marseillaise de Nav. à Vapeur (Fraissinet & Cie.), Marseille    314.1 x 44.0
     C Chant. & Atel. de Provence, Port de Bouc (5/02) #1
Torp. and sunk by UB 50, 28 Oct 1917, 20 miles NE of Cape Bengut, voy. Marseille - Bizerta
 
http://pagesperso-orange.fr/histoiremaritime/Photos/mapMFraissinet.jpg
 
L'UB 50 avait entamé à Cattaro le 21.10 cette deuxième patrouille de sa carrière. Secteur assigné : la côte d'Afrique du Nord. Aux premiers jours de sa patrouille, le KL Becker note dans son KTB que le trafic est important sur l'axe Tunis-Alger et s'effectue le long de la côte avec généralement 1 ou 2 bâtiments d'escorte. C'est dans ce secteur qu'il rencontre le Marc Fraissinet qui est torpillé en plongée puis plus tard dans la journée, c'est le tour du vapeur italien Senegal.
L'UB 50 sera de retour à sa base le 15.11 après avoir coulé 3 autres vapeurs GB et US et endommagé un 4e qui parvint à séchouer. Ce sous-marin allait avoir une carrière bien remplie et devait s'illustrer en coulant le cuirassé HMS Britannia à 2 jours de la fin de la guerre. Mais ceci est une autre histoire...
 
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°11664
GENEAMAR
Posté le 28-12-2008 à 10:33:48  profilanswer
 

http://www.yelims.com/IPB/Smiley-IPB-217.gif     M.P.F.
 
Marin disparu dans la nuit du 28 au 29 octobre 1917 avec le bâtiment.
 
- DAYSSON Joseph, né le 22 janvier 1884 à GUJAN (Gironde), Matelot de 3ème classe sans spécialité.


---------------
Cordialement. Malou
n°28025
Ladislav
Posté le 27-10-2010 à 17:07:04  profilanswer
 

You know cargo this steamer?
 
 Ladislav

n°29130
olivier 12
Posté le 28-12-2010 à 18:56:24  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quelques renseignements sur le naufrage de ce navire
 
MARC FRAISSINET
 
http://img838.imageshack.us/img838/9096/marcfraissinetlistequip.jpg
 
Rapport du capitaine
 
Le 27 Octobre 1917, débarqué à Bône un contingent de spahis avec leurs bagages et 250 chevaux dont 5 tués par le mauvais temps pendant la traversée.
Appareillé le 28 Octobre à 14h00 pour Salonique, chargé de matériel de guerre et de munitions pour l'armée d'Orient embarqués à Marseille et ayant embarqué du fourrage en balles à Bône.
 
Avant l'appareillage, avons procédé à des réparations d'extrême urgence d'avaries dues au mauvais temps.
 
Temps à grains de NW. Mer un peu houleuse. Suivi les routes recommandées.
 
A 18h30, aperçu un petit bâtiment que nous reconnaissons comme étant le chalutier convoyeur ALBATROS 2.
Vent de NW fraîchissant, mer devenant grosse avec forts grains de NW.
 
A 20h30, par 37°10 N et 08°37 E, violente explosion par le travers de la soute à charbon bâbord qui ébranle tout le navire et soulève une formidable colonne d'eau, de charbon et de feu. Les embarcations de bâbord sont démolies. La TSF ne fonctionne plus car le tuyau d'arrivée d'essence au groupe électrogène a été coupé et on ne peut le démarrer. Aucun signal n'est donc envoyé.
Le navire donne une forte gite sur bâbord. Le transmetteur d'ordre de la passerelle a été démoli.
Nous avons été frappés par une torpille.
J'envoie le second capitaine faire stopper les machines. Mais le compartiment machine est déjà envahi par l'eau. L'officier de quart a déjà fermé la soupape et fait évacuer.
 
Mis aux postes de combat et d'évacuation car le navire s'enfonce rapidement. Coupé les saisines des embarcations bâbord et des radeaux de l'avant.
Jeté à la mer les papiers et les documents secrets dans un sac plombé. Après avoir vérifié qu'il ne reste personne à bord, embarqué dans un canot alors que le pont est déjà immergé. La pontée a été entièrement enlevée par la mer qui balaie le château central. Nous nous écartons du navire.
 
Sommes recueillis par ALBATROS 2 dans un laps de temps relativement court vu les circonstances et l'état de la mer. Effectué l'appel et constaté l'absence du matelot Nourry Eugène, ainsi que d'un matelot passager de l'EROS. Effectué alors des recherches au milieu des épaves. Au bout de trois heures, nous retrouvons le matelot Nourry, seul sur un radeau et très abattu.
 
Le passager disparu s'était jeté à l'eau afin d'atteindre une embarcation et a coulé à pic, peut-être victime d'une congestion.
 
A 23h45, le MARC FRAISSINET, qui flottait encore, disparaît.
 
Je signale le grand sang-froid des officiers, la belle conduite du 1er chauffeur Pietri, du maître d'équipage Pesce, du quartier maître canonnier Lelias qui n'a quitté son poste qu'au dernier moment et sur mon ordre, ainsi que des convoyeurs militaires Arnal et Guillaumont.
 
Le sous-marin attaquant
 
C'était donc l'UB 50 du KL Franz BECKER
 
Cdlt

Message cité 1 fois
Message édité par olivier 12 le 28-12-2010 à 18:57:34

---------------
olivier
n°30608
Memgam
Posté le 31-03-2011 à 21:02:00  profilanswer
 

Le chalutier Albatros (II), utilisé comme patrouilleur et ayant recueilli la quasi totalité de l'équipage du Marc Fraissinet, était commandé par le premier-maître timonier Mathurin Le Guilloux, né le 17 septembre 1869, inscrit maritime le 18 avril 1883, à Vannes, n° 741, qui a d'abord navigué à la pêche, au cabotage à voile, au long cours à voile et au long cours sur les vapeurs. Il totalisait ainsi 67 mois et vingt jours de navigation avant d'entrer dans la Marine le 25 septembre 1889. Il la quitte le 17 septembre 1925 atteint par la limite d'âge au grade d'officier de première classe des équipages. Une biographie lui a été consacré par André Cormerais, Sur les flots, une vie de marin au service de la France, Imprimerie G. Vatar, Rennes, 1928, 242 pages. La perte du Marc de Fraissinet est décrite dans la troisième partie, chapitre III, pages 137 à 146.

n°31983
olivier 12
Posté le 16-08-2011 à 09:07:24  profilanswer
 

Bonjour à tous,

Complément sur MARC FRAISSINET

 
Avant son torpillage du 27 Octobre 1917, MARC FRAISSINET avait déjà croisé la route d’un sous-marin.
 
Rapport d’enquête
 
Le 28 Mai 1917, MARC FRAISSINET, 3406 tx, capitaine Michel LELIEVRE inscrit à Saint Nazaire n° 226, affrété par le gouvernement français, effectue une traversée Marseille-Salonique. Il est escorté par un bâtiment type D’IBERVILLE dont le capitaine ignore le nom, et qui suit une route en lacets à 500 m sur l’arrière.
 
A 19h50, il se trouve par 37°30 N et 05°29 E faisant route au S23E à 7 nœuds (nota : MARC FRAISSINET fait route vers la côte algérienne avec peut-être une escale prévue à Djidjelli, voire même Bizerte)
 
Très beau temps, légère brise d’Est, mer plate, visibilité parfaite.
 
Aperçu le sillage d’une torpille provenant d’un point situé à 400 m par 7 quarts tribord et qui va couper le bâtiment à 25 m sur l’arrière de l’étrave.
Mis la barre à gauche toute, sifflé 3 coups brefs plus 1 coup long et appelé l’équipage aux postes de combat.
 
http://img821.imageshack.us/img821/787/marcfraissinet.jpg
 
Au moment de l’attaque, les chauffeurs procédaient au décrassage des foyers et le bâtiment ne marchait plus qu’à 7 nœuds au lieu de 9 auparavant. Cette circonstance particulière, ainsi que la manœuvre immédiate du capitaine, ont sans doute sauvé le navire. La torpille est passée à ranger l’avant.

Le sous-marin attaquant

 
N’est pas identifié.
 
On pourrait penser au KUK U4 de Rudolf SINGULE, mais sans aucune certitude.
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 16-08-2011 à 09:13:31

---------------
olivier
n°31984
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 16-08-2011 à 09:41:06  profilanswer
 

Bonjour Olivier, bonjour à tous
Je n'ai pas d'exemples de s/m austro-hongrois patrouillant aussi loin de ses bases particulièrement en Méditerranée occidentale. Il faut plutôt orienter la recherche du côté d'un U-Boot allemand.
Amts
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°32055
Gastolli
Posté le 22-08-2011 à 23:57:21  profilanswer
 

Bonsoir Olivier,
 
as Yves said, no austrian submarine operates that far West. You can say that the Austrians never went farther West than Pantelleria.
 
In this case U 33 (Kptlt. Gustav Siess) was the attacker and the escort was D'IBERVILLE herself. According to british files she (D'IBERVILLE) fired some shots from her gun.
 
Oliver


Message édité par Gastolli le 21-04-2012 à 10:51:33
n°34386
cuech
Posté le 19-04-2012 à 23:48:52  profilanswer
 

bonsoir
je suis l'arriere-petit-fils du maitre d'équipage du "Marc Fraissinet" Pesce Philippe .
Je souhaiterais savoir s'il existe une photo de ce navire , j'attend vos réponses.
voici un mémorandum qu'il a reçu lorsqu'il a embarqué sur le vapeur "Henri fraissinet".
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10879/001.jpg

n°37187
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 29-04-2013 à 21:19:33  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
   A la suite du torpillage du cargo Marc-Fraissinet, le 28 octobre 1917, le capitaine Michel LELIÈVRE signala « la conduite digne de tous les éloges du soldat convoyeur ARNAL Joseph qui a aidé l'équipage dans les manœuvres de sauvetage et eut tout le temps une attitude courageuse et calme. »  
 
   Joseph ARNAL appartenait à la 15e Section de commis et ouvriers militaires d’administration, instituée par un décret du 2 août 1874, rattachée au XVe Corps d’armée et ayant Marseille pour dépôt. Afin d’assurer le ravitaillement par voie de mer des services des armées opérant sur les théâtres extérieurs, avait été créé, au sein de cette unité, un groupe de convoyeurs maritimes chargés de la surveillance des cargaisons à bord des navires auxiliaires de transport. Ce groupe fut particulièrement éprouvé par la guerre sous-marine ; sur un effectif de 60 hommes, 35 disparurent en effet en mer avec leur bâtiment.  
   
   (XVe Corps d’armée, Place de Marseille : « Historique de la 15e Section de commis et ouvriers militaires d’administration », Imprimerie provençale, Marseille,  26 janvier 1921, 13 p.)


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°40634
J-PM
Posté le 30-09-2014 à 21:56:25  profilanswer
 

cuech a écrit :

bonsoir
je suis l'arriere-petit-fils du maitre d'équipage du "Marc Fraissinet" Pesce Philippe .
Je souhaiterais savoir s'il existe une photo de ce navire , j'attend vos réponses.
voici un mémorandum qu'il a reçu lorsqu'il a embarqué sur le vapeur "Henri fraissinet".
http://images.mesdiscussions.net/p [...] 79/001.jpg


 
BONJOUR CUECH.  
JE SUIS ACTUELLEMENT A TABARKA ,TUNISIE.J'AI RECEMMENT LOCALISÉ AU SONAR UNE EPAVE PAR 60m DE FOND.
CELA POURRAIT ETRE LE MARC FRAISSINET ET JE SUIS COMME VOUS DESIREUX DE TROUVER UNE PHOTO DU NAVIRE  
POUR FACILITER L'IDENTIFICATION.AURIEZ-VOUS RECU UNE REPONSE A VOTRE QUESTION DE 2012 ???
JE VIENS DE M'INSCRIRE ET NE SAIS DONC PAS SI CE MESSAGE SERA TRANSMIS.
CORDIALEMENT.
JEAN-PIERRE MISSON . BRUXELLES . BELGIQUE


---------------
JPM
n°40676
majunga
Posté le 09-10-2014 à 16:20:16  profilanswer
 

Bonjour,
j'ai une carte postale de 1903 du lancement du Marc Fraissinet. Même si le bateau est sur cale et sa construction incomplète, elle est très intéressante pour une identification sous-marine.
 je suis l'inventeur de l'Estérel et le co-auteur du livre La Tunisie sous-marine (sortie 2013) qui présente plusieurs épaves de Tunisie. Il semble d'après le rapport du capitaine que le bateau soit situé entre Tabarka et la Galite et 60 m est une profondeur intéressante pour l'explorer sans trop de difficulté. La découpe de la coque visible sur la photo est assez caractéristique et peut bien aider à une identification.
Si vous souhaitez d'autres infos ou contact avec un plongeur tunisien passionné d'épaves, je suis à votre disposition.
Bien cordialement
François Brun


---------------
François
n°40677
majunga
Posté le 09-10-2014 à 16:23:11  profilanswer
 

voici la photo du MARC-FRAISSINET
François BRUNhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5319/BDEF.LancementduMarcFraissinet.Coll.F.Brun.jpg


---------------
François
n°40682
J-PM
Posté le 09-10-2014 à 20:39:27  profilanswer
 

majunga a écrit :

Bonjour,
j'ai une carte postale de 1903 du lancement du Marc Fraissinet. Même si le bateau est sur cale et sa construction incomplète, elle est très intéressante pour une identification sous-marine.
 je suis l'inventeur de l'Estérel et le co-auteur du livre La Tunisie sous-marine (sortie 2013) qui présente plusieurs épaves de Tunisie. Il semble d'après le rapport du capitaine que le bateau soit situé entre Tabarka et la Galite et 60 m est une profondeur intéressante pour l'explorer sans trop de difficulté. La découpe de la coque visible sur la photo est assez caractéristique et peut bien aider à une identification.
Si vous souhaitez d'autres infos ou contact avec un plongeur tunisien passionné d'épaves, je suis à votre disposition.
Bien cordialement
François Brun


 
CHER MONSIEUR BRUN
LE MONDE EST TRES PETIT....J'AI ACQUIS 2 EX. DE VOTRE LIVRE DANS UNE LIBRAIRIE DE TUNIS L'ANNEE DERNIERE ET EN AI RENDU UN A SELIM BACCAR AVEC TOUTES LES CORRECTIONS QUE JE PENSAIS ETRE UTILES A FAIRE SUR LA PROCHAINE EDITION ! JE RENTRE EN EUROPE MARDI 14 ET NE REVIENDRAI A TABARKA QU'EN MAI PROCHAIN . MERCI BIEN POUR LA PHOTO DU M.F. JE SERAI TRES HEUREUX D'AVOIR L'APPUI DE PROFESSIONNELS SI (APRES ETUDE DES ENREGISTREMENTS SONAR) UNE EPAVE SE CONFIRMAIT . BIEN CORDIALEMENT . missonjp@hotmail.com

n°40894
J-PM
Posté le 10-11-2014 à 16:14:35  profilanswer
 

VOICI UN DESSIN DU SS MARC FRAISSINET ET L'IMAGE RELEVÉE AU SONAR CET ÉTÉ , DU CÔTÉ DE TABARKA,TUNISIE


---------------
JPM
n°40895
J-PM
Posté le 10-11-2014 à 16:17:36  profilanswer
 

COMPLÉMENT http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17182/WRECKTABARKA2014.jpg


---------------
JPM
n°40896
J-PM
Posté le 10-11-2014 à 16:48:00  profilanswer
 

COMPLÉMENThttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17182/WRECKDeDomenico3.jpg


---------------
JPM
n°40898
Memgam
Posté le 10-11-2014 à 18:41:51  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Il semble que la silhouette du Marc Fraissinet, présentée par J-PM, soit extraite de la page 37 de l'ouvrage de Paul Bois, Armements marseillais, compagnies de navigation et navires à vapeur (1831-1988), tome II de l'Histoire du commerce et de l'industrie de Marseille, XIX ème - XX ème siècle, publié par la Chambre de commerce et d'industrie Marseille-Provence, édité en 1988 et réédité en 1992.
 
Cordialement.


Message édité par Memgam le 10-11-2014 à 20:29:23
n°40899
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-11-2014 à 18:57:00  profilanswer
 


   Bonsoir,
 
   Il s'agit non pas d'une vraisemblance mais d'une certitude ! De grâce, par respect pour le travail d'autrui — et par simple honnêteté intellectuelle —, prenez l'habitude de citer expressément vos sources !
 
   A cela s'ajoute la circonstance qu'il est fort désagréable de lire un message uniquement rédigé en lettres majuscules. Ce mode fort peu conventionnel de rédaction s'apparente à un discours hurlé par l'orateur.


Message édité par Rutilius le 10-11-2014 à 18:57:24

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°40911
J-PM
Posté le 11-11-2014 à 17:48:43  profilanswer
 

Je présente des excuses à tous les lecteurs de ce Forum.


---------------
JPM
n°47195
DominiqueC​amusso
Posté le 27-08-2017 à 19:16:14  profilanswer
 

olivier 12 a écrit :

Bonjour à tous,
 
Quelques renseignements sur le naufrage de ce navire
 
MARC FRAISSINET
 
http://img838.imageshack.us/img838 [...] tequip.jpg
 


 
Bonjour,
sur la liste de l'équipage je vois que joseph Mariaccia est indiqué avec comme quartier "Hôpital"
Cela signifie-t-il qu'il a été hospitalisé après le torpillage?
J'ai consulté son feuillet d'inscription maritime (quartier de Marseille) le mois dernier et rien de ce type n'est indiqué. Il était à bord depuis le 27 juillet 1916. Après le torpillage il embarque à nouveau le 29 novembre. il bénéficie de deux mois de repos du 23 décembre au 19 février 18.
En janvier 18 il reçoit un témoignage de satisfaction pour son sang froid et son dévouement pendant le naufrage.
Cordialement


---------------
Dominique  
Twitter @camussod
n°47555
alain13
Posté le 08-11-2017 à 12:16:36  profilanswer
 


Bonjour,
 
Un article ce jour sur "La Provence".
 
https://img4.hostingpics.net/pics/823285MarcFraissinet2.jpg
 
Cordialement,
alain

n°47564
DominiqueC​amusso
Posté le 11-11-2017 à 23:21:10  profilanswer
 

Bonsoir Alain,
Avez vous la date de l'article de la Provence auquel le journaliste fait référence?
J'ai cherché sans succès sur le site du journal
D'avance merci
Cordialement


---------------
Dominique  
Twitter @camussod
n°47568
alain13
Posté le 12-11-2017 à 22:38:50  profilanswer
 

Bonsoir Dominique,
 
Peut-être un article du 11/1/1917 concernant le Chaouia que j'avais posté à ce moment là, mais sans doute d'autres articles que je n'ai pas retrouvés.
 
Cordialement,
alain


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  MARC FRAISSINET - Compagnie FRAISSINET