FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  NOTRE-DAME-DE-BONNE-NOUVELLE ― Goélette ― Armement Vaissier.

 

Forum Pages d’Histoire: aviation : Lucien Morareau La Grande Guerre en photos : machault et 22 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

NOTRE-DAME-DE-BONNE-NOUVELLE ― Goélette ― Armement Vaissier.

n°27339
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 29-08-2010 à 16:52:49  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle ― Goélette — Armement Vaissier, La Rochelle.
 
 
                L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 5.671, Samedi 2 février 1918, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes – La guerre sous-marine – Récompenses à des équipages ».  
   
   « A la suite des enquêtes sur les conditions dans lesquelles eurent lieu en décembre dernier plusieurs rencontres entre navires français et sous-marins ennemis, le ministre de la Marine a décerné la croix de guerre à des officiers et à des marins du vapeur Renée-Hyaffil, des témoignages de satisfaction à ce bâtiment, aux capitaines et chefs de pièces des petits voiliers Chouan et Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, ainsi qu’au capitaine du patrouilleur Gabrielle [lire : Gabriella (1)]. »  
 
 
                                                                               Le Temps, n° 20.665, Dimanche 3 févr. 1918, p. 2, en rubrique « Marine ».  
 
   « RÉCOMPENSES A DES MARINS. ― A la suite des enquêtes sur les conditions dans lesquelles eurent lieu en décembre dernier plusieurs rencontres entre navires français et sous-marins ennemis, le ministre de la Marine a décerné la Croix de guerre à des officiers et à des marins du vapeur Renée-Hyaffil, des témoignages de satisfaction à ce bâtiment, aux capitaines et chefs de pièces des petits voiliers Chouan et Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle, ainsi qu’au capitaine du patrouilleur Gabrielle [lire : Gabriella (1)]. »
   ________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
   (1) V. le sujet : « RENÉE-HYAFFIL ― Société commerciale et maritime (D. Hyafill).»
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 1548_1.htm


Message édité par Rutilius le 13-12-2016 à 08:30:10

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°27356
Gastolli
Posté le 30-08-2010 à 19:24:50  profilanswer
 

Bonjour,
 
the day of the incident should be "18.12.1917" as this is the date marked for the records at Vincennes (file 7517, box 63).
 
Oliver

n°44821
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 12-05-2016 à 09:00:16  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                              Le Journal, n° 9.294, Vendredi 8 mars 1918, p. 2.
 
 
                                                                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/LeJournal8mars1918..jpg
 
                                                                                         http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/N.D.deBonneNouvelleL.J.8III1918..jpg


Message édité par Rutilius le 12-05-2016 à 21:54:54

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°45646
olivier 12
Posté le 13-12-2016 à 08:12:12  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE
 
Goélette de 265 t construite en 1903 à Paimpol
Armateur en 1914 : Veuve Duval du Chesnay (Paimpol)
Armateur en 1917 : Vaissier  (La Rochelle)
Quitte Swansea pour La Rochelle le 15 Décembre avec 260 tonnes de charbon
Armé d’un canon de 57 mm américain
Rencontre avec un sous-marin le 18/12 par 49°44 N et 05°36 W
 
Rapport du capitaine  
 
Parti de Swansea le 15 Décembre à 17h00 avec un chargement de houille pour La Rochelle. Beau temps de NW.
A minuit vent de SW. Par suite du mauvais temps nous retournons mouiller le 16 sur rade de Mumbles après avoir perdu le doris et la misaine. A 08h00 du matin, tempête de NW. Nous appareillons à 17h00 avec vent de NE.  
A 02h00 du matin le 17, la vergue de hune se brise et sa rupture occasionne la perte totale du hunier. Au même moment, le canot est démoli par un paquet de mer. Nous mettons en cape jusqu’à 10h00 du matin. Puis nous mettons route en fuite sous petit foc et atteignons Longship à 18h00 avec le pavois de tribord défoncé.  
Mis en cape à 20h00 jusqu’à 07h00 du matin le 18.
 
A 08h00 le 18, par 49°44 N et 05°36 W, apercevons un périscope, ou quelque chose de ressemblant à 2 m hors de l’eau, à 800 m sur notre travers bâbord.
J’appelle le canonnier et lui donne l’ordre d’ouvrir le feu immédiatement avec une hausse de 1000 m. Un 2e coup avec hausse de 800 m arrive court, mais presque au but. Vu notre grande vitesse et la mauvaise mer, le périscope disparaît presque instantanément. Continuons notre route au Sud et apercevons le Stiff (Ouessant) à 16h30. Restons en travers toute la nuit et franchissons le chenal du Four à 08h00 le 19. Sur ma demande, un arraisonneur nous prend dans l’anse de Bertheaume et nous remorque en rade de Brest à 15h00.
 
Par suite du mauvais temps, le bateau étant couvert d’eau à tout moment, les munitions ont été mouillées et je crois qu’il serait bon de les visiter. Pendant toute la durée de la traversée, le bateau a tellement fatigué qu’il a fallu pomper en permanence.
A cause de la tempête, nous avons perdu les objets suivants :
1 hunier, 2 misaines, 1 doris, 2 amarres, 1 canot. Les pavois ont été défoncés de même que le grand foc, et la grande voile a été crevée.
Tel est mon rapport que j’affirme sincère et véritable.
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/zyUF5I.jpg
 
Conclusions de l’officier enquêteur
 
Le capitaine, qui paraît très sérieux, a aperçu le kiosque d’un sous-marin surmonté d’un périscope et affirme ne pas s’être trompé.
Le canonnier Le Mignon Pierre donne l’impression d’un homme de confiance, de même que le maître d’équipage sont certains que c’était bien un sous-marin.  
Le feu a été ouvert sur le but qui défilait rapidement à 45° par bâbord avant à environ 800/1000 m et a disparu sur l’arrière 3 minutes plus tard.
 
Le capitaine a fait preuve de décision et a d’autant plus de mérite qu’il faisait très gros temps et que sont navire avait été fort malmené par la tempête. Il mérite une récompense.
 
Rapport de l’officier AMBC (LV COURCOUX)
 
Le capitaine a suivi les conférences de l’AMBC. Le capitaine, le second, le canonnier et un homme d’équipage étaient de veille sur le pont, le navire étant en fuite à cause du très gros temps.
Le capitaine a vu un tube noir émergeant de 2 m, et sous le tube, à la lame, une masse noire semblant le haut d’un kiosque, à environ 1000m. Il a lancé l’alerte et à donné l’ordre hausse 1000m, dérive 5 à gauche. Il aurait dû évidemment prendre une hausse plus courte que la distance estimée. Le premier coup a été tiré sous-marin par le travers, bon en direction, mais long. Le capitaine a commandé : plus près de 200 m. Le second coup, tiré à 120°,  a été bon en direction mais court. L’intervalle entre les deux coups a été d’une minute, très explicable à cause du mauvais temps. Cessé le feu après le 2e coup, le but n’étant plus visible. Alerte totale : 2 minutes.
 
Le capitaine LE BRIAND, maître au cabotage inscrit à Tréguier n° 113, a fait preuve de sang froid, d’esprit de décision et d’un excellent moral. Le breveté canonnier Pierre LE MIGNON, chef de pièce, a bien servi sa pièce étant donné la violence du mauvais temps au moment de l’attaque.
NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE est en relâche à Brest pour réparer les graves avaries qu’il a éprouvées durant cette tempête.
 
Récompenses
 
Témoignage Officiel de Satisfaction
 
LE BRIAND Jean  Capitaine au cabotage  Tréguier 113
 
Capitaine de la goélette NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE, a rencontré un sous-marin en plongée dont on apercevait une partie du kiosque. Bien qu’il fit gros temps et que le navire eût éprouvé de grosses avaries, et qu’en particulier les canots fussent l’un enlevé et l’autre brisé, le capitaine Le Briand n’a pas hésité à ouvrir le feu sur le sous-marin.
 
Points exceptionnels
 
LE MIGNON Pierre  Canonnier d’active  Camaret 1414
 
Embarqué comme canonnier sur la goélette NOTRE DAME DE BONNE NOUVELLE a, au cours d’une rencontre avec un sous-marin montré du sang froid et de la décision en ouvrant aussitôt le feu sur l’ennemi dès qu’il l’eût aperçu.
 
Le sous-marin rencontré
 
N’est pas identifié mais pourrait fort bien être l’U 105 du Kptlt z/s Friedrich STRACKERJAN qui le lendemain se trouvait encore exactement à cette position (8 milles au large de Wolf Rock)
 
Nota
 
A propos de la rade des Mumbles où la goélette vient se mettre à l’abri le 16 Décembre le capitaine Lacroix écrit dans son ouvrage « Les écraseurs de crabes » :
 
« Avec le mauvais temps du large, la pointe élevée des Mumbles offre un abri provisoire aux navires sortis de Swansea. Mais cette rade, si elle est plus facile d’accès que celle de Cardiff, est beaucoup moins sûre. La côte sud de Bristol est distante de plus de 20 milles et la mer a le temps de grossir dans ce parcours où elle n’est brisée par aucun banc. Les petits navires pas assez maniables pour se réfugier dans l’avant port de Swansea doivent mouiller très près de terre pour s’abriter des vents de secteur Sud, et se trouvent alors en perdition si la saute de vent se fait vers l’Est, ce qui est fréquent. »
 
Le capitaine Lacroix cite plusieurs naufrages et donne aussi l’exemple de la goélette de Pornic BERNADETTE, qui en 1916 ne dût son salut qu’à l’excellente qualité de ses chaînes éprouvées pour Terre Neuve où elle faisait la pêche au début de sa carrière.
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 13-12-2016 à 08:16:45

---------------
olivier
n°46309
abhe
Posté le 17-03-2017 à 20:56:45  profilanswer
 

La goélette "N-D de Bonne Nouvelle" a été enregistrée à Paimpol : matricule 5PH5 N°2381. (Peut être consultée au SHD Brest)
Construite en 1903 à Kérity (aujourd'hui rattaché à la commune de Paimpol). Jauge brute :128t.
Propriétaires : Mme Veuve Duval du Chesnay & Mle Olympe Robuan. Revendu, le 08dec1915, à M. Le Briand capitaine au cabotage, demeurant à Pleubian.
Pêche en Island jusqu'en dec 1914. Réarmée au cabotage, le 17mar1915.

n°46310
Memgam
Posté le 18-03-2017 à 08:26:45  profilanswer
 

Bonjour,
 
Notre Dame de Bonne Nouvelle, goélette construite en 1903 aux chantiers Bonne à Kerity
166 tjb, 129 tjn, 31,38 x 7,48 x 3,66 m
 
En 1912, indicatif KLHS, immatriculée à Paimpol, armement Veuve Duval du Chesnay, capitaine Hanès.
 
Source : Registre n° 84, Bureau Veritas 1912.
 
Cordialement.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  NOTRE-DAME-DE-BONNE-NOUVELLE ― Goélette ― Armement Vaissier.