FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  JURIEN DE LA GRAVIERE - Croiseur

 

michev, ALVF La Grande Guerre en photos : jpbte63, dominique rhety, 2 utilisateurs anonymes et 47 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

JURIEN DE LA GRAVIERE - Croiseur

n°4128
Ar Brav
Posté le 02-04-2008 à 14:12:06  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
JURIEN DE LA GRAVIERE Croiseur de 1ère classe (1903 – 1921)
 
Chantier :  
 
Lorient.  
Commencé : 15.11.1897
Mis à flot : 26.06.1899
Terminé : 1903
En service : 1903
Retiré : 27.07.1921                            
Caractéristiques :  8 200 t ; 24 000 cv ; 137 x 15 x 6,4 m ; 24 chaudières du Temple Guyot; 3 hélices ; 22 nds ; 510 h.
Armement : VIII de 164  + 12 divers + II TLT.
 
Observations :
 
1902-1903 : essais à Lorient longs et difficiles
10.02.1903 : essais déclarés satisfaisants, vitesse de 22 nds atteinte
1914 : répétiteur de l’Armée navale
01-03.08.1914 : escorte de la 2ème flottille de sous-marins de Toulon à Bizerte
09-11.1914 : patrouilles dans le canal d’Otrante
21.09.916 : envoyé en Crète avec le Lansquenet en raison d’une insurrection
10.1916 : bombardements des côtes turques
12.1916-06.1917 : opérations d’Athènes et blocus de la Grèce
1920 : station de Syrie, puis est remplacé par le Cassard
1922 : vendu et démoli à Villefranche sur Mer.
 
Sources :  
 
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974  
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
Jane’s Fighting Ships 1919, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1969  
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917          
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003  
Répertoire des navires de guerre français, de Pierre Le Conte, A. Mouville, Ozanne et Cie, 1932  
Trois siècles de croiseurs français, Gérard Piouffre et Henri Simoni, Marines Editions, 2001  
Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005  
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
 
 
Cordialement,
Franck

Message cité 1 fois
Message édité par Ar Brav le 30-04-2009 à 06:36:19

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4129
Ar Brav
Posté le 02-04-2008 à 14:14:59  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Une image du Jurien de la Gravière :
 
http://img504.imageshack.us/img504/2032/jurien1yj4.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4130
Ar Brav
Posté le 02-04-2008 à 14:19:55  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le croiseur Jurien de la Gravière :
 
http://img504.imageshack.us/img504/4503/jurien2qy5.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4132
Ar Brav
Posté le 02-04-2008 à 17:08:06  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Une autre vue du Jurien de la Gravière en 1899 :
 
http://img129.imageshack.us/img129/4809/jurien1899wp2.jpg
 
Photo Marius Bar, Toulon
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°6733
GENEAMAR
Posté le 08-07-2008 à 11:39:10  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/VOUZE%20VHOU%201.jpg21..jpg
The Who's who...
- Ô Bonne Mère, vouâla qu'ils sont deux... Môssieu Brun!!!
- Le père et le fils, oui...  
- Vouais, mais lequel a donné son nom à cette fichue pinasse de la Marine??
- Je ne vois qu'une solution, parler des deux...
- Eh bé, on n'est pas prêt de boire un jaunet... Le premier qui dit poil au...
 
Pierre Roch JURIEN de la GRAVIÈRE

"Né à Gannat (Allier), le 5 novembre 1772, d'un père chef de bureau de la marine. Père de Jean-Pierre Edmond, cousin de Charles Marie Jurien. Entré au service sous le nom de Jurien Desvarennes comme novice en mai 1786 sur la "FAVORITE", aspirant volontaire sur la "FLORE" en 1787, il fit une longue campagne sur les côtes occidentales d'Afrique avant de naviguer au commerce sur le "BON-PÈRE" dans les mêmes eaux (1789-1790). Nommé aspirant en septembre 1791, il embarqua aussitôt sur l' "ESPÉRANCE" envoyée sous les ordres de d'Entrecasteaux avec la "RECHERCHE" pour tenter de retrouver trace de Lapérouse, disparu au large de Vanikoroo en 1788. Promu enseigne de vaisseau en janvier 1793, il passa sur la "RECHERCHE" en août suivant et débarqua à Surabaya (Java) en septembre 1794. Rapatrié sur un bâtiment hollandais, il fut fait prisonnier au large de Sainte-Hélène et ne rentra en France qu'au début de 1796. Lieutenant de vaisseau en avril, il reçut aussitôt le commandement de la corvette "ÉPERVIER" avec laquelle il fit campagne à Cayenne et sur les côtes du Brésil où il prit un vaisseau de la Compagnie anglaise des Indes et livra un combat de cinq heures à un corsaire. Commandant la goélette "VOLANTE" en 1797, il mena une brillante campagne aux Antilles au cours de laquelle il fit 5 prises anglaises. Il prit ensuite le commandement de la "PRINCESSE-ROYALE" et escorta des convois sur les côtes de Bretagne (1798-1799). Promu capitaine de frégate en janvier 1798, commandant la frégate "FRANCHISE" en mars 1799, il effectua une longue croisière sur les côtes d'Afrique et d'Amérique du Sud, prenant ou détruisant de nombreux navires marchands ennemis. En mai 1801, avec le même bâtiment, il passa à Saint-Domingue où il participa aux opérations (combat de Léogane en décembre 1802). Le 28 mai 1803, il livra combat devant le Petit-Goave à trois vaisseaux anglais et fut malheureusement capturé après une belle défense qui lui valut sa promotion de capitaine de vaisseau. Revenu en France, il commanda en mai 1808, la frégate "ITALIENNE" et une division composée de la "CYBÈLE" et de la "CALYPSO". Le 24 février 1809, Jurien de la Gravière livra un vif combat à 3 vaisseaux et 2 frégates anglaises devant les Sables-d'Olonne à l'issue duquel il força l'ennemi à se retirer. Commandant l' "EYLAU" à Lorient en juin 1809, puis le "VÉTÉRAN" à Brest en juin 1811, il effectua plusieurs croisières dans le golfe de Gascogne. En juin 1814, il reçut le commandement de l' "AFRICAINE" et de 3 flûtes avec lesquelles il alla reprendre possession de l'Île Bourbon (Réunion) rendue à la France par le traité de Vienne. promu contre-Amiral en juillet 1816, il commanda de juin 1819 à octobre 1821, une division avec pavillon sur le "COLOSSE". Opérant d'abord en Méditerranée comme commissaire du roi auprès des puissances barbaresques pour la répression de la piraterie. Il passa ensuite dans l'Atlantique Sud et dans le Pacifique. Le "COLOSSE" fut ainsi le premier vaisseau français à franchir le cap Horn. Il parcourut les côtes du Chili et du Pérou, recueillant de nombreux renseignements politiques et commerciaux, puis revint par le Brésil, le Vénézuela, les Antilles et la côte Est des États-Unis. Il protégea le commerce français contre les corsaires et, lors de son séjour au Vénézuela, servit de médiateur entre Bolivar et une division espagnole qu'il réussit à sauver du massacre. Cette fructueuse campagne lui valut les félicitations du ministre. Inspecteur général des classes dans la Manche et dans l'Atlantique en octobre 1821, chargé également de l'inspection du Collège naval d'Angoulême, il fut nommé en février 1824 commandant de la station des Antilles et du Mexique avec pavillon sur l' "EYLAU". Au cours de cette campagne, il protégea le commerce français et porta secours en mai 1825 à la ville de Saint-Thomas, ravagée par un terrible incendie. Nommé en janvier 1827 préfet maritime de Rochefort, vice-amiral en mars 1831, pair de France en octobre 1832, préfet maritime de Toulon de juin 1834 à juin 1841, Jurien de La Gravière quitta finalement le service actif en avril 1848 et mourut à Paris le 14 janvier 1849. Ses "Souvenirs d'un amiral" ont été publiés en 1860, par son fils."  --- Dictionnaire des marins français; Etienne TAILLEMITE.
 
 
Jean Pierre Edmond JURIEN de la GRAVIÈRE
Né le 19 novembre 1812 à BREST (Finistère) - Décédé le 5 mars 1892 à PARIS (Seine).
Fils du précédent, il entre dans la Marine en octobre 1828, et embarque sur la "DAUPHINE" puis la "CHAMPENOISE" pour une campagne sur les côtes occidentales d'Afrique. Aspirant il passe sur la "RÉSOLUE" au Levant en 1830, la "CALYPSO en 1831, l' "ACTÉON" en 1832-1833. Enseigne de vaisseau le 1er janvier 1833. De 1834 à 1836, , il est Aide de camp de l'amiral LALANDE sur la "VILLE-DE-MARSEILLE", au Levant. En 1836-1837, il commande le "FURET" sur les côtes espagnoles. Lieutenant de vaisseau le 10 avril 1837. En 1838, sur l' "IÉNA". le 18 mars 1839, il commande le brick-aviso "COMÈTE" à Toulon, alors chargé des relevés hydrographiques sur les côtes de Sardaigne. Il est promu Capitaine de frégate le 31 juillet 1841. En mars 1843, Aide de camp du Ministre de la Marine. Il reçoit ensuite le commandement du "PALINURE" sur les côtes d'Espagne. En 1846, Membre de la Commission de révision des signaux. En février 1847, il commande la corvette "BAYONNAISE", Station de l'Indochine, puis il fait campagne durant 3 ans dans les mers de Chine, ramenant de nombreux renseignements hydrographiques. Capitaine de vaisseau le 21 octobre 1850, attaché au Dépôt des cartes et plans. En 1852, il commande l' "URANIE", École de canonnage. En 1853, il participe activement à la campagne de Crimée, Chef d'État-Major de BRUAT sur le "MONTEBELLO". Il se distingue au bombardement de Sébastopol le 17 octobre 1854, il commande les troupes au débarquement de Kertch et à la prise de Kinburn. Il est alors promu Contre-Amiral le 1er décembre 1855. En 1856, membre de la Commission des phares. En octobre 1857, il commande en sous-ordre l'Escadre de Méditerranée avec pavillon sur l' "ALGÉSIRAS". Il fait respecter l'indépendance du Monténégro, et organise le blocus de Venise pendant la guerre d'Italie. En octobre 1861, il commande la Division navale du Golfe du Mexique, et dirige le débarquement de Veracruz, nommé Vice-Amiral le 15 janvier 1862. Il rentre en France en avril 1863. En janvier 1864, Aide de camp de l'Empereur Napoléon III. en 1866, Membre de l'Acadmie des sciences. En 1868, Commandant en chef l'Escadre d'évolutions, pavillon sur le "MAGENTA". En 1871, Directeur général du Dépôt des cartes et plans, il préside de nombreuses commissionset conseils. En novembre 1877, il est maintenu en activité sans limite d'âge. En 1886, il préside l'Académie des sciences, en 1890 la Société centrale de sauvetage. Écrivain, historien il est l'auteur de nombreux ouvrages : Voyage dans les mers de Chine (1854) - La Marine d'autrefois (1865) - La Marine des anciens (1880) - Les guerres maritimes sous la République et l'Empire (1880) etc etc...

 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20JURIEN%20DE%20LA%20GRAVIERE%20.jpg


Message édité par GENEAMAR le 09-07-2008 à 14:39:47

---------------
Cordialement. Malou
n°6757
GENEAMAR
Posté le 09-07-2008 à 14:44:24  profilanswer
 

[:alain dubois:8] Pour la petite histoire...
 
Au 1er janvier 1911, en réserve normale à LORIENT.
Commandant (du 1er août 1909) : Gustave COLLAS, Capitaine de frégate.
Second : Paul DUC, Lieutenant de vaisseau.
Mécanicien principal de 1ère classe : Émile SAUZEREAU.
 
 [:patrice pruniaux1:6]  


---------------
Cordialement. Malou
n°6758
GENEAMAR
Posté le 09-07-2008 à 14:53:32  profilanswer
 

http://www.yelims.com/IPB/Smiley-IPB-217.gif     M.P.F.
 
Hors Officiers...
 
- PASTINI François Marie, né le 5 août 1893 à ALATA (Corse-du-Sud), Matelot, décédé le 14 décembre 1918 à l'Hôpital maritime de Saint-Mandrier (Var).


---------------
Cordialement. Malou
n°15909
GENEAMAR
Posté le 30-04-2009 à 08:22:52  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
  Au 1er janvier 1914, le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE" était le répétiteur de la 1ère Armée navale.
 
PÉRIER d'HAUTERIVE Louis Charles
 
Né le 23 mai 1867 à SAINT-SERVAN-sur-MER (Ille-et-Vilaine) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1883, Aspirant le 5 octobre 1886, Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1888; port BREST. Au 1er janvier 1897, sur le cuirassé "BAYARD", Division navale d'Extrême-Orient (Cdt Pierre MEUNIER dit JOANNET). Au 1er janvier 1899, Officier-Élève sur le cuirassé "NEPTUNE", École des canonniers. Aux 1er janvier 1901, 1902, sur le croiseur "DU-CHAYLA", Escadre de Méditerranée (Cdt Albert SERPETTE). Au 1er janvier 1903, sur le cuirassé "CHARLES-MARTEL", Division de réserve de l'Escadre de Méditerranée (Cdt Eugène PAILHÈS). Capitaine de frégate le 15 janvier 1910; port TOULON. Au 1er janvier 1911, Second sur le croiseur-cuirassé "POTHUAU", École d'application de tir à la mer (Cdt Louis SAGOT-DUVAUROUX). Le 13 juin 1913, Commandant le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE", Répétiteur, 1ère Armée navale. Capitaine de vaisseau le 11 avril 1916. Officier de la Légion d'Honneur. Aux 1er janvier 1917, 1918, Commandant la Marine en CORSE.
 
 
Le ROUX Joseph François Marie
 
Né le 17 octobre 1872 à QUEMPER-GUÉZENNEC (Côtes-d'Armor) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1888 (port TOULON), promu Enseigne de vaisseau le 3 octobre 1900. Aux 1er janvier 1901, 1902, sur le cuirassé "CHARLEMAGNE", Escadre de Méditerranée (Cdts Charles SAINT-PAUL DE SINCAY puis Paul CHOCHEPRAT). Le 19 janvier 1903, Second sur le torpilleur N°155 "KABYLE", Défense mobile de la TUNISIE (Cdt Jules HALLIER); puis, le Second sur le torpilleur N°167 "ARGONAUTE", Défense mobile de TUNISIE (Cdt Maurice LAGRENÉE). Au 1er janvier 1906, sur le cuirassé "IÉNA", Escadre de Méditerranée (Cdt Paul ADIGARD). Officier breveté Canonnier. Au 1er janvier 1908, sur le cuirassé "HOCHE", Escadre de Méditerranée, Adjoint au Lieutenant de vaisseau chargé des Apprentis timoniers. Lieutenant de vaisseau le 23 mai 1908. Au 1er janvier 1909, sur le cuirassé "SUFFREN", Escadre de Méditerranée (Cdt Marie De RAMEY de SUGNY). Chevalier de la Légion d'Honneur. Le 1er octobre 1910, Commandant un groupe de torpilleurs, Station des torpilleurs de BREST. Idem au 1er janvier 1912. Au 1er janvier 1914, Second sur le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE", 1ère Armée navale (Cdt Louis PÉRIER d'HAUTERIVE). Au 1er janvier 1918, port TOULON. Capitaine de corvette le 24 décembre 1918. --- Au 1er janvier 1921, sur le cuirassé "RÉPUBLIQUE", École des canonniers, armuriers, artificiers (Cdt Benoît FOURNIER).
 [:geneamar:8]
 
 
Lieutenants de vaisseau : DIAZ de SORIA Ollivier Zabulon (Can.) - PICHON Jacques Albert -
 
Enseignes de vaisseau de 1ère classe : CHAUMIÉ Jacques Pierre Henri Jean Joseph (Can.) - LAFFON Amédée - MÉRAY Hugues Maurice Émile -  
 
 
LUNEAU Émile Yves Marie
 
Né le 15 janvier 1867 - Décédé.
Entre dans la Marine en 1886 (port BREST), Mécanicien principal de 2ème classe le 18 janvier 1900. Aux 1er janvier 1901, 1902, sur le croiseur "CATINAT", Division navale de l'Océan Indien (Cdt Narcisse KIÉSEL). Au 1er janvier 1903, sur le croiseur cuirassé ""DUPLEIX", en essais à ROCHEFORT (Cdt Adolphe SCHLUMBERGER). Mécanicien principal de 1ère classe le 18 juillet 1907. Au 1er janvier 1911, sur le croiseur cuirassé "AMIRAL-AUBE", 2ème Escadre (Cdt Charles OLLIVIER). Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1914, sur le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE", 1ère Armée navale (Cdt Louis PÉRIER d'HAUTERIVE). Mécanicien en chef le 17 avril 1917. Au 1er janvier 1918, port BREST.
 
 
Mécaniciens principaux de 2ème classe : DESMAS Pierre Jean Baptiste Marie - GEMEHL Alfred Henri - LAVIGNE Irénée Jean -
 
 
ANTONI Maxime Jean
 
Né le 11 janvier 1882 - Décédé.
Entre dans la Marine le 19 août 1899, Commis de Marine le 15 novembre 1906, promu Commissaire de 2ème classe le 21 septembre 1910; port TOULON. Au 1er janvier 1914, Officier d'administration sur le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE", 1ère Armée navale (Cdt Louis PÉRIER d'HAUTERIVE). Commissaire de 1ère classe le 10 novembre 1914. Au 1er janvier 1918, port TOULON.
 
 
 
BARIL Gaston Pierre André
 
Né le 2 décembre 1884 à FORT-de-FRANCE, MARTINIQUE - Décédé le 20 août 1924.
Entre dans la Marine en 1907, Médecin auxiliaire de 2ème classe le 24 janvier 1907, Médecin de 2ème classe le 1er septembre 1907; port BREST. Au 1er janvier 1911, en service à l'Hôpital maritime de ROCHEFORT et Professeur d'anatomie à l'École annexe de Médecine navale (nomination du 1er novembre 1909). Médecin de 1ère classe le 21 février 1913. Au 1er janvier 1914, sur le croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE", 1ère Armée navale (Cdt Louis PÉRIER d'HAUTERIVE). Au 1er janvier 1918, port BREST. Chevalier de la Légion d'Honneur le 12 juillet 1918.


Message édité par GENEAMAR le 05-08-2010 à 16:23:21

---------------
Cordialement. Malou
n°19927
dbu55
Posté le 23-08-2009 à 19:49:45  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
D'autres marins du JURIEN DE LA GRAVIERE :  
 
CADIC Pierre Marie né le 21/10/1874 à Yvias (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Maître Mécanicien - Décédé le 16/02/1915 (40 Ans) à ? de Bacillose Intestinale
 
GOUPIL Eugène Pierre Marie né le 20/09/1892 à Erquy (Côtes-d'Armor (Côtes-Du-Nord en 1914)), Quartier Maître Canonnier - Décédé le 22/09/1918 (25 Ans) à l’hôpital du camps de Buffaluto Tarente (Italie) de Pneumonie
 
LE COZ François Marie né le 21/03/1893 à Pleyben (Finistère), Matelot de 1ère Classe Sans Spécialité - Décédé le 10/01/1919 (25 Ans) à Palerme (Italie) des suites d’une blessure accidentelle due à un accident de revolver
 
POIRET André Oscar Edmond né le 06/06/1887 à Poix-de-Picardie (Somme), Enseigne de vaisseau de 1ère Classe  - Décédé le 08/10/1918 (31 Ans) à Palerme (Italie) de Pneumonie
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°21314
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 20-10-2009 à 17:01:04  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   En août 1917, fut nommé au commandement du croiseur de 1re classe Jurien-de-la-Gravière le capitaine de frégate Nivet (Ouest-Éclair –  éd. de Caen –, n° 6.494, Samedi 18 août 1917, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes »).    
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.      

n°21995
Ar Brav
Posté le 17-11-2009 à 06:17:19  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Concernant les documents en ligne, comme pour beaucoup d'autres hélas :
 
Jurien de la Gravière, croiseur : journaux de bord du 18/12/1913 au 28/05/1914 et du 14/07/1914 au 18/01/1916, registre de la correspondance du commandant du 18/05/1917 au 28/12/1918, cote SS Y 305 :
 
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] iewer.html
 
Ce dossier ne contient aucune image
 
Jurien de la Gravière, croiseur : journaux de bord du 19/01/1916 au 20/06/1918, registre de la correspondance du commandant du 11/09/1917 au 14/01/1919, cote SS Y 306 :
 
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] iewer.html
 
Ce dossier ne contient aucune image
 
Jurien de la Gravière, croiseur : journaux de bord du 20/06/1918 au 31/12/1919, journaux de navigation du 27/06/1914 au 22/06/1915, du 27/08/1915 au 29/01/1916, du 15/04/1916 au 10/08/1918 et du 25/01/1919 au 27/12/1919, registres d'ordres du commandant du 02/05/1916 au 15/12/1917 et du 22/01/1918 au 08/09/1918, cote SS Y 307 :
 
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] iewer.html
 
Ce dossier ne contient aucune image
 
Des promesses, toujours des promesses... :cry:  
Y a-t-il un pilote dans l'avion ?
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°22319
meknassia4​4
Posté le 28-11-2009 à 16:37:34  profilanswer
 

Bonjour
j'ai bien reçu un mail de vous sur mon adresse mais je ne peux pas répondre en cliquant sur le lien ou revenir sur le forum car j'ai un message qui me dit que l'accès m'est interdit ???
Je ne sais pas utiliser les forums ! Là c'est vraiment exceptionnel.
Je veux bien vous répondre si vous m'envoyez un message à l'adresse suivante:
roselinefaucon@gmail.com et ça sera plus facile pour moi d'autant que j'ai de la difficulté à ouvrir les paupières et donc à fixer longuement l'écran.
Merci et à bientôt
Roseline Faucon en Loire Atlantique

 

Ar Brav a écrit :

Bonjour à tous,
 
JURIEN DE LA GRAVIERE Croiseur de 1ère classe (1903 – 1921)
 
Chantier :  
 
Lorient.  
Commencé : 15.11.1897
Mis à flot : 26.06.1899
Terminé : 1903
En service : 1903
Retiré : 27.07.1921                            
Caractéristiques :  8 200 t ; 24 000 cv ; 137 x 15 x 6,4 m ; 24 chaudières du Temple Guyot; 3 hélices ; 22 nds ; 510 h.
Armement : VIII de 164  + 12 divers + II TLT.
 
Observations :
 
1902-1903 : essais à Lorient longs et difficiles
10.02.1903 : essais déclarés satisfaisants, vitesse de 22 nds atteinte
1914 : répétiteur de l’Armée navale
01-03.08.1914 : escorte de la 2ème flottille de sous-marins de Toulon à Bizerte
09-11.1914 : patrouilles dans le canal d’Otrante
21.09.916 : envoyé en Crète avec le Lansquenet en raison d’une insurrection
10.1916 : bombardements des côtes turques
12.1916-06.1917 : opérations d’Athènes et blocus de la Grèce
1920 : station de Syrie, puis est remplacé par le Cassard
1922 : vendu et démoli à Villefranche sur Mer.
 
Sources :  
 
French Warships of World War I, Jean Labayle-Couhat, Ian Allan Ltd, 1974  
Jane’s Fighting Ships 1914, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1968
Jane’s Fighting Ships 1919, Fred T. Jane, David & Charles Reprints, 1969  
Les Flottes de Combat en 1917, Commandant de Balincourt, Augustin Challamel, 1917          
Répertoire des navires de guerre français, Jacques Vichot, Pierre Boucheix, refondu par Hubert Michéa, AAMM, 2003  
Répertoire des navires de guerre français, de Pierre Le Conte, A. Mouville, Ozanne et Cie, 1932  
Trois siècles de croiseurs français, Gérard Piouffre et Henri Simoni, Marines Editions, 2001  
Dictionnaire des bâtiments de la flotte de guerre française de Colbert à nos jours, Tome II, 1870-2006, LV Jean-Michel Roche, Imp. Rezotel-Maury Millau, 2005  
http://www.netmarine.net/dico/index.htm
Les marques particulières des navires de guerre français 1900-1950, Jean Guiglini, SHM, 2002
 
 
Cordialement,
Franck


n°22332
Ar Brav
Posté le 29-11-2009 à 06:16:56  profilanswer
 

meknassia44 a écrit :

Bonjour
j'ai bien reçu un mail de vous sur mon adresse mais je ne peux pas répondre en cliquant sur le lien ou revenir sur le forum car j'ai un message qui me dit que l'accès m'est interdit ???
Je ne sais pas utiliser les forums ! Là c'est vraiment exceptionnel.
Je veux bien vous répondre si vous m'envoyez un message à l'adresse suivante:
roselinefaucon@gmail.com et ça sera plus facile pour moi d'autant que j'ai de la difficulté à ouvrir les paupières et donc à fixer longuement l'écran.
Merci et à bientôt
Roseline Faucon en Loire Atlantique

 


 
Bonjour Roseline,
 
Je vous ai répondu en privé.
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°23890
dbu55
Posté le 30-01-2010 à 13:56:01  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
un autre marin du JURIEN DE LA GRAVIERE :  
 
MANIE Marius Raymond né le 03/09/1898 à Dunkerque (Nord),Matelot de 1ère Classe Mécanicien Breveté - Décédé le 21/12/1918 (20 Ans) à l'hôpital Cochin à Paris de Grippe et Congestion Pulmonaire
 
Cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 30-01-2010 à 13:56:25

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°24029
Terraillon​ Marc
Posté le 06-02-2010 à 10:00:07  profilanswer
 

Bonjour,
 

Terraillon Marc a écrit :

Bonsoir
 
Sur le site http://www.ambafrance-mt.org/ (Ambassade de France à Malte), il y a un relevé des marins et soldats enterrés à MALTE
 
 
 
SOLDATS ENTERRES AU CIMETIERE DE BIGHI
 
CAMY Joseph, Guillaume, 24 ans, matelot électricien du « JURIEN DE LA GRAVIERE », décédé le 20 juin 1915
 
...
 
A bientot  :hello:


Message édité par Terraillon Marc le 06-02-2010 à 10:00:38

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°26824
dbu55
Posté le 23-07-2010 à 00:59:03  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Article du Nouvelliste du Morbihan N°23 du 28 janvier 1915 - Rubrique Chroniques Maritimes :
 
Le capitaine de frégate Docteur [Jules Théophile - Voir sa bio dans la rubrique Officier parmi tant d'autres Page 25] est nommé au commandement du croiseur Jurien de la Gravière
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°26860
GENEAMAR
Posté le 24-07-2010 à 15:13:51  profilanswer
 

Bonjour Dominique, bonjour à tous...,
 
DOCTEUR Jules Théophile
 
Né le 15 avril 1868 à BUENOS-AIRES (ARGENTINE) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1885, Aspirant le 5 octobre 1888, Enseigne de vaisseau le 27 août 1891; port LORIENT. Au 1er janvier 1892, port LORIENT. Au 1er janvier 1894, sur le croiseur-torpilleur "FAUCON", Escadre de Méditerranée (Cdt Jean PICARD). Au 1er janvier 1896, Second sur le torpilleur de haute mer "FLIBUSTIER", Escadre de Méditerranée (Cdt Farnand JAN-KERGUISTEL). Lieutenant de vaisseau le 17 octobre 1897; port LORIENT. Aux 1er janvier 1899, 1900, Second sur l'aviso-transport "EURE", Division navale de l'Océan Pacifique oriental (Cdts Emmanuel VALLÉE puis Paul THIBAULT). Au 1er janvier 1901, port LORIENT. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1902, Officier-Élève à l'École des Officiers Torpilleurs; Officier breveté Torpilleur. Au 1er janvier 1903, sur le croiseur cuirassé "POTHUAU", Escadre de Méditerranée (Cdt Paul FORTIN). Officier breveté de l'École Supérieure de la Marine, promotion 1904. Au 1er janvier 1906, sur le cuirassé "HOCHE", Division de réserve de l'Escadre de Méditerranée (Cdt Paul THIBAULT). Au 1er janvier 1908, port LORIENT. Au 1er janvier 1909, Second sur le croiseur "FRIANT", Escadre du Nord (Cdt Marie GROUT). Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "SAINT-LOUIS", 2ème Escadre (Cdt Eugène BENOÎT). Capitaine de frégate le 1er janvier 1912; port LORIENT. Au 1er janvier 1914, sur le cuirassé COURBET, Adjoint au Chef d'État-Major de la 1ère Armée navale, le Contre-Amiral Ernest NICOL. En janvier 1915, cet Officier aurait été nommé Commandant du croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE" (Cf Dbu55 - [url] http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _708_1.htm[/url]. Capitaine de vaisseau le 24 novembre 1916. En mars 1917, Commandant le cuirassé "DÉMOCRATIE". Idem en décembre 1918. Officier de la Légion d'Honneur. --- Au 1er janvier 1921, Commandant l'École de perfectionnement des Officiers de Marine et l'aviso "ARRAS".
 [:geneamar:8]


---------------
Cordialement. Malou
n°26905
dbu55
Posté le 26-07-2010 à 21:49:00  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Article du Nouvelliste du Morbihan N°253 du 27 octobre 1916 - Rubrique Chroniques Maritimes :
 
Le capitaine de frégate Herr [Octave Benjamin - Voir sa bio dans la rubrique Officier parmi tant d'autres Page 32] est nommé au commandement du croiseur Jurien de la Gravière
 
Cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 26-07-2010 à 21:50:35

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°26924
GENEAMAR
Posté le 28-07-2010 à 09:53:11  profilanswer
 

Bonjour Dominique, bonjour à tous ...,
 
HERR Octave Benjamin
 
Né le 16 février 1873 à HÉRICOURT (Haute-Saône) - Décédé le 3 septembre 1964 à GUIPAVAS (Finistère).
Entre dans la Marine en 1890, Aspirant le 5 octobre 1893; port TOULON. Au 1er janvier 1894, sur le cuirassé "VICTORIEUSE", Escadre du Nord (Cdt Louis RIVET). Enseigne de vaisseau le 1895. Au 1er janvier 1896, port TOULON. Au 1er janvier 1897, Second sur le torpilleur "ÉCLAIR", Escadre de Méditerranée (Cdt Paul KÉRIHUEL). Aux 1er janvier 1899, 1900, sur le cuirassé "BRENNUS", Escadre de Méditerranée (Cdt Augustin BOUÉ DE LAPEYRÈRE). Le 29 août 1900, en service à l'École de chauffe de BREST. Au 1er janvier 1902, port TOULON. Lieutenant de vaisseau le 1er avril 1902. Au 1er janvier 1903, en résidence à PARIS, Aide de camp du Vice-Amiral FOURNIER au Conseil Supérieur de la Marine. Au 1er janvier 1904, port BREST. Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1906, port BREST. Officier d'académie. Au 1er janvier 1908 (nomination du 1er juillet 1906), Commandant un torpilleur de la 5ème Flottille de torpilleurs de Méditerranée. Au 1er janvier 1909, port BREST. Au 1er janvier 1911, Officier d'ordonnance à l'État-Major particulier du Ministre de la Marine. Au 1er janvier 1912, sur le cuirassé "VOLTAIRE", Aide de camp auprès du Vice-Amiral Augustin BOUÉ de LAPEYRÈRE, Commandant en chef la 1ère Armée navale. Au 1er janvier 1914, sur le cuirassé "COURBET", à l'État-Major d'Armée, auprès du Vice-Amiral Augustin BOUÉ de LAPEYRÈRE, Commandant en chef la 1ère Armée navale. Capitaine de frégate le 8 mai 1915. En octobre 1916, cet Officier aurait été nommé Commandant du croiseur "JURIEN-DE-LA-GRAVIÈRE" (Cf Dbu55 - http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _708_1.htm. Au 1er janvier 1918, port BREST. --- Capitaine de vaisseau le 19 mars 1920. Officier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1921, port BREST.
 [:geneamar:8]


---------------
Cordialement. Malou
n°29990
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 17-02-2011 à 14:34:32  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Autres marins du croiseur Jurien-de-la-Gravière ayant été déclarés « Morts pour la France ».  
 
 
   ― CASTEX Gabriel, né le 28 d écembre 1894 à Dax (Landes) et y domicilié, décédé le 15 décembre 1918 à l’Hôpital de Palerme (Italie) des suites de la grippe, Quartier-maître mécanicien, Matricule n° 60.130–5.
 
   ― KERMANACH Joseph Marie, né le 24 octobre 1895 à Moëlan (Finistère) et y domicilié, décédé le 19 septembre 1918 à Palerme (Italie) de la fièvre typhoïde, Matelot de 2e classe gabier, Matricule n° 16.228–Concarneau (Acte transcrit à Moëlan, le 20 sept. 1919).
     
   ― KEROUEDAN Sébastien, né le 22 octobre 1898 à Plozévet (Finistère) et y domicilié, décédé le 15 décembre 1918 à l’Hôpital de Palerme (Italie) des suites de la grippe, Matelot de 2e classe chauffeur breveté, Matricule n° 112.469–2.
 
   ― LE CORRE Joseph, né le 11 août 1893 à Crozon (Finistère) et domicilié à Lanvéoc (Finistère), décédé le 12 décembre 1918 à Palerme (Italie) des suites de la grippe, Matelot de 3e classe sans spécialité, Matricule n° 105.808–2 (Acte transcrit à Lanvéoc).
 
   ____________________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 11-06-2013 à 11:35:11
n°30021
NIALA
Posté le 19-02-2011 à 15:53:59  profilanswer
 

Dans les observations relatives au croiseur Jurien de la Gravière,le lieu de la démolition de ce navire en 1922 me semble bizarre" démoli à Villefranche sur Mer",à ma connaissance il n'y avait  pas de chantier de démolition à Villefranche sur Mer, surtout pour un navire de cette taille; pouvez vous confirmer ce fait?    
 
Cordialement
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°30118
Tipotop83
Posté le 28-02-2011 à 12:10:19  profilanswer
 

Bonjour,
Mon Grand-père a servi sur ce navire et j'avais fait une recherche au Musée de la Marine de Cherbourg il y a quelques années.
J'y ai vu une archive déclarant que le bâteau avait été "déchiré" à Lorient, ce qui semble plus plausible.
Amicalement.
 
Daniel


---------------
Daniel
n°30122
NIALA
Posté le 28-02-2011 à 16:39:40  profilanswer
 

Bonjour Daniel
 
Merci de votre réponse.
Toutefois étant donné que sauf erreur de ma part, le Jurien de la Gravière a été désarmé en 1921 à Toulon, pour etre démoli à Lorient il a du faire un assez long périple en remorque;quelqu'un a t'il des informations sur ce remorquage éventuel ?
Cordialement  
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°31103
NIALA
Posté le 04-05-2011 à 16:47:47  profilanswer
 

NIALA a écrit :

Dans les observations relatives au croiseur Jurien de la Gravière,le lieu de la démolition de ce navire en 1922 me semble bizarre" démoli à Villefranche sur Mer",à ma connaissance il n'y avait  pas de chantier de démolition à Villefranche sur Mer, surtout pour un navire de cette taille; pouvez vous confirmer ce fait?    
 
Cordialement
 
Alain


 
Méa culpa,pour avoir douté; je viens de trouver une photo de la rade de Villefranche qui serait datée de 1925, ou il semble bien que le Jurien de la Gravière soit en cours de démolition sur rade; aussi étonnant que cela puisse paraitre.
 
 
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8678/1925%20villefranche%20555_001.jpg
 
Quelqu'un à t'il des informations ou des photos sur les conditions dans lesquels s'est effectuée cette démolition.
 
Cordialement
Alain


---------------
Cordialement
 
n°31798
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 19-07-2011 à 13:06:26  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
    Commandant de Balincourt : « Album illustré des flottes de combat. Avec 370 photographies de bâtiments. », Berger-Levrault & Cie, Paris-Nancy, 1907, p. 182.
                                         
 
                                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/JURIEN-DE-LA-GRAVIERE--Croi.gif    
 
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 19-07-2011 à 13:06:39
n°36400
DIma11
Posté le 20-02-2013 à 20:07:25  profilanswer
 
n°37580
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 11-06-2013 à 11:57:22  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
   ■ Historique (complément).
 
 
   — 28 décembre 1922 : Mis en vente par le Bureau des Domaines de Toulon selon la procédure d'adjudication publique par soumissions cachetées (J.O., 17 déc. 1922, p. 11.658).


Message édité par Rutilius le 07-09-2013 à 23:19:19

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°45782
NIALA
Posté le 06-01-2017 à 11:38:52  profilanswer
 

Quelqu'un a t'il une information sur le chantier de démolition qui a été déclaré adjudicataire de la démolition du Jurien de la Gravière à Villefranche sur mer.
 
Cordialement
 
Alain
 


---------------
Cordialement
 
n°46437
leppier
Posté le 16-04-2017 à 11:46:23  profilanswer
 

Bonjour,
Débutant sur le forum et ne sachant trop comment m'y prendre, je pose ma question:
C'est à propos de la 1ère campagne du croiseur Jurien de la Gravière à partir de Lorient vers les Antilles en 1903. Un matelot appartenant à ma famille a été déclaré déserteur pour non présentation à l'embarquement. Qui pourrait me dire dans quel port avait relaché ce croiseur à cette date ? Était-il à New-York ?
Pierre


---------------
Pierre
n°46442
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 17-04-2017 à 19:32:30  profilanswer
 

.
   Bonsoir Pierre, et bienvenue,
 
 
   Le croiseur cuirassé de 1re classe Jurien-de-la-Gravière appareilla de Lorient pour les Antilles le 25 juillet 1903, venant d’être affecté, pour cette première croisière, à la Division de l’Atlantique (Le Temps, n° 15.399, Vendredi 14 août 1903, p. 2,  en rubrique « Affaires militaires ~ Marine »). Il était alors commandé par le capitaine de vaisseau Émile Marie Alphonse LEMOGNE, nommé à ce commandement par une décision présidentielle du 15 mai 1903 (J.O. 17 mai 1903, p. 3.193) ; ce dernier avait pour second le capitaine de vaisseau Henri Émile André GUYOMAR, nommé à ce poste en Février 1903 (J.O. 28 févr. 1903, p. 1.269).
 
   Son départ avait été retardé par la plainte d’un groupe de matelots mécontents, réclamation collective directement adressée au Ministre de la Marine, sans emprunter la voie hiérarchique, contrairement aux exigences de la procédure réglementaire. Une dépêche ministérielle ordonna donc de surseoir à l’appareillage et d’envoyer l’équipage, sans exception, en permission de six jours par bordées ; d’autre part, il fut demandé par le Ministère de la Marine de lui adresser d’urgence les cahiers de permissions et de punition du croiseur ; enfin, le commandant fut prié de venir présenter ses observations rue Royale (Le Temps, n° 15.373, Dimanche 19 juillet 1903, p. 2).
 
   Le bâtiment relâcha le 31 juillet 1903 à Ténériffe, en repartit le 2 août et parvint à Fort-de-France le 13. Il fut signalé à New-York le 10 octobre 1903. A la fin du même mois, il fut dépêché à Saint-Domingue, où l’état de siège venait d’être proclamé à la suite d’une rébellion ayant éclaté dans le Nord de l’île. Il est enfin arrivé à Port-au-Prince le 11 janvier 1904.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46445
leppier
Posté le 18-04-2017 à 11:32:10  profilanswer
 

Bonjour Daniel et merci pour vos renseignements rapides qui me confirment mon pressentiment. En effet, mon ancêtre fut déclaré déserteur le 18 Octobre 1903 pour non présentation à l'embarquement. Il se mariera en Février 1905 à Manhattan (N-Y).
Bien cordialement.
Pierre


---------------
Pierre
n°46447
leppier
Posté le 19-04-2017 à 16:58:15  profilanswer
 

Suite à mon précédent message concernant la campagne du « Jurien de la Gravière » aux Antilles en 1903 ( merci encore à Daniel) ; mon ancêtre Emile LE LAIN ne s’étant pas présenté à l’embarquement à New-York, fut déclaré déserteur. Le 11 Février 1905, il se marie avec une française à Manhattan. Comment savoir s’il fut poursuivi et retrouvé ? Il est revenu en France avant la guerre 14-18 au moins une fois car il est passager à l’arrivée à Ellis Island du « Lapland » en provenance d’Anvers. Il est naturalisé américain en 1922 et recensé en 1930 dans la ville de Queens (N-Y) et déclare être vétéran de la guerre mondiale ; mais aucune trace de cela sur ses fiches matricules : Morbihan terre n° 1354 et inscrit maritime N° 3607 (SHD Lorient). Est-il possible de retrouver des éléments confirmant cette déclaration et où ? D’avance merci.


---------------
Pierre
n°46448
leppier
Posté le 19-04-2017 à 16:59:08  profilanswer
 

Suite à mon précédent message concernant la campagne du « Jurien de la Gravière » aux Antilles en 1903 ( merci encore à Daniel) ; mon ancêtre Emile LE LAIN ne s’étant pas présenté à l’embarquement à New-York, fut déclaré déserteur. Le 11 Février 1905, il se marie avec une française à Manhattan. Comment savoir s’il fut poursuivi et retrouvé ? Il est revenu en France avant la guerre 14-18 au moins une fois car il est passager à l’arrivée à Ellis Island du « Lapland » en provenance d’Anvers. Il est naturalisé américain en 1922 et recensé en 1930 dans la ville de Queens (N-Y) et déclare être vétéran de la guerre mondiale ; mais aucune trace de cela sur ses fiches matricules : Morbihan terre n° 1354 et inscrit maritime N° 3607 (SHD Lorient). Est-il possible de retrouver des éléments confirmant cette déclaration et où ? D’avance merci.
Pierre


---------------
Pierre
n°46475
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 26-04-2017 à 20:15:46  profilanswer
 

.
   Bonsoir,
 
    En résumé :
 
 
   — LE LAIN Émile Mathurin Marie, né le 25 juillet 1882 à Mûr-de-Bretagne (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor) et décédé le ... à ... (...).
 
   Classe 1902, n° 1.354 au recrutement de Vannes ; inscrit le 27 juillet 1900 au quartier maritime du Croisic, n° 3.707.  
 
   En 1901, recensé dans le canton de La Roche-Bernard, étant alors domicilié à Muzillac (Morbihan).
 
    Fils de Julien LE NAIN, né vers 1858, employé des chemins de fer [« gardien du pont » en 1891], et de Jeanne Marie PRODO, née vers 1856, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Mûr-de-Bretagne, Année 1882, f° 26, acte n° 49).  
 
    Frère de :
 
   — Henri Joseph Marie LE LAIN, né le 13 juillet 1891 à Nivillac (Morbihan) (Registre des actes de naissance de la commune de Nivillac, Année 1891, f° 19, acte n° 72), décédé antérieurement à 1911. Était « élève pharmacien », étant domicilié à Saint-Nazaire.
 
   Classe 1911, n° 1.091 au recrutement de Vannes.
   
   [Non retrouvé dans les registres matricules du quartier du Croisic. Et aucune autre information de caractère biographique disponible.]


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  JURIEN DE LA GRAVIERE - Croiseur