FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  KOUANG SI - Messageries Maritimes

 

Il y a 71 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

KOUANG SI - Messageries Maritimes

n°5176
Terraillon​ Marc
Posté le 04-05-2008 à 07:32:38  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici une gravure du naufrage du navire KOUANG SI de la Compagnie des Messageries Maritimes :
 
http://perso.orange.fr/MT06/KouangSi_MM_60b.jpg
 
 
A bientot  :hello:  


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°5179
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 04-05-2008 à 08:57:46  profilanswer
 

Torpillé le 21.9.1917 à 6 milles dans le SE du Cap Lizard par le s/m UC 48. Il a pu être échoué avant qu'il ne coule. Il sera remis à flot ultérieurement.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°5186
Ar Brav
Posté le 04-05-2008 à 11:55:42  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
KOUANG SI Transport auxiliaire type Kouang Si (1916-1922)
 
Chantier :
 
Forges & Chantiers de la Méditerranée, Graville, Le Havre  
Commencé : N.C.
Mis à flot : 1904
Terminé : 1904
En service : 1904 (MM)
En service : 07.02.1916 (MN)
Retiré : 1922 (MN & MM)  
Caractéristiques :  11 800 t ; 6 473 tjb ; 8 000 tpl ; 3 000 cv ; 130,55 (ht) 126 (pp)  x 15,13 m ; 2 machines alternatives à triple expansion ; 4 chaudières cylindriques timbrées à 12 kg/cm² ; 13 nds ; 45 passagers en 1ères classes.
Armement : N.C.
 
Observations :
 
1904 : cargo mixte construit pour le compte de la Compagnie Française de l’Est Asiatique, filiale de l'armement danois Det Ostasiatiske Ko, sister-ship du Yunnan
05.1904 : acheté par les Messageries Maritimes, acquis à l'état neuf lors de la liquidation de la compagnie en 1904 avec Annam, Laos et Yunnan. Conserve son nom et affecté à la ligne Londres-Dunkerque-Extrême-Orient
27.02.1909 : aborde le bateau de pêche Frères et Sœurs qui naviguait tous feux éteints et le coule
1914-1918 : affrété plusieurs fois pour divers transports. Ramène entres autres à Marseille 2 273 travailleurs annamites embarqués à Saigon et 6 630 tonnes de marchandises
07.02.1916 : réquisitionné à Marseille, service à Saigon
21.09.1917 : venant de La Pallice,  torpillé à 6 milles dans le SE du Cap Lizard par le sous-marin UC 48 (KL Kurt Ramien). Il a pu être échoué avant qu'il ne coule. Il reçoit la torpille par le travers de la passerelle. Evacué mais restant à flot, le remorquage est tenté. Après plusieurs tentatives, on réussit à passer les remorques cinq heures et demie après le torpillage. Remorqué par 4 vapeurs et escorté par de nombreux patrouilleurs, le Kouang Si arrive à 3 heures du soir à Falmouth où il est échoué et réparé ultérieurement.
1919 : après sa remise en état, effectue un voyage sur Madagascar, puis est remis en service sur l'Extrême Orient.  
12.1922 : vendu pour démolition en Italie.
 
Un témoignage officiel de satisfaction est attribué au navire :
Pour l’attitude disciplinée et énergique dont chacun a fait preuve lors des opérations de remorquage et d’échouage consécutives au torpillage de ce navire le 21 septembre 1917.
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 04-05-2008 à 14:25:37

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°5190
Ar Brav
Posté le 04-05-2008 à 13:25:10  profilanswer
 

Re,
 
Si quelqu'un a une photo du Kouang Si, elle sera la bienvenue,
 
Merci par avance et bon dimanche à tous,
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°8823
Ar Brav
Posté le 15-09-2008 à 05:52:40  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Je poste ici le message de Daniel  
Cordialement,
Franck
 

Citation :

Si le premier Kouang-Si a bien été torpillé le 21.09.1917, il n'a pas coulé. Remorqué sur Falmouth, non sans mal, il a été finalement réparé, puis vendu en Italie pour démolition en décembre 1922.


   Bonsoir Franck,
   Bonsoir à tous,
 
   Une confirmation officielle de ce qui précède (cf. votre intervention au sujet du paquebot Pythéas, ultérieurement rebaptisé Kouang-Si par les Messageries maritimes) :
 
  " Récompenses à des équipages. - [...]
 
     - Un témoignage officiel de satisfaction est accordé au vapeur Kouang-Si (Messageries Maritimes) pour l'attitude disciplinée et énergique dont chacun a fait preuve à bord, lors des opérations de remorquage et d'échouage consécutives au torpillage de ce navire, le 21 septembre 1917."
(Ouest-Eclair, n° 5591, 24 nov. 1917, p. 4).
 
   Bien à vous,
   Daniel.


Message édité par Ar Brav le 15-09-2008 à 05:54:17

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°17184
Terraillon​ Marc
Posté le 30-05-2009 à 23:09:42  profilanswer
 

Bonsoir
 
Un lien vers le navire (et une photographie)
 
http://www.frenchlines.com/ship_fr_1182.php
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°17328
kgvm
Posté le 04-06-2009 à 21:11:51  profilanswer
 
n°31334
olivier 12
Posté le 27-05-2011 à 14:32:08  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
KOUANG-SI  
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/t27mbv.jpg
 
Nota : il y avait une erreur de navire sur la première photo mise sur le forum en 2011. Il s'agissait du KOUANG SI de 1930, ex- PORT DE SAINT NAZAIRE  et PYTHEAS. Celui-ci est bien le KOUANG SI de la guerre de 14.
 
Torpillage du 21 Septembre 1917
 
Rapport du capitaine
 
17 Septembre 15h00
Quitté La Pallice. Manœuvré sur rade pour essai de la nouvelle pièce de 90 mm arrière. Tiré 5 obus d'exercice. Mouillé à 16h00
 
18 Septembre 08h00
Exercice  complet d'abandon. Amené toutes les embarcations avec tout l'équipage muni de ceintures. Appareillé à 14h00
 
19 Septembre 09h30
Mouillé sur rade de Quiberon. Appareillé à 14h00
 
20 Septembre 07h30
Mouillé sur rade de Brest. Appareillé à 12h30. Manœuvres jusqu'à 15h00 pour la formation du convoi. Sorti du goulet et navigation en convoi toute la nuit.  
Beau temps. Ciel nuageux. Jolie brise de SW. Mer houleuse.
 
21 Septembre 04h30
A 8 milles au S12E de Lizard, sommes torpillés par bâbord de la passerelle et perforés de part en part. Ni l'officier de quart, ni les hommes de vigie n'ont aperçu le sous-marin.
Stoppé la machine, ordre parfaitement exécuté par Monsieur Julien, officier de quart. Les deux antennes TSF sont démolies et il est impossible de retourner dans l'abri de navigation pour prendre les fusées. Fait fonctionner la sirène et mis aux postes d'abandon. La baleinière et le youyou ayant été écrasés par l'explosion, l'équipage évacue en ordre dans les life-boats 3 et 4. Fait l'appel, équipage au complet. Le navire se maintient à flot.
 
Le MASTER, capitaine Forster, embarque à son bord l'équipage indigène tandis qu'un dirigeable et un hydravion, arrivés sur les lieux, surveillent la zone.
Je remonte à bord avec le 2e capitaine Girard, le lieutenant Tréal, le TSF Duchon et trois hommes.
Disposés des remorques qui sont envoyées par le lifeboat 3 du lieutenant Marintabouret. Le télégraphiste Duchon installe une antenne de fortune et envoie un signal de détresse auquel il est répondu.
 
Le navire s'enfonçant, remonté dans le lifeboat et resté à proximité. Une remorque s'engage dans l'hélice du MASTER. Les deux lifeboats la dégagent.
 
Remonté à bord avec le 2e capitaine, le lieutenant Tréal et 5 hommes, ainsi que le 2e capitaine du MASTER et 5 de ses hommes. A 10h00, arrivée du remorqueur TRITON et des chalutiers YOKOHAMA et ISABELLE FLOWER qui nous passent des fils d'acier. Fait route sur Falmouth, tracté par ces trois navires, le MASTER, à l'arrière, aidant à gouverner. Arrivé à Falmouth à 15h00 et, profitant de la marée,  échoué le navire sur le Northern Bank sur ordre du Harbour Master. Je fais toutes réserves.
 
Tout le personnel a fait preuve de calme, de sang-froid, de discipline et s'est conduit d'une façon digne d'éloges.
Je signale particulièrement
 
GIRARD Louis CLC 2e capitaine Marseille
De quart au moment du torpillage, s'est dépensé sans compter pour toutes les manœuvres d'évacuation, de sauvetage et de remorquage. A fait preuve d'une énergie admirable.
 
MARINTABOURET Emile CLC 1er lieutenant Marseille
A fait preuve de beaucoup d'initiative et de qualités professionnelles. A su manœuvrer les deux lifeboats et les a ramenés à Falmouth.
 
TREAL Joseph LLC 2e lieutenant Marseille
Officier de tir, a mis son personnel aux postes de combat. A fait preuve d'un grand esprit de décision. Est descendu le premier dans la cale avant pour s'assurer de la tenue de la cloison étanche. A exécuté judicieusement et avec beaucoup d'à propos tous les ordres.
 
DUCHON D'ENGENIERE Jean Chef du poste TSF  Marseille
Remonté à bord, a procédé en trsè peu de temps à la réparation d'une antenne et a envoyé le message de détresse. Attitude remarquable. Sang-froid et grandes qualités professionnelles.

LEFFONDRE Marie-Ange
 Maître d'équipage  Dinan
Beaucoup d'énergie et de dévouement pendant l'évacuation et le remorquage
 
MALGORN Joseph Matelot  Le Conquet
QUERE Victor  Matelot  Auray
GIANNONI Antoine Matelot  Ajaccio
Remontés à bord avec moi, ont fait preuve d'un esprit de discipline remarquable

LESNE Pierre
 Matelot  Dinan
DOUCERE Pierre  Matelot  Dinan
Restés dans les canots, ont fait preuve de beaucoup d'endurance et de bonne volonté jusqu'à Falmouth
 
BIANCO Henri  Second maître Espagnol  
Resté dans le lifeboat 4, a fait preuve de beaucoup de calme et de qualités professionnelles, sous les ordres du lieutenant Marintabouret.
 
KERMAREC Yves QM canonnier  2e dépôt
Chef de la pièce 90 arrière. Remonté à bord, a aussitôt repris son poste de combat et a participé activement à l'organisation du remorquage.
 
Le sous-marin attaquant
 
C'était l' UC 48 de l'OL Kurt RAMIEN
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 05-11-2017 à 08:39:37

---------------
olivier
n°31335
Memgam
Posté le 27-05-2011 à 15:56:44  profilanswer
 

Comme on peut le voir sur le forum au sujet Yunnan, ces deux frères en construction (Forges et Chantiers de la Méditerranée à Graville) ont subi le même sort, un torpillage suivi d'un remorquage, d'un échouement pour ne pas couler et finalement une réparation.
 
Source : Commandant Lanfant, Historique de la flotte des Messageries Maritimes, Grafic Photo, 1979.

n°31336
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 27-05-2011 à 17:04:47  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   ■ Historique (complément) :
 
   ― 15 novembre ~ 8 décembre 1916 : Immobilisé à la Pointe des Galets, à La Réunion, faute de main-d’œuvre locale pour assurer son déchargement et son chargement.
 
   Le Temps, n° 20.304, Mercredi 7 février 1917, p. 3.  
 
                                       
                                                                         http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/EL-KANTARA---Historique..gif
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°31352
olivier 12
Posté le 28-05-2011 à 08:43:24  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Ah! Le doux farniente des îles...! Les marins, eux, ne devaient pas s'en plaindre.... :)  
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 28-05-2011 à 08:44:20

---------------
olivier
n°45289
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 14-10-2016 à 20:34:14  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   ■ Marin du cargo mixte Kouang-Si décédé antérieurement à la perte de ce bâtiment.
 
   — KERAUDREN René, né le 5 avril 1876 à Servel (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –) et y domicilié, retiré le 30 août 1916 de la darse n° 2 du bassin de Freycinet du port de Dunkerque (Nord) (Registre des actes de décès  de la ville de Dunkerque, Année 1916, f° 91, n° 374).
 
   Fils de René KERAUDREN, né vers 1841, cultivateur, et de Jeanne Yvonne LE GAFFRIC, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Servel, Année 1876, f° 14, n° 26). Célibataire.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47545
olivier 12
Posté le 05-11-2017 à 08:42:45  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Voir plus haut la photo corrigée du KOUANG SI.
 
Rencontre avec un sous-marin le 29 Juillet 1916
 
Rapport du commandant à l’Amiral commandant Marine Marseille
 
J’ai l’honneur de vous informer que je viens d’effectuer un voyage d’Extrême Orient avec les escales suivantes :
- Barry Dock
- Djibouti
- Saigon
- Haiphong
- Tourane
- Saigon
- Colombo
- Djibouti
- Suez
- Port Saïd
- Alexandrie
- Marseille
Dans la traversée d’Alexandrie à Marseille, le 29 Juillet à 01h00, à 25 milles dans l’Ouest de Cerigotto, j’ai aperçu un sous-marin par bâbord, faisant une route opposée. Il était à environ 1000 m et marchait à petite allure vers le N40E. Le même jour à 08h00 j’ai signalé à un chalutier patrouilleur anglais la présence de ce sous-marin entre Cerigotto et Bizerte. Nous avons rencontré beaucoup d’épaves provenant sans doute de bateaux torpillés (caisses, portes, planches, barriques…etc)
 
Voici la silhouette de ce sous-marin
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/923/hHndEe.jpg
 
Le 1er Août entre 07h00 et midi, aperçu 4 hydravions et plusieurs torpilleurs aux environs de Bizerte. Un hydravion semblait suivre la trace d’un sous-marin en plongée. Le même jour à 11h05, entendu un coup de canon venant de terre. Le projectile est tombé à 30° sur tribord avant à une distance de 150 m environ. Ce coup de canon avait été dirigé sur un point blanc qui était en fait un flotteur peint en blanc et a sans doute été pris pour le périscope d’un sous-marin. A midi, 4 torpilleurs sont sortis de Bizerte et ont fait route vers l’Ouest.
 
Sur tout le parcours d’Alexandrie à Marseille nous avons rencontré des patrouilleurs.
 
Le sous-marin rencontré
 
N’est pas identifié. Peut-être l’U 39 du Kptlt Walter FORSTMAN, mais sans certitude car sa position ce jour-là semble assez éloignée de Cerigotto…
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 05-11-2017 à 08:43:50

---------------
olivier

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  KOUANG SI - Messageries Maritimes