FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  PARIS II - Patrouilleur auxiliaire

 

« QUI EST QUI ? » : gutenberg94 Forum Pages d’Histoire: marine : NIALA, 2 utilisateurs anonymes et 35 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

PARIS II - Patrouilleur auxiliaire

n°2693
Ar Brav
Posté le 01-02-2008 à 11:01:21  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
PARIS II Patrouilleur auxiliaire (1914 - 1917)            
             
Chantier :  
       
Le Havre
Commencé : N.C.
Mis à flot : 1913
Terminé : N.C.
En service : 23.09.1914 (MN)
Retiré : 13.12.1917 (MN)  
Caractéristiques : 551 t ; 895 cv ; 55 x 8,5 x 5,6 m ; machine à vapeur.  
Armement : N.C.
 
Observations :
 
Chalutier, compagnie inconnue
23.09.1914 : réquisitionné au Havre, affecté au service de la Méditerranée Orientale
17.12.1915 : combat 2h durant contre un sous-marin dans le golfe de Sellum
13.12.1917 : coulé par une batterie terrestre turque dans la crique du cap Avova, l’équipage est fait prisonnier.
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°2699
kgvm
Posté le 01-02-2008 à 20:17:45  profilanswer
 

Completed 03.14 by Normand, Le Havre, for Lobez, Poret & Cie., Boulogne.
http://www.miramarshipindex.org.nz/ship/show/48402
 
Cordialement
Klaus Günther

n°2707
Ar Brav
Posté le 01-02-2008 à 23:06:36  profilanswer
 

Bonsoir Klaus,
 
Merci pour ce complément d'infos.
Bon week end,
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4387
GENEAMAR
Posté le 10-04-2008 à 10:45:42  profilanswer
 

Bonjour à tous,
  Pour avoir travaillé plusieurs mois sur le sujet à la demande de familles et des plongeurs sous-marins ayant localisé l'épave... Voilà des éléments supplémentaires,


Message édité par GENEAMAR le 15-08-2008 à 07:42:50

---------------
Cordialement. Malou
n°4390
GENEAMAR
Posté le 10-04-2008 à 11:17:38  profilanswer
 

Le 13 décembre 1917, le "PARIS-II" est coulé par une batterie terrestre turque dans la crique du cap AVOVA.
 
Situation de l'équipage après le combat du 13 décembre 1917 :
 
Commandant : Henri ROLLIN, Lieutenant de vaisseau (prisonnier blessé)
 
Officiers mariniers :  
Maîtres : Eugène BUINO, timonier (disparu) - Auguste DESCHAMPS, mécanicien (prisonnier blessé).
Second-Maîtres : FARI, interprète libanais (mort d'épuisement en captivité) - Hyacinthe GUILLOU, manoeuvrier, Chef de quart (disparu) - Victor HEURTEL, fourrier (disparu) - Léon LARONDE, mécanicien (prisonnier blessé) - Auguste MARQUE, canonnier (prisonnier blessé) - Alfred PHERIVONG, manoeuvrier (recueilli).
 
Équipage :
Quartier-Maîtres : François BRENON, mécanicien (recueilli) - Adrien CLÉMENCON, mécanicien (disparu) - Paul JAFFREZIC, canonnier (prisonnier blessé) - Julien RENAULT, canonnier (prisonnier) - Octave LAMIER, électricien T.S.F. et timonier (tué) - Louis LAOUENAN, timonier (tué) - Laurent LEMOAL, fusilier (blessé, recueilli) - Albert PAULAY, canonnier (disparu) - Joseph POIRAUD, manoeuvrier (recueilli) -
 
Matelots : Jules ANTONINI, timonier (disparu) - Eugène BESSOU, gabier (disparu) - Louis BOUVIER, boulanger-coq (mort à l'Hôpital ottoman d'ADALIA) - Régis BRIVET, chauffeur (prisonnier) - CASTEL, chauffeur (blessé recueilli) - CASTEL Allain, gabier (disparu) - Don-Pierre CORBANI, fusilier (blessé, recueilli) - Pierre DELY, chauffeur (recueilli) - François FERRARD, chauffeur (disparu) - Émile FRANCHETEAU, sans spécialité (disparu) - Pierre GUILLERM, fusillier (blessé recueilli) - Yves GUILLOU, chauffeur (prisonnier blessé) - Pierre HUBY, sans spécialité (disparu) - Pierre JOSSE, canonnier (disparu) - Jean LE DONGE, chauffeur (prisonnier, blessé) - Robert LE VEO, cuisinier (disparu). MANSOUR, Mt libanais (prisonnier) - Louis MARIAGE, sans spécialité (prisonnier) - Roger MASSON, mécanicien (prisonnier, blessé) - Georges MAZOYER, mécanicien (recueilli) - Victor MORO, canonnier (prisonnier blessé) - NEMTALLAH, Mt libanais (prisonnier) - NEULAT, sans spécialité (blessé, recueilli) - Noël NOMDEDEU, canonnier (recueilli) - Jean Louis NORET, timonier (prisonnier blessé). Roger PASTRIE, mécanicien (prisonnier, blessé) - SELEMEN, Mt libanais (disparu) - Léon THEBAUD, fusilier (disparu).  
 
 


---------------
Cordialement. Malou
n°4394
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 12:16:03  profilanswer
 

Bonjour Gilles,
 
Un très grand merci pour ce complément d'infos, je vais tâcher de mettre la photo en ligne.
 
Bien cordialement,  :hello:  
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4396
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 12:19:47  profilanswer
 

Re,
 
La fiche du Paris II après complément :
 
PARIS II Patrouilleur auxiliaire (1914 - 1917)            
             
Chantier :  
       
Chantiers Normand, Le Havre  
Commencé : 1913  
Mis à flot : 1913  
Terminé : 03.1914
En service : 1914 (MM)  
En service : 23.09.1914 (MN)  
Retiré : 13.12.1917 (MN)    
Caractéristiques : 551 t ; 895 cv ; 55 x 8,5 x 5,6 m ; 1 machine alternative à vapeur ; 1 hélice.  
Armement : N.C.  
 
Observations :
 
Chalutier Paris construit pour le compte de l’armement Lobez, Poret & Cie, Boulogne  
23.09.1914 : réquisitionné au Havre, affecté au service de la Méditerranée Orientale
1915 : renommé Paris II
17.12.1915 : combat 2h durant contre un sous-marin dans le golfe de Sellum  
13.12.1917 : coulé par une batterie terrestre turque dans la crique du cap Avova, les membres de l’équipage survivants sont fait prisonniers.
 
Le Paris II est l'un des bâtiments a avoir reçu la Croix de guerre 1914-18, ses Officiers et hommes d'équipage autorisés à porter la fourragère.
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 10-04-2008 à 17:58:53

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4397
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 12:24:27  profilanswer
 

Re,
 
Une représentation du Paris II en 1914, chantiers Augustin Le Normand au Havre immatriculé B 355 :
 
http://img186.imageshack.us/img186/7473/paris2pj7.jpg
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 10-04-2008 à 16:29:23

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4406
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 18:05:25  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Quelques vues de l'épave du Paris II :
 
http://img384.imageshack.us/img384/6921/epaveparis2ur7.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4407
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 18:17:27  profilanswer
 

Re,
 
Une vue actuelle du site :
 
http://img384.imageshack.us/img384/5158/positionparis2if1.jpg
 
Merci à Gilles Malou - Généamar - pour ces clichés  :hello:  
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4408
Ar Brav
Posté le 10-04-2008 à 18:37:52  profilanswer
 

Re,
 
Des rescapés du Paris II :
 
http://img84.imageshack.us/img84/5317/paris2rescapss3.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°4424
GENEAMAR
Posté le 11-04-2008 à 07:35:41  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/OM%20Mustafa%20ERTUGRUL.jpg1..jpg
Mustafa ERTUGRUL, Officier turc ayant accompli de nombreux exploits militaires et coûté la perte des patrouilleurs auxiliaires "PARIS-II", "ALEXANDRA", et de navires alliés...


---------------
Cordialement. Malou
n°4426
GENEAMAR
Posté le 11-04-2008 à 08:32:53  profilanswer
 

JUGEMENT - Compte-rendu du "Petit-Var" du 9 décembre 1919.
 
"Après une courte délibération, le Conseil rapporte un jugement déclarant à l'unanimité le Lieutenant de Vaisseau Rollin non coupable sur les cinq questions posées, et M. le Capitaine de Vaisseau Meleart, appelant devant le Conseil le jeune officier invite à se ranger derrière lui, ceux de ses hommes qui ont déposé aux débats ainsi que Madame Buino et son jeune fils, et il dit au Commandant Rollin qu'il est heureux et fier de lui faire part de son acquittement et de le féliciter ainsi que tous ceux du Paris II; il adresse un souvenir ému à ceux qui sont tombés dans le combat et termine ainsi :
"Honneur et gloire au Paris II, à son vaillant Commandant, et à son héroïque équipage !"
La séance est levée; des mains amies se tendent vers M. Rollin, les juges serrent celles de tous les survivants et saluent respectueusement Madame Buino."


---------------
Cordialement. Malou
n°5325
Terraillon​ Marc
Posté le 08-05-2008 à 18:04:59  profilanswer
 

Bonjour Franck
 
As tu une image en couleur du chalutier ???
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°5327
Terraillon​ Marc
Posté le 08-05-2008 à 18:48:59  profilanswer
 

kgvm a écrit :

Completed 03.14 by Normand, Le Havre, for Lobez, Poret & Cie., Boulogne.
http://www.miramarshipindex.org.nz/ship/show/48402
 
Cordialement
Klaus Günther


 
 
Bonsoir Klaus
 
J'ai un numero de fiche différent : IDNo: 5603601  
 
 
I have a different ID number (IDNo: 5603601)  :??:
 
A bientot
 
See you soon
 


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°5330
Ar Brav
Posté le 08-05-2008 à 19:04:21  profilanswer
 

Terraillon Marc a écrit :

Bonjour Franck
As tu une image en couleur du chalutier ???
A bientot


 
Re, Marc,
 
Non, je n'ai que celle là que m'a fort aimablement transmise Malou. Les photos de petites unités, c'est "dur dur"
 
A bientôt,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°5331
Terraillon​ Marc
Posté le 08-05-2008 à 19:08:13  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je cherchais à connaitre les couleurs du pavillon de l'armateur
 
Tant pis
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°5345
GENEAMAR
Posté le 09-05-2008 à 11:36:20  profilanswer
 

Bonjour Marc,
   J'ignore si celà peut-être utile, les clichés du "PARIS-II" et de l' "ALEXANDRA", ont été transmis par Benoît LOBEZ, arrière-petit-fils de Paul LOBEZ, armateur (Société PORET-LOBEZ et Cie). Ces photos ont été prises avant leur réquisition (sic)...  
.
   Pour l' "ALEXANDRA" construit à ABERDEEN, "PORET-LOBEZ  et Cie" a acheté ce bateau à l'armement Alexandre PICHON à BOULOGNE S/MER en 1914.
 [:patrice pruniaux1:6]  


---------------
Cordialement. Malou
n°5346
Terraillon​ Marc
Posté le 09-05-2008 à 11:41:21  profilanswer
 

Merci Malou
 
Je vais completer la fiche (qui évolue jour aprés jour) et si il est possible de contacter Benoit LOBEZ, j'aimerai connaitre les couleurs du pavillon d'armement (en haut de la mature) car pour le pavillon de poupe, logiquement je connais les 3 couleurs.  :lol:  
 
A bientot

Message cité 1 fois
Message édité par Terraillon Marc le 09-05-2008 à 11:41:49

---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°5349
GENEAMAR
Posté le 09-05-2008 à 15:40:14  profilanswer
 

Terraillon Marc a écrit :

Merci Malou
 
Je vais completer la fiche (qui évolue jour aprés jour) et si il est possible de contacter Benoit LOBEZ, j'aimerai connaitre les couleurs du pavillon d'armement (en haut de la mature) car pour le pavillon de poupe, logiquement je connais les 3 couleurs.  :lol:  
 
A bientot


 
Bonjour Marc,
  Voilà, voilà, j'ai trifouillé dans les archives du blog des recherches concernant le "PARIS-II" et l' "ALEXANDRA", et voilà les couleurs de l'armement PORET-LOBEZ et Cie à BOULOGNE-sur-MER.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/N%20Pavillon%20PORET%20LOBEZ%20et%20Cie.jpg
 
  Poutounailles montagnardes  [:le gaillard]  
  Malou


---------------
Cordialement. Malou
n°5360
Terraillon​ Marc
Posté le 09-05-2008 à 18:33:33  profilanswer
 

Magique !
 
J'adore ce forum !!!!
 
Merci Malou et à bientot !


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°7376
GENEAMAR
Posté le 28-07-2008 à 08:34:34  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
  Une Photo du matelot Pierre-Marie HUBY, disparu, né le 15 juin 1895 à LANGUEUX (Côtes d'Armor).
 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20HUBY%20PIERRE.jpg
 
--- [:alain dubois:8] : Une rue de LANGUEUX porte le nom de rue des frères HUBY. Comme hélàs trop de familles, la famille HUBY fut particulièrement éprouvée. Outre Pierre-Marie, quatre autres de ses frères disparaîtront dans ce conflit... Jules François, 2ème classe au 120ème R.I. tué aux ÉPARGES (Meuse) le 7 septembre 1915; Emmanuel Jean François, 2ème canonnier servant au 270ème R.A.C., décédé à RIBÉCOURT (Oise) le 13 avril 1918, des suites des blessures de guerre; Louis François Michel, 2ème classe au 158ème R.I., tué le 29 mai 1918 à BRANGES (Aisne); Enfin Louis mobilisé au service des chemins de fer, atteint de congestion et déclaré M.P.F.--- Seuls survivront 1 frère et 2 soeurs...


Message édité par GENEAMAR le 28-07-2008 à 11:05:04

---------------
Cordialement. Malou
n°9328
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-10-2008 à 17:32:22  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   Vient d'entrer ce jour dans ma bibliothèque un petit ouvrage intitulé " Le dernier combat du Paris II (13 décembre 1917) " (Imprimerie MOUTON et COMBE, 2. rue de l'Ordonnance, Toulon, 1920, 93 p.), où se trouvent rassemblées les pièces essentielles du jugement dont fit l'objet, le 8 décembre 1919, devant le premier Conseil de guerre maritime permanent de Toulon, le Lieutenant de vaisseau Henri ROLLIN, commandant du Paris II. Cette compilation, dédiée " A la mémoire des morts du Paris II ", est l'oeuvre du Lieutenant de vaisseau R. GAUDIN DE VILLAINE, défenseur d'Henri ROLLIN devant la formation de jugement ; dans un avant-propos, l'auteur la présente de la sorte : " Il ne s'agit pas ici d'un historique complet du combat d'Avova. Une plume plus autorisée relatera bientôt, je l'espère, l'histoire poignante de ces braves qui, sous le commandement du Lieutenant de vaisseau Rollin, se sacrifièrent avec autant de simplicité que d'héroisme pour maintenir l'honneur du pavillon et continuer la belle tradition de notre Marine, " On coule, on n'amène pas ! " Nous voulons seulement, en reproduisant quelques pièces des débats, perpétuer le souvenir du Conseil de guerre du 8 décembre 1919, dont le verdict proclame la gloire du Paris II . "
 
   Sont ainsi reproduits les documents suivants :
 
     - Ordre d'informer, signé par Georges LEYGUE, Ministre de la Marine, le 18 janvier 1919.
 
     - Rapport concernant le lieutenant de vaisseau ROLLIN (Henri-Louis-Victor-Mars), ex-Commandant du Chalutier Paris II, coulé le 13 décembre 1917 dans la baie d'Avova à la suite d'évènements de guerre, fait à Toulon, le 14 novembre 1919, par le Capitaine de frégate TRIBOUILLET, Substitut du rapporteur près le Conseil de guerre permanent.
 
     - Note du rapporteur (hors dossier), rédigée à Toulon, le 13 novembre 1919.
 
     - Ordre de mise en jugement, signé par Georges LEYGUE, Ministre de la Marine, le 26 novembre 1919.
 
     - Composition du Conseil de guerre.
 
     - Lettre du Lieutenant de vaisseau RICARD, ancien Commandant du Nord-Caper, au Lieutenant de vaisseau R. de VILLAINE (3 déc. 1919).
 
     - Lettre du Capitaine de vaisseau FROCHOT, attaché naval à l'Ambassade de France en Italie, au Lieutenant de vaisseau R. de VILLAINE (29 nov. 1919).
 
     - Rapport du prisonnier de guerre DESCHAMPS Auguste, Maître-mécanicien du Paris II, coulé en rade d'Avova, le 13 décembre 1917, à 11 heures et demie du matin, contresigné par les survivants de l'équipage rapatriés à Toulon.
 
     - Rapport du Deuxième-maître LARONDE Léon, du Paris II, coulé le 13 décembre 1917, baie d'Avova (Turquie d'Asie), 11 heures du matin.
 
     - Note du Matelot-timonier NORET qui avait son poste de combat à côté duCommandant sur la passerelle supérieure.
 
     - Note du Matelot-mécanicien PASTRIE.
 
     - Déposition du Matelot-chauffeur GUILLOU Jean-Marie.  
 
     - Réquisitoire du Capitaine de vaisseau JEANSELME, Commissaire du Gouvernement.
 
     - Plaidoirie du Lieutenant de vaisseau R. de VILLAINE.
 
     - Jugement (Compte rendu du Petit Var du 9 décembre 1919).
 
     - Situation de l'équipage du Paris II après le combat du 13 décembre 1917.
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 01-10-2008 à 17:35:26
n°9385
alain13
Posté le 03-10-2008 à 15:31:52  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le Lieutenant de Vaisseau PAPONNET (sorti du rang), qui  commandait le PARIS II en 1915, était un homme haut en couleurs et tout à fait redoutable.
Voici le portrait qu'en fait le commandant en second du NORD CAPER qui constituait alors, avec le PARIS II, "La Division Corsaire".
 
" La faveur dont jouit le vieux loup de mer est due sans doute à sa façon pittoresque d'interpréter les ordres, ses exploits suffisant à le cataloguer parmi les authentiques descendants de la flibuste.
Chargé, depuis son arrivée à Milo, de trois ou quatre missions secrètes autant que périlleuses dans les eaux du Levant, il n'a jamais appareillé sans le cérémonial d'usage assaisonné de certains hors-d'oeuvre.
Debout, dans son youyou, le casque en bataille et le mégaphone au poing il a, chaque fois, parcouru la lagune en tous sens interrogeant les malheureux sédentaires ou les torpilleurs au repos:
 - Je pars... Que désirez-vous ?
 - Commandant, criaient ceux du BORY réputé pour sa gourmandise, du dessert !
 - Fourrier, inscrivez des douceurs pour le vaisseau de sa Majesté.
Le fourrier (licencié en droit) notait tandis que le youyou s'approchait à portée de voix du LESTAING dont l'équipage, à la bande, hurlait à qui mieux mieux :
 - De la musique !
L'accordéon du bord n'était-il pas tombé à la mer !
 - Fourrier, un piano mécanique pur le vaisseau de sa majesté.  
Venait enfin le tour de la FOUDRE où les aspirants s'entassaient aux bastingages réclamant des danseuses.
 - Fourrier... une demi-douzaine de sultanes pour...
Etc..., etc..., la liste établie et le youyou hissé, le PARIS II dérapait et traversait la rade à petite allure saluant chacun de son pavillon emprunté - disaient les mauvaises langues - à quelque unité de la flottille de Tunisie.
Il revenait quelques jours plus tard et faisait une entrée triomphale, son pont couvert d'objets hétéroclites où les caisses d'amandes et les pâtes de Turquie voisinaient avec le haschish de contrebande et les harmonicas ramassés dans les tartanes turques qu'il arraisonnait au passage..."
" ... Et pour compléter le tout, des échantillons du sexe faible, femmes voilées ou non, traitées avec les plus grands égards, lui-même présidant à la cinquième prière, casque en tête et badine à la main...
Comment résister à un tel homme distribuant de telles largesses ?..."
 
Alors Corsaire ou Flibustier ??!!!
 
Cordialement,
Alain


Message édité par alain13 le 29-11-2009 à 16:52:24
n°9387
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 03-10-2008 à 18:09:21  profilanswer
 

Ah le magnifique personnage ! Pas étonnant que de tels individus entrainent derrière eux des hommes fiers de servir et de partager leur aura. De la trempe d'un Guépratte à n'en pas douter.Quant au qualificatif, je pencherais plutôt pour le corsaire.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°12468
GENEAMAR
Posté le 22-01-2009 à 07:08:59  profilanswer
 

Bonjour à tous...
 
PAPONNET Camille Léopold Henri      
 
Né le 7 avril 1870 à BREUIL-MAGNÉ (Charente-Maritime) -  
Entre dans la Marine en 1888, promu Enseigne de vaisseau le 3 octobre 1900; port ROCHEFORT. Au 1er janvier 1901, sur le croiseur "INFERNET", Division navale de l'Océan Indien (René d'HESPEL, Cdt). Au 1er janvier 1902, port ROCHEFORT. Au 1er janvier 1903, sur l'aviso-transport "DURANCE", Division navale du Pacifique (Henri ROZIER, Cdt). Lieutenant de vaisseau le 30 mai 1908. Chevalier de la Légion d'Honneur. Le 1er janvier 1910, Commandant un groupe de torpilleurs, Station des torpilleurs de DUNKERQUE. De février à avril 1914, Commandant le croiseur "DU-CHAYMA". Le 17 décembre 1915, cet Officier commandant le patrouilleur auxiliaire "PARIS-II" dans le Golfe de SELLUM, se distingue et est cité à l'ordre de l'Armée navale : "A montré de remarquables qualités de décision et de courage en attaquant un sous-marin ennemi rapide et puissamment armé et en le contraignant à se retirer après un combat d'artillerie qui a duré deux heures et demie.".--- Officier de la Légion d'Honneur, Croix de Guerre. Au 1er janvier 1917, port ROCHEFORT.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3261/O%20PAPONNET.jpg3..jpg


---------------
Cordialement. Malou
n°22352
dbu55
Posté le 29-11-2009 à 13:21:10  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
tiré du Nouvelliste du Morbihan N°30 du samedi 5 février 1916 :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4098/Paponnet%20Article.jpg
 
Nouvelliste du Morbihan N°31 du dimanche 6 février 1916 :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4098/Paponnet%20Article2.jpg
 
Cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 29-11-2009 à 13:25:33

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°28381
GENEAMAR
Posté le 18-11-2010 à 11:08:38  profilanswer
 

Bonjour à tous, ...
 
ROLLIN Henri Louis Victor Mars
 
Né le 11 septembre 1885 à SAINT-MALO (Ille-et-Vilaine) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1903, Aspirant le 5 octobre 1906; port BREST. Au 1er janvier 1908, port BREST. Enseigne de vaisseau le 5 octobre 1908. Au 1er janvier 1909, sur le croiseur "CASSARD", Escadre du Nord (Cdt François BOYER). Au 1er janvier 1911, sur le cuirassé "JAURÉGUIBERRY", 2ème Escadre (Cdt Ernest GERVAIS). Au 1er janvier 1912, sur le cuirassé "CONDORCET", 1ère Escadre (Cdt Ferdinand De BON). Au 1er janvier 1914, port BREST. Lieutenant de vaisseau le 11 mars 1917. En 1917, Commandant du patrouilleur auxiliaire, le chalutier 'PARIS-II", coulé par une batterie terrestre turque dans la crique du Cap AVOVA le 13 décembre 1917. Fait prisonnier. Chevalier de la Légion d'Honneur. --- Cité à l'ordre de l'Armée navale en 1919 : "ex commandant du PARIS II, a été attaqué à courte distance, le 13 décembre 1917 par une batterie turque, a riposté avec vigueur, se faisant couler plutôt que d'amener son pavillon. Fait prisonnier a su, par son attitude, s'attirer le respect et la sympathie de ses ennemis.. Officier de la Légion d'Honneur. Croix de Guerre. Au 1er janvier 1921. port BREST.
 [:geneamar:8]


---------------
Cordialement. Malou
n°37186
marpie
Posté le 29-04-2013 à 20:54:50  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Extrait du JO du 10 août 1918   (p 7048) :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/PARISII.jpg
 
Amicalement
Marpie

n°44578
Memgam
Posté le 14-04-2016 à 16:56:31  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Paris II, était frère en construction de l'Asie, du même armateur.
 
Source : Les chalutiers s'en vont en guerre, Tome II, Marines éditions, 2010, page 167, crédit : Du Cheyron Patrick, coll. DR.
 
Cordialement.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/Numeriser482.jpg

n°44579
Memgam
Posté le 14-04-2016 à 17:49:07  profilanswer
 

Bonjour,  
 
La photo de couverture de l'ouvrage de François Guennoc, La pêche boulonnaise du temps des chalutiers à vapeur, tome 1 : 1894-1920, Punch édition, 2000,
présente un tableau du B 355 Paris (II), armement Poret-Lobez, tableau ayant appartenu à J.B. Couderc, patron du chalutier, prêté par J.P. Grabet, son petit-fils.
 
N.B. Le navire est bien aux couleurs de l'armement, pavillon et cheminée, comme indiqué ci-dessus dans le message de Généamar du 9 mai 2008.
 
Cordialement.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/Numeriser483.jpg


Message édité par Memgam le 14-04-2016 à 17:52:11
n°44580
alain13
Posté le 14-04-2016 à 18:24:44  profilanswer
 


Bonsoir,
 
Merci Memgam pour vos photos de chalutiers. Comme tous les petits bateaux ayant participé à la guerre, ils ont rarement été pris en photo.
 
Cordialement ,
alain


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  PARIS II - Patrouilleur auxiliaire