FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  PLUVIER — Remorqueur-patrouilleur de l’État.

 

Pages vécues : récits & témoignages : antimoine, 2 utilisateurs anonymes et 45 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

PLUVIER — Remorqueur-patrouilleur de l’État.

n°32845
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 22-11-2011 à 23:00:00  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
   
   Pluvier – Remorqueur-patrouilleur de la Direction du port de Toulon (en 1919) ; construit à Nantes en .... par la Société anonyme des Ateliers et Chantiers de la Loire.
 
 
   ■ Historique partiel.
 
   22 décembre 1919 : Ayant quitté Toulon le 21 décembre 1919 à destination de l’Adriatique, afin de convoyer les navires austro-hongrois dirigés vers les ports de Cattaro et de Bizerte, disparu corps et biens en Méditerranée ; 29 marins disparus.
 
 
                                                      L’Ouest Éclair – éd. de Rennes –, n° 7.298, Vendredi  9 janvier 1920, p. 2, en rubrique « Dernière heure ».
 
 
                                                                                                http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-1..jpg
                                                                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-1%20bis..jpg
                                                                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-1%20ter..jpg
                                                                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-1%20quater..jpg
                                                                                             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-1%20quinquies..jpg  
 
   [à suivre]


Message édité par Rutilius le 23-10-2016 à 13:59:54
n°32846
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 22-11-2011 à 23:13:12  profilanswer
 

.
   [suite]
 
 
                                                      Le Petit Parisien – éd. de Paris  –, n° 15.656, Vendredi  9 janvier 1920, p. 3, en rubrique « Dernière heure ».
 
                                                               
                                                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20L.P.P.%201920-1..jpg
                                                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20L.P.P.%201920-2..jpg
                                                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20L.P.P.%201920-3..jpg
 
 
                                L’Ouest Éclair – éd. de Caen –, n° 7.300, Dimanche 11 janvier 1920, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes – Marine de commerce ».
 
 
                                                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-2..jpg  
 
 
                                        L’Ouest Éclair – éd. de Caen –, n° 7.301, Lundi 12 janvier 1920, p. 3, en rubrique « Nouvelles maritimes – Marine de guerre ».
 
 
                                                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-3..jpg
 
 
                                        L’Ouest Éclair – éd. de Caen –, n° 7.301, Lundi 10 octobre 1920, p. 4, en rubrique « Nouvelles maritimes – Marine de guerre ».
 
 
                                                                                          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/PLUVIER%20-%20O.E.%201920-4..jpg


Message édité par Rutilius le 23-10-2016 à 14:06:23

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°32848
NIALA
Posté le 23-11-2011 à 17:35:26  profilanswer
 

Bonsoir,
Le journaliste exagère; "le Pluvier un bateau déjà ancien"; entré en service en 1918, il avait un an lorsqu'il s'est perdu!
Il s'agit d'un remorqueur-patrouilleur d'une série de 15 navires de 680 à 780 t dont plusieurs ont fait l'objet d'entrées ici : les Coq; Colombe: Tourterelle; Heron; Pigeon; Pingouin II; Pintade;PerdreauII; Vanneau II;Canari; Faisan;Gelinotte; Paon et Ramier.
 
Cordialement
Alain


---------------
Cordialement
 
n°32849
markab
Posté le 23-11-2011 à 18:11:53  profilanswer
 

Bonjour
 
Quelques informations supplémentaires
 
Remorqueur patrouilleur de type Pluvier
1917 - 1920
Chantier : Atelier et Chantiers de la Loire
Nantes
Mis à flot : 1917
Retiré : 07 janvier 1920
 
Basé à Bizerte
 
D'aprés l'ouvrage de JM Roche
 
A bientot  :hello:


Message édité par markab le 23-11-2011 à 18:12:30

---------------
Cordialement / Best regards
Marc.
n°32850
Memgam
Posté le 23-11-2011 à 20:03:13  profilanswer
 

Source : Marine n° 172, juillet 1996.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/sc00027212.jpg

n°32851
NIALA
Posté le 23-11-2011 à 21:06:57  profilanswer
 

Bonsoir,
Les dates concernant ce Pluvier semblent assez peu précises en effet il est indiqué comme entré en service en 1917, alors que Jean Labayle Couhat dans French Warships of World War I parle de début 1918, mais comme il s'agit du prototype de la série cela peut se comprendre. Ce qui se comprend moins en revanche c'est que la date de disparition est indiquée comme janvier 1920 dans l'article sus indiqué ainsi que dans l'ouvrage de J.M.Roche d'ailleurs ; alors que tous les articles de journaux cités font état du 22 décembre 1919 et qu'il est précisé que c'est la date officielle retenue , étant donné qu'il s'agit d'une disparition, il faut tenir compte de cette date officielle.
 
Cordialement
Alain


---------------
Cordialement
 
n°32852
markab
Posté le 23-11-2011 à 22:31:37  profilanswer
 

Bonsoir
 
Miramar n'est guere plus précis :
 
Single Ship Report for "6106526"
IDNo:6106526
Year: 1917
Name: PLUVIER
Keel:
Type: Tug
Launch Date:
Flag: FRA
Date of completion:
Tons: 700
Link: 3283
DWT:
Yard No:
Length overall:
Ship Design:
LPP:
Country of build: FRA
Beam:
Builder: Loire
Material of build:
Location of yard: Nantes
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn):  
Naval or paramilitary marking : N
A: *
End: 1920
Subsequent History:
Disposal Data: stricken 1920
 
A bientot  :hello:


Message édité par markab le 23-11-2011 à 22:34:43

---------------
Cordialement / Best regards
Marc.
n°32875
Memgam
Posté le 25-11-2011 à 09:51:32  profilanswer
 

Parmi les remorqueurs patrouilleurs de la classe Pluvier, le Coq a eu un destin particulier. Acquis en 1920 par Charles Schiaffino, il a été armé comme remorqueur de sauvetage basé à Alger jusqu'en 1962 avant d'être rapatrié à Sète où il sera démoli au début des années 80. Comme Coq, il a participé au déséchouement du cuirassé Mirabeau en Mer noire en 1919. Il servait également de yacht à son armateur. Deux numéros du Modèle Réduit de Bateau lui ont été consacrés. Il a subi des refontes et transformation,  puisque l'étrave a été changée, la machine à vapeur remplacée par un diesel, un appartement armateur aménagé. Sur le Forum, on le trouve sur le sujet Mirabeau et à celui de Furet II.
 
Saint Charles, Société Algérienne de Navigation pour l'Afrique du Nord (Charles Schiaffino & Cie).
Ateliers et Chantiers de la Loire, 1918, 367 tjb, 41,83 x 8,35 x 3,65 m, Vapeur, 750 cv,  10 n, chaudière provenant du cuirassé Carnot (Registre Bureau Veritas, 1930)
 
Gérard Garier, Bernard Rétif, Marcel Fradet, Le remorqueur de haute mer français Saint Charles ex Coq de la Compagnie Charles Schiaffino, MRB n° 223 et 224, 1981.
 
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/sc00041d77.jpg

n°32877
NIALA
Posté le 25-11-2011 à 10:36:16  profilanswer
 

Bonjour,
Il faut noter qu'a part le Perdreau II et le Pluvier; tous ces navires ont eu une carrière particulirement longue, le dernier La Colombe devenu civil en 1934 n'a été démoli qu'en 1995.
 
Cordialement
Alain
 


---------------
Cordialement
 
n°45325
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 23-10-2016 à 12:38:08  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   Le remorqueur-patrouilleur Pluvier fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre :
 
     – du 3 mars 1917 au 26 février 1919 ;
     – du 10 juin au 7 août 1919 ;
     – du 27 septembre au 24 octobre 1919.
 
  [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922, n° 14, p. 720 et 760.].


Message édité par Rutilius le 21-03-2017 à 12:49:28

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46302
Griot
Posté le 16-03-2017 à 11:07:02  profilanswer
 

Bonjour,
Merci d'abord aux "cultivateurs" de ... mémoire. Leur travail apporte beaucoup aux inconnus que nous sommes. Merci, Merci.
Le Pluvier avait dans son équipage Henri RICHTER. Henri était le frère de la grand-mère maternelle de mon épouse. Il a péri en mer bien jeune, a 33 ans. Son épouse ne lui survécu que moins de six mois... Ils ont laissé derrière eux un garçonnet de quelques années seulement. Des descendants existent... et des histoires de famille...
Si des amis de la Marine sont également généalogistes, un contact reste possible ; il sera bien amical.


---------------
Griot
n°46330
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-03-2017 à 12:47:51  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
                                                                                 Marins disparus le 22 décembre 1919 avec le remorqueur Pluvier
 
                                                                         (Jugement du Tribunal civil de Toulon, 31 mai 1920, transcrit à Toulon, le ... 1920)
 
                                                                                                                                  [24]
 
 
                                                                                                                       Officiers mariniers
 
                                                                                                                                   [5]
 
 
   — BOUTIER Désiré, né le 15 avril 1882 à Perros-Guirec (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Cotes-d’Armor –). Premier maître timonier, inscrit  au quartier de Lannion, n° 5.649. Commandant.
 
   Fils de Jean Toussaint Étienne BOUTIER, né le 6 août 1848 à Hillion (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Cotes-d’Armor –), matelot des Douanes, et de Jeanne Marie HAMON, née le 24 octobr 1852 à Pleumeur-Bodou (– d° –), « ménagère » ; époux ayant contracté mariage à Pleumeur-Bodou, le 24 juin 1876 (Registre des actes de mariage de la commune de Pleumeur-Bodou, Année 1876, f° 6, acte n° 5 – Registre des actes de naissance de la commune de Perros-Guirec, Année 1882, f° 13, acte n° 23).
 
   Époux de Céleste Joséphine GASTALDI, avec laquelle il avait contracté mariage à Toulon (Var), le 14 décembre 1915.  
 
 
   — LE ROLLAND Augustin, né le 29 août 1883 à Brest (Finistère) et domicilié à Toulon (Var). Maître mécanicien (Déc. min. 14 nov. 1916, J.O. 16 nov. 1916, p. 9.869), inscrit le 12 juin 1907 au quartier de Brest, n° 4.548.
 
   Fils de Pierre LE ROLLAND, né le 7 juin 1850 à Quemperven (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Cotes-d’Armor –), « riveur au port », et de Célestine Marie LASTENNET, née le 25 février 1848 à Crozon (Finistère), sans profession [couturière en 1875] ; époux ayant contracté mariage à Brest, le 15 octobre 1875 (Registre des actes de mariage de la ville de Brest, Année 1875, f° 159, acte n° 316 – Registre des actes de naissance de la ville de Brest, Année 1883, Vol. II., f° 43, acte n° 817).  
 
   Époux d’Anna LÉON, née le 2 février 1885 à Landivisiau (Finistère), avec laquelle il avait contracté mariage à Brest, le 14 novembre 1905 (Registre des actes de mariage de la ville de Brest, Année 1905, f° 251, acte n° 500).  
 
 
   — LE ROUX Stanislas, né le ... à ... (...). Second maître de manœuvre, matricule n° ...    
 
 
   — RICHTER Henri, né le 1er octobre 1886 à Oran (Département d’Oran, Algérie), boulevard Marceau. Second maître mécanicien, matricule n° ... ; classe 1906, n° 381 au recrutement d’Oran.
 
   Fils de Ferdinand Alexandre Oscar RICHTER, né le 18 octobre 1856 à Breitembarch (Haut-Rhin), employé au Bureau des hypothèques – naturalisé français par décret du 8 avril 1879 –, et de Caroline BORONAT, née le 6 mai 1866 à Mascara (Département d’Oran, Algérie) ; époux ayant contracté mariage à Oran, le 2 juillet 1881 (Registre des actes de mariage de la ville d’Oran, Année 1881, f° 90, acte n° 188 – Registre des actes de naissance de la ville d’Oran, Année 1886, f° 58, acte n° 1.809).
 
   Époux de Marie Madeleine GALANTOMINI, avec laquelle il avait contracté mariage à ... (...), le ...
 
 
   — TROADEC Jean Paul, né le 21 septembre 1898 à Plounéour-Trez (Finistère) et domicilié à Brest (– d° –). Second maître de manœuvre (depuis le 1er juin 1918 : J.O. 30 juin 1918, p. 5.688), matricule n° 112.887 – 2 (Engagé volontaire pour 3 ans le 4 avril 1917 à la mairie de Brest) ; classe 1918, n° 1.502 au recrutement de Brest.
 
   Fils de François TROADEC et de Victorine MORIN.
 
 
                                                                                                                       Quartiers-maîtres
 
                                                                                                                                   [3]
 
 
   — DERRIEN Jean Baptiste Marie, né le 12 mai 1896 à Ploubazlanec (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –). Quartier-maître mécanicien, matricule n° ...  [A confirmer]  
 
   Fils de Jean Marie DERRIEN, né vers 1859, charpentier, et de Marie Perrine LE PIVERT, née vers 1861, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Ploubazlanec, Année 1896, f° 16, acte n° 28).  
 
 
   — QUISTINIC Joseph, né le ... à ... (...). Quartier-maître chauffeur, matricule ...
 
 
   — NOËL Eugène ..., né le ... au hameau d’Équihen, commune d’Outreau (Pas-de-Calais). Quartier-maître timonier, matricule n° ...
 
 
                                                                                                                              Matelots
 
                                                                                                                                  [16]
 
 
   — BIZIEN Marcel Louis François Joseph, né le 4 août 1899 à à Douarnenez (Finistère) et y domicilié. Matelot de ... classe timonier, inscrit le 29 août 1917 au quartier de Douarnenez, n° 4.240 ; classe 1919, n° 892 au recrutement de Quimper. [A confirmer]  
 
   Fils de Joseph Marie BIZIEN et de Julie Marie LE DRÉAU, son épouse.
 
 
   — CARRÉ Pierre Marie Yves, né le 10 octobre 1899 à Pont-Scorff (Morbihan). Matelot de ... classe chauffeur, matricule n° 30.637 – 3 (Engagé volontaire le 26 novembre 1917 à la mairie de Lorient) ; classe 1919, n° 155 au recrutement de Lorient.
 
   Fils de Jean François Marie CARRÉ, né le 2 juillet 1856 à Pont-Scorff, cultivateur, et de Marie Olive GOUËLLO, née le 4 janvier 1866 à Pont-Scorff, cultivatrice ; époux ayant contracté mariage à Pont-Scorff, le 6 octobre 1892 (Registre des actes de mariage de la commune de Pont-Scorff, Année 1892, f° 10, acte n° 18 – Registre des actes de naissance de la commune de Pont-Scorff, Année 1899, f° 12, acte n° 43).
 
 
   — CLOAREC François, né le ... à ... (...) et domicilié à Brest (Finistère). Matelot de ... classe gabier, matricule n° ...
 
 
   — COUDRIN Georges, né le ... à ... (...). Matelot de ... classe sans spécialité, matricule n° ...
 
 
   — DUPART Kléber Alphonse Stanislas, né le 21 janvier 1899 à Pisseleux – commune rattachée à Villers-Cotterêts en 1971 – (Aisne). Matelot de ... classe chauffeur, matricule n° 48.768 –  5 ; classe 1919, n° 591 au recrutement de Soissons.
 
   Fils de Victor Stanislas DUPART, né vers 1868, aubergiste, et d’Eugénie Alphonsine LEGRAND, née vers 1874, sans profession, son épouse (Registre des actes d’état civil de la commune d’Aime, Année 1899, f° 4, acte n° 4).
 
 
   — LE MEUR Yves Marie, né le 14 septembre 1899 à Saint-Michel-en-Grève (Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –). Matelot de ... classe mécanicien, matricule n° ... [A confirmer]
 
   Fils de Jean Marie LE MEUR, né vers 1866, « tailleur d’habits », et de Jeanne Marie DERRIEN, née vers 1874, couturière (Registre des actes de naissance de la commune de Saint- Michel-en-Grève, Année 1899, f° 4, acte n° 6).  
 
 
   — LOUBET Émile, né le 23 février 1900 à Sain-Bel (Rhône) et domicilié à Vizille (Isère). Matelot de 2e classe mécanicien (1er avril 1919), matricule n° 73.440 –  5 (Engagé volontaire le 13 août 1918 à la mairie de Grenoble) ; classe 1920, n° 299 au recrutement de Grenoble.
 
   Fils de François Auguste LOUBET, né vers 1871, mineur, et d’Adolphine Alexandrine COLONEL, né vers 1878,sans profession, son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Sain-Bel, Année 1900, f° 4, acte n° 10).
 
 
   — MAILLARD Alexis, né le ... à ... (...). Matelot de ... classe mécanicien, matricule n° ...
 
 
   — METGE Félix, né le ... à ... (...). Matelot de ... classe sans spécialité, matricule n° ...
 
 
   — MOLLE François, né le ... à ... (...). Matelot de ... classe sans spécialité, matricule n° ...
 
 
   — NOURY André Émile, né le 9 janvier 1900 à Nantes (Loire-Intérieure – aujourd’hui Loire-Atlantique –). Matelot de ... classe charpentier, matricule n° ... –  3 (Engagé volontaire pour 4 ans le 28 novembre 1918 à la mairie de Lorient) ; classe 1920, n° 1.109 au recrutement de Nantes.
 
   Fils de Joseph Jean NOURY, né vers 1868, menuisier, et de Françoise Marie Josèphe ROHARD, née vers 1874, tailleuse, son épouse (Registre des actes de naissance de la ville de Nantes, 1er canton, Année 1900, f° 3 , acte n° 13).  
 
 
   — PIERRE Henri, né le ... à ... (...). Matelot de ... classe gabier, matricule n° ...  
 
 
   — RECOUVROT Louis Joseph, né le 17 avril 1900 à Paris, au 47, rue Jacob (VIe Arr.). Matelot de 3e classe T.S.F., matricule n° 74.425 – 5 (Engagé volontaire pour 3 ans le 26 août 1918 à la mairie de Belley) ; classe 1920, n° 963 au recrutement de Belley.
 
    Fils de François Joseph RECOUVROT, né vers 1872, garçon de magasin, et d’Amable Eugénie Mathilde MAISSIAT, née vers 1862, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance du VIe arrondissement de Paris, Année 1900, f° 80, acte n° 1.243). Célibataire.
 
 
   — ROGEARD Omer, né le 16 juillet 1898 à Bouguenais (Loire-Inférieure – aujourd’hui Loire-Atlantique –). Matelot de 3e classe mécanicien, matricule n° 29.732 – 2 ; classe 1918, n° 621 au recrutement de Nantes.
 
   Fils d’Élie Isaïe Urbain ROGEARD, né vers 1873, « employé au chemin de fer », et de Philomène BAREAU, née vers 1874, « employée au chemin de fer », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Bouguenais, Année 1898, f° 5, acte n° 32).
 
 
   — ROIDOT Claude, né le 6 janvier 1900 au Creusot (Saône-et-Loire). Matelot de ... classe, matricule n° 74.480 – 5 (Engagé volontaire pour 3 ans le 26 août 1918 à la mairie du Creusot) ; classe 1920, n° 1.156 au recrutement d’Autun.
 
   Fils d’Étienne ROIDOT, né le 8 mars 1870 à Autun (Saône-et-Loire), modeleur, et de Jeanne SAUVAGEOT, née le 14 mars 1874 au Creusot, sans profession ; époux ayant contracté mariage à Saint-Sernin-du-Bois (Saône-et-Loire), le 10 avril 1899 (Registre des actes de mariage de la commune de Saint-Sernin-du-Bois, Année 1899, f° 2, acte n° 3 – Registre des actes de naissance de la commune du Creusot, Année 1900, f° 3, acte n° 9). Célibataire.
 
 
   — RUFFIER Marius, né le 10 mars 1899 à Aime (Savoie). Matelot de 3e classe boulanger-coq, matricule n° 66.451 – 5 (Engagé volontaire pour 4 ans le 25 septembre 1917 à la mairie de Chambéry) ; classe 1919, n° 1.706 au recrutement de Chambéry.
 
   Fils d’Élie RUFFIER, né vers 1844, boulanger, et de Marie Josèphe PLASSIARD, née vers 1860, « ménagère », son épouse (Registre des actes de naissance de la commune de Aime, Année 1899, f° 3, acte n° 8). Célibataire.


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  PLUVIER — Remorqueur-patrouilleur de l’État.