FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  NOTRE-DAME DE BON-SECOURS ― Dundee — Armt. S. Billette de Villeroche.

 

1 utilisateur anonyme et 20 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

NOTRE-DAME DE BON-SECOURS ― Dundee — Armt. S. Billette de Villeroche.

n°46620
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 19-05-2017 à 23:31:43  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
  Notre-Dame de Bon-Secours ― Dundee ponté construit en 1895 à Nantes par le chantier A. BLINEAU. Francisé le 4 janvier 1896 ; jauge initiale : 84,26 tx jb et 58,27 tx jn. ; immatriculé à Concarneau, f° 920, n° 2.294.  
 
   Armement Samuel BILLETTE de VILLEROCHE. Propriétaire d’une conserverie exploitée à Concarneau ; domicilié dans cette ville, au 7, quai de Pénéroff.  
 
   Dundee coulé au canon le 14 novembre 1916 par le sous-marin allemand UC-16 (Oberleutnant zur See Egon von WERNER), à 10 milles dans le  S. 5 W. du phare de La Jument, alors qu’il allait de Swansea (Pays de Galles, Royaume-Uni) à Quimper, avec un chargement de charbon. Capitaine Yves Marie GOURMELEN, de Pont-Aven, et cinq hommes d’équipage.
 
   Équipage recueilli le même jour, à 16 h. 25, par le patrouilleur auxiliaire Asie (Lieutenant de vaisseau Jean Marie Joseph Roger de POYEN) qui le débarqua le soir à Brest.
 
 
                                                   L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 6.319, Lundi 20 novembre 1916, p. 6, en rubrique « Nouvelles maritimes ».
 
 
                                                                                                                LA GUERRE SOUS-MARINE
 
                                                                                                                            Un dundee coulé

 
   QUIMPER, 20 novembre. — Le dundee N.-D. de Bon-Secours vient d’être coulé pour un sous-marin allemand.  
   Ce navire avait pour capitaine M. Gourmelen, de Quimper.  
   La traversée fut très difficile en raison du brouillard. Poursuivi par un sous-marin, il le dépista en naviguant dans la brume, mais une fois dans les parages de ..., celle-ci s’étant dissipée, le pirate se trouva tout à coup a proximité du N.-D. de Bon-Secours. Procédant selon son habitude, après trois coups de canon tirés, le commandant allemand se fit amener à bord du navire où les Boches accomplirent leur cambriolage, après quoi les hommes de l’équipage purent redescendre dans leur canot pendant que les pirates disparaissaient en narguant leurs victimes. Quelques instants plus tard, le N.-D de Bon-Secours était coulé.  
Trois quarts d’heure après, les malheureux naufragés étaient recueillis par le chalutier armé Asie. Le sous-marin, auteur de ce nouveau forfait, paraissait tout neuf ; il ne portait pas de numéro et n’était même pas peint ; son capitaine et l’équipage étaient également jeunes.  
   Le seul objet qui reste à M. Gourmelen comme souvenir de ce douloureux voyage, est le marteau dont les pirates se sont servis pour défoncer les cabines du navire, et qu’ils ont oublié dans le canot.
 
   Selon une note adressée le 12 avril 1917 au Ministre des Affaires étrangères par la Légation de Suisse à Paris (Cf. J.O. 17 avr. 1917, p. 3.046), une procédure de prise concernant ce bâtiment fut ouverte par les autorités allemandes devant le Tribunal des prises de Hambourg.
 
   Bâtiment mentionné dans l'ouvrage suivant (p. 404) :
 
   — Arno SPINDLER : « La guerre sous-marine. III. – D’Octobre 1915 à Janvier 1917. », traduction du Capitaine de frégate René Jouan, éd. Payot, Paris, 1935, 600 p. + 12 croquis.
 
 
                                                                                                                             **********
 
   Autres voiliers coulés au cours de la même croisière du sous-marin UC-16 dans les parages de l’Île d’Ouessant et de la Chaussée de Sein :
 
 
   • Le 13 novembre 1916.
 
   — Marie-Thérèse – Trois-mâts goélette de 158,73 tx jb et de 120,12 tx jn construit en 1912 par le chantier Émile Bonne, de Kérity ; armement Aristide Felicot, du port du Légué (Saint-Brieuc, Côtes-du-Nord – aujourd’hui Côtes-d’Armor –).
 
   Arraisonné et coulé au moyen de charges explosives le 13 novembre 1916, à 12 h. 30, par le sous-marin allemand UC-16 (Oberleutnant zur See Egon von WERNER), à 32 milles dans le S. 35 W. du phare d’Ar-Men (Île de Sein), par 47° 37’ N. et 7° 49’ W., ayant appareillé de Bordeaux pour une destination indéterminée. Équipage recueilli par le vapeur Saga, de Copenhague (Danemark), et débarqué le 16 à Bordeaux (Gironde).
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4515_1.htm
 
 
   • Le 14 novembre 1916.    
 
   — Salangane – Goélette de 125 tx jb, 93 tx jn et 185 t. pl construite en 1911 par le chantier Émile Bonne, de Kérity ; dimensions : 27,88 x 7,38 x 3,05 m ; immatriculée à Paimpol en 1912 ; armement Yves Pouhaër, de Paimpol ; capitaine Thomas.  
 
   Arraisonnée et coulée vers 9 h. 30, à 12 milles [ou 18 milles] dans l’O.S.-O. du phare d’Ar-Men, alors qu’elle allait de Swansea (Pays de Galles, Royaume-Uni) à La Rochelle, vraisemblablement avec un chargement de charbon. 6 hommes d’équipage recueillis par une barque de pêche, débarqués à Sein et, de là, conduits à Brest par le Torpilleur 267.
 
   — Nominoé – Trois-mâts goélette terre-neuvier de 333,19 tx jb  et de 253,49 tx jn construit en 1911 par le chantier Eugène Gautier, de Saint-Malo ; armement Eugène Louvet, de Cancale ; capitaine Joseph Vizé.  
 
   Canonné puis coulé vers 11 h. 30 au moyen de charges explosives, à 13 milles [ou 8 milles] dans l’Ouest du phare d’Ar-Men (Île de Sein), alors qu’il allait de Bordeaux à Saint-Malo avec des tonneaux de lest et le reste du produit de sa pêche. 23 hommes d’équipage – plus trois marins britanniques qui avaient été retenus prisonniers dans le sous-marin et qui furent libérés par son commandant – recueillis par deux barques de pêche, dont la barque Iutan Varia Beg ar Raz, commandée par Jules Fouquet ; débarqués vers 19 h. à l’Île de Sein et, de là, conduits à Brest par le Torpilleur 267.
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 3808_1.htm
 
 
   • Le 16 novembre 1916.    
 
   Lélia, ex-Saint-Vincent – Goélette de 79 tx jb, 48 tx jn et de 110 t. pl, construite en 1899 à La Hève (Nouvelle-Écosse, Canada) ; dimensions : 22,70 x 6,64 x 2,74 m. ; immatriculée à Bordeaux. Armement Marc Duboscq, de Dunkerque (Nord) .    
 
  Ex-goélette terre-neuvière de la société dite « La Morue française et Sécheries de Fécamp », immatriculée à Saint-Pierre-et-Miquelon. En 1912, indicatif J.V.S.G.
 
   Cédée par cette société dans la courant de l’été 1916 à l’armement Marc Duboscq, ayant été mise en vente début Juillet de même année (L’Ouest-Éclair – éd. de Caen –, n° 6.259, Dimanche 2 juill. 1916, p. 6).    
 
   Arraisonnée et coulée au canon, le 16 novembre 1916, par le sous-marin allemand UC-16 (Oberleutnant zur See Egon von WERNER), à 10 milles dans le N.-O. de l’île de Batz. Équipage débarqué à l’Aber-Wrac’h.
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 4519_1.htm


Message édité par Rutilius le 22-05-2017 à 17:29:04

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46628
Memgam
Posté le 20-05-2017 à 17:41:39  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Dans la liste de : Etat des voiliers caboteurs de plus de 75 tx de port en lourd en 1914, dans, Louis Lacroix, Les écraseurs de crabes, les derniers voiliers caboteurs, Aux Portes du Large, 1946.
Photo dans : René Richard et Jacques Roignant, les navires des ports de la Bretagne provinciale coulés par faits de guerre 1914-1918, Association Bretagne 14-18, volume 1, 2010.
Notre-Dame de Bob Secours est le voilier à gauche vu de l'arrière dans le port de Pont-Aven.
Cordialement.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/Numeriser720.jpg


Message édité par Memgam le 20-05-2017 à 17:42:34
n°46638
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-05-2017 à 13:32:03  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   ■ L’armateur du dundee Notre-Dame de Bon-Secours.
 
 
   — BILLETTE de VILLEROCHE Louis Marie Samuel, né le 8 mai 1856 à Concarneau (Finistère) et y décédé, le 26 septembre 1937 (L’Ouest-Éclair – éd. de Rennes –, n° 14.932, Lundi 27 septembre 1937, p. 5 – En rubrique « Obsèques »). Classe 1876, n° 2.280 au recrutement de Quimper.
 
   Maire monarchiste de la commune de Concarneau ; élu en 1903 et démissionnaire en 1910. Ancien président du Tribunal de commerce de Quimper.  
 
   —> http://gw.geneanet.org/jphdemollie [...] rie+samuel


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  NOTRE-DAME DE BON-SECOURS ― Dundee — Armt. S. Billette de Villeroche.