3 utilisateurs anonymes et 22 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

SEINE - Transport

n°27114
dbu55
Posté le 17-08-2010 à 18:49:17  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Article du Nouvelliste du Morbihan N°63 du 18 mars 1915 - Rubrique Chroniques Maritimes :
 
Le lieutenant de vaisseau Isabay est nommé au commandement du transport Seine
 
Cordialement
Dominique


Message édité par dbu55 le 17-08-2010 à 21:47:21

---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°27118
Memgam
Posté le 17-08-2010 à 21:41:37  profilanswer
 

Seine, transport de littoral, chantiers et ateliers de Provence à Port de Bouc, commencé en 1912, mis à flot en 1913,
3150 t, 81,4 x 11,05 x 5,4 m, 5770 tpc, machine alternative, 1950 cv, 12,6 noeuds, II x 100, I x 47.

 

Basé à Toulon, transport en Méditerranée, mer Egée, Côte ouest de France, îles Chausey.

 

Le 9 mai 1918, alors qu'il fait route de Toulon à Messine convoyé de trois chalutiers Elisabeth-Marie, Jean Doré, Armen et du vapeur anglais Blackheath, évite une torpille.

 

Basé à Cherbourg le 01/01/1923, transport de chaudières de navires en construction.

 

Le 1er avril 1927, sortie du remorqueur Iroise de Brest, sur demande de la Préfecture maritime, pour se porter à son secours, en avarie de condenseur dans le mauvais temps au large de Guernesey. Assisté entre-temps par le remorqueur Mammouth (Marine nationale) à Cherbourg.

 

Le 21 décembre 1932, voie d'eau dans le mauvais temps en faisant route chargé de matériel et de munitions, de Rochefort à Casablanca et Bizerte, remorqué par le remorqueur Le Vent, basé à Royan, coule à 30 milles SO de Chassiron, par 70 m de fonds. Equipage recueilli avantle remorquage, par le paquebot Meknès et le chalutier Goulphar (3 officiers et 63 hommes) puis par le croiseur Dupleix. Quatre victimes animales, trois moutons noirs et un chat. Commission d'enquête présidée par l'amiral Deville.

 

Commandants de la Seine :
1914 LV Maurois ; 1915 LV Isabey ; 1917 CC Dufourc ; 1918 CC Hernandez ; 1920 LV Febvre ; 1921 LV de Villeneuve ; 1923 LV Hameury ; 1924 LV Gonet ; 1927 LV Rolland ; 1929 LV Martellière ; 1931 CC Brun.

 

Source : Jean-Michel Roche, Dictionnaire de la flotte de guerre française de 1671 à nos jours, tome II, 1870-2006, Maury-Millau 2005.
Jean Labayle-Couhat, French Warships of world war I, Ian Allan, 1974.
La Dépêche, du 2 avril 1927, du 24 décembre 1932.
SHD Toulon.

  

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6368/sc00077998.jpg


Message édité par Memgam le 17-08-2010 à 21:42:32
n°27120
GENEAMAR
Posté le 18-08-2010 à 07:27:33  profilanswer
 

Bonjour Dominique, bonjour à tous, ...
 
ISABEY Auguste Léopold
 
Né le 18 juin 1870 à PLOUMOGUER (Finistère) - Décédé.
Entre dans la Marine en 1887, Aspirant le 5 octobre 1890; port BREST. Au 1er janvier 1892, sur le garde-côtes cuirassé "REQUIN", Escadre du Nord (Cdt Jules LEFÈVRE). Enseigne de vaisseau le 18 novembre 1892. Officier breveté Fusilier. Au 1er janvier 1894, port BREST. Officier breveté Torpilleur. Aux 1er janvier 1896, 1897, sur le croiseur "LAPÉROUSE", Division navale de l'Océan Indien (Cdts Isaac LACOURNÉ puis Augustin Le DÔ). Le 11 octobre 1898, Commandant un torpilleur , Défense mobile du 2ème arrondissement maritime à BREST. Lieutenant de vaisseau le 8 septembre 1899. Au 1er janvier 1901, sur le croiseur cuirassé "POTHUAU", Escadre de Méditerranée (Cdt François RABOUIN). Au 1er janvier 1902, port BREST. Au 1er janvier 1903, sur le croiseur "GUICHEN", en essais à BREST (Cdt Jean BAËHME). Officier breveté Interprète de langue italienne en 1904. Au 1er janvier 1906, sur le croiseur "DUGUAY-TROUIN", École d'application des Aspirants (Cdt Jean BAËHME). Chevalier de la Légion d'Honneur. Au 1er janvier 1908, sur le "BORDA", École navale en rade de BREST (Cdt Albert ROUYER). Au 1er janvier 1909, sur le croiseur cuirassé "AMIRAL-AUBE", Escadre du Nord (Cdt Elie SERRES). Au 1er janvier 1911, port BREST. Au 1er janvier 1912, Commandant le torpilleur "FAULX", en achèvement à NANTES. Au 1er janvier 1914, sur le croiseur cuirassé "DESAIX", en réserve d'escadre à BREST (Cdt Henri De MARTEL). En 1915, Commandant le transport "SEINE". Capitaine de frégate le 27 décembre 1916. Au 1er janvier 1918, port BREST. --- Officier de la Légion d'Honneur. Versé dans le cadre de réserve le 1er avril 1919; port BREST.
 [:geneamar:8]


Message édité par GENEAMAR le 18-08-2010 à 07:28:25

---------------
Cordialement. Malou
n°33630
olivier 12
Posté le 16-01-2012 à 11:43:37  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
SEINE 1
 
Un complément sur l’attaque du 9 Mai 1918.

Lettre de l’Attaché Naval à Londres au Ministre du 17 Octobre 1918

 
Un télégramme du commandant en chef britannique en Méditerranée en date du 9 Mai informe l’Amirauté que le vapeur français SEINE a été torpillé le 9 Mai à 07h00 par 38°33 N et 08°41 E.
 
Le bulletin de la guerre sous-marine du 10 Mai indique que le vapeur SEINE a été manqué par une torpille le 9 Mai à 07h00 à 20 milles au sud du cap Spartivento.
 
D’après les informations reçues à l’Amirauté, le vapeur SEINE effectuait un voyage de charbon entre Penarth et Toulon et n’est pas arrivé à destination.
 
L’Amirauté vous serait reconnaissante de communiquer tout renseignement relatif à la perte de ce navire
 
Réponse du Ministre  18 Octobre 1918
 
Le vapeur français SEINE qui a été manqué par une torpille le 9 Mai à 07h00 à 20 milles au sud du cap Spartivento est le transport militaire SEINE 1, de la Marine Française.
 
Le SEINE 2 est un patrouilleur affecté à la Z. A. M.
 
SEINE 3 est un cargo parti de Penarth le 21 Mars avec un chargement de charbon. Il est bien arrivé à Toulon le 10 Avril. Il est parti de Corfou le 14 Octobre dernier pour Bizerte où il se trouve précisément avec SEINE 1 venu de Milo.
L’information concernant la perte de ce cargo est donc erronée.
 
Rapport de l’Enseigne de Vaisseau de 1ère classe ANGOT, commandant chalutier ELISABETH MARIE
 
Appareillé de Toulon le 7 Mai 1918 à 14h00 escortant un convoi composé du vapeur SEINE, chef de convoi, et du grand vapeur anglais sur lest BLACKHEATH. Les escorteurs sont ELISABETH MARIE, chef d’escorte, JEAN DORE et ARMEN. Vitesse 8 nœuds, route par le sud de la Sardaigne.
 
Le 8 Mai à 16h00 rencontré deux baleinières et de nombreux débris. Le 9 Mai à 06h00, la formation est la suivante :
 
JEAN DORE à 1,5 mille sur l’avant du convoi.  
SEINE et BLACKHEATH en ligne de front à 400 m, faisant des zigzags.  
ELIZABETH MARIE un peu sur l’arrière du travers de SEINE, zigzags irréguliers.
ARMEN à 6 quarts sur l’arrière du travers du vapeur anglais, à 600 m.  
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/JjNSPd.jpg
 
Route au N71E, vent de NW frais, mer agitée.
 
A 06h00, SEINE signale un petit voilier qui disparaît aussitôt. Veille attentive. A 07h04, BLACKHEATH donne un coup de sifflet et vient à gauche toute. J’aperçois une torpille en surface à 30 m sur son arrière, se dirigeant sur l’avant de notre passerelle. Nous sommes à 800 m de l’anglais.  
La torpille approche à très grande vitesse.  
SEINE vient à droite toute et la torpille passe à raser son arrière.
Augmenté à vitesse maximum, venu à gauche toute, donné deux coups de sifflet, appelé aux postes de combat. La torpille passe à 15 m sur notre arrière.  
Le point de lancement de la torpille est très visible, avec un fort bouillonnement et une traînée huileuse. Lancé des grenades en tournant à 400 m autour de ce point. Les 8 grenades ont bien éclaté. Seule l’explosion de la 2e a été ressentie à bord.
Resté quelques minutes sur les lieux puis, ne voyant plus rien, rallié le convoi qui avait augmenté de vitesse. Continué route en zigzags.
 
Le sous-marin attaquant
 
C’était donc l’ UB 52 de l’OL Otto Launburg.
Ce même jour, il coulera le paquebot ATLANTIQUE, des Messageries Maritimes. Le 11 Mai le cargo SUZETTE FRAISSINET, puis encore deux navires anglais. Mais le 23, il sera  lui-même torpillé non loin des Bouches de Kotor par le sous-marin anglais H4, du LC Oliver North. Atteint sous le kiosque, le sous-marin coulera instantanément avec ses 32 hommes d’équipage ainsi que deux officiers anglais prisonniers. Launburg et son officier de navigation, Heinrich Klein, qui étaient sur le kiosque, projetés à la mer par la violence de l’explosion, seront les seuls survivants.
 
Voici le BLACKHEATH qui devait faire partie du convoi
 
http://img69.imageshack.us/img69/7774/seine1blackheat.jpg
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 13-07-2017 à 08:07:06

---------------
olivier
n°39834
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-05-2014 à 15:50:05  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
 
    A compter du 10 mars 1913, les travaux d’achèvement du transport Seine, en construction à Port-de-Bouc, furent suivis par le lieutenant de vaisseau Alfred François Victor MAUROIS (J.O., 27 févr. 1913, p. 1.913). Cet officier du port de Toulon était alors embarqué sur le croiseur cuirassé Saint-Louis.
 
 
   ■ Commandants successifs du transport Seine.
 
 
   — MAUROIS Alfred François Victor, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 2 juillet 1913 (J.O., 4 juill. 1913, p. 5.759).  
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] alfred.htm
 
 
   — ISABEY Auguste Léopold, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 2 juillet 1913 (J.O., 15 mars 1915, p. 1.372).    
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] uguste.htm
 
 
   — DUFOURC Gaston, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 5 janvier 1917 (J.O., 8 janv. 1917, p. 308).  
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] ufourc.htm
 
 
   — … / …
 
 
   — FEBVRE Henri Sébastien Eugène Joseph, lieutenant de vaisseau. Exerçait ce commandement en 1920.
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] _henri.htm
 
 
   — de VILLENEUVE Jules Pierre Napoléon, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 21 février 1921 (J.O., 23 févr. 1921, p. 2.438).
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] _jules.htm
 
 
   — HAMEURY Lucien Louis Marcel, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 24 février 1923 (J.O., 23 févr. 1923, p. 1.913). L’exerce du 30 mars 1923 au 30 août 1925.
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] lucien.htm  
 
 
    — GONET Henri Georges Jules, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 14 mars 1925 (J.O., 16 mars 1925, p. 2.783).
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] _gonet.htm
 
 
   —  ROLLAND Maurice Eugène, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 1er mars 1927 (J.O., 3 mars 1927, p. 2.600).  
 
   Espace tradition de l’École navale —> http://ecole.nav.traditions.free.f [...] aurice.htm
 
 
   — MARTELLIÈRE Charles Didier, lieutenant de vaisseau. Nommé à ce commandement par un décret en date du 11 février 1929 (J.O., 11 février 1929, p. 1.800).  
 
   Espace tradition de l’École navale —> Non répertorié.
 
 
   — … / …


Message édité par Rutilius le 10-05-2014 à 22:00:54

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°39835
Memgam
Posté le 10-05-2014 à 17:18:16  profilanswer
 

Bonjour,  
 
A l'attention de Rutilius.
 
Peut-être serait-il préférable de remplacer : "Commandants successifs du transport Loire" par Commandants successifs du transport Seine", même s'il ne s'agit que de fleuves ?
Mais après tout, le lecteur averti "aura rectifié de lui-même" selon la formule consacrée !
 
Cordialement.

n°39840
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-05-2014 à 21:59:29  profilanswer
 


   Bonsoir Memgam,
 
   Peut-être ignoriez-vous mon attachement aux rives de la Loire et aux basses prairies angevines ?


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°39842
Memgam
Posté le 10-05-2014 à 22:59:23  profilanswer
 

Bonsoir Rutilius,
 
Effectivement, je suis d'une ignorance crasse concernant vos attaches ligériennes et je me garde bien de m'immiscer dans votre vie personnelle.
 
Cordialement.

n°47008
olivier 12
Posté le 13-07-2017 à 08:14:58  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
2e complément sur l’attaque du 9 Mai 1918
 
Rapport du Lieutenant de Vaisseau HERNANDEZ, commandant SEINE I
 
Quitté Toulon le 7 Mai à 14h10 formant convoi avec le vapeur anglais BLACKHEATH que je devais laisser à Messine. L’escorte se composait de 3 chalutiers : ELIZABETH MARIE, JEAN DORE et ARMEN. Vitesse prévue 8 nœuds. Route par le Sud de la Sardaigne.
 
Le 9 Mai vers 06h00, la vigie signale une voile dans l’Est. Brise fraîche W NW, mer un peu houleuse, horizon gras.
Peu après, la vigie signale ne plus voir la voile en question. Donné immédiatement ordre de faire des routes diverses. Route moyenne au N70E.
La formation du convoi est en ligne de front, SEINE à droite du BLACKHEATH, mais légèrement en retard en raison du dernier changement de route, ELIZABETH MARIE à la hanche arrière de SEINE et ARMEN, de peu de vitesse, un peu en arrière du vapeur.
 
A 06h55, peu après un changement de route de 10° sur la gauche, par 38°29 N et 03°56 E, aperçu une torpille passant très près de l’arrière du vapeur anglais qui la signale et vient à gauche. Mis immédiatement la machine à pleine puissance, 13 nœuds environ, et venu à droite toute. La torpille passe à 50 m sur l’arrière et se dirige sur ELIZABETH MARIE qui la pare juste en faisant à gauche toute. Il va lancer 6 grenades à l’emplacement présumé du sous-marin.
 
Craignant une autre attaque, continué jusqu’à 11h00 à faire des zigzags à toute vitesse dans la direction moyenne de notre groupe. Le vapeur anglais nous imite. A 11h00, reformé le convoi et continué des routes sinueuses.
Arrivé à Messine sans autre incident le 11 Mai à 06h00 du matin.
 
Voici trois photos du transport SEINE (On note une modification de la cheminée sur les deux derniers clichés)
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/7qXRB0.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/eRcsTe.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/Z4cROh.jpg
 
Les deux clichés suivant montrent le vapeur SEINE 3 dont parle le Ministre dans sa note d’Octobre 1918, et qui a navigué jusqu’en 1954, et sous le nom de GARONNE à partir de 1945. (On reste dans le domaine des grands fleuves de France…)
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/924/ZCSOY4.jpg
 
http://imagizer.imageshack.us/v2/xq90/922/NZGPKP.jpg
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 13-07-2017 à 08:16:06

---------------
olivier

Aller à :
Ajouter une réponse