FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  SUFFREN — Cuirassé

 

« QUI EST QUI ? » : gutenberg94 Forum Pages d’Histoire: marine : NIALA, 2 utilisateurs anonymes et 35 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente
Auteur Sujet :

SUFFREN — Cuirassé

n°965
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 15-10-2007 à 16:51:52  profilanswer
 

Bonjour à tous,
De retour à mon port d'attache, j'en ai profité pour achever une page d'histoire de la guerre sous-marine et la mettre en ligne sur mon site (lien ci-dessous)
Il s'agit de la perte corps et biens du cuirassé Suffren.  
Bonne lecture.
Cdlt à tous
Yves
PS Si quelqu'un avait des éléments sur l'équipage (au moins les officiers), je suis intéressé

Message cité 1 fois
Message édité par charraud jerome le 05-12-2013 à 16:51:33

---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°970
peyo
Posté le 15-10-2007 à 21:00:49  profilanswer
 

Bonsoir Yves
Un Matelot 1° Classe LATAILLADE Pierre disparu avec le batiment le 25 mars 1916
Bonne soirée
Peyo

n°983
Gerard GEH​IN
Posté le 16-10-2007 à 07:27:52  profilanswer
 

Bonjour Yves,
 
Peux-tu rajouter le lien dans ton message pour ceux qui ne le connaissent pas.
J'attends de tes nouvelles
Amicalement
Gérard

n°985
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 16-10-2007 à 09:09:30  profilanswer
 

Bonjour Gérard
Je suppose que tu veux dire le lien vers le site ? Il figure en fin de message. Je te ctc par MP
Amts
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°986
Jean RIOTT​E
Posté le 16-10-2007 à 10:24:06  profilanswer
 

Bonjour Yves,
Bonjour à toutes et à tous,
Voici ce que je possède à propos du Suffren (je crois me souvenir que dans la Royale on prononce Sufrin).
  " Cuirassé Suffren.
54 hommes d'équipage, 22 officiers, 4 canons de 305 mm, 10 de 164 mm, 8 de 100 mm, 22 de 47 mm, 2 tubes lance-torpilles sous-marines.
Le 15 novembre 1916, le cuirassé Suffren appareille du Pirée (Grèce) pour Lorient et embarque une centaine de permissionnaires de l'Armée d'Orient. Après une escale à Bizerte, le 20 novembre, puis à Malte le 23, il reprend sa route.
Le Capitaine de Vaisseau Guépin, qui commande le Suffren n'ignore pas qu'il va affronter "un coup de tabac" entre le Cap Finistère et Lorient, et manifeste de l'inquiétude car son navire n'est plus en bon état. De fait le 26 novembre il y eut une forte tempête dans le Golfe de Gascogne. Dans un communiqué du 8 décembre 1916, le Ministère de la Marine signalait que le cuirassé Suffren était considéré comme perdu corps et biens, sans que l'on n'en sache exactement les raisons.
On a supposé à l'époque, que la tempête seule était responsable du naufrage car aucun sous-marin allemand ne l'avait revendiqué à son tableau de chasse.
Après la guerre, il fut confirmé que le sous-marin U52, commandé par le capitaine Hans Walther, avait bien envoyé par le fond le cuirassé Suffren, mais l'avait enregistré sur son livre de bord comme cuirassé anglais.
Les coordonnées du torpillage enregistrées par U52 étaient 39° 10 de latitude Nord, 10° 48 de longitude ouest. Elles correspondent bien avec la route suivie par le Suffren de Gibraltar à Lorient.
Il n'y eut aucun survivant.
Le suffren avait participé le 19 février 1915 aux côtés du Bouvet et du Gaulois à l'attaque des forts turcs du Détroit des Dardanelles."
 
Sources: Avant oubli, de Joël Rocafort, aus Editions Atlantica.
 
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°998
Jean RIOTT​E
Posté le 16-10-2007 à 14:28:46  profilanswer
 

Re-,
Un petit hommage aux marins de la Côte Basque, disparus en mer avec le Cuirassé Suffren:
 - ADO, Manuel - 21 ans - matelot - né le 11 mai 1895 à Bidart (Basses-Pyrénées), maison Mendibourénia - MPF le 26 novembre 1916 -
 - HIPOLITE, Jacques - 31 ans - cultivateur - né le 18 octobre 1885 à Bayonne (Basses-Pyrénées) - frère de Lucien Auguste MPF - MPF le 26 novembre 1916 -
 - ETCHEVERRY, André - 24 ans - matelot - né le 28 septembre 1892 à Bayonne (Basses-Pyrénées) - MPF le 26 novembre 1916 -
 - HARRIET Jean-Baptiste - 30 ans - marin - aide-mécanicien - né le 8 juillet 1886 à Guéthary (Basses-Pyrénées), maison Bidégaraya - frère de Gratien et de Gabriel tués tous les deux le même jour le 16 avril 1917 - MPF le 26 novembre 1916 -
 
Mêmes sources que ci-dessus.
 
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°1001
Ar Brav
Posté le 16-10-2007 à 16:43:37  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Voici ce que j'ai sur le Suffren :
 
SUFFREN
 
Cuirassé (1903 - 1916)
 
Chantier :
 
Brest. Commencé le 05.01.1899 ; Mis à flot le 25.07.1899 ; En service le 08.09.1903 ; Retiré le 26.11.1916
Caractéristiques :
12 000 t ; 15 500 cv ; 125,5 x 21,4 x 8,4 m
Plans Thibaudier
Cuirasse en acier cémenté
24 chaudières Belleville puis Niclause
3 machines ; 17 nds ; 630 h ; IV 305 + X 164 + VIII 100 + 2 T.
 
Observations :
 
04.1898 : Commandé ; 02.1905 ou 1906 : Abordé par le sous-marin Bonite en plongée (Suffren rentre au bassin avec une voie d'eau)
09.08.1914 : Division de protection des troupes d'Algérie
24.09.1914 : Envoyé aux Dardanelles avec la Vérité (division Guépratte)
03.11.1914 : Bombardement des forts de l'entrée des Dardanelles avec la Vérité
12.1914 - 03.1915 : Dardanelles
02.1915 : Bombardement du cap Hellès et des forts turcs
18.03.1915 : Bombarde Tchanak
26.11.1916 : Torpillé par le sous-marin U52 au large de Lisbonne alors qu'il repartait à Lorient pour réparations. Perdu corps et biens.
 
Sources : Dictionnaire de la flotte de guerre (...) LV Roche
 
Bien cordialement,
Franck, qui va être bon pour une tournée générale pour le 1000ème message de cette nouvelle rubrique  [:ar brav:5]

Message cité 1 fois
Message édité par Ar Brav le 16-10-2007 à 16:59:35

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°1003
martinez r​enaud
fortes creantur fortibus
Posté le 16-10-2007 à 18:49:52  profilanswer
 

bonsoir à tous,
voici les marins catalans disparus avec le "Suffren"
Lucien NOMDEDEU
André NOU
Henri PAYRET
François RAMONE
Charles TARTE
François VIDAL
Amicalement
Renaud


---------------
Gloire aux 53ème et 253ème RI
n°1102
Terraillon​ Marc
Posté le 20-10-2007 à 23:43:13  profilanswer
 

Ar Brav a écrit :

Bonjour à tous,
 
Voici ce que j'ai sur le Suffren :
 
SUFFREN
 
Cuirassé (1903 - 1916)
 
Chantier :
 
Brest. Commencé le 05.01.1899 ; Mis à flot le 25.07.1899 ; En service le 08.09.1903 ; Retiré le 26.11.1916
Caractéristiques :
12 000 t ; 15 500 cv ; 125,5 x 21,4 x 8,4 m
Plans Thibaudier
Cuirasse en acier cémenté
24 chaudières Belleville puis Niclause
3 machines ; 17 nds ; 630 h ; IV 305 + X 164 + VIII 100 + 2 T.
 
Observations :
 
04.1898 : Commandé ; 02.1905 ou 1906 : Abordé par le sous-marin Bonite en plongée (Suffren rentre au bassin avec une voie d'eau)
09.08.1914 : Division de protection des troupes d'Algérie
24.09.1914 : Envoyé aux Dardanelles avec la Vérité (division Guépratte)
03.11.1914 : Bombardement des forts de l'entrée des Dardanelles avec la Vérité
12.1914 - 03.1915 : Dardanelles
02.1915 : Bombardement du cap Hellès et des forts turcs
18.03.1915 : Bombarde Tchanak
26.11.1916 : Torpillé par le sous-marin U52 au large de Lisbonne alors qu'il repartait à Lorient pour réparations. Perdu corps et biens.
 
Sources : Dictionnaire de la flotte de guerre (...) LV Roche
 
Bien cordialement,
Franck, qui va être bon pour une tournée générale pour le 1000ème message de cette nouvelle rubrique  [:ar brav:5]


 
Bonsoir
 
Je pense que c'est ce navire (mais j'ai un doute)  :??:  
 
http://perso.orange.fr/MT06/Suffren_hxh_2a.JPG  
 
A bientot
 


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°1114
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 21-10-2007 à 20:25:25  profilanswer
 

Bonsoir Marc, bonsoir à tous
C'est bien celui-là. C'était l'époque des bateaux chateau-forts.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°1140
peyo
Posté le 23-10-2007 à 16:03:52  profilanswer
 

Bonjour Yves
Voici le nom d'un matelot 1° Classe disparu à bord du SUFFREN
LATAILLADE Pierre
Bonne fin de journée
Cordialement
Peyo

n°3452
GENEAMAR
Posté le 09-03-2008 à 17:39:27  profilanswer
 

Parmi les victimes identifiées :
 
Rodolphe Marie GUÉPIN, Capitaine de vaisseau, né le 25 octobre 1867 à Dol-de-Bretagne (Ille & Vilaine).
 
Gustave Alphonse VERDIER, Capitaine de frégate, né le 4 janvier 1867 à VALENCE (Drôme).  
 
André Yves Edouard LETOURNEUR, Lieutenant de vaisseau, né le 2 juin 1878 à LISIEUX (Calvados).
André Henri Joseph MICHELIN, Lieutenant de vaisseau, né le 4 juin 1885 à Gonfreville l'Orcher (Seine Maritime).
Bernard Henri Augustin RENAULT, Lieutenant de vaisseau, né le 23 juin 1878 à PARIS IVème (Seine).
Henri Marie Louis TRUC, Lieutenant de vaisseau, né le 16 juillet 1870 à Bastia (Haute-Corse).
 
Pierre Louis Alphonse BONY, Enseigne de vaisseau de 1ère classe, né le 30 juin 1889 à ...  
Jean Alexandre DUMOUSSEAU, Enseigne de vaisseau de 1ère classe, né le 10 avril 1891 à BAZAS (Gironde).
 
Jean Pierre Albert PARSY, Enseigne de vaisseau de 2ème classe, né le 1er juin 1895 à DOUAI (Nord).
 
 
Prosper Philippe Mathieu DUREL, Mécanicien en chef, né le 21 août 1867 à GAILLAC (Tarn).
Octave Ignace THIÉRY, Mécanicien principal de 1ère classe, né le 1er février 1872 à VAUVILLERS (Haute-Saône).
Edmond BONVALOT, Mécanicien principal de 2ème classe, né le 3 août 1870 à BOUROGNE (Territoire-de-Belfort).
François Marius SAYETTON, Mécanicien principal de 2ème classe, né le 16 février 1872 à Toulon (Var).
 
Théodore Joseph Edouard CROVA, Commissaire de 1ère classe, né le 16 février 1872 à Toulon (Var).
 
Mathieu François TADDEI dit TORELLA, Médecin principal, né le 9 avril 1864 à Omessa (Haute-Corse).
Georges Claude MONDIN, Médecin de 2ème classe, né le 13 mai 1886 à Barcelonne-du-Gers (Gers)
 
La suite à venir...


Message édité par GENEAMAR le 12-12-2008 à 17:58:50

---------------
Cordialement. Malou
n°3463
GENEAMAR
Posté le 10-03-2008 à 17:58:28  profilanswer
 

Suite  :hello:  
 
Premier Maître :
Pierre ARMAND (torpilleur électricien), Louis Armand Marie CLOSQUINET (mécanicien), Alexandre Honoré DUBÈS (fourrier),Henri Marie JULOU (fusilier), GUYONCOUR Jean Baptiste (canonnier), François Louis LAZOU (manoeuvrier),  Auguste Louis Marie Le FLOCH (Commis), Jean François PERRON (canonnier), SOLOMAS François Marius Césaire (armurier).
 
Maîtres :
Henri Clément ANAT (torpilleur), Jean Pierre ANDRÉ (mécanicien), Joseph Marie AVRIL (canonnier), Joseph Marie AUTRET (Canonnier), Edouard Charles Victor BOUËXEL (mécanicien), Pierre Jean BOZEC (Canonnier), Joseph Marie CANN (mécanicien), EenestAndré Jean GÉRARD (canonnier), Etienne Baptiste GIANNÉSINI (mécanicien), Jean Marie René GOUYETTE (canonnier), Ollivier GUÉGUEN (canonnier), Sébastien GUICHAVOI (commis), François Marie JÉGO (canonnier), Jean LAZOU (manoeuvrier), François Le DEN (fusilier), André Marius MICHEL (mécanicien), Jean Albert Le MIGNON (timonier), François Onésime LEFÈVRE (torpilleur), Jean Marie PARC (timonier), François Marie PELLÉ (canonnier), Joseph Marie QUINIOU (charpentier), Etienne ROSEC (canonnier), François Marie ROUDAUT (chauffeur), SOLOMAS Louis Joseph (armurier), TANGUY Jacques Marie (fourrrier).
 
Second Maîtres :
Toussaint Joseph ABAUTRET (mécanicien), Gildas Antoine BAGOUSSE (mécanicien), Adolphe Paul BARDI (armurier), Vincent BERTHOU (timonier), René Julien BLÉHAY (mécanicien), Albert RAOUL BONNET (charpentier), Jules Gilbert BONNOMEAU (mécanicien), Alexandre Marie BOUBENTEC (manoeuvrier), Victor BOUILLARD (mécanicien), Arthur Célestin Xavier BOUREAU (mécanicien), Julien BOURGLAN (chauffeur), Joseph Marie BRIZAC (canonnier), Joseph Hippolyte BRUN-BUISSON (mécanicien), Charles Antoine CAITUCOLI (fusilier), Pierre Marie CALLEC (manoeuvrier), Joseph Marie CALONNEC (Canonnier), Jean Louis CHAUTARD (mécanicien), Mathurin CHAUVEL (mécanicien), François COLIN (mécanicien), Yves Marie Joseph DESBOIS (canonnier), Charles Paul DURAND (mécanicien), Joseph Marie GARGAM (électricien), Antoine GRISONNI (armurier), Jean GOURVIL (artificier), François Marie JEGO, François KERDUFF (manoeuvrier), Léon Paul Le CALVEZ (canonnier), François Marie LE COZ (électricien), Joachim Marie Le FÉLIC (canonnier), Auguste Marie Le GUEN (électricien), Guillaume Le GUEN (chauffeur), Jean Marie Le GUEN (fusilier), Corentin Le MÉVEL (chauffeur), Théodore François Marie Le RISCOUSSE (timonier), Emmanuel Victor Yves LELGOUALCH (mécanicien), Joseph Antoine LÉONARDI (fourrier), Henri Marc Marie LÉVEC (mécanicien), Allain Joseph MADEC (canonnier), Léon Joseph MALÉJAC (fusilier), Yves Marie MALENFANT (canonnier), Pierre Marie MALLÉGOL (canonnier), Jean Toussaint Marie MALLÉJAC (électricien T.S.F.), Edmond Ferdinand MEY (chauffeur), Sébastien MÉZOU (chauffeur), Jean Louis Victor MILLET (infirmier), Jean Baptiste Joseph PAPIN (manoeuvrier), Jules Charles Émile Pierre PARNET (chauffeur), François Louis PICART (mécanicien), François Marie PICART (mécanicien), Joseph Marie PICHARD (électricien), François PIERRE (canonnier), Pierre Marie PRIGENT (canonnier), Émile Jean Marie PUJOL (électricien), Jean Marie Adrien QUINTRIC (canonnier), Célestin Émile Marie RABÉ (charpentier), Joseph Marie Alexis RIO (canonnier), SCHARBARG Henri Charles (armurier), SIRURGUET Irénée Claude (mécanicien), TAOC Jean yves (mécanicien), THIERRY Joseph Marie (canonnier), THOMAS Henry Joseph (électricien), TRÉGUER Louis Marie (mécanicien).
 
Quartier-Maîtres :
Gaston Marcel ALLIEU (mécanicien), Marcel Charles Émile AMIOT (électricien), Etienne ANTOMARCHI (timonier), Jean Jacques Toussaint ANTOMARCHI (canonnier), Pierre François Alexis ASTRUC (fusilier), Alexandre Lucien AUBRY (canonnier), Albert Joseph BELYA (canonnier), Auguste Marie BÉQUET (canonnier), Jean Antoine BOTQUÉLEN (manoeuvrier), Henri BREILLAT (boulanger-coq), Jean Hervé CABILLIC (mécanicien), Jean Louis Toussaint CAUGANT (canonnier), Auguste Alphonse Jules CHABRE (mécanicin), Emmanuel Just Pantaléon CHENTRE (fourrier), François COADIC (chauffeur), Yves Marie COËFFIC (canonnier), Alexis Marie COLLET (chauffeur), François CLOUIN (manoeuvrier), Olivier Jean Charles COMMARD (timonier), Eugène Toussaint CONORT (canonnier). Auguste Paul CONXICOEUR (mécanicien), Jean Claude Marie CORRE (armurier), Germain DAGORN (chauffeur), Baptiste DANDURAND (canonnier), Pierre Marie DANIC (manoeuvrier), Joseph Noël René Etienne DANIEL (canonnier), Émile Jean DANJARD (mécanicien), Louis Gabriel DAVID (clairon), Gaston Auguste DESNOYERS (mécanicien), René Eugène DESREUX (mécanicien), Joseph Maurice DEVISMES (canonnier), Pierre Louis Marie DIRESSE (canonnier), François Auguste Albert DOGON (boulanger-coq), Théodore Joseph DUMONT (mécanicien), Noël Yves DURAND (électricien), Jean Marie ELARD (fusilier), Abel ELIÈS (mécanicien), Paul Jean Baptiste FIESCHI (fourrier), Louis Jean Marie Francois GAUTIER, Gabriel Esprit Charles GENTIL, Émile Jean Marie GERGAUD (mécanicien), Yves Marie GLÉVAREC (canonnier), Yves Marie GOUEC (canonnier), Julien Marie GOULVEN (fusilier), Joseph GRIGNOUX (fusilier), Etienne Charles GRUZELIER (canonnier), François Marius GUEIDON (timonier), Victor Pascal Marie GUÉRIN (mécanicien), François GUICHOUX (canonnier), Ernest Émile Georges GUILHON (mécanicien), Jean Marie Guillaume GUILLOU (charpentier), Jean Baptiste Marie Joseph GUINARD, François Marie GUYADER (canonnier), Joseph Marie GUYOMARD (électricien), Joseph Marie HERVÉ (chauffeur), Yves Joseph HOREL (mécanicien), Clairin Saturnin HUBAC (électricien), Laurent André Yves JAN (canonnier), Etienne Victor JAOUEN (chauffeur), Germain JAOUEN (chauffeur), Alfred Irénée Aristide JARDEL (mécanicien), Ferdinand Auguste JUILLIEN (mécanicien), Guillaume Michel Marie JULIEN (Charpentier), Etienne KERRÈS (Canonnier), François Marie LANNUZEL (canonnier), François Marie Le BOT (canonnier), François Marie Le BRETTON (canonnier), Yves Marie Le CARBOULEC (canonnier), Yves Marie Louis Le COQ (canonnier) Louis Marie Le CORRE (canonnier), Louis François Le DU (canonnier), Pierre Marie Le DU (canonnier), Jean François Marie Le GRONDE (fusilier), Jean Marie Le GUILLOUX (chauffeur), Victor Marie Le MÉVEN (canonnier), Jean Marie Le MEUR (chauffeur), Joseph Marie Le PIMARD (canonnier), Désiré Jean Le POGAM (canonnier), Henri Adolphe LÉPINEY (mécanicien), Ferdinand Abel MABILEAU (manoeuvrier), Robert Charles Edouard MACQUET (mécanicien), Louis Raphaël Joseph MALLET (mécanicien), Jean Marie MARCHADOUR (chauffeur), Jean François MARHADOUR (canonnier), Henri MARTIN (manoeuvrier), François Marie MAURICE (canonnier), René Napoléon MERCANTON (canonnier), Jean Marie MICHEL (canonnier), François Marie NÉDELEC (manoeuvrier), Jean François Marie NICOL (canonnier), André Jérôme Joseph NOU (canonnier), Julien PARDON (mécanicien), Auguste Victor PASCAL (mécanicien), Georges René PÉRIGNON (canonnier), Sébastien Marie PETTON (chauffeur), Jean Raoul PICAUD (mécanicien), François Lucien Antoine PIGEON (canonnier), Jean Marie PIRIOU (charpentier), André Marie Louis Arthur PORTALIER (mécanicien), Georges Félix Henri PORTERIE (chauffeur), Jean François Marie PRISER (canonnier), Edouard Georges Lucien ROCHÉ (armurier), Joseph Marie ROPARS (fusilier), Marcel Henry ROSSO (torpilleur), Pierre Eugène ROUAIX (canonnier), SALIOU Paul Marie (chauffeur), SALOU Georges Thomas Marie (fourrier), SAVINA Pierre Marie (canonnier), SIMOT Gabriel Pierre Louis (mécanicien), SUILLAUD Jacques Marie Henri Mathurin (boulanger-coq), THOMAS Yves Marie (chauffeur), TORILLEC Yves Marie (électricien), TRIVIDIC Pierre Marie (manoeuvrier), François VIDAL (mécanicien), Marius Gustave VINCENS (canonnier), Émile VRILLET (canonnier).
 
Matelots :
René Marie Joseph ABSALON (timonier), Lucien Clément Georges ADAM (électricien), Manuel ADO (chauffeur), Eugène Jacques AGRIFOGLIO, Émile AGUILLON (cuisinier), François Marius ALBINI, Isidore Jean ALLEMAND (fusilier), Roger Charles AMABLE (canonnier), Antoine ANDRÈS, Marcel Marius ANTONI (mécanicien), André Julien Marcel ARGENTIN, Marius Etienne ARNIER, Joseph Achille ARRAGON, Nicolas Marius ASTARITA, Albert Valentin AUGÉ (commis), Raymond Émile Eugène AUFRAY, Auguste Noël AUTHIÉ (Canonnier), Corentin Marie AUTRET (fusilier), Aniello BALZANO, Ernest Alphonse BANZET, Charles Marie Joseph BARANGER (canonnier), Robert BARBE, Alfred Élisée Edouard Jean BAQUÉ (chauffeur), Louis Antoine Honoré BAREU (chauffeur), Pascal BARRAL (fusilier), Germain BASSE (électricien), Pétrus BATTUR (chauffeur), Paul BAZIN, Raoul Maxime Henri BAZIN, Paul André BEAUFILS, Félix Jean Baptiste BEAUGRAND, Henri Ferdinand BECH (fusilier), Marcel François Albert BELLEPAUME (fusilier), Eugène BELLOIR (torpilleur), Louis Auguste BELLON, Albert Joseph BELVA (canonnier), Edmond Joseph Auguste BENNES (mécanicien), Gaston Jules Isaac BÉRARD, Joseph François BERNARDINI (chauffeur), Pierre BERNEDE (Charpentier), Antoine BERNET (canonnier), Paul François BERTI (charpentier), Jean Charles BERTONI, Alphonse Jean Baptiste Joseph BERTRAND (mécanicien), Ferdinand Marie Claude François BERTRAND (canonnier), Dominique Michel BIANCO, Marius BLACHÈRE (armurier), Georges Émile Alphonse BODEREAU, Jules Clément BONETAUD (canonnier), Stanislas Noël Éléonore BONIFAY, Charles Marius Victor BONNAURE, Gilbert Jules BONNEMEAU (mécanicien), Augustin Jean BORG (mécanicien), Victor BOUILLARD (mécanicien), Georges Eugène BOZET (Chauffeur), Grégoire Charles Augustin BOURON (boulanger coq), Paul Joseph BOUVILLE, Achille Jules Marcellin BRAS (mécanicien), Elie Célestin BRÉGEON (chauffeur), Alfred Albert BRÉMONT (chauffeur), Auguste BRUN, Justin Louis César Bernard CABANALE (canonnier), Bononi CAMENEN, Pierre Dominique Benoît Basile CAMUGLI (chauffeur), Guillaume André CANTAN (chauffeur), Joseph Nicolas CANTONNET (canonnier), justin Louis François CAPUS, André CARAMANTE, Charles CAROFF (charpentier), Vincent CAROFF (électricien), Louis Virgile CASCHINASCO, Honoré Casimir CATANZANO, Henri Jean CAZANABE (chauffeur), Charles Arthur CHAMAILLARD (électricien), Edouard Claude CHATANAY (mécanicien), Urbain Frédéric CAUSSÉ (mécanicien), Maurice CHOLLET, Athanase Louis CHUQUET (électricien), Louis CIARAMAGLIA, Marius Augustin CLARIS, Georges Louis CLÉRÉ, Henri Pierre CLÉRÉ, Georges Marie COLLIOU (fusilier), Joseph COLOMÈS (gabier), Antoine COLON (chauffeur), Jean Eugène CONBRET, Dominique Barthélemy CONVIN (gabier), Louis COPET, François Dominique Auguste COPPENET (chauffeur), Jean François Marie CORIEN, Joseph Marius COSTET (cuisinier), Xavier COTONI (électricien), Antoine COTTE (clairon), Marcel Marie COUDEVILLE (mécanicien), Jean Louis COUGOULE (canonnier), Jean marie COURIOU (mécanicien), Gilbert Louis COUTÉRON (électricien), Constant Pierre Eugène CRESPEL (chauffeur), François CROCE (chauffeur), Émile CUCURULO (chauffeur), Antoine Pierre CUNEI (canonnier), Jean Ernest CUREAUDEAU (canonnier), Léon Justin Félix Gustave D'AUTHIER (mécanicien), Cosme Xavier DELL OVA (gabier), Damien DELL OVA (gabier), Damien Jules Di ISERNIA, Jules Pierre DACHICOURT, Marcel François Adolphe DANÈS, Marcel Jean Marius DARGAUD (charpentier), Jean Baptiste DARMENDARITZ (chauffeur), Gaston Edouard Félix DARRÉ (chauffeur), Paul André DAZET (cuisinier), Albert DEBIÉ, Marius Joseph Pierre DEDIEU, Alexandre Louis Alexis DELANOÉ (canonnier), Alexandre Joseph DELAUNAY (armurier), Lucien Alexandre DEVILLERS, Jules Aimé DHERMILLY (mécanicien), Georges André DIEU (fusilier), Honoré François DOL (chauffeur), Charles Marius DOLLE (armurier), François DOPHART, Ildevert Maurice DRUEL, Raymond Jules Ernest Marie DUBOC, Ernest Léon DUBOZ (mécanicien), Emmanuel Jean DUBRET (chauffeur), Paul Adrien DUCOURNEAU (chauffeur), Hippolyte DUFFORT (mécanicien), François Robert DUMONT, Jean Antoine DUPIS (cuisinier), Gabriel Louis DUPUY (clairon), François Marie DUVAL (armurier), Maximin EGUIAZABAL (chauffeur), Firmin ELDUAYEN, Salvador ESPOSITO, André ETCHEVERRY (fusilier), Edmond Marcel EYRIÈS (canonnier), Paul Marius FABRE (électricien torpilleur), Lucien Antoine FANTINO, André Jules Eugène FARCY (électricien), Michel FAUDEBOURD (chauffeur), Victor FAVREAU (chauffeur), Adrien FEILLAULT (maître d'hôtel), Paco FERNANDEZ, Augustin FERRANDI, Jean Louis FEULVARC'H, Paul Jean Baptiste FIESCHI, Philippe FIGALLO, Yves René Marie FILY (canonnier), Maurice FINOT, Ferdinand FIORENTINO, Charles Arthur Hippolyte FONTAINE, Louis Joseph FONTAINE (chauffeur), François Léon FOURÈS (canonnier), Elie Émile FOURNIER (maître d'hôtel), Julien Émile FOURNIER, Gaston GAEREMYNCK (canonnier), Eugène Théodore Etienne Joseph GAILLARD (chauffeur), Jules Joseph GAILLARD (chauffeur), Émile Henri GALLOIS (canonnier), François Jules Marie GANDU (mécanicien), Gaston Henri GARDÉ (chauffeur), Louis GARÉCKÉ (fusilier), Dominique Antoine GARETTO, Ange Marie Hubert GASSMANN (mécanicien), René GAUTRET (chauffeur), Auguste Marius Émile GÉNON (chauffeur), Marcel Maximin GEORGES (armurier), Camille Lucien GIRARDIN, André Francis GIRARDOT, Raymond Gabriel GIRAUD (mécanicien), Gaston GIROUX (chauffeur), Albert Jules GLAIRON-RAPPAZ (canonnier), Maurice GLANCHARD, Henri Claudius GODET (mécanicien), Marcel Emmanuel GOMBAULT (chauffeur), Marcel Jean GONZALLÈS (charpentier), Eugène Augustin Pélerin GOSSE, Roger Florent GOSSE (fusilier), Bénoué Prosper Léon GOSSELIN, Jules Pierre GOSSELIN, Adolphe Joseph GOUIRAND, Jean Vincent GOUSSET, Pierre Jean Marie GOUZIEN (boulanger-coq), Eugène Michel GROSSET, Alexandre GUÉGUEN (canonnier), Alfred GUÉNET, Eugène Sauveur GUIDI (canonnier), Prosper Nazaire GUIGNARD (chauffeur), Henri Marcel GUIHAIRE, Julien Marie GUILLEMOTO (charpentier), Ambroise Rostaing GUINCHE (cuisinier), François Antoine Frédéric GUIOL, Joseph Marie HAMON (fusilier), Pierre HARDUIN, Jean Baptiste HARRIET (aide-mécanicien), Lucien HATTE (canonnier), Louis HELF (canonnier), François HELLEC (boulanger-coq), Jean Joseph HERJEAN, Gabriel HERMILE (fusilier), Jacques Jean Baptiste HIPOLITE, Alban HORETTI (chauffeur), Henri Maurice HUGOT (chauffeur), Marius Gustave ILIEN, Xavier Joseph Luc IMBERT (sans spécialité), Raphaël IMBO (sans spécialité), Louis Albert Victor ISAERT (mécanicien), Pierre Marie JACOBY (canonnier), Guillaume Yves JACQ (canonnier), JACQUOT Arthur Florentin Lucien (sans spécialité), Philibert JAOUEN, Désiré Auguste JEANNE, Louis Eugène Bienaimé JEANNE, François Louis JEGO, Jean JOANDET (Jean), Germain Adrien Marius JOSEPH, Ange Marie Louis JOSSET (sans spécialité), Gaston JOUINOT, Edgar Léon Phébade JOUQUET (sans spécialité), Victor Pierre Paul JUHEL (chauffeur), Yves Marie KERAMBRUN (chauffeur), Corentin KERDRAON (chauffeur), Daniel Marie KERSAUDY (chauffeur), Joseph Jean Marie KERSERHO, Joachim Marie KERVICHE (fusilier), Edouard Prosper LAFOND, Etienne Léon Émile LAMANE, Marius LARGIER, Pierre LATAILLADE, Henri Louis Marie Prosper LAUNAY (canonnier), Roland André LAUNE (chauffeur), Ambroise Anselme Le BARON (canonnier), René Henri Le BIGOT (mécanicien), Georges Hyacinthe Baptiste Le BLÉAVEC (timonier), Félix Le BRAS (électricien), Valentin Le BRIGANT, Pascal Jules Le BRIS, Pierre Marie Le CAIGNEC (mécanicien), Jean François Le COUSIN (chauffeur), Joseph Le CANN, Jules Ferdinand Le DELLETER (fusilier), Marc Le DÉRÉAT (gabier), Eugène Le DIOURIS (canonnier), Pierre Marie Le DOZE (canonnier), Guillaume Marie Le FLEM, Albert François Le FUR, Auguste Marie Le GENTIL (électricien), Arsène Louis Marie Le GOFF (timonier), Joseph Jules Le GOFF (gabier), Pierre Maurice Le GOFF (gabier), Mathurin Joseph Le GURUM (gabier), Yves Marie Le MAOÛT, Guénolé Laurent Le MEUR (canonnier), Jean Louis Le NABAT (chauffeur), Alexandre Le PAGE (gabier), Pierre Marie Le POCHAT (mécanicien), Alain Gilles Marie Le POUPON, Jean Le ROUX, Jean Marie Le RUNIGO, Louis Marie Le SAUX (mécanicien), René Le STER (fusilier), Pierre Louis Le TALLEC, Jules Gustave Albert LEBRUN (canonnier), Gaston LECOINTE (mécanicien), Eugène Gaston LECOUSTRE, Maurice Augustin LEDUC (canonnier), Henri Alfred LEFEUVRE, Henri Louis Jean LEGRAND, Henri LENOIR, Jules Joachim Fortuné LEPRÊTRE, Albert Eugène Gaston LESIGNE, Lucien Émile LESUEUR (canonnier), Désiré Léon LEVAVASSEUR (canonnier), Eugène Marius LINARD, Salvatore LIPAODE, François Paul LOMBARD, Thomas LON, Léon LONGO, Aimable Eugène Albert LORANCE, louis Marie LORCY (mécanicien), Corentin Marie LOUBOUTIN (canonnier), Maurice Armand Désiré LOUVET, Aldéric Alexandre Ernest LOYOT (mécanicien), Jean François Noël LOZACH (canonnier), Nicolas Henri LUBRANO, Auguste Eugène Pierre LUCE, Pierre Maurice LUSSAC, Albert LUSSET (mécanicien), Ernest MAFFRE, François Michel MAHÉ, Émile Théophile MAHIEUX (fusilier), Sylvain Zénon MAIREVILLE, Gustave MAISONNAVE (chauffeur), Antoine MALANGA, Louis Marie MALÉGEANT (canonnier), Jean Louis MALGORN, Auguste MALGRAS (mécanicien), Michel Irénée Léon MARCADIER (mécanicien), Antoine MARCO (fusilier), Eugène Marie MARÉCHAL, Charles Antoine MARGOLLÉ, Georges Victor Jean Baptiste MARGOLLÉ, Joseph MARI, Auguste Noël MARTIN (timonier), Rafaël MARTINEZ, Albert François MASCLE, Etienne Émile Marius MAUREL (boulanger-coq), Pierre MÉLÉ, Marc Albert MÉNARD (mécanicien), Albert Constant MIANNAY (canonnier), Louis Eugène MICHEL, Ernest MINGAM (timonier), Maximilien Adrien MIRIEUX (mécanicien), Louis MOISSET (clairon), Marcel MOREL (canonnier), Pierre MORVANT, Alexandre MOULIN (tailleur), Marius Louis MOURIER, Marius Eugène MOUSSION, François Marcel MURAT, Ernest Marius NIVIÈRE (canonnier), Charles Joseph NOBILI, Sauveur NOGUEROLÈS, Lucien Pierre Barthélemy NOMDEDEU, Gaston Henri OLIVIER, Florindo OLIVIERI, Paul OLLIVAUD (timonier), Antoine Joseph PACE, Auguste Elie PADOVANT (chauffeur), Martin PAGNI, Edouard François PAHAUT (canonnier), Firmin Gabriel PAILLÉ,  Georges Jean PAQUEREAU (chauffeur), Joseph Grégoire PARASCANDOLA, Lucien Joseph PASCAL, Henri Jacques PAYRET, André Marius PÉPIN (chauffeur), Jean Baptiste Antoine PÉRELLO, Valentin Elie PERI, Henri PERRIN (canonnier), Ange Marie PIERRE, Marius Joseph PIGNOL, Jean Sixte PIZZOTTI, Georges Albert PLÉNASCOTE, Jean Louis PODEUR (chauffeur), Louis Ambroise POGGI, Jules POPINEAU, Pierre Ferdinand POTINIER (fusilier), Joaquin Antonio PUÉYO (chauffeur), François Marie QUÉRÉ (canonnier), Charles QUETEUIL (chauffeur), Louis Guillaume QUILBÉ (électricien T.S.F.), François Marie QUIMPER, Jean Louis Mathurin QUINTIN (gabier), François Vincent RAMONE, Gustave Charles Marie RAOULIN (canonnier), Simon RAYMOND (cuisinier), Pierre RELIER, Adolphe Alphonse Cyprien RENARD, Jean Aimé RÉPUSSEAU (électricien), Alexandre RICHARD (chauffeur), Joseph Antoine RICHARD (chauffeur), Julien Etienne Pierre RIO, André ROBIN, André ROBIN (canonnier), Jules Henri Émile Marie ROGER, Jean Marius Félix ROQUEBRUNE (fourrier), Jaime Joseph ROSELIO (mécanicien), Félix Antonin ROSSO (infirmier), Louis Aristide ROUMBAUD, Edmond Antoine ROUZAUD (canonnier), SAILLY Ernest Joseph, Jean Louis SALAÜN (canonnier), SALOTTI Joseph (électricien), SALOUX Isidore Pierre Marie (chauffeur), SAMSON Jean Baptiste Victor (chauffeur), SANCHEZ Joseph, SANTORELLI Jean Baptiste, SAVIGNAT Charles Antoine (fusilier), SCALESSA Antoine (chauffeur), SCOUARNEC Jean Marie Joseph (canonnier), SERRAILLIER Pierre Antoine Désiré (armurier), SEUZARET Léon Baptistin Laurentin, SICRE Antoine (gabier), SINISCALCO Léonard, SORENTINELLA Erasme, Jules Maurice SOUDRY, SOULIÉ Eugène Marius (torpilleur), SOUVERAIN Louis, SPIGA (Antoine), STEFANI Antoine Léonard (maître d'hôtel), Jean Paul STEPHANT (gabier), STRIXANO Michel Marius (électricien), SUEUR Émile Arthur Eugène, TALENT Albert Victor Charles, TANQUÉREL Émile Georges (canonnier), TARTÉ Charles Emmanuel (canonnier), TEXIER Camille Roger (électricien), THIRION Joseph Baptistin (mécanicien), THOBIE Clément Marie, THOMAS Marcel (chauffeur), THOMASSIN Émile Pierre Marie, THOMMASINO Georges, TISSOT Théophile Jacques Marie Aimé (Fusilier), TORA Lucien Gabriel (mécanicien), TOUDIC Louis Marie Francis (tailleur), TOURNIER Louis (maître d'hôtel), TRILLAUD Paul Émile, TRUBLET Louis Léon Mary Désiré (gabier), Maurice Marie VALENTIN, Edouard Ernest Henri VALLÉE (électricien), Barthélemy François VANHILLE, Joseph Alphonse VERNEX (mécanicien), Jean Sylvain VEYRENC (timonier), Alphonse Jean VIALATTE (fourrier), Adolphe VIGLIETTI (électricien), Adrien VILLARIAUD des BROUSSE, Joseph Antoine VIRGILI, Paul François VUILLAUME.
 
Matelots auxiliaires
Auguste Noël MARTIN (infirmier), Pierre MORVAN (canonnier)
 
Apprentis marins :
Marius Joseph AGOSTINI, Émile Joseph Pierre ESCUDIÉ, Marcel François Le GUYADER, Joseph Henri MARI, Marcel MOREL, Marius Joseph PIGNOL, Jean Louis Marie QUÉRÉ, Louis RAYNAUD, Pierre François THÉVENOT, André Joseph VALET, Victor Louis VERNET, Jean WALKENS.
 
Mise à jour en cours...
 
 
Témoin fin de page...
 
 
Témoin fin de page...
 
 
Témoin fin de page...
 
 
 :hello:


Message édité par GENEAMAR le 13-12-2008 à 06:46:23

---------------
Cordialement. Malou
n°3466
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 10-03-2008 à 22:57:06  profilanswer
 

Bonsoir Malou,
Merci pour tous ces ajouts
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°3669
jean-luc2
Posté le 20-03-2008 à 22:35:41  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Je peux ajouter BERTRAND Alphonse, matelot 2ème classe, mécanicien, de la Côte St André, Isère
 
Cordialement
 
JLuc


---------------
Jean-Luc
n°3671
Ar Brav
Posté le 20-03-2008 à 23:02:07  profilanswer
 

Bonsoir Jean Luc,
 
Merci beaucoup pour votre contribution,
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°3909
Ar Brav
Posté le 28-03-2008 à 05:16:32  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
De la part de Christian (Géraud) des officiers du Suffren :
 
http://img252.imageshack.us/img252/2444/suffrenlk2.jpg
 
Cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°5297
GENEAMAR
Posté le 08-05-2008 à 08:56:38  profilanswer
 

[:alain dubois:8] ...Pour la petite histoire :
 
Au 1er janvier 1901, en achèvement à BREST.
Commandant : Charles POIDLOÜE, Capitaine de vaisseau.
Second : Charles BOUSICAUX, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Félix ARMBRUSTER, Victor CASTAGNÉ.
Mécanicien principal de 1ère classe: Auguste MIGUET.
 
Au 1er janvier 1902, en essais à BREST.
Commandant : Charles POIDLOÜE, Capitaine de vaisseau.
Second, Charles BOUSICAUX, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Félix ARMBRUSTER, Victor CASTAGNÉ, Alexis DAOULAS, Georges PAQUIS.
Enseignes de vaisseau : Jean O'NEILL, Paul PALAA.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Auguste MIGUET - 2ème classe : Jules CORREY.
Commissaire : Célestin Le MASSON.
Médecin-Major : Jean Baptiste GIBRAT.
 
Au 1er janvier 1903, en essais à BREST.
Commandant Charles POIDLOÜE, Capitaine de vaisseau.
Second, Charles BOUSICAUX, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Félix ARMBRUSTER, Alexis DAOULAS, Jules LE GAC, Georges PAQUIS.
Enseignes de vaisseau : Gaston BIGNON, Henry De LESPARDA.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Auguste MIGUET - 2ème classe : Hippolyte BERGOT, Jules CORREY, X (non identifié).
Commissaire : Célestin Le MASSON.
Médecin-Major : Louis MERCIÉ, Médecin principal.
 
Au 1er janvier 1911, 1ère Escadre (Vice-Amiral Jean BELLUE, Commandant en chef du 5 janvier 1911).
Commandant du 3 juillet 1910 : Joseph GIRARD la BARCERIE, Capitaine de vaisseau.
Second, François AUGAGNEUR, Capitaine de frégate.
Lieutenants de vaisseau : Jules BIENAYMÉ, Marie de FRAMOND, Georges d'OTTON LOYEWSKI, Georges Le BLÉVEC, Georges MOUGET.
Enseignes de vaisseau : André AUGIÈS, Jean Paul BARTHE, Marie de SAINT-QUENTIN, Paul GUILLEMINET, Émile KELLER, André LEPELLETIER, Émile LEYGUE, Lucien MOUREN, Marcel ROBIN, Paul STILL.
Mécanicien en chef : Charles DEGUY.
Mécaniciens principaux : 1ère classe : Jean ABEL, André GÉRANTE - 2ème classe : Fernand SASSOULAS, Louis SCHMUCK.
Commissaire Marie SARTHE.
Médecin-Major : Pierre GUITTON, Médecin principal.
Médecin : Alexis DUFOUR.
 [:patrice pruniaux1:6]  
 
 
 


---------------
Cordialement. Malou
n°5305
piou-marin​e
Seinomarin
Posté le 08-05-2008 à 12:20:47  profilanswer
 

le ruban du SUFFREN
Il ne reste plus beaucoup de peinture dorée dessus

 
http://pix.nofrag.com/9/5/7/d30978a3c65fd407cc6dea109bec4.jpg


Message édité par piou-marine le 08-05-2008 à 12:22:07

---------------
Harold LOWE 5è officier du RMS TITANIC  
15 Avril 1912
n°6208
Ar Brav
Posté le 19-06-2008 à 22:27:52  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Je copie / colle le message d'Icare sous le sujet adéquat :
 
Bonjour à tous!
 
A tous les "perdus corps et biens" du Suffren...permettez-moi de joindre les noms de Cosme et Damien Battista, jumeaux de 20ans qui, ont refusé d'embarquer sur des navires différents...Ils étaient les neveux de mon arrière grand-mère.
Cordialement
Icare

 
Par contre, je ne trouve rien sur MDH à ce nom, ni dans les listes des pertes humaines de la Marine du SHM. Etes-vous bien sûr de vos sources , ou peut-être avez-vous des documents qui attestent du contraire ? Ils n'apparaissent pas non plus, sauf erreur, dans la liste des disparus du Suffren.  
 
Cordialement,
Franck


Message édité par Ar Brav le 20-06-2008 à 08:41:18

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°6215
GENEAMAR
Posté le 20-06-2008 à 09:22:08  profilanswer
 

Bonjour Franck, bonjour Icare, Bonjour à tous,  
 
  Je confirme ce que Franck à déjà écrit, aucune trace de BATTISTA Cosme et Damien dans les pertes du SUFFREN, de la Marine Nationale, des Armées de Terre de l'Air, aucun BATTISTA sur le site Mémoire des Hommes... Le seul homonyme est un BATISTA Auguste Léon M.P.F. originaire de CARPENTRAS...
  Il existe pourtant un document officiel pour le recensement des victimes qui a été traité sur MDH, en l'occurence le jugement déclaratif de décès rendu à BREST le 13 juillet 1917 et transcrit dans cette commune le 25 août suivant...  
  Ces deux personnes devraient en plus avoir leurs noms inscrit sur le Monuments aux Morts ou la plaque commémorative de la commune de naissance...
   J'avoue qu'un éclairage d'Icare sur ses sources serait bienvenu... (actes de décès par exemple).
   Cordialement Malou


---------------
Cordialement. Malou
n°6216
Ar Brav
Posté le 20-06-2008 à 10:02:20  profilanswer
 

Bonjour Malou,
Bonjour à tous,
 
Oui, en outre "jumeaux de 20ans qui, ont refusé d'embarquer sur des navires différents..." m'intrigue également.  
A une époque où des centaines de combattants tombaient chaque jour, à moins d'avoir eu affaire à un responsable particulièrement bienveillant - ce qui est bien possible - ou d'être sortis en tête d'une promotion, je ne vois pas très bien des jeunes gens poser des "conditions" d'affectation à la hiérarchie.
Déjà en temps de paix on évite de mettre deux membres d'une fratrie sur le même bateau...
 
Amicalement,  :hello:  
Franck


Message édité par Ar Brav le 20-06-2008 à 10:03:10

---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°6224
GENEAMAR
Posté le 20-06-2008 à 17:13:01  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/VOUZE%20VHOU%201.jpg14..jpg
The Who's who... Pierre André De SUFFREN de SAINT-TROPEZ
 
"Né à Saint-Cannat (Bouches-du-Rhône), le 17 juillet 1729. Chevalier de Malte, il entra aux gardes-marine en octobre 1743 et embarqua sur le "SOLIDE" avec lequel il participa au combat du cap Sicié (février 1744). Il passa ensuite sur le "TRIDENT" aux Antilles, sur la "PALME" en escorte de convois côtiers et à nouveau sur le "TRIDENT" dans l'expédition du duc d'Anville en Acadie (1746). Embarqué en 1747 sur le "MONARQUE" dans l'escadre de Létanduère, il combattit à la journée du 25 octobre et fut fait prisonnier. Enseigne de vaisseau en avril 1748, il fit ses caravanes à Malte de 1749 à 1751, puis servit en 1754 sur la "ROSE" en escadre d'évolutions. Passé en 1755 sur le "DAUPHIN-ROYAL", dans l'escadre de Dubois de la Motte à Louisbourg, lieutenant de vaisseau en mai 1756, il embarqua cette même année sur l' "ORPHÉE" et participa au combat de Port-Mahon. Sur la "PLÉIADE" en 1757, sur l' "OCÉAN" en 1759 dans l'escadre de La Clue, il fut fait prisonnier à la malheureuse journée de Lagos. Commandant le "SINGE" dans l'escadre de Duchaffault à l'affaire de Larache (1765), capitaine de frégate, capitaine de vaisseau en février 1772, il commanda la "MIGNONNE" au Levant en 1772-1773 et 1774-1775, puis l' "ALCMÈNE" en escadre d'évolutions (1776). Commandant du "FANTASQUE" en 1777, il monta ce même vaisseau dans l'escadre de d'Estaing envoyée en Amérique, se distingua à Newport où il força l'entrée de la rade et obligea cinq bâtiments ennemis à s'incendier, à la prise de la Grenade et au combat du 6 juillet 1779 contre Byron. Pendant toute cette campagne, il fit preuve d'une audace et d'un esprit d'offensive remarquables et ne mangea pas ses critiques à l'égard du comte d'Estaing pour son inertie et sa maladresse. Commandant le "ZÉLÉ" en avril 1780, il participa à à des missions d'escorte. En mars 1781, il reçut le commandement du "HÉROS" et d'une division de 5 vaisseaux envoyés aux Indes. le 16 avril 1781, il surprit à la Praya (Iles du Cap-Vert) une escadre anglaise au mouillage, l'attaqua, lui infligea des avaries sérieuses et dégagea ainsi la route du Cap. Le 21 juin, il y débarqua la garnison française qui, trois semaines plus tard, interdit à Johnstone, l'adversaire de la Praya, d'occuper la place avec ses troupes. Suffren permit ainsi aux forces navales françaises de conserver le libre accès à l'océan Indien pendant toute la guerre. Après une escale à l'Ile de France, il partit pour l'Inde et prit en route le vaisseau anglais "ANNIBAL" (janvier 1782). Promu chef d'escadre, il commenca alors dans des conditions très difficiles, loin de ses bases, mal secondé par certains de ses officiers animés d'une mauvaise volonté évidente, une des campagnes les plus remarquables. Il livra à l'escadre anglaise de Hugues les batailles de Sadras (17 février 1782), Provedien (12 avril), Negapatam (6 juillet) et Trincomalé (3 septembre) dont il occupa les forts. Après avoir hiverné à Achem (Sumatra), il prit au retour la frégate anglaise "COVENTRY", détruisit 50 navires marchands, battit l'escadre anglaise au large de Gondelour, le 20 juin 1783, dégagea cette place et facilita l'action des princes hindous contre les Anglais. Lieutenant général en février 1783, il rentra à Toulon en mars 1784 et fut alors promu vice-amiral en avril, une quatrième charge ayant été créée pour lui. Lors de la tension franco-anglaise survenue en 1787, il reçut le commandement de l'escadre de Brest. Suffren mourut à Paris le 8 décembre 1788, de maladie et non pas assassiné comme certaines légendes l'ont prétendu. Stratège et tacticien remarquable, doué d'une énergie peu commune, cet infatigable au caractère souvent difficile est, avec Ruyter et Nelson, l'un des "trois noms immortels qui jalonnent l'histoire de la marine à voiles" (Amiral Castex)." --- Dictionnaire des marins français; Etienne TAILLEMITE
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20SUFFREN%20Pierre.jpg http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3261/O%20SUFFREN%20Pierre%201.jpg


Message édité par GENEAMAR le 20-06-2008 à 17:18:29

---------------
Cordialement. Malou
n°6734
Christian1​004
Posté le 08-07-2008 à 13:55:23  profilanswer
 

Bonjour,  
j'ai lu ce forum par hasard et je me suis inscris. Existe-t-il des informations ou des archives sur R-M-G-A de Marguerye, capitaine de vaisseau, commandant le SUFFREN lors de la bataille des Dardanelles en 1916 ?
 
Merci,
 
Christian
 

n°6737
GENEAMAR
Posté le 08-07-2008 à 16:34:18  profilanswer
 

Christian1004 a écrit :

Bonjour,  
j'ai lu ce forum par hasard et je me suis inscris. Existe-t-il des informations ou des archives sur R-M-G-A de Marguerye, capitaine de vaisseau, commandant le SUFFREN lors de la bataille des Dardanelles en 1916 ?
 
Merci,
 
Christian
 


 
Bonjour Christian, bonjour à tous,
 La note biographique du Vice-Amiral Robert De MARGUERYE est en page 2 du sujet "VICE-AMIRAUX et CONTRE-AMIRAUX en activité en 1914-1918.
 
 Cordialement Malou


---------------
Cordialement. Malou
n°6738
Ar Brav
Posté le 08-07-2008 à 16:55:53  profilanswer
 

Christian1004 a écrit :

Bonjour,  
j'ai lu ce forum par hasard et je me suis inscris. Existe-t-il des informations ou des archives sur R-M-G-A de Marguerye, capitaine de vaisseau, commandant le SUFFREN lors de la bataille des Dardanelles en 1916 ?
Merci,
Christian


 
Bonjour Christian,
 
Soyez le bienvenu à bord. Concernant votre question, Malou vous a répondu avec son brio habituel  :hello:  
Pour ce qui est de l'aventure - malheureuse - des Dardanelles, on la situe davantage en 1915, les Alliés ayant plié bagages en décembre 1915-janvier 1916.
 
Bien cordialement,
Franck


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°6799
Christian1​004
Posté le 11-07-2008 à 11:25:16  profilanswer
 

Merci pour ces precieuses informations; ce forum est tres interressant et cette page sur mon ancetre va m'etre tres utile.
 
Cordialement
 
Christian

n°10143
Clandre
Posté le 03-11-2008 à 17:01:50  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Voici une photo d'un marin du Suffren, la photo a été prise, sans doute, entre 1914 et 1916, à Plouaret, dans les Côtes d'Armor, j'ignore le nom du marin.
 
http://images1.hiboox.com/images/4508/e234b89b74957caee807ef79bc48de2e.jpg
 
Cordialement
André

n°10151
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 03-11-2008 à 22:48:39  profilanswer
 

Bonsoir André
Dommage d'avoir coupé celle qui apparemment devait tenir grande place dans sa vie.
Cela dit, grand merci pour votre riche contribution iconographique.
Cdlt
Yves
 
PS Au vu de la tenue, photo prise hors période de port de l'uniforme d'été.


Message édité par Yves D le 03-11-2008 à 22:52:05

---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°10158
Clandre
Posté le 04-11-2008 à 07:59:51  profilanswer
 

Bonjour,
Je suis au regret de devoir couper les photos, mais ces photos ne m'appartiennent pas, et je n'ai pas le droit de les montrer en entier.
Cordialement
André

n°10361
Clandre
Posté le 12-11-2008 à 20:49:14  profilanswer
 


Bonjour,
Je pense avoir trouvé le nom de ce marin, il est fortement possible qu'il s'agisse de François Marie QUIMPER de la commune de Trédrez dans les Côtes d'Armor.
Son nom apparait dans la rubrique "mort pour la France", et il semble être le seul de la région de Lannion.
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] base_liste
 
http://images1.hiboox.com/images/4508/e234b89b74957caee807ef79bc48de2e.jpg
 
Merci à tous
André
 

n°10672
Marianne
Posté le 28-11-2008 à 16:19:51  profilanswer
 

Bonjour, je retrouve dans une lettre datée du 6 janvier 1917,  de mon grand père Yves Picot (1891-1933), (médecin major du croiseur Surcouf) le nom d'un de ces camarades médecin : Carpentier qui a disparu dans le naufrage du Suffren.
"C’est le type qui ayant été blessé à Nieuport a été remplacé par moi en juillet 1915 il avait la légion d’honneur, c’était un brave type, ce n’est pas de veine d’avoir échappé de la brigade pour aller betement couler en mer sur un cuirassé "
 
Mais il n'y a pas son prénom...


---------------
Marianne Faure
n°11068
mendiak
Posté le 14-12-2008 à 17:06:01  profilanswer
 

a jean RIOTTE  
BONJOUR,
Après avoir parcouru ce forum.
je viens apporter ma petite contribution a vos recherches,
Ci joint une photo de 6 matelots du cuirassier SUFFREN
Pour info au premier rang  assis coté gauche  
Le matelot chauffeur Jean Baptiste DARMENDARITZ (mon grand oncle) né le 16 02 1893 a USTARITZ maison Mentaberrie Matricule 2288 bayonne
Bon courage pour l'Identification des  autres matelots
Salutations  
MENDIAK

n°11069
mendiak
Posté le 14-12-2008 à 17:15:57  profilanswer
 

SUITE AU COURRIER DU JOUR
CI JOINT LA PHOTOhttp://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/4757/mini/suffren.jpg1..jpg

n°11070
marc terra​illon 1
Posté le 14-12-2008 à 17:54:29  profilanswer
 

mendiak a écrit :

SUITE AU COURRIER DU JOUR
CI JOINT LA PHOTOhttp://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/4757/mini/suffren.jpg1..jpg


 
Bonsoir
 
Quand ça veut pas, ça veut pas  :)  
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] .jpg1..jpg
 
A bientot  :hello:


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°11142
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 16-12-2008 à 12:39:34  profilanswer
 


   Bonjour Malou,
   Bonjour à tous,
 
   Matelots : [...]
 
   Auguste Elie PADOVANT (chauffeur),

 
   Petites corrections :
 
     - PADOVANI Auguste, né le 6 juin 1885 à Marseille (Bouches-du-Rhône) et y domicilié, Matelot de 3e classe torpilleur, Matricule n° 49196-5 (Jug. Trib. Brest, 13 juill.1917, transcrit à Brest, le 25 août 1917).  
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°11145
eric v1
Posté le 16-12-2008 à 15:43:10  profilanswer
 

bonjour a tous  
Je confirme que VANHILLE Barthelemy Francois a disparu avec le Suffren le 8 Decembre 1916
Eric


---------------
Eric
n°11151
BENLETIMBR​E
Posté le 16-12-2008 à 16:50:47  profilanswer
 

VANHILLE Barthelemy Francois a disparu avec le Suffren le 8 Decembre 1916
 
 :non: Excuse moi Eric mais les dates ne corresponde pas car le croiseur suffrene a était torpiller le 26 novembre 1916 par un U52 allemand.
Vérifille la date de décé de ton ailleul bon courage pour tes recherches
Amicalement Benoit. ;)  


---------------
benletimbre
n°11153
eric v1
Posté le 16-12-2008 à 16:55:28  profilanswer
 

Benoit
 Sur sa fiche il y a mort pour la France le 8 Decembre 1916 Disparu avec le Cuirassé Suffren


---------------
Eric
n°11154
BENLETIMBR​E
Posté le 16-12-2008 à 17:15:35  profilanswer
 

eric v1 a écrit :

Benoit
 Sur sa fiche il y a mort pour la France le 8 Decembre 1916 Disparu avec le Cuirassé Suffren


Il y a un os ? peut tu joindre sa fiche mémoire des hommes s.v.p. car il n'y a pas eu de survivant. :pfff:
Benoit.


---------------
benletimbre
 Page :   1  2  3  4  5
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  SUFFREN — Cuirassé