Il y a 74 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

TAITS Drifter

n°47676
olivier 12
Posté le 30-11-2017 à 09:13:08  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
TAITS  
 
Rencontre avec un sous-marin le 24 Août 1916
 
Rapport de l’Enseigne de Vaisseau d’YTHURBIDE au Capitaine de Frégate BISEUIL commandant les sous-marins détachés en Adriatique. (Rapport écrit à bord du CUGNOT le 26 Août 1916)
 
Voici les circonstances de la rencontre du drifter TAITS avec un sous-marin ennemi.
 
TAITS faisait route au S20E à une vitesse de 3,5 nœuds ayant le sous-marin GAY LUSSAC en remorque en plongée, le périscope seul émergeant. Bonne brise de NW. Mer clapoteuse avec environ 1,5 m de creux. Temps clair. Visibilité moyenne.
 
A 15h15, aperçu une grosse masse noire montant rapidement sur l’horizon, sans aucune fumée apparente. A 17h30, le bâtiment en vue arrive sur la ligne d’horizon. Téléphoné au GAY LUSSAC que je crois voir un sous-marin et venu sur la droite. Relèvement approché du bâtiment S35W. La silhouette se précise et je distingue deux mâts et pas de fumée. Il semble faire route au N30W à grande vitesse et a toutes les apparences d’un cargo à grande superstructure. Téléphoné au GAY LUSSAC que je crois avoir à faire à un cargo.
 
Continué mon abattée pour m’exercer la vue sous un autre angle. Le drifter évolue très lentement avec un sous-marin en remorque. Le bâtiment semble devoir passer hors de portée. Téléphoné au GAY LUSSAC que je prends la perpendiculaire au gisement. A 17h30, je suis en route au N67W et crois reconnaître à nouveau un sous-marin dans le S22W. Le relèvement est moins incertain, TAITS étant bien en route et donnant des roulis moins rapides. Donné ces renseignements au GAY LUSSAC. Le commandant me propose de mettre son moteur en avant (allure déjà essayée lors de la croisière précédente) pour gagner un peu de vitesse, solution que j’accepte. Ilme signale aussi l’intérêt qu’il y a à ce que je ne le fasse pas larguer trop tard, vu l’heure avancée.
 
Observant à nouveau le sous-marin ennemi, je m’aperçois que celui-ci, loin de se rapprocher, a changé de route et mis le cap à l’Ouest. Il semble marcher à petite vitesse. Je ne vois plus sa mâture et gagne très vite sur lui en relèvement. Incliné ma route vers le Nord. A 17h40, relèvement S10W.
 
Je vois alors le sous-marin virer de bord cap pour cap. Il fait route à l’Est à petite vitesse. Peut-être est-il même stoppé. Plus de sillage apparent. Distance 7 milles. Envoyé les deux derniers relèvements au GAY LUSSAC. Téléphoné au Comandant que je considère ces relèvements comme à peu près exacts et que le sous-marin semble stoppé, atteignable avant la nuit. Je lui conseille de larguer.  
 
A 17h50, route du TAITS N30W environ. GAY LUSSAC  largue et part sans être aperçu du drifter. Rentré la remorque à petite vitesse et revenu lentement au Nord dans l’espoir d’attirer le sous-marin ennemi sur la route du GAY LUSSAC.  
A 18h15, la remorque est rentrée. Mis en avant à 8 nœuds, route au Nord. L’ennemi a mis le cap sur nous. Fait disposer la remorque et le câble téléphonique en vue d’un remorquage ultérieur.
A 18h30, mis à vitesse minimum et l’ennemi, qui semblait se tenir à distance constante, semble perdre très rapidement et n’est plus qu’un point noir dans le SSE. Nous le perdons de vue peu après.
Stoppé en me maintenant cap au Nord. A 19h20, amené la voile et fait route sur le rendez-vous. Disposé les feux de route que je garde masqués.  
A 20h10, stoppé au point de rendez-vous. Presque aussitôt GAY LUSSAC émerge sur mon arrière. Démasqué un instant mon feu vert. GAY LUSSAC signale « Ligne de file » et me met en garde contre un retour offensif du sous-marin ennemi. A 20h40, la nuit étant tout à fait noire, donné la remorque au GAY LUSSAC et fait route sur Brindisi.
 
Description du sous-marin
 
Deux mâts (1 grand mât et 1 mâtereau)
Plage avant très longue et sans tonture
Plage arrière plus basse et allant en s’inclinant sur l’arrière
Kiosque de grande dimension, légèrement tronconique et de section circulaire
Au dessus deux points noirs (manches d’aération ?)
A toucher le kiosque, sur l’avant et l’arrière, on distingue deux taches noires, sans doute les canons
Très grandes dimensions de ce sous-marin et déplacement autour de 800 tonnes.

Le sous-marin rencontré

 
N’est pas identifié.
 
Il s’agirait, d’après la description qui en est faite, d’un grand sous-marin de type U. On pourrait penser à l’U 35, de Lothar Von Arnauld de la Périère, mais sans aucune certitude car je ne connais pas sa position ce 26 Août 1916. Toutefois, il aurait pu être en route vers sa base de Kotor, après avoir opéré quelques jours auparavant dans le Sud de l’Italie.
 
C'était U 11 - Voir ci-dessous
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 05-12-2017 à 22:00:29

---------------
olivier
n°47685
NIALA
Posté le 01-12-2017 à 11:49:42  profilanswer
 

Qu'est ce qui vous fait dire que le Taits, était un navire de la Marine Nationale, en effet, sauf erreur de ma part, il ne figure ni dans le répertoire des navires de guerre français de M.Vichot, ni dans celui de M.Roche.  
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°47686
olivier 12
Posté le 01-12-2017 à 13:05:03  profilanswer
 

Bonjour à tous, Bonjour Alain,
 
Un drifter semble être un chalutier patiquant la petite pêche.
Ce chalutier ne figure effectivement dans aucun ouvrage. Mais je pense qu'il a été utilisé par la Marine Nationale, avec un capitaine Officier de Marine, notamment pour remorquer occasionnellement des sous-marins comme c'est le cas ici avec le GAY LUSSAC.
 
N'ayant pas plus de précisions je retire bien volontiers les mots "Marine Nationale" du sujet.
 
(Effectivement, il appartenait à la Royal Navy. Voir ci-dessous.)
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 01-12-2017 à 13:51:50

---------------
olivier
n°47688
yvo35
Posté le 01-12-2017 à 13:34:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ces "drifters" étaient des chalutiers réquisitionnés par la Royal Navy.
Le HM Drifter TAITS fut coulé lors de la bataille du détroit d'Otrante le 15 mai 1917.
 
https://books.google.fr/books?id=4N [...] ts&f=false
https://books.google.fr/books?id=Mj [...] ts&f=false
https://livesofthefirstworldwar.org/lifestory/7669542


Message édité par yvo35 le 01-12-2017 à 13:34:57

---------------
Cordialement
Yvonnick
n°47689
NIALA
Posté le 01-12-2017 à 13:49:25  profilanswer
 

 Merci messieurs pour vos compléments d’informations sur ce navire    [:cd9362]  
 
Alain


---------------
Cordialement
 
n°47690
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-12-2017 à 14:22:55  profilanswer
 

.
   Bonjour à tous,
 
 
   Complément :
 
   H.M. Hired drifter TAITS, immatriculé à Fraserburgh (Écosse) FR 212, Admiralty No 2155.
 
  ” TAITS, hired drifter, Adty No 2155. Built 1907, 93grt, Fraserburgh-reg FR.212. Armament: 1?57mm. In service 5.15?5.17 as net vessel. Sunk 15.5.17 by Austrian cruisers off Fano Island, Adriatic.”
 
   —> http://www.naval-history.net/WW1Na [...] ar4APb.htm


Message édité par Rutilius le 02-12-2017 à 08:45:25

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47692
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-12-2017 à 17:39:31  profilanswer
 

.
   Bonsoir à tous,
 
 
   • Sous-marin de haute mer Gay-Lussac, Journal de bord – 12 août ~ 19 nov. 1916 – : Service historique de la Défense, S.G.A. « Mémoire des hommes », Cote SS Y 246, p. num. 135.  
 
 
                                                                                                   « Jeudi 24 août 1916 ~ D’Otrante en mer.
 
                                                                                                                     Journal du commandant

 
   Brise très fraîche du N. N.-E. Houle du vent.
 
   3 h. 30 – Appareillé. Pris la remorque du drifter. Routes diverses dans le même secteur que la veille.
 
   17 h. 15 – Le Traits nous signale un bateau suspect dans le S. 33 W. Route au S. 67 W., un moteur en avant.  
 
   17 h. 40 – Appuyé à l’Ouest.
 
   17 h. 50 – N. 62 W.
 
   17 h. 55 – Largué la remorque. Pris la chasse à 700 A.
[ampères]. Route au Sud sur les indications du chalutier. Mer de 1,60 m environ.
 
   18 h. 15 – Aperçu le suspect sans pouvoir l’identifier. Mis le cap sur lui.
 
   18 h. 30 – 400 A. pour diminuer le sillage.
 
   18 h. 35 – Déboité à gauche, route au Sud. Au dernier moment, reconnu un sous-marin en demi-plongée, kiosque surmonté de manchon peint en gris-clair. (Peut-être pavillon tricolore ?).
 
   18 h. 43 – Feu du Drzewiecki tribord à environ 200 m. Le sous-marin disparaît complètement au départ de la torpille (réglée à 2 milles) qui ne touche pas. 15 mètres. Venu sur la gauche, route au Nord.
 
   20 h. 15 – Surface derrière le drifter. Pris la remorque. Route pour rentrer à Brindisi. La brise et la mer tombent peu à peu. Aperçu le projecteur de Sasino.
 
   Voir le rapport dans le cahier de correspondance.  
 
   Le Commandant,
 
 
   Signé : Illisible. »
 
   _________________________________________________________________________________________________________________________________________________
 
 
    « P.V. – Perdu dans un lancement de torpille sur l’ennemi :
 
      – 1 torpille automobile modèle 1906 M. ;
      – 1 appareil Obry n° 5.019 ;
      – 1 cartouche en laiton renfermant la charge humide ;
      – 1 boîte d’amorce ;
      – 1 pointe percutante ;
      – 1 détonateur modèle 1913 ;
      – 22 vis de fixation pour les différentes partie de la torpille
. »


Message édité par Rutilius le 01-12-2017 à 19:15:05

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°47726
Gastolli
Posté le 05-12-2017 à 21:09:46  profilanswer
 

Bonsoir,
 
the submarine involved was the austrian U 11 (Linienschiffsleutnant Teufl) ...
 
Oliver


Aller à :
Ajouter une réponse