FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  TAROUDANT - Chalutier-Patrouilleur

 

gavot05, martina22 Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : antimoine, 2 utilisateurs anonymes et 38 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

TAROUDANT - Chalutier-Patrouilleur

n°19259
dbu55
Posté le 07-08-2009 à 17:10:36  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Un marin du TAROUDANT mort pour la France :
 
QUÉRÉ Hervé Pierre né le 25/06/1882 à Douarnenez (Finistère), Matelot de 3ème Classe Timonier Auxiliaire - Décédé le 17/11/1918 (36 Ans) à bord du TAROUDANT - Disparu en mer - Corps retrouvé et inhumé à Agadir au Maroc  
 
Cordialement
Dominique


---------------
Avec les Allemands, nous nous sommes tellement battus que nos sangs ne font plus qu'un [ Ferdinand Gilson, France, Figaro Magazine n°19053 du 05 nov. 2005 ]
n°19290
Ar Brav
Posté le 08-08-2009 à 06:56:40  profilanswer
 

Bonjour Dominique,
Bonjour à tous,
 
TAROUDANT - Chalutier ( ? ) marocain réquisitionné reconverti en patrouilleur auxiliaire (1917-1918)
 
(Cf. Vichot, Labayle-Couhat)
 
Il y a un Taroudant, cargo marocain lancé en 1913 (qui ferait bien mon affaire) ici :
 
IDNo:  5603647  
Year:  1913
Name:  TAROUDANT  
Type:  Cargo ship  
Date of completion:  12.1913
Flag:  MAR  
Tons:  539    
LPP:  55.0  
Beam:  7.5  
Country of build:  NLD
Builder:  Constant Kievits
Location of yard:  Dordrecht
Number of
screws/Mchy/
Speed(kn):  2T-  
Owner as Completed:  Controle de la Dette Marocaine, Tangiers
End:  1943
Subsequent History:
 
1922 : THEOTOCOS  
1930 : HELENE LOUYS  
1937 : ROSA
 
Disposal Data:
 
ac/b Palermo 23.03.1943
 
http://www.miramarshipindex.org.nz/ship/show/163679
 
Cordialement,
Franck
 


---------------
www.navires-14-18.com
Le cœur des vivants doit être le tombeau des morts. André Malraux.
n°19302
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 08-08-2009 à 08:43:32  profilanswer
 


TAROUDANT        MO  2T
  539 Controle de la Dette Marocaine, Tanger       180.5 x 24.7
  J. Constant, Kievits & Co. & Jonker & Stans, Dordrecht   (12)
22 - THEOTOCOS   P. Cottaropulos, Kalamata      GR
30 - HÉLÈNE LOUYS   Abel Louys, Tamatave  - conv. m/v   2M    FR
37 - ROSA   Filippo Capra (Ferrando & Massone), Genoa     IT  2188
9/40 - Royal Italian Navy requisition  - L.12
Sunk during an air raid on Palermo, 23 March 1943
Source Starke 1913
 
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°43508
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-12-2015 à 17:16:37  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
   Taroudant ― Patrouilleur auxiliaire, ex-cargo [ou ex-garde-côtes] marocain (1917~1919).
 
   Le patrouilleur auxiliaire Taroudant fut administrativement considéré comme bâtiment armé en guerre du 21 juin 1917 au 10 janvier 1919 [Circulaire du 25 avril 1922 établissant la Liste des bâtiments et formations ayant acquis, du 3 août 1914 au 24 octobre 1919, le bénéfice du double en sus de la durée du service effectif (Loi du 16 avril 1920, art. 10, 12, 13.), §. A. Bâtiments de guerre et de commerce. : Bull. off. Marine 1922/14, p. 720 et 767 – Errata Bull. off. Marine 1922/21, p. 41.].  


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°43509
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 10-12-2015 à 17:46:47  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
 
                                                                                    Le Sémaphore Algérien, n° 1.008, Vendredi 24 octobre 1919, p. 2.
 
 
                                                                                                      http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/TAROUDANTL.S.A.24X1919..jpg
 
 
                                                                                             Le Temps, n° 22.255, Dimanche 23 juillet 1922, p. 3.
 
                                                                                                      http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/TAROUDANTL.T.23VII1922..jpg


Message édité par Rutilius le 10-12-2015 à 18:02:48

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46209
cherfaoui
il faut aimer son travail
Posté le 06-03-2017 à 09:04:49  profilanswer
 


Cher Monsieur
 
Je m'appelle cherfaoui Najib
 
Auriez-vous une photo du navire TAROUDANT 5603647 sous ce nom ou sous un autre nom?
J'écris un livre sur les navires du Maroc.
 
Je remercie ce site pour les précieuses informations et riches commentaires.
 
Respects
 
CHERFAOUI NAJIB
 
voici mon mail
cherfaoui122005@yahoo.fr

n°46210
cherfaoui
il faut aimer son travail
Posté le 06-03-2017 à 09:05:19  profilanswer
 

Cher Monsieur
 
Je m'appelle cherfaoui Najib
 
Auriez-vous une photo du navire TAROUDANT 5603647 sous ce nom ou sous un autre nom?
J'écris un livre sur les navires du Maroc.
 
Je remercie ce site pour les précieuses informations et riches commentaires.
 
Respects
 
CHERFAOUI NAJIB
 
voici mon mail
cherfaoui122005@yahoo.fr


---------------
cherfaoui najib
n°46211
cherfaoui
il faut aimer son travail
Posté le 06-03-2017 à 09:06:18  profilanswer
 

Cher Monsieur
 
Je m'appelle cherfaoui Najib
 
Auriez-vous une photo du navire TAROUDANT 5603647 sous ce nom ou sous un autre nom?
J'écris un livre sur les navires du Maroc.
 
Je remercie ce site pour les précieuses informations et riches commentaires.
 
Respects
 
CHERFAOUI NAJIB
 
voici mon mail
cherfaoui122005@yahoo.fr


---------------
cherfaoui najib
n°46226
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 07-03-2017 à 17:39:24  profilanswer
 

.
   Bonjour, et bienvenue,
 
   Il n’existe, à ma connaissance, aucune représentation du cargo Taroudant, premier du nom. Ce dernier ne doit pas être confondu, en effet, avec un autre bâtiment éponyme, propriété de la Société à responsabilité limitée A. et P. Sicard, qui était en service dans les années 1930 et dont voici la photographie :
 
   —> http://www.ebay.fr/itm/FOTOGRAFIA- [...] Sw-0xYa6-4
 
   Autre précision : l’Hélène-Louys, ex-Theotocos, ex-Taroudant, était également le second du nom. Le premier, cargo de 700 t. exploité par l’armement Abel Louys et Magloire, fut en effet jeté à la côte, le 11 août 1928, à Manahoro (Madagascar) [La Voix du Sud [Journal publié à  Madagascar], n° 72, samedi 25 août 1928, p. 2].


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46228
kgvm
Posté le 07-03-2017 à 18:07:49  profilanswer
 

Il existe une belle photo montrant le "Taroudant" de 1913 dans la collection Rotterdam Maritiem Museum.
J'ai recu une scan d'un ami décedé, c'est pourquoi je ne peu dire comment vous pouvez procuré une copie (et l'autorisation pour une publication).

n°46229
alain13
Posté le 07-03-2017 à 18:17:19  profilanswer
 

Bonjour,
 
Est-ce lui ?
 
http://www.maritiemdigitaal.nl/ind [...] =100150781
 
 
Cordialement,
alain


Message édité par alain13 le 07-03-2017 à 18:17:56
n°46230
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 07-03-2017 à 18:46:36  profilanswer
 

.
   Bonsoir Alain,
   Bonsoir à tous,
 
   A priori, oui, à s'en tenir au commentaire de la photographie.
 
   La même, en plus grand format :
 
   —> http://www.maritiemdigitaal.nl/ind [...] 478_sc.jpg


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°46231
IM Louis J​ean
Posté le 07-03-2017 à 19:08:36  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Un Taroudant en 1922 :
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k4004896/f1/1729.3067848665196,870.8623970711391,1498.7160320951252,1055.6173791278711/460,324/0/native.jpg
source l'Humanité du 13 août 1922 sur Gallica
 
Cordialement
Étienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°46236
kgvm
Posté le 08-03-2017 à 10:28:13  profilanswer
 

Oui, Alain, c'est la photo j'ai mentionné.
La photo d'Étienne est mystérieux, à mon avis le "Taroudant" de Sicard construit en 1902 comme "Snel", mais il porta le nom "Taroudant" seulement depuis 1923 ou 1926, selon les sources.

n°46239
IM Louis J​ean
Posté le 08-03-2017 à 13:39:17  profilanswer
 

Re  :hello:  
 
En tout cas, d'après L'Echo d'Alger du 31 juillet 1922, sur Gallica, ce Taroudant entrerait dans le cadre des recherches de Najib puisqu'il arbore le pavillon marocain.
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k75801628/f1/4686.591148428266,6972.663509246368,1059.0303348093857,426.3628620661166/308,124/0/native.jpg
 
Cordialement
Étienne
 


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°46240
alain13
Posté le 08-03-2017 à 13:52:56  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Le Taroudant d'Etienne ressemble beaucoup à celui de Daniel.
Lors de l'année 1922 " l'Humanité" lui consacre plusieurs articles dans le cadre de son aller-retour à Odessa pour y transporter des vivres et l'identifie comme appartenant à la compagnie Sicard à Marseille.
Il semble donc qu'en 1922 il portait déjà le nom de "Taroudant".
 
http://img4.hostingpics.net/pics/663509Taroudant.jpg
 
Cordialement,
alain

n°46241
kgvm
Posté le 08-03-2017 à 16:27:41  profilanswer
 

Merci pour la photo, Alain.
Oui, c'est bien le "Taroudant" de Sicard.
Cordialement
Klaus Günther

n°46242
IM Louis J​ean
Posté le 08-03-2017 à 16:31:13  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 

Rutilius a écrit :

Autre précision : l’Hélène-Louys, ex-Theotocos, ex-Taroudant, était également le second du nom. Le premier, cargo de 700 t. exploité par l’armement Abel Louys et Magloire, fut en effet jeté à la côte, le 11 août 1928, à Manahoro (Madagascar) [La Voix du Sud [Journal publié à  Madagascar], n° 72, samedi 25 août 1928, p. 2].


 
D'après le site consacré à L'Union Industrielle et Maritime l'Hélène-Louys naufragé à Madagascar est l'ancien "Le Landais" ancien "Calfat" de la série des Gharb
 
Cordialement
Étienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°46244
kgvm
Posté le 08-03-2017 à 16:37:56  profilanswer
 

Merci pour la précision, Étienne.
Oui, le "Taroudant" porta le nom "Hélène-Louys" depuis 1930 seulement.

n°46245
IM Louis J​ean
Posté le 08-03-2017 à 16:56:46  profilanswer
 

kgvm a écrit :

Merci pour la précision, Étienne.
Oui, le "Taroudant" porta le nom "Hélène-Louys" depuis 1930 seulement.


 
D'après le site de l'UIM, toujours, il prit ce nom en 1927. Son échouage, et sa perte a priori définitive, se situe en 1928.
 
Par ailleurs, d'après "Les énergies françaises au Maroc; études économiques et sociales; avec quinze cartes et plans", sur archive.org, le Taroudant est appelé croiseur auxiliaire en 1916 :
 
<< En les remerciant tous, nous exprimons plus particulièrement notre gratitude à :  
 
MM. le comte de Saint- Aulaire, ministre plénipotentiaire, Délégué à la Résidence générale, aujourd'hui notre ministre à Bucarest; Duréault, ancien préfet, Délégué au Contrôle de la Dette marocaine, à l'amabilité duquel nous devons notre retour de Casablanca en Espagne, à bord du croiseur auxiliaire Le Taroudant. >>
 
Et dans le fil du forum consacré au chalutier EDMONT RENE le Taroudant est un chalutier.


Message édité par IM Louis Jean le 08-03-2017 à 17:14:38

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°46270
Memgam
Posté le 12-03-2017 à 11:57:24  profilanswer
 

Bonjour,  
 
"Arrivons à Casablanca le 1er septembre à 8 h le matin. Repartons de Casablanca à 4 h 30 avec le Taroudan comme convoyeur pour le sud marocain. Les ordres arrivaient vite et il fallait toujours être prêts. A 10 h alors que j'étais couché, j'entends deux coups de canon, nous nous levons précipitamment, et on nous dit que c'est un vapeur qui nous a pris pourun boche. Sûrement tous les sous-marins du monde entier se ressemblent. Les deux coups sont tombés par très loin de nous. Pas de dégâts. Ce vapeur se nomme l'Espagne et après on vous dira "Oh ! Vous, dans la marine vous ne risquiez guère". Merci pour ceux qui n'ont jamais rien vu. Le 6 septembre, temps épouvantable. Sommes dans les îles Canaries un peu à l'abri. On nous signale toujours des sous-marins allemands dans les îles. Dans la nuit les hommes de veille au kiosque ont dit avoir aperçu un sous-marin qui nous a croisé. Pour ma part, et je n'étais pas seul appuyé au kiosque, nous l'avons vu aussi. Le commandant donne l'ordre de faire demi-tour et au poste de combat. Les deux 75 sont prêts. Tout le monde surveille et scrute les ténèbres, mais personne ne pense à dormir. N'apercevant rien, nous reprenns notre secteur après avoir signalé au Taroudan notre position. Puis le 8, même travail des jours précédents, et recevons à midi l'ordre de rentrer à Agadir. Arrivons à Casablanca le 15 à 6 h du soir."
 
Extrait de "A la gloire des sous-mariniers", par Louis Lévêque, quartier-maître m"canicien sur le Dupuy de Lôme, cité dans l'encyclopédie des  sous-marin français, tome 1, Naissance d'une arme nouvelle, Editions SPE Barthelemy, 2009, page 322.  
 
Cordialement.


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  TAROUDANT - Chalutier-Patrouilleur