FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  UNION REPUBLICAINE Dundee

 

gizmo02, 1 utilisateur anonyme et 40 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

UNION REPUBLICAINE Dundee

n°14095
olivier 12
Posté le 08-03-2009 à 11:33:29  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
UNION REPUBLICAINE
 
Dundee de Groix de 44 tx armé à la pêche au thon.
 
Voici sa liste d’équipage
 
YVON Benjamin  Patron  Groix 1214
RIO Jean François Matelot  Auray 713
BARM Joseph  Matelot  Groix  649
TONNERRE Henri  Matelot  Groix  1722
STEPHAN Hyacinthe  Matelot Groix 1633
GAUDAL Pierre  Matelot  Groix 1976
YVON  Benjamin  Mousse  Groix
 
 
Le 25 Septembre 1917 à 07h00, le thonier UNION REPUBLICAINE revenait à Concarneau après avoir effectué une pêche fructueuse pouvant se monter à 17000 francs (nota : somme très importante pour l’époque), lorsqu’il fut canonné par un sous-marin. Le capitaine Yvon mit en panne et ordonna l’évacuation.  
Il se trouvait alors par 48°05 N et 07°14 W.
Le sous-marin continua son tir, endommageant le thonier, puis s’approcha, appela le youyou et embarqua tout l’équipage à son bord. Il envoya trois de ses hommes poser des bombes sur l’UNION REPUBLICAINE, qui firent sauter le navire. Auparavant, comme à l’habitude, ils s’étaient emparés de vivres, vêtements et instruments de navigation.
 
Toutefois, avant de rendre la liberté au youyou, le commandant allemand fit restituer au capitaine Yvon le compas, le baromètre, la montre et ses jumelles, ainsi que quelques vêtements. Puis il s’éloigna.
 
Le youyou mit à la voile et fit route vers Ouessant, distant de 90 milles. Mais il n’avait à bord que du pain moisi et peu d’eau. Le lendemain, les hommes étaient à bout de force. Le vent avait fraîchi. La mer s’était creusée et embarquait. Le youyou se remplissait d’eau, malgré les efforts des matelots. Deux des marins, pris d’hallucinations, voyaient des feux partout. Les malheureux n’auraient pas passé une seconde nuit dans ces conditions.
Heureusement, à 17h00, après trente heures de très dure traversée, la frêle embarcation fut aperçue par le vapeur LEDA. Il recueillit les naufragés et les déposa à Brest. (nota : ce vapeur pourrait être un cargo finlandais de 1908, ou encore un cargo hollandais de 1898 qui fut torpillé en Décembre 1917)
 
L’officier enquêteur note :
 
« Le capitaine Yvon a été très éprouvé par la perte de son dundee. Il avait déjà été coulé avec son équipage en Mars dernier sur l’ALICE CHARLES, à 60 milles au large de La Rochelle. Juste avant, une mine avait explosé dans sa drague, endommageant gravement son navire. »
 
Et il ajoute :
 
«  Il y aurait lieu d’obliger les armateurs, qui semblent s’en désintéresser, à embarquer sur leurs navires, les dundees comme les autres, une petite provision de vivres, conserves et eau, convenablement enfermée dans une caisse et disposée à demeure dans les embarcations de sauvetage. »
 
Ce rapport appelle trois commentaires.
 
La suggestion de l’officier enquêteur est bien sûr pleine de bon sens. On ne peut que s’étonner de voir que fin 1917, alors que la guerre sous-marine fait rage depuis bien longtemps, de telles dispositions n’aient pas encore été rendues obligatoires. Mais c’est une constante que l’on retrouve tout au long des rapports officiels. Si l’on accorde une grande importance au sauvetage des papiers et des instructions secrètes, on semble accorder moins d’attention au sauvetage des hommes eux-mêmes.  
 
Les Allemands s’emparaient, quand ils le pouvaient, de tous les instruments de navigation. C’est un matériel coûteux, qui va manquer à l’adversaire, et être très utile pour eux.
Dans le cas de l’UNION REPUBLICAINE, la restitution de ce matériel au capitaine Yvon est exceptionnelle et assez étonnante, au point qu’elle est relevée dans le rapport d’enquête.
On peut penser que le commandant du sous-marin, ayant vu la fragilité du youyou, a voulu lui donner une chance d’atteindre Ouessant. Le compas, surtout était indispensable et les jumelles fort utiles.
On peut aussi penser (simple hypothèse) que le patron de l’UNION REPUBLICAINE, très choqué par la destruction de son dundee, de sa cargaison de poissons fruit d’une dure campagne, lui a confié que c’était la seconde fois qu’il était coulé et perdait tout. Devant la détresse manifestée par ce malheureux pêcheur, peut-être a-t-il éprouvé un certain remords…
 
Enfin, une autre raison qui a pu choquer et stresser le capitaine du thonier est que le mousse (même nom) était très probablement son fils. Il faudrait faire une enquête du côté de Groix pour confirmer cela. (Mais les YVON y sont nombreux ! )
 
Le sous-marin attaquant
 
C’était l’U 90 du KL Walter REMY.
Nous avons déjà rencontré cet officier au sujet NEUILLY (voir sa photo sur fiche de ce navire). Il avait aussi coulé le morutier JEANNETTE.
Walter Remy est décédé le 15 Janvier 1965.
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 07-10-2017 à 08:39:54

---------------
olivier
n°14104
alain13
Posté le 08-03-2009 à 19:10:52  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Voilà ce qu'en dit Paul Chack dans son livre "Sur le front de pêche" en parlant des thoniers.
 
" Ils pêchent jusqu'à plus de 950 kilomètres de la côte et sont sûrs de rencontrer l'ennemi à chaque fois. Or, rencontre veut dire attaque, et le sous-marin ne manque jamais d'ouvrir la feu. Mais neuf fois sur dix, tombant sur une flottille bien ameutée, bien escortée et ripostant dru, il cesse le tir et disparait.
 Seuls écopent dur les bateaux dont les patrons négligents ou indisciplinés perdent de vue ou abandonnent volontairement le convoi.
Tenez , lors d'une tournée de pêche de quinze jours, faite par les thoniers de Concarneau en septembre-octobre 1917, le 24 septembre exactement, les deux garde-pêche l'Ami-de-Dieu commandé par l'enseigne Dagorne, chef de convoi, et l'Avenir, du second maître de manoeuvre Louarn, ont si bien riposté au tir d'un sous-marin qu'ils l'ont obligé à abandonner la lutte. Le même jour, Dagorne a invité le thonier isolé Union-Républicaine à se joindre au convoi. mais le bateau ramenait 500 thons et son patron n'avait plus qu'une idée: rentrer au port, vite, vite, et vendre...  
Le lendemain 25 septembre, le sous-marin coulait l'Union-Républicaine, comme il avait coulé le 16, le thonier Quatres-Frères, parti hors convoi de la Rochelle et, le 23, les thoniers Gloire et Jeune-Mathilde qui avait perdu leur escorte. Il devait encore envoyer au fond, le 27, les thoniers Deux-Jeannes, Liberté et Peuples-Frères partis de Groix hors convoi...
L'entêtement de certains pêcheurs dépasse vraiment toute limite... "
 
Dur pour ces pêcheurs qui ont sans doute vu les bateaux en convoi rallier (indemnes et chargés de thons) leur port d'attache quelques jours plus tard.
Mais y avait-il un ou plusieurs sous-marins ?
 
Bonne soirée,
Alain


Message édité par alain13 le 08-03-2009 à 19:13:09
n°14108
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 08-03-2009 à 22:32:27  profilanswer
 

Bonsoir à tous
Pour avoir travaillé en profondeur (c'est presque une boutade !) sur l'U 90 et son commanadant, en particulier autour de la Jeannette qui m'est proche à plus d'un titre, je puis affirmer que le KL Remy était un homme de bien en plus que d'être un marin avec toute la notion de solidarité que cela implique.
U 90 a commencé sa carrière guerrière en coulant plusieurs pêcheurs :
UNION REPUBLICAINE (f/v) FRA 44 25 9 1917 G+S-abt 88m bg 255 of Ushant 4805N 0714W
DEUX JEANNES (f/v) FRA 50 27 9 1917 G-abt 30m SW Ushant 4805N 0545W
LIBERTE (f/v) FRA 49 27 9 1917 abt 30m SW Ushant 4805N, 0545W
PEUPLES FRERES (f/v) FRA 41 27 9 1917 abt 30m SW Ushant 4805N, 0545W
(dbase histomar)
Jeannette et U90 ainsi que les unités ci-dessus figurent sur le site Histomar à l'adresse ci-dessous :
http://www.histomar.net/GSM/htm/janet.htm
Si d'aucuns sont intéressés, j'ai également le KTB de ce sous-marin.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°14130
kgvm
Posté le 09-03-2009 à 21:16:01  profilanswer
 

"Union Républicaine", numéro de Peche: G. 650, built 1897 at Les Sables d'Olonne, 39 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers

n°14133
kgvm
Posté le 09-03-2009 à 21:46:46  profilanswer
 

"Liberté", numéro de Peche: G. 938, built 1908 at Belle Ile, 49 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers

n°14134
kgvm
Posté le 09-03-2009 à 21:48:38  profilanswer
 

"Deux Jeanne", numéro de Peche: G. 1174, built 1914 at Paimpol, 44 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers.
Don't know which way of writing of the name is the correct one.

n°14136
alain13
Posté le 09-03-2009 à 22:12:01  profilanswer
 


Bonsoir à tous , bonsoir Yves,
 
Belle page sur la rencontre de la Jeannette et de l'U90 !
On s'aperçoit donc que plusieurs dundee n'ont pas été coulés par l'U 90, ce qui semble indiquer que plusieurs sous-marins allemands évoluaient dans le même secteur aux mêmes dates.
Ce secteur devait être le passage obligé de retour des thoniers vers Concarneau et Groix.
 
Bonne soirée,
Alain

n°14138
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 09-03-2009 à 23:16:02  profilanswer
 

Bonsoir Alain, bonsoir à tous
Plus précisément je penserais même à leur secteur de pêche.
Gloire et Jeune Mathilde ont été coulés par U 60, KL Karl Georg Schuster, le 23 septembre et Quatre Frères a été coulé le 16 sept. par UC 31, OL Kurt Sievert.
Cdlt
Yves


---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°14145
kgvm
Posté le 10-03-2009 à 10:46:23  profilanswer
 

"Peuples Frères", numéro de Peche: G. 612, built 1897 at Les Sables d'Olonne, 41 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers

n°14146
kgvm
Posté le 10-03-2009 à 10:47:42  profilanswer
 

"Gloire", numéro de Peche: G. 1038, built 1910 at Belle Ile, 55 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers

n°14147
kgvm
Posté le 10-03-2009 à 10:48:43  profilanswer
 

"Jeune Mathilde", numéro de Peche: G. 1187, built 1914 at Belle Ile, 47 GRT according to Dominique Duviard, Groix, L'Ile des Thoniers

n°14148
kgvm
Posté le 10-03-2009 à 11:00:49  profilanswer
 

And the other boats of Groix lost by war causes:
"Quatre Frères" G. 932, built 1908 at Paimpol, 53 GRT, 1917 by submarine
"Océanien" G. 853, built 1908 at Belle Ile, 60 GRT, 1916 by submarine
"Marsouin" G. 992, built 1909 at Belle Ile, 55 GRT, 1918 by submarine
"Versailles" G. 1063, built 1910 at Camaret, 49 GRT, 1917 by submarine
"Étoile Polaire" G. 1072, built 1911 at Les Sables d'Olonne, 51 GRT, 1917 by submarine
"Kerdurand" G. 1176, built 1914 at Paimpol, 56 GRT, 1917 by submarine
"Dupleix" G. 1183, built 1914 at Paimpol, 44 GRT, 1916 by mine

n°14152
kgvm
Posté le 10-03-2009 à 11:16:43  profilanswer
 

At last a list of boats of Groix listed as requisitioned:
"Tourville" G. 572, built 1895 at Les Sables d'Olonne, 41 GRT, in 1917
"Gaulois" G. 576, built 1896 at Les Sables d'Olonne, 32 GRT, in 1917
"Thétis" G. 630, built 1897 at Les Sables d'Olonne, 36 GRT, in 1917
"Guillaume Tell" G. 631, built 1897 at Les Sables d'Olonne, 36 GRT, in 1917
"Germaine" G. 632, built 1897 at Les Sables d'Olonne, 36 GRT, in 1917
"Saint Jean" G. 659, built 1898 at Les Sables d'Olonne, 59 GRT, in 1917
"Sirène" G. 673, built 1898 at Les Sables d'Olonne, 42 GRT, in 1917
"Arche d'Alliance" G. 678, built 1898 at Les Sables d'Olonne, 37 GRT, in 1917
"Vasco da Gama" G. 864, built 1907 at Belle Ile, 53 GRT, in 1917
"Melpomène" G. 867, built 1907 at Paimpol, 53 GRT, in 1917
"Esmeralda" G. 880, built 1907 at Belle Ile, 50 GRT, in 1917

n°14165
Joe R
Posté le 10-03-2009 à 20:10:16  profilanswer
 

Klaus,
 
Absolutely fantastic research!!!!! My Compliments.
 
Very Best Regards
Joe R

n°18667
Terraillon​ Marc
Posté le 10-07-2009 à 06:51:56  profilanswer
 

Bonjour
 
Tous les navires cités par Klaus sont dans la base de données
 
Le navire SIRENE a l'indice (2)
Le navire SAINT JEAN a l'indice (2)
Le navire GERMAINE a l'indice (3)
Le navire GUILLAUME TELL a l'indice (2)
Le navire THETIS a l'indice (3)
Le navire GAULOIS a l'indice (2)
Le navire TOURVILLE a l'indice (2)
 
 
Le navire DUPLEIX a l'indice (3)
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] htm#t18443
 
Le navire VERSAILLES a l'indice (2)
Le navire GLOIRE a l'indice (2)
 
A bientot


---------------
Cordialement
Marc TERRAILLON
n°18671
Yves D
Mobilis in mobile
Posté le 10-07-2009 à 10:00:51  profilanswer
 

Bonjour à tous
Avant d'ouvrir un nouveau fil sous ce nom.
Pas trouvé Versailles dans ma dbase ni dans celle de uboat.net. Dans le fichier du SHD il est référencé à la date du 7.9.1917. Quelqu'un en sait -il un peu plus pour pouvoir identifier le sous-marin ?
Cdlt
Yves


Message édité par Yves D le 10-07-2009 à 10:08:19

---------------
www.histomar.net
La guerre sous-marine 14-18, Arnauld de la Perière
n°47429
olivier 12
Posté le 07-10-2017 à 08:40:33  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Complément sur le naufrage d’UNION REPUBLICAINE
 
Les archives anglaises rapportent que l’équipage se composait de 7 hommes dont un mousse de 13 ans qui était le fils du capitaine.
Le sous-marin a tiré 5 projectiles dont 3 ou 4 sont tombés près du bord. Il n’y a pas eu de blessés.
 
Le commandant du sous-marin demanda au capitaine du thonier : «  D’où venez-vous, où allez-vous, de quoi êtes-vous chargés, que pensez-vous de la guerre ? »
 
Le sous-marin prit plusieurs photos du thonier dans les différentes phases de son agonie.  
 
Sous-marin de gros tonnage, long de 80 m, armé de 2 canons d’au moins 90 mm, peint en noir. Vu 25 homes environ, portant des bonnets avec l’inscription « UNTERSEEBOOT ».
 
Cdlt


Message édité par olivier 12 le 07-10-2017 à 08:40:48

---------------
olivier

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d’Histoire: marine
  marine

  UNION REPUBLICAINE Dundee