FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : cavalerie

  12ième régiment cuirassier

 

gizmo02 et 38 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

12ième régiment cuirassier

n°136
denis coat
Posté le 12-02-2008 à 14:34:14  profilanswer
 

Mon grand-père Joseph THEPAUT faisait partie du 12ième régiment de cuirassier,3ième escadron,1er peleton,matricule1304, classe1910.
Selon ma mère il avait été basé à RAMBOUILLET puis envoyé sur le front,il avait fait une carte sur laquelle il avait noté tout les lieux ou il était passé malheursement cette carte à disparue.Si quelqu'un pouvait m'aider dans mes recherches ou m'indiquer les sites ou aller; d'avance merci Denis COAT

n°137
Jean RIOTT​E
Posté le 12-02-2008 à 14:41:01  profilanswer
 

Bonjour Denis,
Je vous souhaite la bienvenue sur le Forum où vous devriez trouver ce que vous recherchez.
Avez-vous exploité les directions de recherche proposées dans le message posté en tête de la rubrique "Qui cherche quoi?".
En outre voir les grands classiques pour les historiques: le Chtimiste, jeanluc dron, Cécile Meunier, Champagne, Pages 14-18 (site).
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°138
Stephan @g​osto
Posté le 12-02-2008 à 14:53:22  profilanswer
 

Bonjour !
 

Citation :

Mon grand-père Joseph THEPAUT faisait partie du 12ième régiment de cuirassier,3ième escadron,1er peleton,matricule1304, classe1910.  
Selon ma mère il avait été basé à RAMBOUILLET


 
Alors, il a peut-être fait un peu de trot avec le cavalier Destouches / Céline qui était affecté à ce même régiment. A lire, outre les bouquins de Céline, J. Bastier, "Le cuirassier blessé. Céline. 1914-1916", De Lirot Editeur, 1999.
 
Egalement sur le 12e Cuirassiers, outre historique et autre J.M.O. :
 

  • Ph. Barrès, "La guerre à vingt ans", Plon, 1924.
  • P. Baudry, "Pierre Baudry. Ses lettres. Ses poésies", Imprimerie Levé, Sens, 1919.


Amicalement,
 
Stéphan


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Le "Canard du Boyau - Nouvelle série" est dans les kiosques !
n°139
JPL
Posté le 13-02-2008 à 22:14:19  profilanswer
 

Bonsoir à tous, bonsoir Denis
Le 12ème Cuirassiers était bien en casernement à Rambouillet.Il était commandé par le colonel Blacque-Bélair. Au moment de la mobilisation générale il forme avec le 11ème la 6ème brigade de cuirassiers de la 7ème division de cavalerie.Pendant les 2 premiers mois de campagne ce sont d'incessantes et épuisantes randonnées à cheval dans le Barrois, la Woëvre et l'Argonne sans véritable engagement. Hommes et chevaux sont épuisés. En octobre le régiment est dirigé en Artois (combat autour de Deulemont) puis en Flandre ( défense de Hoogled, combats à Poelkappel, Langemarck, attaque de Bixchoote ).En décembre le régiment prend les tranchées à Nordschoot puis près de Steenstraete, sur le canal d'Ypres. Janvier: repos à Houtkerque au nord de Saint-Omer. Février, mars et avril: dans les tranchées au sud d'Arras. A l'été et par intermittence:tranchées des fosses calonne à Liévin. Septembre: le régiment est tenu en réserve derrière la ligne de front lors de la 2ème offensive de Champagne; le 25 il se trouve dans la région comprise entre Suippes et Perthes-les-Hurlus. Le 12ème Cuirassiers ne sera pas engagé et il passe ensuite plusieurs mois dans la région d'Epernay à Chouilly, tenant avec une partie de ses effectifs les tranchées de Champagne dans la région de la Pompelle, Prunay, Prosnes. Le 27 octobre il subit une attaque au gaz. Voilà en résumé le parcours du 12ème Cuirassiers pour 1914 et 1915. En mai 1916 le régiment est transformé en régiment de Cuirassiers à pied. Si vous êtes intéressé par la suite ou pour plus d'infos je peux essayer de vous aider, si vous aviez une photo de votre aïeul en tenue de Cuirassier je serais intéressé. Cordialement. JPL

n°140
tinou 501
Posté le 14-02-2008 à 22:47:13  profilanswer
 

Bonsoir à tous, bonsoir Denis
 
Vous pouvez voir une carte postale de l'entrée du quartier de Rambouillet datant de 1914 sur site de l'UNABC-C à la rubrique 12ème cuir.
 
Si vous voulez d'autres photos de ce quartier, j'en possède, même de l'intérieur/ En 1948/49, quand j'y est fait mon service militaire, l'état intérieur etait à peu le même qu'en 1914 !
 
Bonne soirée à tous
Louis


---------------
Tinou 501
n°141
denis coat
Posté le 15-02-2008 à 21:52:18  profilanswer
 

JPL a écrit :

Bonsoir à tous, bonsoir Denis
Le 12ème Cuirassiers était bien en casernement à Rambouillet.Il était commandé par le colonel Blacque-Bélair. Au moment de la mobilisation générale il forme avec le 11ème la 6ème brigade de cuirassiers de la 7ème division de cavalerie.Pendant les 2 premiers mois de campagne ce sont d'incessantes et épuisantes randonnées à cheval dans le Barrois, la Woëvre et l'Argonne sans véritable engagement. Hommes et chevaux sont épuisés. En octobre le régiment est dirigé en Artois (combat autour de Deulemont) puis en Flandre ( défense de Hoogled, combats à Poelkappel, Langemarck, attaque de Bixchoote ).En décembre le régiment prend les tranchées à Nordschoot puis près de Steenstraete, sur le canal d'Ypres. Janvier: repos à Houtkerque au nord de Saint-Omer. Février, mars et avril: dans les tranchées au sud d'Arras. A l'été et par intermittence:tranchées des fosses calonne à Liévin. Septembre: le régiment est tenu en réserve derrière la ligne de front lors de la 2ème offensive de Champagne; le 25 il se trouve dans la région comprise entre Suippes et Perthes-les-Hurlus. Le 12ème Cuirassiers ne sera pas engagé et il passe ensuite plusieurs mois dans la région d'Epernay à Chouilly, tenant avec une partie de ses effectifs les tranchées de Champagne dans la région de la Pompelle, Prunay, Prosnes. Le 27 octobre il subit une attaque au gaz. Voilà en résumé le parcours du 12ème Cuirassiers pour 1914 et 1915. En mai 1916 le régiment est transformé en régiment de Cuirassiers à pied. Si vous êtes intéressé par la suite ou pour plus d'infos je peux essayer de vous aider, si vous aviez une photo de votre aïeul en tenue de Cuirassier je serais intéressé. Cordialement. JPL


Bonsoir JPL;je vous remercie pour les informations que vous m'avez transmises
je les transmettrais à ma mère. Je suis intérèssé par plus d'infos si vous en avez .Je vais essayer de trouver une photo de mon grand-père en tenue de cuirassier mais  cela risque de me prendre une quinzaine de jours.Denis COAT

n°142
f.vaudour
En avant et avec le sourire !!
Posté le 15-02-2008 à 22:06:27  profilanswer
 

Bonsoir,
 
>avec le 11ème la 6ème brigade de cuirassiers de la 7ème division de cavalerie.Pendant les 2 premiers mois de campagne ce sont d'incessantes et >épuisantes randonnées à cheval dans le Barrois, la Woëvre et l'Argonne sans véritable engagement.
 
Sur le 11e, il ya la premiere partie de la rue de Desaubliaux qui donne une idée du vécu du 12e car ils combattaient ensemble dans la meme région.
 
Avec sa cuirasse, Ce type de soldat semblait sortir tout droit de l'armée napoléonienne c'est du moins ce que j'ai ressenti à la lecture de cet ouvrage.
 
Cordialement
 
François


---------------
"le passé est la mémoire du futur" P.Valéry
n°143
JPL
Posté le 20-02-2008 à 12:38:56  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Denis.
Je continue le récit : Le 25 mai 1916 le 12ème Cuirassiers est donc transformé en régiment de Cuirassiers à pied, il comprend 3 bataillons à 4 escadrons et 3 escadrons de mitrailleuses à 3 sections. Le régiment reste en Champagne jusqu'au 9 juillet où il exécute quelques coups de main et le 9 juillet il est transporté à Saint-Just-en-Chaussée pour une période de repos. Puis séjour dans la région de Rethondes où il tient un secteur en bordure de la forêt de Laigue et subit des bombardements qui causent des pertes. Octobre et novembre: occupation des tranchées dans la région de Rosières-en-Santerre et participe de façon limitée à la bataille de La Somme. Fin novembre: le régiment part pour Soissons dont le 6 décembre  il tient les faubourgs nord et est, il subit des pertes à cause de bombardements très durs. Changement de secteur fin janvier: occupation du secteur de Pernant-Vaux  puis il est relevé dans la nuit du 25 au 26 ( il laisse sur place un détachement de 50 hommes ) et va passer 4 semaines au camp de Mailly . Le 23 mars le colonel Blacque-Bélair est remplacé par le colonel d'Albis de Gissac qui vient de l'infanterie. Après l'offensive du Chemin des dames à laquelle il ne participe pas le 12ème Cuirassiers part pour la région de Reims: il occupe le 3 mai les tranchées de la Pompelle  et de la ferme d'ALger. Il y restera jusqu'au milieu de janvier 1918 subissant des coups de main, des bombardements, des nappes de gaz  (350 tués, blessés ou intoxiqués durant cette période de 8 mois et demi). Voilà pour 1916 et 1917. Tous les témoignages et autres photos de combattants du 12ème Cuirassiers m'intéressent, surtout s'ils sont inédits. Cordialement. JPL

n°144
denis coat
Posté le 27-02-2008 à 22:38:03  profilanswer
 

[[]quotemsg=11217,4,2678]Bonsoir à tous, bonsoir Denis
Le 12ème Cuirassiers était bien en casernement à Rambouillet.Il était commandé par le colonel Blacque-Bélair. Au moment de la mobilisation générale il forme avec le 11ème la 6ème brigade de cuirassiers de la 7ème division de cavalerie.Pendant les 2 premiers mois de campagne ce sont d'incessantes et épuisantes randonnées à cheval dans le Barrois, la Woëvre et l'Argonne sans véritable engagement. Hommes et chevaux sont épuisés. En octobre le régiment est dirigé en Artois (combat autour de Deulemont) puis en Flandre ( défense de Hoogled, combats à Poelkappel, Langemarck, attaque de Bixchoote ).En décembre le régiment prend les tranchées à Nordschoot puis près de Steenstraete, sur le canal d'Ypres. Janvier: repos à Houtkerque au nord de Saint-Omer. Février, mars et avril: dans les tranchées au sud d'Arras. A l'été et par intermittence:tranchées des fosses calonne à Liévin. Septembre: le régiment est tenu en réserve derrière la ligne de front lors de la 2ème offensive de Champagne; le 25 il se trouve dans la région comprise entre Suippes et Perthes-les-Hurlus. Le 12ème Cuirassiers ne sera pas engagé et il passe ensuite plusieurs mois dans la région d'Epernay à Chouilly, tenant avec une partie de ses effectifs les tranchées de Champagne dans la région de la Pompelle, Prunay, Prosnes. Le 27 octobre il subit une attaque au gaz. Voilà en résumé le parcours du 12ème Cuirassiers pour 1914 et 1915. En mai 1916 le régiment est transformé en régiment de Cuirassiers à pied. Si vous êtes intéressé par la suite ou pour plus d'infos je peux essayer de vous aider, si vous aviez une photo de votre aïeul en tenue de Cuirassier je serais intéressé. Cordialement. JPL[/quotemsg]
Bonsoir JPL merci pour tous les renseignements
voici des photos de mon grand-père que j'ai reprises d'un retirage que possède ma mère à bientôt  Denis COAT

n°1642
Gilbert49
Posté le 18-12-2012 à 16:56:52  profilanswer
 

tinou 501 a écrit :

Bonsoir à tous, bonsoir Denis
 
Vous pouvez voir une carte postale de l'entrée du quartier de Rambouillet datant de 1914 sur site de l'UNABC-C à la rubrique 12ème cuir.
 
Si vous voulez d'autres photos de ce quartier, j'en possède, même de l'intérieur/ En 1948/49, quand j'y est fait mon service militaire, l'état intérieur etait à peu le même qu'en 1914 !
 
Bonne soirée à tous
Louis


 
bonsoir,
 
j'ai un arrière grand père qui a fait son service au  12 è cuir de(incorporation à compter du 2 X (octobre) 1883  arrivé au corps le 6 octobre 1883  Soldat de 2eme classe numéro matricule 1796 .) jusqu'en 1886.  Ma mère dit que son grand père était au régiment sur Angers . Je pense qu'elle doit confondre . Il y a eu des hussards à Angers dans ces années là mais pas des cuirassiers.  Qu'en dites vous ??
 
merci  cordialement
 
Gilbert BOISBOUVIER  mgboisbouvier@wanadoo.fr
 

n°1643
ALVF
Posté le 18-12-2012 à 17:15:39  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le Quartier du 12e Régiment de Cuirassiers est bien à Angers en 1886.
Source: Annuaire de l'Armée française 1886.
Cordialement,
Guy François.

n°1644
Eric de Fl​eurian
Posté le 18-12-2012 à 17:34:02  profilanswer
 

Bonsoir
 
Le 12e régiment de cuirassiers a tenu garnison à Angers de juillet 1880 à août 1888.
Référence : historique du 12e RC 1668 - 1888, visible sur le site de Gallica : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k1336645
 
Cordialement
Eric


Message édité par Eric de Fleurian le 18-12-2012 à 17:35:11

---------------
http://www.les-tirailleurs.fr
n°2449
Yv'
Posté le 04-07-2016 à 11:56:16  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je ne savais pas que L-F. Céline avait eu les honneurs de la presse en 1915 :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k991219n/f7 (L'Illustré national n° 52)
 
Yves

n°2450
painvin_c
Posté le 04-07-2016 à 20:43:09  profilanswer
 

Yv' a écrit :

Bonjour à tous,
 
Je ne savais pas que L-F. Céline avait eu les honneurs de la presse en 1915 :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k991219n/f7 (L'Illustré national n° 52)
 
Yves


 
A propos de Céline (Louis-Ferdinand Destouches de son nom d'état-civil), je joins le surprenant document suivant, qui est la lettre du 22 Novembre 1912 du Capitaine Schneider du 12e Cuirassiers à Fernand Destouches, père de LouisFerdinand. Le Capitaine Schneider y évoque le peu d'aptitude au cheval de Louis-Ferdinand, son manque d'endurance et son récent échec au brevet d'aptitude militaire. Il vient de lui faire donner un cheval plus facile et lui donne une permission malgré l'avis défavorable d'un autre gradé. Lettre étonnante quand on connait les actes de bravoure de Céline par la suite, qui lui vaudront, blessé,  d'être porté à l'ordre du Régiment le 29 Octobre 1914, ainsi que la presse de 1915.  
 
Bonne réception.
   
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20715/IMG1583.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20715/IMG1585.jpg


---------------
Christian

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : cavalerie

  12ième régiment cuirassier