Jean RIOTTE Soldats de la Grande Guerre : Ex 18 Dragons Forum Pages d’Histoire: marine : NIALA, 3 utilisateurs anonymes et 33 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

bombardement Reims 1914

n°928
Denis Roll​and
Posté le 11-01-2017 à 23:21:14  profilanswer
 

Bonjour,
Un article du New York Times du 4 janvier 1915 raconte dans quelles circonstances, selon les Allemands, la cathédrale de Reims a été bombardée le 19 septembre 1914. D'après les descriptions de cet article, j'ai pu déterminer que l'artillerie allemande était installée près du fort de Witry et le poste de commandement de la division au château de Vaudétré près de Warmeriville.
Est-il possible d'avoir plus d'informations sur les unités concernées et le général commandant cette division?
Cordialement
Denis Rolland

n°929
Yv'
Posté le 12-01-2017 à 11:16:22  profilanswer
 

Bonjour Denis,
 
Pour situer les choses, voici un extrait de carte (trouvé dans les AFGG).
80.000e. - Situation de la Ve armée, le 18 septembre soir - http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] 2627bb3d7b
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4284/Reims18sept1914.jpg
 
Cordialement,
Yves


Message édité par Yv' le 12-01-2017 à 11:17:05
n°930
Denis Roll​and
Posté le 12-01-2017 à 23:06:12  profilanswer
 

Bonjour
Merci, ça donne une première indication, au niveau du CA
Cordialement
Denis Rolland

n°931
ALVF
Posté le 13-01-2017 à 16:56:42  profilanswer
 

Bonsoir,
 
La décision de bombarder Reims par l'artillerie lourde "Beschiessung von Reims durch die schwere Artillerie " découle d'une décision du Commandement suprême (Général von Falkenhayn) qui ne pense qu'à passer à la contre-offensive après le repli consécutif à la Bataille de la Marne. Il ordonne de lancer une "grosse Offensive" aux Armées de l’aile droite allemande et notamment à la 2.Armee du général von Bülow dont le PC est à Warmeriville.
Les mouvements de troupes sont nombreux entre le 15 et le 20 septembre 1914, à noter particulièrement l'introduction de la 1.Garde Division dans le secteur de Witry-les-Reims le 18 septembre 1914 sur la carte de situation du 18 septembre 1914 (Karte 2 du tome 5 de l'histoire officielle allemande "Der Weltkrieg 1914-1918" ).
Au plan technique le bombardement de la Cathédrale de Reims a probablement été effectué par des canons de 10 cm, artillerie lourde employée à cette époque au niveau de l'Armée ou peut-être des obusiers lourds de 15 cm employés, eux, au niveau du Corps d'Armée. Les Divisions ne disposent alors que de canons de 7,7 cm et d'obusiers de 10,5cm et le bombardement de Reims a été effectué par l'artillerie lourde.
J'ai une photographie d'un canon de 10 cm datant du printemps 1915 prise au fort de Witry, elle repose sur une plateforme de circonstance permettant le tir dans tous les azimuts et son secteur de tir comprend donc toute l'agglomération de Reims. Une ou deux batteries de ce calibre suffisent à entretenir le tir intermittent sur Reims et de "traiter" rapidement les objectifs les plus variés. Si cette photographie peut intéresser, je la publierai.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/Reims1991914.jpg
             Le projet de "grosse Offensive" de von Falkenhayn du 19 novembre 1914.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/Reims1891914.jpg
     La situation de la 2.Armee le 18 septembre 1914 avec l'introduction de la 1.Garde Division.
Cordialement,
Guy François.

n°932
Denis Roll​and
Posté le 13-01-2017 à 21:15:21  profilanswer
 

Bonjour,
Si j'en croit cette carte, le QG de la 2e division est à Warmeriville ce qui peut correspondre au château de Vaudétré qui se trouve justement sur la commune de Warmeriville.
Je vous joint le passage de l'article qui donne le détail des tirs sur la cathédrale.
Question: est-ce crédible ?  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/360/cathReims.jpg
Cordialement
Denis Rolland
 
 

n°933
ALVF
Posté le 13-01-2017 à 22:38:34  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Sur la carte publiée ci-dessus, c'est bien le Q.G de la 2.Armee qui se situe à Warmeriville et non pas celui d'une division.
Les informations de l'article tiennent plus de la tartarinade que de la vérité historique!
On peut toutefois tenir pour exact l'emploi d'obusiers de 15cm (artillerie de Corps d'Armée) et de mortiers lourds de 21cm (dont l'emploi est du ressort de l'Armée). J'y rajouterai volontiers des canons de 10cm (de l'Armée). Il y a une certitude, le nombre d'obus tirés sur Reims est élevé durant les journées des 18 et 19 septembre, du moins suivant les critères de cette époque. "On" fera nettement mieux ensuite, notamment en 1917, pour le nombre d'obus tirés sur la ville et la cathédrale!
Cordialement,
Guy François.

n°934
Denis Roll​and
Posté le 14-01-2017 à 22:08:30  profilanswer
 

Bonjour,
Merci beaucoup pour toutes ces informations qui confirme ce que je pensais, de la propagande. Un ami m'a communiqué la photo ci-dessous. Elle est prise à Vaudétré. La légende donne la date et les noms des officiers. Celui en bas à droite inspirera sera peut-être reconnu?
Bien cordialement
Denis Rolland
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/360/SCAN0005.jpg


Aller à :
Ajouter une réponse