28 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Bar le Duc Beaussenat

n°9846
FAB1
Posté le 23-06-2011 à 16:00:22  profilanswer
 

Bonjour à tous,
En janvier dernier, Yves nous avait signalé ce lien :
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b8432351v/f1
Je recherche un photo de ce docteur Beaussenat, l'un d'entre vous aurait il cela dans ces archives ?
Cordialement
FABRICE

n°9950
FAB1
Posté le 20-07-2011 à 10:41:04  profilanswer
 

Bonjour à tous
Je recherche toujours une photo du docteur Lin Beaussenat.
En infos complémentaires, son dossier légion d'honneur, indique qu'il était en 1904 Médecin major de 2e classe à l'Ecole Polytechnique, une photo de cette époque existe peut être ?
Cordialement
FABRICE

n°10286
jfdesezill​e
Posté le 06-10-2011 à 11:54:42  profilanswer
 

Le docteur Lin Robert Beaussenat était mon grand-oncle (le mari de la soeur de mon grand père).
Je posséde une photo de lui lors du mariage de mon grand père.
Je suis à votre disposition pour vous en envoyer une copie.
Puis-je vous demander pourquoi vous vous intéressez à cette personne.
Bien à vous
Jean-françois de Sézille


Message édité par jfdesezille le 06-10-2011 à 13:13:23
n°10289
FAB1
Posté le 06-10-2011 à 14:48:22  profilanswer
 

Bonjour Jean François,
Je vous ai répondu en MP.
Cordialement
FABRICE

n°10297
FAB1
Posté le 07-10-2011 à 09:53:32  profilanswer
 

Bonjour à tous
Grace à jf de sézille j'ai enfin pu mettre un visage sur le nom de Lin Beaussenat qui fut le médecin chef des Hopitaux des Contagieux de Bar le Duc.
Encore merci à tous ceux qui m'ont aidé sur ce sujet.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6434/INF2.jpg
Sur la photo, si elle est lisible, c'est l'homme du 1er rang.
Cordialement
FABRICE

n°10406
mic16190
Posté le 11-11-2011 à 20:59:14  profilanswer
 

Bonjour Monsieur de SEZILLE.
J'ai pris connaissance de laphoto de Lin BEAUSSENAT. Je connais bien cette personne avec qui j'ai des ancêtres communs.Lin BEAUSSENAT, dit Robert eh famille est né le 23/09/1870à Mareuil sur Belle(24), fils de Simon BEAUSSENAT et de Jeanne Lia ROBERT. Il épouse en premières noces Marguerite EYRIAUD des VERGNES le 07/09//1904 à Ecouen(95). Ils ont 2 filles dont je connais les descendants (en Angleterre, au Canada et aux Philippines);les époux divorcent le 28/06/1911.Lin se remarie avec Jeanne de SEZILLE l Lin décède le 12/03/1932 à Rennes et est inhumé à Vieillevigne(44). Aprés ce décès, Jeanne de SEZILLE se remarie avec le comte Félix de SIMONY. Elle décède le 01/11/1945 à Quincey où elle est inhumée.

n°10407
mic16190
Posté le 11-11-2011 à 21:07:11  profilanswer
 

Bonjour Monsieur de SEZILLE.
J'ai pris connaissance de laphoto de Lin BEAUSSENAT. Je connais bien cette personne avec qui j'ai des ancêtres communs.Lin BEAUSSENAT, dit Robert eh famille est né le 23/09/1870à Mareuil sur Belle(24), fils de Simon BEAUSSENAT et de Jeanne Lia ROBERT. Il épouse en premières noces Marguerite EYRIAUD des VERGNES le 07/09//1904 à Ecouen(95). Ils ont 2 filles dont je connais les descendants (en Angleterre, au Canada et aux Philippines);les époux divorcent le 28/06/1911.Lin se remarie avec Jeanne de SEZILLE l Lin décède le 12/03/1932 à Rennes et est inhumé à Vieillevigne(44). Aprés ce décès, Jeanne de SEZILLE se remarie avec le comte Félix de SIMONY. Elle décède le 01/11/1945 à Quincey où elle est inhumée. Il serait, je pense,intéressant que nous puissions correspondre, si vous le voulez bien. Je recherche en particulier le lieu et la datr du décès de Marguerite EYRIAUD des VERGNES et les descendants de Félix de SIMONY.J'ai rencontré plusieurs des descendants de Lin BEAUSSENAT.
A vous lire, j'espère et bien amicalement.
 
mic16190

n°10408
FAB1
Posté le 12-11-2011 à 10:05:59  profilanswer
 

Bonjour Mic
Lin Beaussenat a travaillé pendant 1 an à Bar le Duc avec le Docteur Paul Cardot. Ce nom évoque t il quelque chose pour vous ?
Cordialement
FABRICE

n°10410
mic16190
Posté le 12-11-2011 à 12:24:54  profilanswer
 

Bonjour Fabrice
Non, ça ne me dit rien.Pour vous c'était qui?. Pour information, le dossier de Robert BEAUSSENAT est consultable aux archives de l'armée à Vincennes sous la cote 15YD 259.Au 11/08/1914, il est médecin-chef de l'hôpital d'évacuation n°6 à Verdun (plus précisément, l'hôpital était situé à Baleycourt). Au 12/10/1914, il est médecin-chef de l'hôpital des contagieux à Bar le Duc.En avril 1919, il est médecin-chef de l'hôpital du Val de Grace à Paris. Il terminera sa carrière comme directeur du service de santé de la 11ème région militaire à Nantes. Robert BEAUSSENAT était un cousin de ma grand-mère paternelle.
Bonne journée                        mic
 
   

n°10412
FAB1
Posté le 12-11-2011 à 13:45:55  profilanswer
 

Re bonjour Mic
La photo insérée plus haut est tirée d'un album que Lin Beaussenat a offert au Docteur Cardot. Je voulais juste savoir s'ils étaient amis après la guerre.
Comme vous avez l'air de bien connaitre la famille Beaussenat, vous savez forcément que Lin avait un frère Rémi, médecin chef à l'hopital Rollin pendant la guerre, connu et reconnu comme un grand chirurgien de guerre. Auriez vous une photo de Rémi ?
Il y avait aussi un Paul Beaussenat médecin aux armées, pouvez vous me confirmer qu'ils étaient bien cousins.
Cordialement
FABRICE

n°10413
mic16190
Posté le 12-11-2011 à 21:30:02  profilanswer
 

Fabrice
 
Je  n'avais jamais entendu parler du Dr CARDOT....A ce jour, qui a cet album donné par Robert ?Je serais intéressépar sa consultation.
1°-Robert avait 2 frères:
-Rémi BEAUSSENAT dit Maurice, né le 01/10/1867 à Mareuil sur Belle; il fut effectivement un très grand chirurgien. Il réussit le 17/02/1915 la première opération à cœur ouvert en extrayant un projectile de la cavité cardiaque d'un blessé de guerre. Il renouvela cette opération le 08/10/81915 sur Alexandre DENHAERYNCKE et à nouveau en 1938 sur un cordonnier qui par la suite donna à son échoppe le nom:"Au cœur transpercé"Maurice décède le 03/121948 .
-Pierre BEAUSSENAT dit Marc. Il naît le 29/06/1866 à Saint-Aulaye(24). Il fut officier de carrière au grade de Chef de Bataillon. Il décède jeune le 05/07/1920.
2°-Paul Jacques Marie BEAUSSENAT qui épousa Marie KOWALSKI était un cousin très ELOIGNE des 3 frères  Robert, Maurice et Marc.Il était de la génération après eux. Leurs ancêtres communs sont Simon BOUSSENOT (1748-1824) époux de Henriette LOMBARD(1759-1841). Paul est né en 1878 et décède en 1920. Il fut en effet médecin et a donc du faire la guerre de 14-18.
3°-Oui, j'ai une photo de Maurice BEAUSSENAT. Mais vous me posez un problème; elle m'a été donnée par un descendant mais avec interdiction de la diffuser sur la toile et je me dois de respecter cette volonté.. Je pense que la personne ne verrait pas d'inconvénient a ce qu'elle vous soit remise personnellement Reparlez m'en fin novembre.
Bonne soirée

n°10416
FAB1
Posté le 13-11-2011 à 12:20:04  profilanswer
 

Bonjour Mic
Merci pour ces infos qui recoupent celles dont je dispose. Pour la photo, vous oubliez ma demande, ce n'est pas d'une importance primordiale.  
Cordialement
FABRICE

n°11504
georg petr​oianu
Posté le 30-08-2012 à 20:34:40  profilanswer
 

Cher monsieur,
Je prend la liberte de vous ecrire en anglais car mes abilites de vous ecrire en francais sont limites.
Merci beaucoup pour votre generosite
 
Dear Sir,
Dear members of the List,
 
Thank you very much for your most interesting postings.
 
I am performing research related to Dr. Marguerite Weil (born 1888), a graduate of the Faculty of Medicine (Thesis 1911). During the War (1914-1919) she was in charge of a military hospital (# 219). She was awarded the Medaille de la Reconaissance Francaise (1920) and was named Chevalier de la Legion d'Honneur (1921). In a future publication I would like to include a short biographical note on her. I need help in confirming details related to her marriage.
1929 she married Remi BEAUSSENAT. The information is derived from her birth certificate which can be found at  
http://www.archinoe.net/cg28/regis [...] 0d9b156e4b
 
Her brother Pierre Weil married Therese Beaussenat.
 
Is Remi BEAUSSENAT the famous surgeon?
Any informations on Therese; was she a sister of the surgeon?
truly appreciate your help
Best regards
Georg Petroianu
Florida International University, Miami
 
 
 


---------------
georg.petroianu@fiu edu
n°11505
FAB1
Posté le 31-08-2012 à 09:59:56  profilanswer
 

Hello George
My english is like your french, sorry me.
1) Marguerite Weil was in charge of the military hospital 259 et not 219
2) Rémi Beaussenat was the famous surgeon, born in the town of Mareuil (24 Dordogne) the first of october 1867. First mariage with Marie Magnan the 4th of october 1902, second mariage with Marguerite Weil le 14th august 1929 in "Mairie du 8e arrondissement of Paris"
I don't know Thérèse Beaussenat but if her parents are Simon Beaussenat and Anne Robert, she is the sister of Remi
Best regards
FABRICE

n°11506
georg petr​oianu
Posté le 31-08-2012 à 14:33:21  profilanswer
 

FAB1 a écrit :

Hello George
My english is like your french, sorry me.
1) Marguerite Weil was in charge of the military hospital 259 et not 219
2) Rémi Beaussenat was the famous surgeon, born in the town of Mareuil (24 Dordogne) the first of october 1867. First mariage with Marie Magnan the 4th of october 1902, second mariage with Marguerite Weil le 14th august 1929 in "Mairie du 8e arrondissement of Paris"
I don't know Thérèse Beaussenat but if her parents are Simon Beaussenat and Anne Robert, she is the sister of Remi
Best regards
FABRICE


 
 
Dear Frabrice,
Many thanks for your kind answer; it is indeed a great help.
 
Do you have any additional information on the military hospital Dr Weil served at?
Do you have any additional information about Dr Weil fate? When did she died?
And of course the ultimate question: any idea where a photo of her could be found?
 
I truly appreciate your help.
Best regards
Georg  
georg.petroianu@fiu.edu
 
 
 


---------------
georg.petroianu@fiu edu
n°11507
georg petr​oianu
Posté le 31-08-2012 à 17:17:16  profilanswer
 

Hi Fabrice,
I am including the link for the information concerning the military hospital  
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] eil.langEN
 
Thanks
Georg


---------------
georg.petroianu@fiu edu
n°11508
FAB1
Posté le 31-08-2012 à 18:50:47  profilanswer
 

George
I don't know where you can find a photo.
She died the 16 th of july 1960 but i don't know where.
You can find many informations in her file of "Légion d'Honneur" especially pages 1,6,12,13 clic on
http://www.culture.gouv.fr/LH/LH15 [...] 666474.htm
Best regards
FABRICE

n°11509
georg petr​oianu
Posté le 31-08-2012 à 18:59:03  profilanswer
 

Many thanks, the source is fabulous.
Have a great week end
Georg


---------------
georg.petroianu@fiu edu
n°11510
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-09-2012 à 00:56:28  profilanswer
 


   Hi Georg,
 
   Essai de synthèse :
 
                                        Marguerite Fanny Jeanne Paule Georgette WEIL
 
 
   Née le 14 août 1888 à Châteaudun (Eure-et-Loir) et décédée le 17 juillet 1960 à ... (...). Fille de Camille Joachim WEIL, brasseur, et d’Aline Rosalie LEVY, son épouse, sans profession, tous deux alors domiciliés à Châteaudun, au 2, rue Saint-Jean. Docteur en médecine.  
   
   Mariée en Septembre 1921 à Paul LEVY-GRUNWALD (L’Univers Israélite, n° 55, 23 septembre 1921, p. 1).
 
   Gallica —>  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] %22.langFR
 
 
                                                                        Carrière
 
   — Licenciée ès sciences (1908).
 
   — Externe des hôpitaux de Paris (1908).
 
   — Docteur en médecine (10 mai 1911).
 
   — Vice-présidente et secrétaire générale du Comité médical de la Fédération nationale des sociétés de préparation militaire et d’éducation physique de France et des colonies (à compter de 1911).
 
   — Secrétaire générale et trésorière de la Fédération nationale des sociétés de préparation militaire et d’éducation physique de France et des colonies (à compter de 1911).
 
   — Août 1914 à Juillet 1919, médecin-chef, médecin traitant et administrateur de l’ Hôpital auxiliaire n° 259, ouvert à Paris par la Fédération nationale des sociétés de préparation militaire et d’éducation physique de France et des colonies, au 7, rue Newton (XVIe Arrondissement).
 
 
                                                            Distinctions honorifiques
 
 
   — Médaille d’honneur de l’Assistance publique – Ministère de l’Intérieur – (28 février 1914).
 
   — Médaille de vermeil des Épidémies (1918) (1).
 
   — Médaille d’argent de la Reconnaissance française (1920) (2).
 
      « La médaille d'argent de la Reconnaissance française a été décernée à Mlle Weil (Marguerite-Fanny), docteur en médecine à Paris : licenciée ès sciences, a assuré, comme médecin chef, de septembre 1914 à avril 1919, le bon fonctionnement de l'hôpital 219 [lire : 259], en dirigeant les services avec une haute compétence ; a prodigué ses soins les plus dévoués aux blessés et, bien que souffrante par suite de surmenage, s'est refusée à cesser son service même momentanément pour prendre le repos que lui conseillaient ses confrères. A consacré tous ses moments et toutes ses forces à la guérison de nos blessés ; s'est imposé un effort surhumain ; a été gravement blessée en service. Grâce à ses soins éclairés et assidus, aucun décès ne s'est produit parmi les nombreux blessés et mutilés confiés à sa sollicitude. » (L’Univers Israélite, n° 16, 24 décembre 1920, p. 369).
 
   Gallica —>  http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] eil.langEN
 
 
   — Chevalier de la Légion d’honneur au titre du Ministère de la Guerre (Décret du 4 février 1921) avec la citation suivante :
 
   « Depuis le début des hostilités, malgré un grand surmenage et une maladie contractée dans le service, n’a jamais manqué un seul jour de venir matin et soir prodiguer ses soins éclairés à nos glorieux blessés, avec un dévouement au dessus de tous éloges. »
 
   Alors domiciliée à Paris, au 175, rue du Faubourg-Poissonnière (IXe Arr.).
 
   Extrait de la note établie le 20 octobre 1920 par le Ministre de la Guerre à l’appui de la proposition de décoration :
 
   « Détail sur les services extraordinaires rendus par le candidat. — Dès le début des hostilités, se met spontanément à la disposition du Service de santé qu’elle ne quittera qu’en Juillet 1919.  
   Remplissant effectivement depuis Août 1914 les fonctions de médecin-chef de l’Hôpital auxiliaire 259, fonctions qui lui seront conférées officiellement quelques temps après, elle deviendra rapidement l’âme agissante de cette formation, cumulant en même temps les fonctions de médecin-chef, médecin traitant et administrateur.
   Prenant à cœur sa tâche avec une abnégation et un amour n’ayant d’égal que celui qu’elle professe pour sa patrie, elle consacre sans jamais prendre de repos tous ses moments et toutes ses forces à la guérison des glorieux blessés qui lui sont confiés.
   Un très grand surmenage, auquel vient s’ajouter une grave blessure septique à la main, contractée en service en soignant des blessés infectés, ne ralentissent pas son ardeur à la tâche. Malgré les avis de prudence émis par ses confrères, et en dépit de diverses opérations chirurgicales que l’ évolution de sa blessure a nécessitées de la part du médecin-major de 1re classe Beaussenat, médecin-chef de l’Hôpital Rollin, elle n’a cessé d’accomplir sans une heure, sans un jour de défaillance le Devoir sacré qu’elle s’était imposé. Les résultats de cette merveilleuse abnégation de 5 années, de ce total abandon de soi-même n’a pas été sans se faire sentir et le plein succès obtenu dans la guérison de nombreux soldats gravement blessés, mutilés ou contagieux dirigés sur sa formation en sont la meilleure et irréfutable preuve.
   La piqûre anatomique et l’effort fourni par Mlle la Doctoresse Weil ont ruiné sa santé jadis florissante. Très sévèrement malade depuis la fermeture de l’Hôpital auxiliaire 259 (fermeture ordonnée par décision ministérielle plusieurs mois après la cessation des hostilités), elle vient encore de subir une opération grave.
»  
 
   Base Léonore —>  http://www.culture.gouv.fr/LH/LH15 [...] 666474.htm    
   
   __________________________________________________________________________  
   
   (1) La médaille d’honneur des épidémies fut instituée par le décret du 31 mai 1885 à la suite de l’épidémie de choléra ayant sévi en France durant l’année 1884.
 
   (2) La médaille dite « de la Reconnaissance française » fut instituée par le décret du 13 juillet 1917 (Journal officiel du 14 juillet 1917 ; Bulletin des Lois n° 205, p. 1.358, Texte n° 11.293). Elle était destinée « à remercier et à distinguer les auteurs des actes de dévouement accomplis dans l’intérêt public, à l’occasion de la guerre et pendant la durée des hostilités » (D. 13 juill. 1917, art. 1er, al. 1). N’étaient toutefois susceptibles d’être pris en compte que les actes « comport[ant] un effort personnel, soutenu et volontaire, c’est-à-dire ceux qui ne consistent pas seulement en l’accomplissement d’obligations militaires légales ou en une simple libéralité ou même en une participation occasionnelle à quelque œuvre de bienfaisance ou d’assistance »  (D. 13 juill. 1917, art. 1er, al. 2). Au surplus, ne pouvaient être pris en considération que « les services d'une durée continue d'au moins une année » (D. 13 juill. 1917, art. 1er, al. 3).  
 
   La médaille de la Reconnaissance française était conférée par décret (D. 13 juil. 1917, art. 2) et comportait l’attribution d’un diplôme rappelant les causes ayant motivé la distinction dont ses titulaires étaient l'objet (D. 13 juil. 1917, art. 6).
 
   ________________________
 
   Best regards,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 01-09-2012 à 01:54:39
n°11514
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 01-09-2012 à 17:59:30  profilanswer
 


   Hi Georg,
 
   La thèse pour le doctorat de médecine, présentée et soutenue en 1911 par Marguerite Weil devant la Faculté de médecine de Paris, portait, semble-t-il, sur le sujet suivant : « Les points douloureux abdominaux ; erreurs de diagnostic qu’ils comportent : fausses appendicites ».
 
  (Journal de médecine et de chirurgie pratiques à l’usage des praticiens, T. 82, 1911, art. n° 23.330, p. 550)
 
   Gallica —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] %22.langFR
 
   ________________________  
 
   Best regards,  
   Daniel.

n°11515
georg petr​oianu
Posté le 02-09-2012 à 00:21:35  profilanswer
 

Hi Daniel,
 
Merci beaucoup pour les informations.
 
Je suis en possesion d'une copie de la These de Doctorat de Dr. Weil. La contribution scientifique la plus importante de Dr Weil est (a mon avis) une publication avec Maurice Lauper (1875–1961) de 1914 concernant l'effect de la compression oculaire (Reflex d'Aschner) sur le hoquet.
 
Loeper, M., and Mile. Weil :  
 
Action favorable de la compression oculaire sur certaines manifestations nerveuses et en particulier sur le hoquet, Bull. et mem. Soc. méd. d. hop. de Paris 1914 No. 13 p 631 -  
 
Bulletins et Mémoires de la Société médicale des hôpitaux de Paris
 
Georg Petroianu
 
 
 
 
 

Rutilius a écrit :


   Hi Georg,
 
   La thèse pour le doctorat de médecine, présentée et soutenue en 1911 par Marguerite Weil devant la Faculté de médecine de Paris, portait, semble-t-il, sur le sujet suivant : « Les points douloureux abdominaux ; erreurs de diagnostic qu’ils comportent : fausses appendicites ».
 
  (Journal de médecine et de chirurgie pratiques à l’usage des praticiens, T. 82, 1911, art. n° 23.330, p. 550)
 
   Gallica —> http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] %22.langFR
 
   ________________________  
 
   Best regards,  
   Daniel.



---------------
georg.petroianu@fiu edu
n°11642
mic16190
Posté le 14-10-2012 à 23:43:11  profilanswer
 

Citation :



 
Thérèse BEAUSSENAT est la fille de Rémi BEAUSENAR dit Maurice et de Marie MAGNAN; ce n'est pas sa soeur. Elle naît le 24/06/1904 à Montlignon(95) et décède le 27/09/1985 à Pa

n°11643
georg petr​oianu
Posté le 15-10-2012 à 13:39:06  profilanswer
 

mic16190 a écrit :

Citation :



 
Thérèse BEAUSSENAT est la fille de Rémi BEAUSENAR dit Maurice et de Marie MAGNAN; ce n'est pas sa soeur. Elle naît le 24/06/1904 à Montlignon(95) et décède le 27/09/1985 à Pa


 
Hi Mic,
Merci beaucoup pour la correcture.
Appreciate your help.
Georg Petroianu

n°15310
mac-mahon
adresse parisienne
Posté le 14-02-2015 à 14:40:12  profilanswer
 

Bonjour,
Je suis la petite fille de Thérèse BEAUSSENAT, épouse BERTRAND, fille de Maurice Rémy BEAUSSENAT, célèbre chirurgien, dont je suis donc l'arrière petite fille.
Merci de prendre contact avec moi si vous le voulez bien.
J'ai toujours habité avenue Mac-Mahon au domicile de mes grands-parents, et demeure maintenant en Bretagne.
Je serais très heureuse de faire des rencontres liées à notre histoire.
Cordialement,

n°15336
FAB1
Posté le 17-02-2015 à 09:39:02  profilanswer
 

Bonjour Françoise
Je vous ai laissé un message en MP (la ligne rouge qui clignote)
Merci de répondre, j'ai quelques infos qui vous intéresseront peut être.
Cordialement
FABRICE

n°16237
mac-mahon
adresse parisienne
Posté le 23-04-2016 à 08:23:41  profilanswer
 

FAB1 a écrit :

Bonjour Françoise
Je vous ai laissé un message en MP (la ligne rouge qui clignote)
Merci de répondre, j'ai quelques infos qui vous intéresseront peut être.
Cordialement
FABRICE


 
Bonjour Fabrice,
Je suis désolée, je viens juste de voir votre message.
Puis-je vous donner une adresse perso pour que nous puissions continuer ?
Cordialement,
Françoise

n°16819
alain bohu
cherchez et vous trouverez
Posté le 11-02-2017 à 17:47:56  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je vous fait savoir que le Dr. Marguerite WEIL n'est pas décédée le 16 juillet 1960 mais le 17 juillet 1961 à Paris 8ème arrondissement.
Reference : Archives de Paris, tables décennales, 1955-1964, Décès, 8e arrondissement, page 224 (5ème ligne à partir du bas de la page)
http://canadp-archivesenligne.pari [...] V11E%20177
J'ai de demandé une copie de l'acte et j'attends de la recevoir.
 
Par ailleurs, j'ai reçu une copie d'un faire-part de naissance de Thérèse BEAUSSENAT sous forme de carte postale, avec au verso une photographie de la propriété Bois-Larive à Montlignon, adressée à Mme Hébert, 9 rue des Arènes à Paris.
 
Cordialement.
Alain Bohu
 
Translation :
Hi everybody,
I just let you know that Dr. Marguerite WEIL did not die on 16th july 1960 but on 17th july 1961 in Paris 8th arrondissement.
Reference : Archives de Paris, tables décennales, 1955-1964, Décès, 8e arrondissement, page 224 (5th line from bottom of the page)
http://canadp-archivesenligne.pari [...] V11E%20177
I have requested a copy of the act and I'm waiting for receiving it.
 
Else, I have received the copy of the announcement of Thérèse BEAUSSENAT's birth presented as a postcard with on the reverse side a photo of  the estate Bois-Larive in Montlignon, addressed to Mrs. Hébert, 9 rue des Arènes à Paris.
 
 
Best regards.
Alain Bohu


Aller à :
Ajouter une réponse