FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire :  service santé 

  Hôpitaux Militaires: 18éme RM.

 

Sites et vestiges de la Grande Guerre : logitieljo62, 3 utilisateurs anonymes et 46 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

Hôpitaux Militaires: 18éme RM.

n°490
Jean RIOTT​E
Posté le 08-03-2007 à 18:57:25  profilanswer
 

- Circonscription de la 18ème Région Militaire - Bordeaux.
    *Charente Inférieure ( aujourd'hui: Charente Maritime).
    *Gironde.
    *Landes.
    *Basses-Pyrénées ( aujourd'hui: Pyrénées-Atlantiques).
    * Hautes-Pyrénées.
 
 - Charente Inférieure.    
 
HC n° 2  Saintes - Collège libre de la Tinellerie - 170 lits - Fonctionne du 15 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 5  La Rochelle - Collège de Jeunes Filles - 175 lits - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 1er janvier 1916
Annexe: Villa de la Redorte - 65 lits -
HA n° 8  Saintes - Couvent de la Providence - 83 lits - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
H? n° 18    ?  - Corbineau - Fonctionne en décembre 1917 -
HB n° 24 bis  Saint-Savinien - Maison particulière - 20 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au ? -
HB n° 25 bis  Le Douhet - Non localisé - Fonctionne avant juin 1915 au 14 février 1916 (?) -
HB n° 26 bis  Gémozac - Maison particulière - 20 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 27 bis  Burie - Maison particulière (Balluteau) et presbytère - 40 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914 au 9 juin 1917 -
HB n° 28 bis  Loulay - Château Mornay - 30 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 29 bis  Crazannes - Bâtiment scolaire - 20 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 20 septembre 1916 -
HB n° 30 bis  Montendre - Salle des Fêtes - 40 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 31 bis  Clérac - Propriété Naud - 50 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 22 mai 1917 -
HB n° 34 bis  Retaud - Maison particulière - 20 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au ?  -
HB n° 35 bis  Pons - Ecole communale - 100 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexe: Ancien Hôpital - 55 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 40 bis  La Tremblade - Ecole libre - 50 lits -  Fonctionne du 15 décembre 1914 au ? -
HB n° 41 bis  Cozes - Mairie et justice de paix - 35 lits - Fonctionne du 25 novembre 1914 au 22 novembre1915 -
HB n° 42 bis  Saint-Georges-de-Didonne - Maison Haviland - 20 lits - Fonctionne du 5 septembre 1914 au 22 novembre 1916 -
H? n° 42  Jonzac - Pensionnat de Jeunes Filles - Fonctionne du ? septembre 1914 au 18 janvier 1919 - Reçoit 9000 blessés et malades -
HB n° 44 bis  Rochefort - Petites Soeurs des Pauvres - 30 lits - Fonctionne de septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 45 bis Marennes - Hôpital Civil - 28 lits - Fonctionne du 19 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 51  Royan - Casino Municipal - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 15 décembre 1915 -
HA n° 54  Chatelaillon - Etablissements privés comportant la villa de l'oeuvre Jeanne d'Arc, boulevard de la Mer; la maison Desgraves, rue du Marché et une troisième villa - 75 lits - SSBM - Fonctionnent respectivement du 3 septembre 1914 au 26 décembre  1918; de novembre 1914 à août 1916; de 1915 au 26 décembre 1918 -
HA n° 56  Saintes - Asile de vieillards - 22 lits - SSBM - Fonctionne du 14 novembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 56  Royan - Institut Collégial - 160 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 61  Saintes - Carmel - 201 lits - Fonctionne du 6 décembre 1915 au 1er Janvier 1916 -
HA n° 74  Jonzac - Institut Saint-Gervais - 60 lits - SSBM - Fonctionne du 9 mai 1915 au 1er janvier 1916 -
HA n° 82  Rochefort - Ecole Jeanne d'Arc - 74 lits - SSBM - Fonctionne du 17 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 83  Jonzac - Ecole Communale - 56 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 84  Royan - Maison de Santé Annot - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 29 août 1914 au 1er janvier 1916 -  
HA n° 90  Saint-Jean d'Angély - Hôpital Camuzet - 89 lits - SSBM - Fonctionne du 17 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexe: Matha - 51 lits - SSBM - Fonctionne du 17 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 91  Tonnay-Charente - Institution Saint-Joseph - 37 lits - SSBM - Fonctionne du 17 octobre 1915 au 1er janvier 1916 -
HA n° 101  Rochefort - Maison particulière, rue Chanzy - 30 lits - UFF - Fonctionne du 1er octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 102  Rochefort - Maison particulière, rue Zola - 24 lits - UFF - Fonctionne du 9 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 103  Fouras - Hôtel du Parc - 120 lits - UFF - Fonctionne du 26 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 105  Saint-Jean-d'-Angély - Collège - 55 lits - UFF - Fonctionne du 25 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 106  Le Douhet - Maison particulière - 37 lits - UFF - Fonctionne du 21 septembre 1914 au 30 octobre 1915 -
HA n° 107  Tonnay-Charente - Ecole de Garçons - 60 lits - UFF - Fonctionne du 26 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexe: Champ-Servé - 20 lits - UFF - Fonctionne du 26 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 108  La Rochelle - Ecole Normale d'Instituteurs - 185 lits - UFF - Fonctionne du 15 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 109  Saujon - Ancienne Ecole Libre - 95 lits - UFF - Fonctionne du 31 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexes: Maison Breuillet - 55 lits - UFF - Fonctionne du 31 août 1914 au 1er janvier 1916 -  
Corne Ecluse - Couvent religieux - 20 lits - UFF - Fonctionne du 31 juillet 191 1er janvier 1916 -
HA n° 110   Royan - Ancien Casino Fancillon - 140 lits - UFF - Fonctionne du 22 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexes: Saint-Palais - Maison particulière - 20 lits - UFF - Fonctionne du 22 septembre 1914 au ?  -
Saint-Georges - Salle des Fêtes - 20 lits - UFF - Fonctionne du 22 novembre 1915 au 1er janvier 1916 -
HA n° 111  Marennes - Ecole Supérieure de Garçons - 1OO lits - Fonctionne du 31 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 117  Ciré d'Aunis - Ecole libre - UFF - Fonctionne du 10 octobre 1914 au 8 mai 1915 -
Clinique du Docteur Chrétien - 30 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 15 février 1915 -
HA n° 118  Aigrefeuille d'Aunis - Ecole libre de filles - 150 lits - UFF - Fonctionne du 10 octobre 1914 au 25 janvier 1918 -
Pensionnat du Saint Sacrement -
HA n° 119  Saint-Pierre-d'-Oléron - Maison particulière - 30 lits - UFF - Fonctionne du 28 septembre 1914 au 1er janvier 1916 - Fermé l'hiver -
HA n° 125  Château d'Oléron - Dispensaire communal - 40 lits - UFF - Fonctionne du 28 septembre 1914 au ? août 1916 -
HA n° 126  Surgères - Propriété particulière - 20 lits - UFF - Fonctionne du 21 décembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 129  Thairé d'Aunis - Partie de la Mairie (2 salles de 15 lits) - 30 lits - UFF - Fonctionne du 28 novembre 1914 au ? juillet 1917 - A reçu 176 blessés ou malades -
HA n° 130  Chatelaillon - Association Vacances Populaires, rue Cognac - 80 lits - UFF - Fonctionne du 24 décembre 1914 au 20 juillet 1916 -
HA n° 131  Sainte-Soulle - Mairie - 29 lits - UFF - Fonctionne du 22 janvier 1915 au ? -
Annexe: Maison particulière - 25 lits - UFF - Fonctionne du 5 février 1915 au ?  
HA n° 135  La Rochelle (Rompsay) - Château des Gonthières - 45 lits - UFF - Fonctionne du 5 juillet 1915 au 1er janvier 1916 -
HB n° 153 bis  Saint-André-de-Lidon - Maison particulière - 20 lits -  Fonctionne de septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 159 bis  Saujon - Maison Raulet - 70 lits - Fonctionne du 14 juillet 1915 au 1er janvier 1916 -
HB n° 166 bis  Saintes - Maison particulière, cours Gambetta - 20 lits - Fonctionne de septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 211  Royan - Royal Hôtel -  ADF - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 28 décembre 1915 -
HA n° 218  Montguyon - Salle des Réunions - 60 lits - ADF - Fonctionne du (15 février 1915 au 1er janvier 1916) -  
Hôpital de Mirambeau - 20/120 lits - Fonctionne du 6 mai 1916 au 11 décembre 1918 - Reçoit des tuberculeux puis des gazés -
H? n° ?  La Rochelle - Fénelon - Fonctionne en octobre 1914 -
H? n° ?  Montendre - Fonctionne en octobre 1914 -
Hôpital Militaire Annexe - Lycée de La Rochelle.
Royan - Caserne Champlain - 200 lits - En voie d'organisation au 1er janvier 1916 -
Infirmerie-Hôpital  Ile d'Aix - 20 lits - Fonctionne du 4 août 1914 au 30 octobre1915 -
Infirmerie -Hôpital  Boyardville - Boulevard de la Caserne - 25 lits - Fonctionne du 1er août 1914 au 1er juillet 1915 - Recevait des prisonniers de guerre -
Infirmerie-Hôpital  Château d'Oléron - 28 lits - Fonctionne toute la durée de la guerre -
HB sans n°  Chermignac - Ecole communale primaire - 20 lits - Fonctionne de août 1914 au 24 septembre 1916 -
 
 
 -Gironde.      
 
HA n° 1  Bordeaux - Etablissement des Sourdes-Muettes, 87 rue Saint-Servin - 120 lits - SSBM - Fonctionne du 2 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 1 bis  Bordeaux - Chambre Syndicale des Employés de Commerce, 6 et 8 rue des Trois Conils - 60 lits - Fonctionne du 26 août 1914 au 10 janvier 1919 - SSBM (6 août 1914), ADF (10 août 1914) - Devient Hôpital Autonome à son ouverture - Parfois appelé Ambulance militaire de la Chambre syndicale des employés de commerce
HC n° 1  Libourne - Collège Municipal - 231 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au 31 janvier 1916 -
Annexes: Ancien Hospice - 165 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au ? -
Maison Probat - 67 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au ? -
HA n° 2  Bordeaux - Maison de Santé de Bagatelle, 21 rue Cassignaol - 80 lits - SSBM - Fonctionne du 2 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 2 bis  Bordeaux - Stade Bordelais, rue du Palais Gallien - 30 lits -
HA n° 3  Bordeaux - Ecole de Santé Navale, cours Barbey - Fonctionne dès le 2 août 1914 avant de devenir HC n° 58 fin août 1914 - Mêmes locaux et adresse - 304 lits -
HA n° 3  Castillon - Château Brandays - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 31 août 1914 au ? -
HB n° 3 bis  Le Bouscat - Oblates, rue du Médoc - 25 lits -
HC n° 3  Bordeaux - Ecole Maternelle, cours d'Espagne - 104 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 4 bis  Le Bouscat - Castel d'Andorte, route du Médoc - 35 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 (?) au 6 janvier1919 -
HC n° 4  Bordeaux - Caudéran - Grand Lebrun - 500 lits - Fonctionne de août 1914 à juin 1917 -
Annexe: Martillac - Ancien Couvent - 100 lits - Fonctionne de août 1914 à ? -
HB n° 5 bis  Bègles - Ecole Combes - 100 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 6  Bordeaux - Ecole Maternelle, rue des Nuits - 110 lits - Fonctionne de  août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 6 bis  Saint-Laurent-du-Médoc - Mairie - 20 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au ? -
HA n° 7  Bordeaux - Cauderan - Bon Pasteur, route de Saint-Médard - 60 lits - SSBM - Fonctionne du 10 mars 1915 à octobre 1918 -
HB n° 7 bis - Saint-Médard-en-Jalles - Maison particulière - 22 lits - Fonctionne du 28 octobre 1914 au 31 mai 1916 -
HB n° 8 bis - Léognan - Ecole communale, Place de la Mairie - 22 lits - Fonctionne de septembre 1914 au 18 mars 1917 -
HA n° 9  Saint-André-de-Cubzac - Ecole - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 31 décembre 1914 - Transféré à Caudéran - Villa Biarritz, avenue de la Mairie - 50 lits - SSBM - Fonctionne du ? janvier 1915 au ? -
HA n° 12  Blanquefort - Local municipal - 115 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 10 bis  Castillon - Hospice - 20 lits -
HB n° 11 bis  Saint-Savin - Nouvelle Mairie - 30 lits - Fonctionne du 27 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 12 bis  Margaux - Château Malescot - 30 lits -
HC n° 12  Pauillac - Lazaret Trompeloup - 496 lits - Fonctionne du 18 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 13  Saint-Laurent-de-Médoc - Chalet Bernos - 20 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 20 avril 1916 - Transféré à Arcachon - Ouvroir des Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul, cours Tartas - 31 lits - SSBM - Fonctionne du ?  au ? - Reçoit 626 malades et blessés (3 décés ) -
HB n° 13 bis  Gironde-sur-Dropt - Ecole de Filles - Fonctionne du 18 septembre 1914 au 3 décembr 1914 -
HA n° 14  Bordeaux - Dépôt de Mendicité, 95 rue Terre Nègre - 100 lits - SSBM - Fonctionne du 2 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 14 bis  Caudrot - Pensionnat - 30 lits - Fonctionne du 21 septembre 1914 au ? -
HA n° 15  Saint-Julien-de-Beychevelle - Château de Beychevelle - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 2 août 1914 au 1er janvier -
HB n° 15 bis  Saint-Macaire - Hôpital civil - 30 lits - Fonctionne du 14 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 16  Arcachon - Clinique Orthopédique, 7 boulevard de l'Océan  - 35 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er avril 1919 - Reçoit 661 blessés et malades (tuberculose osseuse) - 14 décés -
HB n° 16 bis  Villandraut - Mairie - 20 lits - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 16  Bordeaux - Etablissements Tivoli, boulevard de Caudéran - 175 lits - Fonctionne du ? août 1914 au ? -
HA n° 17  Bordeaux-Talence - Grand Séminaire, rue Saint-Genès - 45 lits - SSBM - Fonctionne du 2 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 17 Talence - Noviciat des Frères - 184 lits - Fonctionne du ? août 1914 au 31 mai 1919.-  
HA n° 18  Bordeaux - Asile de nuit Albert Brandenburg, 4 Passage Leydet - 145 lits - SSBM - Fonctionne du 25 août 1914 au 16 janvier 1919 -
HB n° 18 bis Verdelais - Ancien couvent - 120 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexes: Salle Latruste - 20 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au ? -
Ancienne Mairie - 20 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Salle Olivier - 20 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au ? -
HC n° 18  Bordeaux - Ecole Saint-Genès, 160 rue Saint-Genès - 525 lits - Fonctionne du ? août 1914 au ? - Fonctionnait en janvier 1916 - Disposait d'un Service d'ophtalmologie -
HA n° 19  Bordeaux - Maison du Marin, passage Fondaudège - 41 lits - SSBM - Fonctionne du 7 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 19 bis  Coirac - Salle de bal (20 lits) et Ecole de Filles (10 lits) - Fonctionne du 11 octobre 1914 au ? -
HC n° 19  Bordeaux - Lycée National, cours Victor Hugo - 946 lits - Fonctionne du ? août 1914 au ? -
HA n° 20  Bordeaux - Notre-Dame-de Lorette, 32 rue de Saintonge - 100 lits - SSBM - Fonctionne du 6 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 20 bis  Barsac - Ancien orphelinat - 30 lits - Fonctionne du 21 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 21  Bordeaux - Etablissement des Jeunes Aveugles, 61 rue de Marseille - 100 lits - SSBM - Fonctionne du 10 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 21 bis Salles - Salle des Fêtes de la Mairie - 20 lits - Fonctionne du 27 août 1914 au 8 avril 1915 - Reçoit 56 blessés (aucun décés) -
HC n° 21  Bordeaux - Lycée de Jeunes Filles, rue Mondenard -370 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 22  Bordeaux - Saint-Ferdinand, 44 rue Calvet - 107 lits - SSBM - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HB n° 22 bis  Gujan-Mestras - Dortoirs des Usines Billette et Chancerelle, rue du Canal - 65 lits - Fonctionne du 6 septembre 1914 au 25 août 1916 - Reçoit 240 blessés (1 décés) -
HC n° 22  Bordeaux-Cauderan - Ecole Normale d'Institutrices - 230 lits -  Fonctionne de août 1914 à août 1916 -
HA n° 23  Bordeaux - 99 rue Malbec - Accueil de prisonniers libérés - SSBM - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 12 décembre 1914 - Transféré à Saint-Pierre-de-Talence, chemin de Peydavau - 45 lits - Fonctionne du 10 mars 1915 au 1er janvier 1916 -  
HB n° 23 bis Arcachon - Grand Hôtel, boulevard de la Plage - 200 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au 31 août 1916 - Reçoit 1 486 blessés et malades (42 décés) -
HC n° 23  Bordeaux - Groupe Scolaire, rue d'Arlac - 200 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 24  Bordeaux - Foyer de la Jeune Fille, 10 rue des Etuves - 75 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 24  Bordeaux - Groupe Scolaire, place Saint-Bruno - 227 lits - Ouvert en août 1914, fermé le 31 janvier 1916 -
HA n° 25  Bordeaux - Bureau de bienfaisance Saint-Louis/Sainte-Anne, 21 cours Saint-Louis - 75 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 16 janvier1919 - Hôpital chirurgical de catégorie C -  
HC n° 25  Talence - Petit Lycée - 1083 lits - Fonctionne de août 1914 à juin 1916 -
HA n° 26  Bordeaux - Visitation, 47 cours Saint-Médard - 40 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au ?  
HC n° 26  Bordeaux - Groupe Nansouty, cours de Toulouse - 222 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916  -
HA n° 27  Bordeaux - Institution du Mirail, 51 rue Leytère - 100 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au ? -
HC n° 27  Villenave d'Ornon - Saint-Louis-de-Gonzague - 150 lits - Fonctionne de août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 28  Bordeaux - Loges Maçonniques, 8 rue Segalier - 110 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au ? -
HC n° 28  Arcachon - Collège Saint-Elme, avenue Deganne - 380/450 lits - Fonctionne du 2 août 1914 au 30 avril 1919 - Reçoit 9 750 malades, blessés, contagieux - 342 décés -
HA n° 29  Bordeaux - Espérance Saint-Joseph, 44 rue Labirat - 99 lits - SSBM - Fonctionne du 20 septembre 1914 au ? -
HC n° 29  Arcachon - Asile Hospitalier Saint-Dominique, 80 boulevard Deganne - 95/120 lits - Fonctionne du 4 août 1914 au 30 septembre 1916 - Reçoit 1 621 malades, blessés, et des contagieux - 78 décès -
HA n° 30  Bordeaux - Oeuvre des Servantes, 6 rue Poquelin-Molière - 40 lits - SSBM - Fonctionne du 20 septembre 1914 à septembre 1918 -
HC n° 30  La Réole - Ecole d'Agriculture - 93 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au ? -  
Pension Tennes - 78 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexe: Hospice Civil - 100 lits -
HA n° 31  Bordeaux - Clinique du Tondu, 145 rue du Tondu - 25 lits - SSBM - Fonctionne du 21 septembre 1914 au ? -
HC n° 31 La Réole - Collège - 205 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au 26 décembre 1918 -
HA n° 32  Bordeaux - Clinique Pasteur, 59 rue Lafaurie-Montabadon - 15 lits - SSBM - Fonctionne du 21 septembre 1914 au ? -
HA n° 33  Le Bouscat - Villa Bayonne, 67 chemin d'Eysines - 64 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 34  Bordeaux - Baronnet-Frugès, 69 rue Lafaurie-Montabadon - 35 lits - SSBM - Fonctionne du 18 septembre 1914 au ? -
HA n° 35  Bordeaux - Saint-Joseph-du-Hâ, 17 rue du Hâ - 225 lits - SSBM - Fonctionne du 2 septembre 1914 au ?  
HC n° 35  Bordeaux Saint-Jean - Caserne d'Artillerie - 593 lits - Fonctionne de février 1915 à mars 1916 -
HA n° 36  Bordeaux - Hôpital de Paris, Salle des Banquets, rue de Marseille - 45 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au ? -
H? n° 36 Bordeaux - Saint-Joseph - Fonctionne en septembre 1916.
HA n° 37  Castelnau-de-Médoc - Hospice - 30 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 38  Libourne - Hospice de Vieillards, rue Etienne Sabatier - 90 lits - SSBM - Fonctionne du(10 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 39  Macau - Château Plaisance -  30 lits - SSBM - Fonctionne du 10 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 40  Blanquefort - Hôpital russe - SSBM - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 31 décembre 1914 -  
HA n° 40  Bordeaux - Saint-Martial, cours Balgueire - 80 lits - SSBM - Fonctionne du 10 mars 1915 au ? -
HA n° 41  Blaye - Maison Lacroix - 86 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au ? -
Annexes: Local Humarau - 25 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Cone Taillasson -25 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au ? -
HA n° 42  Pauillac - Ecole Mousset, fondation Rothschild - 52 lits - SSBM - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexes: Ecole Saint-Jean - 36 lits - SSBM - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -  
Presbytère - 26 lits - SSBM - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 43  Lesparre - Caisse d'Epargne - 80 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 44  Soulac - Locaux municipaux - 60 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er janvier 1916 -
Annexe: Le Verdon - Ecole municipale - 12 lits - SSBM -
HA n° 45  Saint-Germain-d'-Esteuil - Château Livran - 40 lits - SSBM - Fonctionne du 22août 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 45  Saint-André-de-Cubzac - Ecole Normale d'Instituteurs - 365 lits - Fonctionne du 22 novembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 46  Caudéran - Maison de l'Enfant, 4 chemin du Vélodrome - 175 lits - SSBM - Fonctionne du 24 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 47  Saint-Vivien-de-Médoc - Salle des Fêtes - 30 places - SSBM - Fonctionne du 27 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 48  Gaillan - Propriété Tanais - 20 lits - SSBM - Fonctionne du 2 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 49  Bordeaux - Dames de la Foi, 171 rue Saint-Genès - 25 lits - SSBM - Fonctionne du 30 septembre 1914 au ? -
HA n° 50  La Sauve - Eglise désaffectée - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 8 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 51  Gradignan - Chemin d'Albe - 20 lits - SSBM - Fonctionne du (14 octobre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 52  Cazaux - Maison Garros - 20 lits - SSBM - Fonctionne du 14 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HC n° 52  Arcachon - Casino de la Plage - 140 lits - Fonctionne du 19 décembre 1914 au 1er août 1915 comme Dépôt de Convalescents puis du 1er septembre 1915 au 31 août 1916 comme Hôpital - Reçoit 1468 combattants en tant que Dépôt et 866 malades, blessés et contagieux en tant qu'Hôpital (7 décés) -
HC n° 53  Arcachon - Casino Mauresque de la Ville d'Hiver - 118 lits, ramené à 40 en 1919 - Fonctionne du 13 février 1915 au 10 juillet 1915, puis comme Hôpital à partir du 20 juillet 1915 se spécialisant dans les affections pleuro-pulmonaires non tuberculeuses et à partir de janvier 1919 dans la tuberculose en particulier parmi les combattants originaires d'Outre-Mer - Fonctionne du 13 février 1915 au 20 février 1920 - Reçoit 837 combattants en tant que Dépôt et 2380 à l'Hôpital (65 décés) -  
HA n° 55  Mérignac - Château Bourrau - 20 lits - SSBM - Fonctionne du (20 décembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 58  Beliet - Château Roumegoux et dépendances - 25 lits - SSBM - Fonctionne du 22 septembre 1914 au 15 mai 1918 - Reçoit 240 blessés et malades (1 décés) -
HC n° 58  Bordeaux - Ecole de Santé Navale - 304 lits - Fonctionne de (? août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 59  Carbon Blanc - Maison Bruel - 25 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 60  Bazas - Ecole Communale - 82 lits - SSBM - Fonctionne du (20 août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 62  Saint-Emilion - Maison privée - 40 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916)  
HA n° 63  Saint-Denis-de-Pile - Maison privée - 60 lits - SSBM - Fonctionne du (20 août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 64  Bordeaux - Sainte Famille, 71 rue du Tondu - 43 lits - SSBM - Fonctionne du (15 juin 1915 au 1er janvier 1916) -
HA n° 65  Castillon - Maison Lacoste - 60 lits - SSBM - Fonctionne du (31 août 1914 au 1 er janvier 1916) -
HA n° 66  Coutras - Ecole Communale - 60 lits - SSBM - Fonctionne du (3 octobre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 67  Monségur - Hospice - 50 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 68  Sauveterre-de-Guyenne - Ecole libre - 60 lits - SSBM - Fonctionne du (14 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 69  Créon - Ecole Communale - 40 lits - SSBM - Fonctionne du (3 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 70  Loupiac - Château de Loupiac - 30 lits - SSBM - Fonctionne du (31 août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 71  Preignac - Maison Escudey - 30 lits - SSBM - Fonctionne du (3 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 72  Nerigean - Ancienne Ecole - 25 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 73  Vayres - Château de Vayres - 50 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916)  
HA n° 75  Sainte-Terre - Maison privée - 25 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916)  
HA n° 76  Paillet - Château de Paillet - SSBM - Fonctionne du 30 septembre 1914 au 31 décembre 1914 - Transféré à Gamarde dans les Landes où il est rouvert le 7 août 1915 -
HA n° 78  Sauternes - Château Yquem - 35 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916)
HA n° 79  Hourtin - Salle des Fêtes - 20 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 81  Ambarès - Chemin Maleret - 30 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 85  Villenave d'Ornon - Ecole libre - 27 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 92  Mérignac - Château Teynac (maison privée) - 22 lits - SSBM - Fonctionne du 22 septembre 1914 au au 1er janvier 1916) -
HA n° 98  Pondaurat - Domaine de la Brette - 30 lits - SSBM - Fonctionne du (15 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 99  Saint-Estèphe - Château Pomys - 50 lits - SSBM - Fonctionne du (25 août 1915 au 1er janvier 1916) -
HA n° 112  Bordeaux - Polyclinique, 4 rue Paul Bert - 47 lits - UFF - Fonctionne du (28 août 1914 au 1er janvier 1916) -
Annexes: Maison particulière, 10 rue Paul Bert - 40 lits - UFF - Fonctionne du (28 août 1914 au 1erjanvier 1916) -
Ecole Maternelle, 1 rue Paul Bert - 30 lits - UFF - Fonctionne du (28 août 1914 au ? ) -
HA n° 114  Bordeaux - Cercle Gambetta, place du Pont - 20 lits - UFF - Fonctionne du (29 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 115  Bordeaux - Refuge Nazareth - 50 lits - UFF - Fonctionne du (1er septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 116  Quinsac - Propriété particulière, île Lalande - 70 lits - UFF - Fonctionne du (27 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -  
HA n° 123  Floirac - Monrepos, maison particulière - 50 lits - UFF - Fonctionne du 11 octobre 1914 au 1er janvier 1916 -
HA n° 133  Toulenne - Ancien collège - ? - UFF - Fonctionne du 5 juillet 1915 au 1er janvier 1916.  
HB n° 163 bis  Arcachon - La Pouponnière, avenue Deganne - 75 lits - Fonctionne du 6 septembre 1914 au 20 février 1918 - Reçoit 1 110 blessés et malades (9 décés) -
HB n° 164 bis  Gujan Mestras - Maison Dupin, 27 rue des Réservoirs - 40 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au ? juin 1917 - Reçoit 281 blessés, malades, contagieux (4 décés) -
HA n° 201  Bordeaux - Clinique Moure, chemin d'Arès - 36 lits - ADF - Fonctionne du ? août 1914 au ? avril 1918 -
Annexe: Caudéran - Avenue de la République - 361 lits - ADF - Fonctionne de ( août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 203  Cadillac - Fonctionne pendant toute la durée de la guerre.
HA n° 204  Bordeaux - Institution d'Aquitaine, rue Segalier - 71 lits - ADF - Fonctionne de ( août 1914 au 1er janvier 1916) -
HA n° 205  Arès - Hôpital de la Fondation Wellerstein - 20 lits - ADF - Fonctionne du 9 septembre 1914 au 1er avril 1919 - Reçoit 307 blessés et malades ( 6 décés) -
HA n° 206  La Teste - Nouvelle Ecole Communale de Filles, rue de la Mairie - 80 lits - ADF - Fonctionne du 4 septembre 1914 au ? janvier 1915 comme hôpital pour blessés, puis uniquement convalescents et malades jusqu'à sa fermeture le 27 septembre 1917 - Reçoit 832 blessés, malades et convalescents (51 décés) -
HA n° 208 Cadillac - Fonctionne pendant toute la durée de la guerre.
HA n° 210  Bordeaux - Clinique, rue Th. Ducos - 26 lits - ADF - Fonctionne du (4 septembre 1914 à février 1918)
HA n° 213 Bordeaux - Hôpital suburbain des enfants -
HA n° 214  Bordeaux - Ecole Graty, rue de la Trésorerie - 307 lits - ADF - Fonctionne de ( septembre 1914 à décembre 1916) -
H? Pellegrin Bordeaux -
H ?  Bordeaux - Saint-Nicolas -
HC?  Saint-André-de-Cubzac -
Hôpital Faucher Bordeaux - ?
H? n° ? Villenave d'Ornon - Fonctionne en avril 1917 -
Hôpital Militaire  Bordeaux - Fonctionne en janvier 1916 -
Hôpital Militaire du Camp du Courneau - Le Courneau - 950 lits - Fonctionne du 19 août 1916 au 28 janvier 1918, date à laquelle il est mis à la disposition de l'Armée Américaine - Reçoit 8 083 blessés, malades et contagieux africains, indochinois et russes (895 décés) -  
Hôpital Mixte  Libourne - Fonctionne en octobre 1914 -
Maison de Convalescence  Arcachon - Maison de Famille Bon Repos, avenue Brémontier - 40 lits - Fonctionne du ? octobre 1914 au ? juillet 1916 - Reçoit 30 officiers convalescents (aucun décés) -
Dépôt de Convalescents Andernos - Local de la Crèche - 14 lits - Fonctionne du 15 mars 1915 au 30 avril 1919 - Reçoit 276 convalescents (aucun décés) -
Dépôt de Convalescents Audenge - Château de Certes - 12 lits - Fonctionne de janvier 1915 à juillet 1918 - Reçoit 40 convalescents des départements envahis (aucun décés) -
Dépôt de Convalescents Lanton - Usine désaffectée, au Port du Renet - 30 lits - Fonctionne de février 1915 à décembre 1917 - Reçoit 100 convalescents (1 décés) -
 
 -  Landes.          
 
HA n° 10 Mont-de-Marsan - Ecole publique de garçons - 110 lits - SSBM - Fonctionne du 12 août 1914 au 6 janvier 1919 -      
HC n° 10  Mont-de-Marsan - Ecole normale d'institutrices -78 lits - Fonctionne du 28 août 1914 au 15 décembre 1914 - Reçoit environ 500 blessés. Devient HDC n° 10 du 15 décembre 1914 jusqu'à sa fermeture le 15 décembre 1918 - Passe à 250 lits et sert d'hôpital de triage pour les formations sanitaires de Mont-de-Marsan et Dax - Reçoit 20016 blessés et malades hospitalisés - Dans sa fonction d'hôpital de triage, entre le 15 décembre 1914 et le 1er juillet 1916, a envoyé en permission de 7 jours 10339 hospitalisés, en convalescence 2980 hospitalisés et 339 furent réformés n° 2 - Parmi les médecins-chefs on relève les noms des docteurs Porte, Mercier, Morère, Bonnet et Dupouy.  
HA n° 11  Saint-Sever - Ecole d'Agriculture et de Viticulture - 55 lits - SSBM - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 23 décembre 1918 - Reçoit 776 blessés et malades hospitalisés - Administrateurs: MM. Lartigue, Sauglier - Médecins-chefs: docteurs Dupuy, Ressein -
HC n° 20  Capbreton - Asile Sainte-Eugénie, sanatorium Fondation Desjobert - 215 lits - Fonctionne du 28 décembre 1916 au 31 décembre 1919 - Installé dans les locaux du Lycée Marracq de Bayonne du 18 août 1914 au 28 décembre 1916.
HC n° 38  Mont-de-Marsan - Lycée de garçons - 420 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 28 septembre 1916 -
Annexe: Couvent des Capucins - 50 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 28 septembre 1916 -
HC n° 39  Aire-sur- l'Adour - Ancien Grand Séminaire - 400 lits - Fonctionne du 1er mars 1915 au 30 novembre 1919 -
HB n° 46 bis  Roquefort - Ecole libre - Fonctionne  du ? septembre 1914/6 septembre 1915 -
HB n° 47 bis  Villeneuve-de-Marsan - Hospice - 60 lits - Fonctionne du 14 octobre 1914 au 15 janvier 1919 -  
HB n° 49 bis  Arengosse - Ecoles communales de garçons et de filles et Ecole libre de filles - 34 lits - Fondé et entretenu par la commune - Fonctionne du 22 septembre 1914 au 27 janvier 1917 - Administrateur: M. Bouneau, maire d'Arengosse - Gestionnaire: M. Vincent Maisonnave secondé par Mlle Madeleine Nicolau et M. Clément Etcheverry, infirmiers volontaires - Médecin-chef: docteur Hérail.  
HB n° 50 bis  Ygos - Ecole libre de filles - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 1er mai 1915 -
HB n° 51 bis  Morcenx - Ecole (4 salles) et salle des Fêtes - 116 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au 21 janvier 1915 -
HB n° 53 bis  Labouheyre - Maison particulière - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 4 janvier 1915 -
HB n° 54 bis  Parentis-en-Born - Salle d'école - 30 lits - Fonctionne du 21 septembre 1914 au 31 janvier 1916 -
HB n° 55 bis  Escource - Salle des Fêtes - 20 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au ? mai 1915 -
HB n° 56 bis  Commensacq - Mairie et dépendances - 30 lits - L'hôpital était réparti entre 3 sites (mairie - maison Fillon - maison ?) situés dans un même parc - Constitué et entretenu par la commune - A reçu 140 blessés et malades hospitalisés - Fonctionne du 11 février 1915 au 15 juillet 1916 - Administrateur: M. Dubosq, maire - Médecin-chef: docteur Balhadère, conseiller général et maire de Pissos -
HB n° 57 bis  Pontenx-les-Forges - Bâtiment annexe de l'Ecole - N'a jamais fonctionné - Fermé le 26 août 1916 -
HB n° 59 bis  Grenade-sur-Adour - Ecole Jeanne d'Arc ? - Aucun autre renseignement -  
HB n° 60 bis  Dax - Ecole Sully - 48 lits - Fonctionne du 13 septembre 1914 au 16 septembre 1915 -
HB n° 61 bis  Dax - Ecole primaire de filles, rue Carnot - 60 lits - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 20 septembre 1916 -
HB n° 62 bis  Dax - Villa "Sans Souci", 48 rue Gambetta - 65 lits - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 3 mars 1917 -
HB n° 63 bis  Dax - Ecole normale d'instituteurs - 90 lits - Fonctionne du 13 septembre 1914 au 18 octobre 1917 - Chirurgie catégorie B -
HB n° 64 bis  Dax - Ecole libre Jeanne d'Arc - 40 lits - Fonctionne du 26 décembre 1914 au 1er mars 1917 -
HB n° 65 bis  Dax - Casino - 60 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 24 juillet 1916 -
HB n° 66 bis  Dax - Collège de garçons Cendrillon, institution Notre-Dame du Sacré-Coeur - 70 lits - Fonctionne du 22 mars 1915 au 13 septembre 1917 -
HA n° 67  Monségur - Hospice - 83 lits - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 23 décembre 1918 -
HB n° 67 bis  Dax - Ecole Fénelon - 40 lits - N'a jamais fonctionné -
HB n° 68 bis  Berceau-de-Saint-Vincent-de-Paul - Orphelinat de Garçons - 65 lits - Fonctionne du 18 septembre 1914 au 6 janvier 1919 -
HB n° 69 bis  Buglose - N'aurait jamais fonctionné -
HB n° 70 bis  Rion-des-Landes - Ecole de Filles - 50 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au 1er mars 1917 -
Annexe: Salle de réunions - 20 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au 1er mars 1917 -
HB n° 71 bis  Pontonx-sur-Adour - Ecole communale de filles - 65 lits - Fonctionne du 7 septembre 1914 au 20 août 1916 -
HB n° 72 bis  Tartas - Groupe Scolaire Basse-Ville - 48 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 31 janvier 1916 -
HB n° 73 bis  Tartas - Groupe Scolaire Ville-Haute - 50 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 31 janvier 1916 -
HB n° 74 bis  Capbreton - Institution libre de garçons Saint-Joseph, maison Caule, rue de la Poste - 26 lits - Fonctionne du 21 septembre 1914 au 1er janvier 1919 -
HB n° 75 bis  Capbreton - Ambulance Le Fronton - 24 lits - Fonctionne du 21 septembre 1914 au 1er mars 1919 -
HA n° 76 Gamarde-les-Bains - Etablissement Thermal - 150 lits - Fonctionne du ? mai 1915 au 18 août 1917 -  
HB n° 76 bis  Soustons - Hôpital Civil, avenue de la Gare - 60 lits - Fonctionne du 20 octobre 1914 au 14 juillet 1917 - Le financement de cette formation sanitaire avait la particularité d'être alimenté par une cotisation mensuelle volontaire des habitants et des crédits de la municipalité de Soustons - Reçoit 664 blessés et malades hospitalisés - Administrateur: M. Lassalle, maire - Médecin-chef: docteur Getten -
HB n° 77 bis  Saint-Martin-de-Seignanx - Hospice Saint-Jean, aussi appelé hospice de M. Félix Léglise - 25 lits - Fonctionne du 14 septembre 1914 au 31 décembre 1916 -
HB n° 78 bis  Ondres - Chalet des Pins, propriété de M. Richard Octave-Feuillet - 25 lits - Fonctionne du 18 septembre 1914 au 1er août 1917 -
Organisé avec le concours bénévole de particuliers - Reçoit 550 blessés et malades hospitalisés - Administrateur: M. Octave-Feuillet - Médecin-chef: docteur Lavie, maire de Ondres -
HB n° 80 bis  Tarnos - Ecole libre des filles de la cité des Forges de l'Adour - 25 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au 27 septembre 1916 -
HA n° 86  Dax - Etablissement des Baignots - 160 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 31 mars 1919 -
Annexes: Lazaristes, Notre-Dame du Pouy - 85 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au ? 1919 -
Les Thermes - 40 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 18 juillet 1917 -
Hôtel Graciet - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 20 août 1914 au 18 juillet 1917 -
Hôpital municipal, dite "salle" - Fonctionne du 20 août 1914 au 9 septembre 1914 -
HA n° 94  Grenade-sur-Adour - Maison privée de l'abbé Loglage - 30 lits - Fondé en août 1914 avec le concours de la population locale - Fonctionne de façon bénévole du 17 septembre 1914 au 15 mai 1915 date de son affiliation à la Croix-Rouge - Passe à 60 lits - SSBM - Ferme le 23 décembre 1918 - Reçoit 1108 blessés et malades hospitalisés - Administrateur: M. d'Artigue -  
HA n° 96  Sore - Hospice - 36 lits - SSBM - Fonctionne du 20 février 1915 au 22 octobre 1916 -
HA n° 97  Onesse-Laharie - Maison Particulière (Mlle Dubosq) - 50 lits - SSBM - Fonctionne du 29 août 1914 au 23 janvier 1917 -
HA n° 120  Mugron - Hospice cantonal, Grande-Rue - 70 lits - UFF - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 20 janvier 1918 -
Annexes: Ecole -
Propriété de Mme d'Antin -
HB n° 122 bis  Ygos - Collège libre - 75 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 4 décembre 1916 -  
HA n° 128  Aire-sur-l'Adour - Ancien évêché, rue Gambetta - 100 lits - UFF - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 15 janvier 1919 -
HA n° 134  Poyanne - Séminaire - 260 lits - UFF - Fonctionne du 4 juillet 1915 au 23 décembre 1918 -
HA n° 136  Préchacq-les-Bains - Etablissement thermal - 100 lits - Fonctionne du 1er mai 1915 au 14 janvier1919 -
HB n° 162 bis Hagetmau - Hôpital Thermal - 21 lits - Fonctionne du 15 avril 1915 au 18 octobre 1918 - Ne reçoit plus de blessés et malades hospitalisés du front à compter du 13 décembre 1916 - Réservé aux malades rentrant de camps de prisonniers -
HB n° ?  Pomarez - Salle des Fêtes de la Mairie - 20 lits - Fonctionne du 12 avril 1915 au 26 octobre 1916 -
Hôpital-hospice de Biscarosse - 30 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914/après avril 1919 - A servi de soutien médical aux équipes forestières militaires -
Hopice de Dax - 85 lits - Fonctionne du 9 septembre 1914 au ? -
Hôpital-Hospice de Gabarret- 55 lits - Fonctionne du 2 septembre 1914 au 23 décembre 1918 -
Annexe: Ecole de filles - 20 lits - Fonctionne du 2 septembre 1914 au ? -
Hôpital mixte de Mont-de-Marsan - 76 lits - Fonctionne pendant la durée de la guerre - Réservé aux contagieux et aux malades des dépôts de la garnison -
Hospice de Saint-Sever - 41 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 12 avril 1919 -
 
 -  Basses-Pyrénées.      
 
HA n° 4  Bayonne - Institut Saint-Louis-de-Gonzague, rue d'Espagne - 124 lits - Fonctionne du 30 septembre 1914 au 8 septembre 1916 - Puis fonctionne dans les locaux du pensionnat de jeunes filles Darbouet à Lachepaillet du 8 septembre 1916 au 6 janvier 1919 - 80 lits -
HC n° 5  Pau - Lycée de garçons de Pau, aujourd'hui Louis Barthou - 220/300 lits - Fonctionne du 24 août 1914 au 29 fevrier 1916 -
Annexe: Ecole libre de l'église réformée évangélique, à Ségure, 76 rue de Bordeaux - 50 lits - Fonctionne du 24 août 1914 au 29 février 1916 - Sera rattachée à l'HC n° 46 Pau le 29 février 1916 puis à l'HC n° 34 Pau le 22 août 1916 - Fermée le 30 août 1917 - Directeur: M. Bonzon - Médecin: docteur Monot.
HA n° 6  Pau - Hôtel d'Anglade (encore appelé Villa d'Anglade), 17 et 19 rue du Lycée - 110 lits - SSBM - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 5 juillet 1919 - Possédait une annexe destinée aux officiers tuberculeux - Bien au-delà de l'Armistice cette formation assura jusqu'au 31 mars 1919 le fonctionnement de la cantine de la gare de Pau. A reçu 1832 blessés et malades - Administrateurs: MM. Merlou, De la Rivière, Baudot - Médecin: Dr. Verdenal, médecin-chef de l'Hôpital mixte de Pau.
Annexe: maison particulière, 19 rue du Lycée - 30/50 lits - Fonctionne du 20 août 1914 au 1er juillet 1919.  
HC n° 11  Pau - Ecole Normale de Jeunes Filles, Chemin Tourasse - 110/122 lits - Fonctionne du 5 août 1914 au 20 août 1916  -
Annexes: Villa Saint-Maur (Mlle Antoinette Garreta), avenue des Dames de Saint-Maur - 30 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 9 décembre 1915 ?
Villa Saint-Hughes (Demoiselles Curtis) - 20 lits - Fonctionne du 8 décembre 1914 au 24 juin 1916 -  
HC n° 14  Pau - Collège libre de l'Immaculée Conception, 35 avenue de Bordeaux - 120/160 lits - Fonctionne du 25 août 1914 au 17 septembre 1916 -
Annexe: Etablissemenr des Petites Soeurs des Pauvres - 30 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 22 octobre 1915 - Devient HB n° 168 bis Pau. Fonctionne du 22 octobre 1915 au 27 novembre 1915 -  
HC n° 20  Bayonne - Lycée Marracq, route de Cambo - 340 lits - Fonctionne du 18 août 1914 au 28 décembre 1916 - A sa fermeture hôpital et personnel transférés au sanatorium de Capbreton HC n° 20 (Landes).
Annexe: Clinique du Docteur Delay, route de Cambo - 30 lits - Fonctionne du 18 août 1914 au ? -
HC n° 33  Lestelle-Bétharram - Ecole Notre Dame de Bétharram - 300 lits - Fonctionne du 28 octobre 1914 au 16 novembre 1914 - Devient Hôpital-Dépôt de Convalescents n° 33 du 16 novembre 1914 au 4 mars 1919 - A reçu 4531 blessés et malades dont des combattants musulmans -Médecins-chefs: docteurs Bone, Goudard, Debedat, Gand, Augistrou, Abadi.
HC n° 34  Pau - Pensionnat du Sacré Coeur (ancien couvent), avenue Thiers (aujourd'hui, avenue du général de Gaulle) - 400 lits - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 20 mai 1920 - A reçu des blessés et des malades allemands non contagieux - Parfois mentionné sous l'appellation "Hôpital A".
Annexe: Ecole libre de l'Eglise réformée évangélique, à Ségure(1), 76 rue de Bordeaux - 50 lits - Fonctionne du 22 août 1916 au 30 août 1917 -
(1)- ancienne annexe HC n° 5 de PAU puis HC n° 46 de PAU.  
HC n° 36  Pau - Villa Beaupré (ou Planté), du nom du propriétaire de l'immeuble du 11 avenue Thiers (aujourd'hui avenue du Général de Gaulle), le capitaine Planté-Lapenne - 80 puis 37 lits - Fonctionne du 7 septembre 1914 au 15 février 1919 - Au début, le personnel est composé de volontaires irlandais de l'Ulster (80 lits soldats) dirigés par le Dr Darling et appartenant au North Tyrone Ulster Volunteer Force Hospital, soutenu par la Saint John Ambulance Association sous la présidence de la duchesse d'Abercorn (12 octobre 1914/fin avril 1916) -En mai 1916, ce que l'on appelait "l'Ambulance anglaise ou l'Hôpital irlandais" se rapproche du front et s'installe à Lyon. On passe de 80 lits soldats à 37 lits officiers sous la direction du Dr Callais aidé de 6 infirmières. Le chauffage est assuré par des dons.  
HC n° 37  Pau - Villa Botto, Chemin du Moulin - 130 lits installés dans l'ancienne usine de pâtes Botto-Ladagnous - Fonctionne du 29 décembre 1914 au 23 septembre 1916 - Mis en réserve en 1916 - Réouvert le 20 février 1917 - Fermé définitivement le 29 décembre 1918 - En 1914 reçoit des blessés allemands - En 1915 accueille 110 contagieux -
HC n° 40  Oloron-Sainte-Marie - Collège Communal, 14 rue de l'Adour - 535 lits - Fonctionne du 12 août 1914 au 27 septembre 1917 -
HC n° 43  Eaux-Bonnes - Ecole Communale - 140 lits - Fonctionne du 18 juin 1915 au 15 novembre 1918 - Fermé l'hiver -
HC n° 44  Pau - Ancienne Ecole des Frères de la Doctrine chrétienne, rue Jean-Baptiste Carreau - 142 lits - Fonctionne du 7 juillet 1915 au 15 février 1919 - Etablissement spécialisé de rééducation par la physiothérapie, l'électrothérapie et la mécanothérapie -
HC n° 46  Pau - Palais d'Hiver - 200/300 lits - appelé temporaire C (septembre/octobre 1914), avec annexe Caserne Bernadotte puis HB n° 117 bis -  Fonctionne du 7 octobre 1915 au 22 août 1916 - Personnel soignant de la Croix-Rouge américaine -
Annexe: Eglise réformée évangélique, 76 rue de Bordeaux à Séguret - 50 lits - Fonctionne du 29 février 1916 au 22 août 1916 -  Ancienne annexe de l'HC n° 5 de Pau puis de l'HC n°34 de Pau -
HC n° 47  Biarritz - Hôtel d'Angleterre - 325 lits - Fonctionne du 28 octobre 1914 au 10 août 1916 -
HC n° 48  Biarritz - Hôtel Régina - 100 lits - Fonctionne du 25 juillet 1915 au 27 février 1919 -
Annexes: Villa Rosalia - 40 lits - Fonctionne du 4 août 1916 au ? - Fonctionnait après janvier 1918 - Ancien HB n° 158 bis où se trouvaient les services et magasin du Service de Santé de la Place -  
Villa Aguilera, route de Bayonne - 12 lits - Fonctionne du 4 août 1916 au ? - Fonctionnait après janvier 1918 - Du 28 octobre 1914 au 4 août 1916 portait le n° HB 105 bis avec 40 lits - Reçoit des contagieux -
HC n° 49  Biarritz - Hôtel des Princes - 100 lits - Fonctionne du 1er août 1915 au 3 décembre 1915 -
Annexes: Hôtel de Bayonne - Fonctionne du 1er août 1915 au ? - Portait le n° de nomenclature HB n° 94 bis du 1er septembre 1914 au 1er août 1915
Hôtel de l'Europe, rue du Helder - 100 lits - Fonctionne du 20 novembre 1915 au ? - Portait le n° de nomenclature HB n° 98 bis du 12 septembre 1914 au 20 novembre 1915 -  
HC n° 50  Biarritz - Hôtel Continental -  ? lits - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 9 novembre 1915 -
HA n° 53  Saint-Jean-Pied-de-Port - Maison Particulière - 40 lits - Fonctionne du (29 septembre 1914 au 1er février 1916) -
HC n° 55  Anglet - Le Refuge, villa Stella Maris - 255 lits - Fonctionne du 1er février 1915 au 21 mars 1919 - A servi d'Hôpital Dépôt de Convalescents pour les troupes coloniales noires -
HC n° 57  Saint-Christau-de-Lurbe - Hôtel du Mogol, Hôtel du Télégraphe, Hôtel du Grand Turc - 300 lits - Fonctionne du 15 novembre 1915 au 15 décembre 1918 -  
HC n° 59  Pau - Villa Nitot, Chemin Trespoey - 100 lits - Fonctionne du 12 juin 1915 au 10 mai1919 - Station sanitaire pour soins aux tuberculeux -
Annexes: Villa Feillet, 8 avenue des Dames-de-Saint-Maur - 60 lits - Fonctionne du 12 juin  1915 au 1er janvier 1918 - Centre d'Ophtalmologie régional -
Maison Lèbre (Fondation Edmond Blanc) - 54 lits - Fonctionne (du ? au ? ) - Deviendra HB n° 165 bis de Pau  -
HC n° 60  Pau - Pension Navarre, 55 rue du 14 juillet - 110/80 lits - Fonctionne du 6 novembre 1914 au 12 avril 1919 - Courant 1916 devient annexe de l'HB n° 119 bis -  
HA n° 61  Biarritz - Villa Les Tamaris - 25 lits - Fonctionne du 12 novembre 1914 au 21 juin 1917 - Reçoit des convalescents -
HC n° 62  Coarraze-Nay - Grand Séminaire, ancien couvent des Dominicains - 230 lits - Hôpital-Dépôt de Convalescents du 22 novembre 1915 au 25 mars 1918 puis du 26 mars 1918 au 6 janvier 1919 fonctionne comme hôpital chirurgical (catégorie B) -
HC n° 65  Bidart - Château d'Ilbarritz - 205 lits - Fonctionne du 1er février 1916 au 6 mars 1922 - Spécialité: tuberculose osseuse -
HB n° 79 bis  Bayonne - Mont Carmel, villa Gomez - 20 lits - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 23 décembre 1918 -
HB n° 81 bis  Cambo-les-Bains - Sanatorium du Docteur Dieudonné - 30 lits - Fonctionne du 5 août 1914 au 23 décembre 1918 -
HB n° 82 bis  Hasparren - Hôpital Civil, encore appelé "Vieil Hôpital" - 80 lits - Fonctionne du 9 octobre 1915 au 14 juillet 1917 -
HB n° 83 bis  Bidart - Château d'Illbarritz - 104 lits - Fonctionne du 20 septembre 1914 au 1er février 1916 - Devient probablement HC n° 65 Bidart -  
HB n° 84 bis  Hendaye - Villa Marie, quartier de la Plage - 75 lits - Fonctionne du 8 septembre 1914 au 16 octobre 1915 -
HB n° 85 bis  Hendaye - Casino de la Plage, avenue de la Plage - 75 lits -  Fonctionne du 10 septembre 1914 au 10 octobre 1915 -
HB n° 86 bis  Saint-Jean-de-Luz - Casino - 100 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 6 janvier 1919 - 2487 blessés et malades y ont été hospitalisés -
Administrateurs: MM. Gers et Neumann - Docteurs: Blazy, Thiercelin, Salvat et Péralte -
Annexe: Couvent Sainte-Marie - 50 lits - Fonctionne du 4 septembre 1914 au 10 janvier 1918 (?) -
HB n° 87 bis  Biarritz - Casino Bellevue - Aussi appelé Hôpital franco-espagnol - 300/320 lits - Fonctionne du 25 août 1914 au 25 janvier 1920- Service de chirurgie
lourde - 42 décès à déplorer - Une soixantaine d'infirmières, une dizaine de médecins, 3 chirurgiens s'y relayaient -    
HA n° 88  Biarritz - Pavillon Henri IV - 100 lits - SSBM et Soeurs de Saint-Vincent-de-Paul - Fonctionne du 29 août 1914 au 24 novembre 1918  
Villa Edouard VII, rue des Chantiers - 50 lits - Fonctionne du 29 août 1914 au 6 janvier 1919 -  
HB n° 88 bis  Biarritz - Casino Municipal de la Plage - 240 lits - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 1er juillet 1915 -
HA n° 89  Orthez - Hospice Civil (1 salle) - 40 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914 au 14 décembre 1917 - Chirurgie: catégorie C -
Annexes: Asile Protestant - 42 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914/après 1er janvier 1918 -
Ecole primaire supérieure - 48 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914/avant 1918-
Château Casassus - 48 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914/après 1er janvier 1918 -
Collège libre Moncade - 70 lits - Fonctionne du 10 septembre 1914/avant 1918 -  
HB n° 89 bis Biarritz - Hôtel du Palais, avenue Edouard VII - - 200 lits - Fonctionne du 13 septembre 1914 au 26 juin 1915 -
HB n° 90 bis Biarritz - Hôtel d'Angleterre, 1 rue Mazagran - 180 lits - Fonctionne du 14 septembre 1914 au 4 août 1915 -  
HB n° 91 bis Biarritz - Hôtel Régina, quartier du Phare - 375 lits - Fonctionne du 12 août 1914 au 31 juillet 1915 -
HB n° 92 bis Biarritz - Hôtel Continental, avenue de la Reine-Victoria - 120 lits - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 19 novembre 1915  
HB n° 93 bis  Biarritz - Hôtel des Princes - 120 lits - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 1er août 1915 -
HB n° 94 bis  Biarritz - Hôtel de Bayonne - 130 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 1er août 1915 -  
HB n° 95 bis  Biarritz - parfois appelé Hôpital russe n° 306 - Grand Hôtel (Palais Bellevue) - 120 lits - Fondé et entretenu à ses frais par le docteur Jacques de Poliakoff - Fonctionne du 11 septembre 1914 jusqu'au ? août 1917 en tant que service de grande chirurgie; en août 1917 spécialisé dans le traitement des soldats gazés - Fonctionne durant toute la guerre - Au 31 août 1915 a reçu 684 blessés et malades hospitalisés -
Directeur: docteur de Poliakoff - Médecins: docteurs Bandaline, de Lostalot, Blanco-Acevedo (Uruguay), Lafourcade -
HB n° 96 bis  Biarritz - Hôtel des Thermes Salins, avenue Reine-Nathalie - 100 lits - Fonctionne du 13 septembre 1914 au 22 juin 1915 -  
HB n° 97 bis  Biarritz - Hôtel Carlton, avenue Edouard VII - - 100 lits - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 30 juin 1915 - A reçu des  blessés prisonniers de guerre allemands.
HB n° 98 bis  Biarritz - Hôtel de l'Europe, rue du Helder - 100 lits - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 1er août 1915 -
HB n° 99 bis  Biarritz - Ancien Couvent des Dominicains - 70 lits - Fonctionne du 30 août 1914 au 10 janvier 1919 - Les infirmières étaient des soeurs dominicaines.
HB n° 100 bis  Biarritz - Villa Heerena, rue Gambetta - 40 lits - Fonctionne du 21 septembre 1914 au 23 novembre 1914 -
HB n° 101 bis  Biarritz - Oeuvre Saint-Pierre des enfants assistés, rue d'Alsace - 35 lits - Fonctionne du 13 septembre 1914 au 17 avril 1916 -
HB n° 102 bis  Biarritz - Villa Migron, quartier Chelitz - 22 lits - Fonctionne du 30 août 1914 au 24 juillet 1916 -
HB n° 103 bis  Biarritz - Chalet Camille, appelé aussi Ambulance Russe - 25 lits - Fonctionne du 30 août 1914 au 15 octobre 1915 -
HB n° 104 bis  Biarritz - Villa Liliteia - 20 lits (officiers) - Fonctionne du 30 août 1914 au 1er mai 1919 -  
HB n° 105 bis  Biarritz - Villa Aguilera, route de Bayonne - 40 lits - Fonctionne du 28 octobre 1914 au 4 août 1916 -  Reçoit les malades contagieux - Annexe de l'HB n° 48 bis du 4 août 1916/après janvier 1918 -
HB n° 106 bis  Biarritz - Hôtel Victoria - 100 lits -  Fonctionne du 13 septembre 1914 au 24 septembre 1915 -
HB n° 109 bis  Salies-de-Bearn - Casino - 55 lits - Fonctionne du 12 septembre 1914 au 6 janvier 1919 -
HB n° 110 bis  Salies-de-Bearn - Hôtel de Paris, cours du Jardin Public - 85 lits - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 20 février 1920 -  
HB n° 111 bis  Salies-de-Bearn - Hôtel du Château, quartier du Château - 142 lits - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 5 février 1919 (?)
HB n° 112 bis  Salies-de-Bearn - Hôtel Bellevue, quartier de la Gare - 30 lits - Fonctionne du 23 septembre 1914 au 11 juillet 1916 -  
HB n° 113 bis  Salies-de-Bearn - Château de Mosqueros, route de Bayonne - 62 lits - Fonctionne du 24 octobre 1914 au 7 décembre 1916 -  
HB n° 114 bis  Salies-de-Bearn - Hôtel du Parc, boulevard Saint-Guily - 32 lits - Fonctionne du 24 octobre 1914 au 29 janvier 1919 -  
HB n° 115 bis  Salies-de-Béarn - Cette formation, non localisée, aurait fonctionné avant octobre 1917 -
HB n° 116 bis  Saint-Palais - Hospice Sainte-Elisabeth - 60 lits - Fonctionne du 27 février 1915 au 1er janvier 1919 -
Annexe: Villa Pradet-Balade - 35 lits - Fonctionne du 27 février 1915 à juin 1917 -  
HB n° 117 bis Pau - Palais d'Hiver et Palmérium (parfois appelé Hôpital de la Croix-Rouge américaine) - 200 lits - Fonctionne de octobre 1914 au 7 octobre 1915 -
HB n° 119 bis Pau - Pension de jeunes filles Navarre, allée de Morlaas - Fonctionne du 23 février 1915 au 15 février 1916 -  
HB n° 118 bis  Pau - Villa Ridgway (ou des Allées), allées de Morlaàs - 125/150 lits - Fonctionne du 13 octobre 1914 au 15 janvier 1919 -
HB n° 120 bis Pau - Ancienne maternité, 18 rue de Samonzet - 120 lits - Fonctionne du 1er janvier 1915 au 15 mai 1920 - Avant janvier 1915 fonctionnait comme Hôpital-Dépôt de Convalescents -  
HB n° 121 bis  Gélos - Villa Tourné - 35 lits - Fonctionne du 19 octobre 1914 au 10 janvier 1919 -
HB n° 122 bis  Igon - Orphelinat des religieuses de la Croix - 75 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 9 décembre 1915 sous la dénomination d'Hôpital militaire annexe n° 122 bis rattaché à l'HC n° 5 de Pau. Puis prend le n° de nomenclature de HB n° 122 bis jusqu'à sa fermeture le 4 décembre 1916 - Reçoit 656 blessés et malades hospitalisés - Administrateurs: M. Destieu, abbé Lembeye - Médecins: docteurs Lacrave, Thurot, Larquier, Lapique, Fluet -
HB n° 123 bis Nay - Grand Séminaire -130 lits - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 22 novembre 1915 - Devient Hôpital Dépôt de Convalescents n° 123 bis du 22 novembre 1915 au 26 mars 1918  
HB n° 124 bis  Oloron-Sainte-Marie - Collège - 40 lits - Fonctionne du 15 septembre 1914 au 3 mai 1915 -
HB n° 125 bis  Garlin - Ancien asile, hôpital Saint-Pierre - 50 lits - Fonctionne du 17 septembre 1914 au 25 juillet 1917 -
HB n° 126 bis  Arudy - Ecole libre - 60 lits - Fonctionne du ? septembre 1914 au ? -
HB n° 127 bis  Laruns - Maison particulière - 50 lits - Fonctionne de septembre 1914 au 1er janvier 1917 -
HB n° 128 bis  Arthez-de-Bearn - N'aurait jamais fonctionné -
HB n° 129 bis  Artix - N'aurait jamais fonctionné -
HB n° 130 bis  Lescar - Ecole Normale - 100 lits - Fonctionne du 13 octobre 1914 au 11 octobre 1917.  
HA n° 137  Pau - Couvent des Franciscains, rue Michel Hounau - 250 lits - UFF - Fonctionne du 5 septembre 1915 au 1er mars 1919 -  
Annexe: Dubreuil - 60 lits - UFF - Fonctionne du 5 septembre 1915 au 1er mars 1919 -
HB n° 151 bis  Pau - Pensionnat de jeunes filles des dames de Saint-Maur - 30 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 1er janvier 1919
HB n° 154 bis  Bidart - Villa (ou Fondation) Sacchino, parrainé par la princesse Ghyka, soeur de la reine Nathalie de Serbie - 45 lits - Fonctionne du 1er mars 1915 au 1er novembre 1916 -
HB n° 158 bis  Biarritz - Villa Rosalia - 40 lits - Fonctionne du 1er octobre 1915 au 4 août 1916(?) - -
HB n° 161 bis  Eaux-Chaudes - Hôpital Thermal - 200 lits - Fonctionne de juin 1915 au 24 février 1917 - Fermé temporairement en janvier 1916 -  
HB n° 165 bis  Pau - Fondation Edmond Blanc (Maison Lèbre), 13 rue du Lycée - 54 lits - Fonctionne du 27 septembre 1914 au 1er février 1919 - Ancienne annexe de l'HC n° 59 de Pau et ex- OAC -
HB n° 167 bis  Pau - Asile Saint-Luc - 50 lits - Fonctionne du 30 mars 1915 au 11 décembre 1915 -
HB n° 168 bis  Pau - Etablissement des Petites Soeurs des Pauvres, chemin Béziou - 30 lits - Fonctionne du 22 octobre 1914 au 27 novembre 1915 - Mis en réserve -
HB n° 169 bis  Pau - Curtiss Villa Saint-Hugues, route de Bordeaux - 20 lits - Fonctionne du 8 décembrembre 1915 au ? -  
HB n° 215 bis  Biarritz - Société sportive Biarritz association (Villa du Docteur Claisse ?) - 20 lits - Fonctionne du 11 septembre 1914 au 26 mars 1915 -
HA n° 216  Larressore - Ancien Séminaire - 250 lits - ADF - Fonctionne de septembre 1914 au 31 décembre 1918 - Reçoit jusqu'en 1915 des grands blessés en convalescence et dont l'état de santé nécessite encore des soins et du repos - Avec l'apparition de l'arme chimique sur les champs de bataille (Ypres, 22 avril 1915) il reçoit des gazés ainsi que des soldats atteints de tuberculose - Médecin-chef: docteur Jacquemin - Infirmière-major: Mme Louis Barthou, épouse de l'homme politique - Transformé en Hôpital Sanitaire ne soignant que des tuberculeux du 1er janvier 1919 à 1921 - A reçu environ 2000 blessés et malades - 254 décès sont à déplorer - Un petit cimetière militaire (61 tombes), en bordure de Nive, au pied d'Arnaga, rappelle que l'on mourait à l' Hôpital de Larressore - Pendant longtemps oublié de tous, n'intéressant plus personne... il a été rénové grâce à l'action conjuguée de l'ONC/VG 64, de la Délégation Générale 64 du Souvenir Français, de la commune de Larressore et de bénévoles du village -  
Hôpital Militaire Bayonne - 700 lits - Fonctionne pendant toute la durée de la guerre - Un Hôpital Dépôt pour Convalescents y a fonctionné du 17 janvier 1915 au 1er janvier 1916 -
Hôpital Civil Saint-Léon Bayonne - 90 lits - 2 salles (ou pavillons?) étaient réservées aux hospitalisés militaires - Fonctionne du 27 août 1914 au ? 1919  
Hôpitaux Bénévoles  Biarritz - les Hôtels Cosmopolitain, de France, Lefèvre, de Paris, de la Côte d'Argent auraient accueilli des blessés ou malades hospitalisés - Aucun autre renseignement -  
Centre Spécial de Réforme Pau - comprend 2 sites: ancien hôpital-annexe n° 120 bis dans une ancienne maternité, 18 rue Samonzet et ancien hôpital-annexe n° 151 bis dit du Bon Pasteur, 24 rue Jean-Jacques-de-Monaix, précédemment appelé HDC - Fonctionne du 27 janvier 1915 au 15 mai 1920 -
Hôpital Militaire portugais  Hendaye - Casino de la Plage, avenue de la Plage - Fonctionne à partir de 1917 et accueille des convalescents portugais avant rapatriement -
Hôpital Mixte Pau - Hôpital Civil de Pau, 16 Cours Bosquet - 75/95 lits - Fonctionne pendant toute la durée de la guerre - dispose de pavillons d'isolement pour contagieux à l'Hôpital de Noulibos, chemin de Laherrère à Pau -
Infirmerie-Hôpital Pau -Caserne Bernadotte - 400 lits - Fonctionne du 1er novembre 1918 au 1er avril 1919 -
Infirmerie-Hôpital du camp de Ger-Ossun - 72 lits - Fonctionne du 15 avril 1916 au 1er février 1917 - Deviendra un Centre de rééducation physique du 1er février 1918 au 28 février 1919 -
Sanatorium Trespoey Pau - Fonctionne du 1er mars 1916 à ?
 
      -Hautes-Pyrénées.    
 
HC n° 7  Cantaous-Tuzaguet - Couvent des Soeurs de Saint-Joseph - 125 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 6 janvier 1917 - Reçoit malades et chirurgie de catégorie C -
HC n° 8  Tarbes - Collège de jeunes filles, rue Desaix - 124 lits - Fonctionne du 16 août 1914 au 8 mai 1916 -Le personnel est affecté à l'HC n° 9 lors de la fermeture de cette structure.
HC n° 9  Tarbes - Lycée de Garçons - 230 lits - Fonctionne du 24 août 1914 au 26 mai 1916 -  
Collège de jeunes filles - 410 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au 19 mai 1919 -  
Grand séminaire, 10 rue de la Moisson - 300 lits - Fonctionne du 31 août 1914 au 19 mai 1919 - Devient HDC n° 41 du 7 juillet 1915 au 30 août 1916 -
HC n° 32  Lourdes - Asile Notre-Dame (ou de la Grotte et abri du Pèlerin) - 350 lits - Fonctionne du 24 août 1914 au 15 février 1919 - Services de grande chirurgie, de médecine, de radiologie, d'électrothérapie, de thermothérapie, et de mécanothérapie - 10643 blessés et malades ont été hospitalisés - Médecins-chefs: docteurs Darbonet, Lassègue et Watrin -  
HDC n° 41  Tarbes - Grand séminaire, 10 rue de la Moisson - 300 lits - Fonctionne du 7 juillet 1915 au 30 août1916 -
HC n° 54  Loures-Barrousse - Casino Municipal - 100 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 30 janvier 1917 -
Annexes: Hôtel de Paris - 75 lits - Fonctionne du 15 décembre 1914 au 30 janvier 1917 -
Hôtel Verdier - 125 lits - Fonctionne du 20 mars 1915 au 30 janvier 1917  -
Hôpital Thermal - 20 lits - Fonctionne du 5 juillet 1915 au 21 décembre 1915 -
HA n° 87  Tarbes - Ecole Jeanne d'Arc - 70 lits - SSBM - Fonctionne du 29 août 1914 à septembre 1917 - Locaux transférés à la Caisse d'Epargne, maison Duplat, rue Larrey, de septembre 1917 au 23 décembre 1918 -
HA n° 104  Tarbes - Ecole Normale d'Institutrices - 100 lits - Fonctionne du 26 août 1914 au 5 septembre 1916 -
Maison, rue Brauhauban - ? - Fonctionne du ? au 23 décembre 1918 -
HB n° 131 bis  Maubourguet - Soeurs de la Croix - 48 lits - Fonctionne du 27 septembre 1914 au 1er janvier 1916) -
HB n° 132 bis  Maubourguet - Etablissement Gardey - 136 lits - Fonctionne du 27 septembre 1914 au 14 juillet  1917 -
HB n° 133 bis  Séméac - Ancien Couvent - 67 lits - Fonctionne du 7 septembre 1914 au 20 décembre 1918 -
HB n° 134 bis  Trie-sur-Baïse - Orphelinat - 32 lits - Fonctionne du 20 décembre 1914 au 17 janvier1917 -
HB n° 135 bis  Lourdes - Couvent des Passionistines - 68 lits - Fonctionne du 30 août 1914 au 21 septembre 1917 -
HB n° 136 bis  Lourdes - Couvent des Assomptionnistes - 230 lits - Fonctionne du 30 août 1914 au 12 décembre 1917 - A été Dépôt de Convalescents du 4 février 1915 au 12 juin 1915 -
HB n° 137 bis  Lourdes - Abbaye (fabrique de liqueurs) - 98 lits - Fonctionne du 18 septembre 1914 au 23 décembre 1918 -  
HB n° 138 bis  Lourdes - Etablissement Saint-Joseph - 80 lits - Fonctionne du 29 octobre 1914 au 24 septembre  1916 -
HB n° 139 bis  Lourdes - Villa Saint-Thomas-d'-Aquin - 110 lits - Fonctionne du 25 novembre 1914 au 9 mai 1920 -
HB n° 140 bis  Lourdes - Hôpital Saint-Frai (Notre-Dame-des-Douleurs) - 350 lits - Fonctionne du 24 août 1914 au 28 septembre 1917 -
HB n° 141 bis  Saint-Pé-de-Bigorre - Séminaire - 350 lits - Fonctionne du 3 septembre 1914 au 12 avril 1919 -
HB n° 142 bis  Argelès-Gazost - Casino - 86 lits - Fonctionne du 25 septembre 1914 au 1er janvier 1916 -
Hôpital Thermal  Beaucens -  20 lits - Pour officiers -
HB n° 145 bis  Bagnères-de-Bigorre - Collège de Garçons Victor Duruy - - 147 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 21 janvier 1919 - Administration associée avec l'HB n° 146 bis de Bagnères-de-Bigorre -
HB n° 146 bis  Bagnères-de-Bigorre - Villa Bonvouloir - 25 lits - Fonctionne du 1er septembre 1914 au 29 janvier 1919 -
HB n° 147 bis  Bagnères-de-Bigorre - Collège libre, rue de la République - 100 lits - Fonctionne du 1er mars 1915 au 30 novembre 1917 -
HB n° 148 bis  Bagnères-de-Bigorre - Couvent Saint-Vincent - Egalement connu sous l'appellation Hôpital n° 4 -
HB n° 149  bis  Louresses-Barousse -

Message cité 3 fois
Message édité par Jean RIOTTE le 17-03-2017 à 10:05:51
n°901
pierret
Posté le 30-04-2007 à 13:11:39  profilanswer
 

Bonjour Jean. Bonjour à vous tous.
 
Pour ce qui concerne les hôpitaux militaires de Gironde et plus spécialement d’Arcachon et des autres villes du bassin, je vous invite à visiter un site au moyen du lien ci-après :
 
http://leonc.free.fr/histoire/hopitaux/index.htm
 
Vous y trouverez la liste des tous les Hôpitaux Complémentaires, des Hôpitaux Auxiliaires (Croix Rouge), des Hôpitaux Privés, des Hôpitaux Bénévoles, des Dépôts de Convalescents d'Arcachon et des autres villes du bassin, avec les dates d’ouverture et de fermeture, ainsi que le nombres des blessés accueillis, de lits, de décès, etc. etc. le tout illustré avec des cartes postales et photos d’époque.
 
Ce site semble avoir été mis à jour en mars 2007.
 
Il y est fait référence à André Rebsomen qui a dressé la liste de ces hôpitaux pour Arcachon et les autres villes du bassin dans son livre « Arcachon et ses environs pendant la Guerre ». 1.519 hommes sont morts dans ces hôpitaux.
 
Bien cordialement.
 
Jean-Louis Pierret
 


---------------
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"
n°902
Jean RIOTT​E
Posté le 30-04-2007 à 18:16:13  profilanswer
 

Bonsoir Jean-Louis,
Bonsoir à toutes et à tous,
Merci de rappeler ce lien qui avait été signalé par XSL (Xavier) en son temps et que je m'étais empressé de reprendre et de diffuser sur le Forum. C'est précisément parceque l'info. avait été déjà donnée que je n'ai pas encore mis à jour les Hôpitaux d'Arcachon et sa région, pensant que les "impatients" iraient voir grâce à ce lien que je rappelle:
http://leonc.free.fr/histoire/hopitaux/index.htm
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°905
XSL
Posté le 30-04-2007 à 20:20:57  profilanswer
 

Bonsoir.
Je confirme ce que dit Jean Riotte.
J'ajoute que le HA23 était rue MALBEC et que le HC29 était (du 04.08.1914 au 30.09.1916) à l'Asile Hospitalier Saint Dominique, 80 boulevard Deganne (toutes infos à la demande, photos à l'appui).
Cordialement.
Xavier

n°909
gg101hop
Posté le 01-05-2007 à 11:46:01  profilanswer
 

Bonjour Xavier,
le HA23 n'est pas à Arcachon mais à Talence, salutations.
Guy

n°910
loic1386
Posté le 01-05-2007 à 12:14:03  profilanswer
 

Bonjour à toutes et tous,
Bonjour Jean,
 
En Charente inférieure, et plus précisément sur l’Ile d’ Oléron, se trouvait l’Hôpital Auxiliaire n° 125 au Château d’Oléron.  
Sur le cachet ci dessous on peut lire en en-tête « Union des Femmes de France », cette association était affiliée à la Croix Rouge.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/491/Hop.%20Aux.jpg
 
A Rochefort il y avait également un Hôpital auxiliaire n° ?? « Jeanne D’Arc »
   
Bien cordialement.
Loïc.


---------------
8° BCP - 316° RI - 62° RI - 262° RI
n°931
armand
Posté le 05-05-2007 à 09:16:35  profilanswer
 

Bonjour
 
Je posséde l'original d'une ordonnance délivrée le 22.01.1916 par le service OPH de l'HC n° 18  à Bordeaux, 160 rue Saint-Genès :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/1425/160122OrdonnaceOPH.jpg
 
Mon GP SGT au 132è RI de Reims y été soigné pendant sa convalescence passée à Cadillac sur Gironde
 
Cdt
Armand

Message cité 1 fois
Message édité par armand le 05-05-2007 à 09:18:46

---------------
Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4" )
n°950
gg101hop
Posté le 05-05-2007 à 20:30:31  profilanswer
 

armand a écrit :

Bonjour
 
Je posséde l'original d'une ordonnance délivrée le 22.01.1916 par le service OPH de l'HC n° 18  à Bordeaux, 160 rue Saint-Genès :
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] aceOPH.jpg
 
Mon GP SGT au 132è RI de Reims y été soigné pendant sa convalescence passée à Cadillac sur Gironde
 
Cdt
Armand


 
Bonjour Armand,
Il y avait à CADILLAC l'hôpital auxiliaire N°208 ouvert pendant toute la durée de la guerre, c'est peut-être là que votre GP a passé sa convalescence, salutations
Guy
 

n°952
Jean RIOTT​E
Posté le 05-05-2007 à 22:10:17  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Je fais une réponse groupée !
 - Guy: effectivement Cadillac était une annexe de l'HA n° 208 de Podensac;
 - Loïc: exact, l'HA n° 125 était bien au Château sur l'île d'Oléron et géré par l'Union des Femmes de France. Quant à l'HA installé dans les locaux de l'Ecole Jeanne d'Arc de Rochefort il portait le n° 82 et avait pour gestionnaire la Société de Secours aux Blessés Militaires.
Ces précisions apparaîtront dans les prochaines mises à jour.
Merci de vos contributions qui me permettent de recouper mes notes.
Comme je le dis souvent: rien est anodin, rien est insignifiant, rien ne doublonne dans ce que vous m'envoyez. Tout concourt à vérificaions, à interrogations... et donc à avancer.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°956
armand
Posté le 06-05-2007 à 13:38:50  profilanswer
 

Bonjour Guy
 
Il a passé sa convalescence du 15 novembre 1915  au 15  avril 1916 en famille. Notre famille originaire de Reims était réfugiée à Cadillac. Il passait chaque mois une visite et contre visite. Jai les originaux signés par un médecin de la place de Bordeaux, mais je ne sais pas ou il se rendait.
 
Cdt
 
Armand
PS : en 1939-40, notre famille a éte réfugiée de nouveau à Cadillac où c'était tissés des liens.
La tradition orale raconte qu'ils se sont entendu dire, à l'arrivée  "Vous etes toujours en guerre vous dans le Nord !"  mais c'est une autre histoire et un autre débat


Message édité par armand le 06-05-2007 à 13:42:21

---------------
Sur les traces du 132ème RI " Un contre Huit " et du 294ème RI (le "29-4" )
n°959
belge
Pugna Nobilis Princeps
Posté le 07-05-2007 à 14:10:32  profilanswer
 

Bonjour à tous,  
Il est vrai que "l'on était "toujours en guerre dans le Nord " ", c'est  ce que mes grands-parents se sont entendu dire aussi, lors de leur arrivée ...en France, à chacune des deux guerres...Et si l'on reprend
l'histoire des régions de mon Pays, au milieu des Grandes Puissances de chaque époque, on peut l'affirmer avec encore plus de certitude...Enfin, ce qui compte n'est pas tant l'"habitude" qu'avaient certains de nous envahir,...
mais la gentillesse de l'accueil des vos Compatriotes dont nous gardons toujours le souvenir et pour lequel nous vous sommes toujours reconnaissants.
Cordialement


Message édité par belge le 07-05-2007 à 14:11:29

---------------
Clansman
n°1017
adolphine
Posté le 14-05-2007 à 22:15:26  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je suis de passage sur ce forum et je voulais vous féliciter pour votre excellent travail de recherche et de mémoire collective !
 
Etant passionnée par l'histoire locale de ma commune, je souhaite vous faire partager quelques infos collectées auprès de collègues par rapport à l'ambulance des Forges du Boucau (HB n°80 - 25 lits si je m'en réfère à vos données) : "En septembre 1914, un hôpital temporaire est improvisé dans les bâtiments de l'école libre des Filles de la Cité, mis gracieusement à la disposition de la Croix Rouge par l'administration des Forges. C'est l'ambulance des Forges. Les Forges prêtent aussi du personnel qualifié entre autres Monsieur Pesqué (qui est infirmier des Forges). Une jeune tarnosienne, Marie Maton, fait également partie du personnel soignant. Ce personnel est composé essentiellement par les soeurs de la Sagesse, sous la direction de l'infirmière en chef, Soeur Saint Joseph."
 
Je n'ai malheureusement pas de dates précises, mais si jamais j'en trouvais, je vous les communiquerais... En attendant, un peu de pub vers mon blog, ne fera pas de mal, si cela intéresse certains : il s'agit de découvrir l'histoire d'une usine métallurgique du Sud Ouest Les Forges de l'Adour de 1881 à 1965... : http://les.forges-de-l-adour.over-blog.fr/
 
Cordiales salutations et bonne continuation.  
 
 

n°1018
Jean RIOTT​E
Posté le 14-05-2007 à 23:03:13  profilanswer
 

Bonsoir Adolphine,
Bonsoir à toutes et à tous,
Je vous souhaite la bienvenue sur notre Forum et vous remercie beaucoup pour les précisions que vous apportez à propos de l'Ambulance des Forges du Boucau. J'y suis d'autant plus sensible que je suis domicilié à ... Anglet !
Merci également si vous pouviez avoir des dates quant à la durée de fonctionnement de l'Ambulance... et peut-être quelques photos (mairie, bibliothèque, comité d'entreprise des Forges... ou du moins leurs successeurs s'ils n'ont pas tout jeté au nom de la modernisation et du rendement !!!).
Encore merci.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°1020
adolphine
Posté le 15-05-2007 à 21:51:58  profilanswer
 

Bonsoir Jean, bonsoir à toutes et à tous,
 
Je n'ai pour l'instant pas de dates précises officielles et je n'ai guère pu insérer mes photos sur le forum (elles sont trop lourdes > à 1Mo) et je ne peux pas les réduire. Par contre je viens de les rendre visibles sur mon blog ce soir. Ce sont des photos récupérées auprès des descendants du personnel soignant de l'époque je crois...
 
La première date de octobre 1914 et on peut y lire : "Victimes des Bôches - Ambulance du Boucau - Les Amis Réunis - Octobre 1914"
Il y en a une de février 1915, une autre du 1er mars 1915, deux autres non datées.
 
J'en possède aussi une autre avec un trou au milieu qui date de décembre 1914.
 
Ensuite dans la série, j'ai aussi dans mon très mince album de la guerre 14-18 des photos de groupes de prisonniers de guerre, une photo de groupe prise vraisemblablement sur le Front, puis d'autres photos de groupes prises dans des hôpitaux militaires (une serait prise à Tarbes), une autre indique l'hôpital Saint Mandrier (Var) : celle-ci date de 1918 et représente des soldats dans des locaux administratifs.  
 
Les photos qui ne figurent pas sur mon blog n'ont pas été numérisées... Ce sont des personnes locales de Boucau Tarnos qui m'ont donné toutes ces photos, donc il y a bien quelqu'un de leur famille qui y figure, donc quelqu'un de local même si certaines ont été prises très loin.
 
Je vous souhaite à tous une bonne soirée,
 
Cordiales salutations
 
Adolphine

n°3004
ETACHISTO
Posté le 24-01-2008 à 23:32:44  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Je recherche des informations sur l'Hôpital Auxilliaire n°52 de Cazaux, pouvez vous m'aider?
Rebsomen n'en parle pas et Leonc sur son site non plus.
 
Jean d'ou vient ton info?
 
Merci d'avance
 
Cordialement
 
Patrick
 
 

n°3006
Jean RIOTT​E
Posté le 25-01-2008 à 00:17:04  profilanswer
 

Bonsoir Patrick,
Tous les renseignements que je possède concernant l'HA n° 52 de Cazaux sont en ligne dans la liste ci-dessus.
Je n'ai rien de plus... actuellement.
Mes sources: Centre de Documentation et Archives du Val-de-Grâce.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3035
ETACHISTO
Posté le 28-01-2008 à 12:07:03  profilanswer
 

Bonjour Jean,
 
Merci pour l'info je vais me tourner vers le Val de Grace.
 
Cordialement
 
Patrick

n°3274
Thierry GU​YON
En Pointe Toujours
Posté le 07-03-2008 à 11:25:00  profilanswer
 

Bonjour à tous
Bonjour Jean
 
Bordeaux hôpital Faucher départ d'un convoi de blessés , je n'ai pas trouvé Faucher dans ta liste Jean, à moins que ...
http://i44.servimg.com/u/f44/11/64/51/45/carte_11.jpg
 
Maison de Convalescence - Arcachon - Maison de Famille de Bon Repos, avenue Brémontier - 40 lits - Fonctionne du ? octobre 1914 au ? juillet 1915 - Reçoit 30 officiers convalescents (aucun décés) -
 
Amicalement
Thierry


---------------
http://diables-bleus-du-30e.actifforum.com - http://30e-bca-bcp-gcm-gc.forum-actif.info/index.htm
Recherche: 30° Bataillon de Chasseurs / Bataillons de Chasseurs / Groupes de Chasseurs Cyclistes/ Bataillons Territori
n°3276
Jean RIOTT​E
Posté le 07-03-2008 à 11:57:54  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Thierry,
Merci de me "pousser" ces précisions et cette CPA.
L'Hôpital Faucher à Bordeaux est une caserne ayant servi de Dépôt de Convalescents - capacité: 680 lits -
Ouvert en août 1914 - Fermé ? -
Pour la maison de famille Bon Repos à Arcachon, en revanche, je ne trouve rien dans mes notes... actuellement.
Il est vrai que pour les Hôpitaux-Dépôts de Convalescents (HDC) je les ai laissés de côté, pour le moment, j'y reviendrai plus tard.
Encore merci.
Bien cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3305
M1garand
c'est pour e souvenir
Posté le 12-03-2008 à 16:44:19  profilanswer
 

bonjour,
il y avait t'il un hôpital a Lyon s'il vous plait ?
cordialement DYLAN


---------------
S'il m'était prouvé qu'en faisant la guerre, mon idéal avait des chances de prendre corps, je dirais quand même non à la guerre. Car on n'élabore pas une société humaine sur des monceaux de cadavres.
 
n°3307
Jean RIOTT​E
Posté le 12-03-2008 à 17:49:42  profilanswer
 

Bonsoir Dylan,
Vous trouverez en tête de la rubrique "Qui cherche quoi?" un message permanent (Petit memento de recherche) vous donnant de nombreux renseignements pratiques.
En l'occurrence, voyez le § Moteur de recherche interne.
Tapez: 14ème RM, et vous aurez les Hôpitaux de cette RM et entre autres ceux implantés à Lyon.
Si vous rencontrez des difficultés, n'hésitez pas à poser des questions.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3308
XSL
Posté le 12-03-2008 à 18:10:18  profilanswer
 

La maison de convalescence Bon Repos à Arcachon n'était pas la seule. Elles accueillaient les blessés ou malades n'ayant plus besoin de soins mais qui n'étaient pas encore suffisamment remis pour repartir au casse-pipe. Ca libérait des lits dans les (nombreux) hôpitaux temporaires.
Vous trouverez des informations sur Bon Repos sur le lien
http://www.arcachon-nostalgie.com/ [...] Repos.html
Xavier (en Arcachon)

n°3316
jean-luc
Posté le 13-03-2008 à 10:37:27  profilanswer
 

Bonjour à tous et à toutes,
voici une photo de l'HB Mont Carmel  Bayonne (64)  
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/1033/BAYONNE%201916.jpg2..jpg
 
 
 
Cordialement.    Jean-Luc

n°3426
Jean RIOTT​E
Posté le 28-03-2008 à 23:51:56  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Je remonte ce fil.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3734
grossty65
Posté le 01-06-2008 à 01:07:09  profilanswer
 

bonsoir
j'ai une liste sur les hopitaux des Htes-Pyrénées et il est inscrit un un HC n°7 à Cantaous-Tuzaguet au couvent des soeurs de St-Joseph
amicalement


---------------
M.T
n°3735
Jean RIOTT​E
Posté le 01-06-2008 à 08:22:07  profilanswer
 

Bonjour,
Quelle est la source de votre information, s'il vous plaît ?
Merci beaucoup de votre contribution.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3739
gg101hop
Posté le 01-06-2008 à 10:40:41  profilanswer
 

Bonjour Jean et à tous,
effectivement le H.C.N°7 manque à la liste : CANTAOUS-TUZAGUET, couvent des Soeurs de St-Joseph avec 125 lits ouvert le 1/9/14 fermé le 6/1/17, salutations
Guy

n°3740
Jean RIOTT​E
Posté le 01-06-2008 à 17:55:12  profilanswer
 

Bonne fin d'après-midi à tous les 2,
Avant de retourner sur Bidart, je rajoute dans la liste des HT des Hautes-Pyrénées cette nouvelle donnée que je ne possédais pas.
Merci de votre contribution.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°3758
grossty65
Posté le 03-06-2008 à 01:20:50  profilanswer
 

Jean RIOTTE a écrit :

Bonjour,
Quelle est la source de votre information, s'il vous plaît ?
Merci beaucoup de votre contribution.
Cordialement.
Jean RIOTTE.


bonjour
c'est un listing établi par J-F Pouey et G. Gallicet
il y a aussi le 143bis à Beaucens (pour officiers) et le n° 8 à Tarbes (collège de filles) et le n°41 également à Tarbes
amicalement


---------------
M.T
n°3762
grossty65
Posté le 05-06-2008 à 00:54:15  profilanswer
 

bonjour
si cela peut servir voici une photo du HC n°8 de Tarbeshttp://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/3667/TS%20Hn°8.jpg


---------------
M.T
n°3858
LABARBE Be​rnard
Posté le 20-06-2008 à 09:29:05  profilanswer
 

Bonjour,
Concernant les dates de fonctionnement (Gironde):
HC n° 17 Talence - Noviciat des Frères - 184 lits - Fonctionne du (? août 1914 au 1er janvier 1916) -  
J'ai un mort du 57 le 6 décembre 1916 dans cet hôpital.
Cordialement,
Bernard


Message édité par LABARBE Bernard le 20-06-2008 à 09:31:30

---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°3859
gg101hop
Posté le 20-06-2008 à 10:45:03  profilanswer
 

Bonjour Bernard, Jean et à tous,
 
Normal car la date de fermeture pour cet hôpital est le 31/5/19, je me suis aperçu qu'il y avait des erreurs concernant la date de fermeture dans la liste de Jean pour le dépt de la Gironde!! merci à Jean de bien vouloir corriger (1/1/16 c'est en fait la date de l'état du VG consulté)
salutations
Guy

n°4171
LABARBE Be​rnard
Posté le 19-08-2008 à 12:11:05  profilanswer
 

Bonjour à tous,
HB n° 167 bis  Pau - Asile Saint-Luc - Fonctionne du 30 mars 1915 au ? décembre 1915 -  
A signaler que l'asile Saint-Luc était un asile d'aliénés. Pourquoi cette dénomination HB 167bis ? Puisqu'il s'agissait déjà d'un établissement public de santé.
Pour les dates, un du 57ème R.I. y est décédé en novembre 1917 suites maladie sans autre précision. Alors peut-être qu'une partie de l'édifice était réservée à d'autres malades que ceux de la tête. J'ai beaucoup cherché une image de l'asile Saint-Luc sans succès. L'hôpital actuel de Pau est sur l'emplacement de cet asile, peut-être le bâtiment a-t-il été conservé malgré un agrandissement je suppose, faudra que je demande...
S'il y a des Palois dans le bateau... ;)  
Cordialement,
Bernard


---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°4172
laurent pr​ovost
Posté le 19-08-2008 à 13:00:28  profilanswer
 

Bonjour a Tous et à toutes
 
bernard à ecrit:

Citation :

A signaler que l'asile Saint-Luc était un asile d'aliénés. Pourquoi cette dénomination HB 167bis ? Puisqu'il s'agissait déjà d'un établissement public de santé.


 
Une hypothèse, les locaux sont sans aucun doute un établissement de santé, mais le personnel peut provenir des associations de la Croix rouge et a ce titre prendre la dénomination de bénévole.
Exemple a Pontourny,  association des dames de france, personnel militaire  ex Angicourt :)  
 
CDTL


Message édité par laurent provost le 19-08-2008 à 13:02:50

---------------
HistoriX, le site  --  Les Poilus de L'AME
Pannes au fil des ans
n°4316
LABARBE Be​rnard
Posté le 11-09-2008 à 13:13:04  profilanswer
 

Bonjour à tous et merci pour vos réponses,
Autre question... HA n° 201  Bordeaux - Clinique Moure, chemin d'Arès - 36 lits - ADF - Fonctionne du ? août 1914 au ? avril 1918 -
                Annexe: Caudéran - Avenue de la République - 361 lits - ADF - Fonctionne de ( août 1914 au 1er janvier 1916)
 
Je cherche une image du HA 201 à Caudéran. Clinique Moure chemin d'Arès aujourd'hui "avenue", c'est à Bordeaux-Caudéran. Mais je vois ici, une annexe de 361 lits alors que le HA "principal" n'en a que 36... 361 lits c'est un sacré bâtiment, je cherche encore quoi avenue de la République, à côté et presque parallèle à la rue d'Arès.
Une inversion est-elle possible entre HA201 et "annexe" ? En général les annexes comportent moins de lits que les "principaux" mais bon...  
Merci et cordialement,
Bernard
PS: Je précise que l'image de l'HA201 j'en ai une, on y voit des infirmières et soldats dans un jardin au pied d'un escalier, ça manque de recul pour voir l'établissement.  :pt1cable:  


Message édité par LABARBE Bernard le 11-09-2008 à 13:16:10

---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°4521
LABARBE Be​rnard
Posté le 08-10-2008 à 09:56:18  profilanswer
 

Bonjour,
Autre question concernant: HC n° 34  Pau - Pensionnat du Sacré Coeur (ancien couvent), avenue Thiers - 360/400 lits  
Recherches Google, je bloque. Pas d'avenue Thiers à Pau, ni d'ancienne avenue Thiers semble-t-il. Rien non plus sur le Sacré Coeur.
Par contre trouvé le couvent des Réparatrices, congrégation fondée par une certaine Marie du Sacré Coeur...
Pas vu cet établissement sans la liste des hôpitaux du 64 alors qu'il est assez grand pour contenir 400 lits.
Alors voilà... :??:  
Merci pour vos lumières  
Bernard


---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°4522
Jean RIOTT​E
Posté le 08-10-2008 à 10:16:57  profilanswer
 

Bonjour Bernard,
L'avenue THIERS s'appelle aujourd'hui l'avenue général de GAULLE.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°4524
LABARBE Be​rnard
Posté le 08-10-2008 à 10:43:12  profilanswer
 

Bonjour Jean,
Merci pour l'info.
Je viens de me promener à nouveau dans Google maps et Google et je ne trouve toujours rien de ressemblant. Par contre, l'avenue Général DG est à 500 mètres du couvent des Réparatrices (aujourd'hui école de musique et de danse) situé rue des Réparatrices.
A suivre peut-être,
Cordialement,
Bernard


---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
n°5832
Jean RIOTT​E
Posté le 12-04-2009 à 19:37:29  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Un petit coup de pouce.
Cordialement.
Jean RIOTTE.

n°6840
LABARBE Be​rnard
Posté le 31-10-2009 à 20:19:52  profilanswer
 

Bonsoir,
HA n° 135  La Rochelle (Rompsay) - Château des Gonthières - 45 lits - UFF - Fonctionne du (5 juillet 1915 au 1er janvier 1916) -
Fin en 1916, mais je signale sauf erreur un décédé en 1917:
http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] 2427824137
Cordialement,
Bernard


Message édité par LABARBE Bernard le 31-10-2009 à 20:20:39

---------------
Le blog  et   Le site Mémoire du 57
 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire :  service santé 

  Hôpitaux Militaires: 18éme RM.