Jean RIOTTE Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations : metronome, 1 utilisateur anonyme et 37 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Armand Goupil

n°2171
IM Louis J​ean
Posté le 11-12-2014 à 19:06:06  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Trouvé au hasard de recherches, un sujet sur le peintre (instituteur de profession) Armand Goupil dont je joins deux oeuvres :
 
http://lepoignardsubtil.hautetfort.com/media/01/02/3197173809.jpg
mai 1915
 
http://lepoignardsubtil.hautetfort.com/media/01/01/3987363843.jpg
1917
Intitulé "le rêve du prisonnier" par la propriétaire du tableau.
 
Le blog "Le poignard subtil" donne une biographie:
 
<< Armand Goupil sénior est né le 8 juin 1896 à La Suze-sur-Sarthe, dans un pays où il passa la plus grande partie de son existence. Il est décédé en 1964, soit à soixante-huit ans, au Mans, où il avait pris sa retraite, d'un accident vasculaire cérébral. Ses parents étaient gens fort modestes. Le père, ouvrier tanneur au départ, finit par acheter un bal-restaurant où se tenaient des noces, des banquets. Goupil, remarqué par un instituteur, se dirigea vers l’École Normale pour devenir instituteur lui aussi, intégrant la promotion 1912-1915. Au sortir de ces études, il rentra immédiatement sous les drapeaux pour devenir soldat en pleine guerre, à laquelle il participa sous le fort de Vaux à la bataille de Verdun en 1916. La chance voulut qu'il y soit fait prisonnier (oui, la "chance" car "mort qu'on n'a pas tué", comme il disait à son fils, cette situation lui permit d'éviter les combats), le jour de ses vingt ans. Il fut envoyé en Allemagne, où, refusant de travailler, il fut interné en camp de représailles. Il faillit y mourir de faim, en gardant par la suite une fragilité intestinale qui devait l'affecter le restant de sa vie. >>
 
Les archives de la Sarthe ne sont malheureusement pas en ligne (maître Arnaud :  :non: ) mais on retrouve Armand Goupil sur le site de la croix rouge. Sergent à la 1ère compagnie du 142e RI, il a été fait prisonnier à Damloup le 2 juin 1916 lors d'une attaque allemande qui a causé au régiment de lourdes pertes. Le JMO (26 N 693/15) indique : 16 tués, 40 blessés, 407 disparus dont le sergent Goupil.
 
Il sera interné provisoirement à Darmstadt, puis transféré le 29 juin 1916 à Königsbrück, puis à Bautzen.
 
Ce blog remarquable est à visiter!
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 11-12-2014 à 19:06:21

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°2182
le sciapod​e
Posté le 14-12-2014 à 20:26:08  profilanswer
 

Bonjour,
Je suis l'animateur du blog Le Poignard Subtil que vous évoquez dans cette note et où vous êtes allé pêcher ces deux peintures d'Armand Goupil. Merci de votre aimable appréciation. Peut-être seriez-vous intéressé aussi, vous et les lecteurs de ce forum, par cette autre peinture mise également en ligne sur mon blog à la date du 10 juin 2011 due à un certain Joseph Galeani. Elle montre un Poilu revenant de guerre mutilé, et elle fait référence à une autre toile sans doute sur le même sujet qui aurait été présentée à un Salon d'Art puis refusée, censurée. Voici le lien vers ma note sur le Poignard Subtil: http://lepoignardsubtil.hautetfort [...] memes.html
Cordialement,
Bruno


Message édité par Charraud Jerome le 16-12-2014 à 13:47:12
n°2188
le sciapod​e
Posté le 27-12-2014 à 15:12:51  profilanswer
 

Petite erreur dans mon message précédent, le peintre "anarchiste" dont je parlais s'appelle en réalité "Jean" Galeani, comme on s'en convaincra en allant voir la note que j'ai ajoutée récemment suite à diverses révélations faites par un camarade chercheur dans les commentaires de mon ancienne note sur la peinture du Poilu revenant de guerre. Voici le lien pour aller sur la note Galeani récente:
http://lepoignardsubtil.hautetfort [...] 18997.html


---------------
Bruno

Aller à :
Ajouter une réponse