Il y a 54 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante
Auteur Sujet :

Danse

n°2608
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 02-08-2016 à 12:29:02  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
bonjour Daniel, bonjour Etienne
bonjour à toutes et tous
 
 la Closerie des Lilas// bal Bullier a une fort longue existence et n'a jamais cessé d'être célèbre. Je me permets ces quelques ajouts:
"D'après une version de la légende, la Closerie serait construite sur le domaine du château de Vauvert (ou Val vert), château appartenant au fils de Hugues Capet, Robert le Pieux. Abandonné à la mort de ce dernier, le château aurait été hanté par le diable , d'où l'expression « aller au diable vauvert ». Deux siècles plus tard saint Louis donne le domaine aux Chartreux afin qu'ils exorcisent le lieu.
Voisin immédiat du bal Bullier, un relais de poste devient le lieu de rassemblement des gens qui viennent au bal. En 1883, ce relais s'entend avec les héritiers de François Bullier et l'établissement est rebaptisé La Closerie des Lilas devenu le rendez-vous des artistes de tous horizons : Émile Zola, Paul Cézanne, Théophile Gautier, Charles Baudelaire et les frères Jules et Edmond de Goncourt.
Au début du XXe siècle, succédant à Paul Verlaine, autre habitué du lieu, Paul Fort vient y disputer des parties d'échecs avec Lénine et s'y réunir avec ses amis, Guillaume Apollinaire ou Alfred Jarry. Les peintres du Bateau-Lavoir fréquentent également le célèbre établissement. Les « Mardis de la Closerie » deviennent un fameux rendez-vous intellectuel.
La Closerie, dont la vie nocturne est passée dans la légende, devient un des hauts lieux de l'intelligentsia américaine : Ernest Hemingway, Francis Scott Fitzgerald, Henry Miller… . C'est à la terrasse de La Closerie que Fitzgerald fait lire le manuscrit de Gatsby le Magnifique à Hemingway.
Amedeo Modigliani, Germaine Tailleferre, Paul Fort, André Breton, Louis Aragon, Kees van Dongen, Pablo Picasso, Jean-Paul Sartre, André Gide, Paul Éluard, Oscar Wilde, Samuel Beckett, Man Ray, Ezra Pound ou plus récemment Jean-Edern Hallier ont également fréquenté La Closerie des Lilas. Depuis 1980, une toile hyper-réaliste de Jean-Claude Meynard intitulée Closing Time surplombe le bar de La Closerie des Lilas. Elle représente des noctambules accoudés au bar.
Depuis 2006, le jury du prix du livre incorrect se réunit, au début de chaque année, à La Closerie des Lilas, perpétuant la tradition artistique et littéraire du fameux restaurant.
Le chanteur Renaud fait l'éloge de ce célèbre bar parisien dans sa chanson À la Close, tirée de son album Rouge Sang".
Extraits cités, pour plus d’informations : https://fr.wikipedia.org/wiki/La_Closerie_des_Lilas
bien à vous
Brigitte


Message édité par Skellbraz . le 02-08-2016 à 12:30:11

---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°2609
Inouk44
Posté le 02-08-2016 à 14:29:02  profilanswer
 

Bonjour Brigitte,
Bonjour à toutes et à tous
Merci pour ce complément d'informations.
je rajoute le lien vers ce post à partir de l'article sur le bal Bullier.
Cordialement.
Daniel


---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2610
Inouk44
Posté le 02-08-2016 à 16:04:22  profilanswer
 

Danses modernes
 
 

  • La Valse chaloupée ou Danse Apache


 

Citation :

Les Apaches (Bandes des Apaches ou Gang des Apaches) sont un gang du Paris de la Belle Époque dirigée par Léon Magnin et composé de jeunes membres, qui ne dépassent souvent pas vingt ans. En 1902, deux journalistes parisiens, Arthur Dupin et Victor Morris, nomment ainsi les petits truands et voyous de la rue de Lappe et marlous de Belleville, qui se différencient de la pègre et des malfrats par leur volonté de s'afficher. Certains Apaches s'étaient fait tatouer un « œil de biche », une petite touche à l'encoignure des yeux.
 
La "Danse Apache" a connu un grand succès à travers le monde jusqu'au début de la Seconde Guerre Mondiale. Elle est née vers 1910 et a connu ses beaux jours dans les années 1920-1930. La danse Apache est une chorégraphie acrobatique qui mime une querelle violente entre un Apache et sa gigolette. Elle comprend des gifles et des coups de poing, des insultes. L'homme ramasse et jette la femme à terre, ou la lève et la porte alors qu'elle lutte ou feint l'inconscience. Ainsi, la danse partage de nombreuses caractéristiques avec la discipline théâtrale. Dans certains exemples, la femme peut riposter.
 
La danse est sulfureuse et fait scandale, on y voit une incitation au crime et à la débauche. En 1910, les tenanciers de bals publics de Berlin ont décidé de ne plus tolérer dans leurs établissements la "danse des Apaches" déclarée "inesthétique et inconvenante".


 

  • La danse apache en neuf pas.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/danseapacheenneufpas.jpg
 

  • La Danse Apache - Valse chaloupée dansée par Mistinguette et Max Dearly dans la Revue du Moulin Rouge -  1908

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/TheApacheDanceValseChaloupeec1915.jpg
Affiche de L.Poustomis - Editeur Choudens - Paris
Source : Pinterest
 

Citation :

Le 29 juillet 1907, première apparition de Mistinguett sur la scène du Moulin-Rouge dans « la Revue de la Femme ». Très vite, son talent éclate au grand jour. Elle triomphera l’année suivante avec Max Dearly dans « la Valse chaloupée ».
Le Moulin-Rouge est détruit lors d’un incendie le 27 février 1915. Ce n'est qu'en 1921 que les travaux de reconstruction du Moulin-Rouge débuteront.

Source Wikipédia
 

  • Mistinguett dansant la valse chaloupée. Photo de Otto Saronylo

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/img11.jpg
Source : Pinterest.com
 
 

  • Leo Rauth (1884 - 1913) - Apachentanz (la danse Apache) - 1911

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/ApachentanzLeoRauth1911.jpg  
Source : Pinterest  
 
 

  • Isaac Grünewald (1889 - 1946) The Apache Dance (la danse apache) - 1918

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/GrunewaldIsaac188919461918TheApacheDance.jpg
Source : Pinterest
 
 
 
- Longtemps combattue par la police, les bandes apaches disparaîtront avec l'arrivée de la guerre.
 
 

  • Je vous renvoie vers 2 excellents sites les concernant, qui contiennent de nombreux documents (articles de presse de l'époque, dessins, photographies et extraits de films) :


- Les apaches à la Goutte d'Or
 
et
 
- Les Fanfarons de Paname
 
 
 
ainsi que celui-ci nommé "The hidden story of the Apache dance" par Richard Powers qui lui consacre 2 pages (en anglais).
 
 
 

  • Durant la guerre, les apaches se retrouvent dans les tranchées, si l'on en croit les paroles de cette chanson : "L'apache repenti". (Paroles de Léon Michel - Musique de Léo Daniderff)


 

Citation :

"Jeudi 29 [octobre 1914]. Matin, tranchées –  Soir, pluie.  
Mon peloton monte aux avant-postes à la cote 322, devant Bures; qui parait-il est maintenant occupé par nous.
On raconte que le 333e régiment a une équipe de patrouilleurs volontaires, apaches parisiens, qui reçoit 25 fr par prisonnier.
Ils marchent sans équipement, avec cartouches dans la poche.
Hier soir, l'un d'eux, vers le parc d'Arracourt, s'est heurté à une sentinelle allemande; celui-ci effrayé s'est enfui en hurlant."


Source : Carnets de Joseph DUCHENE avec l'aimable autorisation de CD9362 dont Joseph Duchêne était l'arrière grand-père.
 
 
 

  • Parallèlement, le terme "Apache" en tant que brute ou assassin, est associé à "Boche" et sert à désigner les allemands, comme le montre cet extrait du journal "Le Rire" du 28 novembre 1914.
Citation :

Pour les gredins brutaux et lâches,  
Pour tous ceux que, communément,  
L'on désignait du nom d' « apaches »,  
Nous avons le mot "allemand".  
 
Jean BASTIA.  

Source : Gallica/Bnf
 

  • Carte postale : Caricature montrant le Kaiser Guillaume II en apache.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/360001.jpg
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:16:55

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2612
Inouk44
Posté le 03-08-2016 à 14:59:24  profilanswer
 

o Danses traditionnelles
 

  • La Bulgarie
Citation :

Dès le déclenchement du premier conflit mondial, le Royaume de Bulgarie, proche des puissances centrales, est courtisé par les deux alliances qui s'opposent dans le conflit. Il entre à l'automne 1915 dans le conflit aux côtés de l'Autriche-Hongrie, de l'Allemagne et de l'Empire ottoman, ce qui la placera en 1918 dans le camp des vaincus au terme d'une guerre d'usure de trois ans qui épuise le pays.

Source Wikipédia
 
 

  • Danses Bulgares
Citation :

Les danses bulgares sont très liées à la musique du pays. Leur caractéristique essentielle est leurs mesures asymétriques, bâties autour de combinaisons variées de temps courts et de temps longs.

Source Wikipédia
 
 
 
 
 

  • Rachenitsa
  • 03 janvier 1918 - L'acteur Ivan Stanev dansant la Rachenitsa avec des soldats bulgares à Calakli, Doiran aujourd'hui Ex-République yougoslave de Macédoine.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/actorivanstanevdancingrachenitsabulgdancewithbulgarainsoldiersonCalaklidoirannowadaysFYRofmacedonia03011918.jpg
Source : Lostbulgaria.com
Commentaire: Comme souvent, on utilise les enfants à des fins de propagande, en les faisant prendre place avec les militaires.
 
 
 

  • Horo

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/WeddingcelebrationduringthewarinaMacedonianvillageLiberatedandliberatorsaredancinghoro.jpg
Célébration d'un mariage durant la guerre dans un village Macédonien - Les paysans libérés et leurs libérateurs (sic) dansent ensemble le Horo.
Source : www.pictaram.com - Bulgaria WWI
 
 

  • Carte postale: Radomirselsko Horo - 1918

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/BULGARIATRADITIONALDANCEINRADOMIRSELSKOHORO1918CIRCULATED.jpg
Source : Delcampe.net
 
 

  • Dans le journal allemand "Kriegsbilder" n°23 de 1915, paraît un article consacré aux activités des soldats au repos à l'arrière des lignes. Y figure cette photo des soldats bulgares dansant une danse traditionnelle en rond.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/dansebulgare.jpg
Source : digi.landesbibliothek.at
 
 
 

  • Autre photo de soldats bulgares dansant à Kojnsko  (Kojnsko, lac de Prespa)  en 1918.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Photo1918KONJSKOKojnskolacdePrespasoldatsbulgares.jpg
Photo 1918 KONJSKO (Kojnsko, lac de Prespa) - soldats bulgares
 
 
 

  • Régiment d'Infanterie Voynishko - danse paysanne dans le Smolari.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/3197.jpg
Album du colonel Asparuh Kolarov, Première Guerre mondiale (1914-1918), Smolar, militaire, l'ethnographie, l'infanterie
Source : Lostbulgaria.com
 
 
 

  • Que vous soyez amateurs ou non de danse, je vous recommande la visite du site Lostbulgaria.com, où figurent de nombreuses photographies de grande qualité, des troupes et de matériels mis en œuvre sur le front d'Orient. En particulier, une série de photos concernant des avions des force de l'entente, capturés ou abattus. Pour les traductions du Bulgare en Français, vous pouvez utiliser l'outil Google traduction faisant partie de la suite Google+.


 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:10:27

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2616
Inouk44
Posté le 04-08-2016 à 15:58:17  profilanswer
 

  • Danses modernes


  • La Rinka


Il s'agit d'une valse des patineurs (d'où son nom :"Rink" - le patin/patinage en anglais). La danse semble avoir été très populaire et est connue jusqu'en Australie à cette époque.
 
En voici la description:

Citation :

La Rinka
 
Formation: Couples en promenade se tenant les mains devant en bas en suivant la ligne de danse (Sens inverse des aiguilles d'une montre)  
Musique:  Valse sur 24 mesures, mélodie propre ou Skaters Waltz (valse des patineurs)
Auteurs: WF Hurndall  / Thurley Beale (musique) 1909  
 
 1 mes. Glisser pied droit en diagonale avant - (Glisser pied droit, fermer pied gauche en 3ème position)  
 1 mes. Glisser pied droit en diagonale avant - (Glisser pied droit, fermer pied gauche en 3ème position)  
 1 mes. Glisser pied gauche en diagonale avant - (Glisser pied gauche, fermer pied droit en 3ème position)  
 1 mes. Glisser pied gauche en diagonale avant - (Glisser pied gauche, fermer pied droit en 3ème position)  
 1 mes. Glisser pied droit en diagonale avant  
 1 mes. Glisser pied gauche en diagonale avant  
 1 mes. Glisser pied droit en diagonale avant  
 1 mes. Glisser pied gauche en diagonale avant - (tour et honneur partenaire à la fin)  
 2 mes. Échanger les places - (dame tournant sous le bras droit levé)  
 2 mes. Échanger les places - (dame tourne sous le bras droit levé, finir face à face avec les deux mains jointes)  
 4 mes. Chassez le long de la ligne de danse et retour - (deux pas latéraux de chaque côté en commençant par la gauche)  
 8 mes. Valse - (A la fin, ouvrir le couple puis reprendre au début)

Source :  Australian Bush, Colonial & Traditional Dances
 
 
 
- En voici un extrait musical qui figure sur la ressource Gallica/Bnf.
 
 
 
- ainsi qu'un aperçu de la danse sur une vidéo en ligne à cette adresse ou à celle-ci.
 
 
 
- Cet air de danse figure à la page 16 du le catalogue de disques de la marque "Zonophone" paru en 1913-1914.
 
 
 
- La marque Regal Records fondée en 1914, enregistre aussi cet air.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/DisquelaRinka.jpg

Notez que le disque est fabriqué à Sydney (Austr.)
 
 
 
- Dans le roman "Sarah's School Friend"- (1910) -  de May Baldwin (1862 - 1950), illustré par Percy Tarrant, l'auteur mentionne "La Rinka".
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/larinkaenpatinsaroulette.jpg

Citation :

-"Sarah, demandez au groupe de jouer " La Rinka "cria Horatia, 'et nous allons tourner ensemble et danser.
Le groupe local, entonna 'La Rinka' et même M. Clay hurla, «Voilà quelque chose à regarder, Polly, 'est-ce pas? Il devrait y avoir quelques gens autorisé à l'voir faire.'
A ce moment Horatia et Sarah, toujours avec les mains liées, patinèrent vers eux, et Sarah dit, 'Horatia souhaite que nous organisions une séance de patinage cet après-midi. Cela semble plutôt absurde en Août; mais comme le temps ressemble à celui d'un mois de Novembre, donc je pense que les gens voudront venir ».

Source trad : Projet Gutenberg
 
 
 
 

  • Durant le conflit, elle a peut-être été jouée pour honorer la présence des soldats australiens, comme en atteste  ce carnet de bal organisé en 1915 par The Royal Walsh Fusilliers, où elle figure parmi les danses et les hymnes nationaux des alliés.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Dancecardswithpencils.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Dancecardwithboxesticked.jpg
Source : heartofconflict.org.uk propriété de Vivian Thomas.
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:17:12

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2618
Inouk44
Posté le 05-08-2016 à 10:42:27  profilanswer
 

Danses traditionnelles
 

  • macédoniennes


Citation :

Définir la Macédoine dans ses limites géographiques est quelque chose de particulièrement difficile car il y a autant de descriptions que de pays qui se partagent cette zone. Cependant, la Macédoine dans sa plus grande acception se réfère à une zone située entre la rivière Nestos et les Rhodopes à l'est, les montagnes d'Osgorske, de la Crna Gora et de la Stara planina au nord, les monts albanais de Jablanica et les lacs d'Ohrid et de Prespa à l'ouest et les montagnes du Grammos et l’Olympe au sud.
 
L'aire géographique macédonienne est aujourd'hui divisée entre la Grèce (52,4 %), la République de Macédoine ou « Ancienne république yougoslave de Macédoine », ARYM ou FYROM, (35,8 %), la Bulgarie (10,1 %) et, selon les cartes, l'Albanie (1,4 %) et de la Serbie (0,3 %).

Source : Wikipédia
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Macedoniaregion.jpg
 
 

  • Le front macédonien
Citation :

Plus que partout ailleurs, c’est sur les fronts de Macédoine que se mêlent les représentants de tous les peuples qui, en 1918, combattent dans le camp allié. Les soldats de l’armée française d’Afrique, zouaves, tirailleurs, légionnaires et spahis, y occupent une place d’honneur avec les unités « coloniales » de Sénégalais, de Malgaches et d’Indochinois. Chez les Britanniques, on rencontre aussi bien des Anglais que des ressortissants de tous les dominions et de la célèbre armée des Indes. Les Grecs, ouvriers de la onzième heure, sont habillés par les Anglais et armés par les Français. Les Serbes, qui se battent farouchement pour libérer leur patrie, font preuve du plus haut moral. On n’oubliera pas enfin les deux brigades russes venues d’Arkhangelsk, ni les équipages jaunes des destroyers japonais, qui symbolisent parmi les flottes alliées de Méditerranée la participation à la guerre de leur lointain pays.

Source : Grande encyclopédie Larousse
 
 

Citation :


Parmi les chefs qui marquèrent de leur empreinte les « poilus d’Orient », on citera:

  • Louis Guillaumat  (Bourgneuf 1863 - Nantes 1940). Ancien, chef de cabinet de Messimy, il fut en 1915 et en 1916 un brillant commandant du 1er corps, avant de se distinguer à la tête de la IIe armée lors de la reprise de la Cote 304 à Verdun en 1917. Rappelé d’Orient au lendemain de la percée allemande sur le Chemin des Dames en 1918 pour prendre en main la défense de Paris, il plaida chaleureusement la cause de Franchet d’Esperey, son successeur à Salonique, devant le Conseil de Versailles. Il commanda les troupes françaises d’occupation en Allemagne de 1924 à 1930.


  • Louis Franchet d'Espèrey (Mostaganem 1856 - Saint Amancet 1942). En juin 1918, il est appelé au commandement en chef des armées alliées à Salonique pour prendre la suite de l'expédition de Salonique. Il obtient, après une campagne de quatorze jours, la capitulation de l’armée germano-bulgare.


  • Maurice Sarrail (Carcassonne 1856 - Paris 1929). Fantassin, officier d’ordonnance du général André au moment de l’affaire des Fiches, puis directeur de l’infanterie de 1907 à 1911, il fut en 1914 un très remarquable commandant de la IIIe armée (celle de Verdun) pendant la bataille de la Marne. D’un caractère entier et souvent difficile, il eut beaucoup d’adversaires durant ses deux années de commandement à Salonique. En 1924, il succéda à Weygand comme haut-commissaire en Syrie.


ainsi que les généraux  

  • Emilien Cordonnier (1856-1936)
  • Paul Grossetti (1861-1918)
  • Paul Henrys (1862-1943), commandant l’armée française d’Orient en 1917-18
  • François Jouinot-Gambetta (1870-1923), commandant la brigade de cavalerie d’Afrique, célèbre par son raid de 700 km en direction du Danube
  • Ernest Pruneau (1873-1936)
  • Marie-Paul Topart (1864-1942), commandant les divisions (122e D. I. et 17e D. I. C.) qui réalisèrent la rupture du front bulgare sur le Dobro Polje.

Source :Grande encyclopédie Larousse


 
 

  • Danses macédoniennes - Photographie datée en français du 09 septembre 1918 - Lieu non déterminé - Signée Jean Marie.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/dansemacedonienne.jpg
Source : Delcampe.net
 
 

  • Carte postale allemande intitulée "917 - Balkan typen - Mazedonischer Tanz" ( Type Balkan - Danse Macédonienne) - Non datée

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/dansemacedonienne2.jpg
Photo de O. Miehlmann, Hambourg
 
 
 

  • Horo

On retrouve, bien sûr, les villageois dansant au cours d'un mariage, avec les soldats bulgares.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/WeddingcelebrationduringthewarinaMacedonianvillageLiberatedandliberatorsaredancinghoro.jpg
Célébration d'un mariage durant la guerre dans un village Macédonien - Libérés et libérateurs (sic) dansent ensemble le Horo.
Source : www.pictaram.com - Bulgaria WWI
 
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:07:58

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2620
Inouk44
Posté le 09-08-2016 à 12:41:37  profilanswer
 

Danses modernes
 

  • La Veleta - 1904 (aussi connue sous le nom de "Valeta" ou "Veletta" )


 

  • Dans un article paru dans le quotidien "Le Gaulois" – N°9910 du 01 décembre 1904, le journaliste M.Ernest Blum, écrit un article intitulé "Journal d'un Vaudevilliste", disant ceci:

    Citation :

    On vient encore d'inventer une nouvelle danse: la Veleta.

    La Veleta est une danse anglaise qui se danse entre gens comme il faut; c'est, paraît-il, un mélange de valse et de castagnettes, l'Allemagne et l'Espagne c'est probablement pour cela qu'elle est née en Angleterre. Je n'ai pas encore eu la chance de voir danser ce nouveau « trémoussement », qui, affirme- t-on, fera fureur cet hiver dans les salons. Je le regrette, mais si vraiment il est appelé au succès que l'on dit, je peux dormir tranquille, je le verrai pratiquer plus que je ne voudrai dans les revues de fin d'année et dans les bals publics. Je le verrai moins dans les bals du grand monde, puisqu'on s'obstine, je ne sais pourquoi à ne pas m’y inviter. Il faut réellement admirer l'ingéniosité et la fécondité des maîtres à danser du moment, ils ne nous laissent pas une saison en repos et chaque automne, pour ainsi dire, voit éclore une de leurs nouvelles créations. Pour ne parler que des dernières, après le boston, le cake-walk; après le cake-walk, la Veleta : les jeunes danseurs et les jeunes danseuses doivent être sur les dents. Je vais peut-être dire une énormité et me faire honnir par les danseurs de goût, mais j'ai un faible pour le cake-walk -Sitôt qu'on le danse quelque part je me précipite, c'est une danse qui, je l'avoue, m’émeut et me trouble. Le cake-walk me fait 1’effet d'être le pas national des chimpanzés. Un de mes amis qui a un singe s'est avisé un jour de danser le cake-walk devant lui: l'animal, qui gambadait, s’est arrêté net, a regardé, puis, quand mon ami a eu fini, s'est immédiatement mis à danser le dit cake-walk, sans en oublier un geste ni un mouvement, il avait l'air de se ressouvenir.
    La Veleta ne me donnera probablement pas cette sensation ni ce trouble. Ceux qui l'ont vu danser jurent que c'est une danse aimable, légère et gracieuse. Aura-t-elle à Paris le succès qu'on lui prédit Je l'espère pour elle.

    Source : Gallica/bnf
     
     
     

    • -Veleta est un mot espagnol signifiant en français la girouette.


     
     

    • - Cet air de danse figure à la page 14 du catalogue de disques de la marque"Zonophone" paru en 1913-1914,

    sur la face b du disque N°972 : The Veleta (A. Morris), ainsi qu'aux catalogues "Parlophone" et "Regal Records" comme en attestent les images ci-dessous.

    http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/SYDNEYTHOMPSONSOLDETYMEORCHESTRATHEVELETAYEARNING.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/THEBOHEMIAORCHESTRATheVeleta10Shellac78rpmRegalMR167.jpg

     
     
     


     

    • Cette danse est connue aussi en Australie, où elle figure au catalogue des danses coloniales sur le site "Australian Bush & Colonial Dances", page sur laquelle vous trouverez un air sous forme de fichier "midi".


     

    • Durant le conflit, elle a peut-être été jouée pour honorer la présence des soldats australiens, comme en atteste  ce carnet de bal organisé en 1915 par The Royal Walsh Fusilliers, où elle figure parmi les danses et les hymnes nationaux des alliés.

    http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Dancecardswithpencils.jpg
    http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Dancecardwithboxesticked.jpg
    Source : heartofconflict.org.uk propriété de Vivian Thomas.
    Notez que dans ce carnet de danse, elle est inscrite comme "Valeta" et non "Veleta".
     
     
    Cliquez ici pour revenir au sommaire.

    Message cité 1 fois
    Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:14:36

    ---------------
    C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2626
IM Louis J​ean
Posté le 18-08-2016 à 12:06:17  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
Bonjour Daniel,
 
Une danse des années 1830 (pour la France) qui a peut-être fait le délice de poilus qui auraient assisté à la reprise, en octobre 1918, de la pièce écrite par Pierre Frondaie avec Pierre Louÿs : La femme et le Pantin :
 
La Cachucha
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k6530917m/f15/1675.7476306799597,1495.723999168474,1310.1361974405852,1319.2979890310787/429,432/0/native.jpg
 
Extrait du Dictionnaire de la danse :
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k12005041/f660/187.32389162561583,3313.6822660098537,1310.9868637110017,894.5131362889983/362,247/0/native.jpg
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k12005041/f660/1501.9322660098526,1644.1658456486055,1303.7438423645315,948.8357963875198/360,262/0/native.jpg
 
Édité pour réparer l'oubli de cette gravure, hors période (avant 1870) mais pouvant ne pas l'être :
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/btv1b53028832r/f1.highres
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 18-08-2016 à 19:44:59

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°2631
Inouk44
Posté le 23-08-2016 à 23:59:41  profilanswer
 

Merci Etienne pour votre participation et pour cet article bien documenté que j'ai inclus dans le sommaire.
 
Cordialement.
Daniel


---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2632
ninon37
de Belfort à Tours .....
Posté le 25-08-2016 à 11:55:57  profilanswer
 

Bonjour  
 
Incroyable sujet et incroyable documentation !!! Félicitations  
 
Décidément , ce forum est une mine de connaissances  
 
Bonne journée  
 
Ninon


---------------
Ils sont tombés silencieux sous le choc , comme une muraille .( monument au Colonel Driant )
n°2633
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 25-08-2016 à 17:30:55  profilanswer
 

Inouk44 a écrit :

  • La Veleta - 1904 (aussi connue sous le nom de "Valeta" ou "Veletta" )
  • -Veleta est un mot espagnol signifiant en français la girouette.


bonjour à toutes et tous
Hello Daniel /Inouk44
Je suis en grand retard  :sol: estival ;) pour apporter ma petite participation
C'est juste pour dire qu'on trouve le terme "volte" en ancien français, il est proche de "voltiger", "virevolter" ou encore  "faire volte face", bref, il s'agit toujours de "changer de cap" d'une manière ou d'une autre.... J'ai découvert ce terme en lisant "la Volte des Vertugadins",  un ouvrage de Robert Merle.
La volte est une danse usitée probablement dès l'époque de Henri IV, mais plus certainement à l'époque de Louis XIII. (ce point serait à vérifier)
On ne le sait guère mais Louis XIII fut, lui aussi un amateur de danse (comme plus tard son fils Louis XIV)
De surcroît, Louis XIII, pendant ses heures de détente, composait des "musiques à danser" qu'il utilisait quand il se retrouvait avec son cercle d'amis dans son petit pavillon de chasse (lequel deviendra "le" château de Versailles).  
Merci pour ce sujet sur la danse, aux recherches approfondies. Je n'interviens guère mais je lis avec grande régularité.  
Bien à vous
Brigitte
PS 1 / Daniel / Inouk a écrit : "Veleta est un mot espagnol signifiant en français la girouette"
PS 2 : pour les amateurs de cyclisme, le fameux "Giro" italien est un cousin germain du "tour" de France. Qui dit "giro" dit "girouette" = objet apte à faire un tour complet.


Message édité par Skellbraz . le 25-08-2016 à 17:48:22

---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°2640
Elise49
Posté le 23-09-2016 à 05:51:12  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous  
 
Voici une petite histoire de Tango à Paris en 1917, trouvée sur Gallica ,magazine humoristique  'Fantasio' le 01/04/1917  :wahoo:  
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] f/f20.item
 
 
 
Cordialement  
 
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/19004/Tango1917.jpg


Message édité par Elise49 le 23-09-2016 à 05:51:37

---------------
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs
n°2641
Inouk44
Posté le 23-09-2016 à 14:41:01  profilanswer
 

Bonjour Elisabeth,
Bonjour à toutes et à tous.
 
Merci Elisabeth pour cette contribution que j'ai pu rattacher aux chapitres "Interdit de danser?" et "Tango", et qui vient enrichir cette étude.
 
Cordialement
Daniel


---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2642
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 23-09-2016 à 21:22:25  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et tous
Daniel, il est toujours aussi intéressant de lire vos témoignages :love:  
Elisabeth : toujours plongée dans les articles de presse ;) , merci pour nous.
Bien à vous
Brigitte


---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°2648
Inouk44
Posté le 17-10-2016 à 14:03:55  profilanswer
 

Danses modernes
 

  • The Kangoora Hop - Le saut du kangourou.


http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/521589732621da88b37d291173d484bb.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/images1.jpg
 
 

  • Cette danse est dans la lignée de toutes les danses d'animaux de l'époque ( Turkey trot - Camel walk - Grizzly bear ( danse de l'ours) - Fox trot - Wallaby leap - Bunny Hop - King of the jungle) dont ne passera à la postérité que le Fox Trot.


  • Partition du Kangaroo Hop

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Kangaroofredgodfreysongsca.jpg
Source :  Site canadien Chansons de Fred Godfrey
 

  • Descriptif du pas de danse

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Kangaroohop.jpg
Source :  Site canadien Chansons de Fred Godfrey
 
 

  • Billy Williams et Fred Godfrey sont les co-auteurs de cet air de musique, dont Fred Godfrey  cède les droits d'auteur à Billy Williams le 05 juin 1912.

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Capture9.jpg
Source :  Site canadien Chansons de Fred Godfrey
 
 

  • Cette danse est évoquée dans le film américano-britannique "Le Frère le plus futé de Sherlock Holmes" (The Adventures of Sherlock Holmes' Smarter Brother) réalisé par Gene Wilder en 1975 dont l'exécution est assez désopilante.


 
 
 
 
 
                                                                                     ********************************
 
 

  • Sidney Privé H. Stevens ... [de Hounslow], qui sert dans le 11e bataillon du contingent australien, écrit à ses parents le 21 mai 1915, d'un hôpital à Alexandrie, en racontant comment il a été blessé dans le grand combat dans les Dardanelles.  Il dit ceci:  
Citation :

«(...) N'ayez pas peur en voyant l'adresse ci-dessus, je viens de recevoir de la sorte, un peu d'éclats .... Je voulais simplement descendre dans le repos de réserve avant d'aller dans les tranchées.  Je me suis levé à 7h pour aller récupérer chez mon pote, mes propres rations et, c'est alors que les feux d'artifice ont commencé.  Les explosions étant trop proche de l'endroit où nous étions, nous pensions que nous allions reporter le petit déjeuner, que les choses seraient plus paisibles.  Je venais de me détourner et de sortir, et de me mettre dans notre dug-out (abri sous terrain) quand une rafale fut envoyée près de moi et j'en ai pris sur la hanche.  J'ai fait "The Kangaroo Hop"jusqu'au poste de secours [du Corps médical de l' armée] qui se trouvait à quelques mètres de distance, où ils m'ont habillé et m'ont porté à la plage, où j'ai rapidement été évacué avec le bateau qui m'a amené ici."  
Extrait de "Blessé aux Dardanelles," Middlesex Chronicle, le 12 Juin de 1915.  (traduit de l'anglais)


Source : Site canadien consacré à  Fred Godfrey, créateur du "Kangaroo Hop". (en anglais)
 
 
 
 

  • Je n'ai pas trouvé de documents photographiques faisant état de la représentation de cette danse durant la première guerre mondiale.


 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 18:17:35

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2662
IM Louis J​ean
Posté le 30-10-2016 à 20:10:19  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Le Kangaroo Hop pourrait correspondre au Saut du kangourou qui est passé quasiment inaperçu en France, à l'exception "marginale" de la danse rituelle des chasseurs aborigènes.
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k7599459w/f3/1219.2281925894679,884.0675565846547,1066.8020679184685,217.48110826664072/466,95/0/native.jpg
source Le Journal du 25 octobre 1914 sur Gallica
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 30-10-2016 à 20:12:18

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°2665
Inouk44
Posté le 10-11-2016 à 16:52:23  profilanswer
 

Le contexte de la guerre
 
 

  • Pain, amour, danse et trahison


 
- Sous ce titre humoristique, faisant allusion aux films des années 50 du cinéma italien, se cache un sujet plus sérieux et plus grave : celui des conséquences que pouvaient avoir les relations que l'on entretenait avec l'ennemi. Ces relations étaient souvent en rapport avec la danse. Que ce soit dans les territoires occupés, où le fait de danser avec l'ennemi était perçu comme une trahison, ou que ce soit le rôle qu'ont put avoir certaines danseuses (Mistinguett, Mata-Hari pour les plus connues) en matière d'espionnage. Qu'elles aient été reconnues comme espionnes ou traîtresses n'est pas le but de mon propos, et mon intention n'est pas de les juger.
Ce qui est intéressant, c'est de constater, que dans ce cas précis, la danse - et le jeu de séduction qui l'accompagne - sert des intérêts qui lui sont assez éloignés.
 
Cet aspect m'est apparu en lisant la thèse (en), publiée en décembre 2012, par James Edward Connolly du King's College de Londres. Il y décrit les conditions et les motivations de ces femmes qui ont transgressé l'interdit de "pactiser avec l'ennemi en temps de guerre", étude qu'il a réalisé en particulier dans la région de Lille et Tourcoing durant les années d'occupation.
 
"Mais j’ vos tell’mint d’faits révoltants
Qu’ malgré mi je m’mets in colère
Trop d’femm’s sont bien avé l’s all’mands
V’là chin qu’on vo’ pendant la guerre."

 
"Mais je vois trop de faits révoltants
Que malgré moi, je me mets en colère;
Trop de femmes sont bien avec des allemands
Voilà les choses qu'on voit pendant la guerre."

 
 

  • Qu'elles aient été sincères ou intéressées, ces femmes ont souvent payé le prix fort de cette transgression, une fois la paix revenue et les territoires récupérés.


Nombre d'entre elles ont fait l'objet de dénonciation concernant leur "mauvaise conduite". Après la reconquête des territoires occupés,  les personnes "suspectes" ou "douteuses" sont signalées au 2° Bureau des Services de Renseignement, Zone des missions d’Agents du S.R. au delà des lignes. (SHD 19N1571)
 
Ainsi, trouve-t-on les signalements suivants:
 
- Dans la commune de Wattrelos, une cabaretière est mentionnée dans un rapport de gendarmes comme "ayant reçu des allemands à la maison, qui était un endroit ‘pour consommer et danser’.
 
- Mme de M***, une habitante de Solre-le-Château suspectée d'avoir des relations avec des soldats allemands pendant l'occupation, en particulier des gendarmes, dont certains ont été ses amants. "(...) C’était constamment, et nuit et jour, des fêtes chez elle, on y dansait et on y faisait de la musique."
 
- A Hautmont où Daria G******* et sa soeur Marguerite "se rendaient fréquemment chez Madame R****, Louis, où un nommé L*****, 22 ans [sic], jouait de l’accordéon et où l’on dansait et chantait."
 
 
nota: par  respect pour ces personnes et leurs familles, les noms propres ont été remplacés par des astérisques.
 
 

  • Souvent les termes "Bocharte", "Femme-à-Boche", "Bochesse" ou "Bochette" sont utilisés par la population pour désigner les femmes fréquentant les allemands.


                 
 
               
                                                                                 ************************************
 
 
 
 

  • De nombreuses photographies font apparaître des soldats des deux camps, dansant avec des autochtones, (de gré ou de force?), dans les zones occupées.


- Fête populaire à Mühlbach/Sebeş - Soldats bavarois dansant avec des filles de  Siebenbürgisch-Sächsischen (Roumanie), 1916;
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/HeimattagAusstellung12016.jpg
Source : Bildarchiv Siebenbürgisches Museum
Auteur : Bernhard Dormeier
Article en allemand à consulter ici.
 
 
 
-Célébration d'un mariage durant la guerre dans un village Macédonien - Les paysans libérés et leurs libérateurs (sic) dansent ensemble le Horo.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/WeddingcelebrationduringthewarinaMacedonianvillageLiberatedandliberatorsaredancinghoro.jpg
Source : www.pictaram.com - Bulgaria WWI
 
 
-photo intitulée "derrière les lignes" - le costume des femmes laisse à penser qu'il s'agit, probablement, d'une photo prise sur le Front d'Orient
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Capture06.png
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 17:59:21

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2675
CD9362
Posté le 24-11-2016 à 16:21:15  profilanswer
 

Bonjour
3 photos de Tirailleurs à Dormans dansant lors d'une halte en 1917 //(Marne. Album 38)Autre titre : Albums Valois. Collection Valois (VAL 086)
photos 62, 63, 64
http://argonnaute.u-paris10.fr/sea [...] 8679fa1dfe
http://argonnaute.u-paris10.fr/sea [...] 3d8fdfcb9e
http://argonnaute.u-paris10.fr/sea [...] 73eb934ab0
http://argonnaute.u-paris10.fr/sea [...] 63b30a4ec5
 
 
et d'autres tirailleurs les mêmes ? faisant de la musique intitulée " NOUBA" ( Merfy 1916)
http://argonnaute.u-paris10.fr/sea [...] 596983fa5d
La "nouba" du 2 régiment de marche de zouaves et tirailleurs .
à Merfy Juin 1916
 
AD-Line


Message édité par CD9362 le 24-11-2016 à 16:24:49

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°2676
Inouk44
Posté le 26-11-2016 à 00:09:11  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
Bonsoir AD-line,
merci pour vos recherches et pour ces documents que je n'ai pas encore pu intégrer, car il me faut fragmenter la rubrique qui s'y rapporte (Danses des troupes coloniales françaises), car on ne peut pas inclure plus de 10 photos par rubrique.
Avant que cela ne se fasse, j'ai extrait de l'une de ces photos, un détail intéressant: celle d'un photographe (avec des lunettes de motocycliste sur la tête). Je n'ai pas pu identifier si l'appareil qu'il utilise est un appareil photo ou une caméra?
Est-ce que quelqu'un peut apporter une réponse à cette question?
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/BDICVAL086064.jpg
Source (Marne. Album 38)Autre titre : Albums Valois. Collection Valois (VAL 086)  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Capture10.jpg
 
 
Daniel


Message édité par Inouk44 le 26-11-2016 à 00:16:51

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2682
Inouk44
Posté le 16-12-2016 à 17:51:55  profilanswer
 

Bonjour,  
j'effectue une recherche concernant les pratiques de danses durant la guerre de 14-18.
Ce thème, très peu abordé, mérite une étude complète et détaillée.
 
Les aspects principaux de cette étude portent sur:  
 
QUOI
* les danses régionales traditionnelles françaises.  
* les danses des troupes coloniales.  
* les danses des alliés.  
* les danses des ennemis.
 
QUI
* entre soldats de la même compagnie.
* entre personnes de même sexe ou de sexe différent.
* soldats alliés ou ennemis dansant ensemble.
* soldats de milieux différents (grade, origine,..) dansant ensemble.
 
OU
* les danses sur le front (entre soldats).
* en seconde ligne et en cantonnement à l'arrière.  
* dans les camps de prisonniers.
* dans les hôpitaux et lieux de convalescence (je n'y croyais pas, mais j'ai déjà trouvé des documents!)
* sur terre et sur mer.
* sur quel front.
 
QUAND
* à quelles occasions elles ont lieu.
* fêtes nationales (14 juillet, 04 juillet,...), fêtes religieuses, commémorations
* après des victoires(?)
* avant le combat(?)
 
COMMENT
* l'influence des conditions de guerre sur la pratique des danses.(lieux, accompagnement, instruments, équipements,...)
* quelle organisation était mise en place pour pouvoir danser?
* quelles formes de danses étaient pratiquées. (danses à un, deux, trois danseurs, ou danses collectives de groupes.)
* quels types de danses étaient pratiqués (danses rituelles, danses traditionnelles, danses modernes (pour l'époque)).
* quels répertoires.
* l'interaction des pratiques de danses de différents milieux sociaux (rapport citadins/ruraux)
* la perception de ces danses par des membres extérieurs à leur pratique (spectateurs/ description des danses observées) et les rapports officiers/soldats durant ces pratiques.  
* l'influence des danses "étrangères" sur notre pratique traditionnelle.
* les soldats étaient-ils libres de danser ou cette liberté était-elle accordée par les gradés?
* le rôle de la censure et de la propagande sur ces pratiques.  
 
POURQUOI
* le rôle de la danse dans ce contexte. (distraction, évacuation du stress, motivation au combat, nostalgie du pays,...)
* la représentation dans l'inconscient collectif de la danse dans ce contexte particulier. (danses macabres)
* pourquoi dansaient-ils  ( ou ne dansaient-ils pas) ?
 
Je recherche donc tout document (films, récits, lettres, cartes postales, photos, articles et coupures de presse, ...) relatant de ces pratiques. Merci de me communiquer les liens ou références pour y accéder.  
 
J'ai déjà trouvé un certain nombre de films et de photographies, pour l'essentiel, de troupes étrangères et coloniales, mais je suis très perplexe quant à l'absence quasi-totale de documents sur nos danses traditionnelles françaises qui étaient pourtant encore connues à l'époque.  
Si vous avez une explication à cette mystérieuse et troublante absence, je serais très content que vous m'en fassiez part!
 
Bien sûr, si vous voyez des aspects qui m'auraient échappés, merci de me le signaler, pour que je puisse en tenir compte et enrichir cette étude.  
 
Pour avoir déjà commencé à investiguer sur le sujet, je peux vous dire que les documents sont maigres ou diffus et difficiles à localiser.
Votre aide me sera donc très précieuse.
 
PS aux admins : la danse étant un art à part entière, elle mériterait d'avoir sa sous-catégorie…..mais ceci n’est que mon avis.
 
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 16-12-2016 à 17:53:59

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2694
CD9362
Posté le 04-05-2017 à 14:10:51  profilanswer
 

Bonjour
 
Lien vers un  article qui mentionne des films ECPAD présentant des "danses "
"par  le  camp,  les  tirailleurs  sénégalais  faisant  partie  des  troupes  coloniales.  Ces  combattants  
venus d’Afrique sont filmés au repos, ou lors de séances de jeux et de danses....Photogrammes extraits du film  Les Sénégalais au repos à Mailly-le-Camp Noir et blanc, muet, durée
: 00:07:27. © ECPAD. Réf. 14.18 A 189.
Photogrammes extraits du film Fête tunisienne, le 6 juillet 1917.Noir et blanc, muet, durée: 00:03:48. ©ECPAD. Réf. 14.18 B 462
 
http://centenaire-14-18.ecpad.fr/w [...] 0-aube.pdf
 
Cordialement
AD-Line


Message édité par CD9362 le 04-05-2017 à 14:11:58

---------------
http://1914-joseph-duchene.eklablog.com/
n°2695
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 04-05-2017 à 19:28:38  profilanswer
 

bonjour à toutes et tous
Bonjour Daniel,  
j'ai trouvé cet article qui concerne la pratique de la danse par les poilus bretons sur le front  ( à lire à partir du paragraphe intitulé "cornemuses au front", les danses d'autres régions et d'autres pays sont également concernées)
voici le lien pour accéder à cet article :  https://musikebreizh.wordpress.com/tag/14-18/
 
capture d'une photo issue de l'article (il y en a d'autres)  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17061/dansedespoilusbretons.png
 
Si toutefois mon intervention fait doublon ( c'est bien possible), merci de me le signaler, je l'ôterai.  
Cordialement
Brigitte


---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°2703
Frederic S​.
Posté le 04-06-2017 à 21:24:21  profilanswer
 

Bonjour,
 
Je possède un intéressant recueil de chansons et de poésies, daté janvier 1916 du camp de prisonniers de Rennbahn.  
Une des chansons (et c'est elle qui clôture le recueil) a pour titre "la Zuruckette", une danse (imaginaire) qui permet aux prisonniers d'oublier tous leurs tracas. Il y a même la musique. Mais n'étant pas musicien du tout, je n'arrive pas à imaginer quel est son rythme et sa mélodie.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/102/p1.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/102/p2.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/102/p3.jpg
 
cordialement,
Frédéric S.

n°2724
Inouk44
Posté le 29-08-2017 à 15:11:38  profilanswer
 

Merci Frédéric S. pour cet intéressant article que j'ai rajouté au chapitre des danses parodiques.
Je regrette hélas de ne pas savoir, non plus, lire la musique.
Si quelqu'un pouvait nous dire sur quel air est joué la Zuruckette, nous lui en serions extrêmement reconnaissant.
De même, si quelqu'un a des détails à donner sur son auteur "M. Vandeputte", qu'il n'hésite pas à les poster.
Cordialement.
Inouk44
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 29-08-2017 à 15:46:20

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2725
Inouk44
Posté le 29-08-2017 à 15:41:53  profilanswer
 

•  III. - Le contexte de la guerre.  
 
 
 
      L'Armistice.

 
 

Citation :


WIKIPEDIA:
L’armistice de 1918, signé le 11 novembre 1918 à 5 h 15, marque la fin des combats de la Première Guerre mondiale (1914-1918), la victoire des Alliés et la défaite totale de l'Allemagne, mais il ne s'agit pas d'une capitulation au sens propre.
 
Le cessez-le-feu est effectif à onze heures, entraînant dans l'ensemble de la France des volées de cloches et des sonneries de clairons annonçant la fin d'une guerre qui a fait plus de 18,6 millions de morts, d'invalides et de mutilés dont 8 millions de civils. Les généraux allemands et alliés se réunissent dans un wagon-restaurant aménagé provenant du train d'État-Major du maréchal Foch, dans la clairière de Rethondes, en forêt de Compiègne.
L'armistice est conclu pour 36 jours mais sera régulièrement renouvelé jusqu'au traité de paix du 28 juin 1919 signé à Versailles et qui met réellement fin à l'état de guerre.


 
 

  • Bien sûr, comme on peut l'imaginer, cet évènement a été l'occasion de manifester sa joie et de danser.
Citation :

« Ça y est, c'est fini ! C'est l'Armistice ! D'un seul élan on se précipite en gesticulant... ça saute, ça danse, ça gueule, ça s'embrasse... et sans mot d'ordre on prend la direction d'Orléans dont les cloches nous appellent... »

A. Salesse, le 5 janvier 1960 - Ancien caporal-mitrailleur au 55ème R.I.
Source : Paroles de Poilus : le 11 novembre 1918  
 
 

Citation :

"Après  le  dîner,  bal  dans  la  salle  des  Catherinettes,  illuminations  a  giorno,  un  tas  de  gens extrêmement chics, les jeunes filles en costume alsacien véritablement somptueux,   buffet extraordinairement  abondant  et  succulent,  avec  des vins  du  Rhin  délicieux.  Tous  les  bourgeois  ont vidé  les  cachettes  et  casiers  secrets  de  leurs  caves  de  vieilles bouteilles  poussiéreuses  et  vénérables, aux étiquettes à demi effacées par les ans. Nous dansons comme des perdus, puis c'est une farandole d'officiers  et  d'alsaciennes,  conduite  par  le  général  Hirschauer,  au  cours  de  laquelle  chaque  couple vient  tour  à  tour  s'incliner  devant  le  général  de  Castelnau.  Est-ce  la  joie, le  bruit  ou  ces  sacrés  petits vins du Rhin, mais nous étions un peu émus en sortant de là."


Source : Souvenirs du centralien Jacques Gobilliard (Contribution IM LouisJean)
 
 
 

  • Mais aussi un étrange sentiment d'amertume comme peuvent en témoigner  les correspondances et les récits des soldats de la Grande Guerre.  
Citation :

"Quelle joie pour nous, les survivants de la grande hécatombe ! Nous n'osons y croire, tellement la chose nous paraît impossible et pourtant elle est réelle maintenant… ! Mais cette immense joie est ternie cependant par une profonde tristesse, car nous ne pouvons oublier nos chers camarades disparus dans la tourmente...!
Eux aussi auraient été si heureux de voir poindre l'aube de cette journée mémorable entre toutes et de revoir leur famille au pays natal..."

Jean Brugère, sergent au 59ème R.I.
Source : Paroles de Poilus : le 11 novembre 1918  
 
A lire aussi d'autres témoignages sur le site  Librairie Entropie (Paris) qui traduisent ce sentiment partagé.
 
De là, naitra chez les survivants de cette grande hécatombe, un sentiment de culpabilité : celui d'avoir survécu. Beaucoup d'entre eux se demanderont "Pourquoi moi?".
Ce sentiment de "honte-d'être-encore-en-vie" sera aussi très fort chez les prisonniers qui reviendront des camps. Un fossé d'incompréhension et de culpabilité va se creuser entre ces anciens poilus et le reste de la population.
 
 
Mais en attendant, voici quelques photos de danses au moment de l'Armistice :
 
 
•  Photographie - Time Life Pictures/US Army Signal Corps/The LIFE Picture Collection/Getty Images
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/1418LArmisticedu11novembre1918Joiedessoldats.jpg
L'Armistice du 11 novembre 1918 -La Joie des soldats.
 
 
•  Ce court passage filmé où l'on voit des soldats allemands, anglais et français danser ensemble à l'annonce de la fin des hostilités.
Source : CriticalPast
 
 
•  Un dessin de Paul Goute, extrait de son superbe recueil de caricatures visible sur Gallica  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/CaricaturesetpagesdalbumGoutePaulbtv1b10315954s.jpg
(Contribution IM LouisJean)
Source : Bnf/Gallica
 
 
 
•  Photographie d'une place de village après l'armistice de 14-18 (CADEROUSSE - 84 (Vaucluse)?).
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/armistice1418unmondedepapiersfileswordpresscom201511dscn17792.jpg
Source : Site  "Un monde de papiers"
 
 
 
•  Tableau de Pierre Bonnard (1867-1947)  intitulé "Armistice.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/pierrebonnardarmisticed5407040h.jpg
- On y voit au fond un orchestre qui joue et au premier plan un couple de danseurs.
 
 
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/c0cb88e8d75c79803593cc8f84d02e2c.jpg
 
 
•  Une couverture du magazine "Life" intitulée "V Day Paris 1918".
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/vdayparis1918b.jpg
- Un groupe d'enfants et d'adultes exécutent une farandole au milieu de la foule.
 
 
•  Tableau d'Angèle DELASALLE (1867-1941) intitulé "Une scène de l'armistice, 11 novembre 1918."
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/armistice11novembrepeintureCollectionsBDICDelasalleAngeleUnescenedelarmistice11novembre1918.jpg
Source : © Collections BDIC/Delasalle, Angèle.  
- Ici, adultes et enfants dansent une ronde.
 
 
 
 
 
•  Mais avant celui du 11 novembre 1918, il y a eut celui signé entre l'Allemagne et la Russie le 15 décembre 1917.
Ce traité a donné lieu, sur le front Est, à des danses et des manifestations de joie, comme on peut le voir sur les photos ci-dessous:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/russesetallemands1917brestlitovsk.png
 
 
•  Comme toujours, la propagande veille; ainsi dans le journal allemand "Die Berliner illustrierte Zeitung", peut-on voir cette photo de soldats russes dansant et se réjouissant de la signature de l'armistice du 15 décembre 1917 dans un camp de prisonniers.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/9rd19171215a11russianpowhearofarmistice1917greatwar1914B5MWMT.jpg
Légende trad :"Image de l'humeur régnant dans un camp de prisonniers russes après l'annonce de la nouvelle des négociations en cours."
 
ou bien comme ici :  
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/RusslandSoldatenWK1WWIanno1918Zeitung.png
Légende trad :"L'enthousiasme de la paix dans l'armée russe durant l'arrêt des hostilités: les russes dans leurs danses nationales derrière le front."
 
•  Moins connu, l'armistice du 9 décembre 1917, marque la fin des combats entre le Royaume de Roumanie, qui fait partie de l'Entente (France-Grande-Bretagne-Russie + Italie) et la Quadruplice (Reich allemand, Empire Austro-Hongrois, Empire Ottoman et Bulgarie). Le général Berthelot, resté auprès du roi Ferdinand de Roumanie, témoignant toujours une grande confiance dans ses conseillers français et francophiles, lui suggère de ne pas ratifier le traité, se doutant que, sur le plan économique et stratégique, l'entrée en guerre des États-Unis compenserait le retrait des Russes. Le traité est dénoncé et les combats reprennent le 31 octobre 1918, peu avant l'armistice du 11 novembre 1918.
 
(ajouter ici les photos)
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 11-09-2017 à 11:09:52

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2726
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 29-08-2017 à 23:25:06  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et tous,  
 
Merci Daniel pour la mise en ligne de ces nouvelles "images" et pour le petit film : un moment de bonheur qu'on a le loisir de partager.
Cordialement
Brigitte


---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°2728
Inouk44
Posté le 31-08-2017 à 11:15:53  profilanswer
 

Danseuses et danseurs célèbre de l'époque
 
Personnalités de la Danse et du Spectacle (toutes nations confondues)
 

  • La liste des personnes ci-dessous n'est pas limitative. Elle inclut les personnes du monde du spectacle, de la danse, des modèles ayant servi pour des représentation artistiques figurant la danse (peinture, sculpture, photographie,...), des théoriciens ayant connu l'épisode de la Première Guerre mondiale ou ayant eu une influence notable sur le monde de la danse avant la déclaration de la guerre.


 :hello:  Comme toujours, vos contributions sont les bienvenues.
 
 

  • Les liens renvoient vers les pages de l'encyclopédie Wikipédia  correspondantes. Si certains sont absents, cela signifie qu'aucun article n'a été créé dans l'encyclopédie.


 
A


B


C


D


E

  • Lioubov EGOROVA (1880-1972) danseuse étoile d'origine russe intégrée dans la Compagnie des Ballets Russes de Diaghilev, exilée à Paris après la révolution de 1917.


F


G


H

  • Maria HAGEN - Danseuse allemande au Cabaret "la Bonbonnière" à Munich.
  • Emmy HENNINGS (1885-1948) artiste allemande du mouvement dada, danseuse, poétesse et écrivain.
  • Leslie HENSON (1891-1957) (en anglais) comédien, acteur, producteur de films et de théâtre et réalisateur de cinéma anglais. Après avoir brièvement servi avec le Royal Flying Corps, il a été libéré du service actif par le gouvernement britannique pour aider à organiser une soirée de concert intitulée "The Gaieties", qui a servi de divertissement pour les troupes pendant la Première Guerre mondiale.
  • Hanya HOLM (1893-1992) danseuse, chorégraphe et pédagogue d'origine allemande.
  • Louis HORST (1884-1964)  pianiste et un compositeur américain
  • Helba HUARA (1900-1986) danseuse péruvienne.
  • Doris Batcheller HUMPHREY (1895-1958) danseuse, chorégraphe et pédagogue américaine. Elle crée la notion de « chorégraphe » et de « chorégraphie » dans laquelle joue un groupe de danseurs, en opposition avec celle du ballet dans laquelle existe une hiérarchie entre les danseurs (ex. : danseurs étoile).


I


J

  • Émile JAQUES-DALCROZE (1865-1950) musicien, compositeur, pédagogue et chansonnier suisse. Il est en particulier le créateur de la méthode de rythmique qui porte son nom.


K


L

  • Rudolf LABAN (1879-1958) danseur, chorégraphe, pédagogue et théoricien de la danse, hongrois. Il est connu pour avoir inventé de nouvelles conceptions du mouvement et de la notation chorégraphique : la labanotation.
  • Sigurd LEEDER (1902-1981) danseur, chorégraphe et pédagogue de danse allemand.
  • Marcelle LENDER (1861-1926) chanteuse et actrice rendue célèbre par Henri de Toulouse-Lautrec qui l'a plusieurs fois mise en peinture.
  • LydiaLOPOKOVA (1892-1981) célèbre danseuse étoile russe. Elle rejoint la Compagnie des Ballets Russes de Diaghilev en 1910.  
  • Fedor LOPOUKOV (1886-1973) danseur, chorégraphe, maître de ballet et pédagogue russe.


M


N


O
 
P

  • Peter PATHE - danseur allemand au cabaret "La Bonbonnière" à Munich.
  • Anna PAVLOVA (1881-1931) ballerine russe. Elle est considérée pour beaucoup comme la meilleure danseuse de ballet classique. Elle a été une étoile du Ballet impérial russe, et des Ballets russes de Serge Diaghilev. Son rôle le plus célèbre était "La Mort du cygne" et elle a été la première ballerine à parcourir le monde avec sa propre compagnie de ballet.
  • Marie PETIPA (1857-1930) danseuse russe, fille de Marius Petipa et de Maria Sourovchtchikova.
  • Michel Victor Marius Alphonse PETIPA (1818-1910) danseur, maître de ballet et chorégraphe français qui vécut en Russie. Il crée des ballets qui vont entrer dans le répertoire classique des grandes institutions : "La Belle au bois dorman"t (1890), "Casse-noisette" (1892) ou "Le Lac des cygnes" (1895) avec Tchaïkovski, "Le Corsaire" (1858) et "Faust" (1867) avec Cesare Pugni, et surtout "Don Quichotte" (1869) et "La Bayadère" (1877) avec Léon Minkus.
  • Sophie PFLANZ danseuse des Ballets russes de Serge Diaghilev.
  • Irène POPARD (1884-1950) danseuse, gymnaste et pédagogue française. Créatrice d'une méthode d'expression corporelle, la "Gymnastique Harmonique et Rythmique", dite aussi "Méthode Irène Popard".
  • Liane de POUGY (Anne-Marie CHASSAIGNE) (1869-1950)  danseuse et courtisane française de la Belle Époque.


Q
 
R


S

  • SAHARET (1879-1942) danseuse australienne spécialisée dans le cancan.
  • Ruth SAINT DENIS (1879-1968) danseuse et pédagogue américaine. Avec Ted Shawn, son mari, ils fondent ensemble en 1915, l'un des lieux important de la danse moderne : la Denishawn School où sont enseignés différentes pratiques telles que le yoga, la danse classique et des cours rythmiques.
  • Valentine de SAINT-POINT, née Anna Jeanne Valentine Marianne de GLANS de CESSIAT-VERCELL (1875-1953) femme de lettres et artiste française, arrière-petite-nièce de Lamartine, elle est une figure importante de la Belle Époque. Écrivain, poète, peintre, dramaturge, critique d'art, chorégraphe, conférencière, journaliste, et féministe, elle est la première femme à traverser l'Atlantique en avion.  
  • Fritzi SCHAFFER (18??-19??)
  • Nicolas SERGUEÏEV (1876-1951) danseur de ballet et metteur en scène de ballet russe, puis metteur en scène en chef du ballet du théâtre Mariinsky de 1914 à 1918.
  • Ted SHAWN (1891-1972) danseur, chorégraphe et pédagogue américain. Avec Ruth SAINT DENIS, sa femme, ils fondent ensemble en 1915, l'un des lieux important de la danse moderne : la Denishawn School où sont enseignés différentes pratiques telles que le yoga, la danse classique et des cours rythmiques.
  • Lydia SOKOLOVA (1896-1974) danseuse britannique. Intègre la Compagnie des Ballets Russes de Diaghilev en 1912.  
  • Olga SPESSIVTSEVA (1895-1991) danseuse russe, épouse du danseur Boris Kniaseff.
  • Théo STAATS (1877-1952) danseur, chorégraphe et pédagogue français. Maître de ballet de l'Opéra de Paris de 1908 à 1926.
  • Kitty STARLING (18??-19??) Toute information concernant cette danseuse sera a bienvenue!
  • Louise Jeanne Judith STICHEL, née Luigia Giovanna Giuditta MANZINI (1856-1933) danseuse et maîtresse de ballet italienne.


T


U
 
V


W


X
 
Y
 
Z

  • Margaretha Geertruida « Grietje » ZELLE (alias "Mata Hari) (1876-1917) espionne, danseuse et courtisane néerlandaise. Fusillée pour espionnage le 15 octobre 1917 à Vincennes.
  • Florenz ZIEGFELD (1867-1932)  impresario et producteur américain de Broadway. Il a créé et produit les "Ziegfeld Follies", revues théâtrales inspirées des "Folies Bergère" de Paris, présentées à Broadway au New Amsterdam Theatre de New York.
  • Nicolas ZVEREV (1888-1965) danseur russe. Interprète du rôle de l'acrobate dans Parade (1917).


 
 
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 18-09-2017 à 18:00:08

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
n°2730
Inouk44
Posté le 06-09-2017 à 18:03:08  profilanswer
 

IV.2s -Les Pays neutres  
 
    •   l'Espagne

 

  • L'Espagne fait partie des pays qui sont restés neutres durant la première guerre mondiale. Pour autant, elle jouera un rôle majeur, tant au niveau politique - elle reste une plaque importante de l'espionnage et du contre-espionnage durant le conflit -, qu'au niveau économique où l'exploitation des mines en Asturies par les Français, les Anglais et les Belges, a contribué à soutenir l'effort de guerre des forces de l'Entente, qu'au niveau artistique, par son influence créatrice et ses sources d'inspiration.

       La sympathie de la population était partagée entre les "aliadófilos" (les partisans de la Triple Entente française, anglaise et russe, constituée souvent des républicains) et les "germanófilos" (les partisans de l'Allemagne et de l'Autriche-Hongrie, soutenus par des militaires et des ecclésiastiques - plus conservateurs).  
 
 

  • Dans "Identification du XXe siècle espagnol". In: Revue de l'Art, 1985, n°70 p.75-82,  Francisco Calvo Serraller (traduit par Véronique Gérard Powell), analyse les sources de l'art espagnol de cette époque :
Citation :

"C'est ainsi qu'au début du XXème siècle, avec la profonde crise morale qu'engendre en 1898 la perte des dernières colonies de l'empire outre-Atlantique, naît le mouvement intellectuel de la "Génération 98" réunissant des écrivains comme Unamuno, Ortega y Gasset, Baroja, Maeztu, Ganivet, Azorin et Machado. S'orientant vers l'analyse des causes de la fatale décadence espagnole, vers une interprétation critique de l'Espagne qui se débat entre le poids de la tradition historique et les exigences de modernisation, leur esprit régénérateur inspira l'idéal éthique d'une grande partie des artistes de l'époque. Ce nationalisme critique inspira non seulement le meilleur art espagnol contemporain, du paysage de la fin du XIXe siècle au modernisme et aux différents courants de l'avant-garde, mais aussi l'historiographie et la critique artistique : en effet l'Institucion libre de Ensenanza ( Institution libre d'enseignement), organisation laïque, patronna la modernisation du pays en implantant de nouvelles méthodes pédagogiques et en faisant adopter dans toutes les branches du savoir et de la science, les progrès réalisés dans le reste de l'Europe."


 

  • Entre 1914 et 1918, Barcelone est témoin de l'arrivée d'artistes exilés tels Albert Gleizes, Francis Picabia, Otho Lloyd, Sonia Delaunay, Robert Delaunay, le poète anarchiste Arthur Cravan ou Olga Sacharoff, dont certains prennent contact avec le public local par l’intermédiaire du galeriste Josep Dalmau. Picasso revient à Barcelone en 1917 en suivant la tournée des Ballets Russes, où danse sa future épouse Olga Koklova. Leur séjour met la presse de l'époque en émoi. Une exposition rétrospective retrace la vie de Barcelone durant cette période.


  • Un des thème de prédilection de ces artistes est "La Danseuse espagnole".


 
-Photographies
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/CarmenTortolaValencia18821955BailarinaEspaNolaInterpretandoLaDanzaDeLaBayaderaFotografiaEnBlancoYNegro1915AKG1662241.jpg
Photographie noir et blanc de la danseuse espagnole Carmen Tórtola Valencia (1882-1955) dans la "Danse de la Bayadère" - 1915
Source : Wikipédia
- Cette danseuse a inspiré plus de deux cents poèmes de poètes espagnols, latino-américains et même allemands au cours de sa vie, sans oublier les œuvres d'Annunzio et de Maeterlinck (Amor y Vázquez 1987; Garland, 1999b). Tórtola a joué à une époque historique dans laquelle la danse, en voie de devenir une forme élevée d'art, a commencée à susciter des essais et des poèmes d'écrivains tels que Mallarmé, Yeats et Rilke.
 
 
-Marketing
L'engouement pour les danses et danseuses espagnoles est si fort et si populaire à cette époque, qu'elle conduit la  manufacture des Monopoles français des tabacs et des allumettes à produire une marque nommée "Gitanes" dont la commercialisation ne s'arrêtera qu'en 2016.
1910 : apparition des Gitanes en trois versions (Gitanes Caporal ordinaire, Gitanes Vizir et Gitanes Maryland).
1918 : apparition des Gitanes Maïs (les feuilles sont en papier de maïs, elles sont caractérisées par leur goût fort et leur couleur jaune) ; c'est un succès dans le milieu rural.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Gitanes.jpg
Légende : Visuel d'un paquet de tabac de marque Gitanes.
(Fumer nuit gravement à la santé)  
 
 
-Peintures
 
    •  Sonia DELAUNAY (1885-1979)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/SoniaDelaunay.jpg
 
 
     
    •  Robert NIRO
(à compléter)
 
 
 
    •  Albert GLEIZES (1881-1953)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/AlbertGleizes.jpg
 
 
 
    •  Marie LAURENCIN (1883-1956)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/MarieLaurencinDanseusesespagnoles2tableaux.jpg
=>Voir les Danseuses espagnoles sur le site du Musée de l'Orangerie à Paris.
 
 
 
    •  Pablo PICASSO (1881-1973)
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/PicassoDanseuseespagnole1901.jpg
Danseuse espagnole - 1901
 
 
 
 
-Sculptures:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/Danseuseespagnole1914.png
"Danseuse espagnole" - 1914 - Bronze
 
 
 
 
mais aussi d'autres danses espagnoles ont été sources d'inspiration, comme :
 
     •  la Jota
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/LajotabyJoaquinSorollaAragon1914.jpg
"La Jota" par Joaquín SOROLLA Y BASTIDA (1863-1923) - Aragon - 1914
 
     •  la Tarantella
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/DanceSpainSorrentoLaTarantella1914.jpg
Danse Espagnole Sorrento - La Tarantella - 1914
 
     •  le Flamenco
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/17892/CoupledanseFlamencoeventailedN.CollSalietiBarcelonavoyageen1918.jpg
-Carte postale représentant un couple de danseurs de flamenco avec éventail. Collection Salieti - Barcelone - postée en 1918
 
 
 
Cliquez ici pour revenir au sommaire.


Message édité par Inouk44 le 07-09-2017 à 15:04:06

---------------
C'est agréable d'être important. C'est important d'être agréable.
 Page :   1  2  3  4  5  6
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse