FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

 

Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : stcypre et 38 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques

n°8210
Tanker
Posté le 24-08-2011 à 17:57:58  profilanswer
 

Bonjour,
 
Une série de photos allemandes, en vente sur internet, donne un très bon aperçu de la perception allemande du combat contre les chars.
 
Dès l'apparition, en 1916, du char sur le champ de bataille, les allemands ont mis au point une approche complète du combat contre les chars.
 
C'est seulement à l'automne 1918, avec l'attaque de la ligne Hindenburg que les alliés ont pu mesurer l'ampleur de la réponse allemande au char.
 
En 1917, les Allemands avaient d'abord décidé :
                 - d'élargir la tranchée de première ligne,
                 - de placer des canon de 77 mm très en avant, pour lutter contre le char,
                 - de développer une cartouche de fusil et mitrailleuse en acier (la 7,92 K).
                 - d'étudier un fusil antichar de 13 mm.
 
                                                          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar13.jpg  
 
                                                          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar12.jpg
                                                                              (Détail photo collection Hardy Huber)                                                        
                 
Les premiers engagements français avec chars de 1918 (Bois Sénécat, Grivesnes, Cantigny) permettront de découvrir la mise en service du fusil de 13 mm.
Les résulats de cette arme seront finalement peu probant dans la mesure ou elle demandait des personnels très aguéris, une très bonne connaissance des chars  
et finalement une distance d'engagement assez courte.
 
Avec la mise en place de la ligne Hindenburg, tous les aspects de la défense antichar seront finalement développés.
 
                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar05.jpg  
                                           Ces barrages, parfois sur plusieurs kilomètres permettaient de tenter de neutraliser des zonez trop favorables aux chars
 
                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar03.jpg  
 
                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar07.jpg
                                                     Toutes ces techniques seront améliorées et largement utilisées pendant la seconde guerre mondiale.
 
                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar04.jpg
                                                               (Un sujet du orum sur Senonnes a déjà abordonné le problème des obstacles antichar)
 
Tous ces obstacles sont, si nécessaire, aussi couverts par les barrages d'artillerie, et ils sont systèmatiques complétés par des mines antichar.
 
Le point important développé en 1918 et celui de la mine antichar. Ces mines sont, bien sur, associées aux obstacles fixes déjà évoqués.
 
Les Allemands ont développé deux type de mines :
              - Les mines à enfouir pour constituer des bouchons de mines sur des points de passage obligés ou pour constituer des lignes complètes de défense.
              - Les mines "portables" utilisés par les fantassin chargés d'attaquer les chars à courte distance.
 
Le premier type de mine, est déclanché par le passage du char et le deuxième type est déclanché par le combattant qui la place :
              - sur l'itinéraire du char,
              - sur le char ou le train de roulement.
 
Ce sont les prémisses du Combat Rapproché AntiChar (CRAC) qui sera, avec des moyens plus adaptés,très largement développé dans les futurs conflits.
 
Le char possède beaucoup d'angles morts, il est aveugle à très courte distance. Isolé de son infanterie, il devient très vulnérable pour des fantassins
connaissant bien ses faiblesses et capables de venir "à toucher les chenilles" . . .  
Les Allemands avaient une excellente connaissance des chars qui leurs étaient opposés.
 
Des modèles de tous les types de chars ont été capturés et ont servi à l'instruction de l'infanterie dans les camps.
Des maquettes en bois de char Mark et Renault FT ont été utlisées pour faire connaître le char.
 
Il est d'ailleurs intéressant que si quelques Schneider (un ou deux) et St Chamond (deux exemplaires) ont été capturés  
et utilisés pour cette instruction, aucune maquette bois de ces chars semble avoir été construite.
 
                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar09.jpg  
 
                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar10.jpg  
 
                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar08.jpg  
 
                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar06.jpg

Message cité 1 fois
Message édité par Tanker le 24-08-2011 à 17:59:09
n°8211
Tanker
Posté le 24-08-2011 à 17:58:27  profilanswer
 

Comme pour les canons de 77 mm déployés comme arme antichar, les canons de 37 mm allemands, placés en premières lignes  
ne se dévoilaient que lors des attaques chars de leur secteur.
 
                                                  http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar02.jpg      
 
                                                  http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar01.jpg  
 
On peut voir au deuxième plan un Whippet britannique capturé par les Allemands.
Les photos de ce reportage sur l'instruction antichar sont données comme prises dans un centre d'instruction Minewerfer situé vers
Valenciennes.
Trois chars britanniques Mark sont aussi observables sur ces photos.  
Ces chars ne portant pas d'armement il pourrait s'agir de chars spécifiquement mis en place dans ce centre d'instruction,
et non de chars provenant d'une des unités de combat créés par les Allemands avec les chars remis en état à Charleroi.
 
En fin de guerre, les Allemands avaient commencé à sortir de la logique mines antichar à base d'obus. Les alliés saisir de nouveau type de mines  
qui auraient probablement permis de réaliser des champs de mines plus performants.
Les mines en caisse de bois étaient difficiles à camoufler et les photos aériennes, prises avant les combats pour les unités de chars, permettaient
d'éviter pas mal de pièges.
 
                                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Antichar11.jpg                                          
 
Pour en finir avec le combat antichar allemand, il est bien entendu que l'artillerie lourde (10 cm, 15 cm et 21 cm) participait aussi  
à la défense contre les chars.
 
Assez rapidement des calculs ont fait pour déterminer combien d'obus de gros calibre devaient être tirés sur une surface donnée  
pour avoir une probabilité efficace d'atteinte des chars en mouvement.
Les rapports de combats de l'Artillerie Spéciale rendent compte de nombreux chars simplement mis hors de combat par  
de gros éclats d'obus provoquant des ruptures irréparables sur des chars au combat.
Immobilisés, ces chars été très souvent détruits par les coups suivants . . . .  
 
Une bien belle série de photos donc qui ne semble, pour l'instant, avoir déclanché les fièvres acheteuses - Michel


Message édité par Tanker le 24-08-2011 à 18:09:25
n°8212
ALVF
Posté le 24-08-2011 à 18:54:19  profilanswer
 

Bonsoir Michel,
 
Merci pour cette analyse des mesures prises par les allemands contre les chars!
En complément, voici une photographie de deux tourelles de 5-cm K.i.P.L utilisées comme arme anti-char.Au dos de cette photographie figure la légende manuscrite suivante: "Schiessübung mit Tankabwehrkanonen-juni 1917":
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img051b.jpg
           Exercice anti-char avec tourelles cuirassées de 5-cm K.i.P.L en juin 1917.
 
Concernant les mines anti-chars, voici un modèle français constitué d'une bombe d'artillerie de tranchée à fusée instantanée et le résultat efficace du champ de mines établi sur l'Epine de Védegrange le 15 juillet 1918 où le char Mk IV de prise ("Beute Panzerwagen" ), baptisé "Olaf", a été déchenillé.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img052b.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img053b.jpg
Une mine anti-char française constituée d'une bombe d'artillerie de tranchée a immobilisé le char de prise "Olaf" le 15 juillet 1918 en Champagne.
 
Cordialement,
Guy François.

n°8213
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 24-08-2011 à 19:45:53  profilanswer
 


Bonjour
       Voila un éclaircissement très intéressant sur la Valenciennes Mienenwerfer Schule Tank Granate 1918 dont j'avais posté une des photos pour identifier le blindé (un Whippet qui servirait aux essais donc, ce qui n'était pas précisé dans la légende des photos en vente sur le net - avec la  #08 et la #09.  Pas de preuve non plus pour "Valenciennes"  ;) )
On avait signalé aussi le  Minenwerfer léger n/A
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°8214
Ferraille
Posté le 24-08-2011 à 20:18:12  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Pour les archives,
 
Cordialement, Francoishttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/Scannen%200051.jpg1..jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/SV106103.jpg
Les munitions montrées sont inert.


---------------
Ferraille
n°8217
Cyril Cary
Posté le 25-08-2011 à 20:27:29  profilanswer
 

Bonsoir
 
Le Commandement allemand était très préoccupé par la defense antichar.
L'ordre du 51e C.A du 23/07/18 précise les obstacles naturels du terrain et de régler les organisations défensives en conséquences et d'assurer la coopération entre les différentes armes.
L'artillerie à mis en oeuvre les moyens suivants:
- Pièces anti tanks (généralement équipées à 250/300 obus à ogive en acier) entre la ligne de résistance et la ligne de couverture de l'artillerie;
- Sections attelées contre tanks prélevées sur les sections en repos et qui se tiennent prêt à faire mouvement en cas d'alerte;
- Batterie de campagnes ayant des vues directes sur les zones suspectes;
- Batteries d'artillerie lourde, ayant un périmètre définie avec quelques points de repère préalablement définis ou faisant un tir indirect sur des points de passage des chars;
- Batteries contre tanks en camions dénommées "Tankzug auf Kraftwagen" ou en core "Tankzug Tankgeschütz" équipées de canon de 7,7; 8; 8,8 et 10,5 cm sur affût TAZ (font également office de pièce FLAK). Ces batteries sont en alerte permanente et ne font mouvement faire la zone de front qu'en cas d'attaque par des tanks.
- Mortiers de tranchée léger équipés de la crosse arrière permettant le tir antichar. Les projectiles utilisés étant du type Käthe, Lotte (ou Erna) et Anna (pour faire simple: mle 1916 et variantes). Dans un premier temps la fusée l.W.M.Z.2 sera utilisée mais ne fonctionant pas instantannément à l'impact, la fusée Az.l6f.lW.M sera utilisée mais avec un fort taux de raté. Finalement une fusée sera spécialement conçu pour cette mission: la fusée T.M.Z.A.
- L'artillerie de tranchée en générale (assez maniable), particulièrement le Minen lourd de 25 cm.
 
L'infanterie n'est pas en reste, puisque l'ordre de le IIème Armée du 27.06.18 demande de bien vérifier les armes d'infanterie en cas d'impossibilité d'intervention de l'artillerie (nuit, brouillard, etc...) qui se décomose comme suit:
- Mitrailleuse contre tank. dénommée MG Tuf (Tank und Flieger) tirant la 13,2 Tangewehr;  
- Mitrailleuses lourdes. Des MG 08 équipées de balles perforantes;
- Mitrailleuses légères et armes d'infanteries si possible équipées de balles perforantes;
- Tankgewehr
- Charges concentrées (Geballte Ladung) de grenades et d'explosif;
- Fougasses, pièges et mines à déclenchement mécanique ou électrique situés dans les zones de couverture et sur les points d'appui de la zone principale et de soutien.
 
Cordialement
Cyril

n°8220
ALVF
Posté le 25-08-2011 à 21:41:07  profilanswer
 

Bonjour,
 
En cas de rupture du front, la meilleure défense anti-char est constituée par les canons de Flak montés sur véhicules qui peuvent changer rapidement de position, attendre les chars sur des points de passage obligé, tendre de véritables embuscades, etc...
Voici une reconstitution "héroïque" de l'action d'un de ces véhicules à Cambrai, vue par un artiste de la revue "Illustrirten Zeitung" et la photographie d'un Krupp-Daimler "leichte Kraftwagenflak" dont le canon de 7,7-cm L/27 tire un obus pouvant détruire tous les chars alliés en service en 1917-18.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img055b.jpg
                 Une auto-canon de Flak Krupp-Daimler en action à Cambrai en 1917.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img056b.jpg
                 "Leichte Kraftwagenflak" Krupp-Daimler avec canon de 7,7-cm L/27.
 
Cordialement,
Guy François.

n°8223
Cyril Cary
Posté le 26-08-2011 à 11:23:01  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Ferraille
 
Le projectile de 77 n'est il pas de semi- rupture? C'est a dire à fusée d'ogive renforcée d'une coiffe destiner à le rendre perforant?
 
Sait on si les obus de MineWerfer équipé de la fusée T.M.Z.A ont eu le temps d'être mis en service avant l'armistice?  
 
Cordialement
Cyril

n°8224
Ferraille
Posté le 26-08-2011 à 11:42:37  profilanswer
 

Bonjour Cyril,
 
J'ai pas connaisance d'un projectil avec fusée d'ogive renforcé pour le rendre perforant.
Le projectil montré à une faux ogive en acier massive trempé,comme un marteau pour traverser le blindage du char,la fusée avec retard fait le reste.
J'ai jamais vu des projectils Minenwerfer avec une fusée T.M.Z.A, ça existe ??
 
Crdlmnt,Francois


---------------
Ferraille
n°8225
silent_kni​ght
Posté le 26-08-2011 à 17:32:47  profilanswer
 

Bonjour à tous
 

Ferraille a écrit :

Bonjour,
 
Pour les interèssés,l'obus de rupture avec ogive en acier trempé et fusée interieure,pour canon de 7,7-cm anti char.
 


 
Il s'agit de l'obus de semi-rupture K. Gr. 15 m. P. ( Kanonengranate 1915 mit panzerkopf)
Cet obus était muni d'une fusée détonateur percutante interne retardée de type Aufschlagzünder m.V et d'une ogive en acier trempé.
 
Pascal

Message cité 1 fois
Message édité par silent_knight le 26-08-2011 à 17:33:49
n°8227
Cyril Cary
Posté le 26-08-2011 à 19:36:40  profilanswer
 

Bonjour à tous
 

Ferraille a écrit :

J'ai jamais vu des projectils Minenwerfer avec une fusée T.M.Z.A, ça existe ??


Oui ça existe:
http://img59.imageshack.us/img59/3544/tmza04001.jpg
 

silent_knight a écrit :

Il s'agit de l'obus de semi-rupture K. Gr. 15 m. P. ( Kanonengranate 1915 mit panzerkopf)


Oui, c'est bien cet obus, mais n'ayant pas ma doc à portée de main... Merci Pascal!
 
Cordialement
Cyril

n°8230
Ferraille
Posté le 26-08-2011 à 21:34:27  profilanswer
 

Bonsoir Cyril,
 
J'ai mes doutes que cette fusée est pour les projectils du Leichte Minenwerfer,le filletage correspond pas,à mon avis c'est une variante de la fusée pour le bombe lourd empenné de 24cm,plus sensible comme les E.K.Z 16 et17.
Les Allemands ont utilisé ces projectils comme bombe avion aussi.
T.M.Z.A.c'est quoi en Allemand ?
Je me demande aussi,si un projectil munie d'une fusée si sensible peut perforer un char?
 
Crdlmt,Francoishttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/SV103996.JPG2..jpg
Le materiel montré est inerte.


---------------
Ferraille
n°8231
silent_kni​ght
Posté le 26-08-2011 à 22:33:33  profilanswer
 

Cela ressemble beaucoup à une fusée de type Fl.M.Z.
Je pense même qu'il s'agit de la même fusée.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/C24FLMZdr.jpg
Image origine internet

Message cité 1 fois
Message édité par silent_knight le 26-08-2011 à 22:34:50
n°8232
Cyril Cary
Posté le 26-08-2011 à 23:27:53  profilanswer
 

Bonsoir François, bonsoir Pascal

silent_knight a écrit :

Cela ressemble beaucoup à une fusée de type Fl.M.Z.
Je pense même qu'il s'agit de la même fusée.


Ferraille a écrit :

à mon avis c'est une variante de la fusée pour le bombe lourd empenné de 24cm


 
François est au plus juste, ce n'est pas la fusée du Flugelminen de 24 cm (extrait du BRA n°18):
http://img580.imageshack.us/img580/7503/f03me.jpg
 
Le filetage de la fusée peut correspondre, c'est juste le corps de fusée qui est plus petit.
L'obus n'avait pas besoin de percer le blindage du char pour faire des dégats, il suffisait qu'il explose très rapidemment au contact de l'acier, les toles n'étaient que rivetées et peu épaisses...
 
Cordialement
Cyril

n°8233
Tanker
Posté le 27-08-2011 à 02:15:27  profilanswer
 

Bonjour Cyrille,
 
Concernant les obus de 77, en particulier quand le char était atteint dans la partie équipé d'un double blindage, l'extrême sensibilité des fusées allemandes était bien un handicap.
En effet, si le premier blindage était bien percée, l'explosion de l'obus se produisait en avant de ce premier blindage et à l'extérieur et la deuxième plaque n'était pas percée.
 
                                                         http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Porte%20Schneider%2010.jpg  
                                                    AS  2 - Le Schneider M1 AsCa3 n° 61171 du S/Lt Moello et du MdL Wattine, après les combats de Juvincourt
 
Sur les parties sans surblindage, ou sur les tirs à faible distance, il n'en était pas de même, et le char du S/Lt Debruères, touché à l'avant par trois obus consécutifs de 77, en est un bon exemple.
Le char a pris feu et finalement explosé en arrachnat la totalité du toit.
Il y a eu trois survivants blessés qui ont eu le temps de sortir les trois membres de l'équipage mourrants.
 
                                                         http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/AS2SchneiderM1AsT3.jpg  
 
Les très gros éclats d'obus de 10, 15 et 21 cm se sont souvent révélés plus dangereux en impact direct sur chars, soit parce qu'ils pénétraient directement ou provoquaent des ruptures sur le train de roulement qui immobilisaient le char.
Un char mécaniquement immobilisé au combat était généralement un char mis hors de combat dans les heures qui suivaient.
 
Très bon week-End - Michel

n°8234
AZ16
Posté le 27-08-2011 à 08:55:50  profilanswer
 

Cyril Cary a écrit :

Bonsoir François, bonsoir Pascal


 
 
 

Cyril Cary a écrit :


 
François est au plus juste, ce n'est pas la fusée du Flugelminen de 24 cm (extrait du BRA n°18):
http://img580.imageshack.us/img580/7503/f03me.jpg
 
Le filetage de la fusée peut correspondre, c'est juste le corps de fusée qui est plus petit.
L'obus n'avait pas besoin de percer le blindage du char pour faire des dégats, il suffisait qu'il explose très rapidemment au contact de l'acier, les toles n'étaient que rivetées et peu épaisses...
 
Cordialement
Cyril


 
Bonjour,  
 
Comme l'a écrit François la fusée pour SchwererFlugelMine de 24cm de 42.5mm ne pouvait pas être montée sur un projectile de minen (52mm sur les 17cm et 25cm et 49mm pour le minen de 7.62) à moins d'y adapter une bague (jamais entendu parlé d'un tel montage).
Il a existé divers allumeurs de mines de ciconstance (projectiles enterrés) fabriquées à partir de  corps de fusées en service.  
Le simple fait d'exercer une pression (même importante) sur une fusée à refoulement classique ne suffit pas à faire exploser l'obus enterré ; ces fusées avaient déjà du mal à fonctionner en s'écrasant à grande vitesse.
Il était donc nécessaire de rendre la fusée sensible à la pression (ajout de ressort comprimant le percuteur avec goupille à casser par exemple).
Sinon la fusé TMZA présentée est une modification (ajout de rallonge de percuteur pour refoulement) de la fusée de 42.5mm de la Sch.Fl.M de 24mm (bombe lourde empennée).
 
Cordialement


Message édité par AZ16 le 27-08-2011 à 09:01:07
n°8235
ALVF
Posté le 27-08-2011 à 08:57:01  profilanswer
 

Bonjour,
 
A noter que, pour améliorer les conditions du combat anti-char, les allemands ont introduit une version traçante de leur obus de semi-rupture de 7,7-cm type K.Gr.15 m.P., version décrite dans le manuel "Artillerie allemande-Les projectiles"-édition de 1919:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img067b.jpg
 
Cordialement,
Guy François.

n°8236
Ferraille
Posté le 27-08-2011 à 09:04:34  profilanswer
 

Bonjour à tous, Cyril,
 
Je pense que la fusée décrit dans ton doc,est bien pour la bombe lourde empennée,mais une variante trés sensible pour détruire les barbelées.  
Des deux cotés on à toujours eu des problémes de enlever les barbelées,quand un projectil explose sous les barbelées,ça se léve et retomba sans dégats,c'est pour ça on à devéloppé des fusées tres sensibles qui font exploser le projectil au dessus les barbelées,pour avoir plus profiter du souffle
de l'explosion.
C'est une théorie à moi,je ne sais pas si c'est la juste!
 
Amicalement,Francois
 


---------------
Ferraille
n°8754
silent_kni​ght
Posté le 09-12-2011 à 10:33:43  profilanswer
 

Bonjour à tous
 
Pour compléter ce sujet, une photo de la fusée T.M.Z.A.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/523.jpg
 
Pascal


Message édité par silent_knight le 09-12-2011 à 10:34:12

---------------
Pascal
n°12508
lea 25
Posté le 27-11-2013 à 20:06:47  profilanswer
 

Bonjour,
 
je suis étudiante en master muséologie. Je travaille actuellement sur un dossier d'étude d'objet.
L'étude d'un obus antichar Allemand de la première guerre mondiale.  
Je ne dispose pas  de suffisamment d'informations pouvez vous m'aider?
 
C’est un obus en acier avec une douille en laiton regroupé ensemble par un ruban de cuivre.
L’objet doit Peser moins 1 kg.  
- Dimensions :
Hauteur : 17cm
Bord inférieur : 3,7cm
Bord supérieur : 4,2cm
 
Il est gravé sur la douille au niveau inférieur de nombreux numéros : Kp 5 18
Et sur la longueur est inscrit : "U LALods" (je ne suis pas certaine et la signification reste encore à déterminer).  
 
avez vous des informations sur /
- le type d'engins utilisés pour ce type d'obus?  
- l'usine de fabrication d'obus antichar Allemand?
- ou toutes autres informations sur cet objet.  
 
Merci d'avance.  
Cordialement.  
 

n°12510
Tanker
Posté le 27-11-2013 à 22:04:22  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Pour vous faire patienter.
 
Sans doute un obus encartouché de 3,7 cm.
Probablement un boulet (sans fusée de tête).
Serait-il possible de joindre des photos avec les marquages ?
 
Votre ruban de cuivre est probablement la ceinture de l'obus permettant, au départ du coup,
la mise en auto-rotation de la munition dans le tube.
 
Votre munition est-elle, complète, en éléments décomposés, active ou neutralisée, avec amorce active ou percutée ?
 
Les notions de bord inférieur et supérieur sont assez peu parlantes concernant la description d'un obus.
 
En l'absence de photo, les chiffres utiles sont :
        Obus complet :
            - Longueur (donc 170 mm)
            - diamètre de l'obus au dessus de la douille : (probablement 37 mm)
            - diamètre de la douille à la base
            - longueur de la douille
 
        Obus dissocié :
            - Longueur de l'obus
            - diamètre la base de l'obus (probablement 37 mm)
            - largeur et épaisseur de la ceinture
            - hauteur de la ceinture par rapport à la base de l'obus
     
            - diamètre de la douille à la base (avec et sans bourrelet)
            - hauteur de la douille
           
Vous aurez certainement rapidement des réponses très précises des quelques passionnés d'obus de ce forum . . .  
 
Michel      

n°12673
lea 25
Posté le 28-12-2013 à 12:18:04  profilanswer
 

Bonjour le forum,
 
Voici les images d'un obus antichar allemands.
 
Merci de me donner des infos si vous pouvez, il est assez petit car il tient dans ma main. Pardonnez moi le fait de préciser que c'est urgent, je dois rendre un devoir dessus dans quelques jours. J'ai beaucoup cherché jusqu'ici sans succès.
 
Bonnes fêtes à tous. Merci pour votre aide.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14340/10.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14340/8.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14340/11.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14340/12.jpg


Message édité par lea 25 le 28-12-2013 à 12:40:13
n°12674
Tanker
Posté le 28-12-2013 à 14:06:02  profilanswer
 

Bonjour,
 
Un mois pour se décider à poster les photos . . . . !  
Peut-être, qu'au lieu de "beaucoup chercher sans succès" auriez-vous pu les publier plus tôt ! !  :)
 
Manque une photo . . . . !
L'arrière du projectile est-il ouvert comme sur celui-ci ?
 
             http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Obus%20de%2037%20mm.jpg
 
La hauteur de la douille est-elle de 101 mm ?
La hauteur de l'obus est-elle de 93 mm ?


Message édité par Tanker le 28-12-2013 à 15:13:59
n°12675
lea 25
Posté le 28-12-2013 à 15:08:51  profilanswer
 

Oui vous avez raison, je n'avais pas vue que j'avais eu des réponses...
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] .jpg1..jpg
http://images.mesdiscussions.net/p [...] .jpg1..jpg
 
oui l'arrière du projectile est comme celui ci, et pour les dimensions c'est exactement ça.  
Vous connaissez ce type de projectile?


Message édité par lea 25 le 28-12-2013 à 15:14:03
n°12676
Tanker
Posté le 28-12-2013 à 16:58:09  profilanswer
 

Oui, bien sur . . .  et ce dèjà il y a un mois . . . .  
 
Sauf erreur il s'agit de cette munition allemande :
 
                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/DEU%20-%2037%20mm%20%2802%291.jpg  
 
                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/DEU37mm01.jpg  
 
" je n'avais pas vue que j'avais eu des réponses... "
 
Surprenant ! ! Surtout quand on a un peu regardé le temps de première réponse à la moindre des questions sur le forum . . .  
 
Ceci dit, votre choix de " Pages 14618" pour cette question était bon, à ceci près que vous n'avez pas pris le temps de voir dans quelle rubrique poser votre question.
 
C'est probablement parce que votre opinion était déjà qu'il s'agissait d'un obus antichar, que vous êtes venue vous greffer sur ce sujet. . . . .
Et c'est ici qu'il fallait poster votre demande :  
 
        http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] ujet-1.htm
 
Beaucoup d'intervenants du forum, ne s'intéressent qu'à leur domaine et ne "papillonnent" pas dans les autres rubriques . . . .
 
Avec le moteur de recherche du forum, il y a 7 pages de questions/réponses sur les obus de 37 mm.
 
Il n'en reste pas moins qu'il fallait de suite, et ce même sans photo, donner toutes les informations en votre possession . . .  
Ce n'est certainement pas propre à ce domaine et probablement utile et incontournable dans n'importe quelle rubrique de muséeologie . .
 
Il reste encore possible d'identifier tous les marquages du culot de douille . . .  
 
La douille est d'Août 1918 (AUG    1918)
Le K est probablement l'identifiant de l'usine de Karlsruhle                    - 14  ( ? ? ?)
    - SP 255   Nom code de l'usine de munition "Patronenfabrik Karlsrühe"                  - 917   (ou 1917 . . . . ? ? ? ?)
    - KP 5         (? ? ? ?)  K     pour Krup ? (nomenclature de l'amorce ?)    
 
et un "papillonneur" connaisseur des obus pourra certainement compléter le reste car là, c'est vraiment très loin des chars . . . . !
 
Bonne année et très bonne fin de Master - Michel


Message édité par Tanker le 28-12-2013 à 17:32:47
n°12679
lea 25
Posté le 29-12-2013 à 12:55:47  profilanswer
 

Merci beaucoup Michel pour ces précisions.  
 
Cordialement
 
Léa


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Antichar - Réponse allemande 14-18 aux chars français et britanniques