FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Artillerie Spéciale - MdL Auguste Philibert Sauvageot du Groupe AS 9

 

Il y a 28 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Artillerie Spéciale - MdL Auguste Philibert Sauvageot du Groupe AS 9

n°17543
Tanker
Posté le 13-01-2017 à 12:04:30  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici un point un peu détaillé de la courte carrière dans les chars du MdL Sauvageot,
tué le 16 Avril 1917 au Nord de Guignicourt.
 
Engagé 3 ans le 3 Mars 1905, au 3° Rgt de Chasseurs d'Afrique
Nommé Brigadier le 7 Novembre 1905
Nommé MdL le 15 Décembre 1907
En Algérie du 5 Mars 1905 au 1° Mars 1908
Démobilisé le 3 Mars 1908
Affecté en période de Réserve au 8° Rch du 1° au 17 Septembre 1913.
 
Mobilisé le 2 Août 1914, il rejoint le 14° Rgt de Chasseurs de Dôle (Dépôts de Gray)
 
Le 8 Novembre 1916, les 4 Escadrons du 14° RCh sont éclatés dans quatre Divisions d'Infanterie,
dans les faits, le Régiment est dissous en tant que tel.
A cette occasion, les Sous-Officiers et Hommes du Rang du 1° Escadron sont renvoyés au Dépôt
le 18 Novembre 1916.
 
A ce stade, l'ensemble de ces personnels peuvent alors avoir été reversés dans l'Artillerie Spéciale.  
En cette fin d'année 1916, plusieurs régiments de cavalerie ont vu leurs escadrons de réserve dissous,  
pour permettre à la Cavalerie de tenir le plan de mutations de plusieurs centaines de cavaliers que
la Cavalerie se devait de verser dans les chars.
 
Le MdL Sauvageot peut donc alors avoir été muté sur ordre ou simplement parce que volontaire pour les chars.
 
S'il appartenait bien au 1° Escadron du 14° RCh, le JMO de ce régiment permet de suivre ce qu'à pu être sa guerre
d'Août 1914 à Novembre 1916.
Pour ce qui est de sa carrière dans l'Artillerie Spéciale, il n'existe pas de JMO pour le Groupement d'AS  
et le Groupe de chars, auquel il a appartenu . . . . . .  
 
Auguste Philibert Sauvageot est affecté au 81° RALT, Corps support de l'Artillerie Spéciale,  
le 5 Décembre 1916 et rejoint le jour même, la 80° Batterie du 81° RALT au camp AS du  
Fort du Trou d'Enfer à Marly-le-Roi.
 
Sur place étaient constitués les Groupes de chars qui, une fois à effectif complet étaient,  
après création officiel envoyés par train au Camp AS de Cercottes.
 
Durant ce séjour au trou d'Enfer, un début de formation étaient donnés aux futurs mitrailleurs,  
canonniers, mécaniciens et pilotes, avec les quelques moyens mis en place, en cette fin d'année 1916  
(Tracteurs Baby Holt, premiers Schneider et Saint Chamond).
Les futurs mécanos étaient envoyés à St Chamond et Saint Ouen, pour être formé sur le type de chars  
de leurs futurs Groupes.
 
Il est très possible que notre MdL ait de suite été affecté à la cellule du futur Groupe AS 9 du Cne Doncieux.
 
Le Groupe AS 9 est créé le 1e Février 1917, à la Sous-Intendance de Versailles à l'effectif de 15 officiers,  
21 Sous-Officiers, 21 Brigadiers et 54 Hommes du Rang.
 
Il embarque pour le Camp AS de Cercottes ou il ne restera qu'une vingtaine de jours, le temps de percevoir,  
chars, véhicules, matériels de dotation du Groupe et commencer une instruction plus pratique  
Tir canon et à la mitrailleuse (impossible à faire à Marly°, conduite des chars et des véhicules à roues,  
entretien des matériels (pour les chars, c'était 4 heures d'entretien journalier).
 
Le 24 Février 1917, le Groupe AS 9 embarque à la Foulonnerie, avec armes et bagages, pour débarquer  
le 25 Février 1918 au Camp AS de Cercottes.
 
Le 28 Février 1917, le MdL Sauvageot est proposé, en application d'une note du GQG du 16 Février 1917,  
pour être admis comme candidat au cours d'Officiers mécaniciens.
C'est au titre de mécaniciens de la 4° Batterie du Groupe AS 9, qu'il est alors proposé.
Sans son décès le 16 Avril 1917, près de Guignicourt, il serait très probablement passé Officier à l'été 1917.
 
Donné, en 1905, comme employé de commerce, il est assez probable que son métier l'ait, entre 1908 et 1914,  
amené à savoir conduire et réparer une voiture.
 
Le 21 Mars 1917, par Ordre Général n° 4 du Général Estinne, du 20 Mars 1917, le Cne Goubernard prend le  
commandement du Groupe AS 9, en remplacement du Cne Doncieux.
 
Jusqu'au 10 Avril 1917, l'instruction du Groupe se poursuit à Champlieu. Les Schneider M1, livrés sans surblindage,  
sont équipés sur place et améliorés par les équipages d'un certains nombres d'équipement comme les panneaux  
d'appel de l'infanterie, les porte-bagages et les supports de madriers.
 
Le 10 Avril 1917, le Groupement Bossut (AS 2, AS 4, AS 5, AS 6, AS 9) embarque à Champlieu pour débarquer  
dans la matinée du 11 Avril 1917l, sur l'épi VF d'ALGP de Coulandon (juste à côté du HOE de Courlandon)
 
Le même jour, les 5 Groupes de chars se portent à l'Ouest de Baslieux, pour, dans la nuit du 12 au 13 Avril 1917,  
rejoindre la Position de Rassemblement du Groupement, près de Maizy.
 
Arrivé vers 4 heurs du matin, le Groupement y restera jusqu'au 15 Avril 1917.
 
Le 16 Avril à 2h 00 du matin, le Groupement Bossut rejoint sa Position d'Attente, au Nord de Chaudardes,  
d'où le 80 Schneider partiront, à partir de 6 h 30 pour rejoindre le Choléra et leur zone d'engagement.
 
Auguste Philibert Sauvageot était le Sous-Chef de char du Lt Janin, chef du 1° char de la Batterie  
et Commandant de la 4° Batterie (As de trèfle) du Groupe AS 9.
Le numéro de ce char n'est pas certain, il peut s'agir du 61130 ou du 61160.
La position de ces deux chars, lors de leur destruction, est parfaitement identifiée.
 
                                       http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/SchneiderAS901.jpg
 
A suivre - Michel

n°17544
Tanker
Posté le 13-01-2017 à 12:12:23  profilanswer
 

Organisation du Groupe AS 9, le 16 Avril 1917
 
Commandant de Groupe : Cne Goubernard
Officier adjoint                : Lt Bourillet
 
Si tous les numéros de chars du Groupe AS 9 sont parfaitement connus, seul un petit nombre  
est pafaitement identifié et lié à une Batterie et un chef de char.
 
Numéros de chars du Groupe AS 9 :
 
- 61056 - 61130 - 61134 - 61135 - 61136 - 61137 - 61151 - 61153  
- 61155 - 61156 - 51157 - 61158 - 61159 - 61160 - 61161 - 61166
 
Aussi bien dans les Groupes Schneider que Saint Chamond, pour les engagements d'Avril, Mai et Octobre 1917,
le Cdt Batterie est en même temps pilote et chef de char du premier char de la Batterie.
Il peut donc, à sa guise, piloter son char ou être à pied pour mieux suivre et diriger ses chars.
Ce n'est que lors de la réorganisation de Décembre 1917 que les Commandant de Batterie,  
non chef de char, seront mis en place.
 
Lors de l'engagement de l'AS 9, le Lt d'Harcourt, dont le char tombe en panne avant le passage de la Miette,
choisi de rester à dépanner son char, au lieu de continuer avec sa Batterie.
Son char dépanné il ne pourra rejoindre son Groupe et se retrouvera engagé, le long de l'Aisne, avec les chars de l'AS 4.
 
Cette triple casquette, pilote, chef de char et Cdt de Batterie n'était pas des plus simple à gérer.  
Elle était très liée aux capacités du Sous-chef de char à bien piloter le char.
 
Par ailleurs la Batterie opérait normalement dans un espace restreint (200 à 300 m de front) qui,  
dans l'absolu, permettait un travail à l'imitation du char du Cdt de Batterie.
La limite à toute cette théorie restant les capacités très restreinte d'observation par les fentes de visées . . . . .
 
La mise en place du Commandement de Batterie sera donc un point important de la réorganisation de 1918,
et il faudra attendre l'été 1918, avec l'arrivée de Renault FT canon ou mitrailleuse dans des unités Schneider,
comme chars de Commandement, pour que ce problème soit résolu
 
Sur les combats de 1918, un certain nombre de ces officiers Commandant de Batterie se feront tuer à pied,  
à côté des chars de leur unité.
 
Chef de char et Sous-chef de char tué (en rouge), blessé (en vert)
 
1° Batterie    - Cdt de Batterie : Cne Billy
 
1° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61xxx  - Chef de char : Cne Billy        - Sous-chef de char : MdL Desmet
           - Schneider M1 n° 61xxx  - Chef de char : S/Lt Capron    - Sous-chef de char : MdL Oustric
 
2° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61xxx - Chef de char : Lt Charvolin     - Sous-chef de char : MdL Hostoche
           - Schneider M1 n° 61xxx - Chef de char : S/Lt Caron      - Sous-chef de char : MdL Boubée
 
Si les numéros des 4 Schneider M1 sont connus (61161 - 61134 - 61151 - 61158)  
leurs places dans la Batterie ne le sont pas.
 
2° Batterie    - Cdt de Batterie : Lt d'Harcourt
 
1° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61135  - Chef de char : Lt d'Harcourt       - Sous-chef de char : MdL Renou
           - Schneider M1 n° 61157  - Chef de char : S/Lt Bescond      - Sous-chef de char : MdL Jacques
 
2° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61155 - Chef de char : S/Lt Guidicelli     - Sous-chef de char : MdL Lambert
           - Schneider M1 n° 61xxx - Chef de char : Adjt Massart        - Sous-chef de char : Brg Chaumet
 
 
3° Batterie   - Cdt de Batterie : Lt Fauquet
 
1° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61xxx  - Chef de char : Lt Fauquet           - Sous-chef de char : MdL Didot
           - Schneider M1 n° 61157  - Chef de char : S/Lt Boin             - Sous-chef de char : MdL Jaillet
 
2° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61xxx - Chef de char : S/Lt Mousset        - Sous-chef de char : MdL Gaudet
           - Schneider M1 n° 61xxx - Chef de char : Aspt Desvallières  - Sous-chef de char : MdL Pelletier
 
 
4° Batterie    - Cdt de Batterie : Lt Janin
 
1° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61130  - Chef de char : Lt Janin               - Sous-chef de char : MdL Sauvageot
           - Schneider M1 n° 61166  - Chef de char : S/Lt Rouzès         - Sous-chef de char : MdL Deprez
 
2° Demi Section de chars :
           - Schneider M1 n° 61159 - Chef de char : Lt de Compiègne    - Sous-chef de char : MdL Lequeux
           - Schneider M1 n° 61160 - Chef de char : S/Lt Gallien          - Sous-chef de char : MdL/C Cerfon
 
Il existe une incertitude importante concernant la place dans la Batterie des chars n°61130 et n°61160 et  
leur présence dans cette Batterie reste une supposition tirée du rapport du Cne Goubernard et de la place  
sur le terrain des chars détruits du Groupe.
 
Quatre chars du Groupe sont revenus à Chaudardes, il s'agit des numéros 61153, 61156, 61157, 61159.
 
Un seul de ces trois chars était allé au delà de la troisième ligne allemande (et revenu), le 61157 du S/Lt Bescond.
 
Le 61156 (en panne avant de passer la Miette) et le 61159 (en panne après le passage de la 1° ligne allemande
au Choléra), ont été récupérés dans les jours suivants, après dépannage par l'équipage ou la SRR.
 
Le 61135 et le 61166, bien que restés dans les lignes françaises n'ont pas été récupés.
Après la mission de récupération organisée de Septembre 1917 (8 chars récupérés), mission principalement  
pour les chars du Groupement Chaubès, une proposition de récupération plus poussée avait alors été proposée.
Le Commandement estima qu'elle ne se justifiait pas.


Message édité par Tanker le 15-01-2017 à 18:03:05
n°17548
Tanker
Posté le 14-01-2017 à 15:05:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici l'unique rapport un peu détail du Cne Goubernard sur l'engagement de son Groupe le 16 avril 1917.
Rapport rédigé le 20 Avril 1917, à Chaudardes, quatre jours après l'engagement du Groupement.
 
Le compte-rendu normalisé, rédigé à chaud par chaque chef de char, n'avait probablement encore été mis en place.
Il le sera lors des engagements suivant et deviendra malheureusement un rapport de Compagnie avec les unités FT.
 
Au Groupement Bossut, seul le Groupe AS 6 semble en avoir rédigé et uniquement trois de ces rapports  
(des 2° et 3° Batteries de ce Groupe) ont été conservés.
 
          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/GrptBossutAS9Combatdu17041601.jpg
          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/GrptBossutAS9Combatdu17041602.jpg
          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/GrptBossutAS9Combatdu17041603.jpg
 
          http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/AS9ArchivesCdtGoubernard01.jpg
 
Bonne lecture - Michel


Message édité par Tanker le 15-01-2017 à 16:27:25
n°17553
Tanker
Posté le 15-01-2017 à 13:21:54  profilanswer
 

à suivre . . .

n°17566
johnbeck
Posté le 17-01-2017 à 09:31:15  profilanswer
 

Tanker a écrit :

à suivre . . .


Merci Michel :)
 
c'est super comme indication :)

n°17567
IM Louis J​ean
Posté le 17-01-2017 à 11:40:54  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Une coquille sur la carte ? Le 61135 figure comme en panne en un point et détruit en un autre ?
 
Mais c'est toujours un bonheur de lire vos sujets!
 
Cordialement
Étienne
 


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°17568
Tanker
Posté le 17-01-2017 à 13:06:26  profilanswer
 

Tsé, Tsé . . . . .  Etienne !
 
Il faut bien lire le rapport du Cne Goubernard :
          - ligne 3  
          - paragraphe pertes en fin de ce rapport
 
Et par ailleurs, ce char a déjà évoqué ici, en 2008 :
           http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _330_1.htm      
 
et aussi en 2011 :
            http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 1071_1.htm
 
Bonne relecture - Michel

n°17574
IM Louis J​ean
Posté le 18-01-2017 à 17:12:49  profilanswer
 


http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/5299/Forum61135.jpg


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Artillerie Spéciale - MdL Auguste Philibert Sauvageot du Groupe AS 9