FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Artillerie Spéciale - Amédée André au 81° RALT et 500° RAS

 

24 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Artillerie Spéciale - Amédée André au 81° RALT et 500° RAS

n°9526
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 07-04-2012 à 15:37:12  profilanswer
 

Bonjour,
j'effectue des recherches sur mon Grand Oncle décédé dans les années 60 qui a appartenu au 81e RA puis au 500e RA, voici ce que j'ai pu découvrir, j'ai également une photo de lui portant un béret avec l'inscription AS et au centre un as de pique. Où peut-on retrouver plus d'informations, était-il canonnier ?
ANDRE Amédée Jean, N° Matricule 633
Né le 27 mai 1896 à Rives, canton de Rives, Isère résident à Rives, profession ajusteur mécanicien.
Fils de Louis Adolphe ANDRE et Isabelle, Joséphine MONIN, domiciliés à RIVES département de l’Isère.
Inscrit sous le N° 4 de la liste de Rives
Classé dans la 5e partie de la liste en 1915 faiblesse
Classé dans la 1ere partie de la liste en 1916
Cheveux châtain clair, yeux noirs, front découvert, nez fort camus, visage rond, taille : 1m61, degré d’instruction 3.
États de service :
Incorporé au 114e Régiment d’Artillerie lourde à compter du 08/08/1916 arrivé au corps et canonnier de 2eme classe le 08/08/1916, passé au 11 régiment d’artillerie à pied le 26/01/1917,
passé au 81e régiment d’artillerie lourde le 26/05/1917,
passé au 500e régiment d’artillerie le 1er mai 1918.
Envoyé en Congés illimité par le Dépôt démobilisateur du 14e train le 14/11/1919 à Rives Isère 10e échelon N°2227
 
Parti aux Armées le 06/10/1917
Intoxiqué évacué sur hôpital du 23 au 30/08/1918
Certificat de bonne conduite : refusé
Reformé temporaire N°2 par le CR de Roanne du 21/11/1939 pour ulcère gastrique très probable (radiologie Dr SIAULE) Maintien réformé Temporaire N°2 par le CR de Grenoble du 14/05/1940 pour ulcère gastrique.
Mentions Lettres de félicitations récompenses Diverses: Néant
Blessures - Citations - Décoration :
Intoxiqué à Rulaz ? ou Vulaz ?. le 23/08/1918
Res de l’Armée d’Active le 07/01/1919
Campagnes : Du 08/08/1916 au 23/10/1919  
À l’intérieur du 09/08/1916 au 05/10/1917
Aux Armées du 06/10/1917 au 06/01/1918
À l’intérieur du 07/01/1918 au 04/02/1918
Aux Armées du 05/02/1918 au 23/08/1918
À l’Hôpital du 24/08/1918 au 01/10/1918
Aux Armées du 02/10/1918 au 23/10/1919 (rayé) au dessus 11/11/1918
Localités successivement habitées:
Dates   Communes             Subdivision  D=Domicile R=Résidence
27/08/1925 St Jean de Moirans Hameau du Criméon Bourgoin                   R
   29/01/1927 Voiron Hameau de Paviot   Grenoble         R
Corps d’Affectations
Active :                                              Mle
114e Régiment d’Artillerie Lourde 5069
11e Régiment d’Artillerie à pied 9020
81e Régiment d’Artillerie Lourde 8772
500e Régiment d’Artillerie
Disponibilité et Réserve Active :
504e Char de combat
18e Génie 4e bataillon centre démobilisateur du génie N°21
Armée Territoriale et sa Réserve :
Atelier de construction de Roanne le 15/01/1936
P11 le 30/03/1936 sans affectation
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image1.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image5.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image2.jpg


Message édité par MICHALLET 1915 le 24-03-2014 à 14:09:12

---------------
MICHALLET 1915
n°9551
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 11-04-2012 à 20:53:13  profilanswer
 

[quotemsg=9526,1,4878]  Bonjour,  
j'ai retrouvé des photos du parcours de mon grand oncle au 114e, puis au 81e RAL et dans l'AS


---------------
MICHALLET 1915
n°9570
Tanker
Posté le 13-04-2012 à 20:13:16  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Les informations que vous possédez sur votre arrière-grand oncle permettent de penser que vous posséder sa fiche matricule.
Voici donc ce que l'on peut en décrypter, sur la base de ces premières informations.
 
Apparemment présenté au conseil de révision en 1915, et ajourné pour faiblesse, il avait peut-être décidé de s'engager,
et n'aurait donc finalement été retenu qu'en 1916.
 
Affecté au 81e RALT le 26 Mai 1917 (Matricule n°  8772) le canonnier Amédé André est donc passé  
à Marly-le-Roi (fort du Trou d'Enfer) avant de rejoindre le camp de Cercottes.
Il était donc du 26 Mai 1917 au 5 Février 1918, en Zone de l'Intérieur.
 
Donnés comme étant aux Armées du 05/02/1918 au 23/08/1918 , il a du rejoindre le 5 Février 1918  
un des trois camps de l'Artillerie Spéciale (Champlieu, Mailly-Poivres ou Martigny-les-Bains).
 
En l'absence de documents tels que citations ou décorations, il est particulièrement difficile de tenter de  
savoir quelle place il a pu tenir dans l'AS.
 
Son affectation au 500e RAS le 1er mai 1918, n'est qu'une formalité administrative liée  
à la création de ce Régiment, qui prend la place du 81°RALT dans le suivi administratif et l'instruction
des personnels de l'Artillerie d'Assaut.
 
Seul le fait qu'il ait été gazé le 23/08/1918 permet de penser qu'il a bien été affecté dans une unité de combat.
S'agissait-il d'un Groupe Schneider ou St Chamond, d'un Bataillon de FT ou d'une SRR ?
 
Gazé le 23/08/1918, son séjour à l’Hôpital du 24/08/1918 au 01/10/1918 à du se passer  
pour la plus grande partie, en zone de l'intérieur.
 
De retour en Zone des Armées, quelle unité d'AS a-t-il rejoint ?
Aux Armées du 02/10/1918 au 23/10/1919  
 
Rayé de l’Armée d’Active le 07/01/1919.  
S'était-il engagé pour la durée de la guerre ou pour une durée déterminée ?
Cette information est un peu contradictoire avec sa présence aux Armée jusqu'au 23 Octobre 1919.
Peut-il avoir effectué ses dernières mois de service en Allemagne ?
 
Disponibilié et Réserve Active au 504e RAS ?  
Cette unité a-t-elle été celle dans laquelle il avait été réaffecté après son séjour à l'hopital ?
 
Envoyé en Congés illimité par le Dépôt démobilisateur du 14e train le 14/11/1919 à Rives Isère 10e échelon N°2227  
 
Le Certificat de bonne conduite refusé, est intéressant. Pour quelle raison ce certificat lui a été refusée ?
 
Un point précis sur ses citations et décorations devrait permettre d'avancer un peu sur sa carrière.  
 
Les deux photos postées sont-elles datables ?
Sa photo en képi est un peu surprenante.
Si le béret dans l'AS était souvent orné, sans que le commandement trouve trop à y redire, selon les envies de son propriétaire,
c'est, sans doute, la première fois que, sur une photo en tenue réglementaire, des As sont placés sur le képi ou les pattes de col.
 
D'autres photos permettraient-elles de tenter d'y voir plus clair.
 
A suivre donc - Michel

n°9577
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 15-04-2012 à 21:38:09  profilanswer
 

Bonsoir,  
Merci pour votre aide.  
J'ai pu recopier les informations mises en ligne aux ADI de GRENOBLE sur ses états de Service, qui sont souvent incomplets...  
Hélas je ne sais que très peu de chose sur mon grand-oncle, il est décédé en 1964, j'avais 9 ans, je n'ai que de très vagues souvenirs, ma grand mère (sa sœur) nous avait raconté qui avait conduit un taxi lors du fameux épisode des taxis de la Marne, mais elle ne nous avais jamais parlé des chars... sur une de nos photos il est bien à bord d'un véhicule mais il semble porter le béret de l'AS...  
 
Je n'ai que très peu de photos, j'ai extrait en agrandissant les photos ou il se trouvait avec ses parents , ma grand-mère, sa sœur de lait...  
Il est vrai que les Poilus ne parlaient pas beaucoup de la guerre aux femmes.  
 
J'ai beaucoup plus d'information sur mes grand-père (1 au 28e BCA et l'autre au 2e SPAHIS) et 2 autres grand-oncle. l'un d'eux avait eu la Croix de Guerre avec une étoile de bronze pour blessure le 09/11/1918 savez-vous s'il existait des listes de citations, je n'ai rien retrouvé dans le journal de marche de son régiment...  
 
Revenons à Amédée:  
Une seule des photos que je possède est datée de septembre 1916, il est en tenue d'Artilleur certainement le 114e RA  
 
Sur la photo que j'ai ajouté dans mon premier message il semble porter un insigne au dessus de sa poche côté gauche, comme une décoration???  
Pour la photo de 87e RAL, je pense qu'il avait du avoir une permission, elle était prises à RIVES(38) avec ses parents et ma Grand mère maternelle, peut-être à la fin de son instruction.  
Pouvez-vous m'éclairer sur SSR?  
D'après, ma mère qui vit encore "Il avait du caractère" c'est sans doute pourquoi il n'avait pas eu son certificat de bonne conduite...  
Toutes ses affaires personnelles sont restées dans la famille de sa femme et hélas nous avons perdu le contact.  
Pour les dates je vérifierai, la page était très mal écrite, et je ne savais pas que je pouvais prendre une photo du document...  
Encore merci pour toutes les infos communiquées et également celle que j'ai pu lire sur le forum.  
J'ai retrouvé un Historique des Régiments d'AS sur GALLICA à la bibliothèque Nationale,  et également quelques info sur l'illustration que possède ma belle-mère, son père suite à une tuberculose avait été retiré du front et travaillait chez Louis RENAULT à la fabrication des FT 17.  
Cordialement
Hervé
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image4.jpg1..jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image1.jpg1..jpg

Message cité 1 fois
Message édité par MICHALLET 1915 le 23-03-2014 à 18:56:48

---------------
MICHALLET 1915
n°9600
Tanker
Posté le 18-04-2012 à 20:34:22  profilanswer
 

Bonsoir,
 
"sur une de nos photos il est bien à bord d'un véhicule mais il semble porter le beret de l'AS..."
Effectivement, il est bien en tenue de l'AS. Si cette photo est un recadrage, il serait intéressant de la publier.  
Amédée est resté longtemps à Cercottes. Il s'agit peut-être d'un déplacement dans Orléans.
 
"savez-vous s'il existait des listes de citations, je n'ai rien retrouvé dans le journal de marche de son régiment..."
Pour les citations vous devez en faire la demande à Pau, en leur fournissant : nom prénoms grade, numéro matricule au recrutement.
 
"Sur la photo que j'ai ajouté dans mon premier message il semble porter un insigne au dessus de sa poche côté gauche, comme une décoration ???"
Il s'agit effectivement probablement d'une décoration, et le CAPM (Centre des Archives du Personnel Militaire) de Pau devrait pouvoir vous dire quelles décorations lui ont été attribuées.
 
"Pouvez-vous m'éclairer sur SSR ?"
Il s'agit des Sections de Réparation et Ravitaillement. Voir les sujets de cette rubrique "Artillerie Spéciale" comme :
 
                           http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 1402_1.htm
 
Bonne soirée - Michel

n°9601
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 18-04-2012 à 21:31:10  profilanswer
 

[quotemsg=9600,5,2548]Bonsoir,
 
Merci encore pour vos informations qui me seront précieuses
J'ai pu retrouver 2 cartes postales une de Troyes  de 1917 et une d'Esternay 1918
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image6.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image7.jpg


Message édité par MICHALLET 1915 le 18-04-2012 à 21:31:45

---------------
MICHALLET 1915
n°9603
Tanker
Posté le 19-04-2012 à 12:48:25  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le "AS partant au Front" est aussi intéressant. Une information échappée à la censure !
 
Le véhicule qu'il conduit, visiblement en ville, ne semble pas d'un type couramment utilisé par l'AS,  
mais peut-être était-il alors en formation auto à la TM 1402 du Camp des Tourelles.
La TM 1402, qui appartenait au Service Automobile, était en charge de la formation des automobiles de l'AS.
 
Logiquement, à la date du 3 Novembre 1917, il est encore, à l'instruction, en Zone de l'Intérieur.
La ville de Troye ne fait, normalement, pas partie de la "sphère de l'Artillerie Spéciale".
Etait-il en permission dans cette ville ?
Il semble tout de même que son départ pour la zone des Armées n'était pas pour de suite.
Il n'a rejoint la zone des Armées que le 5 Février 1918. Champlieu n'était pas encore le Front . . . .  
 
Pour la carte du 30 Mars 1918, postée d'Esternay, il pourrait s'agir d'un déplacement vers le camp de Mailly-Poivres.
Le camp AS de Mailly-Poivres accueillait depuis la fin 1917 :
                - le Groupement Schneider n° IV (AS 13 - AS 14 - AS 16 - AS 17),  
                - le Groupement St Chamond n° XI (AS 32 - AS 34 - AS 35),
                - la SRR 102 et SRR 105.
Venait-il d'être affecté dans une de ces unités ?  
Faisait-il partie d'un détachement de renfort rejoignant une de ces unités, ou accompagnait-il du matériel destiné à ces unités ?
S'agissait-il d'un déplacement (depuis Champlieu) par voie ferrée ou par voie routière ?
 
Il va falloir d'autres lettres et cartes postales pour réussir à trouver l'unité dans laquelle il a servi. . . .  
             "Toutes ses affaires personnelles sont restées dans la famille de sa femme et hélas nous avons perdu le contact."
. .  . et une recherche vers les descendants de la famille de sa femme serait, sans doute, intéressante à lancer.
 
Bonne recherche - Michel


Message édité par Tanker le 19-04-2012 à 13:35:14
n°9653
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 26-04-2012 à 20:35:45  profilanswer
 

[quotemsg=9603,8,2548]Bonjour,
 
Je suis retourné aux ADI pour faire des photos, je n'avais pas vu une indication en bas de page, peut-elle correspondre à une compagnie?
Cordialement
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/httpwww.monsite.common_image8.jpg


---------------
MICHALLET 1915
n°9654
Tanker
Posté le 26-04-2012 à 23:15:40  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Non, je pense qu'il s'agit d'un numéro de classement de dossier, rajouté en 1925. . . .
Cela ne me semble pas une piste utile.

n°9787
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 29-05-2012 à 21:00:50  profilanswer
 

Bonjour,
Je pense avoir retrouvé la trace d’Amédée ANDRE mon grand oncle…
Comme il portait l’As de Pique sur son béret j’ai supposé qu’il appartenait à un groupe finissant en 1, comme il avait était Intoxiqué évacué sur hôpital du 23 au 30/08/1918
Restait à retrouver si au mois d’Août je retrouvais la trace d’un « André » intoxiqué.
Choux blanc pour les 11e, 21e et 31e groupe par contre bingo pour le 41e groupe AS, le 22 Août je retrouve : « Intoxiqué les canonniers Pazelle et André »,
Donc on peut penser que c’était bien mon Grand-oncle côte du document : 3eme brigade de char blindé groupe 41 JMO 1er janvier 1918-18 mars 1919 26N1244/18. Le 1er Janvier 1918, « le 41e groupe AS a été constitué en unité administrative à la date du 1er Janvier 1918. Il a été formé
1er avec le 19e Groupe As dissous le 31/12/1917(constitué le 23/05/1917)
2e avec des éléments du 20e Groupe dissous à la même date »
Reste à trouver quels étaient les chars affectés au 41e groupe AS… si je me réfère au Forum il semblerait que ce soient des St CHAMOND… d’après le forum Groupement AS, mais les 19e et 20e n’étaient-ils pas sur des SCHNEIDER ?
[/quotemsg]
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Jounal%20de%20marche.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Andre%20intoxique%2022-08.jpg


Message édité par MICHALLET 1915 le 29-05-2012 à 21:06:41

---------------
MICHALLET 1915
n°9789
Tanker
Posté le 29-05-2012 à 22:33:28  profilanswer
 

Bonsoir,
 
L'As de pique signale simplement son appartenance à la première batterie d'un Groupe.
 
Les Groupes Schneider 18, 19 et 20, formés à Cercottes, n'ont finalement pas été constitués et armés de chars Schneider.
Tous ces personnels ont été basculés sur les Groupes St Chamond AS 40, 41 ET 42.
Amédée André a donc été formé sur char Schneider pour ensuite se battre sur char St Chamond.
 
S'il était bien dans la première batterie de l'AS 41, trois des quatre chars de cette batterie sont identifiés au 1° septembre 1918.
Il s'agit des St Chamond 62693, 62682 et 62651.
Difficile de mettre des équipages dans ces chars.
 
A suivre - Michel


Message édité par Tanker le 29-05-2012 à 22:34:17
n°9790
Tanker
Posté le 30-05-2012 à 21:43:56  profilanswer
 

Bonsoir,
 
L'engagement du Groupement de chars St Chamond N° XIII est bien décrit dans les différents JMO,
en ligne sur Mémoire des Hommes (Grpt XIII, Groupes AS 40, 41 et 42).
 
                                                  http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Groupement%20d%27AS%20a%20Nampcel%20%2802%292.jpg
 
L'action s'est déroulée sur trois jours, et le Groupe AS 41 n'a été engagé que que les 20 et 21 Août 1918 (avec l'AS 42).
Seul le Groupe AS 40 est engagé le 22 Août 1918 car les deux autre unités du Groupement XIII avaient été consommées dans les attaques des 20 et 21.
 
                                                  http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/Groupement%20d%27AS%20a%20Nampcel%20%2801%292.jpg  
 
Le canonnier Amédée André est donné, dans le JMO, comme intoxiqué le 22 Août 1918.  
Ce n'est donc pas dans une action de combat avec les chars du Groupe AS 41.
Le 23 Août 1918 les équipages des chars AS 41, engagés le 21 au Nord de Camelin, ont du s'occuper de récupérer leurs chars pour se replier.
C'est donc probablement dans ce secteur qu'il a été gazé.
Sans aucune certitude sur son emploi dans le Groupe, notre canonnier pouvait aussi faire partie de l'échelon du Groupe,  
en charge de la remise en état des matériels abandonnés en panne ou mis hors de combat.
 
Le texte de sa citation devrait, peut-être, permettre d'y voir plus clair.
 
A plus - Michel


Message édité par Tanker le 30-05-2012 à 21:44:47
n°9797
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 01-06-2012 à 19:54:41  profilanswer
 

Merci Michel pour toutes ces informations précieuses, j'ai relevé la journée du 22 Août 1918 sur le JMO:
Le JMO : 3eme brigade de char blindé groupe 41 JMO 1er janvier 1918-18 mars 1919 26N1244/18 indique:
22 Août
Ordre est donné de préparer 3 chars pour former une batterie du groupe de combat sous les ordres du Lieutenant Janin du 42e groupe. Officier adjoint Lieutenant Lecouteux. Les Sous Lieutenants Silie et Uchard prenne cette batterie.
Le Marechal des Logis Braché, entouré par le St Lieutenant Silie, avance jusqu’au bois des Fèves (lisière de Manicamp) et neutralise des mitrailleuses.
Dans la Journée du 22, ordre est donné de rejoindre Audignicourt, d’installer le cantonnement et de préparer une batterie (Commandement Lieutenant Lecouteux) pour former le groupe de combat sous les ordres du Capitaine Ternisien.
Par suite des circonstances l’ordre est annulé.  
Le groupe au complet Ravin d’Audignicourt
Pertes :
22 Août
1 Blessé : Canonnier  Bienvenu
2 2 Intoxiqués : Canonniers  Pazelle,  André
D'aprés le registre Matricule on dirait Vulaz???
à bientôt aprés mon contact à Pau
Hervéhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/intoxique.jpg


---------------
MICHALLET 1915
n°10699
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 02-12-2012 à 19:14:06  profilanswer
 

Bonjour à Tous
Mes recherches sont au poinr mort, j'avais effectué une deamne à Pau avec timbre pour la réponse mais aprés 4 mois je desespère d'avoir cette réponse.
 Côté famillial pas mieux, j'ai eu un retour courrier, n'habite plus à l'adresse...
à Bientôt peut-être


---------------
MICHALLET 1915
n°10700
Tanker
Posté le 02-12-2012 à 19:36:03  profilanswer
 

Bonsoir,
Peut-être pourriez-vous les relancer par mail. Ils ont un site internet.

n°12415
fredo
Posté le 15-11-2013 à 23:22:07  profilanswer
 

MICHALLET 1915 a écrit :

Bonsoir,
Merci pour votre aide.
J'ai pu recopier les informations mises en ligne aux ADI de GRENOBLE sur ses états de Service, qui sont souvent incomplets...
Hélas je ne sais que trés peu de chose sur mon grand-oncle, il est décédé en 1964, j'avais 9 ans, je n'ai que de trés vagues souvenirs, ma grand mère (sa soeur) nous avait raconté qui avait conduit un taxi lors du fameux épisode des taxis de la Marne, mais elle ne nous avais jamais parlé des chars... sur une de nos photos il est bien à bord d'un véhicule mais il semble porter le beret de l'AS...
 
Je n'ai que trés peu de photos, j'ai extrait en aggrandissant les photos ou il se trouvait avec ses parents , ma grand-mère, sa soeur de lait...
Il est vrai que les Poilus ne parlaient pas beaucoup de la guerre aux femmes.
 
J'ai beaucoup plus d'information sur mes grand-pères(1 au 28e BCA et l'autre au 7e SPAHIS) et 2 autres grand-oncles. l'un d'eux avait eu la Croix de Guerre avec une étoile de bronze pour blessure le 09/11/1918 savez-vous s'il existait des listes de citations, je n'ai rien retrouvé dans le journal de marche de son régiment...
 
Revenons à Amédée:
Une seule des photos que je possède est datée de septembre 1916, il est en tenue d'Artilleur certainement le 114e RA
 
Sur la photo que j'ai ajouté dans mon premier message il semble porter un insigne au dessus de sa poche côté gauche, comme une décoration???
Pour la photo de 87e RAL, je pense qu'il avait du avoir une permission, elle était prises à RIVES(38) avec ses parents et ma Grand mère maternelle, peut-être à la fin de son instruction.
Pouvez-vous m'éclairer sur SSR?
D'aprés, ma mère qui vit encore "Il avait du caractère" c'est sans doute pouquoi il n'avait pas eu son certificat de bonne conduite...
Toutes ses affaires personnelles sont restées dans la famille de sa femme et hélas nous avons perdu le contact.
Pour les dates je vérifierai, la page était trés mal écrite, et je ne savais pas que je pouvais prendre une photo du document...
Encore merci pour toutes les infos communiquées et également celle que j'ai pu lire sur le forum.
J'ai retrouvé un Historique des Régiments d'AS sur GALLICA à la bibliothèque Nationale,  et également quelques info sur l'illustration que possède ma belle-mère, son père suite à une tuberculose avait été retiré du front et travaillait chez Louis RENAULT à la fabrication des FT 17.
Cordialement
Hervé
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] .jpg1..jpghttp://images.mesdiscussions.net/p [...] .jpg1..jpg


 
Bonjour,
 
Mon arrière grand-père a aussi fait partie du 500e RAS 82e bie de Cercottes - il est mort à Orléans d'une congestion pulmonaire aiguë à l'âge de 32 ans  - le 26/08/1918 - il avait des compétences mécaniques, liées à l'automobile, au carburateur Zenith utilisé pr les chars Renault et savait conduire. Deux choses m'interpellent dans votre message, la date de l'intoxication de votre grand oncle (même si ce peut-être aussi la grippe espagnole pr mon arrière gp) ; la photographie de votre grand oncle dans cette voiture (avez-vous des détails à ce sujet?).
 
Mon arrière grand-père avait une une voiture automobile double berline de marque Lorraine-Dietrich, vingt-huit chevaux, quatre cylindres avec conduite intérieure modèle 1912 (ça ressemble à la voiture sur la photo).  
 
Fredo
 

n°12560
MICHALLET ​1915
Mannheim
Posté le 03-12-2013 à 20:27:14  profilanswer
 

[quotemsg=12415,16,2284]
 
 
Bonsoir,
Après pas mal de temps j'ai pu retrouver quelques cartes postales intéressantes... J'aurai bien aimé retrouver la date de la carte de Jeanne ANDRE ma grand-mère je pense qu'il avait du aller à l'Usine Renault pour se Former. la carte de sa sœur est amusante elle le surnommait: l'homme est là! celle de sa sœur de lait Marie MICHALLET parle: J'ai reçu des nouvelles de Médé il s'en est bien vu mais enfin pour cette fois il est sortit de cette horrible fournaise ce qui laisse penser qu'il combattait bien
cordialement
Hervé
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/carte%20Jeanne%20Andre%20non%20datee.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Carte%20Marie%20Michallet%2027-07-18.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Carte%20Jeanne%20Andre%20Rives%20-1-15-07-1916.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Carte%20copain%20dAmede%20-1.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4878/Carte%20copain%20dAmede%20-2-16-09-15.jpg


Message édité par MICHALLET 1915 le 23-03-2014 à 19:14:14

---------------
MICHALLET 1915

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Artillerie Spéciale - Amédée André au 81° RALT et 500° RAS