FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Le canonnier Léon GUIBOURDENCHE du 502ème RAS

 

22 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Le canonnier Léon GUIBOURDENCHE du 502ème RAS

n°18182
sail1418
Posté le 20-06-2017 à 17:20:33  profilanswer
 

Bonjour,
Je cherche à reconstituer les conditions de la mort du canonnier Léon GUIBOURDENCHE (matricule 31 de la classe 18 de Pont Saint-Esprit  Gard) Sa fiche matricule n'est pas consultable dans les archives du Gard.
Il appartenait au 502ème RAS. Il est mort le 1er septembre 1918  à l'ambulance 3/55 à Jaulzy. Le JMO du 502ème est succinct, mais permet d'imaginer qu'il a été blessé le 29 ou 30 août. Quant à son appartenance à une AS, il manque beaucoup de JMO des AS du 502ème. Les chars avaient été mis à la disposition du 30ème CA de la Xème Armée..
Merci  de l'aide que vous voudrez bien m'apporter.
Cordialement   Daniel


Message édité par sail1418 le 23-06-2017 à 08:38:33
n°18184
Tanker
Posté le 20-06-2017 à 19:41:41  profilanswer
 

Bonjour Daniel,
 
Effectivement sa fiche matricule n'est pas encore en ligne. Il faut donc la réclamer par courrier !  
Ceci dit, il est fort probable qu'elle n'apporte pas les éléments utiles.
 
Une bonne référence, le monument aux morts AS de Berry-au-Bac qui permet de savoir  
que le Canonnier Léon Guibourdenche appartenait au 6° BCL et à la 316° Cie d'AS.
Il sera sans doute difficile de trouver sa section.  
Peu de documents sur ce BCL (hors des JMO) et l'historique du 502 est une joyeuse rigolade.
 
Autre problème, le JMO de l'AS 316 n'existe plus (comme celui du 6° BCL . . . . ) !
 
Avec le JMO du 502° RAS, il est tout de même possible de voir que le 6° BCL est engagé  
le 31 Août 1918 avec la 66° DI.  
 
Attaque vers Terny-Sorny, à partir du secteur Est de Juvigny.
Début de l'attaque à 16 heures, après 4 heures de préparation d'artillerie.
26 Hommes sont blessés dans cette attaque et non cités nominativement.
17 chars du 6° BCL sont restés sur le terrain conquis.
 
Votre canonnier faisait probablement partie de ces blessés.
Il vous reste à tenter la piste Limoges, pour voir si SAMHA (Service des Archives Médicales  
Hospitalières des Armées), ne posséde pas trace de son passage à l'Ambulance de Jaulzy.
 
Voir aussi les JMO de cette Division, celui de l'Infanterie Divisionnaire et de ses 3 Unités d'Infanterie.
En l'occurence :  
      - 7° Groupements de Chasseurs   :  6°, 7° et 67° BCA
      - 8° Groupements de Chasseurs   :  17°, 28° et 68° BCA
      - 9° Groupements de Chasseurs   :  5°, 24° et 64° BCA
 
Si les JMO des unités d'infanterie sont assez souvent, peu bavards, sur l'aide apportée par les chars,
la lecture des JMO permet généralement de se faire une bonne idée du théâtre d'engagement.
 
Bonne suite de recherche - Michel


Message édité par Tanker le 20-06-2017 à 20:07:14
n°18186
DOUDOU44
Plus penser que dire.
Posté le 21-06-2017 à 18:22:04  profilanswer
 

Bonsoir !
7e, 8e et 9e groupe de bataillons de chasseurs alpins (G.B.C.A.).
Bien à vous.


---------------
DOUDOU44
n°18189
sail1418
Posté le 22-06-2017 à 09:49:23  profilanswer
 

Merci de votre aide. Néophyte dans l"artillerie d'assaut, je souhaiterai savoir combien y a t il de chars par compagnie.
Cordialement  Daniel

n°18191
DOUDOU44
Plus penser que dire.
Posté le 22-06-2017 à 10:55:00  profilanswer
 

Bonjour !
E.M. compagnie : char de commandement et char T.S.F. ;
3 sections : char de commandement et 2 demi-sections à 2 chars ;
section d'échelon de 8 chars de remplacement, de ravitaillement et de dépannage ; soit 25 chars.
Bien à vous.
 
P.S. : vient de paraître un fascicule " LE CHAR LÉGER RENAULT " d'Yves BUFFETAUT / YSEC (6 €).


---------------
DOUDOU44
n°18192
Tanker
Posté le 22-06-2017 à 10:56:25  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ce n'est pas l'Artillerie d'Assaut, mais l'Artillerie Spéciale !
 
Les Compagnies d'Artillerie Spéciale étaient équipés de 3 sections de 5 Renault FT.
 
L'échelon de la compagnie possédait 10 Renault FT, de complément, chars qui permettaient :
        - D'assurer l'instruction des unités d'infanterie, sans entamer le potentiel des chars des sections de combat.
        - De remplacer, "haut-le-pied", des chars défectueux des sections de combat.
 
C'est ce volume de chars d'Echelon des Régiments d'AS qui permit, aux Unités de Renault FT,  
de prolonger les engagements, parfois jusqu'à 4 jours.
 
Sans une telle réserve les Unités de Schneider et de Saint Chamond, qui ont usées leurs chars  
dans les exercices de formation, des Régiments d'Infanterie, au combat avec les chars,  
avaient de grosse difficultés à passer le cap de plus d'un jour d'engagement.
 
Bonne journée - Michel
 
PS - Pas de char TSF dans les Compagnies d'AS en 1918, et pas de chars TSF au 502° RAS
dans cet engagement . . . . .  
Au 19 Octobre 1918, 30 Renault FT TSF étaient livrés aux Armées. (SHD Vincennes carton n° 16n2130)


Message édité par Tanker le 23-06-2017 à 10:13:53
n°18203
romsail141​8
Posté le 23-06-2017 à 08:48:22  profilanswer
 

La carte des opérations des derniers jours d'août 1918 autour de Juvigny. Ici tirée de l'historique de la 32nd US Infantry Division. On y voit parfaitement le placement de la 66e DI française au nord-est du bourg.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/18700/32nddivisioninwo00wiscorig0084.jpg
 
Deux photos (ultra connues et prises par le Signal Corps, mais dont je n'ai pu retrouver précisément la date de la prise de vue) des chars Renault en progression, ces jours-là, le long des lignes de 32nd US Inf. Div. Le canonnier GUIBOURDENCHE était sans doute parmi eux.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/18700/ft17juvigny191832ndinfantry002.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/18700/ft17juvigny191832ndinfantry.jpg


Message édité par romsail1418 le 01-07-2017 à 00:38:19

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie Spéciale

  Le canonnier Léon GUIBOURDENCHE du 502ème RAS