FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  24 cm S.K.(Bett. Gesch.)

 

Il y a 47 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

24 cm S.K.(Bett. Gesch.)

n°13791
jacques d
Nom
Posté le 19-07-2014 à 17:22:11  profilanswer
 

Bonjour à tous....
 
aux connaisseurs!!!!!
 
si je parle d'un  " 24 cm S.K.(Bett. Gesch.) monté sur plateforme rail" utilisé pendant la 1ère guerre
 
qui peux me renseigner et existe-t-il une photo ou croquis
 
merci à tous
jacques


---------------
Jacques d
n°13792
ALVF
Posté le 19-07-2014 à 18:21:01  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Si vous souhaitez découvrir toutes les variantes du canon de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" employé sur terre, je vous conseille la lecture de la revue "Tank Zone" n° 16 d'avril 2011, toujours disponible chez l'éditeur "Histoire et Collections". Sur le site en ligne vous pouvez voir 2 pages de cet article où figure un cliché d'un 24 cm sur affût "Bettungsschiessgerüst" à Brusle dans la Somme.
Il existe en effet 4 variantes d'affût pour ce canon de marine allemand ayant équipé des cuirassés et quelques croiseurs-cuirassés anciens, désarmés en 1916:
-le canon de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" monté sur affût "Bettungsschiessgerüst": première version de ce canon employé sur terre, l'affût est fixe sur plateforme métallique, il est amené à pied d’œuvre par voie ferrée par éléments séparés assemblés sur la position de tir.
 
-le canon de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" "Eisenbahnkanone": version permettant le tir sur voie ferrée réalisée fin 1916 après que les allemands aient découvert en juillet 1916 toutes les potentialités de l'Artillerie Lourde sur Voie Ferrée française.
 
-le canon de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl": il s'agit de la modification des canons de la première version transformés et montés sur un affût permettant le tir sur voie ferrée "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst". En 1918, ces canons recevront une plateforme métallique démontable permettant le tir tous-azimuts.
 
-la dernière version est unique, il s'agit d'une tourelle double de 24 cm SKL/40, démontée du croiseur-cuirassé "Fürst Bismarck" et installée dans la forêt d'Houthulst. Prise à partie par l'ALVF française en 1917, cette tourelle sera démontée en catastrophe pour éviter sa destruction inévitable.
 
Ce canon est le plus répandu des matériels à grande puissance allemands de la Grande Guerre, il sera employé pendant la seconde guerre mondiale sans modification majeure.
 
Je possède une centaine de photographies de ces canons et des schémas précis ainsi que l'album photographique complet d'une batterie avec photographies dans la Somme, en Flandres, en Lorraine et en Champagne, je voulais rédiger une petite monographie sur ce canon mais la "frilosité" des éditeurs ne permet pas d'aboutir!
Cordialement,
Guy François.

n°13793
jacques d
Nom
Posté le 20-07-2014 à 18:51:46  profilanswer
 

Bonjour et merci pour ces précieuses précisions. Le tank zone n°16 est commandé.
 
Donc la dénomination du " 24 cm S.K.(Bett. Gesch.) monté sur plateforme rail" peut correspondre à la première version, l'abréviation Bett. Gesch.) pouvant dire "Bettungsschiessgerüst"
 
Il semblerait qu'un canon de ce type était en service dans un village de l'arrière (Roeux) dans le Pas de Calais pour tirer sur Arras. Une voie ferrée a été construite depuis la gare sur environ 1200m traversant le village, visible sur une carte anglaise de juin 17.
 
Auriez vous des infos??  
 
Encore merci
Jacques


---------------
Jacques d
n°13794
gizmo02
Posté le 20-07-2014 à 22:00:17  profilanswer
 

Bonjour
 
Existe t'il des photos des 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" aux 3 Emplacements qui servaient a détourner le bruit du tire des Pariser kanone a Crépy en Laonnois ?
 
Emplacements que j'ai trouvés il y a peu de temps
 
Bien a vous
 
Mickael
 

n°13795
ALVF
Posté le 20-07-2014 à 22:45:23  profilanswer
 

Bonjour,
 
Concernant la question de Jacques, il serait intéressant de préciser 2 points:
-origine du renseignement concernant la présence d'un 24 cm "Bettungsschiessgerüst" à Roeux.
-avez-vous une référence concernant la carte anglaise?
En effet, il y a en juin 1917, 3 canons de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" dans le secteur à l'Est d'Arras, 2 sont des "Bettungsschiessgerüst" mais ils sont trop éloignés de Roeux. Il y a par contre un 24 cm SKL/40 "Eisenbahnkanone" appartenant à la batterie n° 1000 sur la voie ferrée Arras-Douai mais à quelques kilomètres au nord-est de Roeux.
La position de Roeux est trop proche d'Arras pour un canon tirant à plus de 25 km de portée, ce serait un "gaspillage" de tirer trop près sur un objectif stratégique. Les pièces à longue portée sont utilisées à leur possibilités balistiques maximum, un 24 cm de Marine, sauf rares exceptions, est utilisé sur des objectifs lointains situés à plus de 20 km. J'ai toutefois des photographies de canons de 24 cm tirant à faible incidence, donc à portée moyenne, on ne peut exclure que la batterie 1000 se soit approchée jusque vers Roeux pour tirer à faible charge sur Arras. En effet, un tir à faible charge use peu un tube d'artillerie alors que la "vie" d'un tube est courte quand on tire à forte charge et grande vitesse initiale à longue portée.
J'ai deux photographies de la batterie n° 1000 en 1917 à l'Est d'Arras mais les sites de tir ne sont pas légendés.  
 
Concernant la question de Mickaël, j'ai des photographies de canons de 24 cm "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst" prises dans l'Aisne en 1918 mais toutes ne sont pas légendées et aucune ne porte une légende explicite concernant les emplacements de 24 cm proches de Crépy-en-Laonnois. J'en ai toutefois une où on distingue nettement  la cathédrale et la ville haute de Laon en arrière plan.
Cordialement,
Guy François.

n°13796
jacques d
Nom
Posté le 21-07-2014 à 16:02:14  profilanswer
 

Bonjour Monsieur,
 
Tout d'abord encore merci pour l'intérêt que vous portez à ma question.
En ce qui concerne les cartes, j'en possède 3:
 
2 anglaises:
 
- une de juin 1917,
Inscription an haut à gauche "J. Corps T.S. N°M 22 (b1)
Au milieu vers la droite Roeux Trench Trenches corrected en rouge (allemandes ) to 25/06/17
et en bleu (anglaise) to 24/06/17
A cette date le village est libéré.... la bataille d'Arras commencée le 9 avril, prend fin le 17 mai.
 
- une du 18 juillet 1918,
Inscription au milieu: édition 10 e (local)
A droite: Sheet 51B N.W.
En bas à gauche: Field Survey Battallion R.E. 6515
A cette date, après l'opération Michael, de mars 18, le village est de nouveau allemand.
 
Sur ces 2 cartes l'embranchement, inexistant avant la guerre, et construit par les allemands figure.
 
- 1 allemande dont le tour a été coupé ( réduction de l'encombrement ??), carte ayant servi pendant les combats car annotée au crayon. Pas de trace de l'embranchement. A la vue de la configuration et du tracé des tranchées, il me semble qu'elle date après la bataille d'Arras.
 
Des restes d'obus de 240 ont été retrouvé dans le bois St Hilaire, lieu du pas de tir.
 
Dans votre réponse, vous parler qu'en juin 17, un 24 cm SKL/40 "Eisenbahnkanone" appartenant à la batterie n° 1000 sur la voie ferrée Arras-Douai mais à quelques kilomètres de Roeux.
Je pense que juin 17 n'est pas possible, les allemands sont partis, le village, sous contrôle britannique est complètement détruit, donc plus de voies ferrés.
 
Une habitante de Fampoux ,également sur la ligne Arras - Douai à toujours affirmé avoir vu et entendu un canon sur wagon tirer de la halte (pas de gare) de ce village...par contre pas de date!!!!!
 
pendant la bataille de la Somme en 1916???? Albert , Péronne à  37,40 km....trop loin ????
 
Je vous joins 1 document......Désolé pas moyen de joindre une vignette de la carte montrant cet embranchement et la pas de tir
 
 


---------------
Jacques d
n°13797
ALVF
Posté le 21-07-2014 à 16:18:10  profilanswer
 

Bonjour,
 
Il y a deux certitudes:
-en juin 1917, un canon de 24 cm "Eisenbahnkanone" de la batterie n° 1000 est bien en action sur la voie ferrée Arras-Douai mais vers Vitry-en-Artois et les embranchements de voies ferrées rayonnantes à proximité.
-pendant la bataille de la Somme de 1916, il n'y a encore aucun 24 cm "Eisenbahnkanone" en service et les deux puis trois 24 cm "Bettungsschiessgerüst" n'apparaissent que tardivement en octobre et novembre 1916. Ils sont tous en batterie dans la région Est de Péronne et tirent essentiellement contre les positions françaises. Le premier 24 cm "Bettungsschiessgerüst" est mis en batterie à Brusle et son premier tir vise le QG de la VIe Armée française.
La portée des 24 cm "Theodor Karl" est de 26.600 mètres (sauf la tourelle double de la Forêt d'Houthulst dont la portée est beaucoup plus limitée).
Cordialement,
Guy François.

n°13798
jacques d
Nom
Posté le 21-07-2014 à 20:58:09  profilanswer
 

bonsoir,
 
voila (avec un peu de mal la vignette de la carte anglaise de juin 17
si cela peut aider
 
cordialement
jacques


---------------
Jacques d
n°13799
jacques d
Nom
Posté le 21-07-2014 à 21:20:11  profilanswer
 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/13243/canonCopie4.jpg


---------------
Jacques d
n°13800
ALVF
Posté le 21-07-2014 à 22:33:28  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci pour cet extrait de carte!
On ne distingue rien qui confirme ou infirme l'hypothèse de l'emplacement d'une pièce à grande puissance vers l'extrémité de cet embranchement.
Pourriez-vous préciser l'origine du renseignement indiquant un "24 cm S.K. (Bett.Gesch.)" à Roeux qui figure dans votre premier message?
Cordialement,
Guy François.

n°16113
atrebate
Posté le 25-01-2016 à 20:05:35  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je suis tout fraîchement inscrit sur le site et je me permets d'apporter ma modeste contribution sur la présence d'un 24 cm S.K. (Bett.Gesch.) à Roeux en 1917. Cette présence est irréfutable, je m'explique. Lorsque j'étais beaucoup plus jeune, j'ai eu l'occasion et surtout l'autorisation, grâce à un ami, de faire quelques prospections dans le Bois St Hilaire. Hormis les traces de la chapelle, j'ai pu observé un projectile allemand de marine de 24 cm non tiré. D'autres part, mon ami a trouvé également en ces lieux un couvercle de container à douille de 24 cm, dont je suis le dépositaire désormais. A ma connaissance, il existe deux autres projectiles restés sur le terrain, signe sans doute d'un déménagement rapide de cette batterie. Par contre, difficile de savoir pour l'instant jusqu'à quelle date et combien de temps cette batterie a t'elle été fonctionnelle. Une photo aérienne du 9/5/1917 atteste que la dérivation de la voie ferrée était inutilisable et le village écrasé.
Cordialement
Thierry

n°16114
ALVF
Posté le 26-01-2016 à 08:59:15  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour ces précisions intéressantes!
Auriez-vous une bonne carte ou plan directeur centré sur ce Bois Saint-Hilaire?
Cordialement,
Guy François.

n°16116
atrebate
Posté le 26-01-2016 à 14:45:47  profilanswer
 

Bonjour,
 
En tout premier lieu, permettez moi de vous remercier pour les réponses très pertinentes que vous apportez sur le site. Je suis admiratif.  
Je vais regarder dans mes documents ce que je peux retrouver. Cela date des années 85 environ je pense, ce n'est pas tout frais. Je ne vous promets pas une réponse pour demain mais c'est certain je vais rechercher.
Cordialement
Thierry

n°16117
atrebate
Posté le 26-01-2016 à 15:15:24  profilanswer
 

Bonjour,
 
J'ai retrouvé ce document trouvé sur le net. On y voit distinctement la dérivation de la voie ferrée jusqu'au Bois St Hilaire. Pour le reste, je vais voir. Je vous envoie également prochainement la photo aérienne de mai 1917.
Cordialement,
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/arrasrouexplan472x600.jpg

n°16119
atrebate
Posté le 27-01-2016 à 19:52:27  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Ci joint photographie aérienne du bois St Hilaire. On y distingue encore la dérivation de la voie ferrée provenant de la gare de Roeux.
Cordialement,
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/Roeux.png

n°16121
atrebate
Posté le 28-01-2016 à 20:44:34  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je joins ci aprés la preuve de mes dires sur l'existence de ce canon à Roeux. Je recherche éventuellement une photo de cette pièce.
Cordialement,
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/DSC06829.jpg

n°16122
ALVF
Posté le 28-01-2016 à 23:02:17  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci pour ces documents et la photographie du beau couvercle de gargoussier de 24 cm SKL/40 (c'est l'appellation que l'on donne en France à un "container" qu'il contienne une gargousse ou une douille chargée);
Après avoir étudié divers documents, je pense qu'il ne peut s'agir que d'un 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" sur affût "Eisenbahnkanone". Ce modèle, construit à seulement 4 exemplaires, est le premier véritable canon sur rail allemand. En effet, jusque là les canons lourds allemands à grande puissance sont fixes et amenés en batterie par voie ferrée sur la position de tir où ils sont mis en place au moyen d'un pont roulant.
Compte-tenu des dates de l'offensive anglaise dans le secteur de Roeux, la seule batterie équipée d'un canon sur rail est bien la Batterie Nr 1000, première batterie de 24 cm sur affût "Eisenbahnkanone", créée seulement en janvier 1917 et disponible sur le front à partir du début février 1917. Les trois autres canons "Eisenbahnkanone" puis les nombreux canons sur rail de type "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst" sont entrés en service plus tard.
Autre argument qui plaide pour la Batterie Nr 1000, on la retrouve sur des documents de juin 1917, toujours dans le secteur Nord-Est d'Arras de la VIe Armée allemande mais elle est alors employée sur des positions plus en arrière du front mais toujours sur ou à proximité de la voie ferrée Arras-Douai.
J'ai plusieurs photos de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" type "Eisenbahnkanone", je posterai en fin de semaine une photo où l'on voit deux de ces pièces, il y aura une chance sur deux d'être en présence du canon de la batterie Nr 1000 car seuls quatre canons de ce type ont été construits. Les nombreux 24 cm suivants du type "E.u.B" sont d'aspect très différent.
En résumé, un canon sur voie ferrée de 24 cm ne peut avoir été en position à Roeux qu'entre février et début avril 1917.
Je doute que les allemands aient installé une pièce fixe de 24 cm type "Bettungsgerüst" sur cette position, si près des lignes avant avril 1917, ou alors, il faudrait vraiment que les reconnaissances anglaises n'aient rien vu!
Cordialement,
Guy François.

n°16123
atrebate
Posté le 29-01-2016 à 18:02:46  profilanswer
 

Bonsoir ALVF,
 
Merci pour toutes ces précisions auxquelles j'adhère totalement. Si le modérateur le permet je pourrais poster sur le site une photo du projectile que j'avais trouvé avec mon père cela fait déjà plus de trente années. Il est toujours sur place je pense, à l'endroit où les artilleurs allemands l'y ont laissé. Si je me souviens bien, il était inoffensif car muni d'un bouchon de transport au culot et non pas d'une fusée. Impressionnant projectile tant pour ces dimensions que pour son poids. Je possède une douille de ce calibre, elle est aussi très impressionnante.
Bien cordialement
Thierry

n°16124
gizmo02
Posté le 29-01-2016 à 18:19:06  profilanswer
 

Bonjour
 
Peut on encore voir sur l'emplacement de la terminaison de ce "Theodor Karl" les aménagements comme une fosse ( légère et marqué ) et la surélévation du ballastage avec les cailloux ferroviaire noir ? comme ceux des sites que j'ai retrouvés il y a peu des trois "Theodor Karl"  accompagnant les "Pariser kanonen" http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _336_3.htm
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10312/ghjgj.png
 
http://www.kaisersbunker.com/cc/cc12.htm
 
Bien a vous

n°16125
atrebate
Posté le 29-01-2016 à 19:59:13  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Si mes souvenirs sont exacts, la zone où devait se trouver la pièce d'artillerie est désormais une zone cultivée. La partie boisée actuelle est en dénivelé (vers la Scarpe) et fort accidentée (nombreux restes de trous d'obus). Il restait, si je me souviens bien des restes de tranchées (défenses allemandes). J'ai toujours dans un coin de ma cave un morceau de chaîne au bout de laquelle figure une boule et un crochet. Appartenaient ils à cette pièce d'artillerie ? Si vous avez d'autres informations je suis preneur car je sais que la socièté d'histoire locale de Roeux s'intéresse à cette histoire et moi également. Ci joint type de projectile trouvé.
Cordialement.
Thierry
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/243.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/242.jpg

n°16126
atrebate
Posté le 30-01-2016 à 17:40:00  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ci joint vue Google Earth actuelle de Roeux. Cela vous donne une idée de ce qui a changé.
Cordialement
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/BoisStHilaireRoeux.jpg

n°16128
ALVF
Posté le 30-01-2016 à 18:55:40  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Si le canon de Roeux est bien un 24cm SKL/40 "Theodor Karl" sur affût "Eisenbahnkanone", je joins deux photographies montrant ces canons assez rares car construits seulement à 4 exemplaires. Toutefois, il ne faut pas exclure a priori la version fixe "Bettungsschiessgerüst" qui existe depuis l'automne 1916 et fut construite à 26 exemplaires. Ces affûts ont ensuite été modifiés pour le tir sur voie ferrée mais après la période qui nous occupe.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/at8.jpg
24 cm SKL/40 "Eisenbahnkanone" appartenant probablement à la batterie Nr 1000, lieu non identifié (Nord ou Pas-de-Calais).
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/at9.jpg
                   Deux canons de 24 cm SKL/40 "Eisenbahnkanone".
 
Je joins aussi le montage d'un canon fixe de 24 cm SKL/40 sur affût "Bettungsschiessgerüst", première version mise en service à l'automne 1916:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/at41.jpg
                Montage d'un 24 cm SKL/40 "Bettungsschiessgerüst" à Brusle (Somme).
 
Il y a une certitude, le canon de Roeux ne peut-être qu'une de ces deux versions de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" sur les quatre versions construites.
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 30-01-2016 à 19:02:42
n°16129
atrebate
Posté le 31-01-2016 à 19:08:35  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci Guy pour ces photographies. Les représentations de canons de 24 cm SKL40 Théodor Karl sont très rares. A Roeux, je pense vraiment qu'il ne pouvait s'agir que d'une pièce sur rail car je ne vois pas les allemands installer une pièce fixe à découvert et si près du front. Ci joint  une autre photo de pièce et une photo qui date de trente années déjà....
Cordialement
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/24cmskl40theodorkarl.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/img123Copie.jpg

n°16131
ALVF
Posté le 31-01-2016 à 21:42:24  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Attention, la photographie du canon sur voie ferrée que vous publiez est un bien un 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" mais il s'agit de la version "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst", issue de la transformation des canons fixes "Bettungsschiessgerüst". Cette version n'apparaît qu'à la fin de 1917, elle ne peut donc pas avoir été employée à Roeux.
La version "Eisenbahnkanone" (celle de mes deux photographies ci-dessus) apparaît sur le front au début de 1917. Les poutre-affûts des deux modèles sont très différentes.
En 40 années de collection de photographies de matériels d'artillerie, j'ai rassemblé une centaine de photographies de canons de 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" des 4 versions produites, dont un album complet d'une batterie dont le canon est d'abord un "Bettungsschiessgerüst", transformé ensuite en "Eisenbahn und Bettungsschiessgerüst", employé d'abord à Brusle (Somme), dans le nord de la France puis en Lorraine en 1917 et enfin dans l'Aisne et en Champagne en 1918.
L'obus photographié dans le Bois Saint-Hilaire est bien un obus de 24 cm de Marine (24 cm Spgr. L/4,1 m. Bdz).
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 31-01-2016 à 21:45:28
n°16132
ALVF
Posté le 31-01-2016 à 22:30:30  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Une photographie d'un obus de 24 cm Spgr. L/4,1 m. Bdz, prêt à être introduit dans la chambre d'un 24 cm SKL/40 "Theodor Karl" sur affût fixe "Bettungsschiessgerüst":
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/at62.jpg
Cordialement,
Guy François.

n°16163
atrebate
Posté le 06-02-2016 à 12:28:30  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci Guy pour ces précisions très utiles. Je suis preneur de tout autre renseignement concernant la pièce de Roeux. C'est entre autre, un excellent souvenir que je garde des sorties avec mon père. Mais ça c'était il y a bien longtemps.  
Pour l'anecdote, il faut savoir que j'ai trouvé dans ce bois bien des années plus tard la trace de l'implantation d'un mortier anglais de tranchée de 9,45 inch....
Cordialement
Thierry

n°16164
Ferraille
Posté le 06-02-2016 à 18:42:10  profilanswer
 

Bonsoir atrebate,
 
Si joint une photo des deux projectiles pour le 24cmS.K. l'obus explosif et l'obus à balles.
 
Cordialement,François
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/SV1073262.jpg
Les projectiles montres sont inert


---------------
Ferraille
n°16166
atrebate
Posté le 07-02-2016 à 09:56:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci François pour cette photo. Impressionnant shrapnel, il ne valait mieux pas être au dessous !
Pour les fans de détails, d'autres anciennes photos.
Cordialement,
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/img125.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/img126.jpg

n°16168
ALVF
Posté le 07-02-2016 à 16:09:35  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Les deux obus de 24 cm montrés par François "Ferraille" semblent avoir la même longueur.
Toutefois, les Règlements français montrent deux types d'obus shrapnel de 24 cm à fausse ogive (L/4,2 et L/4,1):
D'abord, dans le manuel "Artillerie allemande-Les projectiles"- édition de 1917:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/24cmSchrL42.jpg
Puis, dans le manuel "Artillerie allemande-Les projectiles"- édition de 1919:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/24cmStschrL41.jpg
L'édition de 1919 s'appuie sur les Règlements allemands et les projectiles capturés ou saisis, elle fournit des renseignements plus exacts que l'édition de 1917 qui s'appuie surtout sur l'observation des projectiles non éclatés ou des fragments de projectiles recueillis sur le front.
Cordialement,
Guy François.

n°16170
silent_kni​ght
Posté le 07-02-2016 à 17:54:48  profilanswer
 

Bonjour,
 
sur les différentes photos publiées on peut reconnaître au moins trois modèles différents de projectile de 24 cm
 
Sur la photo de Guy, le modèle Spgr L/4,2 (Kz. u. Bdz.) mit haube (appelé L/4,2 dans le manuel "Artillerie allemande-Les projectiles"- édition de 1919 alors qu'il est de la même dimension que le modèle L/4,1)
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/24cmSpgrL42m.Bd.u.Kz.hauberedimensionner.jpg
 
Sur la photo de François à droite, le modèle Stschr. L/4,1 mit haube déjà identifié par Guy
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/24cmStschr.L41redimensionner.jpg
 
et à gauche sur la photo de François ainsi que sur les photos publiées par thierry le modèle Spgr. L/4,1 m. Bdz.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/24cm.Spgr.L41m.Bdz4redimensionner.jpg
 
Sur les photos de détail de Thierry, on peut constater la présence de la bague anticuivrante en plomb sous la bague en cuivre du bas ainsi que le bouchon qui obture le puit d'amorçage du culot en attendant la mise en place de la fusée Bdz. f. Spgr. m. K.
 
Cordialement,
Pascal


Message édité par silent_knight le 27-07-2017 à 10:59:38

---------------
Pascal
n°16200
atrebate
Posté le 14-02-2016 à 09:07:48  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci Pascal pour toutes ces excellentes précisions. Je joins  pour info la description de la fusée Spgr. m. K.
Cordialement
Thierry
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20009/img139.jpg

n°16676
oncljean
Posté le 15-06-2016 à 22:47:12  profilanswer
 

Bonjour, j'ai des infos qui prouvent la présence de ce canon à Roeux avant avril 1917. Ma grand-mère avait 17 ans en 1914 et habitait à Fampoux, village situé à 1 km à l'Ouest de Roeux. Elle me disait qu'un soldat Allemand passait dans le village, à vélo, en agitant une crésselle. Il nous fallait ouvrir toutes les fenêtres. Il y avait un grand bruit, tout tremblait, suivi d'un bruit comme un train à vapeur qui passait et on refermait les fenêtres jusqu'à la fois suivante. C'était une à deux fois par jour. Combien de jours cela a duré ? je n'ai pas souvenance qu'elle me l'ai dit. Avant l'attaque anglaise du 9 avril 1917 les habitants du village sont partis sous bonne garde vers le Luxembourg, ensuite l'Allemagne, la Suisse et retour en France sur Lyon. Une autre personne m'a confirmait ce fait. Ce canon ne tirait pas vers Arras mais vers le Sud en direction de Puisieux jusqu'au Sud de Bapaume pour une portée de 24 km et 26 Km au maxi. Donc il a du être en activité entre septembre et décembre 1916.
Cordialement.
oncljean

n°16689
oncljean
Posté le 17-06-2016 à 15:03:34  profilanswer
 

Bonjour, sur quels objectifs tirait ce canon ? Apparemment il tirait des obus à balles, donc ce devait être sur des ballons d'observation et des concentrations de troupes. Ce canon tirait dans la journée, pour ne pas se faire repairer par la flamme du départ du coup, très visible la nuit car le front n'était qu'à 5 km. Mais le bois St Hilaire le cachait de la vue depuis l'Ouest. Ce qui m'étonne c'est que les Anglais devaient entendre la détonation au départ du coup, mais comme les vents dominants sont chez-nous de l'Ouest à Sud-Ouest, le son était peut-être similaire à un calibre du genre obusier de 210. L'aviation anglaise ne l'a apparemment jamais découvert. Encore une chose, la portion de ligne de chemin de fer qui vient de la ligne normale Arras-Lille existait avant la guerre c'était la voie de garage pour l'usine chimique qui se trouvait à côté de la gare. Dans l'urgence les Allemands l'ont utilisé pour soutenir le front de la Somme pour préparer un autre emplacement à un endroit plus propice, mais où et lequel ?
Cordialement.
Jean Marie

n°16690
oncljean
Posté le 17-06-2016 à 15:30:04  profilanswer
 

Encore une info sur ce canon. A Fampoux il y avait une "halte" au passage à niveau à l'entrée Ouest du village en venant de Feuchy. Il y avait un petit chemin encaissé qui partait en direction du Sud vers Monchy-le-Preux et quand j'étais jeune j'allais jouer dans des petits abris en béton qui faisaient environ 4 m sur 2m et 2m de haut avec du béton de 30 cm, avec une seule entrée située à l'Est et il y avait quatre ou cinq de ces abris. Ils étaient vides, sans fenêtres ni meurtrières. Ce canon serait venu à cet endroit et auraient tiré une dizaine d'obus en direction de l'Ouest vers la N25 aux environs de Saulty. A quelle date je pense que s'était pendant la préparation de l'offensive d'avril 1917, entre fin février et courant mars 1917, car les Allemands savaient que quelque chose se préparait. C'est toujours ma grand-mère et cette autre dame qui m'ont donné l'info de la venue d'un canon à cet endroit.
Cordialement.
Jean Marie.

n°18559
Jid59
Posté le 04-10-2017 à 23:09:02  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Ma connaissance de ce site ne date que d'aujourd'hui.
D'après le dernier message posté à propos de Roeux et du bois de Saint Hilaire (17/06/2016), le sujet m'a l'air clos.
Or, je m'intéresse beaucoup à l'histoire de l'un et de l'autre durant la grande guerre et je désire savoir si le sujet peut continuer à être débattu.
Je ne dispose certainement pas des connaissances que vous avez en matière d'armement mais il se pourrait que ma connaissance personnelle du bois de Saint Hilaire contribue à vos investigations.
 
Merci pour vos réponses.
 
Jid

n°18560
ALVF
Posté le 05-10-2017 à 15:17:24  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Un sujet n'est jamais clos (sauf intervention d'un modérateur), nous lirons donc avec intérêt vos interventions!
Cordialement,
Guy François.

n°18584
SMLE
Toujours plus
Posté le 09-10-2017 à 10:18:22  profilanswer
 

Bonjour
Je m'aventure dans un domaine que je ne connais pas mais qui à un rapport avec l'artillerie et qui concerne Roeux 62.
 
Jai lu sur un livre appelé : La reconstitution des régions libérées du Pas-de-Calais 1927, qu'il existait une plate-forme de gros canon (bétonnée ou pas ce n'est pas précisé).
 
Il est écrit : PLATE-FORME DE GROS CANON (1)
 
(1)  Les vestiges indiqués par ce chiffre ont été rayés de la liste provisoire par décision de Monsieur le Ministre de l'Instruction Publique et des Beaux-Arts en date du 28 juillet 1922.
 
Il existait donc une plate-forme pour gros canon (?) à Roeux mais ma question est la suivante : existe-t-il encore des traces de cette plate-forme ?  
Ce fait concernant Roeux  sans doute déjà connu de certains d'entre vous  mais j'espère relancer ce débat.
 
Cordialement.


---------------
1892
n°18599
Jid59
Posté le 12-10-2017 à 23:11:25  profilanswer
 

Bonsoir,
 
J'aimerais aussi relancer le sujet tant l'histoire du bois de saint Hilaire à Roeux m'intéresse.
Pour autant, je ne peux pas rivaliser avec les expertises démontrées dans les échanges précédents et qui remontent à un an.
 
Il se trouve que j'ai accès à ce bois avec l'autorisation des propriétaires.
En 2013, nous avons alerté la Sécurité civile pour procéder à l'enlèvement d'obus comme cités précédemment (photo jointe).
 
Concernant la pièce d'artillerie, j'ai pris connaissance du "Theodor Karl" sur ce site, ce qui me conforte sur l'importance du lieu à l'époque.
 
Une chose est certaine, c'est que des infrastructures ont existé  : dalles de béton, rails de petite dimension (acheminement des obus vers la pièce d'artillerie).
 
A vous lire...
 
Jidhttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/22432/DSCN000140.jpg


Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  24 cm S.K.(Bett. Gesch.)