FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  contrôleur d'artillerie ?

 

Il y a 42 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

contrôleur d'artillerie ?

n°18588
naoyasu
Vive la France, vive le Japon
Posté le 11-10-2017 à 03:40:09  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Je possède une carte postale écrite par une lilloise juste après l'armistice (Lille le 17 novembre 1918), adressée à son oncle :  
 
    Monsieur Emile Caboche
    contrôleur d'artillerie
    45, rue Pigalle
    Paris IXe
 
Quelle est la fonction d'un contrôleur d'artillerie ? Quel est son grade dans la hiérarchie militaire ?  
 
Peut-on supposer pourquoi cette carte est adressée à "45 rue Pigalle, Paris IXe" au lieu de celle d'une caserne ?  
 
Merci infiniment par avance.
 
Cordialement,
Naoyasu


---------------
http://cartespostales.kitakama-fra [...] resentaion
n°18589
jpbte63
Posté le 11-10-2017 à 17:42:52  profilanswer
 

Bonjour,
 
En regardant la photo de cette carte sur votre site, il n'y a pas de timbre mais un FM "Franchise militaire", d'où la nécessité du grade.
 
Cordialement
Jean-Pierre


---------------
Quand on ne fait pas tout pour être le premier, le devenir ou le rester, on ne demeure pas le deuxième. On tombe fatalement le dernier.  
Louis Hubert Lyautey
n°18590
Ben El Meh​li
Posté le 11-10-2017 à 18:38:40  profilanswer
 

Bonjour.
Je crois - peut être à tort - qu'il s'agit d'une personne faisant partie d'une équipe chargée de vérifier la conformité des commandes destinées à l'artillerie (particulièrement  armes et munitions de tous calibres )
Au revoir.
Ben El Mehli.


Message édité par Ben El Mehli le 11-10-2017 à 18:41:14
n°18592
naoyasu
Vive la France, vive le Japon
Posté le 12-10-2017 à 03:09:17  profilanswer
 

Bonjour Jean-Pierre,  
Merci pour votre réponse. Maintenant je vois...
Pourtant, j'ai l'impression que c'est assez rare de voir écrite une adresse privée du militaire-destinataire concerné, à la place de celle d'une caserne ou son affectation... j'imagine que c'est parce que la guerre est finie à cette date...
 
Bonjour Ben,  
Merci pour votre réponse. Je suppose que peut-être vous avez raison... ce qui est fâcheux, c'est qu'on ne trouve pas beaucoup d'information sur le "contrôleur d'artillerie"... enfin je crois que l'expéditrice n'a pas écrit le grade exactement...
 
Cordialement,  
Naoyasu


---------------
http://cartespostales.kitakama-fra [...] resentaion
n°18595
ALVF
Posté le 12-10-2017 à 15:40:08  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Il n'y a aucun Caboche Emile, ni sur l'Annuaire officiel de l'Armée française de 1914, ni sur l’État du Corps militaire de l'Artillerie de 1913.
Ce personnage n'est donc pas officier et n'appartient pas non plus à une formation où il existe une hiérarchie assimilée à celle des officiers.
L'appellation pourrait faire penser à un "Contrôleur d'Armes" dont l'appellation générique officielle est en 1914 "Officiers d'administration contrôleurs d'armes".
Ces officiers œuvrent dans les Manufactures d'Armes et Ateliers de Construction et leurs collaborateurs immédiats sont des "Ouvriers d'état".
Il ne s'agit donc pas d'une appellation militaire officielle. Il peut s'agir d'un personnel civil mandaté et chargé d'opérations de contrôle dans l'industrie privée mais, en principe, cette tâche de contrôle est toujours validée par un officier d'artillerie ou un officier d'administration. Toutefois, pendant la Grande Guerre, il a bien fallu déléguer des tâches de contrôle compte-tenu de l'énormité des fabrications dépendant du domaine de l'artillerie.
Cordialement,
Guy François.

n°18600
naoyasu
Vive la France, vive le Japon
Posté le 13-10-2017 à 02:36:55  profilanswer
 

Bonjour Guy,
 
Votre commentaire sur le "contrôleur d'artillerie" est tout à fait convaincant. Je vous en remercie.
 
Je ne savais pas l'existence de l'Annuaire officiel de l'Armée française mais c'est un document très utile et intéressant...  
mais peut-être impossible de lire sur Gallica en ligne...  
 
Seulement, j'en ai trouvé la version de 1907 sur Internet Archive :  
https://archive.org/details/annuaireofficie11guergoog
 
et la version de 1892 sur Google :  
https://books.google.co.jp/books?id [...] &q&f=false
 
en attendant une éventuelle mise en ligne sur Gallica.
 
Cordialement,
Naoyasu


---------------
http://cartespostales.kitakama-fra [...] resentaion
n°18602
IM Louis J​ean
Posté le 13-10-2017 à 11:56:18  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 
Trouvé sur internet, et plus précisément sur Gallica, le "Bulletin officiel du ministère de la guerre. Édition méthodique. Artillerie. Service des forges. Volume arrêté à la date du 27 août 1910" qui stipule :
 
<< Art. 1er. Le service des forges, qui ressortit à l'inspection permanente des fabrications de l'artillerie, a pour objet :
 
1° D'effectuer les achats de matières premières, ferrures, éléments de munitions confectionnées, outils et autres objets qui sont commandés à l'industrie privée ou au commerce dans le but de  constituer, en temps de paix ou en temps de guerre, les approvisionnements de l'artillerie, et d'assurer la liquidation et le payement de ces fournitures;  
 
2° De surveiller leur fabrication dans les usines et d'y procéder à leur réception provisoire.  
 
.../...
 
Le service des forges peut être éventuellement chargé d'exercer la surveillance de la fabrication des commandes faites à l'industrie privée par d'autres services de l'administration de la guerre ou par d'autres administrations publiques.
 
Il a également pour mission, en ce qui concerne les appareils à vapeur du service de l'artillerie, de visiter ceux qui sont signalés comme défectueux par les établissements, de surveiller la construction de ces appareils et leurs réparations, d'assurer l'épreuve hydraulique des générateurs en service ou construits pour l'artillerie; cette mission peut être étendue, dans certains
cas, à d'autres services de l'administration de la guerre.  
 
Enfin, le service des forges accomplit dans les usines toute mission de contrôle et de surveillance ordonnée par le Ministre.
 
-Ce service est confié à des officiers, officiers d'administration et employés militaires ou civils de l'artillerie.
 
.../...
 
Art. 13. Les officiers d'administration chefs ouvriers et les ouvriers d"État sont employés comme contrôleurs, sous la direction des capitaines adjoints.
 
Au chef-lieu de chaque inspection, un officier d'administration chef ouvrier est chargé de veiller à la tenue des tables de construction; il tient un inventaire des objets mis à la disposition de l'inspection (inventaire modèle n° 39).
 
Maréchaux des logis et militaires des sections d'ouvriers et aides-contrôleurs civils.
 
Art. 14. Les maréchaux des logis des sections d'ouvriers détachés au service des forges ne remplissent les fonctions de contrôleurs que lorsqu'ils ont été reconnus aptes à ce service. >>
 
Le terme de "contrôleur d'artillerie" ne figure pas dans le Bulletin mais une nomination parue au Journal Officiel suggère un lien :  
 
http://gallica.bnf.fr/iiif/ark:/12148/bpt6k63939770/f8/2394.6908799359917,3435.5410474072296,920.9655022781517,206.37882403992126/357,80/0/native.jpg
 
Édité pour ajouter le Cours technique de l'artillerie. Organisation du service des forges qui apporte un historique succinct de ce service.
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 16-10-2017 à 10:04:54

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°18603
naoyasu
Vive la France, vive le Japon
Posté le 14-10-2017 à 01:36:02  profilanswer
 

Bonjour Étienne,
 
Je vous remercie pour ces précisions précieuses qui rejoignent peut-être les avis de Ben et de Guy...  
 
Cordialement,  
Naoyasu


---------------
http://cartespostales.kitakama-fra [...] resentaion

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  contrôleur d'artillerie ?