« QUI EST QUI ? » : Piou-Piou Soldats de la Grande Guerre : numero Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : dorrine, 2 utilisateurs anonymes et 67 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

fusée d'artillerie

n°9242
francoisem​oyen
Posté le 05-03-2012 à 10:39:24  profilanswer
 

Bonjour !
 
Dans le JMO de la 2ème Col légère du 3ème RAL, il est question plusieurs fois de "fusées I.A." et ensuite "fusée A.I." Je fais la supposition qu'il s'agit, dans les deux cas, de "fusées à armement par inertie", malgré l'inversion de initiales. Qu'en pensez-vous ?
Merci !
Françoise

n°9243
demex400
Posté le 05-03-2012 à 13:23:33  profilanswer
 

Bonjour Françoise
La terminologie des fusées françaises comprenait deux nombres le plus petit indiquant le diamètre du filetage et le plus grand le diamètre de la grande base de la tête de la fusée. puis le principe de fonctionnement parfois le nom du concepteur ainsi que le modèle (année)
Dans le cas présent I A signifie Instantanée Allongée ce sont des fusées percutantes qui permettaient à l'obus de fonctionner au ras du sol  
un exemple la fusée 24/31 mm IA Mle 1915 L signifiait Instantanée Allongée Mle 15 Lefevre
je ne connais pas de fusées A.I
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/10162/24-31%20IA%20Mle%2015%20L.jpg
A plus  
Jean Paul


---------------
IL vaut mieux s'enfoncer dans le noir qu'un clou dans la fesse gauche (Pierre Dac)
n°9248
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 05-03-2012 à 16:28:48  profilanswer
 

Bonjour,  
 
La voilà en photo.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/IMGP1726.jpg
 
Fusées totalement inertes.
 
Amicalement
 
Florian


Message édité par TURPINITE le 05-03-2012 à 16:30:25

---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°9249
ALVF
Posté le 05-03-2012 à 16:39:43  profilanswer
 

Bonjour,
 
Les fusées-détonateurs percutantes de 24/31 I.A. modèle 1915 ou I.A.L. modèle 1916 sont des fusées très sensibles fonctionnant instantanément dès qu'elles atteignent un obstacle.
Nos alliés anglais, toujours pragmatiques, ont été stupéfiés par l'utilisation des obus de 75 munis de ces fusées par des batteries françaises détachées auprès de leur armée, lors de la bataille de la Somme.En effet, les obus français détonaient au contact de surfaces minimes (pieux, barbelés) en tout cas toujours au-dessus du sol, entraînant des destructions dans les réseaux de fil de fer barbelé que leur propre artillerie avait bien du mal à détruire.Ces longues fusées ont tout de même un inconvénient, leur forme a des qualités balistiques médiocres augmentant la dispersion du tir et diminuant la portée.
C'est pourquoi, des nouvelles fusées-détonateurs percutantes de 24/31 tronconique A.L. modèle 1917 puis modèle 1918, de meilleure forme et de fonctionnement amélioré, ont été développées.Ces  fusées A.L. (et non pas A.I.) sont peut-être celles mentionnées dans votre texte.
 
Les notes officielles explicatives concernant ces fusées datant de la guerre 1914-1918 s'accordent sur un point à méditer encore de nos jours: ces fusées, surtout les I.A.L., ne doivent jamais être démontées, même non tirées, mais détruites sur place par des artificiers.
Un point qu'on ne répétera jamais assez...
 
Cordialement,
Guy François.

n°9259
Bernard Pl​umier
Posté le 06-03-2012 à 18:39:06  profilanswer
 

Bonjour à tous, bonjour Françoise
 
pour un petit cours didactique sur le fonctionnement de ces fusées, voir ici :
 
http://www.passioncompassion1418.c [...] Instantane
 
http://www.passioncompassion1418.c [...] stantanees
 
 
Amicalement
 
Bernard


---------------
"- ... On s'amuse bien : tous les soirs nous enterrons nos copains !"
"La Peur" (en permission) - G. Chevalier

n°9264
francoisem​oyen
Posté le 07-03-2012 à 11:30:21  profilanswer
 

Bonjour à tous !
 
Je ne croyais pas déclencher une telle avalanche d'érudition avec ma question ! En tout cas c'est la preuve qu'on n'est jamais trop prudent dans l'interprétation et qu'il ne faut pas faire de suppositions en l'air ! Merci à vous tous ...
Le JMO écrit bien "fusées A.I." et plus loin "fusées I." Je ne sais pas comment joindre l'image de ce texte, mais son adresse est <http://www.memoiredeshommes.sga.defense.gouv.fr/jmo/img-viewer/26_N_1077_018/viewer.html> à la date du 8 mars ...
Cordialement,
Françoise

n°9265
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 07-03-2012 à 12:15:23  profilanswer
 

Bonjour Françoise,  
 
Je pense que tout simplement, il y a eu inversion "AI" et "IA".
 
Quant au "I" c'est instantanée (il en existe d'autres modèles que celles présentées ici).
 
Amicalement
Florian
 


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°9277
francoisem​oyen
Posté le 08-03-2012 à 08:49:05  profilanswer
 

Bonjour à tous,
"Mon" JMO me propose encore une nouveauté, ce sont les "sachets anti-lueurs" ! On devine l'intérêt qu'il y a à ne pas signaler par une lumière intempestive mais je me méfie de mes interprétations maintenant ! Merci d'avance ...
 
Cordialement,
 
Françoise

n°9278
ALVF
Posté le 08-03-2012 à 09:00:31  profilanswer
 

Bonjour,
 
Les sachets anti-lueurs sont destinés à atténuer les lueurs très visibles, surtout la nuit, qui favorisent le repérage des observatoires ennemis.
Les substances employées sont un sel de potasse ou du dinitrotoluène salpétré.
Il y a 7 types de sachets anti-lueurs en fonction des calibres de 10 à 500 grammes.Certaines cartouches complètes de munition (comme la cartouche de 105) sont chargées en arsenal de composants anti-lueurs car l'utisation d'une cartouche complète interdit tout apport d'un sachet supplémentaire.
Le nettoyage des tubes doit être entrepris le plus vite possible après le tir car les sachets anti-lueurs sont "agressifs" pour l'acier des canons.
Cordialement,
Guy François.

n°9279
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 08-03-2012 à 10:19:20  profilanswer
 

Bonjour à tous,  
 
Pour le canon de 75 par exemple, la poudre B a la fâcheuse tendance à donner une lueur très vive au départ du coup, ce qui peut-être dangereux de nuit, en condition de combat.
On ajoute donc un appoint que l’on nomme anti-lueur.  Les sachets anti-lueur sont confectionnés en toile amiantine. La charge du 75 est constituée de 10g de bitartartre de potasse en galette plate et ronde. Elle est ajoutée sur le sommet de la charge de poudre B.S.P.
 
Voici ci-dessous du bitartre de potasse :
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/2012-03-08_095058.jpg
 
Sachet de 10g - galette plate et ronde; Potasse
Sachet de 30g - petit sac; Potasse
Sachet de 90g - galette plate carrée; Potasse
Sachet de 400g - galette ronde - Dinitrotoluène en pastilles
Sachet de 500g - galette ronde - potasse
Sachete de 500g - galette ronde avec appoint de 25g de poudre C1
 
Les caisses comportant des gargousses, cartouches déjà chargées en appoints anti-lueur recevaient en dessous des marquages conventionnels, un petit carré de couleur rouge de 40 mm pour les sachets carrés, un cercle rouge de 50 mm pour les galettes rondes et un cercle rouge de 50 mm avec point central noir de 20 mm pour les sachets amorcés.
 
Voici ci-dessous une caisse pour cartouches de 75, dans sa configuration "charge de nuit" avec le marquage "anti-lueur".
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/caisse%2075%20explo%20avec%20charge%20anti-lueur.jpg
 
Amicalement
Florian


Message édité par TURPINITE le 08-03-2012 à 10:28:07

---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°9333
francoisem​oyen
Posté le 12-03-2012 à 16:13:11  profilanswer
 

Encore merci pour votre aide !!  
Je ne sais pas pourquoi les boîtes d'appoint et les sachets anti-lueur apparaissent si tardivement dans cette unité ... Les appoints sont cités une fois en août 1914 puis plus rien jusqu'en mai 1915. Les anti-lueur apparaissent en mai 1916 seulement ... ??
 
Cordialement,
Françoise


Aller à :
Ajouter une réponse