FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  Le prénom d'un canon...

 

Pages mémoire: nécropoles - MPLF-MDH : Clipperton et 21 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Précédente
Auteur Sujet :

Le prénom d'un canon...

n°396
Stephan @g​osto
Posté le 05-04-2008 à 21:45:02  profilanswer
 

Bonsoir !
 
Voici un canon.
 
http://pagesperso-orange.fr/la-musette/canon123.jpg
 
N'y connaissant rien, j'ai essayé d'en déterminer le modèle en feuilletant quelques bouquins : à priori, j'ai identifié un 155 L de Bange (modèle 1877).
 
Si je me suis planté, merci aux connaisseurs de ... rectifier le tir !  ;)  
 
Au-delà de l'identification du matériel, j'ai une autre question : il me semble lire un prénom sur le tube. C'était, je crois, pratique courante. Histoire de laisser la porte ouverte à toutes interprétations, je garde pour moi mon hypothèse. Mais j'attends vos suggestions. Que parvenez-vous à lire ??
 
http://pagesperso-orange.fr/la-musette/canon124.jpg
 
Merci pour votre aide.
 
Amicalement,
 
Stéphan


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Le "Canard du Boyau - Nouvelle série" est dans les kiosques !
n°397
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 05-04-2008 à 22:08:27  profilanswer
 

Bonsoir Stéphan,
 
Je vais tenter LISETTE. Mais à force de vouloir lire ce que l'on pense...
 
http://img171.imageshack.us/img171/7859/lisetteaj4.gif
 
Amicalement,
Arnaud


Message édité par Arnaud Carobbi le 05-04-2008 à 22:13:46
n°398
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 05-04-2008 à 23:29:51  profilanswer
 

Bonsoir à tous, bonsoir Stephan,  
je confirme, c'est bien un 155L Mle 1877, il est très difficile de faire la différence entre un 155 et un 120, la seule façon de les différencier est de voir l'arrière du tube, au niveau du tonnerre, l'extrémité du tube porte un anneau pour le 120, alors que le 155, lui n'en a pas, comme le montre cette photo.
Ne vous fiez pas à l'anneau de soulèvement, qui sur le 155 peut être placé différemment selon les modèles.
Je suis d'accord avec Arnaud, je vois également Lisette.
Dire que c'est pratique courante, je dirais plutôt que cela se faisait pendant la guerre, ou certaines libertés étaient prises. Il y a une carte postale très connue avec un 155 portant le mot "kolossal"
Amicalement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°399
Bruno Tard​y
Posté le 06-04-2008 à 10:17:09  profilanswer
 

Bonjour,
Voici un autre exemple de canons 'baptisés', extrait d'une lettre datée du 10/10/16 :
" Nous sommes cantonnés dans des baraquements à Warfusée village qui fait la suite de Lamotte en Santerre.  
J'ai été voir aujourd'hui un groupe de 4 pièces de 320m/m qui est près de nous, ce sont d'énormes pièces de défense des côtes, elles sont sur des affuts-trucs sur des voies ferrées. Une batterie "La Mouquère" et "l'Africaine" est servie par des troupes algériennes, l'autre "Lucienne" et "Simonne" par des troupes de France. "
 
Cordialement
Bruno

n°400
Stephan @g​osto
Posté le 06-04-2008 à 10:20:09  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Merci, Arnaud et Florian, pour vos suggestions. Elles collent avec ce que je supposais : donc, va pour Lisette et enchantée, mademoiselle. Photo prise près de Reims en mai 1918.
 
J'ai vu, dans un ouvrage, un canon du même modèle baptisé, lui, du doux prénom de Jeanne.
 
Amicalement,
 
Stéphan


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Le "Canard du Boyau - Nouvelle série" est dans les kiosques !
n°401
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 06-04-2008 à 12:40:51  profilanswer
 

Bonjour,
Si Lisette colle avec le graphisme du bas des lettres, il me semble quand même qu'il y a un S au bout, j'espérerais d'autres interprétations, mais bon ce n'est que mon impression .....
http://images.mesdiscussions.net/pages1418/mesimages/26/canon124.jpg
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°402
ALVF
Posté le 06-04-2008 à 15:59:04  profilanswer
 

Bonjour,
 
L'étude des noms attribués par les artilleurs à leurs canons est un sujet très intéressant à "creuser".
J'ai remarqué que les noms attribués à des pièces de campagne sont rares et qu'ils sont beaucoup plus fréquents dans l'artillerie lourde et presque systématiques dans l'Artillerie Lourde à Grande Puissance.J'en ai recensé plus de cent cinquante et la tâche est loin d'être achevée!
Les noms peuvent être classés en catégories:
-les prénoms féminins de loin les plus fréquents.
-les noms géographiques rappelant les origines des artilleurs ("Tunisienne", "Algéroise","La Bretagne","Brest",etc...).
-les noms "belliqueux": "Durandal","Sans Pitié", "Revanche","Vendetta", etc...
-les noms de lieux de combat:"Verdun", "Prosnes", "Assevilliers", etc...
-les noms d'actrices ou chanteuses célèbres: "Yvette Guilbert", "Ketty", etc...
-les noms "à la mode": "Rintintin", "Nénette","La Madelon", "Filochard",etc...
-les noms de vent: "Cyclone", "Bourrasque", "Simoun", etc...
-les noms caricaturaux: "Moustique", "Kinz-Gram" (pour des pièces de 400!),"Kultur", "Kolossal", etc...
-les noms propres , très rares: "Reine Elisabeth","Regina Elena" (pour honorer la reine d'Italie pour un 293 employé là -bas),"Charles Humbert" (sénateur célèbre pour la campagne "des canons,des munitions!", ce nom dut être rayé en 1918 et l'implication de celui-ci dans des instructions judiciaires!) .
-des noms de "circonstance": "Vieux Charles" (nom de l'avion de Guynemer).
-des diminutifs nous ramenant à la femme: "Brin d'Amour", "Ma Minette".
-des noms "africains": "Aïcha", "Balek","Fissa",etc...
-des noms d'origine indéterminée: "M'Brouka" et "K'Bira", toute précision sera la bienvenue, il ne semble pas que ces noms correspondent à des artilleurs tués au combat.Par contre des noms d'artilleurs tués en 1914-1918 seront donnés en 1939 à des canons d'A.L.V.F.:"Ranavalo", artilleur malgache tué en 1917, "Maître-Pointeur Andreone",il ne semble pas que cette pratique ait eu lieu pendant la première guerre mondiale, sous réserve de découverte en ce domaine!
Cordialement, Guy.

n°403
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 06-04-2008 à 16:23:09  profilanswer
 

Bonjour à tous,
Bonjour Alain,
 
Pour le signe qui suit LISETTE, j'y voyais seulement un point.
 
http://img249.imageshack.us/img249/9150/lisette2dc6.gif
 
A noter un article sur le 155 Long de Bange dans le dernier magazine Histoire de Guerre, Blindés & matériels n°82 (avril-mai 2008) qui est une bonne introduction, à mes yeux de novice, sur ce canon pour qui n'a pas la documentation d'époque  ;) .
 
Bien cordialement,  
Arnaud

n°435
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 11-04-2008 à 19:24:12  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Pour compléter, voici un lien qui donne un bon aperçu du système de Bange :
http://sabreteam.free.fr/Bange1.htm
 
Bonne lecture, cordialement,
Arnaud

n°437
Stephan @g​osto
Posté le 11-04-2008 à 20:53:03  profilanswer
 

Bonsoir Arnaud,  
 
Moi, j'ai toujours sous la main ce petit bouquin récent qui, pour l'ignare que je suis, remplit parfaitement son rôle et m'aide à m'y retrouver. Il est clair, simple et pas trop pointu ; juste ce qu'il me faut ! Pour aller plus loin... y a les artilleurs du forum !  ;)  
 
Amicalement,
 
Stéphan
 
http://www.histoireetcollections.com/images/produits/numero_1704_1158578610.jpg


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Le "Canard du Boyau - Nouvelle série" est dans les kiosques !
n°438
Arnaud Car​obbi
Alc ixh xan
Posté le 11-04-2008 à 21:35:56  profilanswer
 

Bonsoir Stéphan,

 

Une fois n'est pas coutume, je suis passé à côté de cette petite publication aujourd'hui épuisée. Lorsque j'ai contacté l'éditeur pour obtenir l'autorisation d'utiliser des images de certaines de ses publications pour le livret de la sortie à Verdun, je lui ai demandé s'il allait être réédité. Réponse : ce n'est pas prévu, ou alors ce sera dans une version plus complète. Le magazine que j'ai signalé complète ce livre et possède de belles illustrations.
Mais comme tu l'écris justement, si on a besoin d'éléments plus précis, il y a les artilleurs du forum.
Amicalement,
Arnaud


Message édité par Arnaud Carobbi le 11-04-2008 à 21:36:20
n°7129
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-01-2011 à 16:44:03  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   
   Paul Castelnau (1880 – 1944), photographe à la Section photographique de l’Armée ― L'obusier de 320 immatriculé A.L.G.P. 32. 9 P. 3038  et dénommé « Cyclone » à Hogstade (Belgique), le 5 septembre 1917.  
 
 
 
                                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.L.G.P.---Piece-de-320---C.gif
 
                                                          Ministère de la Culture ― Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
                                                                                    Autochromes de la guerre 1914-1918
                                                                                               Phototype n° CA 000654

 
 
 
                                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.L.P.G---Piece-de-320---Cy.gif
 
                                                          Ministère de la Culture ― Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
                                                                                    Autochromes de la guerre 1914-1918
                                                                                               Phototype n° CA 000656

   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 21-01-2011 à 23:50:41
n°7130
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-01-2011 à 17:07:49  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   
   Paul Castelnau (1880 – 1944), photographe à la Section photographique de l’Armée ― L'obusier de 370 dénommé « Ketty » à Heenkerke (Belgique), le 5 septembre 1917.  
 
 
                                                                    http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.L.P.G.gif
 
                                                          Ministère de la Culture ― Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
                                                                                    Autochromes de la guerre 1914-1918
                                                                                               Phototype n° CA 000653

 
 
                                        http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.L.P.G.---Keity---Vue-2..gif
 
                                                          Ministère de la Culture ― Médiathèque de l’architecture et du patrimoine
                                                                                    Autochromes de la guerre 1914-1918
                                                                                               Phototype n° CA 000651

   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 31-10-2012 à 16:50:51
n°7132
ALVF
Posté le 21-01-2011 à 18:33:45  profilanswer
 

Bonjour,
 
L'obusier de 370 mm modèle 1915, AT 5030 (ancienne pièce de 305 mm Mle 1887 du garde-côtes cuirassé "Amiral Tréhouart" ) n'était pas nommé "Keity" mais "Ketty", il fut baptisé par Mlle Lapeyrette de l'Opéra (dont le prénom était Ketty) en présence du général Maurin en juillet 1917.
Mon livre "Les canons de la Victoire-tome 2-L'Artillerie Lourde à Grande Puissance" recense presque tous les noms de ces grosses pièces (pas tous, j'en ai découvert quelques nouveaux!Et il y en a d'autres à découvrir!).
En règle générale, plus le canon est gros, plus il a une chance de porter un nom!Par contre, les pièces de l'artillerie de campagne sont très rarement nommées.
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 21-01-2011 à 18:41:16
n°7133
Gilles ROL​AND
Posté le 21-01-2011 à 19:30:52  profilanswer
 

Bonsoir,
 

Citation :

les noms caricaturaux: "Moustique", "Kinz-Gram" (pour des pièces de 400!),"Kultur", "Kolossal", etc...  


En voici deux
 
http://images.imagehotel.net/puts1vlbuy.jpg
 
http://images.imagehotel.net/a8mtowut3x.jpg
 
Merci à Louis S. pour les photos
 
Cordialement
 
Gilles [:gilles roland]


Message édité par Gilles ROLAND le 21-01-2011 à 19:31:43

---------------
-Ca sent le macchab, dit Le Moal. -J’te crois, y en a plein par ici. Jean Berthaud « 1915 sur les Hauts-de Meuse en Champagne »  
VESTIGES.1914.1918 MAJ le 10 novembre 2015
n°7138
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 21-01-2011 à 23:46:11  profilanswer
 


    Bonsoir à tous,
 
   « L’obusier de 370 mm modèle 1915, AT 5030 [...] n’était pas nommé " Keity " mais " Ketty "... »
 
   L’erreur de dénomination est due soit à Paul Castelnau lui-même, soit à l’indexateur de la Médiathèque de l’architecture et du patrimoine au Ministère de la Culture, auquel je m’en suis benoîtement remis. Je m’empresse donc de corriger ma présentation des deux autochromes représentant l’obusier en question.  
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.

n°7141
Eric Mansu​y
Posté le 22-01-2011 à 14:17:33  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Sans oublier La Belle Bretonne :
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _836_1.htm
 
Bien cordialement,
Eric Mansuy


---------------
"Un pauvre diable a toujours eu pitié de son semblable, et rien ne ressemble plus à un soldat allemand dans sa tranchée que le soldat français dans la sienne. Ce sont deux pauvres bougres, voilà tout." Capitaine Paul Rimbault.
n°7143
ALVF
Posté le 22-01-2011 à 17:20:33  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici une petite sélection de noms de baptême des pièces d'artillerie, en règle générale,les prénoms féminins sont en écrasante majorité:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img418.jpg
        Le 120 L modèle 1878 "La Marianne", prénom féminin ou symbole républicain?
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img419.jpg
                   Le 155 L modèle 1877 "La Mariolle", sous casemate dans les Vosges.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img420.jpg
                      Le 155 C modèle 1890 "La Jeanne" en Champagne en septembre 1915.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img421.jpg
    Le 14 cm modèle 1891²  Marine sur affût Saint-Chamond "L'Ardente" dans la Somme en 1916.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img422.jpg
                             Le 155 L modèle 1917 Schneider "Yvonne II" en 1918.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img423.jpg
           Le 240 modèle 1884 sur affût modèle 1916 Saint-Chamond "Andrée" en 1918.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img424.jpg
     Le 240 modèle 1903 TR "Aïcha", souvenir torride des artilleurs algérois du 6ème G.A.P.A?
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img425.jpg
                  Le 240 modèle 1903 TR "Durandal", tout un programme...
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img426.jpg
Le 32 cm modèle 1870-84 sur affût à glissement Schneider "Sans-Pitié" dont les servants appartiennent en 1916 au 7ème R.A.P mais qui ont commencé la guerre au 7ème G.A.P.A de Bizerte, ce qui explique le Drapeau des anciens Bey de Tunis, un symbole rare!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img427.jpg
Le 32 cm modèle 1870-84 "Charles Humbert", le commandant de batterie n'a pas fait preuve d'un grand sens politique en baptisant ce 32 cm du nom du sénateur de la Meuse.La photographie date de janvier 1917 à Proyart, moins d'un an plus tard, Charles Humbert aura à s'expliquer devant la Justice et Georges Clémenceau!Gageons que le nom de l'homme politique, inspirateur de la campagne politique "Des canons, des munitions!" aura été effacé avant la fin de l'année 1917!
La photographie du "Sans-Pitié" nous montre que certaines grosses pièces ont été décorées de symboles ou dessins très divers, je n'en connais pas beaucoup mais en montrerai un second exemple dans un autre sujet.
Cordialement,
Guy François.

Message cité 1 fois
Message édité par ALVF le 22-01-2011 à 17:21:35
n°7145
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 22-01-2011 à 21:51:09  profilanswer
 


   Bonsoir à tous,
 
   Autre exemple de dénomination de dérision.
 
   Jacques AGIÉ, photographe à la Section photographique de l’Armée ― Obusier de 400, modèle 1915/1916, immatriculé P. 5016 et dénommé « Colibri », à Sommesous (Marne), en Mai 1916.  
 
 
                                       http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.V.L.F.%20-%20Obusier%20de%20400%20-%20Vue%201..gif
 
                                                       Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense
                                                                                            Réf. : SPA–20–X–745

 
 
   Mais une énigme : comment expliquer la présence de l'étoile de David sous cette dénomination de fantaisie, ainsi que sur les parois du wagon annexé à cet obusier ? En aucun cas, en effet, il ne peut s'agir d'un marquage règlementaire.                                      
 
                                       http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.V.L.F;----Obusier-de-400-Vue%202.gif
 
                                                       Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense
                                                                                            Réf. : SPA–20–X–735

 
 
                                                                              http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/A.V.L.F.---Etoile-de-David..gif
 
                                                       Établissement de communication et de production audiovisuelle de la Défense
                                                                                            Réf. : SPA–20–X–738


Message édité par Rutilius le 22-01-2011 à 22:05:40

---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°7147
Nouss54
Posté le 23-01-2011 à 00:03:01  profilanswer
 

Bonsoir Rutilius
 
Ce n'est pas l'étoile de David qui est apposée sur les parois.
C'est la plaque du constructeur : Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt à Saint Chamond.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7153/Saint%20Chamond.jpg
Source de la photo : Chemin de fer militaires à voie de 60 (JB Wahl)
Cordialement
 
Yann


Message édité par Nouss54 le 23-01-2011 à 00:37:52
n°7152
rolando
Qui meurt a ses lois de tout..
Posté le 23-01-2011 à 14:31:39  profilanswer
 

ALVF a écrit :

Bonjour,
 
L'étude des noms attribués par les artilleurs à leurs canons est un sujet très intéressant à "creuser".
J'ai remarqué que les noms attribués à des pièces de campagne sont rares et qu'ils sont beaucoup plus fréquents dans l'artillerie lourde et presque systématiques dans l'Artillerie Lourde à Grande Puissance.J'en ai recensé plus de cent cinquante et la tâche est loin d'être achevée!
Les noms peuvent être classés en catégories:
-les prénoms féminins de loin les plus fréquents.
-les noms géographiques rappelant les origines des artilleurs ("Tunisienne", "Algéroise","La Bretagne","Brest",etc...).
-les noms "belliqueux": "Durandal","Sans Pitié", "Revanche","Vendetta", etc...
-les noms de lieux de combat:"Verdun", "Prosnes", "Assevilliers", etc...
-les noms d'actrices ou chanteuses célèbres: "Yvette Guilbert", "Ketty", etc...
-les noms "à la mode": "Rintintin", "Nénette","La Madelon", "Filochard",etc...
-les noms de vent: "Cyclone", "Bourrasque", "Simoun", etc...
-les noms caricaturaux: "Moustique", "Kinz-Gram" (pour des pièces de 400!),"Kultur", "Kolossal", etc...
-les noms propres , très rares: "Reine Elisabeth","Regina Elena" (pour honorer la reine d'Italie pour un 293 employé là -bas),"Charles Humbert" (sénateur célèbre pour la campagne "des canons,des munitions!", ce nom dut être rayé en 1918 et l'implication de celui-ci dans des instructions judiciaires!) .
-des noms de "circonstance": "Vieux Charles" (nom de l'avion de Guynemer).
-des diminutifs nous ramenant à la femme: "Brin d'Amour", "Ma Minette".
-des noms "africains": "Aïcha", "Balek","Fissa",etc...
-des noms d'origine indéterminée: "M'Brouka" et "K'Bira", toute précision sera la bienvenue, il ne semble pas que ces noms correspondent à des artilleurs tués au combat.Par contre des noms d'artilleurs tués en 1914-1918 seront donnés en 1939 à des canons d'A.L.V.F.:"Ranavalo", artilleur malgache tué en 1917, "Maître-Pointeur Andreone",il ne semble pas que cette pratique ait eu lieu pendant la première guerre mondiale, sous réserve de découverte en ce domaine!
Cordialement, Guy.


 
Bonjour Guy, bonjour à toutes et à tous,
 
 J’aime bien votre classification des noms de canons.  
 Vous écrivez que certains ont été baptisés, comme "Ketty" par Mlle Lapeyrette de l'Opéra (dont le prénom était Ketty) en présence du général Maurin en juillet 1917.
 Est-ce qu’il existe une tradition en la matière, du moins pour l’ALVF ?  
 Il n’en reste pas moins vrai que le canon constitue un symbole phallique particulièrement évident (virilité/fécondité)... dont je laisse l’interprétation des appellations, souvent féminines, à plus qualifés que moi.  
 Je suis avec curiosité et intérêt les réponses de ce fil !
 
 Bien cordialement,
 
 Caballero.
 
 


---------------
Caballero
n°7154
Tanker
Posté le 23-01-2011 à 16:33:26  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Je ne sais pas si Guy a aussi celui-là : Victoire (vu dans un album photo sur E-bay . . .).
 
                                                 http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/CanonVictoire.jpg  
 
Bonne fin de Week-End - Michel

n°7156
ALVF
Posté le 23-01-2011 à 17:48:26  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour votre intérêt pour ce sujet!Je réponds aux questions posées et soumet une énigme à votre sagacité:
 
-Oui, Michel, je connais "Victoire", c'est un 340 B modèle 1912.
 
-Concernant le "baptême" des pièces d'A.L.V.F, on peut distinguer deux cas, le baptême en présence d'une "Marraine" amenée par un officier supérieur ou général, comme "Ketty" (Lapeyrette), soprano célèbre de l'Opéra de Paris, probablement sollicitée par le général Maurin lui-même.Il est aussi probable que la chanteuse populaire "Yvette Guilbert", dont le nom fut donné à un canon de 305 Ch modèle 1893-96, assista aussi au baptême de sa filleule!
Le plus souvent, le baptême a lieu en petit comité (personnels de la batterie, ingénieurs et ouvriers d'usine notamment), les quelques photos jointes montrent le baptême de deux canons de 32 cm Mle 1870-81 achevés en juillet 1916, "La Bretagne" et "L'Ouragan", les canons sont à Montchanin, sont neufs, encore peints en "gris artillerie"et vont gagner le Centre de Formation de Bailleul-sur-Thérain (Oise) avant d'être engagés dans la Somme.
On voit qu'en juillet 1916, les artilleurs partaient encore vers le front "la fleur au fusil".
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img435.jpg
                               "La Bretagne" à Montchanin le 15 juillet 1916.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img434.jpg
                               Le canon de 32 cm "L'Ouragan" à Montchanin en juillet 1916.
D'autres canons furent également baptisés dans des lieux non déterminés comme la "Tunisienne", canon de 305 mm modèle 1893-96 sur affût à glissement Schneider, terminé fin 1916.Remarquons encore l'origine "Africaine" de nombreuses batteries d'A.L.V.F, composées de cadres métropolitains et d'artilleurs d'Afrique du Nord mobilisés en 1914 dans l'artillerie de côte puis transférés en France à l'automne1914, ils furent remplacés en partie par des artilleurs malgaches et africains à partir de 1917.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img431.jpg1..jpg
                                  La "Tunisienne", 305 mm modèle 1893-96.
 
Dans les noms peu communs:
-"Buddhy", un 240 mm modèle 1884 sur affût Saint-Chamond modèle 1916, un des six canons de ce type prêtés à la Brigade de côte américaine en 1918.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img430.jpg
                               "Buddhy", 240 mm Saint-Chamond prêté à l'Armée américaine.
 
-des noms de reines des pays alliés, il est probable que ces canons furent honorés par des visites royales dans la région de l'arrière front même s'il est certain que la Reine de Belgique et le Roi Albert 1er de Belgique ont rendu visite sur le front à plusieurs batteries d'A.L.V.F françaises.
Un mortier de 293 mm fut baptisé "Regina Elena" (engagé en 1917 en Italie), un 340 B Mle 1912 "Reine Elisabeth" et un autre 340 B "Queen Mary":
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img440.jpg
Le 340 B modèle 1912 Saint-Chamond "Queen Mary", nom donné en 1918 après un engagement sur le front britannique en août 1918.
 
-enfin trois énigmes, je voudrai bien connaître la signification de trois noms de pièces A.L.V.F "Staïfïa" (370 B Mle 1915), "M'Brouka" et K'Bira" (obusiers de 400 mle 1915 pour ces deux derniers), dont voici deux photographies:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img443.jpg
                      L'obusier de 400 modèle 1915 "K'Bira".
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img441.jpg
                 L'obusier de 370 modèle 1915 "Staïfïa", magnifiquement camouflé en 1918.
L'origine africaine de ces noms est certaine mais qui pourrait en dire plus?
Cordialement,
Guy François.

n°7157
Achache
Cimetière militaire de V D
Posté le 23-01-2011 à 18:34:27  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Il s'agit, apparemment, de prénoms (féminins) d'Afrique du Nord:
 

Citation :

Si on prend les origines musulmanes : Aziz, c’est Aimé, Nour-eddine c’est la lumière de la religion, Aïcha, la vitalité, M’Brouka est bénie, chanceuse.


 
Source: http://marrakechetnous.canalblog.c [...] 28298.html
 
"Staïfïa"; me semble être le nom des habitantes de Sétif, utilisé aussi en prénom
 
K'Bira: idem, prénom; à confirmer et expliciter, comme les deux précédents, du reste...
 
Bien à vous,
 
 [:achache:1]


---------------
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?/Un funèbre charnier, hanté par des fantômes./Tes doux sylvains ont fui, cédant la place aux hommes
Qui sèment autour d'eux la douleur et l'effroi. M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915
n°7162
ALVF
Posté le 23-01-2011 à 21:34:37  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci "Achache" pour ces précisions!
Je me doutais bien que les artilleurs des 6ème et 7ème G.A.P.A, nombreux dans l'A.L.V.F, avaient choisi ces noms en Algérie ou en Tunisie!
Cordialement,
Guy François.

n°7170
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 24-01-2011 à 23:57:32  profilanswer
 


 Bonsoir Yann,
   Bonsoir à tous,
 
   « Ce n'est pas l'étoile de David qui est apposée sur les parois. C'est la plaque du constructeur : Forges et Aciéries de la Marine et d'Homécourt à Saint Chamond. »  
 
   Merci pour cette mise au point, de surcroît illustrée : je faisais assurément fausse route. Mais, que diable !, pourquoi cette société ― qui, également, travaillait beaucoup pour la construction et l'artillerie navales ― a-t-elle adopté une plaque d'origine d'une forme aussi singulière, alors que celles apposées par la plupart des autres constructeurs mécaniques étaient soit rectangulaires, soit ovales ?
 
   Un exemple emprunté au « post » de Guy François consacré au canon de 320 sur affût à glissement Schneider AT 3043, dit « L'Espérance » :                                                
 
                                                                               http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/Plaques-de-constructeurs...gif
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.


Message édité par Rutilius le 25-01-2011 à 00:03:20
n°7171
Franck R
Posté le 25-01-2011 à 16:25:31  profilanswer
 

Achache a écrit :


 
K'Bira: idem, prénom; à confirmer et expliciter, comme les deux précédents, du reste...
 
 [:achache:1]


 
Bonjour à tous  
 
Merci Guy et aux autres pour ce magnifique post  
 
D'après un ami marocain, K'Bira veut dire "La grande"
 
Cordialement  
 
Franck


Message édité par Franck R le 25-01-2011 à 16:26:30
n°7199
pierret
Posté le 29-01-2011 à 21:59:43  profilanswer
 

Bonsoir
 
Je profite de la "remontée" de ce fil pour vous soumettre ces photos.
 
Elles ont été prises au cours de l'hiver 1914 1915 dans le secteur de Ban de Sapt ou Saint Jean d'Ormont par Joseph Saint Pierre, médecin au 23° RI de Bourg en Bresse (elles font partie de la collection de Dominique Saint Pierre, et sont mises en ligne avec son accord).
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/175/0%201%20fontenelle.jpg1..jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/175/0%203%20fontenelle.jpg1..jpg
 
 
Je souhaiterais savoir ce que signifient les inscriptions ainsi que le régiment auquel appartiennent ces pièces.
 
Merci par avance pour tous les renseignements que vous pourriez me communiquer.
 
Bien cordialement
 
Jean-Louis


---------------
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"
n°7200
ALVF
Posté le 29-01-2011 à 22:26:56  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Une certitude: le canon est un 155 C modèle 1890 "Baquet", un des tous premiers modèles, avec le 120 C modèle 1890 "Baquet", à avoir été équipé d'un frein hydro-pneumatique (une "première" mondiale à mettre au compte de l'artillerie française, les allemands attendront encore plus de 10 ans avant d'avoir des pièces lourdes ainsi équipées).
Plus difficile est l'identification de l'unité, la présence de cette "main" (de Fatima?) et les caractères arabes me font penser à une des premières batteries formées par le 6ème Groupe d'Artillerie à Pied d'Afrique (G.A.P.A) venues à l'automne 1914 d'Algérie où elles avaient pour mission de servir les batteries de défense des côtes.Les batteries de ce Groupe formant corps ont servi en France différents matériels anciens, dont des 155 C Mle 1890 mais je n'ai pas trouvé la trace d'une de ces batteries vers le Ban-de-Sapt.On ne peut exclure une unité du 7ème G.A.P.A venue de Bizerte dans les mêmes conditions (défense des côtes) mais l'historique de ces batteries est mal connu pour les années 1914-1915 (ces deux G.A.P.A seront spécialisés ensuite jusqu'en 1917 dans le service des pièces très lourdes dont celles de l'A.L.V.F).
Quelques précisions complémentaires seraient souhaitables si possible.
Cordialement,
Guy François.

n°7201
pierret
Posté le 29-01-2011 à 23:03:01  profilanswer
 

Bonsoir Guy François
 
Merci pour la promptitude de votre réponse et les renseignements que vous apportez.
 
Je vais essayer de vous donner plus de précisions sur la date de ces photos et la localisation . . . . si cela est possible.
 
En attendant voici une autre vue de ces pièces avec un marquage sur le coté gauche, avec, me semble-t-il, un "croissant".
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/175/0%204%20fontenelle.jpg
 
Bien cordialement.
 
Jean-Louis.


---------------
133° RI "Les Lions du Bugey"
"Pas s'en faire, pas s'en fichtre .... Le Lion atteint toujours sa proie"
n°7202
ALVF
Posté le 30-01-2011 à 09:00:06  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour ces superbes photographies!
Un agrandissement centré sur les pattes de collet ou les képis des servants permet-il de lire ou de deviner un chiffre?
Il serait intéressant qu'un spécialiste de la langue arabe puisse nous traduire l'inscription à droite de la "Main de Fatima" et aussi, sur la photographie du canon de 32 cm postée plus haut, la signification de l'inscription en arabe à droite du nom "Sans Pitié" et de l'ancien drapeau des Bey de Tunis (remarquez aussi que le croissant est surmonté d'une étoile à 6 branches qui n'a rien à voir avec l'étoile de David).
Cordialement,
Guy François.

n°7203
Yann LE FL​OC'H
Posté le 30-01-2011 à 13:56:24  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Ci-joint ma participation à ce dossier bien intéressant.  
 
Une belle photocarte montrant des hommes du 283e Régiment d'artillerie.
L'expéditeur se nomme Côme Gigout (?) du 4e groupe du 283e Art. secteur 164. Pas de datation.
Il écrit à un camarade et lui "envoie la photo de la 3ème pièce de la 28 , peut-être y trouverez vous quelques camarades ?"
 
On note le  nom de la pièce "Marie la Providence" et un magnifique portrait d'un guerrier gaulois.
 
Cordialement
 
Toute précision sera bienvenue sur le type de canon et la datation éventuelle de cette carte photo chinée en brocante.
 
Yann
 
http://i51.tinypic.com/2nk56r9.jpg
 
http://i51.tinypic.com/9uwx93.jpg
 

n°7204
ALVF
Posté le 30-01-2011 à 15:36:42  profilanswer
 

Bonjour,
 
L'abondance (rare) des renseignements figurant sur la photographie de Yann et dans le texte permet l'identification de l'unité et un créneau de datation:
 
-l'appartenance des artilleurs au 283ème R.A.L.T, régiment d'artillerie lourde à tracteurs créé par partition du 83ème R.A.L.T à la date du 1er octobre 1917, permet de fixer la limite basse de la date.
 
-le "Gaulois" est l'insigne du 4ème Groupe du 283ème R.A.L.T (auparavant avant la réorganisation du 1er octobre 1917, c'était celui du 10ème Groupe du 83ème R.A.L.T), cet insigne est peint sur les tracteurs, camions et camionnettes du groupe.
 
-la référence à la "28" indique la 28ème Batterie du 4ème Groupe du 283ème R.A.L.T.
 
-le canon servi (mortier de 220 C modèle 1880) limite encore la datation car le 4ème Groupe du 283ème R.A.L.T a été réarmé fin juin 1918 de 120 L en substitution des mortiers de 220 C Mle 1916 neufs prévus qui n'arriveront pas avant l'armistice.
 
En conclusion: la photographie montre un Mortier de 220 C Mle 1880 de la 28ème batterie du 4ème groupe du 283ème R.A.L.T, photographie prise entre le 1er octobre 1917 et juin 1918.
 
Une précision, il existe d'assez nombreuses photographies prises au même endroit avec le même mortier et avec des artilleurs de différentes batteries du 283ème R.A.L.T, le nom de la pièce changeant à chaque fois, ce qui laisse penser à une peinture à l'eau changeante pour les différentes "photos souvenir" des différentes batteries se succédant sur le même site.Mon fils possède trois photographies identiques de ce mortier avec des batteries du 283ème R.A.L.T et avec des noms différents sur la pièce dont un admirable "Suzanne forte en gueule", probable souvenir de la douce quiétude du foyer familial!
 
Je posterai ce soir une carte postale portant le dessin du "Gaulois" de ce 4ème Groupe du 283ème R.A.L.T.
Pour élargir ce sujet, je procède au collationnement des insignes peints sur les véhicules de l'artillerie à tracteurs avec le projet de les rassembler tous, ce n'est pas une mince affaire car il y a à la fin de la guerre pas moins de 120 Groupes d'artillerie à tracteurs.
L'idéal serait d'avoir un exemplaire du dessin de chaque insigne et au moins une photographie de cet insigne peint sur un véhicule!
C'est un vaste programme que je me suis fixé avec mon ami François Vauvillier, éditeur bien connu de nombreuses revues spécialisées, pour l'instant la connaissance se limite à environ la moitié seulement de ces insignes d'artillerie à tracteurs (qu'il ne faut pas confondre avec les insignes des véhicules du Train).La connaissance des couleurs de ces insignes est encore plus difficile à déterminer, heureusement la découverte de la maquette en couleur des insignes du 86ème R.A.L.T (tableau peint découvert en brocante) a permis au moins de fixer les insignes et leur couleur pour ce régiment.Les couvertures des livres et des dessins figurant dans certains historiques imprimés permettent aussi de déterminer certains insignes mais la tâche est encore immense!
Cordialement,
Guy François.

n°7205
Ferraille
Posté le 30-01-2011 à 18:47:26  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 
Encore deux pour les archives,
 
Vieux Charles et Tempète
 
Amicalement,Francioshttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/Scannen%200030.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6350/Scannen%200031.jpg


---------------
Ferraille
n°7206
Franck R
Posté le 30-01-2011 à 21:31:49  profilanswer
 

ALVF a écrit :


Il serait intéressant qu'un spécialiste de la langue arabe puisse nous traduire l'inscription à droite de la "Main de Fatima" et aussi, sur la photographie du canon de 32 cm postée plus haut, la signification de l'inscription en arabe à droite du nom "Sans Pitié" et de l'ancien drapeau des Bey de Tunis (remarquez aussi que le croissant est surmonté d'une étoile à 6 branches qui n'a rien à voir avec l'étoile de David).
Cordialement,
Guy François.


Bonsoir à tous ,
Je ne suis pas ce spécialiste ...mais j'ai transféré le post à mon ami franco-marocain qui prend beaucoup de réserve sur ses traductions
Pour une confirmation il fauderait un focus sur les inscriptions.
Toutefois, il pense reconnaitre les mots suivants

 

La première photo avec la main
Il  semble que c'est "Achaytane" ce qui veut dire: le diable/le mal
La deuxième
Il  semble que c'est "zahratou" ce qui veut dire: chance

 

A suivre
Très cordialement
Franck

 

Message cité 1 fois
Message édité par Franck R le 30-01-2011 à 21:34:58
n°7207
ALVF
Posté le 30-01-2011 à 22:15:26  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci pour toutes ces précisions!
Encore quelques noms appartenant à d'autres catégories:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img464.jpg
                             Toujours les vents avec "Simoun", 32 cm Mle 1870-81.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img463.jpg
Un peu de mythologie avec un fils d'Aphrodite "Lyrnos", 32 cm Mle 1870-84.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img465.jpg
                             "Brise Tout", un 32 cm Mle 1870-93.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img466.jpg
                 "Boute en Train", autre 32 cm Mle 1870-93.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img467.jpg
     "Lorraine" pour ce 19 cm Mle 1870-93 (il y avait aussi un obusier de 400 portant ce nom).
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img468.jpg
               "La Tarasque", un monstre bien de chez nous, 19 cm Mle 1870-93.
 
Un petit détail, sur les photographies de "Simoun" et de "Boute en Train", des artilleurs africains ou malgaches ou créoles sont visibles.Ces soldats ont remplacé à partir de 1918 dans les batteries d'A.L.V.F les artilleurs métropolitains les plus jeunes, lesquels ont été mutés dans l'artillerie de campagne (unités plus exposées que l'A.L.V.F).Ce qui montre dans ce cas une affectation "de choix" pour des soldats d'outre-mer.Un point qui contredit quelques idées toutes faites sur les affectations des soldats originaires d'outre-mer.
 
Enfin, une rare carte postale de Groupe du 283ème Régiment d'Artillerie Lourde à Tracteurs, 4ème Groupe du 283ème R.A.L.T, carte écrite au printemps 1918, ces cartes "personnalisées" d'une unité sont assez rares, on voit en haut l'insigne du "Gaulois" qui était peint sur les tracteurs, camions et camionnettes de ce groupe d'Artillerie Lourde à Tracteurs et qui est visible sur la carte postée par Yann un peu plus haut:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img469.jpg1..jpg
            Le "Gaulois", insigne du IV/283ème R.A.L.T.
 
Cordialement,
Guy François.

n°7208
le begue
Essayons
Posté le 31-01-2011 à 17:04:53  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Il est plus haut, parmi les photos proposées par ALVF, un tube nommé "La Mariolle".
 
Voici une explication possible :
http://championnats65.a3w.fr/Main. [...] que=470974
 
Bonne journée à tous,
Cordialement,
Louis.


Message édité par le begue le 31-01-2011 à 17:07:32
n°7209
silent_kni​ght
Posté le 31-01-2011 à 18:39:22  profilanswer
 

Bonsoir à tous,
 

Franck R a écrit :


La première photo avec la main
Il  semble que c'est "Achaytane" ce qui veut dire: le diable/le mal
La deuxième  
Il  semble que c'est "zahratou" ce qui veut dire: chance


 
Je confirme
 
Amicalement,
Pascal
 

n°7211
Yann LE FL​OC'H
Posté le 31-01-2011 à 21:24:10  profilanswer
 

Bonsoir,
 
merci beaucoup à M. Guy François pour ses explications détaillées concernant ma carte photo du 283e RAL.
 
Cordialement
 
Yann LE FLOC'H

n°7212
ALVF
Posté le 01-02-2011 à 17:22:08  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour les traductions!
Je joins un agrandissement de l'inscription du 32 cm "Sans-Pitié" pour analyse du caractère arabe à droite du nom:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img478.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img479.jpg
                Inscriptions du canon de 32 cm Mle 1870-84 "Sans-Pitié".
 
Cordialement,
Guy François.

 Page :   1  2  3
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  Le prénom d'un canon...