Il y a 64 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3
Page Suivante
Auteur Sujet :

Le prénom d'un canon...

n°12835
alain13
Posté le 30-01-2014 à 15:18:45  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
Bonjour à tous,
 
Merci pour votre mise au point .
Le fait que l'on ait attribué à ce canon un nom qui n'est pas le sien (???), me surprend plus que celui d'avoir indiqué qu'il avait touché au but, ce qui semble n'avoir jamais été le cas !
 
Cordialement,
alain


Message édité par alain13 le 30-01-2014 à 15:21:40
n°13296
silent_kni​ght
Posté le 06-04-2014 à 19:05:15  profilanswer
 

Bonjour à tous
 
"JEANNETTE"
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/jeannette.jpg
 
"JULIENNE"
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/430/8.jpg
 
Cordialement,


Message édité par silent_knight le 16-05-2014 à 17:57:41

---------------
Pascal
n°13782
alain13
Posté le 17-07-2014 à 22:29:38  profilanswer
 


Bonsoir,
 
Je ne suis pas arrivé à déchiffrer le nom de cette grosse pièce ????
 
http://img11.hostingpics.net/pics/89053826la.jpg
 
Cordialement,
alain

n°13788
ALVF
Posté le 18-07-2014 à 14:49:56  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour cette photographie d'un mortier de 293 mm "Danois" du type réquisitionné chez Schneider en 1914 et monté sur un affût presque semblable à celui du 240 TR modèle 1903.
Je connais 6 noms attribués aux 6 matériels en service:
"Vésuve", "Algéroise", "Oranaise", "Regina Elena", "Nyson" (?), "Marianne".
Toutefois, il ne faut pas exclure d'autres noms, celui de "Regina Elena" étant de circonstance lorsque 3 mortiers de ce type furent envoyés pour appuyer une attaque italienne sur l'Isonzo en août 1917. Heureusement, ces mortiers sont revenus en France plusieurs semaines avant le désastre italien de Caporetto mais deux artilleurs laissés en arrière pour garder un dépôt de munitions de 293 mm (car "nous" espérions bien revenir pour aider les italiens) furent portés disparus au moment de l'attaque germano-autrichienne et de la débâcle de nos alliés.
Il y a aussi une autre possibilité, des tubes de réserve remplacèrent des tubes en réparation et reçurent d'autres noms après leur montage sur les affûts.
Il me semble lire "Jason"?
Cordialement,
Guy François.

n°13789
alain13
Posté le 18-07-2014 à 17:15:20  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour l'historique de ces mortiers de 293 mm. Je présume que le "Vésuve" est allé lui aussi en Italie.
Pour le nom, c'était la première lettre qui me posait problème (I ?), mais c'est vrai qu'en agrandissant on peut sans doute y voir un J.
 
http://img11.hostingpics.net/pics/304329las.jpg
 
Et puis Jason qui conquit.... c'est pas mal pour un canon !
 
Cordialement,
alain
 

n°13790
alain13
Posté le 19-07-2014 à 13:03:52  profilanswer
 


.Bonjour,
 
Cette photo a été prise avant l'épisode italien puisque sa parution dans le journal "L'Image de la Guerre" date de décembre 1916.
 
Cordialement,
alain

n°16061
ALVF
Posté le 14-01-2016 à 18:26:55  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Pour alimenter ce vaste sujet, deux nouveaux types de noms attribués à des canons:
 
-le nom d'une épée, j'avais déjà publié "Durandal" (240 modèle 1903 TR), l'épée de Roland, voici maintenant "Joyeuse" (240 modèle 1903 TR), l'épée de Charlemagne:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/240TRJoyeuse2.jpg
La troisième pièce de 240 TR de la 2e batterie du 73e R.A.L.G.P s'appelle "Flamboyante", nom d'épée non attribué nominativement à un chevalier, à ma connaissance ?
 
-voici maintenant un nom peu commun "Gueule d'empeigne", nom de baptême d'un 155 L modèle 1917 Schneider en août 1918:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/155LMle191722aout19182.jpg
 
Cordialement,
Guy François.

n°16106
ALVF
Posté le 22-01-2016 à 18:40:42  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici un prénom peu commun puisqu'il est peint en gros caractères sur le tube d'un "Mörser", autrement dit un mortier lourd allemand de 21 cm.
Les pièces allemandes baptisées sont plus rares que celles situées de ce côté-ci des lignes. L'administration et le commandement de l'Armée prussienne n'ont jamais été considérés comme faisant preuve de "légèreté" ou d'esprit primesautier. Il y a tout de même quelques exceptions comme ce "Robert" dont l'unité n'est malheureusement pas connue. Je connais aussi une "Anne-Marie", en français dans le texte, nom de baptême d'un canon de 17 cm de Marine sur Voie Ferrée, peut-être une belle Meusienne servant la bière aux artilleurs allemands dans la région de Brieulles, dont je publierai la photographie ultérieurement.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/Morser2.jpg
                      Mörser, mortier de 21 cm "ROBERT" (collection Maurice Sublet).
 
Cordialement,
Guy François.

n°16108
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 23-01-2016 à 10:58:18  profilanswer
 

ALVF a écrit :

"Flamboyante", nom d'épée non attribué nominativement à un chevalier, à ma connaissance ?


Bonjour à toutes et tous
Peut-être parce que, (dans la Genèse), l'épée flamboyante est attribuée aux Chérubins qui, au jardin d'Eden, gardent l'arbre de vie contre les hommes, et par conséquent, même contre des chevaliers?
Bien à vous
Brigitte
RAJOUT
j'ai fait une erreur : Flamberge ( Floberge, Flamborge ) (Chanson de geste Renaus de Montauban - Les 4 fils d'Aymon )
Epée de Renaud de Montauban un des 3 fils d'Aymon (Rinaldo di Montalbano).
À l'époque des chansons de geste, il y avait quatre vaillants chevaliers : les Quatre Fils Aymon. L'aîné des quatre frères s'appelait Renaud de Montauban. Il possédait une épée prestigieuse, Floberge, aussi redoutable que Durandal, celle de Roland. Au cours des siècles, le nom de Floberge devint un nom commun et s'altéra en flamberge, sans doute sous l'influence des mots flamme, flamboyer, etc. L'expression n'est plus utilisée aujourd'hui qu'ironiquement principalement pour se moquer des démonstrations spectaculaires d'héroïsme et signifie une invitation ironique à tirer l'épée et à se jeter dans la bataille sans réfléchir.


Message édité par Skellbraz . le 23-01-2016 à 15:08:44

---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°16109
Alain Dubo​is-Choulik
Tchiot quinquin de ch'nord
Posté le 23-01-2016 à 14:30:11  profilanswer
 

Bonjour,

Citation :

Dans le Chant des Nibelungen, l'épée de Hildebrand s'appelle Brinnig («flamboyante»)

Une prise de guerre ?
Cordialement
Alain


---------------
http://civils19141918.canalblog.com http://ggfamille4d.canalblog.com http://theywerethere.canalblog.com "Si on vous demande pourquoi nous sommes morts, répondez : parce que nos pères ont menti." R. Kipling
n°16110
Skellbraz ​ .
l'idée est debout. Hugo
Posté le 23-01-2016 à 14:59:41  profilanswer
 

Alain Dubois-Choulik a écrit :

Bonjour,

Citation :

Dans le Chant des Nibelungen, l'épée de Hildebrand s'appelle Brinnig («flamboyante»)

Une prise de guerre ?


Merci Alain,  
Diantre, on en apprend des choses par ici!
Bien à vous
Brigitte


---------------
Sommaire "femmes pendant la Grande Guerre : http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] tm#t120715
n°16118
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 26-01-2016 à 16:46:02  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
   Pour mémoire, le nom Flamberge fut également donné par la Marine à un contre-torpilleur du type Pertuisane, ultérieurement requalifié de torpilleur d'escadre (1901~1920).
 
   —> http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _794_1.htm  


---------------
Bien amicalement à vous,
Daniel.
n°16369
IM Louis J​ean
Posté le 25-03-2016 à 19:00:41  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 
Dans le film cité dans le fil "Le site filmportal des Bundesarchiv : une mine d'or de films!" : Die Schlacht zwischen Aisne und Marne, à 7'52" on voit le canon Jeannette et à 8'00" Henriette.
 
Cordialement
Étienne


Message édité par IM Louis Jean le 25-03-2016 à 19:15:19

---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°16371
ALVF
Posté le 26-03-2016 à 09:37:26  profilanswer
 

Bonjour,
 
Dans ce film, on distingue:
-deux obusiers de 370 mm modèle 1915 capturés par la faute d'un officier du génie incompétent. En effet ces obusiers de 370 mm (et non de 380 comme l'indique le film) ont été capturés dans des garages de l'arrière en l'absence des personnels de la batterie employés près de 100 km plus à l'est pour des travaux de position dans la Montagne de Reims. Les pièces avaient été laissées sous la garde d'une poignée d'artilleurs qui n'ont pu rien faire. L'officier du génie concerné, disposant pourtant de locomotives, n'a pas pris l'initiative de faire remorquer à l'arrière ces canons alors neufs et qui ne seront récupérés qu'en 1919.
-les deux pièces "Jeannette" et "Henriette" sont des canons de 240 mm modèle 1884 sur affût Saint-Chamond modèle 1916 appartenant au 71e Régiment d'Artillerie Lourde à Grande Puissance (pièces d'A.L.G.P tractées par tracteurs lourds Latil et pouvant aussi être transportées sur voie de 0,60 m).
Cordialement,
Guy François.

n°16399
ekz 17
Posté le 13-04-2016 à 12:40:17  profilanswer
 

Bonjour  
Du côté allemand  
un canon de 13cm k09 gefedert surnommé "Lotte"
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20464/large41.jpg  
et un mörser de 21cm modèle 1899 "Minna"
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/20464/41112749462a942a2d83b.jpg
Cordialement,  
EKZ 17

n°16519
Elise49
Posté le 24-05-2016 à 06:33:51  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous
 
Merci pour ce fil sur les noms de canon , j'ai pu y retrouver "La Fanchette" ! :)  
Je m'explique :  
 
Au fond d'une boite chez ma belle mère , j'ai retrouvé récemment quelques photos , hélas pas d'une grande qualité .Elles concernent sans aucun doute son père Joseph R ,donc le grand père de mon mari.
dont voici l'extrait matricule  
Est ce que quelqu'un pourrait me renseigner sur la date possible  de la photo ainsi que le régiment concerné par " La Fanchette III "dans le parcours du grand père  , Merci beaucoup
Bien cordialement.http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/19004/fanchette.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/19004/josephRmatricule1.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/19004/josephRmatricule2.jpg


---------------
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs
n°16522
ALVF
Posté le 24-05-2016 à 11:17:05  profilanswer
 

Bonjour,
 
Manifestement, cet artilleur n'a pas de rapport direct avec l'unité servant le canon de 340 mm modèle 1893 "La Fanchette III".
En effet, seuls deux canons de ce type ont été mis en service assez tardivement au sein de la 23e batterie du 77e R.A.L.G.P (de novembre 1917 à la fin de la Guerre).
Il est par contre très vraisemblable que cet artilleur ait côtoyé de près ce matériel car il a servi au sein d'un régiment très particulier, le 163e R.A. Ce régiment est créé le 1er août 1918 seulement pour regrouper les unités et organes œuvrant pour le repérage de l'artillerie ennemie et la conduite de tir de l'artillerie, notamment des pièces à grande puissance. Le 163e R.A regroupe notamment les Sections de Repérage par le Son (S.R.S) et les Sections de recherche de Renseignements par Observation Terrestre (S.R.O.T) qui dépendaient jusque là de régiments différents. Les S.R.S et les S.R.O.T sont des organismes d'Armée et sont déployées en fonction des besoins du moment.
Il sera difficile de déterminer sans autre renseignement la Section d'appartenance.  
Avait-il des compétences particulières? Le repérage exige non seulement des observateurs mais aussi des électriciens, électromécaniciens, opticiens, spécialistes de l’acoustique mais aussi des ouvriers spécialisés "bois" et "fer" pour le montage et la mise en station d'appareils très délicats.
Cordialement,
Guy François.

n°16523
Elise49
Posté le 24-05-2016 à 13:26:10  profilanswer
 

Merci Guy François pour toutes vos explications.
Il est probable que ces grosses machines fascinaient, les soldats devaient être assez fiers de se faire photographier ainsi quand l'occasion était là (J'ai d'autres photos , j'ouvrirai  un fil à ce sujet)
Le père du grand père avait une entreprise d'engrenages en bois , son fils travaillait avec lui et reprendra la suite .
 Donc grâce à vos renseignements , nous comprenons mieux l'affectation du grand père.
 
Bien cordialement.


---------------
Elisabeth
"Ne meurent et ne vont en enfer que ceux dont on ne se souvient plus. L'oubli est la ruse du diable." Rigord -historien -moine de l' abbaye de St Denis.XIIs
n°16796
alain13
Posté le 24-07-2016 à 10:26:59  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ce lourd canon de 320 porte le nom de la très légère et non moins célèbre ballerine russe Tamara Karsavina.
Peut-être quelques passionnés des Ballets Russes et de la belle danseuse parmi les artilleurs  ? ... ou peut-être quelques artilleurs russes ???
 
http://img15.hostingpics.net/pics/703437320Karsavinacopie.jpg
 
Bonne journée,
alain


Message édité par alain13 le 24-07-2016 à 10:56:23
n°16980
ALVF
Posté le 08-09-2016 à 15:19:25  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Quelques renseignements sur le canon de 32 cm modèle 1870-84 "Karsavina": il s'agit de la pièce P 3005 du 3e Groupe de 32, groupe devenu, le 1er août 1917, 4e batterie du 77e RALGP.  
Au sein du même groupe (puis batterie) comprenant 4 pièces, sont identifiées: la pièce P 3005 "Karsavina", la pièce P 3006 "Old Jack" et la pièce P 3007 baptisée "La Corse". Reste à trouver le nom de la 4e pièce de la batterie, immatriculée P 3008.
Je cherche aussi l'origine du nom "Old Jack", personnage de roman ou autre?
Le "puzzle" des noms des pièces de l'A.L.G.P continue de prendre forme...
Par exemple, pour les 44 matériels de 32 cm sur affût à glissement Schneider: 21 noms trouvés sur 44 possibles. Mais il faut tenir compte que certains matériels n'ont peut-être pas reçu de nom de baptême, il y a en effet d'excellentes photographies de matériels où aucun nom ne semble avoir été inscrit.
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 08-09-2016 à 15:23:09
n°16981
Yv'
Posté le 08-09-2016 à 22:15:49  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Pour "Old Jack", voici deux pistes, d'abord dans un dictionnaire actuel :
JACK. Étymol. et Hist. Empr. à l'angl. jack, nom peut-être issu du fr. Jacques mais utilisé généralement comme surnom de John (correspondant au fr. Jean) et qui a été appliqué à toutes sortes de machines, d'instruments et de mécanismes (emplois attestés dès la fin XVIe s. ds NED).
(Source atilf.atilf.fr)
 
Puis dans une encyclopédie de la fin du XIXe s. :
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4284/OldJack.jpg
(La grande encyclopédie, Tome vingtième. Source : http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/b [...] 1182.image )
 
Cordialement,
Yves


Message édité par Yv' le 08-09-2016 à 22:16:13
n°16985
ALVF
Posté le 09-09-2016 à 23:09:19  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci, Yves, pour ces renseignements!
 
Pour alimenter le sujet, voici une photographie du canon de 95 mm Lahitolle sur affût de campagne "Indomptable".
A noter le goniomètre et le niveau modèle 1888-1900 posé à l'arrière de la culasse.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/95mmLahitolleLIndomptable.jpg
                            95 mm Lahitolle "Indomptable".
 
Cordialement,
Guy François.

n°17751
Cyril Cary
Posté le 27-02-2017 à 21:42:10  profilanswer
 

Bonsoir
 
Voici "Rosa", un Mörser de 21 cm :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/21RosaCopie.jpg
 
Cordialement
Cyril

n°17754
ALVF
Posté le 28-02-2017 à 17:44:50  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Dans un sujet perdu dans les profondeurs du Forum, j'avais indiqué que les GI n'avaient pas inventé les "Pinups" en 1944 mais que les artilleurs de l'ALVF les avaient devancés de 28 ans en peignant sur les flancs de la poutre-affût du canon de 32 cm modèle 1870-81 P 3043 "L'Espérance" cette admirable beauté:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/32cmLEsperance.jpg
                    32 cm modèle 1870-81 P 3043 "L'Espérance" du 8e Groupe de 32.
 
Une nouvelle photographie de la pièce de 32 cm modèle 1870-81 P 3041 "La Bretagne" montre que cette beauté n'est pas esseulée car il apparaît qu'au moins deux pièces du 8e Groupe de 32 cm ont porté ce même insigne "osé" pour l'époque. On peut supposer que les quatre pièces de ce groupe ont été décorées de cette même fresque permettant d'entretenir "L'Espérance" des retrouvailles!
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/32cmLaBretagne.jpg
                      32 cm modèle 1870-81 P 3041 "La Bretagne" du 8e Groupe de 32.
 
Cordialement,
Guy François.

n°17809
Stolas
Posté le 15-03-2017 à 17:58:15  profilanswer
 

ALVF a écrit :

Bonjour,
 
L'étude des noms attribués par les artilleurs à leurs canons est un sujet très intéressant à "creuser".
J'ai remarqué que les noms attribués à des pièces de campagne sont rares et qu'ils sont beaucoup plus fréquents dans l'artillerie lourde et presque systématiques dans l'Artillerie Lourde à Grande Puissance.J'en ai recensé plus de cent cinquante et la tâche est loin d'être achevée!
Les noms peuvent être classés en catégories:
-les prénoms féminins de loin les plus fréquents.
-les noms géographiques rappelant les origines des artilleurs ("Tunisienne", "Algéroise","La Bretagne","Brest",etc...).
-les noms "belliqueux": "Durandal","Sans Pitié", "Revanche","Vendetta", etc...
-les noms de lieux de combat:"Verdun", "Prosnes", "Assevilliers", etc...
-les noms d'actrices ou chanteuses célèbres: "Yvette Guilbert", "Ketty", etc...
-les noms "à la mode": "Rintintin", "Nénette","La Madelon", "Filochard",etc...
-les noms de vent: "Cyclone", "Bourrasque", "Simoun", etc...
-les noms caricaturaux: "Moustique", "Kinz-Gram" (pour des pièces de 400!),"Kultur", "Kolossal", etc...
-les noms propres , très rares: "Reine Elisabeth","Regina Elena" (pour honorer la reine d'Italie pour un 293 employé là -bas),"Charles Humbert" (sénateur célèbre pour la campagne "des canons,des munitions!", ce nom dut être rayé en 1918 et l'implication de celui-ci dans des instructions judiciaires!) .
-des noms de "circonstance": "Vieux Charles" (nom de l'avion de Guynemer).
-des diminutifs nous ramenant à la femme: "Brin d'Amour", "Ma Minette".
-des noms "africains": "Aïcha", "Balek","Fissa",etc...
-des noms d'origine indéterminée: "M'Brouka" et "K'Bira", toute précision sera la bienvenue, il ne semble pas que ces noms correspondent à des artilleurs tués au combat.Par contre des noms d'artilleurs tués en 1914-1918 seront donnés en 1939 à des canons d'A.L.V.F.:"Ranavalo", artilleur malgache tué en 1917, "Maître-Pointeur Andreone",il ne semble pas que cette pratique ait eu lieu pendant la première guerre mondiale, sous réserve de découverte en ce domaine!
Cordialement, Guy.


 
 
Bonjour
 
Je suis tombé sur votre forum , en faisant des recherches sur mon grand oncle ( du côté de ma mère ) Henri Andreone , le fameux maître pointeur qui a donné son nom à un canon de 75mm !
Avez-vous des renseignements supplémentaires à son sujet ? Je sais qu'une photo du dit canon avait été donnée à l'époque à son épouse , mais tout à été perdu après le retour en Metropole de la famille ( nous étions de Bougie en Algérie).
Merci pour tout renseignement que vous auriez sur ce canon !
 
Du côté de mon père : Mon grand père à été également décoré de la légion d'honneur pour faits militaires en 14/18, et mon père décoré de la légion d'honneur pour avoir défendu le fort du Hohneck lors de la deuxième guerre mondiale.
 
 
Merci à tous pour ce superbe travail de mémoire !
 
 

n°17810
ALVF
Posté le 15-03-2017 à 18:46:15  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Le Maître-pointeur Henri Andreone servait à la 77e batterie du 3e R.A.P, équipée de deux obusiers A.L.V.F de 400 mm modèle 1915.
C'est cette batterie qui a tiré sur les Forts de Douaumont et de Vaux en octobre 1916.
Le 11 avril 1917, en Champagne, un obus allemand tue trois canonniers alors que la pièce de 400 "Alsace" tirait sur le Fort de Nogent l'Abbesse: le maréchal des Logis Lebeau, le Maître-pointeur Andreone (mort de ses blessures le lendemain) et le canonnier Testanière.
Je n'ai pas connaissance qu'un canon de 75 ait reçu le nom du Maître-pointeur Andreone, par contre, il est certain qu'en 1939, un obusier de 400 a été baptisé "Maître-pointeur Andreone" dont le nom figurait en toutes lettres sur le tube du gros obusier. Un reportage photographique fait par l'ECPA en 1939 à Bouy s'est malheureusement concentré sur la pièce jumelle de la batterie baptisée "Maréchal des Logis Lebeau" qui a été abondamment photographiée. Je n'ai pas trouvé à ce jour de photographie du 400 "Maître-pointeur Andreone".
Le JMO de la 77e batterie du 3e R.A.P figure sur le site en ligne "Mémoire des Hommes" à la référence 26 N 1182/24.
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 15-03-2017 à 21:57:27
n°17812
Stolas
Posté le 15-03-2017 à 20:44:16  profilanswer
 

Je vous remercie énormément !!!
Ma mère m'a toujours parlé d'un canon de 75, mais née en 1930, c'était ce que la famille lui racontait, des années plus tard, en souvenir de son oncle. La mémoire collective familiale devait donc être défaillante, et le 400 s'est transformé en 75 !
Je me vais de ce pas lui lire le fruit de vos recherches.
Merci pour elle, et pour ma fille qui pourra raconter cela à sa classe, qui étudie en ce moment la guerre de 14/18.
Henri Andreone marquera encore les esprits 100 ans aprés grâce à vous.
Bien cordialement


Message édité par Stolas le 15-03-2017 à 20:59:10
n°18054
Yv'
Posté le 17-05-2017 à 19:18:08  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Je suis tombé par hasard sur ce cliché d'un canon dénommé « La Ravageuse » (la photo date peut-être de 1916). Ce n'est pas un gros calibre, mais je ne saurais en dire plus.
https://www.delcampe.fr/fr/collecti [...] 69365.html
 
Cordialement,
Yves

n°18056
Poterne
Posté le 17-05-2017 à 23:49:23  profilanswer
 

Bonsoir,
 
il s'agit d'un canon de 120 L Mle 1878.
 
Bien cordialement.  
 
JM Balliet
 

Yv' a écrit :

Bonjour à tous,
 
Je suis tombé par hasard sur ce cliché d'un canon dénommé « La Ravageuse » (la photo date peut-être de 1916). Ce n'est pas un gros calibre, mais je ne saurais en dire plus.
https://www.delcampe.fr/fr/collecti [...] 69365.html
 
Cordialement,
Yves

n°18490
Cyril Cary
Posté le 13-09-2017 à 21:16:47  profilanswer
 

Bonsoir

ALVF a écrit :

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/Durandal1.jpg
                  Le 240 modèle 1903 TR "Durandal", tout un programme...


Je crois que le programme "Durandal" s'est arrêté en 1918 :
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/Durandal2.jpg
http://www.ebay.de/itm/FOTO-BELGIE [...] SwdDtZsCPd
 
Cordialement,
Cyril

 Page :   1  2  3
Page Suivante

Aller à :
Ajouter une réponse