FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  Relève des artilleurs ou pas ?

 

22 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Relève des artilleurs ou pas ?

n°17949
Ferns
Où vas-tu Paul ? Vers L'Aisne
Posté le 20-04-2017 à 23:15:24  profilanswer
 

Bonsoir,
 
         On sait que les unités d'infanterie obéissaient à un cycle de relèves 1ère ligne, soutien, repos.  Mais pour les artilleurs de campagne, la pièce ne pouvait pas bouger et les batteries restaient en place aussi longtemps que la division tenait le secteur. Le système était-il identique ?    
 
Cordialement,  
 


---------------
L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)
n°17950
ALVF
Posté le 21-04-2017 à 08:27:45  profilanswer
 

Bonjour,
 
Pour les artilleurs, en règle générale, il n'y a pas de relève tant que la Division est en ligne et souvent même ils restent en ligne encore quelques jours au profit de la Division relevante.
En secteur "agité", notamment à Verdun, la relève est faite sur place, les canons restent en position et sont passés en compte à la nouvelle unité (échange nombre pour nombre, source de beaucoup de problèmes administratifs car les accessoires et agrès sont nombreux).
Il y a pire: les artilleurs de tranchée de l'Artillerie de Tranchée d'Armée (A.T.A), oubliés permanents des relèves, certaines batteries sont restées des mois sans relève, il faut attendre 1917 pour qu'une nouvelle organisation s'occupe enfin de ces unités "abandonnées", "errantes", sans service de Santé, au bon vouloir de la bonne volonté des Grandes Unités en Secteur. Ces unités ont eu des taux de pertes élevés.
Autre cas, les batteries d'ossature ou de position, en place pendant des mois, semi-autonomes, là aussi relèves rares et hasardeuses! Heureusement composées d'artillerie lourde pour la plupart, elles souffrent moins que l'Artillerie de Tranchée.
Cordialement,
Guy François.

n°17954
Ferns
Où vas-tu Paul ? Vers L'Aisne
Posté le 21-04-2017 à 21:39:26  profilanswer
 

Bonsoir Guy François,
 
           Merci beaucoup, ce n'est donc pas un oubli du JMO !! En revanche, j'ignorais cette situation des crapouillots.
 
Cordialement,
 
Jé    


---------------
L'homme en campagne a les mêmes besoins qu'en temps de paix ; ces besoins deviennent même plus impérieux, étant exacerbés par une existence plus active et plus énervante.(Henry Mustière)

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages d'Histoire : artillerie
  Artillerie

  Relève des artilleurs ou pas ?