1 utilisateur anonyme et 26 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Fort de Gironville

n°1963
flafla91
Posté le 01-12-2008 à 12:56:46  profilanswer
 

Bonjour,
il n'existe pas de JMO relatif au fort de Gironville (sauf erreur de ma part)
donc je me demande de qui le  commandant du fort recevait ses ordres ?
Commandant de secteur, de sous-secteur, du gouverneur de Verdun ?
ce qui me permetrait si le JMO de cette autorité existe, de connaitre certains ordres et mouvement de troupe lié à ce fort.
Si quelqu'un peut m'aider sur ce sujet.
merci d'avance.
Fabien.
 
PS: je me suis peut être trompé de rubrique cependant je recherche des renseignements sur les mouvements de l'artillerie à pied et notamment de la 46e batterie du 8e RAP qui était dans cette zone en 1914/1915 et qui dépendait vraisemblablement de ce fort (et de celui de Liouville) pour les munitions en 120 L.


Message édité par TURPINITE le 06-01-2009 à 22:06:37
n°1964
Mike55
Posté le 01-12-2008 à 13:45:08  profilanswer
 

Bonjour Flafla,
 
Etonnant puisque j'en ai trouvé, sur Mémoire des Hommes, pour pas mal d'ouvrages fortifiés de la place de Verdun. Mais le commandant du fort devait recevoir des ordres de qui, je ne serais le dire. Je pense que Florian doit peut être en savoir plus.
 
Bon courage dans la suite de vos recherches.
 
Cordialement,
Mikaël.


---------------
L'Argonne à l'heure 14:18
n°1982
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 02-12-2008 à 11:26:35  profilanswer
 

Bonjour à tous,  
Fabien, tu nous parles de la 46ème batterie du 8ème RAP.
le 8ème est rattaché à la place d'Epinal et aux forts de la Haute Moselle.
je n'ai pas grand chose sur cette batterie, son JMO ayant été égaré à mon avis, puisqu'on ne le trouve pas, était dans la région de Boucourt le 1er décembre 1914, en juillet 1915, elle se trouve à Girauvoisin. le 3 août, elle part pour Ecrouves, le 16 septembre pour Royerville et le 1er octobre 1915, elle se retrouve à Toul.
Donc c'est peut-être à ce moment là, qu'elle fournira des éléments à Gironville.
Ensuite, pour le fort de Gironville, rideau défensif des Hauts de Meuse, il dépend de la place de Verdun, son artillerie étant rattachée au 5ème RAP.
C'est la 12ème batterie active du 5ème RAP qui est mobilisée au fort, elle va fournir des détachements à Liouville, Gironville et Jouy sous les Côtes. la 1ère fraction ira à Liouville où elle interviendra lors des événements de 1914.  
La 2ème fraction est envoyée sur Gironville et Jouy (forts), non seulement, elle devient l'artillerie de ces deux forts, mais établit deux batteries de 120L Mle 1878 système de Bange en avant de ces deux ouvrages.
Cette fraction interviendra dans tous les combats d'Apremont, Bois Brûlé, bois d'Ailly, bois du Mortmare.
En mai 1915, elle est dissoute et son personnel reversé dans différents régiments de campagne du 31ème C.A.
En ce qui concerne le gouverneur du fort, les ordres arrivent du gouverneur de la place de Verdun, ensuite, il peut recevoir certains ordres ou demandes par les différents commandants de secteur.
Amicalement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°1984
flafla91
Posté le 02-12-2008 à 13:13:50  profilanswer
 

Merci beaucoup de ses infos,
Je vois que vous avez aussi de bonnes informations sur cette batterie
Effectivement la 46e Batterie du 8e RAP est rattaché à la place d'Epinal,  
mon grand père était affecté initialement à la 24e Batterie du 8e RAP au fort d'Uxegney.
Je suppose que la 46e Batterie (à confirmer) a été créé comme tous ceux de la série 40 en Septembre 1914 pour être envoyé sur le front. Les états de service de mon GP confirme cette affectation (mais sans date)
Je sais qu'elle était présente au bois "le chatelain" en face du fort de liouville le 30 septembre (le JMO  du fort de Liouville me confirme l'envoi de munitions de 120L dans ce bois). Mon GP a été blessé dans ce bois le 12 octobre 1914. Puis elle a été positionnée au bois de Nouelle et  etang de Bouquenelle.
Puis cette batterie est formée en batterie automobile (JMO de la Iière armée) et quitte cette zone, le 3 Aout pour Ecrouves.
je ne savais pas qu'elle avait transiter par Royerville le 16 septembre  (merci de l'info)
Le premier octobre 1915 elle arrive à Toul pour être intégré au nouveau régiment d'artillerie à Tracteur le 84e RALT. La 46e Batterie est dissoute et devient la 1ière batterie du Premier groupe du 84e RALT toujours sous le commandement du capitaine Poirier qui commandait déjà cette batterie dans la zone du fort de Liouville et de Gironville.
 
Ce que je n'arrive pas à comprendre : est-ce que la 46e Batterie est arrivée déjà formée dans cette zone en septembre 1914 et si oui je recherche la date de cette arrivée. Donc le gouverneur du fort de Liouville à l'ordre de faire convoyer des munitions à la batterie de 120L "au bois Le Chatelain" le 30 septembre (de tête) sur ordre du commandant de l'artillerie du fort de Gironville ce qui me laisse supposer que l'artillerie du fort et la 46e Batterie était liée au moins pour l'approvisonnement. Malheureusement, le JMO du fort de Gironville n'existe pas et je souhaite donc me rabattre sur l'autorité  au dessus du commandant du fort en espérant y trouver des indices .
je vais bientôt au SHD en espérant compléter ces différents points
 
Cordialement.
Fabien


Message édité par flafla91 le 02-12-2008 à 13:21:39
n°1986
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 02-12-2008 à 14:01:28  profilanswer
 

Re,
 
Ce que je n'arrive pas à comprendre : est-ce que la 46e Batterie est arrivée déjà formée dans cette zone en septembre 1914 et si oui je recherche la date de cette arrivée
Cette batterie est formée à Epinal au quartier de Reffye le 2 août 1914 et envoyée fin août pour Gironville.
 
. Donc le gouverneur du fort de Liouville à l'ordre de faire convoyer des munitions à la batterie de 120L "au bois Le Chatelain" le 30 septembre (de tête) sur ordre du commandant de l'artillerie du fort de Gironville ce qui me laisse supposer que l'artillerie du fort et la 46e Batterie était liée au moins pour l'approvisonnement
Il est plus exact de dire que le chef de bataillon Laugery (gouverneur du fort de Liouville) a envoyé des munitions de 120 sur la demande du commandant l'artillerie du fort de Gironville, celui-ci ne possédant pas forcément de stocks disponibles chez lui.
Dans un fort, le commandant de l'artillerie est un capitaine. Hiérarchiquement parlant, le le vois mal envoyé un ordre à son supérieur!
. Malheureusement, le JMO du fort de Gironville n'existe pas et je souhaite donc me rabattre sur l'autorité  au dessus du commandant du fort en espérant y trouver des indices .
En septembre, nous sommes en plein dans les événements de Liouville, donc pas étonnant que des munitions de 120 aientt été envoyées ailleurs, car les pièces à l'air libre du fort et des batteries annexes, ont été neutralisées.  
Au fort de Liouville, il y a également la 6ème batterie territoriale du 5ème RAP, qui se fera remarquée lors des combats de septembre 14 au fort, elle ouvre d'ailleurs le feu, le 22 septembre.
 
Amicalement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°1990
flafla91
Posté le 02-12-2008 à 19:02:25  profilanswer
 

Vraiment super pour les renseignements
Sur l'histo du 8e RAP, j'avais cette info : "Le 8e RAP organise, en septembre 1914, les batteries de la série 40" d'où mes conclusions
donc vous me confirmez bien que la 46e Batterie à été formé le 2 aout 1914 ?
et qu'elle a été envoyé dès la fin Aout 1914 pour Gironville. Si Oui savez vous de quelle armée , corps d'armée , division dépendait t'elle ?
avez vous des pistes pour mes recherches sur la période Aout - Novembre 194 sur cette batterie ?
 
J'espère vous avoir donné aussi un peu d'info
Cordialement.
Fabien.

n°1991
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 02-12-2008 à 19:32:00  profilanswer
 

Bonsoir Fabien,  
 
le 8ème RAP appartient au 7ème corps d'armée à Besançon, bien que sa portion principale se trouve à Epinal qui est le siège du 21ème corps d'armée.
La batterie est mise à disposition du 6ème corps d'armée dont dépend Verdun.
Amicalement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°1992
flafla91
Posté le 02-12-2008 à 19:42:27  profilanswer
 

Merci Florian pour toutes ces infos,
avec ses infos, je vais pouvoir compléter j'espère, les premiers mois de guerre de mon GP.
A Charge de revanche (un 52 d'origine et de coeur)
Amicalement
Fabien.
 

TURPINITE a écrit :

Bonsoir Fabien,  
 
le 8ème RAP appartient au 7ème corps d'armée à Besançon, bien que sa portion principale se trouve à Epinal qui est le siège du 21ème corps d'armée.
La batterie est mise à disposition du 6ème corps d'armée dont dépend Verdun.
Amicalement
Florian



Aller à :
Ajouter une réponse