FORUM pages 14-18
  Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations
  Musées

  Fromelles : visite guidée du musée de la bataille

 

1 utilisateur anonyme et 42 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Fromelles : visite guidée du musée de la bataille

n°13239
genealogie​-baert
Posté le 06-04-2014 à 18:44:34  profilanswer
 

Bonsoir , et Bonne visite  
Fromelles : visite guidée du musée de la bataille, de l’ombre à la lumière  
Par la rédaction pour La Voix du Nord. Publié le 05/04/2014  
WARREN DESHORTIES - PHOTOS PIB
 
http://www.lavoixdunord.fr/region/ [...] 57n2046646
 
 Le public devra probablement patienter jusqu’au mois de juin. Alors nous vous offrons une visite guidée du musée de la bataille de Fromelles, en avant-première. Bienvenue dans un circuit intitulé « De l’ombre à la lumière ». Bienvenue dans l’enfer de la bataille de Fromelles, qui dura du 19 au 20 juillet 1916, impliquant soldats australiens, britanniques et allemands.
 
 Claire Fillassiez, directrice du musée de Fromelles, raconte la vie dans les tranchées de Fromelles.
 
Les objets découverts lors des fouilles en 2009 sont exposés à même le sol, sous une vitrine.  
 
Le musée de Fromelles ouvrira ses portes au public au mois de juin. D’ici là, les espaces verts seront achevés.  
 
Les installations sont factices mais abritent « des éléments authentiques ».  
 
« Les mannequins vont être habillés », sourit Michel Borrewater, premier vice-président de la communauté de commune des Weppes.  
 
Le musée de la bataille de Fromelles fait la part belle à la vie dans les tranchées.  
 
Dans la « war room », ou salle des opérations, la projection de cartes avec la progression des troupes heure par heure.  
 
Une vingtaine de portraits de soldats trôneront bientôt dans la dernière pièce du musée.  
 
Le moment de l’ouverture approche pour la directrice du musée, Claire Fillassiez, et le porteur du projet à la communauté de communes, Michel Borrewater.  
 
Trois personnes épauleront la directrice : Anne-Sophie Dutertre (assistante de direction), Thomas Boocknooghe (médiateur) et Mélanie Holbecq (responsable de la boutique du musée).  
À quelques pas du musée, le cimetière du bois du Faisan.  
 
Claire Fillassiez, directrice du musée de Fromelles, raconte la vie dans les tranchées de Fromelles.
 « De l’ombre à la lumière ». La mention sur la porte d’entrée intrigue. Claire Fillassiez, la directrice du musée, nous emmène dans la première pièce, très sombre, aux murs couleur boue. Celle des tranchées. Elle résume l’aspect scientifique des découvertes, les fouilles archéologiques au bois du Faisan, grâce au travail de l’association Fromelles Weppes Terre de Mémoire 14-18, les tests ADN pour identifier 250 soldats australiens et britanniques, exhumés en 2009.
 
Un peu plus loin, le cœur de la bataille. Les installations sont factices mais abritent « des éléments authentiques ». Nous voici dans les tranchées surélevées, à cause d’un terrain argileux et très humide. Les soldats utilisaient des pompes pour évacuer l’eau. « En bronze côté britannique, précise le médiateur Thomas Boucknooghe. En fonte côté allemand, qui subissait un blocus des alliés. Nous voici dans une partie du programme étudié au collège. » Car en dehors des visites de particuliers, avec une forte demande des Australiens, les écoliers français devraient être nombreux dans les couloirs du musée. Claire Filassiez table sur « une estimation de 35 000 visiteurs » au total.
 
Vient ensuite le coin dédié à la correspondance, avec des cartes postales allemandes et des extraits de journaux australiens numérisés que l’on pourra feuilleter. Puis la « war room », la salle d’opérations, retraçant l’aspect militaire et stratégique du conflit. Sur une grande table octogonale, l’évolution des cartes « heure par heure, avec l’avancée des troupes » sera projetée. Images d’archives à l’appui, un décompte des morts, blessés et prisonniers est mené. Le conflit a généré plus de 8 000 victimes, dont une majorité d’Australiens. Autour, des uniformes et des objets prochainement déposés dans des alvéoles. Au sol, des vitrines laissent apparaître des objets comme un casque à pointe allemand.
 
Enfin, les deux dernières séquences de la visite sont davantage centrées sur l’humain. Des portraits de soldats trôneront, six verront leur voyage détaillé, de leur Australie natale au village de Fromelles, en passant par les camps d’entraînement en Égypte. Puis, attiré par la lumière de deux immenses vitraux qui reflètent sur des murs blancs, le visiteur est amené à scruter l’horizon pour apercevoir le cimetière militaire du bois du Faisan. « C’est une invitation à aller le visiter », conclut la directrice du musée. Pour véritablement passer de l’ombre… à la lumière, « des soldats complètement oubliés »… « aux soldats enterrés avec les honneurs ».
 
Tout n’est pas encore prêt. « Les mannequins vont être habillés, sourit Michel Borrewater, premier vice-président de la communauté de commune des Weppes. Il reste à installer des projecteurs, des objets, à terminer les espaces verts. Pour nous, c’est un projet phare pour le développement économique et touristique des Weppes. » C’est surtout le moyen de raconter une histoire « encore très vivante ».  
Musée de la bataille de Fromelles, rue de la Basse Ville, 6,50 € (4,50 € tarif réduit) ; 03 59 61 15 14 ;  
 
contact@musee-bataille-fromelles.fr
 


---------------
baert marc

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations
  Musées

  Fromelles : visite guidée du musée de la bataille