garance. Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations : metronome, 3 utilisateurs anonymes et 43 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Un homme, un objet, une histoire

n°15360
nannix
Posté le 24-10-2014 à 15:09:58  profilanswer
 

Un homme, un objet, une histoire
 
A partir du 5 novembre 2014 et jusqu'en novembre 2018, le Musée de la vie bourguignonne participe à la commémoration du Centenaire de la Grande Guerre en vous proposant :  
 
Un parcours Grande guerre
 
Un livret d'aide à la visite spécifique vous permettra de découvrir les collections sur ce thème dans le musée.
 
Une vitrine « un homme, un objet, une histoire » (au 1e étage)
 
A partir de cette date et tous les 4 mois, l'histoire d'un dijonnais ou d'un bourguignon ayant vécu la Grande Guerre sera mise à l’honneur, à travers les objets prêtés par ses descendants.
 
Si vous conservez des documents, des objets de vos ancêtres liés à cette période, n'hésitez-pas à nous contacter !
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/14937/grandvisuelHOH1.jpg
 
Après l'histoire d'Eugène Vintousky, nous vous proposons de découvrir l'histoire d'Emile Guillier : incorporé le 12 avril 1915 dans le 35e Régiment d'infanterie, il rejoint le 42e Régiment d'infanterie en juillet 1916 et reçoit son baptême du feu entre le 12 et le 16 septembre 1916, lors de la bataille de la Somme. Le 20 mai 1918, intoxiqué par le gaz ypérite*, il est hospitalisé à Berck-Plage du 25 mai au 1er juin. Évacué en mai 1918 et démobilisé le 26 août 1919, la guerre ne le quittera plus. Il en parlera souvent à sa famille et écrira ses souvenirs dans un journal. Malgré son orthographe parfois hésitante, il cherchera à sublimer par son récit, les événements qu'il a vécus.
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] ecadre.jpg
 
Renseignements
Musée de la vie bourguignonne Perrin de Puycousin
17 rue sainte-Anne à Dijon
Tél. 03.80.48.80.90
museeviebourguignonne@ville-dijon.fr


Message édité par nannix le 16-03-2015 à 14:54:02

Aller à :
Ajouter une réponse