FORUM pages 14-18
  Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations
  Presse

  Journaux croisés de 2 combattants dans le Soissonnais en 14-18

 

Il y a 49 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Journaux croisés de 2 combattants dans le Soissonnais en 14-18

n°20451
Tanker
Posté le 30-09-2016 à 15:21:04  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici, avec l'accord de "Super Joël", la présentation d'un nouveau livre sur 14-18, à sortir bientôt :
 
                                                   http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2548/LivredeThierryHardier01.jpg  
 
                                            JOURNAUX CROISÉS DE DEUX COMBATTANTS DANS LE SOISSONNAIS EN 14-18  
                                                                         UN DESSINATEUR ET UN COMTE DANS LA GRANDE GUERRE

 
 
Deux combattants du 94ème Régiment d’Infanterie Territoriale (R.I.T.) dans le Soissonnais
 
Pendant 21 mois, entre avril 1915 et décembre 1916, le 94ème R.I.T. occupe les tranchées sur les bords de l’Aisne  
à l’est de Soissons, d’abord à Vénizel, puis à Villeneuve-Saint-Germain.  
Lorsque les hommes sont relevés du front, ils vont régulièrement cantonner à Belleu, Billy-sur-Aisne et Septmonts.  
 
Henri Rouillon, d’abord tanneur puis dessinateur technique à Paris, a 36 ans lorsqu’il arrive sur le front en 1914.  
Simple soldat, Il tient quasi quotidiennement, pendant plus de 4 ans, un carnet de route dans lequel il note avec précision ses activités,  
les faits saillants de la journée ou encore ses distractions parmi lesquelles celle de faire des dessins - d’un graphisme élégant et sûr.  
 
Le comte Henry de Maillard, né au château de la Combe en Dordogne, vit de ses rentes lorsqu’il est mobilisé en 1914 à l’âge de 40 ans.  
A travers son récit d’un style alerte et rédigé dans une très belle langue, ce sergent décrit son quotidien et nous livre ses impressions  
sur la guerre et les hommes qu’il commande.  
 
Ces deux journaux, publiés dans leur intégralité, constituent déjà des témoignages rares et très précis sur la vie dans les communes  
situées à l’est et au sud-est de Soissons pendant la guerre.  
De plus, ils émanent de deux hommes qui étaient pendant une grande partie de la guerre dans la même unité, au même moment et  
dans le même secteur.  
Leur comparaison permet de voir si deux combattants, avec des origines sociales et des grades différents, ont décrit et ont vécu l
eur expérience combattante de la même façon.  
 
La publication des journaux de guerre du soldat Henri Rouillon et du sergent de Maillard est l’aboutissement d’un projet pédagogique  
mené par des professeurs du collège Eluard de Noyon avec des élèves volontaires.  
 
L’ouvrage est préfacé par Nicolas Mariot, chercheur au C.N.R.S., qui s’intéresse notamment aux rapports sociaux entretenus par  
les combattants dans les tranchées. Ce livre est illustré par les dessins, aquarelles et plans réalisés par Henri Rouillon.  
 
 
Caractéristiques du livre :  
                  16 x 23 cm, broché, plus de 400 pages, plus de 120 illustrations (en couleur), un index des personnes et des lieux cités ainsi que des annexes.
 
  
Bulletin de souscription (valable jusqu’au 21 novembre 2016)  
 
A découper et à retourner, accompagné du règlement à l’ordre du FSE collège Eluard à l’adresse suivante :  
                        Collège P. Eluard, F.S.E., 13 avenue de la Libération 60402 NOYON Cedex  
 
Je soussigné (Nom, prénom) : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………….  
Adresse : …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………  
 
Désire souscrire à …………. exemplaire(s) du livre « Un dessinateur et un comte dans la Grande Guerre. Journaux croisés »  
 
Une seule case de votre choix à cocher :  
 
                              1. J’irai retirer le livre, au prix unitaire de 19 €, à partir du 28 novembre 2016  
                                                      □ au Centre d’Interprétation de l’architecture et du patrimoine, abbaye Saint-Jean-des-Vignes, 02200 Soissons  
                                                                                                                                  (ouvert tous les jours de 10 h. à 12 h. et de 14 h. à 17 h.)  
                                                     □ à l’Office du Tourisme de Noyon (Oise) (ouvert du mardi au samedi de 10 h. à 12 h. et de 14 h. à 17 h.)  
 
                              2. Je demande que le livre soit adressé à mon domicile :  
                                                     □ au prix unitaire de 19 € + 6 € de frais d’expédition (soit au total 25 €)  
 
Après souscription, le livre sera vendu au prix de 21 €
 

n°20452
Achache
Cimetière militaire de V D
Posté le 30-09-2016 à 16:53:56  profilanswer
 

Bonjour Michel,

 

Merci pour cette annonce...

 

Les œuvres de Henri ROUILLON sont-elles de ce style :

 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4064/ROUILLONDSCN0409.jpg

 

Je possède en effet ces deux aquarelles, tirées d'un carnet démantelé, et que j'ai fait tirer en CP.

 

Henri ROUILLON était-il sur la Montagne de Reims en Mai 1917, mes aquarelles sont signées :

 

http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/4064/ROUILLONSignature.png

 

Je serais vraiment très heureux que vos renseignements biographiques s'appliquent à leur auteur, dont je ne sais rien jusqu'à présent !...

 

Bien à vous,
 [:achache:1]

Message cité 1 fois
Message édité par Achache le 30-09-2016 à 16:55:37

---------------
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?/Un funèbre charnier, hanté par des fantômes./Tes doux sylvains ont fui, cédant la place aux hommes
Qui sèment autour d'eux la douleur et l'effroi. M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915
n°20454
T Hardier
Posté le 30-09-2016 à 18:40:53  profilanswer
 


Bonjour,
 
Oui, il s'agit bien du même combattant et il était dans le secteur de la montagne de Reims. Nous disposons du journal de guerre et d'un album comprenant une soixantaine de dessins. Ce combattant relatait dans son journal sa pratique artistique et il mentionne, le plus souvent avec les circonstances, la réalisation de 36 aquarelles (nous en avons seulement 3 ou 4 directement peintes dans son son journal).
 
Concernant l'une de vos deux aquarelles, H. Rouillon précise dans son journal : "10 [mai 1917]. (Aquarelle n° 10). Très beau. Je retourne à la chapelle de Saint-Lié dont je fais la peinture."
 
Bien à vous
 
Th.
 

Achache a écrit :

Bonjour Michel,
 
Merci pour cette annonce...
 
Les œuvres de Henri ROUILLON sont-elles de ce style :
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] CN0409.jpg
 
Je possède en effet ces deux aquarelles, tirées d'un carnet démantelé, et que j'ai fait tirer en CP.
 
 Henri ROUILLON était-il sur la Montagne de Reims en Mai 1917, mes aquarelles sont signées :
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] nature.png
 
Je serais vraiment très heureux que vos renseignements biographiques s'appliquent à leur auteur, dont je ne sais rien jusqu'à présent !...
 
Bien à vous,
 [:achache:1]


n°20456
Achache
Cimetière militaire de V D
Posté le 30-09-2016 à 19:43:00  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Impeccable !
Je suis vraiment heureux de cette trouvaille !
 
Jeviens de répondre à votre MP.
 
Merci !
 
Bien à vous,
 [:achache:1]  
 
 


---------------
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?/Un funèbre charnier, hanté par des fantômes./Tes doux sylvains ont fui, cédant la place aux hommes
Qui sèment autour d'eux la douleur et l'effroi. M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Pages d'aujourd'hui : actualités 14-18 - commémorations
  Presse

  Journaux croisés de 2 combattants dans le Soissonnais en 14-18