2 utilisateurs anonymes et 17 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
  Aller à la page :
 
 Page :   1  2  3  4  5  ..  16  17  18  19  20  21
Auteur Sujet :

Tués et/ou disparus en août 1914 dans les Ardennes (08)

n°47399
JPL 85_08
Posté le 17-01-2017 à 10:01:13  profilanswer
 

Reprise du message précédent :
BB Berthion a écrit:
                 Un Ami du Forum aurait-il des informations sur ces dramatiques événements qui se déroulèrent aussi en plusieurs lieux des Ardennes ?
                 

 

Bonjour à tous,

 

Il y a quelques années déjà, j'avais trouvé aux AD de Charleville-Mézières, dans le fond 12 J 1, fond Emile Marlier, la transcription d'un jugement par contumace du Conseil de Guerre de la 6ème Région militaire à Metz, jugement rendu le 11 avril 1924. Dans cette transcription on lit que le médecin militaire Fehre, Commandant la Place de Thin-les-Moutiers, a été condamné à une peine de travaux forcés à perpétuité pour avoir ordonné les 31 août et 1er septembre 1914 à Thin-les-Moutiers le meurtre de "sept personnes civiles qui n'ont pu être identifiées, parmi lesquelles un jeune homme de 13 à 14 ans, et du nommé MISER Joseph, âgé de 78 ans".

 

Il semble donc que maintenant quatre des sept inconnus soient identifiés. Il y acertainement des informations complémentaires, notamment sur les opérations militaires qui se sont déroulées dans ce secteur, dans le fond d'archives E. Marlier qui est très riche et comporte près de  1100 pages manuscrites:

 

http://images.mesdiscussions.net/p [...] ARLIER.jpg

 

Malheureusement, ce fond n'est consultable qu'à Charleville....

 

Bonne journée. Cordialement.

 

Jean-Pierre


Message édité par JPL 85_08 le 18-01-2017 à 17:20:43
n°47410
Yv'
Posté le 18-01-2017 à 10:54:10  profilanswer
 

Bonjour Bernard, bonjour à tous,
 
Je signale la mise en ligne des Annales sedanaises d'histoire et d'archéologie. http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/cb34417431w/date
On peut y trouver des choses intéressantes, comme ce récit « écrit par un sergent du 20e Régiment d'Infanterie, mort plus tard au champ d'honneur. » : L'héroïque combat de Mouzon (27 août 1914)
 
Cordialement,
Yves

n°47420
bernard be​rthion
Posté le 20-01-2017 à 00:35:49  profilanswer
 

Bonsoir Yves,
                       je te remercie cette intéressante référence.
                       Je me suis plongé dans les combats de Mouzon.
                       Cordialement BB


---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47451
girodacle
Posté le 27-01-2017 à 14:31:02  profilanswer
 

Bonjour Bernard,
as-tu ces deux noms, Alexis et Edmond GIBAUD morts le même jour, 28/08/1914 à La Besace 08. Ils étaient au 63e R.I.
Amicalement
Alain


---------------
Alain
n°47519
bernard be​rthion
Posté le 06-02-2017 à 12:38:25  profilanswer
 

Bonjour Alain,
                      je te remercie de ton message, je n'avais pas dans mon listing ces deux tués du 63è RI à 08 La Besace :
http://images3.hiboox.com/images/0617/20bf91ed4b45cafee0931519eb7e10ac.jpg
http://images3.hiboox.com/images/0617/1adf5c50087d9ead361ca5386cdee705.jpg
                     Seraient-ils frères ou cousins nés dans le même village ?
                     Amicalement BB


---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47526
JPL 85_08
Posté le 07-02-2017 à 19:12:29  profilanswer
 

Bonsoir Bernard, bonsoir Alain,
 
Eh oui, les renseignements d'état-civil portés sur les fiches matricules et les actes de naissance ne laissent pas de place au moindre doute: il s'agit bien de deux frères, affectés dans le même régiment et MPLF le même jour au combat de la Besace. Ils étaient fils d'Alexandre GIBAUD et d'Armandine, Emilie MARCHIVES.  
 
Si les fiches SGA MDH portent la même mention "Tué à l'ennemi", les deux fiches matricule sont libellés de façon identique "Disparu au combat de la Besace le 28 août 1914", ce qui explique qu'il aient été, tous deux, objet d'un jugement déclaratif de décès par le tribunal de St Jean d'Angely en date du 5 mai 1920.
Bonne soirée.
 
Jean-Pierre

n°47572
DIDIER14-1​8
PlusJamais Cela
Posté le 14-02-2017 à 22:25:12  profilanswer
 

 
 Bonjour Bernard  
 
      Faisant un relevé sur la Plaque Commémorative de Crécy sur Serre AISNE 02  
 
 BAGNON Fidolin Cavalier au 11ème Régiment de Cuirassier  tué à ÉCORDAL ( Ardenne ) le 30 Août 1914  
           Age 34ans  Croix de Guerre et Médaille Militaire
 
 Amicalement  
Didier
 
Pas trouvé la fiche MDH
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8937/BAGNONFidolinCRECYN1.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/8937/BAGNONFidolinCRECYN2.jpg


---------------
DIDIER 14-18
n°47573
gizmo02
Posté le 14-02-2017 à 23:27:40  profilanswer
 

Bonsoir Didier

 

Sans doute cette fiche

 

PAGNON  Emile Fidolin  15-03-1882 a Crécy sur Serre

 

http://www.memoiredeshommes.sga.de [...] m_rotate=F

 

http://archives.aisne.fr/ark:/6327 [...] 03&zoom=13

 

bien a toi


Message édité par gizmo02 le 14-02-2017 à 23:53:40
n°47574
151 RI
Posté le 15-02-2017 à 06:54:15  profilanswer
 

Bonjour
Sur mémorial
C est peut être le moment de compléter sa fiche
Cordialement
Gerard
 
http://www.memorialgenweb.org/memo [...] id=3136568

n°47575
DIDIER14-1​8
PlusJamais Cela
Posté le 15-02-2017 à 10:17:24  profilanswer
 


Bonjour Mickaël  
 

Citation :

Sans doute cette fiche


  Merci  
 Ce peut être que lui tout concorde
 
 A ++ Didier


---------------
DIDIER 14-18
n°47576
DIDIER14-1​8
PlusJamais Cela
Posté le 15-02-2017 à 13:33:26  profilanswer
 


 Bonjour Gérard  
 
     

Citation :

C est peut être le moment de compléter sa fiche


 
 Je pensai le faire en faisant le relevé de la Plaque de Mairie et de demander la fusion des Autre fiches
 
Amicalement
Didier


---------------
DIDIER 14-18
n°47577
151 RI
Posté le 15-02-2017 à 13:35:36  profilanswer
 

Bonjour Didier  
Super....voir 76 saint jean de foleville. ..galerie
Amicalement
Gerard

n°47578
DIDIER14-1​8
PlusJamais Cela
Posté le 15-02-2017 à 13:54:48  profilanswer
 


 
 super!! tu a du t'éclater de faire les découpe de Photo du Vitrail
        http://www.acam-memorial.org/galle [...] p/76/13769
 
Amicalement  
Didier


---------------
DIDIER 14-18
n°47579
151 RI
Posté le 15-02-2017 à 13:58:09  profilanswer
 

Non c est madame la Maire qui m'a tout transmis car ce vitrail vient d être restauré.  
Autrement cela aurait été difficile de faire ce type de photos.
Pour l instant j attends la mise à jour de celles transmises avant de envoyer le reste....comme les fusions

n°47580
girodacle
Posté le 15-02-2017 à 16:24:24  profilanswer
 

Bonjour,
une merveille cette verrière qui honore pratiquement la totalité des enfants perdus de la commune. Sans doute une rareté du genre. Bravo à la municipalité qui a décidé sa restauration.
Cordialement
Alain


---------------
Alain
n°47597
DIDIER14-1​8
PlusJamais Cela
Posté le 17-02-2017 à 10:35:33  profilanswer
 


 Bonjour Gérard  
 
     

Citation :

C est peut être le moment de compléter sa fiche


 
Voilà le relevé est Fait  
 
http://memorialgenweb.org/memorial [...] urce=82457
 
Didier[/quotemsg]


---------------
DIDIER 14-18
n°47598
151 RI
Posté le 17-02-2017 à 10:42:44  profilanswer
 

Salut Didier
 
Comme je suis un peu.......as tu envoyer les photos individuelles et la galerie......
Beau relevé
Gerard

n°47605
bernard be​rthion
Posté le 20-02-2017 à 09:28:13  profilanswer
 

Bonjour,
                merci à Didier, Gérard, Alain, Gizmo02 pour vos intéressantes informations.
                Pagnon Emile Fridolin était bien dans mon listing et Didier me donne l'occasion d'ajouter un visage à la fiche MdH.
                Mais, en lisant sa fiche matricule, pourquoi un cavalier-trompette du 11è Cuir puis du (8è Cuir ?) 9è Cuir est-il passé fantassin dans la réserve active au 45è RI puis 147è RI (347è RI) à la déclaration de la guerre ? Je remarque que sa famille n'avait de lui qu'une photo en cavalier du 11è Cuir et qu'elle ne corrigea ni la faute de son nom (PAGNON et non BAGNON), de son âge (32 ans et non 34 ans) et ni l'erreur de son unité sur la plaque émaillée ? Par contre sur le MaM, il y a bien Pagnon E et sur la plaque commémorative de l'église il y a bien Pagnon F (voir MGW).
                Ces fautes et erreur ne troublèrent pas non plus les autorités.....
                En période de vacances scolaires, je suis moins actif sur le site et j'apprécie vos échanges.  
                Bonne continuation....
                Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 20-02-2017 à 20:55:01

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47613
151 RI
Posté le 20-02-2017 à 21:48:35  profilanswer
 

bonsoir
 
et message à Alain G
je viens de recevoir un magnifique vitrail de Florent en Argonne avec une quinzaine de visages (comme celui du 76 Saint...)  Signalé comme manquant par Alain G.
 
Par ailleurs de mes correspondants me dit avoir transmis à Alain G les vitraux offerts par le général DEVILLE. Celui ci fut le colonel Cdt le 151° RI.  
Aussi les photos reçues zipees je n'arrive pas à les ouvrir.
Merci si je pouvais les avoir .....je ferai également le relevé.
Cordialement
Gérard

n°47618
bernard be​rthion
Posté le 21-02-2017 à 11:17:53  profilanswer
 

Bonjour,
                  mon message du 09/06/2014:"Le Corps d'Armée Colonial " CAC " est formée de la 2è DIC ( 4è BIC : 4, 8 RIC et 6è BIC : 22, 24 RIC ), la 3è DIC ( 1è BIC : 1, 2 RIC et 3è BIC : 3, 7 RIC ) et le la 5è BIC qui est une brigade active non endivisionnée ( 21, 23 RIC ). Le CAC passa quelques jours dans les Ardennes lors du repli . Certaines de ses unités résistèrent le 25/08 à Margut-St Walfroy, le 26/08 à 55 Olizy sur Chiers ( avec représailles allemandes sur la population et la commune ) et le 31/08 pour les combats offensifs de Brieulles/Bar et Châtillon/Bar . Au Nord de La Meuse limitrophe aux Ardennes, 55 Olizy sur Chiers et les forêts de 55 Jaulnay et de Vaux-en-Dieulet furent des lieux de combats le 27/08 où l'ennemi fut repoussé sur l'autre rive de la Meuse avec des pertes élevées de part et d'autre".
                  Depuis ce message, je découvre de nombreuses fiches de soldats qui tombèrent le 26/08/14 à Olizy..... mais parfois sur MdH, il y a confusion entre 08 Olizy-Primat ( au SE de Vouziers ) et 55 Olizy sur Chiers ( Nord de La Meuse limitrophe aux Ardennes ), or c'est 55 Olizy sur Chiers qu'il faut retenir.
                   Deux exemples:
http://images0.hiboox.com/images/0817/3fcb22cd6f5413d9cb4723318849b3b6.jpg
http://images0.hiboox.com/images/0817/213ecaba57cae8e72175912b2f195af7.jpg
                Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 10-03-2017 à 08:31:21

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47649
christophe​ lagrange
Posté le 25-02-2017 à 14:52:45  profilanswer
 

Bonjour Bernard,
 
Un sujet qui pourrait t'intéresser :
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] 7183_1.htm
 
Pour info, qq hommes inhumés dans des communes des Ardennes sur cette liste de la Gazette des Ardennes :
https://grandeguerre.icrc.org/fr/Fi [...] _0283.JPG/
 
Amicalement
Christophe


Message édité par christophe lagrange le 25-02-2017 à 14:53:30

---------------
Les Blogs :
http://147ri.canalblog.com/ http://347ri.canalblog.com/ http://409ri.canalblog.com/ http://5gc29bcp.canalblog.com/
n°47671
bernard be​rthion
Posté le 27-02-2017 à 15:30:27  profilanswer
 

Bonjour Christophe,
                             je te remercie de ton message.
                             Il y a quelques années, j'ai travaillé sur les listes de la Gazette des Ardennes, journal de propagande édité par les Allemands en région occupée. C'est un long travail de bénédictin, mais passionnant pour situer des lieux de décès, proches des lieux d'inhumation.
                             Ces listes sont intéressantes mais plusieurs noms sont erronés et/ou écrits phonétiquement par les Allemands.
                             J'ai ainsi eu la confirmation de plusieurs décès dans les Ardennes en août 1914 lors que MdH donnait " tué à la La Marne " etc .....
                             Le soldat Louis Combret du 7è RI, disparu à 51 Minaucourt sur MdH, est inhumé à 08 Messincourt là où le signalait la GA liste 36, sa fiche matricule fut modifiée en 1920 en ajoutant qu'il décéda à l'école des filles, mais sa famille fut-elle informée que le disparu avait une tombe ?
http://images1.hiboox.com/images/0917/0262cd4612414e0740eb39d3a3e9ba00.jpg
http://images1.hiboox.com/images/0917/b7ad59630b81c3b577623303f8af603d.jpg
http://images1.hiboox.com/images/0917/f40f2744e586db302d52e19aa20c2338.jpg
                             Les Allemands organisèrent ces exhumations-inhumations non pas à titre humanitaire mais pour récupérer monnaies et métaux ensevelis en août 14 avec les corps.  
                             Par la Grand-Mère, qui était restée dans les Ardennes, j'ai récupéré des exemplaires de cette revue....
                             Amicalement BB


Message édité par bernard berthion le 28-02-2017 à 13:50:27

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47735
bernard be​rthion
Posté le 03-03-2017 à 09:44:26  profilanswer
 

Bonjour,
                sur MdH, le soldat Doublet Alphonse du 202è RI est tué à l'ennemi à 08 Tourteron :
http://images1.hiboox.com/images/0917/1240b454ede931ed299f1c26f7c8d3d7.jpg
                 Il est inhumé à 08 Noyers-Pont-Maugis mais sans date précise et comme soldat du 336è RI ( après guerre, les services officiels ne semblent pas avoir fait de vérifications lors du transfert du corps et ont laissé les informations allemandes ):
http://images1.hiboox.com/images/0917/5076e0db8873c545504542ad789b4425.jpg
                   Sa fiche matricule confirme le Régiment de Granville ( 202è RI ) et, par avis ministériel en 1918 sa disparition à 08 Tourteron le 30/08/1914, et par jugement en 1920 son décès tué à l'ennemi, mort pour la France à Tourteron le 30/08/1914:
http://images1.hiboox.com/images/0917/c38c7d455b7f3342ab62e96d463b6f72.jpg
                     La Gazette des Ardennes sur la liste 36 page 4 signale que le corps du soldat Doublet du 336è RI est inhumé dans le cimetière de 08 Villers le Tilleul, 15 kms au N de Tourteron ( les Allemands auraient fait une erreur de numéro de régiment lors de l'établissement des listes pour la GdA, erreur validée par les services officiels lors du transfert du corps )
http://images1.hiboox.com/images/0917/9a646e59d054129957aca3494c71ed34.jpg
                      Pas facile de s'y retrouver. La famille fut-elle avertie que ce soldat avait une tombe à 08 Villers le Tilleul puis à 08 Noyers ?
                      Je cherche maintenant à savoir qui pourrait-être ce dragon inhumé inconnu dans le cimetière de 08 Villers le Tilleul et signalé avec le soldat Doublet sur la GdA?
                       Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 03-03-2017 à 10:16:10

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47814
bernard be​rthion
Posté le 10-03-2017 à 08:59:40  profilanswer
 

Bonjour,
              pour compléter mon message du 21/02/2017 sur les combats limitrophes Ardennes-Meuse de fin août 1914, l'Ami ardennais Jérôme B " Jerbo sur le Forum " que je remercie, m'a envoyé des photos de divers monuments érigés sur place.
Voici déjà dans 55 la Forêt de Jaulnay, près du village de 55 Luzy-saint-Martin, un cimetière allemand dont les corps des soldats allemands et français furent relevés pour être regroupés:
http://prem1.hiboox.com/images/1017/3487c1fcbf4d3185a19278287d32f57f.jpg
http://prem1.hiboox.com/images/1017/06b47027941fef304e0a868a25135290.jpg
http://prem1.hiboox.com/images/1017/23288d3705ba0591238b64bcbb6cf72d.jpg
http://prem1.hiboox.com/images/1017/cd79142b991260ab47239723e8a0754e.jpg
                  Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 10-03-2017 à 09:09:08

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47821
bernard be​rthion
Posté le 11-03-2017 à 10:04:51  profilanswer
 

Bonjour,
              le 6è Régiment de Dragons ( 5è Brigade de cavalerie, 1ère division de cavalerie ) à 4 escadrons, garnison à Vincennes, embarqua avec un groupe cycliste de la 1è Division de cavalerie et une section de mitrailleuses, en quatre échelons de la gare de La Chapelle-charbon du 31/07 au 03/08 pour se retrouver au complet à Charleville le 04/08.
              Le 01/08, le 1er escadron et le groupe cycliste sont envoyés pour garder sur le Meuse entre Mouzon et Givet.
              Le 6è RD fait partie du 1er corps de cavalerie ( 1ère, 3ème, 5ème divisions de cavalerie ) constitué dans la région Charleville-Hirson sous les ordres du Général Sordet.
              Le 05/08, Sedan.
              Le 06/08, entrèe en Belgique puis direction Liège.
              Le 6è RD ne repassera plus par les Ardennes mais ....
              Je retrouve les 5è et 6è escadrons de réserve du 6è RD affectés aux 2è, 3è Divisions Coloniales et 5è Brigade Coloniale lors de la retraite dans le Nord de La Meuse ( Forêt de Jaulnay ) et dans l'Est des Ardennes ( 08 Sommauthe ).  
              Un ami du Forum aurait-il des informations sur ces deux escadrons de réserve du 6è RD en août 1914 car inconnus sur le JMO et l' l'Historique du 6è RD.  
 
              Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 27-03-2017 à 00:06:31

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47831
JPL 85_08
Posté le 12-03-2017 à 12:41:19  profilanswer
 

Bonjour Bernard,
 
cette affaire est un peu complexe mais quand même connue. Il y a déjà quelques infos dans la page suivante:
 
http://pages14-18.mesdiscussions.n [...] _228_1.htm
 
Je penses que pour en savoir plus, il faudrait que tu ouvres un nouveau sujet dans le fil CAVALERIE.
 
Bonne journée.
 
Jean-Pierre

n°47835
bernard be​rthion
Posté le 12-03-2017 à 21:18:34  profilanswer
 

Bonsoir Jean-Pierre,
                                je te remercie de ta réponse et j'ai relancé le sujet " 6è RD " dans le fil CAVALERIE, en ajoutant quelques références à des JMO de certaines unités du CAC.
                                 Amitiés BB


Message édité par bernard berthion le 18-03-2017 à 11:52:17

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47878
bernard be​rthion
Posté le 18-03-2017 à 10:24:52  profilanswer
 

Bonjour,
                  suite au message du 10/03/2017, j'ajoute de nouvelles photos toujours prises à 55 Luzy Saint Martin par mon Ami Ardennais Jérôme B., Jerbo sur le Forum, que je remercie:
Monument érigé par les Allemands. Un cimetière se situait à côté dont les corps furent relevés après guerre et regroupés dans des cimetières militaires:
http://prem1.hiboox.com/images/1017/b78c4cb532f2a709130889e03a325cd0.jpg
http://prem0.hiboox.com/images/1017/6ca140095927466bc52739a20508f782.jpg
Stèle allemande en hommage à 18 soldats allemands des IR51 et GR11 ainsi qu'à 22 soldats français tombés en héros :
http://prem0.hiboox.com/images/1017/f8c7455ee12db38d62f75ad4c7937c80.jpg
Stèle du 22è RICol:
http://prem0.hiboox.com/images/1017/a6088be0ac07a2c60c7408d0237832c1.jpg
Les unités du CAC, venant de Belgique et se dirigeant vers les Ardennes, livrèrent les26, 27 et 28/08/1914 de durs combats dans 55 La Forêt de Jaulnay, située au Nord de la Meuse, limitrophe des Ardennes.
                    Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 18-03-2017 à 11:54:20

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47907
bernard be​rthion
Posté le 20-03-2017 à 10:24:06  profilanswer
 

Bonjour,
                  notre Ami Gérard, " stenog sur le Forum ", que je remercie, vient de m'adresser la photo de la tombe du caporal ABBADIE mais D'ABBADIE sur la FM et sur MdH, né au Tonkin, licencié en droit, décédé des suites de blessures à 08 Cheveuges le 26/08/1914, corps restitué à Lorient.
http://images0.hiboox.com/images/1217/528f109791ef26d32c70dd820e6801ba.jpg
http://images0.hiboox.com/images/1217/f463c12345a21591853db3494e69c355.jpg
http://images0.hiboox.com/images/1217/f4add677242fafc8602b563518610ae7.jpg
                  Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 20-03-2017 à 10:44:45

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47949
bernard be​rthion
Posté le 23-03-2017 à 23:56:01  profilanswer
 

Bonjour,
               08 Saulces-Monclin, NE de 08 Rethel, se trouvait sur l'axe de marche des troupes saxonnes de la 3è Armée allemande de Von Hausen qui repoussaient les troupes françaises sur l'Aisne.
               Exaspérés par la résistance des Français, plusieurs habitants furent fusillés et/ou exécutés, l'église et de nombreuses maisons incendiées les 30 et 31/08/1914.
               Dans le cimetière, il y a un monument érigé en souvenir de ces victimes ainsi que deux tombes:
http://prem0.hiboox.com/images/1217/b30fc8c39edbea9cac76d10892175a71.jpg
http://prem0.hiboox.com/images/1217/3bb11b3eed0c7ec2a4b06aa9ab66fe89.jpg
http://prem0.hiboox.com/images/1217/d6791cd51c5cde6701986f440966709e.jpg
                 Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 23-03-2017 à 23:59:57

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°47973
JPL 85_08
Posté le 25-03-2017 à 22:25:48  profilanswer
 

Bonsoir Bernard, bonsoir à toutes et à tous,

 

En 1920, le Cardinal de LUCON, archevêque de Reims, a demandé aux curés de ses paroisses de prendre un petit cahier d'écolier et d'y relater ce qui s'était passé dans leur paroisse pendant la Grande Guerre.
Ces cahiers sont archivés aux AD de la Marne (Annexe de Reims - Avenue de L'Yser) sous côte 25 J 1 à 7. On y trouve quelques pages rédigées par le Curé de Saulces Monclin...

 

Extrait de la Conférence épiscopale rédigée par le Père BARON, curé de Saulces Monclin :

 

Note liminaire : Le Père BARON indique en préambule qu’il n’était pas présent dans la paroisse de Saulces en août 14. Il atteste de la réalité des faits qui lui ont été rapportés par des témoins dont la crédibilité ne saurait être mise en cause.

 

« …Dès le samedi soir 29 Août, vers 8h00 et vers 10h00, quelques soldats allemands pénétrèrent dans la commune, mais ce fut le lendemain 30 qu’eût lieu l’occupation définitive par les troupes combattantes qui repoussaient les Français vers Auboncourt.
 L’entrée des ennemis devait laisser ici un tragique souvenir : 12 hommes fusillés et 80 maisons incendiées, tel fut le bilan de cette triste journée.
 Donner tous les détails exacts de ces évènements  n’est pas chose aisée ; en effet depuis 6h00 du matin jusqu’à 3h00 de l’après-midi les obus sifflaient au-dessus du village et chacun, craignant pour sa vie, se cachait avec soin. Peu nombreux furent donc les témoins ; il y en eût cependant et c’est d’eux que je tiens les détails qui suivent.
 Remarquons d’abord que tous les fusillés habitaient la partie du village qui se trouve sur la route nationale. Le reste du pays, bâti à 200 mètres de là, dans le fond de la petite vallée où coule la Saulces, n’eût à déplorer aucun mort ; sans doute les Allemands marchant au feu n’ont-ils pas eu le temps de descendre jusque là, sans quoi les mêmes scènes d’horreur se seraient sans doute renouvelées. Au contraire, les maisons incendiées, dont L’Église et le presbytère, se trouvaient, à part 5, dans la partie basse du village.
 Quoiqu’il en soit, les premières victimes, Stéphane SCHEINER –cultivateur – 50 ans, Augustine DESTE – cuisinière – 44 ans, et Jean DESTE – 81 ans – rentier, furent frappés vers 8 h00 du matin, près de la dernière maison du village ; en allant vers  Vauzelles, sur la gauche. Ils furent aperçus quelques instants plus tard par la femme d’une des victimes, Madame SCHEINER. Le jeudi suivant, 2 septembre, ils furent inhumés dans le jardin attenant   au lieu du meurtre.
 A cette même heure, brûlaient les quatre dernières maisons du village, toujours du côté de Vauzelles mais sur la droite. Le feu fut-il mis par les soldats, ou allumé par une bombe incendiaire ? Personne ne le sut.
 A la même heure également, vers 8h00, Jean BAUDON – marchand de moutons – 71 ans, et Etienne LECLERE – 67 ans – journalier, étaient emmenés par les Allemands vers l’autre extrémité du village, du côté de Faissault. C’est là, près d’un fournil appartenant à Mr Alfred Paillas, qu’ils  furent retrouvés le mardi suivant ainsi que Aimable HUBERT – 71 ans et son domestique Jean PRUGNON ; on les enterra sur place le jeudi 3 septembre.
  Le deuxième acte du drame eût lieu vers 3h00 de l’après-midi. A ce moment, Edouard BAUDOIN – cultivateur – 63 ans fut appréhendé dans sa maison, avec sa femme, sa fille, Mme BARON , et une vieille tante, Mme BLOCQUAUX. Conduits près du mur de la ferme qui fait face à la maison d’habitation du Docteur ACHART, ils trouvèrent là Mr Camille LAMBERT – 62 ans – journalier, Auguste DUCHATEAU – 84 ans – journalier et un étranger dont l’identité n’a jamais été établie. Ce dernier, encore jeune, s’attendant à une fin prochaine, pleurait sur le sort de ses deux enfants tout jeunes. Les femmes essayaient de le rassurer, ne pensant pas elles-mêmes le dénouement si proche.
 A peine un quart-d’heure s’était-il écoulé que les soldats firent signe aux quatre hommes d’entrer dans la cour de la ferme. Machinalement les femmes suivent, mais on les repousse ; à peine ont-elles fait quelques pas, qu’elles entendent plusieurs détonations ; elles tournent la tête et voient les 4 victimes étendues à terre. Par inconscience ou comble de cruauté, on les obligea à rester jusqu’au soir, non loin des quatre morts. Ceux-ci furent enterrés le vendredi 4 septembre dans le jardin de la ferme.
 Ce qui explique ces inhumations tardives, c’est qu’il était absolument interdit pendant les 1ers jours d’occupation de circuler sur la route. Les bêtes échappées de leurs écuries venaient flairer les cadavres et les proches parents étaient obligés d’assister à ce spectacle écœurant, réduits à l’impuissance par la sévérité des ordres allemands. Encore furent-ils inhumés en 1914 sans cercueil, et ce n’est qu’en 1917, qu’un commandant permis de les transporter au cimetière, à condition qu’il n’y aurait aucune cérémonie.
 La dernière victime fut un vieillard de 85 ans, scieur de son métier, ancien combattant de 70, ce qui lui valu l’honneur d’être promené par les Boches, 2 jours de suite, obligé de les servir et accablé d’avanie. Fusillé sur la route de Faissault, assez loin du village, il fut retrouvé le dimanche 6 septembre et enterré sur place.
  Enfin, il y eût 2 autres victimes qui furent mises à mort en dehors du pays, l’une à Vauxelles, Louis RIFFART – 40 ans ; l’autre à Vignicourt, Gustave BEAU … 18 ans … »

 

IN MEMORIAM....

 

Jean-Pierre


Message édité par JPL 85_08 le 25-03-2017 à 22:27:48
n°47988
bernard be​rthion
Posté le 28-03-2017 à 08:57:38  profilanswer
 

Bonjour Jean-Pierre,
                               Merci de ces pages de la conférence épiscopale de Monsieur le Curé Baron qui situent bien le martyr de cette commune.
                               j'ajouterais que les documents du Fond Marlier précisent que c'est l'ID 32 de la 3è Armée de von Hausen qui suivait cette axe de marche.
                               Il est probable que les tirs d'artillerie qui incendièrent une partie du village venaient du FAR 28 et que les soldats coupables de ces exactions venaient des IR 102 et 103.
                               Amitiés BB
PS: Ma photo du monument date du 29/04/2011, j'espère qu'il fut restauré pour l'année du centenaire?


Message édité par bernard berthion le 28-03-2017 à 08:59:14

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48001
JPL 85_08
Posté le 28-03-2017 à 19:48:43  profilanswer
 

Bonsoir Bernard,
 
Eh oui, ton hypothèse prend de la consistance car le Père BARON, curé de Saulces Monclin, impute sans ambiguïté ces exactions aux 101e et 102e Régiments d'infanterie saxons. Redonnons-lui la parole:
 
« … Quant à l’incendie des 80 maisons du village, il eût lieu le matin du Dimanche 30 août, vers 8h00, pour la rue du Bourg des chefs, et fut occasionné, croit-on par une bombe incendiaire. Mais le reste du village après la fin du combat, vers 6h00 du soir, alors que le canon s’était tu depuis plus de 2 heures. Ce fut donc un acte criminel, accompli sans raison, car il n’y eût, de l part des civils, aucun acte d’hostilité. D’ailleurs plusieurs habitants ont vu les soldats entrer dans les maisons por piller et aussitôt leur sortie, le feu se déclarait avec une telle violence qu’on était édifié sur sa provenance : grenades incendiaires ou engins similaires. . Toutes ces horreurs, incendies et pillages, sont mis sur le compte des 101e et 102e Régiments d’infanterie saxons… »
 
Amitiés

n°48007
bernard be​rthion
Posté le 29-03-2017 à 09:30:15  profilanswer
 

Bonjour Jean-Pierre,
                                   mais le IR 101 fait partie de la ID 23 et non de la ID 32.
                                   N'y aurait-il pas confusion, de la part du Père Baron, entre IR 101 qui passait le 29/08 à Novion-Porcien, le 30/08 à Bertoncourt/Rethel et IR 103 qui passait le 29/08 à Launois et le 30/08 à Saulces-Monclin/Vauzelles/Auboncourt ?
                                   
                                    Amitiés BB


Message édité par bernard berthion le 29-03-2017 à 09:32:14

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48038
bernard be​rthion
Posté le 30-03-2017 à 13:14:07  profilanswer
 

Bonjour,
                    en lisant La Gazette des Ardennes, journal allemand publiés pour les régions occupés en 14-18, je suis tombé dans l'Edition illustrée sur une photo de la tombe d'un soldat français inhumé par les Allemands:
http://images2.hiboox.com/images/1317/ce70d7eb6b56a6ac53d609124be9904d.jpg
dont voici la fiche MdH nous informe qu'il fut tué au combat de 08 Nouzon:
http://images2.hiboox.com/images/1317/0b0bf9f7955582f494fe1fd093e7d73f.jpg
et après guerre, le soldat Gavard fut relevé et inhumé dans la NN de Sedan-Torcy:
http://images2.hiboox.com/images/1317/2c8446bfd9a9608c36619123e4c336de.jpg
                Les Allemands notèrent 347è RI, ce qui,est juste puisque la 19è Cie du régiment se trouvait bien, le 26/08, dans le Bois de Prix d'après le JMO, le combat de Nouzon ayant eu lieu le 25/08. Le JMO ayant reçu un éclat d'obus, certaines lignes ne sont plus lisibles dont celles des pertes pour le 25/08 : " plusieurs tués dont le S/Lt Laurans mort dans la nuit ". Le soldat Gavard fut peut-être blessé le 25/08 et décédé le 26/08 ? Pas de perte signalée le 26/08 dans JMO.
                Le 147è RI se trouvait à la même date vers Dieulet.
                Je cherche où est la forêt de Prix .
                Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 30-03-2017 à 16:56:25

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48043
marpie
Posté le 30-03-2017 à 14:56:55  profilanswer
 

Bonjour Bernard,
 
Pas de forêt mais un bois :
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/bp.jpg
Bien amicalement
Marpie

n°48046
bernard be​rthion
Posté le 30-03-2017 à 16:36:30  profilanswer
 

Bonjour Marpie,
                          je vous remercie de cette précision géographique.
                          Donc juste au Sud de Mézières, soit 8 km au Sud de Nouzon.  
                          On peut considérer que l'emplacement de la tombe est le lieu exact où décéda le soldat Gavard qui fut inhumé sur place par les Allemands. L'officier de détails qui recensait les pertes journalières s'en tira par une approximation du lieu, ce qui semble normal en cette période de repli dans une certaine confusion.
                           Bien amicalement BB
 
                         A 08 Prix les Mézières, le soldat P.H. Willaime du 347è RI fut tué le 27/08/1914 et serait inhumé dans ce village. Si un Ami du Forum passait par là ?


Message édité par bernard berthion le 14-06-2017 à 08:52:58

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48087
bernard be​rthion
Posté le 02-04-2017 à 15:15:15  profilanswer
 

Bonjour,
                 dans la Gazette des Ardennes, Edition illustrée N° 37 du 16/06/17, j'ai trouvé la photo d'une tombe de 7 artilleurs tombés près de 08 Margut-Saint-Walfroy. Sur ce secteur, à cette période, se trouvaient le 8è RICol et le 1er RACol du CAC qui se repliait de Belgique en défendant les passages sur La Meuse.
http://images3.hiboox.com/images/1317/263efb1544872276d347a018b9fc310c.jpg
Sur mon listing des " tués et disparus dans les Ardennes en août 14 ", j'ai 6 artilleurs du 1er RACol tués ou disparus le 25/08/14 dans ce secteur et 1 artilleurs du 1er RACol disparu le 26/08/14 mais à quelques kms à l'Est en Belgique, inhumé dans la NN de 08 Sedan-Torcy, dont la FM mentionne sans lieu le 26/08 comme date de disparition ...  
http://images1.hiboox.com/images/1317/66e16925f0627a7554535619b7a4128d.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/4e7088bb170ac02b75c007724522c09b.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/bd06cd9520cf9fa03552fc52b81d67cc.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/6141d8fa104099867362fd867f628960.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/cf6154361357ffa008153a4f05bf29ae.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/ac6b187a5df0a1265d0e1bca80611627.jpg
http://images1.hiboox.com/images/1317/ac5402d459be375c7fcde2805f9c26ad.jpg
http://images2.hiboox.com/images/1317/0f2e9485fc5bd3b33679929ab0998649.jpg
                        Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 02-04-2017 à 15:40:10

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48092
marpie
Posté le 02-04-2017 à 17:39:23  profilanswer
 

Bonjour Bernard , Bonjour à tous ,
 
Blessé le 23 août , disparu le 26 août et inhumé à Carignan Margny , cela semble correspondre .
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/6916/SAU.jpg
(Archives CICR)
Bien amicalement
Marpie


Message édité par marpie le 02-04-2017 à 17:43:40
n°48110
bernard be​rthion
Posté le 05-04-2017 à 08:46:05  profilanswer
 

Bonjour Marpie,
                           merci pour ce document de la CICR.
                           Je comprends l'inquiétude des familles qui recherchent un être aimé ...
                           Les Allemands firent une tombe collective où ils inhumèrent les 7 artilleurs du 1er RACol tués par les tirs de leur contre-batterie sur 08 Margut-Saint-Walfroy, mais ils n'y associèrent pas les 20 soldats du 8è RICol tombés à leur côté ....  
                            Amicalement BB


---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
n°48151
bernard be​rthion
Posté le 12-04-2017 à 08:59:35  profilanswer
 

Bonjour,
               les Amis du Forum Gérard "Stenog" et Henri "Henri-P", que je remercie, viennent de m'adresser la photo de la tombe du soldat STEVENIN Léon, tué à 08 Bulson et inhumé à 44 Nantes:
http://images0.hiboox.com/images/1517/7acbf2821ce99a1f737cb1455e3c271a.jpg
http://images0.hiboox.com/images/1517/62a87d8bac2d009ff73ffedfa9bde83f.jpg
http://prem0.hiboox.com/images/1517/c925492e83ecd64c413db4fa0a4cf4c4.jpg
               Cordialement BB


Message édité par bernard berthion le 12-04-2017 à 09:05:58

---------------
- Août 1914 dans le département des Ardennes : du début août avec l'arrivée et le passage des troupes se concentrant en se dirigeant vers la Belgique, au repli de fin août vers la Marne en résistant sur la Semoy, La Chiers, la Meuse, l'Aisne, la Retourne.
 Page :   1  2  3  4  5  ..  16  17  18  19  20  21

Aller à :
Ajouter une réponse