FORUM pages 14-18
  Sites et vestiges de la Grande Guerre

  Emplacements anti-aérien.

 

24 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2
Page Précédente
Auteur Sujet :

Emplacements anti-aérien.

n°16283
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 27-06-2011 à 19:51:27  profilanswer
 

Bonsoir,
 
un visiteur de la Falouse nous a indiqué l'emplacement de cette position anti-aérienne, l'embase en béton ne dépasse pas les un mètre de hauteur.
 
Situé en plein champ, sur les hauteurs de Dombasle, c'est un véritable miracle que ce vestige nous soit parvenu...
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Anti-ae%CC%81ro%20Dombasle1.jpg
 
D'aprés vous, ce support était-il destiné pour une mitrailleuse ?  
 
Cordialement,
Frédéric


Message édité par RADET Frederic le 24-01-2013 à 20:05:41

---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°16284
jlk
Posté le 27-06-2011 à 22:45:09  profilanswer
 

Bonsoir
 
une vue de la BDIC nous montre un 75 antiaérien à Dombasle mais rien ne permet d'affirmer que c'est cet endroit survolé il y a quelques années, quand je préparais " les champs de bataille vus du ciel".
http://nsa28.casimages.com/img/2011/06/27/110627104731302143.jpg
 
L'embase doit être d'importance, sinon, cela aurait été glissé dans un trou, comme bien d'autres vestiges dans les cultures.
http://nsa28.casimages.com/img/2011/06/27/110627105457730796.jpg
http://nsa27.casimages.com/img/2011/06/27/110627111331105944.jpg
 
Bonne soirée
JLk


Message édité par jlk le 27-06-2011 à 23:07:53
n°16285
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 28-06-2011 à 08:28:37  profilanswer
 

Bonjour,
 
merci pour l'info, en effet il y avait d'autres emplacements de 75 sur les crêtes au dessus de Dombasles et Récicourt.
Prés du Deffoy, il y a une serie d'empacements pour mitrailleuses anti-aérienne, il reste toujours les abris pour hommes et pour les munitions (j'avais mis des photos en 2006 ou 2007) c'est ce qui m'a fait douter.
 
Bonne journée,
Frédéric


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°16286
ALVF
Posté le 28-06-2011 à 09:08:52  profilanswer
 

Bonjour,
 
Il serait intéressant de connaître la date d'installation de cet emplacement "en dur".
Il semble tout à fait conforme à la "Plateforme Circulaire modèle 1911" destinée avant guerre à la défense anti-aérienne des places fortes.
Cette plateforme à pivot central donnait au canon de 75 de campagne Mle 1897 la faculté de tirer dans tous les azimuts.Le canon recevait un collier de pivot pour sa fixation sur la plateforme.L'emploi de dette plateforme "fatiguait" les freins, non étudiés pour les tirs sous de grands angles, c'est pourquoi la plateforme modèle 1915 devint ensuite réglementaire, amenant la disparition totale de l'emploi des plateformes modèle 1911 pendant la guerre.
Voilà le schéma de principe du 75 surplateforme Mle 1911:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img807a.jpg
                                    75 sur plateforme circulaire modèle 1911.
 
Cordialement,
Guy François.

n°16288
Mike55
Posté le 28-06-2011 à 12:36:03  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Au vue de la taille et du diamètre du pivot, je pencherais également pour un canon.
 
Jean Luc je connais cette photos pour l'avoir dans ma collection mais elle n'était pas légendait de façon précise, donc merci pour l'info de lieu et de date.
 
Amicalement,
Mikaël.


Message édité par Mike55 le 28-06-2011 à 12:36:29

---------------
L'Argonne à l'heure 14:18
n°16291
Jidu
Posté le 29-06-2011 à 00:42:43  profilanswer
 

Bonsoir,
 
D'autres plateformes identiques peuvent être rencontrées au sein de la place forte de Verdun :
Il y en a 2 à proximité du fort de Landrecourt :
 
http://img38.imageshack.us/img38/126/img0015zw.th.jpg
 
http://img718.imageshack.us/img718/9109/img0020ig.th.jpg
 
Et une en contrebas du fort de la Chaume :
 
http://img27.imageshack.us/img27/7194/img0410pb.th.jpg
 
Julien

n°16292
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 29-06-2011 à 13:17:36  profilanswer
 

Bonjour,

Citation :

D'autres plateformes identiques peuvent être rencontrées au sein de la place forte de Verdun :
Il y en a 2 à proximité du fort de Landrecourt.


Les deux embases de Landrecourt servaient des mitrailleuses anti-aérienne, le fort a abrité une "école" qui formait les hommes au tir contre avion.
Prés des forts de Moulainville et de Bois-Bourrus se trouve toujours des cuves en béton pour 75 anti-aérien, avec niches a munitions et abris.

Citation :

Il serait intéressant de connaître la date d'installation de cet emplacement "en dur".  
Il semble tout à fait conforme à la "Plateforme Circulaire modèle 1911" destinée avant guerre à la défense anti-aérienne des places fortes.


Ce serait intéressant en effet.
Mais les positions de Dombasle en Argonne me semble bien éloignées de la Place.
 
Cordialement,
Frédéric


Message édité par RADET Frederic le 29-06-2011 à 13:18:58

---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°16293
Cyril Cary
Posté le 29-06-2011 à 23:09:09  profilanswer
 

Bonsoir
Le fort de Landrecourt à accueilli une école de mitrailleurs qui prodigait principalement les cours magistraux destinés à apprendre le tir en déflexion, la télémétrie et tous les appareils s'y repportant, mais il n'était procédé à aucun tir. Ceux-ci étaient éffectués à proximité du fort du Rozelier sur des affûts de circonstances. Ce qui n'empèche pas qu'il y ait un affût à Landrecourt.
 
Les plateforme de DCA présente près des Forts de Bois-Bourrus et Moulainville sont des plateformes dite "de Verdun" et crées à partir de 1914. Elles étaient au nombre de 14 sur la place de Verdun; dont seulement six sont encore visibles.
 
Bien que Dombasle fut éloigné de la Place, les équipes d'artilleurs et du Génie y furent envoyé et le front fut tenus par les régiments de la Place et il n'est pas impossible qu'ils y aient construits cet affût.
 
Cordialement
Cyril

n°16311
363eme RI
Posté le 06-07-2011 à 19:33:20  profilanswer
 

Bonjour,
très intéressant ce sujet, je m'étais souvent demandé comment étaient les plateformes du 75 antiaérien!
une question encore: le déplacement du canon autour de l'axe principal se faisait certainement à la force des bras, mais quel était le taux de réussite des coups? au vu de la photo présentée par JLK, il me semble qu'un seul servant était préposé au déplacement mais comment synchroniser les tirs et les déplacement imprévisibles des avions? En plus, c'est assez lourd un 75.. et pas mal inerte pour le déplacer.
sûrement un peu de chance permettait des coups au but grâce aux fusants correctement réglés (je m'excuse auprès des puristes de mon langage d'artilleur débutant, mais la question me turlupine!).
Cordialement,


---------------
Cordialement.  
François
n°16312
ALVF
Posté le 06-07-2011 à 22:16:50  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Les plateformes modèle 1911 ou de fortune du début de la guerre ne sont pas représentatives de la D.C.A car elles ont disparu dès 1915 pour la plupart d'entre-elles, remplacées par des plateformes modèle 1915, des autos-canons et des 75 sur remorques.
Quelques statistiques tirées du livre du chef d'escadron Lucas 'La D.C.A"-Editions Baudinière vers 1934:
 
-en 1918, la D.C.A française compte 872 canons spécialisés dans la D.C.A.
 
-la D.C.A française a abattu 433 avions allemands pendant la guerre, ne sont comptés abattus que les avions abattus dans nos lignes ou vus s'abattant en flammes à l'intérieur des lignes ennemies.Ces chiffres ne tiennent pas compte des avions abattus par d'autres unités, notamment par tir de mitrailleuse d'infanterie.
 
-les canons de 75 des autos-canons ont tiré en moyenne 5565 coups pour abattre un avion allemand.
 
-les canons de 75 sur plateformes ont tiré 10730 coups pour abattre un avion allemand.
 
-en 1918, une statistique partielle donne ces chiffres (ratio: 1 victoire/coups tirés):
    -131 avions ont été abattus par tir d'obus explosifs, ratio: 1/4014 coups tirés.
    -42 avions ont été abattus par tir d'obus à balles 30/55, ratio: 1/16251 coups tirés.
    -8 avions ont été abattus par obus à balles 22/31, ratio: 1/15471 coups tirés.
Le meilleur "rendement" de la D.C.A française est obtenu par le canon de 75 mm sur auto-canon tirant des obus explosifs, avec le ratio 1/3200 coups tirés.
Il faut préciser que le personnel des autos-canons était plus jeune et plus entraîné que la moyenne des artilleurs des matériels sur plateformes dont les servants étaient souvent des militaires appartenant aux classes anciennes, aux "récupérés" après blessures ou inaptes physiques au service sur le front.
Cordialement,
Guy François.

n°16313
363eme RI
Posté le 09-07-2011 à 14:59:48  profilanswer
 

Bonjour,
merci Guy pour ces précisions remarquables! 3200 coups tirés pour 1 au but, le ratio ne me semble pas exceptionnel pour les auto-canons.. mais cela semblait suffisant et les résultats bien là (433 avions abattus par DCA). ce qui n'est pas si mal, car pour les 4 années de guerre, cela ferait plus de 200 avions /an d'abattus. mais quel gaspillage de munitions pour ce résultat! au sol, dans les divers carnets de combattants que j'ai pu lire, tous évoquent le danger des éclats ou balles retombant au sol à la suite des tirs anti-aériens!
deuxième interrogation: quelqu'un a t'il le schéma de la plateforme antiaérienne modèle 1915? quelles sont les différences avec celle de 1911?
cordialement, et d'avance merci pour les réponses éventuelles!


---------------
Cordialement.  
François
n°16315
ALVF
Posté le 09-07-2011 à 18:54:11  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Le ratio 1/3200 pour les auto-canons est bon pour l'époque, il est même tombé à 1/1800 en mars 1918 lorsque les avions allemands volaient bas pour appuyer leurs offensives.
La D.C.A des alliés et celle des allemands ont des ratio comparables dans l'ensemble mais il faut tenir compte que la DCA allemande ("Flak" ) était très puissante en 1918 puisqu'elle alignait 2758 canons contre 872 à la DCA française et 833 pour les britanniques (dont 469 sur le territoire anglais) et que d'autre part les alliés avaient un nombre d'avions bien plus considérable que celui des allemands.
Les avions abattus par la DCA s'établissent ainsi:
-Allemagne: 1588 avions alliés abattus.
-France: 433 avions allemands abattus.
-Grande-Bretagne: 354 avions allemands abattus (dont seulement 13 en Angleterre).
-Italie: 129 avions autrichiens et allemands abattus.
-USA: 17 avions allemands abattus.
Voici un schéma du canon de 75 mm modèle 1897 sur plateforme modèle 1915 pour le tir vertical tiré du Règlement provisoire du 17 juin 1915:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img836a.jpg
             75 Mle 1897 sur plateforme Mle 1915.
 
Cordialement,
Guy François.

n°16317
363eme RI
Posté le 09-07-2011 à 22:36:15  profilanswer
 

merci Guy!
Bonsoir,


---------------
Cordialement.  
François
n°16319
acesar55
ils ne passeront pas
Posté le 10-07-2011 à 07:00:55  profilanswer
 

Bonjour,
 
Voici un poste DCA aux bois Bourrus.
 
on remarque l'embase en béton pour le canon de 75, les niches à munitions et l'entrée de l'abri enterré.
 
http://nsm05.casimages.com/img/2011/07/10//110710070425942278448851.jpg
 
Cordialement,
 
Alain


---------------
%%% A.cesar55 %%% Mille fois recrucifiés au calvaire de Verdun
http://stenay-14-18.com
n°16324
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 10-07-2011 à 20:11:16  profilanswer
 

Bonsoir,
 
voici un axe-pivot retrouvé sur un emplacement pour mitrailleuses anti-aérienne.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Mitraillfixation.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Mitaillfixepied.jpg
 
Cordialement,
Frédéric


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°16325
363eme RI
Posté le 10-07-2011 à 22:28:13  profilanswer
 

Bonsoir,
 
en feuilletant l'album photo de 1915 de l'amiral Ronarch: http://ecole.nav.traditions.free.f [...] pierre.htm , je suis tombé sur cette image:
 
http://images.mesdiscussions.net/p [...] _00031.jpg
 
Petite question: cette photo n'étant pas légendée, ne s'agirait-il pas de l'installation d'un 75 antiaérien sur plateforme modèle 1915??
Si je me trompe, n'hésitez pas à me le dire!
cordialement,


---------------
Cordialement.  
François
n°16326
363eme RI
Posté le 10-07-2011 à 22:29:33  profilanswer
 

Image trop petite, je recommence:
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3640/_00031.jpg1..jpg


---------------
Cordialement.  
François
n°16329
ALVF
Posté le 11-07-2011 à 11:52:53  profilanswer
 

Bonjour,
 
Non, ce 75 mm Mle 1897 n'est pas sur une plateforme Mle 1915.Il s'agit d'une plateforme de circonstance d'un type déjà assez élaboré.
Le nombre des affûts de DCA de circonstance ou de fortune est considérable en 1914 et 1915 avant l'adoption de la plateforme Mle 1915.
Certains types construits localement sont uniques ou en très faible nombre.
Le recensement de tous ces affûts est un sujet intéressant à "creuser", "on" s'y emploie!
Cordialement,
Guy François.

n°16340
Stephan @g​osto
Posté le 12-07-2011 à 09:41:48  profilanswer
 

Bonjour,
 
Si "on" est intéressé, voici deux photos d'une pièce photographiée vraisemblablement en Artois en 1915.
 
Bonne journée.
 
Stéphan
 
http://monimag.eu/upload/769/canon1.jpg
 
http://monimag.eu/upload/769/canon2.jpg


---------------
ICI > LE 74e R.I.
Actuellement : Le "Canard du Boyau - Nouvelle série" est dans les kiosques !
n°16342
363eme RI
Posté le 12-07-2011 à 13:21:36  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
la "plateforme" présentée par Stefan semble la plus facile à aménager: pas de cuve à réaliser, seuls les galets à faire rouler, pour le déplacement axial du canon, sur un chemin qui semble bétonné.
Mais n'y avait il pas un risque que les galets, au départ des coups, se retrouvent hors du chemin préparé??
ce qui implique de remettre l'ensemble sur piste, ce qui ne devait pas être aussi simple..
Cordialement,


---------------
Cordialement.  
François
n°16343
ALVF
Posté le 12-07-2011 à 15:47:59  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci à Stéphan pour ces deux intéressantes photographies d'un montage de 75 mm rare!
Un officier de mes amis, aussi érudit que modeste, me précise quelques renseignements supplémentaires sur les plateformes de circonstance illustrées dans les messages précédents:
 
-les plateformes illustrées par les deux photographies du message de Stéphan auraient remplacé en 1915 un premier type de fortune déjà existant pour assurer la DCA de Sainte-Menehould (Marne) en 1915.Ce type de montage aurait été mis au point par un officier de la Place de Verdun, sans plus de précision (du moins pour l'instant!).
 
-la plateforme illustrée dans l'album Ronarch est un 75 mm en cours de montage, une plateforme identique (peut-être la même?) existait à Saint-Pol (Pas de Calais).L'inventeur de ce montage n'est pas connu à ce jour, probablement un officier d'une place maritime de la Zone des Armées du Nord (Boulogne, Calais?).
 
Ces photographies témoignent de la très grande variété des montages primitifs de 75 mm en D.C.A (il y a aussi des montages de 90 mm Mle 1877, de 65 mm de Montagne et de canons prototypes).Il y en a presqu'autant qu'il existe de places fortes terrestres ou maritimes!
La DCA est un des domaines les moins étudiés malgré l'importance de son rôle.
Cordialement,
Guy François.

n°16344
363eme RI
Posté le 12-07-2011 à 17:33:12  profilanswer
 

[quotemsg=16343,21,2547]Bonjour,
-la plateforme illustrée dans l'album Ronarch est un 75 mm en cours de montage, une plateforme identique (peut-être la même?) existait à Saint-Pol (Pas de Calais).L'inventeur de ce montage n'est pas connu à ce jour, probablement un officier d'une place maritime de la Zone des Armées du Nord (Boulogne, Calais?).
 
Bonjour Guy,
effectivement, Ronarch étant officier de marine, il se peut que l'inventeur de cette plateforme de circonstance (sur l'Yser, donc pas trop loin de Boulogne et Calais) soit un maritime; la photo date d'avril 1915 de mémoire.. concordance ds lieux et des dates!
 
Cdlt,


---------------
Cordialement.  
François
n°20605
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 10-01-2013 à 13:44:27  profilanswer
 

Bonjour,
 
il y a quelques semaines j’ai fais la connaissance d’une personne dont l’arrière grand-père a servi comme artilleur sur 75 anti-aérien dans la région de Verdun.
Les renseignements recueillis par ce monsieur étant que son AGP a été en position à Douaumont, Damloup, ainsi que dans le secteur d’Eix-Haudainville (peut-être la position près du fort de Moulainville ?) et qu’il fût blessé et soigné à Chevert (il a survécu à la guerre, il décédera en 1962).
Le conditionnel est de rigueur puisque ces renseignements ont été donnés verbalement aux différentes générations de cette famille Lorraine.
 
Y’avait-il des positions dans le secteur de Damloup et d’Haudainville ?  
Outre les positions visibles de nos jours à Bois-Bourrus (photo plus haut), Moulainville et Landrecourt, est ce que les autres positions étaient toutes systématiquement bétonnées comme ces trois là et celle de Douaumont (photo) ? Cuves, abris, niches…
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Antiaero75Douaumontcopie.jpg
 
Cordialement,
Frédéric

Message cité 1 fois
Message édité par RADET Frederic le 10-01-2013 à 13:48:12

---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20606
Cyril Cary
Posté le 10-01-2013 à 14:49:04  profilanswer
 

Bonjour

RADET Frederic a écrit :

Y’avait-il des positions dans le secteur de Damloup et d’Haudainville ?  
Outre les positions visibles de nos jours à Bois-Bourrus (photo plus haut), Moulainville et Landrecourt, est ce que les autres positions étaient toutes systématiquement bétonnées comme ces trois là et celle de Douaumont (photo) ? Cuves, abris, niches…


Cyril Cary a écrit :

Les plateforme de DCA présente près des Forts de Bois-Bourrus et Moulainville sont des plateformes dite "de Verdun" et crées à partir de 1914. Elles étaient au nombre de 14 sur la place de Verdun; dont seulement six sont encore visibles.


et elles sont toutes construites sur le même schéma.
 
Cordialement,
Cyril

n°20608
jlk
Posté le 10-01-2013 à 21:44:04  profilanswer
 

Bonsoir
en voici une située à Dieppe sous Douaumont  
http://nsa30.casimages.com/img/2013/01/10/130110094130555479.jpg
cordialement
JLK

n°20626
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 13-01-2013 à 19:18:23  profilanswer
 

Bonsoir et merci pour ces précisions.
 
Jean-Pierre le petit-fils du soldat mentionné plus haut a vu ce sujet et remercie également tous les intervenants.
Il se demande maintenant si c'est à Dieppe que son AGP à servi et non pas Damloup.
 
Il a pu voir aussi sur le terrain le peu de vestiges de ce genre de constructions dont certains peu accessibles.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Niche.jpg
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/7872/Niches75.jpg
 
Aux Sartelles il y a bien deux cuves sensiblement séparées comme sur les sites encore visibles mais pas de béton en vu pour l'instant. Je dois y retourner avec des copains de le chasse militaire.
 
Cordialement,
Frédéric


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20657
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 19-01-2013 à 19:03:14  profilanswer
 

Bonsoir,
 
 sur la Place de Belfort un exemple qui fait furieusement penser a ceux de Verdun :
http://www.fortiffsere.fr/belfortg [...] ge2460.htm
 
Cordialement,
Frédéric


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20659
jlk
Posté le 20-01-2013 à 15:29:41  profilanswer
 

Bonjour
 
en tous cas il ne ressemble pas du tout à celui de Dombasle
 
Bonne soirée
JLK

n°20660
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 20-01-2013 à 18:16:14  profilanswer
 

jlk a écrit :

Bonjour
 
en tous cas il ne ressemble pas du tout à celui de Dombasle
 
Bonne soirée
JLK


Alors là BRAVO !!!
 
Quel sens de l’observation !
 
Merci et bonne soirée.  :hello:  
Fred


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20677
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 23-01-2013 à 20:57:04  profilanswer
 

Bonsoir,
 
D’autres exemples à Toul…
 
http://www.fortiffsere.fr/toulgauc [...] ge1262.htm
http://www.fortiffsere.fr/toulgauc [...] ge1262.htm
 
...à Epinal et même à Grenoble…
 
http://www.fortiffsere.fr/artiller [...] ge4670.htm
 
RADET


Message édité par RADET Frederic le 23-01-2013 à 20:58:53

---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20678
Charraud J​erome
Posté le 23-01-2013 à 21:42:03  profilanswer
 

Bonsoir
Frédéric réactivant ce fil, j'en profite pour poser une question concernant une photo issue de l'album du Lieutenant-mitrailleur JABIEN du 268e
Jabien, dans ses photos, prend pas mal de clichés de position de mitrailleuses anti-aérienne. Une photo m'intrigue, cependant.
La position me semble trop grosse pour une simple mitrailleuse, peut-être s'agit-il d'une position pour canon, mais elle ne correspond qu'approximativement aux positions détaillées ci-dessus.
Avis aux spécialistes, quelle est l'arme sur ce type de position? S'agit-il de positions type 1911 comme indiqué plus haut?
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12/Jabien_PositionAntiAerienne.jpg
 
Sur le cliché suivant, on retrouve les zones de roulage, autour du plot central.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12/Jabien_PositionAntiAerienne1.jpg  
 
Merci d'avance
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par Charraud Jerome le 23-01-2013 à 21:55:49

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°20680
ALVF
Posté le 23-01-2013 à 22:22:32  profilanswer
 

Bonsoir Jerôme,
 
Il s'agit d'un des premiers montages du canon de 75 comme pièce CA (Contre-Aéronefs).Chaque place forte et chaque parc d'artillerie a improvisé "son" modèle à la fin de l'année 1914.
Il y a des montages très "exotiques", un des plus pittoresques étant celui de Cherbourg où les charpentiers de marine ont montré leur talent mais il y en a bien d'autres, la variété est très grande...
Heureusement, la plateforme modèle 1915 a permis l'unité des modèles, enfin presque, car certains modèles ont duré même au delà de la Grande Guerre, c'est d'ailleurs le cas de la plateforme de Toul illustrée par vos photographies.
Voici le montage, très ingénieux, de ce 75 CA sur plateforme de Toul:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/img459.jpg2..jpg
                                    75 CA sur plateforme de Toul.
Cordialement,
Guy François.

n°20682
CTP
Posté le 24-01-2013 à 09:42:38  profilanswer
 

Bonjour
 
En complément à ces documents, quelques mentions de leur utilisation pendant les premiers mois de guerre contre les avions allemands et...français.!.
 
1er août
Installation de sections de Défense Contre Aéronefs:
2 sections de canons de 75 contre aéronefs sont organisées à Bois Bourrus et Landrecourt.
---
11 août
« 6ème Corps d'armée.
Commandement supérieur de la défense du groupe de Verdun.
Le général de division Coutanceau Gouverneur de Verdun.
M. le commandant de la station Bois Bourrus.
3° secteur.
Note de service.
Une des stations de tir contre aéronef a tiré, le 11 août à 18 heures quatre projectiles contre un avion allant de l'est à l'ouest à grande altitude.
Cet avion était un biplan de type Voisin, très facilement reconnaissable:
1°- au long et large capot en avant des ailes;
2°- à l'absence totale de fuselage entre les ailes et la queue;
3°- à l'égalité de largeur et de longueur des deux plans portant entre eux, plans dont les extrémités sont sensiblement plus larges que le centre.
Il est vrai que l'avion volait à une altitude très grande ce qui lui a d'ailleurs évité d'être atteint.
Afin que cette méprise fâcheuse ne se reproduise pas à nouveau, les Commandants de Stations de tir sont avertis que des avions VOISIN circuleront fréquemment au dessus de la Place pendant les journées qui vont suivre. »
---
5 septembre
Le Général Commandant le 3ème secteur à sous-secteur Bois-Bourrus. Reconnaissances d'avions Maurice Farman seront effectuées aujourd'hui et jours suivants. Invitez toute troupe à s'abstenir d'ouvrir le feu sauf en cas de certitude qu'avion est ennemi.
---
17 septembre
A 9h 15 la section de 75 contre aéronefs de Bois-Bourrus ouvre le feu contre un biplan ennemi venant de l'ouest. Le tir a duré quelques minutes. A 9h 30 la section tire sur un nouveau biplan venant du nord-ouest et qui disparait aussitôt (sans effet)
---
21 septembre
3ème secteur de la Place:
A 11h la section de 75 de Bois Bourrus tire sur un biplan Albatros apparaissant et disparaissant dans les nuages. L'avion s'éloigne en continuant à survoler nos lignes.
---
11 octobre
La section de 75 contre aéronefs de Landrecourt et celle de Bois-Bourrus tirent sur un aéroplane ennemi.
---
23 octobre
Les sections contre aéronefs de Bois-Bourrus et de Landrecourt tirent sur un avion allemand. Une pièce de 90 installées spécialement a tiré sur un avion vers 16h; lorsque l'installation sera terminée, cette pièce pourra tirer sous un angle de44 degrés donnant une hauteur de flèche supérieure à 2'000 mètres.
 
 
Cordialement
Claude


Message édité par CTP le 24-01-2013 à 09:47:23

---------------
Claude Thollon-Pommerol
  http://www.asoublies1418.fr accueille volontiers tout document personnel ou familial que vous souhaitez partager.
n°20690
Cyril Cary
Posté le 24-01-2013 à 20:11:20  profilanswer
 

Bonsoir
 
Le montage des plateformes CA de Toul semble très ingénieux et surtout très astucieux en réemployant des pièces de 75 sur affûts de casemate de Bourges qui venait de la fortification permanente (merci le décret d'aout 15!).
 
Cordialement,
Cyril

n°20692
alain13
Posté le 25-01-2013 à 17:58:37  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Un montage voisin du précédant, mais avec un massif hyper sophistiqué qui ressemble à un monument.
 
http://img15.hostingpics.net/pics/826902canonantiarien.jpg
 
La mitrailleuse à côté, a l'air d'un parent pauvre !
 
Cordialement
alain


Message édité par alain13 le 25-01-2013 à 18:06:24
n°20693
alain13
Posté le 25-01-2013 à 18:04:54  profilanswer
 


Une photo de mitrailleuses, au même endroit,
 
http://img15.hostingpics.net/pics/184659canonsantiarriens.jpg
 
Cordialement,
alain

n°20694
Charraud J​erome
Posté le 25-01-2013 à 19:15:39  profilanswer
 

Bonsoir
merci pour les réponses
Comme on aborde aussi les positions anti-aériennes de mitrailleuses, voici toujours issu du même album, 2 positions différentes:
 
Une position sur plot, échelle réduite mais utilisant le même principe que pour le canon:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12/Jabien_PositionAntiAerienne3.jpg
 
Une position standard:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/12/Jabien_PositionAntiAerienne4.jpg
 
Dans ce dernier cas, s'agit-il réellement d'une position antiaérienne? Même si la mitrailleuse est pointée vers le ciel, il me semble bizarre que l'on puisse tirer dans toutes les directions avec un tel affut.
 
Cordialement
Jérôme Charraud


Message édité par Charraud Jerome le 26-01-2013 à 13:45:28

---------------
Facebook: Indre Grandeguerre Twitter: @indre1418
Les RI et le département de l'Indre le blog - Les soldats de l'Indre le blog
n°20698
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 26-01-2013 à 13:08:32  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci à tous pour ces très belles vues.

Citation :

Un montage voisin du précédant, mais avec un massif hyper sophistiqué qui ressemble à un monument.  
 http://img15.hostingpics.net/pics/ [...] iarien.jpg  
 La mitrailleuse à côté, a l'air d'un parent pauvre !  
 Cordialement  
alain


Alain, sait-on où se trouvait cet emplacement, à priori à proximité ou bien sur un fort de Toul ?
Je reviens sur cette intervention :

Citation :

Le fort de Landrecourt à accueilli une école de mitrailleurs qui prodigait principalement les cours magistraux destinés à apprendre le tir en déflexion, la télémétrie et tous les appareils s'y repportant, mais il n'était procédé à aucun tir. Ceux-ci étaient éffectués à proximité du fort du Rozelier sur des affûts de circonstances. Ce qui n'empèche pas qu'il y ait un affût à Landrecourt.


Dans le journal de l'Ouvrage de la Falouse le Commandant parle à plusieurs reprises de tirs réels à Landrecourt tout au long de l'année 1916.
A la mi-décembre voici ce qu'il dit:

Citation :

14 décembre 1916.
16h35. Reçu le message téléphonique suivant du Commandant du fort de Landrecourt :
« En raison de l’instruction des élèves mitrailleurs qui se poursuit, il est impossible que votre garnison puisse venir exécuter ses tirs à la mitrailleuse. »


 
Cordialement,
Frédéric


---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
n°20709
alain13
Posté le 28-01-2013 à 15:25:30  profilanswer
 


Bonjour à tous, bonjour Frédéric,
 
Ces photos parues dans le "Miroir" du 26 décembre 1915 n'apportent malheureusement pas de précisions quant à l'endroit où elles ont été prises ???
Mais c'est vrai que le site de la 2ème photo a un air de ressemblance avec celui de la photo postée par Guy.
 
Cordialement,
alain

n°20725
RADET Fred​eric
Verdun 1914-1918.
Posté le 28-01-2013 à 20:17:27  profilanswer
 

Merci Alain pour ces précisions !

Citation :

En complément à ces documents, quelques mentions de leur utilisation pendant les premiers mois de guerre contre les avions allemands et...français.!.

 
Merci également à Claude pour les emplacements de Verdun.  
 
 
Bonne soirée,
Frédéric


Message édité par RADET Frederic le 28-01-2013 à 20:19:03

---------------
Courage on les aura !
http://www.ouvragedelafalouse.fr/
 Page :   1  2
Page Précédente

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Sites et vestiges de la Grande Guerre

  Emplacements anti-aérien.