FORUM pages 14-18
  Sites et vestiges de la Grande Guerre

  Lieutenant-colonel BOURGUET camp de Suippes

 

Il y a 64 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Lieutenant-colonel BOURGUET camp de Suippes

n°16050
champagne ​1915
Posté le 25-05-2011 à 16:20:18  profilanswer
 

Bonjour,
Veuillez trouver ci-joint une photographie des objets presonnels retrouvés sur le lieutenant colonel Bourguet  commandant le 116ème RI et tué le 25 septembre 1915 près de Perthes les Hurlus lors de son éxhumation du camp de Suippes en 1989 afin d'être transféré dans le cimetière de Laval sur tourbe.
Ces objets se trouvent dans la salle d'honneur du PC du camp de Suippes.
Cordialement
Erichttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3747/col%20Bourguet.jpg

n°16055
Rutilius
Non solum in memoriam.
Posté le 25-05-2011 à 19:17:54  profilanswer
 


   Bonjour à tous,
 
   La relation ― censurée ― des circonstances de la mort du lieutenant-colonel Samuel Bourguet.
 
   Le Temps, n° 19.822, Jeudi 14 octobre 1915, p. 2, en rubrique « La Bataille de Champagne ».
 
 
                                                           http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/3512/BOURGUET..gif  
 
   BOURGUET Samuel, né le 1er janvier 1864 à Berlats (Tarn), fils de Pierre Antoine, pasteur, et d’Élise Nancy MAFFRE. Marié le 19 février 1891 à Marguerite RAKONSKA. Mort le 25 septembre 1915 à Tahure (Marne). Par décision ministérielle en date du 21 mars 1913, avait désigné membre de la Délégation militaire française au Pérou. Alors chef d’escadron d’artillerie, chef d’état-major de la 6e Division d’infanterie. Rentré en France en Août 1914 à la déclaration de guerre. Source : http://www.culture.gouv.fr/Wave/sa [...] 16v001.htm
   _______________________
 
   Bien amicalement à vous,
   Daniel.
 
                                           

n°16061
RIO Jean-Y​ves
Posté le 26-05-2011 à 00:14:05  profilanswer
 

Bonsoir Daniel et Eric .
 
Je connaissais, depuis quelques mois seulement, l'existence de cette vitrine, et c'est, pour moi, assez émouvant de découvrir - de visu - les objets retrouvés sur la dépouille du Lieutenant-colonel BOURGUET, qui, bien que n'ayant été que deux mois à la tête du 116e RI , avait su , en très peu de temps, se faire adopter par "ses Bretons" comme il l'écrivait lui-même.
Doté d'une personnalité à mon sens assez hors du commun , il avait de même su leur insuffler cette incroyable ardeur qui , par un assaut mené à toute allure, allait leur faire reprendre ,en 2 heures tapantes pour les plus rapides menés par le Capitaine Jules SOUCHET (un sacré caractère celui-là !!) , 5 kms de terrain et surtout s'y maintenir les jours suivants en compagnie des autres régiments Bretons .  
Le Général DE MAC-MAHON DE MAGENTA écrivit quelques temps plus tard que cela avait sans doute été là l'un des plus beaux faits d'armes de tout le début de la guerre .
Mais que de pertes ce 25.09 au sein du 116 et à commencer par son état-major , laminé : outre BOURGUET , son adjoint le Capitaine LIMOSIN, deux des trois Commandants de Bataillon (VICEL et SENEJEAN), plusieurs commandants de Compagnies et autres officiers ou sous-officiers (VOISIN, BONDU, LE MENTEC , DE CHABRE ...etc...), dont une grande part étaient morbihannais et finistériens . D'après les recoupements que j'ai pu faire via le JMO, le Régiment a perdu de l'ordre de 43% de son effectif en 10 jours sous Tahure (entre le 25.09 et le 7.10) . Les plus importantes de toute la guerre devant MAISSIN (le 22 aout 14)et LENHARREE (8 septembre 14).
 
La Bretagne elle-même n'était pas totalement inconnue à BOURGUET puisqu'en aout 1915, alors que le régiment était en repos à DARGIES , il était venu rejoindre durant une semaine sa famille en pays de Lorient .
Je ne saurais que recommander de lire , le concernant, L'"Aube Sanglante" , ouvrage posthume édité à l'initiative de son épouse et composé de sa correspondance à ses proches en 1914-1915 , jusqu'à cette dernière lettre à son épouse le 24 au soir et qu'il écrit selon toute vraisemblance, comme son dernier ordre du jour (que je recherche) avec le stylo retrouvé sur lui .  
Le 25 septembre 1915 son fils Paul se trouvait aussi sur ce même champ de bataille au sein du 62e R.I. (il passera plus tard au 116e et , sauf erreur, jusqu'à la dissolution du régiment en 1920) ; c'est lui qui a annoncé à sa mère le décès .  
Pour ce qui est du commandement "provisoire" du 116e - et que j'ai lu aussi ailleurs - je n'en suis absolument pas convaincu , ayant été nommé à la tête du régiment pour remplacer le Lieutenant-colonel ARNOUX qui , malade depuis déjà trois mois, ne pouvait plus assumer sa fonction. Le 25 septembre est venu briser ce commandement qui, à mon sens, aurait perduré beaucoup plus longtemps que le simple temps d'un remplacement.
 
Pour conclure, une chose qui reste assez incompréhensible à mes yeux : la presse Morbihannaise et surtout Vannetaise occulta totalement la mort au champ d'honneur du Lieutenant-colonel, alors qu'à contrario elle fit part du décès - et même des services funèbres - de la plupart de ses officiers tombés le 25 et les jours suivants ...  
L'expo des Archives Municipales de 2008-2009 m'a permis de réhabiliter sa mémoire .
 
Bien cordialement
Jean-Yves


Message édité par RIO Jean-Yves le 27-10-2017 à 23:00:14

---------------
Recherches sur les 116e, 294e & 354e RI + 316e RI et 28e & 35e RAC
http://vannes1418.canalblog.com/
n°29712
jrou
breton et normand
Posté le 09-10-2017 à 18:43:56  profilanswer
 

Bonjour,
le livre du Lieutenant Colonel Bourguet peut etre téléchargé sur  
le site   bibliothèquevaugirard.wordpress.com
taper   Lieutenant Colonel Bourguet    dans recherche en haut à droite
cordialement   jrou

n°29723
garance.
Posté le 12-10-2017 à 16:42:27  profilanswer
 

Bonjour
c'est un X
1884
cdt Garance

 

EDIT : son livre (chroniqué par JN Cru)
https://bibliothequevaugirard.wordp [...] numerique/


Message édité par garance. le 12-10-2017 à 16:51:38
n°29772
RIO Jean-Y​ves
Posté le 27-10-2017 à 23:19:55  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et tous.
 
"L'Aube sanglante" a été réédité il y a peu grâce au travail de plusieurs des membres de sa famille :
http://www.librairiejeancalvin.fr/ [...] ANTE_19854
 
Ayant été en contact en plusieurs occasions avec celle-ci (suite d'ailleurs à sa découverte, sur le forum, de l'une de mes interventions à propos du 116e) je vous livre ici quelques extraits du courrier que m'a adressé l'une de ses petites-filles concernant la nouvelle parution :
 
"Cher monsieur
Ma petite-cousine, Magali Raillon, m'a fait suivre votre échange de messages. J'en prends connaissance à mon retour de Mialet, haut-lieu de mémoire huguenote, où j'étais hier pour faire une signature de L'Aube sanglante, édition 2017. .....  
Un grand merci pour les articles du Télégramme qui sont joints au courrier : je ne les connaissais pas, et … le regrette d'autant plus que s'y trouvent quelques informations locales que nous n'avions pas, provenant de sources auxquelles peut-être nous n'avons pas été suffisamment attentifs dans notre repérage et notre recherche… Je me permettrai peut-être à l'occasion de vous demander quelques précisions à leur propos, dans la perspective d'un éventuel retirage qui permettrait de pallier ce manque !
Le travail que mon mari et moi (qui suis une petite-fille de Samuel) présentons avec cette nouvelle édition de l'ouvrage, un siècle après sa parution en 1917, est pour l'essentiel fondé sur le dépouillement des archives familiales en ma possession (lettres originales manuscrites, jeu d'épreuves avant censure, correspondance familiale), qui nous a conduit à une refonte partielle de certaines lettres, ainsi que sur les sources "parisiennes" qui nous ont aidés à éclairer l'histoire de l'armée et de la guerre.  
En outre, compte tenu de la personnalité de l'officier, j'ai cru utile et intéressant de faire précéder cette réédition de sa correspondance d'un essai biographique qui, à partir des sources dont nous disposions, retrace son itinéraire et permet d'éclairer aussi la manière dont il a abordé la guerre et vécu son année au front.
L'adresse du site pour se procurer le livre en ligne est  
<http://www.librairiejeancalvin.fr/index.php/ljc/vente-en-ligne>; il se trouve aussi dans quelques librairies.....
.... Avec mes très cordiales salutations
Marie-Noëlle Bourguet
"  
 
Bien cordialement
Jean-Yves


---------------
Recherches sur les 116e, 294e & 354e RI + 316e RI et 28e & 35e RAC
http://vannes1418.canalblog.com/
n°29777
David1980
Posté le 31-10-2017 à 12:19:55  profilanswer
 

Bonjour,
 
Pièces émouvantes. Merci de ce partage.
Cordialement
David1980


---------------
WWW.TRANCHEE-VERDUN.COM
WWW.FTL57.COM

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Sites et vestiges de la Grande Guerre

  Lieutenant-colonel BOURGUET camp de Suippes