Il y a 40 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Question aux Verdunois

n°29128
ALVF
Posté le 05-05-2017 à 08:19:25  profilanswer
 

Bonjour,
 
En relisant une page du très gros livre renfermant les "Carnets" du général Buat, récemment édités et très intéressants car ils "fourmillent" de témoignages touchant à la "Grande Histoire" mais aussi aux petits détails de la guerre, je trouve une mention curieuse.
A la date du 25 avril 1918, le général Buat, commandant alors du 17e Corps d'Armée, qui parcourt en tous sens les premières lignes et les arrières du front de Verdun, mentionne:
-qu'un gros ouvrage bétonné est en construction pour abriter le PC du 17e Corps d'Armée dans le village de Lempire (Meuse), actuelle commune de Landrecourt-Lempire. Le général n'a d'ailleurs aucune envie d'occuper ce P.C, même en cas de grande attaque ennemie sur Verdun.
-les parties bétonnées de ce P.C présentent la particularité d'être construites sous l'église de la commune avec plusieurs sorties lointaines aux alentours.
Je lis sur des sites internet divers consacrés à Lempire que l'église a été reconstruite en 1931 et qu'elle aurait été détruite pendant la Grande Guerre.
Existe-t-il toujours une trace de ce P.C bétonné qui devait être de grandes dimensions. A-t-il disparu au cours des travaux de reconstruction de l'église ou est-il toujours au-dessous de l'édifice?
Connaissant la saine curiosité des nombreux Verdunois et Meusiens de ce Forum, je suis sûr qu'un lecteur a (ou...aura) la réponse à cette question!
Merci d'avance!
Cordialement,
Guy François.

n°29130
Yv'
Posté le 05-05-2017 à 10:14:50  profilanswer
 

Bonjour Guy,
 
D'après ce petit article paru dans La Croix le 14 avril 1931, l'église n'a pas été reconstruite exactement au même endroit.
 
Les églises qui renaissent  
Vers la fin de la grande guerre, l'église de Lempire-aux-Bois, village dont le territoire touche à celui de Verdun,  
avait été miné, et sous ses fondations une sape avait été creusée, en prévision d'un repli éventuel de nos armées  
sur la rive gauche de la Meuse.  
Par la suite, l'édifice s'effondra dans la sape et devenu dangereux, dut être rasé. Il fut reconstruit à quelque distance
de là, et le lundi de Pâques, Mgr Gattinois, archiprêtre de la cathédrale, en faisait l'inauguration en présence de la  
population et d'un grand nombre d'étrangers.  
La nouvelle église fait honneur au petit village et à sa municipalité. Elle restera comme un des spécimens heureux
des églises qui ont remplacé celles que la guerre a détruites.
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k413028k/f2.item
 
Voici un aspect des lieux (en 2009) :
https://www.google.fr/maps/@49.0973 [...] 312!8i6656
 
Cordialement,
Yves


Message édité par Yv' le 05-05-2017 à 10:15:12
n°29131
Cyril Cary
Posté le 05-05-2017 à 22:44:13  profilanswer
 

Bonsoir
 
Histoire surprenante! Je n'ai jamais entendu parler de cet abri.
 
En revanche, l'article trouvé par Yv' précise que l’abri n'a pas été terminé puisque resté à l'état de sape et que, plus tard, l’église s'est effondrée sur elle même, dans la sape.  
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/Egllemp.jpg
 
Les archives de la commune doit donner la localisation de l'ancien emplacement de l'église et peut être certaines archives sur les travaux.
Je vais essayer d'aller au infos cette semaine.
 
Cordialement,
Cyril

n°29132
ALVF
Posté le 05-05-2017 à 23:20:54  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Merci, Yves et Cyril, pour ces documents qui en disent un peu plus sur cette curieuse affaire.
Il apparaît donc que l'église n'a pas été détruite par bombardement mais s'est effondrée après-guerre.
Il serait intéressant de connaître les conditions du déroulement et du suivi de ces travaux souterrains entrepris en 1918!
Cordialement,
Guy François.

n°29134
ALVF
Posté le 09-05-2017 à 21:52:54  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Quelques précisions supplémentaires pour bien cadrer le sujet:
 
-le général Buat a commandé le 17e Corps d'Armée du 2 avril 1918 au 12 juin 1918 date à laquelle il prend le commandement de la Ve Armée. Le PC du 17e Corps d'Armée est à Regret pendant toute cette période.
 
-je retranscris le texte complet écrit le 25 avril 1918 par le général Buat dans ses "Carnets":
"A Lempire, on construit un P.C de corps d'armée, à moi destiné, en cas de grande attaque. Même en ce cas, je compte bien ne jamais l'occuper. C'est d'ailleurs une construction magnifique avec tout ce qu'il faut pour contenir -à la fois au dessus et en dessous- l'état-major du corps d'armée et tous les grands services qui lui sont rattachés. Détail à remarquer, la partie souterraine est creusée sous l'église de la localité; on peut en sortir par trois issues débouchant assez loin dans les champs ou terrains vagues".
 
-plus tard, après l'attaque du 27 mai au Chemin des Dames, à la date du 5 juin 1918, les "Carnets" du général Buat indiquent que le général de Castelnau, commandant le G.A.E (que Buat indique comme "hanté par les idées de retraite" ) a prescrit que les P.C des grandes unités soient reculés:  
"...le QG de la IIe Armée de Souilly sur Laheycourt. Il ordonne que le mien s'en aille de Regret à Souilly,...Pourquoi pas plus loin encore!....J'ai demandé vainement à n'évacuer qu'une partie de mon QG sur Souilly mais qu'on laisse au moins le PC à Regret. Refus obstiné. Quel chef, mon Dieu!!".
On comprend bien que Buat n'aime pas Castelnau (depuis l'époque où Castelnau a tout fait pour diminuer la participation française à la bataille de la Somme alors que Buat, au G.Q.G voulait, malgré  la bataille de Verdun, que la participation française soit beaucoup plus considérable). Mais ceci est une autre histoire!
 
En tout cas, le général Buat a tout fait pour retarder le départ du Q.G de Regret vers Souilly. Même si les "Carnets " du général Buat ne soufflent plus mot de ce transfert, on peut lire sur le JMO du 17e Corps d'Armée à la date du 17 juin 1918 (donc 5 jours après le départ du général Buat vers la Ve Armée) que le PC du 17e C.A  est transféré à Souilly.
On peut penser que les travaux du PC de Lempire ont été abandonnés vers cette époque, l'enquête en cours confirmera peut-être cette hypothèse?
Cordialement,
Guy François.


Message édité par ALVF le 09-05-2017 à 22:23:36
n°29135
Cyril Cary
Posté le 09-05-2017 à 22:22:00  profilanswer
 

Bonsoir,
 
Il n’existe quasiment plus aucun vestige de l’abri qui était sous l’église de Lempire.
 
La nouvelle église a été construite en 1931 en contrebas de l’emplacement de la première avec ses pierres. Seules les tôles sorties de la sape lors des travaux attestent qu’un abris a été construit à cet endroit.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/IMG2895.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/IMG2896.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/IMG2897.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/IMG2898.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/353/Loc.jpg
je verrai ce weekend (si possible), si la commune possède des archives sur ce curieux épisode de son histoire.
 
 
Cordialement,
 
Cyril

n°29136
girodacle
Posté le 09-05-2017 à 22:36:03  profilanswer
 

Bonsoir,  
j'ai fait des relevés à Lempuire mais ignorais l'histoire de l'église. En tout cas la commune n'a pas fait grand effort pour se débarrasser, depuis 1931,  des ferrailles!
Cordialement
Alain


---------------
Alain
n°29139
ALVF
Posté le 10-05-2017 à 08:10:12  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci, Cyril, pour ce "reportage"!
Reste à savoir comment et pourquoi l'ancienne église s'est effondrée après-guerre.
Lempire, à ma connaissance, a été rarement atteint par des projectiles de l'artillerie allemande, même si quelques coups du 38 cm de la Ferme Sorel lui ont été destinés?
Cordialement,
Guy François.


Aller à :
Ajouter une réponse