FORUM pages 14-18
  Forum Pages du bibliophile

  Du Médoc à Salonique - Le voyage de Joseph Pinet 1914 - 1918

 

Soldats de la Grande Guerre : michelstl Forum Pages d’Histoire: marine : biliki Pages 14-18 : Les arts et la guerre : Inouk44, 1 utilisateur anonyme et 28 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Du Médoc à Salonique - Le voyage de Joseph Pinet 1914 - 1918

n°12617
q2r2
Posté le 14-09-2017 à 09:20:02  profilanswer
 

Bonjour,
 
Lors d'une rencontre inattendue avec Sandrine Héraud, une des propriétaires du château de Saint-Christoly de Médoc en Gironde, sur la commune du même nom, j'ai découvert plus de 200 cartes postales écrites par son arrière-grand-oncle Joseph Pinet, durant le premier conflit mondial.
 
En accord avec sa famille, il a été décidé d'en faire un ouvrage sous le titre « Du Médoc à Salonique, le voyage de Joseph Pinet 1914-1918 ». Une jeune maison d'édition de la région bordelaise « Libre Label » s'est proposée d'en assurer la publication sous forme de souscription.
 
François, Louis, Joseph Pinet est né le 16 janvier 1891.
Le 02 août 1914, il est mobilisé au 10ème Hussards comme Maréchal des Logis et part aux armées le 04 octobre 1914. Le 25 août 1916, il a toujours le même grade. Par décision Ministérielle, il passe par changement de corps au 13ème Chasseurs de Vienne le 22 février 1917. Versé à la Division d'Infanterie du 4ème Chasseurs d'Afrique sur décision Ministérielle du 01 juin 1917. Le 16 juin 1917, le Groupe Léger est dissout. Le 01 juillet 1917, il est détaché comme agent de liaison au 3ème Colonial de l'Armée d'Afrique.
Le 14 octobre 1918, il est admis à l'hôpital temporaire 16SP510.
Le 21 octobre 1918, il décède d'une broncho-pneumonie d'origine grippale, imputable au service militaire.
 
Durant ce long périple, il n'a de cesse d'envoyer des cartes postales à sa famille afin de prendre de leurs nouvelles. De Tarbes à Salonique en passant par les Vosges, Verdun, Marseille, la Toscane et la Grèce, il raconte son voyage. Les entraînements, les tranchées, la pluie, le froid, les marches, la cavalerie, il découvre de nouveaux paysages, de nouvelles populations, il s'étonne, s'interroge, puis la chaleur arrive avec ses fièvres...
 
Ce livre aura un format de 160 X 240 mm en noir et blanc pour 320 pages environ. Le prix de vente public sera de 24 euros pour un prix spécial souscription de 20 euros, 26,90 euros frais de port inclus. La livraison se fera à parution en février 2018, à l'issue de la souscription – si toutefois ladite souscription devait ne pas aboutir, les commanditaires de l'ouvrage seraient remboursés.
 
http://libre-label.izibookstore.com/store/show/129  
 
 
Bien cordialement.
François Jouison


Message édité par q2r2 le 16-09-2017 à 08:46:20

---------------
SWL
n°12618
Achache
Cimetière militaire de V D
Posté le 14-09-2017 à 10:21:54  profilanswer
 

Boujour,
 

Citation :

le Groupe Léger est dissolu


 
avec Certificat de Mauvaise Conduite ?
 

Citation :

3 éme Colonial de l'Armée d'Afrique.


 
?? Une nouvelle unité ?  - La Colo' ne fait pas partie de l'Armée d'Afrique.
https://www.google.fr/search?q=Arm% [...] 8geb-pjICQ
 
Bien à vous,
 [:achache:1]

Message cité 1 fois
Message édité par Achache le 14-09-2017 à 10:37:53

---------------
Émouvante forêt, qu'avons-nous fait de toi ?/Un funèbre charnier, hanté par des fantômes./Tes doux sylvains ont fui, cédant la place aux hommes
Qui sèment autour d'eux la douleur et l'effroi. M. BOIGEY/LAMBERT, La Forêt d'Argonne, 1915
n°12619
q2r2
Posté le 14-09-2017 à 13:19:43  profilanswer
 

Achache a écrit :

Boujour,
 

Citation :

le Groupe Léger est dissolu


 
avec Certificat de Mauvaise Conduite ?
 

Citation :

3 éme Colonial de l'Armée d'Afrique.


 
?? Une nouvelle unité ?  - La Colo' ne fait pas partie de l'Armée d'Afrique.
https://www.google.fr/search?q=Arm% [...] 8geb-pjICQ
 
Bien à vous,
 [:achache:1]


 
Bonjour Monsieur,
 
au sujet du Groupe Léger dissolu, ce n'est que la retranscription de la fiche "Détails des services et mutations diverses"
 
Quant au 3ème Colonial de l'Armée d'Afrique, ceci fait l'objet d'un extrait de missive adressée par l'intéressé en date du 05 juillet 1917 « je suis comme je te l’ai déjà dit détaché comme agent de liaison à une compagnie de mitrailleuses au 3ème Colonial, mais je compte toujours au 4ème Chasseurs d’Afrique et je suis à cheval »
 
Bien cordialement.


---------------
SWL
n°12620
b sonneck
Posté le 14-09-2017 à 14:25:55  profilanswer
 

Bonjour,
 
Ayant la fiche matricule sous les yeux, je lis :
 
Mobilisé au 10e hussards comme maréchal des logis le 2-8-1914.
Parti aux armées le 4 octobre 1914.  
Maréchal des logis le 25 août 1916 [pourquoi cette indication ? Il avait perdu son grade ? Mystère].  
Passé par changement de corps au 13e chasseurs à Vienne par décision Mlle du 22-2-1917. RDC [rayé des contrôles] le 28-2-1917.  
Passé au D.I du 4e chasseurs d'Afrique (décision ministérielle du 1er juin 1917). Dissolution du Groupe Léger. RDC le 16 juin 1917.
Décédé etc.
 
Le Groupe Léger qui a été dissout (et non dissolu...) semble être celui du 13e chasseurs, où il aurait été rayé des contrôles le 16 juin, désigné depuis le 1er juin pour rejoindre le 4e RCA. Je crois me souvenir que ces groupes étaient formés au sein des divisions de cavalerie par la mise pied à terre de certains escadrons, mais c'est à vérifier. Son passage au 4e chasseurs d'Afrique résulterait donc de la dissolution de ce groupe.
 
Reste à traduite "le DI" du 4e chasseurs d'Afrique. Rien à voir avec une division d'infanterie. D comme dépôt ? I comme instruction ?
 
Comme l'a rappelé Achache, les régiments de la coloniale ne faisaient pas partie de l'armée d'Afrique. L'expression " détaché comme agent de liaison à une compagnie de mitrailleuses au 3ème Colonial, mais je compte toujours au 4ème Chasseurs d’Afrique" n'invite d'ailleurs pas à penser le contraire.
 
Il ne faut pas perdre de vue que l'expression "armée d'Afrique" désignait les unités tenant garnison en temps de paix, avant la guerre, en Algérie et en Tunisie, territoires où la coloniale n'intervenait pas. Elle est d'ailleurs répertoriée, dans les annuaires militaires, conjointement avec l'armée métropolitaine. Ceci est un héritage de la répartition des compétences jusqu'en 1900 entre le ministère de la guerre (armée métropolitaine, avec son appendice africain) et celui en charge de la marine et des colonies (infanterie et artillerie de marine, devenues l'armée coloniale).  
Cela dit, les unités de l'armée d'Afrique d'une part, de l'armée coloniale d'autre part, ont été indifféremment employées sur tous les théâtres pendant la guerre. Elles étaient, depuis 1901, toutes deux dans la main du ministre de la guerre.
 
Cordialement
Bernard

Message cité 1 fois
Message édité par b sonneck le 14-09-2017 à 14:26:38
n°12621
q2r2
Posté le 14-09-2017 à 15:25:47  profilanswer
 

b sonneck a écrit :

Bonjour,
 
Ayant la fiche matricule sous les yeux, je lis :
 
Mobilisé au 10e hussards comme maréchal des logis le 2-8-1914.
Parti aux armées le 4 octobre 1914.  
Maréchal des logis le 25 août 1916 [pourquoi cette indication ? Il avait perdu son grade ? Mystère].  
Passé par changement de corps au 13e chasseurs à Vienne par décision Mlle du 22-2-1917. RDC [rayé des contrôles] le 28-2-1917.  
Passé au D.I du 4e chasseurs d'Afrique (décision ministérielle du 1er juin 1917). Dissolution du Groupe Léger. RDC le 16 juin 1917.
Décédé etc.
 
Le Groupe Léger qui a été dissout (et non dissolu...) semble être celui du 13e chasseurs, où il aurait été rayé des contrôles le 16 juin, désigné depuis le 1er juin pour rejoindre le 4e RCA. Je crois me souvenir que ces groupes étaient formés au sein des divisions de cavalerie par la mise pied à terre de certains escadrons, mais c'est à vérifier. Son passage au 4e chasseurs d'Afrique résulterait donc de la dissolution de ce groupe.
 
Reste à traduite "le DI" du 4e chasseurs d'Afrique. Rien à voir avec une division d'infanterie. D comme dépôt ? I comme instruction ?
 
 
Comme l'a rappelé Achache, les régiments de la coloniale ne faisaient pas partie de l'armée d'Afrique. L'expression " détaché comme agent de liaison à une compagnie de mitrailleuses au 3ème Colonial, mais je compte toujours au 4ème Chasseurs d’Afrique" n'invite d'ailleurs pas à penser le contraire.
 
Il ne faut pas perdre de vue que l'expression "armée d'Afrique" désignait les unités tenant garnison en temps de paix, avant la guerre, en Algérie et en Tunisie, territoires où la coloniale n'intervenait pas. Elle est d'ailleurs répertoriée, dans les annuaires militaires, conjointement avec l'armée métropolitaine. Ceci est un héritage de la répartition des compétences jusqu'en 1900 entre le ministère de la guerre (armée métropolitaine, avec son appendice africain) et celui en charge de la marine et des colonies (infanterie et artillerie de marine, devenues l'armée coloniale).  
Cela dit, les unités de l'armée d'Afrique d'une part, de l'armée coloniale d'autre part, ont été indifféremment employées sur tous les théâtres pendant la guerre. Elles étaient, depuis 1901, toutes deux dans la main du ministre de la guerre.
 
Cordialement
Bernard


 
Bonjour,
 
Merci pour ces renseignements.
En fait, je le retrouve tout le temps comme Maréchal des Logis, depuis octobre 1914.
 
Voici les annotations que j'ai trouvées pour l'année 1917 et 1918 ( sur les missives):
 
Mi-Juin: Maréchal des Logis.13ème Chasseurs. 4ème Groupe Léger. Armée d’Orient. Secteur: 501.
18 juin: Maréchal des Logis, 4ème Chasseurs d’Afrique, 11ème Escadron (bis), Secteur: 517.
05 juillet: Maréchal des Logis, Agent de Liaison. C.M.2. T.C. 3ème Colonial. Armée d’Orient. Secteur: 505, C.M.2 veut dire: 2ème Compagnie de Mitrailleurs, T.C. veut dire: Train de Combat.
22 juin 1918 jusqu'à la fin: Maréchal des Logis. Agent de Liaison. 2ème Bataillon. 3ème Colonial Secteur: 505
 
Bien à vous.
 


---------------
SWL
n°12622
b sonneck
Posté le 14-09-2017 à 18:52:34  profilanswer
 

re-bonjour,
 
Curieusement, sa fiche matricule ne mentionne pas son séjour à l'armée d'Orient. Lacune regrettable, comme il s'en trouve parfois.
 
Cordialement
Bernard

n°12624
q2r2
Posté le 14-09-2017 à 20:42:37  profilanswer
 

Bonsoir,  
 
En fait la première mention de l'armée d'Orient sur les missives, je la retrouve pour la première fois en mai 1917, après son embarquement le 15 mai sur le Mustapha II (ex Théodore Mante) pour son voyage de Tarente à Corfou.
 
Merci pour la coquille "dissolu", "dissout".
 
Bien cordialement.


---------------
SWL
n°12625
benv
Posté le 14-09-2017 à 21:41:13  profilanswer
 

Bonsoir,
 
S'agissant de l'Armée d'Orient, l'abréviation DI signifie Dépôt Intermédiaire.
 
Benoît


---------------
Le blog du 84e RI en France et en Orient
http://84eri.canalblog.com/
n°12626
q2r2
Posté le 15-09-2017 à 09:16:15  profilanswer
 

Bonjour,
 
Merci pour cette précision.
 
Bien à vous


---------------
SWL

Aller à :
Ajouter une réponse
  FORUM pages 14-18
  Forum Pages du bibliophile

  Du Médoc à Salonique - Le voyage de Joseph Pinet 1914 - 1918