Il y a 57 utilisateurs connus et inconnus. Pour voir la liste des connectés connus, cliquez ici

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

Lampe tempête

n°28634
Sentinelle​delorraine
Posté le 16-07-2016 à 00:18:11  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
je suis à la recherche d'une lampe tempête qui aurait pu compléter un équipement français et être utilisée en 14. Je possède 2 exemplaires de lampes qui j'en suis presque certain ne datent pas de cette période.
 
Les voici : http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/16350/251121T2eC16RHJGIE9nnWqyZ3BRGu2pC6012.jpghttp://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/16350/Anciennelampetempetevieillelampeapetroleartpopulai93931922L.jpg
 
Dans cette optique, je serais intéressé par toute information pour trouver la vrai lampe 1900 et ne pas faire d'erreur, que ce soit au niveau de sa conception, sa marque...
 
Un grand merci à qui pourra éclairer ma lanterne ! (facile celle-là !  :lol: )
 
    Hervé

n°28637
juliendu44
Posté le 16-07-2016 à 12:52:06  profilanswer
 

Bonjour  
 
la seule que je connaisse est la lanterne Montjardet M1910 mais ce n'est pas une lampe tempête  
 
Julien ;)  

n°28638
Sentinelle​delorraine
Posté le 16-07-2016 à 13:18:47  profilanswer
 

Il est vrai que j'aurais du préciser en dehors de la lanterne Monjardet. Car c'est vrai que les lampes tempêtes n'étaient pas en dotation. Je n'arrive pas à trouver un exemplaire de lampe tempête qui soit réellement début xxème...

n°28640
Yannickckc​k
Posté le 16-07-2016 à 23:09:18  profilanswer
 

Bonjour,
 
Des lampes tempêtes exactement du même type que celle de votre première photo sont déjà en usage en 1914, voici à titre d'exemple des exemplaires de réquisition ici attribuées à des GVC :
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/lanterneGVC0113.png   http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/9124/lanterneGVC0134.png
 
De nombreux autres modèles de lampes et lanternes (tempêtes ou non) réquisitionnées dans le civil et auprès des compagnies de chemins de fer, sont utilisées par les GVC, et sans doute par d'autres unités potentiellement.
 
Je ne sais pas en revanche pour votre autre modèle en photo.
 
Cordialement,
Yannick LG


---------------
http://gvc.14-18.pagesperso-orange.fr
06/12/2016 dernière mise à jour du site.
n°28641
Sentinelle​delorraine
Posté le 17-07-2016 à 14:20:28  profilanswer
 

Merci pour votre réponse et les photos l'appuyant. Je suis content que la première corresponde à cette période. Je pense que la 2ème est plutôt fin de guerre, années 50.
A l'intérieur des abris, je me demande également quel type d'éclairage était en usage, Monjardet, lampe à carbure ?...

n°28642
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 17-07-2016 à 16:02:13  profilanswer
 

Bonjour,  
 
la 2e doit être une pétrolux si je ne me trompe, à voir sur le chapeau.
 
Pour la 1re, rien n'atteste que votre modèle n'est pas postérieur, dans le monde de la lanterne, il faut se méfier, modèles copiés, reproduits, etc.
 
Il faut analyser la lanterne de fond en comble, certains détails peuvent permettre de différencier et dater des lanternes qui paraissent identiques.
 
Pour la Monjardet, elle n'a jamais été une lanterne militaire, mais une lanterne de camping, comme la Stonebridge Folding lantern des américains.
 
Certes, certaines de ces lanternes furent utilisées durant la Grande Guerre, voir même produite pour le compte de l'armée comme la Stonebridge américaine.
 
Pour ce qui est des abris, il ne faut pas croire qu'il y avait une lanterne à chaque, quelquefois, une simple bougie collée sur la table ou le coin d'un mobilier quelconque suffisait.
 
Et puis l'utilisation de combustibles est fortement déconseillée voir interdite dans certaines conditions, donc pas de pétrole, pas d'huile minérale, etc.
 
Le carbure fut utilisé, mais n'oublions pas l'odeur nauséabonde lié à son utilisation, avec en plus, des risques non négligeable d'explosion à tous moments suite à une erreur de chargement ou de fonctionnement.
 
Pour ce qui est des lanternes tempêtes, on ne devait pas faire le difficile sur le terrain, on récupérait aussi ce que l'on trouvait et on le réutilisait quelquefois en contradiction avec le règlement.
 
Cordialement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28644
Sentinelle​delorraine
Posté le 18-07-2016 à 19:27:43  profilanswer
 

Merci beaucoup pour toutes ces précisions. J'avais toujours pensé que la lanterne Monjardet était exclusivement militaire, comme quoi...
Et en ce qui concerne les lampes à carbure, on en voit souvent dans les reconstitutions de galerie pour représenter la guerre des mines ; est-ce donc bien leur place ?

n°28646
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 18-07-2016 à 20:30:36  profilanswer
 

Bonsoir,  
 
oui, ces lanternes sont présentes dans le génie, dans la fortification de campagne et permanente pour les travaux de mine, en même temps qu'une lanterne sourde.
 
Cdlt
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28648
Sentinelle​delorraine
Posté le 18-07-2016 à 22:28:17  profilanswer
 

Si je ne fais pas erreur une lanterne sourde avait un système qui permettait de dissimuler le champ d'éclairage afin d'être plus discret ?
Là aussi, aucun modèle réglementaire je suppose ?
 
   Cdlt, Hervé

n°28651
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 19-07-2016 à 15:50:49  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Oui et non, il s'agit de lanterne sourde de police.
 
En voici une par exemple.
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/IMG7033.jpg
 
Pour la lampe à carbure, il faut privilégier dans les modèles à étrier, celles de marque "Arras".
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160719160827.jpg
 
 
Cordialement
Florian


Message édité par TURPINITE le 19-07-2016 à 16:08:32

---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28652
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 19-07-2016 à 15:56:29  profilanswer
 

Et pour les lampes à carbure,  
 
un bon petit site !
 
http://exploration.urban.free.fr/acethylene/#HISTOIRE
 
Cdlt
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28657
Sentinelle​delorraine
Posté le 20-07-2016 à 22:55:52  profilanswer
 

Faut-il comprendre que les lanternes sourdes avaient donc plutôt un système optique qui canalisait le faisceau lumineux ?
Au sujet des lampes à carbure, le site mentionné est vraiment bien fait, tout y est ! merci pour le lien.
J'en profite pour glisser une photo de l'exemplaire de celle que je possède, le bec est double sur celle-ci
 
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/16350/DSC02752.jpg
 
Cdlt, Hervé

n°28661
ALVF
Posté le 21-07-2016 à 10:09:20  profilanswer
 

Bonjour,
 
Le manuel réglementaire, "Ecoles du Génie-Ecole de Mines"-édition du 30 avril 1909, décrit les lampes suivantes destinées à l'éclairage des galeries de mines:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/Mine1.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/Mine2.jpg
Cordialement,
Guy François.

n°28662
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 21-07-2016 à 10:35:29  profilanswer
 

Bonjour,  
 
Ces lanternes du manuel du génie sont toujours présentes dans celui de 1926.
 
Pour la lanterne sourde, elle ne servait pas à l'éclairage dans une galerie, mais lors des travaux de creusement, un manœuvre tenait la lanterne pour éclairer celui qui faisait des relevés.
C'est en fait son verre "loupe" qui accentue le faisceau, de face, c'est aveuglant, c'est qu'en anglais on nomme "flash light".
 
Ces lanternes sourdes sont à bougie ou à pétrole et il en existe un nombre incalculable de variétés !
 
Cordialement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28663
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 21-07-2016 à 15:16:25  profilanswer
 

Bonjour,  
petite chose encore, la lanterne Montjardet est une lanterne de camping qui ne date pas de 1910, mais de 1904.
 
Cdlt
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28664
ALVF
Posté le 21-07-2016 à 17:52:44  profilanswer
 

Bonjour,
 
Une lampe tempête accrochée à l'arrière de l'avant-train d'un canon de 75 TR Saint-Chamond montant en ligne en 1916:
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/2547/75TRSaintChamond.jpg
Cordialement,
Guy François.

n°28695
Sentinelle​delorraine
Posté le 25-07-2016 à 22:18:02  profilanswer
 

Avec un peu de retard, encore merci pour ces précisions. Les planches et les photos sont très instructives.
 
 Hervé

n°28697
TURPINITE
Lapides Clamabunt
Posté le 26-07-2016 à 08:41:21  profilanswer
 

Bonjour Hervé, bonjour à tous,  
 
Ces lampes "tempête", de mineur, Monjardet font partie de ce que les militaires appellent "lanterne de cantonnement ou pour marche de nuit".
Le Ministre de la Guerre, par une circulaire de août 1905, autorise l'achat de lanternes du modèle facultatif, dans le marché civil, à la seul condition que ces lanternes ne dépassent pas 5f. l'unité et 500g de poids.
A ce titre, on trouve en dotation, notamment dans les matériels St Chamond, des lampes tempête et Monjardet.
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160726083045.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160726083104.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160726083120.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160726083135.jpg
http://images.mesdiscussions.net/pages14-18/mesimages/1701/20160726083201.jpg
 
Cordialement
Florian


---------------
S'ensevelir sous les ruines du fort, plutôt que de se rendre !
La munition, n'a ni amis, ni ennemis, elle ne connait que des victimes !
n°28706
lelouis87
Posté le 27-07-2016 à 11:41:39  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
Turpinite, je voudrais continuer la discussion commencée ailleurs avec de nouveaux éléments trouvés ce matin concernant cette lampe de 29 cm de haut et d'un poids de 900 g:
http://img15.hostingpics.net/pics/908727SSL27677.jpg
 
http://img15.hostingpics.net/pics/687016SSL27678.jpg
 
http://img15.hostingpics.net/pics/405341IMG1026.jpg
 
J'y ai trouvé un petit marquage SBM sur la partie gauche de l'obturateur puis en 2ème ligne quelques chiffres ?? et en 3 ème ligne 4 et peut être 3.
Tu m'as dit ne pas trop croire à une utilisation pour baliser les pistes.
Je viens de voir qu'il existait une Société de Secours aux Blessés Militaires. Il existe des médailles de la SBM.
Et si c'était une lampe sourde utilisée pour le secours des blessés sur le terrain ?
Quelqu'un posséderait-il de la doc sur cette Société ou aurait une idée sur cette lampe ?
 
Merci,
le Louis


Message édité par lelouis87 le 27-07-2016 à 18:53:31
n°28707
lelouis87
Posté le 27-07-2016 à 18:50:46  profilanswer
 

Bonsoir,  
Concernant la demande de Sentinelledelorraine je me sers de cette doc concernant la période du XIXème aux USA. Si la provenance de l'info est contraire aux règles du forum, je laisse le soin à un modo de la supprimer .
 L'Europe et les USA amélioraient ( copiaient ???) les modèles de leurs concurrents et les périodes correspondent à peu près. Reste la difficulté de la diffusion en fonction des habitudes ou traditions des armées ou des régions .
 
http://wabilene.forumgratuit.org/t [...] chroniques
 
le Louis


Message édité par lelouis87 le 27-07-2016 à 18:51:08
n°28718
Sentinelle​delorraine
Posté le 29-07-2016 à 07:02:46  profilanswer
 

Ce qui est toujours intéressant de noter est cette organisation et rigueur militaire qui même pendant le conflit permet de gérer l'équipement par arme de tout l'équipement ; jusqu'aux lanternes et aux nombres de mica de réserve...
Un merci à le Louis pour la page sur les lampes tempêtes pour les replacer dans leur contexte et l'explication sur " hot blast et cold blast" est très intéressante.
 
 Hervé

n°28954
IM Louis J​ean
Posté le 30-08-2016 à 12:37:42  profilanswer
 

Bonjour à toutes et à tous,
 

Sentinelledelorraine a écrit :

Ce qui est toujours intéressant de noter est cette organisation et rigueur militaire qui même pendant le conflit permet de gérer l'équipement par arme de tout l'équipement ; jusqu'aux lanternes et aux nombres de mica de réserve...


 
Et la position sur le sac à dos, lanterne ou lanterne pliante :
 
http://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k6509543p/f121.highres
source Instruction théorique et éducation militaire de 1915 sur Gallica
 
Cordialement
Étienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau
n°28955
p Lamy
çà marmitte par ici !
Posté le 30-08-2016 à 13:04:27  profilanswer
 

Bonjour à tous,
 
à noter sur la photo de Guy, le "plat-à-quatre", gamelle de campement,  semble être revêtue d'une housse, d'où cet aspect foncé, contrairement aux gamelles 1852 des dessus de havresacs qui paraissent très claires, comme les poignées de la gamelle de campement.
 
Cordialement.
P. Lamy


---------------
"C'est le Vin qui a fait gagner la Guerre"
Jean-Louis Billet, agent de liaison au 70e BACP
n°28958
IM Louis J​ean
Posté le 30-08-2016 à 19:45:07  profilanswer
 

Bonsoir à toutes et à tous,
 

p Lamy a écrit :

à noter sur la photo de Guy, le "plat-à-quatre", gamelle de campement,  semble être revêtue d'une housse, d'où cet aspect foncé, contrairement aux gamelles 1852 des dessus de havresacs qui paraissent très claires, comme les poignées de la gamelle de campement.


 
Sans ironie aucune, l'objet du fil est la lanterne. Pourquoi ne pas compléter un fil ou en ouvrir un nouveau sur les gamelles ?
 
Cordialement
Étienne


---------------
<< On peut critiquer les parlements comme les rois, parce que tout ce qui est humain est plein de fautes.
     Nous épuiserions notre vie à faire le procès des choses. >> Clemenceau

Aller à :
Ajouter une réponse